:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LA TOUR Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour d'un professeur [Garreth/Drake]

avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 19:14
Je m'étais levé de bonne heure, aujourd'hui. Les rayons du soleil perçaient à peine à ce moment là. M'étirant, me levant, me lavant, m'habillant, le tout avec soin et rapidité, j'étais déjà prêt pour la journée!

C'était bizarre...Depuis mon arrivé, mon quotidien avait été semé d’événements étrange, soudain, surprenants. Aucune journée ne se passait sans que je ne faisais de rencontres pour le meilleur ou pour le pire. Je finissais aux mains de vampires, de démons, ou alors rencontrait des élèves, la régente, des professeurs, des elfes...le camp du mal...le camp du bien. J'avais faillis rentrer et devenir impliqué dans cette guerre. Mais depuis peu, j'avais décidé que je devais rester neutre, du moins le temps que je termine mes études en magie.

Aussi, je ne pouvais m'empêcher de trouver ça bizarre de pouvoir se lever le matin, marcher dans les couloirs, aller en cours, manger son déjeuner, réviser, sans que rien n'arrive. Un quotidien...normal! Tranquille, sans rebondissement. Je ne pouvais même pas dire si c'était plaisant ou déplaisant.

C'était la fin de l'après midi, et il me restait plusieurs heures à tuer avant le coucher du soleil. Aussi, j'escaladais le haut de la tour de l'académie. J'avais appris qu'on pouvait y réviser tranquillement, si l'on ne souhaitait pas voir les étoiles. La bibliothèque remplissait déjà ce rôle, mais j'y restais constamment et voulait changer d'air. Je n'avais pas trop osé y aller avant car c'était beaucoup de marches pour un handicapé comme moi. Mais j'étais très curieux. Trop curieux.

je montais toute les marches, non sans pousser quelque grognements à l'occasion, étant une épreuve pénible pour moi. Après un moment, je me retrouvais dans l'une des salles de la tour. L'ambiance y était agréable. Il y avait un peu plus de vie que dans la bibliothèque, des personnes discutant doucement, d'autre regardants depuis les fenêtre la magnifique vue qu'ils avaient de targatt...

Je m'asseyais sur une table vide, ouvrant mon grimoire sur la magie spirituelle. J'avais déjà presque tout appris, mais je m'assurais de pouvoir maîtriser un maximum tous les sorts qui s'y trouvaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 20:55
Drake sortait de presque deux mois de règne. Déjà. Et les incidents avaient été rares, et encore plus rares étaient ceux qui relevaient d'une rébellion potentielle. c'était à croire qu'ils avaient fuis pour de bon. Le nouveau souverain était pourtant partagé entre l'envie de savoir que c'était bel et bien le cas et le plaisir de les combattre pour les écraser et grandit encore davantage sa victoire. En attendant qu'ils ne se décident, tous ses soldats, protectorats comme gardes royaux, étaient sur le qui-vive et en état d'alerte. Ils y resteraient tant qu'Astoria, Wilhelmine et Alrost ne verraient pas leurs têtes au bout d'une pique.

En attendant ce moment, il finissait de mettre en place quelques mesures de dernière minute et avait commencé à envoyer des espions dans les villes environnantes déjà tombées sous le joug des démons. Il devait avoir plus d'informations avant d'entamer quoi que ce soit. Loin de rester inactif, il avait décidé de prendre lui-même en charge une partie de l'enseignement des étudiants de l'académie : son cours de magie spirituelle. Après tout, la cité manquait cruellement de personnes comme lui. Il était temps d'y remédier. Malheureusement, dans sa famille personne ne semblait digne de lui. Peut-être était-ce de sa faute d'ailleurs. Pour autant il ne regrettait pas et avait fini par se tourner vers les étudiants en désespoir de cause. Cain se révélait toujours aussi décevant dans cette matière. Tant que même un gamin pourrait le manipuler.

C'était tout le contraire de son ami, le lycan. Lui en revanche avait de vraies facilités pour cette magie et il était temps de faire de cet orphelin un sorcier digne de ce nom et qui verrait les choses de la même manière que lui. Si il y parvenait, il ferait de lui un coordinateur de choix pour ses troupes lorsqu'ils envahiraient les autres cités pour en reprendre les rênes. Mais encore fallait-il qu'il se révèle être aussi doué que prévu et que Drake ne le tue pas. Son entêtement pouvait péniblement lui rappeler celui de Cain et il avait dès lors du mal à se contenir.

Toutefois, il essaierait. Partiellement en tout cas.

Pénétrant dans l'académie, il se concentra, étendant son esprit à l'ensemble des lieux. Il ne tarda pas à retrouver Garreth et se mit en route le plus sereinement du monde.
Lentement mais d'un pas sur et lourd, il gravit les marches jusqu'à pénétra dans la pièce où s'était attablé le lycan.

"Bonsoir Garreth."

Toujours vêtu de son costume noir, la seule différence avec l'avant son emprisonnement venait de la chainette qui ornait son cou et d'une chevalière sertie d'une onyx. Aucune marque de pouvoir si ce n'était celui qui émanait directement de sa personne. Il avait toutefois eut la décence de ne pas déployer son aura, ne la laissait que peu filtrer.
Ses yeux ocres toujours aussi durs et pénétrant tombèrent sur le jeune loup. Il le propulsa contre un mur par télékinésie, sans ménagement, sans lui laisser le temps d'assimiler pleinement sa présence. Il voulait tester son aptitude à réagir à une attaque presque fulgurante. Il disait "presque" car il s'était tout de même annoncé, signe qu'il avait laissé une chance à Garreth.

"Prêt pour ta leçon ?" Lui demanda-t-il d'un ton froid et détaché tendit qu'il croisait les mains dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Juil - 12:21
Le livre de Nimwe était presque terminé. Épais et complet comme il l'était, ce n'était pas une mince affaire, mais après un bon mois de lecture intense, j'avais enfin l'occasion d'y voir la fin. Ce n'était qu'un livre à propos des sorts mineurs de spiritualité, de la petite télékinésie et télépathie, des pouvoirs de charme bas niveau, la capacité de ressentir les émotions légères des individus, perturber les esprits...m'enfin, c'était déjà un bon début.

Il ne me restait plus qu'à entamer l’apprentissage de sorts plus intermédiaires. Il fallait que je retrouve Nimwe et lui demande...

-Bonsoir Garreth.

Je relevais immédiatement ma tête, entendant une voix que j'avais déjà entendu auparavant. mais qui...

...Drake.

En quelque secondes, je me retrouvais projeté en dehors de ma chaise. Lors de ces moments là, c'était comme si on voyait le monde au ralentis. Mais je n'avais plus qu'une seconde avant de me manger le mur. Paniquant, je constatais qu'aucun de mes pouvoirs n'allait pouvoir m'aider. J'aurais pu contrer ma chute avec mes propres pouvoir de télékinésie, mais je n'étais capable de l'appliquer qu'à des créatures ou objets ne dépassant pas une trentaine de kilogrammes. J'aurais pu limiter ma chute, mais pas la stopper.

à la place, ce fut mes instincts qui répondirent à l'appel. Le loup s'éveilla immédiatement en vol, prenant ma forme animale, devenant un lycan au moment où mon corps toucha le sol. De part mon poids plus conséquent sous forme canine, je pus alourdir la trajectoire prévu, et pu tomber sur le sol plutôt que contre le mur. retombant sur mes pattes, non sans maladresse avec mon handicap, je poussais un grognement, me relevant. Je faisais face à Drake, tout crocs dehors, comme un animal voulant intimider un prédateur un peu trop agressif.

Laisse moi faire. Je prend les rennes à partir d'ici.

Le loup fut très réticent. Pour lui, la situation devait se régler avec mes crocs dans sa nuque, et son sang coulant dans ma gorge. Frémissant un peu face à la violence de mes propres émotions, j'insistais un peu plus fortement fasse aux envie du loup...qui me laissa reprendre le contrôle.

Je reprenais ma forme humaine, me relevant, mon bâton dans la main afin de prendre appui, regardant Drake dans les yeux.

-Prêt pour ta leçon ? me demanda t-il.

Hein? Il était revenu me donner des cours? Ou bien avait-il décidé de reprendre son statut de professeur. Comment c'était possible, alors qu'il avait été envoyé en prison, et qu'il avait maltraité des élèves...Je me rappelais que maintenant, Drake était régent de targatt. Il devait sûrement avoir le moyen de se donner le droit de refaire cours. Pendant les prochaines semaines, j'allais me retrouver bien profond dans la merde.

-Je vais finir par croire que la maltraitance des élèves est votre façon de dire bonjour...

Les élèves autour de nous s'étaient arrêtés, nous regardant. La plupart partirent vers les étages supérieurs, ou bien tout simplement quittèrent la tour en descendant les escaliers. Chacun y allait à son rythme, mais la salle devenait de plus en plus vide de monde. Une fois debout, je dépoussiérais machinalement mes vêtements. ça ne servait à rien de le faire attendre. Il allait faire ce qu'il souhaitait faire, et le retarder ne changerait rien. Mais je préférais poser une petite question avant, pour mieux situer le rôle de Drake à l'académie.

-Très bien...mais avant ça, vous avez repris votre poste de professeur? Le devoir de la régence doit vous prendre trop de temps pour que vous commencez à vous investir dans le futur de tous les élèves de magie spirituelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Juil - 14:44
Drake avait balancé Garreth contre un des murs de la pièce mais ce dernier reprit sa forme de loup en plein vol et retomba à peu près correctement sur ses pattes avant de redevenir humain. Le souverain plissa les yeux, une lueur amusée dans ses yeux ocres. A vue d’œil déjà le louveteau avait bien évolué. Il contrôlait sa forme plutôt bien même si sa jambe restait un cuisant handicap.

Les yeux bleus vinrent se camper dans ceux de son agresseur alors qu'il lançait une pique à l'être le plus puissant de la cité en cet instant. Un sourire germa sur les lèvres de Drake. Il ne doutait de rien le gamin. Garreth avait bien évolué depuis leur dernier "cours". Pourtant, derrière son air assuré, il ressentait un brin d'appréhension.

"Maltraitance ? Allons, ce n'était là que la matérialisation d'une pensée."

Répondit-il en balayant les mots de Garreth d'un revers de main négligent. C'était effectivement tel qu'il l'avait mentionné. La maltraitance était un état répété d'une intense violence et cruauté à ce que l'on disait. Or, derrière son geste il n'y avait rien eu d'autre qu'une simple pensée. Drake utilisait ces magies depuis des décennies, elles étaient devenues naturelles et ne faisaient qu'unes avec sa volonté.

Les élèves aux alentours s'éclipsaient les uns après les autres. Aucun d'eux ne se rappelleraient avoir vu ça. Drake s'en assurait déjà.

Contre toute attente, c'est Garreth qui reprit la parole en s'époussetant. Il n'avait semblé ni réellement surpris de le voir débarquer ni de son intérêt pour sa personne. Bien, ça faciliterait les choses.
Le louveteau lui demanda si la régence ne lui prenait pas trop de temps pour qu'il se permette d'être de nouveau professeur. Le souverain assena un choc mental de faible puissance mais qui, pour un élève à peine protégé, suffisait souvent à le mettre à terre, l'étourdissant totalement en plus de provoquer une vive douleur.

"Comme je l'ai annoncé lors de mon intronisation, la Régence a été dissoute. Le nouveau régime est une monarchie. Je t'invite d'ailleurs à aller te renseigner sur la politique actuelle."

Il croisa les mains dans son dos tout en faisant quelques pas vers son élève.

"Quant à ta question, j'ai effectivement bien mieux à faire que de former des personnes sans talent réel pour un des domaines dans lesquels j'excelle. Je n’aurai donc que deux élèves, quoi que dans des matières différentes."

Il laissa une seconde au Méridius pour assimiler le sous-entendu et reprit.

"Repousses moi. Si tu le peux."

Drake pénétra l'esprit du lycan avec perte et fracas, si il avait des barrières mentales, il les pulvériserait sans vergogne de la même manière qu'un envahisseur faire tomber les portes d'une citadelle. Il comptait dans un premier temps, s'approprier tout ce que son esprit aurait appris d'utile. Cela commencerait par ses éventuels rapports avec "l'autre camp" tout comme les actes et expériences du loup. Ca lui apprendrait comment on passait de grand peureux ou du moins de bestiole incapable de se défendre à personne qui entendait garder la tête haute et dans une certaine mesure, faire face. Car tout dans l'attitude du garçon laissait entendre qu'il acceptait son sort et pourtant qu'il ne comptait pas être si facile à dompter. De manière bien moins agressive et nettement plus noble, son entêtement n'était pas sans rappeler un peu celui de son petit-fils.

D'ailleurs, c'était bel et bien Cain le second élève dont il parlait. Car il venait justement de lui mettre la main dessus et l'avait ramené dans le giron de la famille. Il y resterait jusqu'à ce que son état redevienne satisfaisant. Ensuite peut-être réintègrerait-il l'académie pour compléter ses autres enseignements. En attendant, Garreth risquait fort d'être le seul des deux à se rendre sur leurs lieux de rendez-vous grâce à ses petites pierres qui les aidaient à se téléporter d'un lieu à l'autre.
Il n'y avait pas à dire, Alrost savait être arrangeant et plutôt inventif quand il y avait besoin. Mais ça ne serait jamais suffisant pour garder Drake en dehors de son chemin. Comme le souverain venait d'ailleurs de le lui montrer en intégrant leur lieu sécurisé en passant outre les protections pour récupérer son petit-fils. L'archimage avait d'ailleurs la bille de téléportation de Cain dans sa poche.

Mais pour l'heure, Drake n'était pas là pour parler de son cher enfant mais d'éduquer et d'enseigner à Garreth l'art de la magie spirituelle.

Il fouillait allègrement l'esprit du lycan et sans prendre la peine de dissimuler sa présence dans sa tête. Il n'était plus dans un cercle protecteur qui l'empêchait d'agir comme ça avait été le cas la dernière fois. Et il prenait même le temps de montrer à Garreth chaque souvenir, chaque sentiment ou chaque idée qui avait à un moment donné animé le lycan ces derniers mois.

Drake ne comptait pas résister outre mesure et ne s'était pas protégé comme il l'aurait fait face à un utilisateur émérite de cette magie. Il souhaitait surtout voir la force de sa volonté, car toute magie en découlait, et constater quels progrès réels il avait pu faire avant de prendre la suite. Ce n'était qu'un test, et quitte à en faire un, autant que ça lui serve, d'où la prise d'informations.

En arrivant à portée, il tendit la main vers le grimoire qui s'envola pour venir se déposer dans la main ouverte du professeur. Drake l'observa une seconde avant de le jeter derrière lui comme on jetterai un document sans importance et y mit le feu d'une pensée.

"Oublie ce grimoire. Il n'est pas pour les personnes comme nous."

Oui, il mettait Garreth et Lui dans le même panier. Des personnes avec des affinités particulières dans ce domaine et une volonté de faire ce qu'il fallait. Bien que leurs conceptions du "Bien" ne soient pas les mêmes, Drake était persuadé que le louveteau avait ce qu'il fallait pour devenir un agent des plus performant et loyal. Après tout, il était encore jeune et Drake, malgré la gentillesse immanente du loup, ressentait assez clairement une part d'ombre qui ne demandait qu'à croitre. Il y avait donc encore un panel d'évolution assez conséquent pour que Drake n'accepte de perdre son temps avec lui et à le former.

Quant au risque potentiel d'avoir un élève, Drake ne s'en préoccupait pas car l'idée était assez claire dans son esprit. Si ce fait venait à être appris par les forces rebelles, ils pourraient très bien s'en prendre au lycan et le garder en otage. Dans ce cas, Drake le ferait tuer. Ca serait dommage mais mieux valait perdre un élève que l'avantage.
Quant à ce qu'ils pourraient apprendre sur lui ce serait mineur, Drake 'n’était pas un homme à se confier, et encore moins à un agent double quand bien même il ait commencé à lui enseigner ce qu'il savait.
Enfin, le risque majeur viendrait de Garreth lui-même. Pouvait-il le surpasser un jour ? Sans doute. Pouvait-il se retourner contre lui ? Possible. Mais il ne serait en rien une menace pour lui tant que le lycan conserverait son idéal de vie qu'il souhaitait visiblement passer dans la Lumière. Le seul moyen qu'il puisse un jour le vaincre serait qu'il en vienne à n'avoir plus aucun scrupules de détruire une vie et l'esprit qui l'incarnait. Ce ne serait pas demain la veille. Malgré cela, Drake demeurait un Leckard et adorait jouer avec le feu, aussi le prendre sous son aile était-il un vrai pari. Il tenterait de le rendre plus fort, implacable, à son image, quitte à risquer son trône.

De toute façon le pouvoir n'était-il pas fait pour être acquis par les plus puissants ? Ce serait donc une suite logique et normale. Du moins était-ce ainsi qu'il voyait les choses. Mais ils n'en étaient pas là. Vraiment pas. Tout d'abord il évaluait les progrès du louveteau et le forcerait à une plus grande rigueur, forcerait sa volonté à devenir actes à chaque session, dusse-t-il manquer d'y rester à chaque fois.

"Nimwë ne t'aidera plus, j'ai entendu dire qu'Erion lui avait fait quitter la cité."

En fait il s'agissait d'une demande de Drake aux elfes. Il leur avait demandé de dépêcher leurs meilleurs espions pour observer les cités alentours afin de constater leurs forces et leurs failles, avoir une vue plus détaillée de l'état des choses. Si Targatt devait intervenir, il faudrait qu'ils aient toutes les informations au fur et à mesure. Nimwë avait été 1 des 5 elfes désignés, en plus d'une fée et d'un sylvestre.
Évidemment, Drake ne faisait pas confiance aux elfes et avait également envoyés ses propres espions, toutefois, ça avait été nécessaire pour les pousser à relâcher leur attention sur lui et à se préoccuper d'une "cause plus grande" tout aussi bien qu'à lâcher leur espions ailleurs que sur lui. C'était une épine de moins dans le pied.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Juil - 18:09
-Maltraitance ? Allons, ce n'était là que la matérialisation d'une pensée.

Il avait terminé la discussion sur ce qu'il venait de dire d'une simple phrase et d'un simple mouvement de la main. Il n'en avais que faire. En tout cas, pour une pensée, ça avait été très désagréable! Comme si la matérialisation de ce qui lui passait par la tête excusait ce comportement. la situation étant à son avantage, je me retenais de lui faire goûter la matérialisation de ce que je pensais de lui.

Alors que je m'étais relevé, voulant conserver un peu de ma dignité, il me refit tomber au sol avec un sort. En un instant, ce fut comme si mon crâne allait exploser. Mon visage se contorsionna en une moche grimace, alors que je finissais un genoux à terre. Ce genoux étant ma jambe, ce fut le reste de mon corps qui tomba avec, vu que je ne pouvais pas me tenir dessus.

-Comme je l'ai annoncé lors de mon intronisation, la Régence a été dissoute. Le nouveau régime est une monarchie. Je t'invite d'ailleurs à aller te renseigner sur la politique actuelle.

Alors que ma tête se calmait, je relevais le visage vers lui avec un air particulièrement énervé. évidemment...Moins il y avait de personnes au pouvoir, mieux il allait se porter. Il s'approcha lentement, marchant de façon paisible. Le voir avancer vers moi, sans inquiétude, dans une situation comme celle-là...chacun de ses pas alimentait une haine qui grandissait en moi.

-Quant à ta question, j'ai effectivement bien mieux à faire que de former des personnes sans talent réel pour un des domaines dans lesquels j'excelle. Je n’aurai donc que deux élèves, quoi que dans des matières différentes.

alors...Finalement, il l'avait fait. Contre toute attente, il était revenu pour moi...J'avais espoir qu'il ne s'intéresse plus à une personne insignifiante comme j'étais...mais on dirait que les prochains jours allaient être très long...

Bon sang...

...j'étais déjà épuisé, et ce n'était que le début.

-Repousses moi. Si tu le peux.

Oh mince...En entendant ces paroles, je compris immédiatement ce qu'il allait faire. Immédiatement, je commençais à ériger des défenses. Depuis le cours où Drake était rentré dans mon esprit, j'avais passé chaque jour à m'entraîner à conserver mon esprit pour moi. Je n'avais pas lu de livre officiel pour apprendre un sort de défense, vu que je devais apprendre beaucoup d'autre sorts mineurs en premier, mais...je l'avais appris au feeling. Chaque matin, je parlais au loup. Je regardais mon esprit, voyait les failles, colmatait les brèches, tentait de renforcer les parois les plus fragiles et évidentes. Aujourd'hui, si un élève un peu entraîné mais sans plus voulait lire dans ma tête, il se serait trouvé devant des défenses plutôt solide. Malheureusement...il ne s'agissait pas d'un élève, ni même d'un simple mage.

Drake était dans ma tête. Une grande forme apparut au milieu de mon esprit. Il fut accueillis par des défenses un peu désorganisés, mais semblant étonnamment solide. Rien de grandiose, il allait les écraser comme un rien. Il lu fallu deux secondes, montre en main, pour que tout vole en éclat. Mais mon système de défense ne dépendait pas que de ses barrières. Drake allait devoir s'occuper du loup.

Chaque souvenir de ces derniers mois, il les voyait. Mes jours et nuit de lectures et d'entraînement, mes rencontres avec Cain, puis à l'infirmerie, et quand on s'était fait agresser par un vampire avant d'être aceuillit chez les elfes. La fameuse nuit qui finit mal... et sa disparition. le jour où je le retrouvais en tant que Caïn, le démon, et fut forcé de rejoindre son camp. Mes cours particulier avec Nimwe, et mes jours et nuit intensifs d'entraînement en magie spirituelle. La nuit où je fus pris au milieu du combat.

à chaque fois qu'il voyait une de ces scènes cependant, le loup était là. Il aboyait, sautais, mordait, griffait...Il s'agissait de son territoire, de MON territoire. L'intention du loup était de le faire fuir, évidemment, de l'empêcher de se servir comme dans un buffet. Bien sûr, ça n'allait pas marcher, la partie humaine de moi le savait. mais la stratégie était de le déranger. Comment pouvait-il se concentrer sur ce qu'il cherchait avec un loup grand comme un bœuf l'agressant? Et même en étant capable de pouvoir le faire reculer par sa force, il ne cessait de faire du bruit, cherchant à le distraire, l’agacer, l'épuiser. Si il voulait entrer dans mon esprit, je n'allais pas lui dérouler le tapis rouge. Au contraire, j'allais étouffer avec le tapis. (Oui, j'assume mes métaphores foieuses)

à partir du moment où je me retrouvais avec Alrost et Cain dans la grotte, mes pensées semblaient flou. Pendant une bonne minute, tout souvenir semblait être une brume de couleur. Comme une peinture qui avait pris l'eau, et dont les couleurs qui formaient l'image coulaient dans le chaos. J'avais demandé au loup de tout détruire, au moment où j'étais revenu à l'académie. Avec du travail, ça pouvait être restauré sûrement, mais je m'étais forcé à saboter ma mémoire de tout ce qui s'était passé. à la place, Drake ne put terminer qu'avec la dernière conversation que j'avais eu avec Cain, lors de nos retrouvailles. De ma volonté d'en finir avec cette guerre de camp et de retrouver ma neutralité.

Je commençais à trembler. Ce viol mental commençait à devenir insupportable, tout comme épuisant. Mes souvenirs, mon moi, était mis à nu, et je faisais le maximum pour le contrer, avec peine. Drake apporta mon attention sur le livre, ce qui me déstabilisa. Perdant un peu concentration sur ma lutte, j'écoutais ses paroles.

-Oublie ce grimoire. Il n'est pas pour les personnes comme nous.

Il le jeta derrière lui, comme il l'aurait fait pour un vulgaire détritus. Je grinçais des dents. mon travail personnel, tout ce que j'avais entrepris allait être détruit par son futur apprentissage.

Je n'étais pas du genre agressif. J'avais tendance à jouer sur la défensive, dans ma vie quotidienne comme avec les sorts, et pour survivre. éviter les problèmes, ne pas laisser sa colère ou ses pulsions prendre le devant...tout comme ce moment où il m'avait lancé contre un mur. Ou bien le jour où il m'enferma dans des cerceaux magique afin de me broyer. Mais la colère commençait à prendre le dessus. La rage. L'envie de le voir perdre. De le voir respecter un minimum ce qui n'est pas lui. Je levais les yeux vers lui. à ce moment là, le livre venait tout juste d'être jeté. Il voulait un test? Ce n'était pas car je ne sautais pas tête baissé dans le conflit que j'allais accepter de me faire agresser sans rien faire.

Je lâchais soudainement toute mes défenses. Le loup cessa ses attaques, ce qui me laissa l'occasion de me concentrer sur un sort de télékinésie. Jetant un œil au livre, celui-ci s'arrêta durant sa chute, avant qu'en une demi seconde, l'épais ouvrage ne reparte dans le chemin opposé, droit comme une flèche, tournant sur lui même en direction du crâne de Drake, y mettant toute ma force pour augmenter la vitesse et ainsi le blesser un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Juil - 21:57
La frappe mentale qu'il assena au louveteau fit son effet, Il s'écroula de nouveau. Drake n'y fit que peu attention. N'était-il pas normal qu'un animal reste à sa place : par terre ? Si, tout à fait. Pour l'instant, Garreth n'en était qu'un parmi d'autres. Toutefois, l'archimage était persuadé qu'il pourrait en faire quelque chose de nettement plus prometteur. Un prédateur. En attendant, il lui faudrait faire quelques efforts, et pas seulement en magie spirituelle, mais également en politique. Il ne devrait négliger aucun information, c'était après tout le fer de lancer de tout conflit, et de toute victoire. A moins d'être complètement stupide mais ce n'était pas leur cas ni à l'un ni à l'autre.

Malheureusement, Drake serait intransigeant aussi sur ce point. Garreth devait apprendre la politique, ne serait-ce pour ne pas l'énerver pour rien avec ses élucubrations mensongères. La Régence ? se contenter de cela ? Et puis quoi encore. Rien que le nom de régent laissait entendre qu'il n'était pas légitime et toujours en attente d'un souverain décent. Or, c'était bel et bien cela qu'il était : un souverain. Il avait donc abolit la Régence pour reconquérir la monarchie sans se fermer à l'idée qu'il s'agirait peut-être bien des débuts d'un empire.

Mais pour l'heure, il n'avait fait que remettre le canidé à sa place et le toisait sévèrement. Pour autant, l'attitude de l'étudiant laissait à désirer. Ou plutôt, disons qu'il tranchait avec ce qu'il avait pu laisser paraitre quelques mois plus tôt, avant l'emprisonnement de Drake. C'était alors un chiot effrayé incapable de réagir. Ou du moins ne le faisait-il pas avec une réelle volonté derrière. Mais il était clairement énervé. Le patriarche préférait de loin cette attitude à celle, presque passive, qu'il avait avant.

Drake l'informa tout de même qu'il était un des deux élèves sélectionnés pour avoir des cours privés par sa Majesté en personne. Il aurait du bondir de joie mais il avait davantage l'air abattu qu'autre chose. Il s'y ferait. Ou pas. Il se moquait pas mal de ses affects. out ce qu'il savait c'est que selon ceux qu'il arborait, il aurait plus ou moins de facilité avec lui, ce qui en soi, ne changerait pas grand chose à la manière dont Drake faisait et ferait ses cours.

Finalement, il lui intima l'ordre de tenter de le repousser et pénétra son esprit. Il était plus fort que ce à quoi il s'était attendu. Il était clair qu'il avait beaucoup travaillé et bien évolué en si peu de temps. Ses barrières étaient très correctes quoi qu'un peu bancales et pas encore renforcées. Elles pourraient résister à l'assaut d'un amateur éventuellement. C'était déjà plus que ce dont était capable la plupart des gens.
Toutefois, ce n'était pas suffisant pour le laisser à l'entrée et encore moins pour le repousser. D'une pensée, il brisa ses protections et se fit prendre d'assaut par la partie la plus sauvage de son esprit. Drake arpenta les souvenirs et pensées du jeune lycan sans faire attention au loup qu'il prenait pour une nuisance à peine plus efficace que celle d'une mouche. Certes il se faisait agrippé de temps à autre mais les protections de Drake étaient trop puissantes pour qu'il parvienne à lui occasionner de réels dégâts. Ca le ralentissait et allait finir par l'agacer.

Mais ça n'empêchait pas le souverain de capturer l'information souhaitée. Toutefois, il devait reconnaitre qu'il était tenace. Il s'y prenait mal mais il avait du potentiel. Alors qu'il parvenait à un souvenir comprenant Cain exorcisé et Alrost, la vision se déforma. Sabotage de sa propre mémoire ? C'était d'un trop haut niveau pour lui et ça n'existait pas dans son pitoyable grimoire.
Ca devait venir de son loup. Le Leckard daigna enfin accorda un semblant d'attention au loup et l'enserra dans un étaux psychique de sorte à la broyer. En général, quand la défense se taisait, le souvenir réapparaissait. Pas cette fois-ci. Il s'agissait donc bien d'une altération. Drake aurait pu le restaurer, si il avait eu envie de perdre du temps. Après tout, il avait déjà ce qu'il lui fallait pour combler les "trous". Il avait ratissé une partie de la mémoire de Cain en le récupérant trois jours plus tôt. Certes il n'avait pas encore accédé aux sections barrées par la magie de Zahel mais ça ne saurait tarder.

Il finit par passer à la suite et s'attarda sur plusieurs souvenirs en particulier. D'abord sur la nuit qu'ils avaient passé chez les elfes. Il passait au crible chacune de leurs actions tout comme les sentiments de Garreth, auxquels il avait accès presque librement. Pour autant, la présence du patriarche des Leckard s'accentua. Il n'appréciait visiblement que peu ce qu'il avait vu. De la même manière, il s’appesantit sur ses retrouvailles avec Cain et les rencontres qui avaient suivi, jusqu'à ce que Cain ne le rejoigne pas au rendez-vous. A ce moment là, il était déjà entre les mains de sa famille.

Mais Drake ne comptait pas le révéler au loup, pas tout de suite. Dans tous les cas il était satisfait d'être intervenu pour endiguer toutes ces mièvreries et empêcher Cain de retomber dans ses anciennes frasques. A mesure qu'il avançait et lisait ses souvenirs, lui montrait sa faiblesse, la colère de Garreth, sa haine augmentait.

D'ailleurs, Garreth, s'était mis à trembler de plus en plus sous l'effort qu'il faisait dans l'espoir, vain , de le repousser. Mais Drake s'était mis à assener de chocs mentaux successifs au loup dès qu'il bougeait pour le remettre à sa place. Ca ne lui demandait pas grand chose de son côté et ça avait au moins le mérite de l'empêcher de le gêner.

Finalement, l'archimage délaissa l'esprit de son élève pour se concentrer sur ce qui lui avait servi de base de contrôle : le grimoire des elfes qu'il rejeta comme on le fait d'un déchet. l ne toucha pourtant pas le sol et repartit en sens inverse à une vitesse assez peu commune. Il aurait filé droit dans la tête de Drake si ce dernier n'avait pas eu la présence d'esprit de reculer d'un pas. le livre lui passa devant et il l'intercepta de son autre main.

Avec un sourire carnassier aux lèvres, il y mit le feu, le calcinant en quelques secondes. Il était ravi de l'initiative du lycan. Son potentiel était ahurissant, il évoluait vite et bien.

"Attention jeune lycan. Si tu souhaites rester neutre dans ce conflit, je te déconseille d'attaquer son suzerain, et surtout pas à le manquer."

La présence de Drake s'accentua soudain. Ses yeux ocres s'illuminèrent alors que les restes du grimoire retombaient en cendres.

"Toutefois je t'autorise à attaquer ton professeur autant de fois que tu le souhaiteras et de la manière que tu préfèreras durant nos leçons."

Car il y en aurait d'autres, par ailleurs, celle-ci n'était pas terminée. Loin de là.

"J'avais raison à ton sujet. Nous avons énormément de points communs. La colère et la haine sont de très bons moteurs. Sers-t-en. Ce sont des émotions profondes et puissantes, bien plus que l'impression de contrôle que tu tentes de garder continuellement et qui sied si mal à ton loup."

Cain avait fonctionné à cela toute sa vie et la maitrise qu'il avait, du moins avant sa possession, était exceptionnelle.

"Une défense pure ne sert à rien. La preuve, c'est ainsi que j'ai récupéré le trône. Tu n'as aucune garantie que tes défenses tiendront, ni que tu seras encore en vie après pour contrattaquer. C'est prendre un plus gros risque de se contraindre à résister quoi qu'il arrive et de s'y borner que de profiter d'une occasion pour attaquer. Mais encore faut-il le faire avec force et conviction, de manière implacable. Tu ne gagneras aucune bataille en négligeant l'importance d'avoir l'initiative, ou de se la créer."

Le patriarche souleva la table et les fauteuils par la télékinésie. La leçon continuait. Si il voulait résister, il lui faudrait cesser de fuir et faire face. ce n'était que de cette manière qu'il pourrait trouver la faille que Drake laissait sciemment pour ce cours. Elle n'était cependant pas béante, il lui faudrait un minimum d'analyse. Sans attendre, il lança sur lui le mobilier, les uns après les autres, sans discontinuer, bien au contraire, il faisait en sorte de le coincer pour être sur et certain qu'il se prendrait un pan de table ou le pied d'une chaise voir les deux, à moins qu'il ne se fasse écraser par un fauteuil plus massif ? Plus il créait de débris et plus il avait de choses à lui balancer, et des choses plus tranchantes, ou en tout cas plus perforantes comme c'était par exemple le cas d'un pied de chaise brisé qu'il envoya frapper Garreth dans le dos dans le but de l'empaler. Il était trop court pour tuer l'élève d'un coup mais si il se le prenait, ça ferait autrement plus mal.

Mais ce serait une véritable prouesse qu'il puisse s'en sortir indemne, d'autant qu'il devait encore être affaibli de l'intrusion dont il avait été victime. Drake n'était pas homme à laisser trop de repos. Après tout on ne choisissait jamais quand un combat se profilait, il fallait donc être prêt à toute éventualité, continuellement. C'était sa force. Ce serait celle de Garreth. Il était assez intelligent et sage pour analyser et tirer les bonnes conclusions, prendre les bonnes décisions. C'est-à-dire celles qui le maintiendraient en vie plus longtemps.

Bien entendu, ça ne viendrait pas comme ça, mais Drake savait d'expérience que les réflexe ne s’acquérait pas seulement par le répétition bête ni par la étude théorique seule. Si il voulait développer une force réelle, opérationnelle, ce serait dans le feu de l'action qu'il lui faudrait forger son esprit et développer ses pouvoirs car c'est seulement ainsi qu'il serait certain de sa maitrise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Juil - 16:39
Le loup ne servait à rien. à chaque tentative, à chaque agression, c'était comme si il finissait par se manger un mur entre lui et Drake. Prévisible. Je ne pensais pas du tout que Drake était maîtrisable dans le niveau de l'esprit. J'avais des facilités...mais lui, avait l’expérience derrière lui, ce qui me manquait cruellement. De toute façon, ça n'était pas un imprévu. Il allait tout voir quoi qu'il arrive. Mais quitte à ce qu'il se serve, autant l'ennuyer un maximum et l'empêcher de ce concentrer. C'était mieux que le laisser se servir comme il le voulait. L'heure n'était plus à faiblir et rester passif. Il devait comprendre que le seul à posséder mon esprit était moi! Peu importe si j'étais plus faible.

Lorsqu'il arriva vers mes souvenirs effacés, il s'intéressa au loup. celui-ci se figea d'ailleurs, surpris de voir qu'il avait attiré son attention. Rapidement, un étau qui me paraissait bien familier entoura le loup. Il couina de douleur, et cette douleur se propagea dans ton mon esprit et mon âme. Mon corps laissa s'échapper un hurlement, tentant de compenser en vain la vague de souffrance que je ressentais sur le moment. Ce fut cependant rapide, Drake semblant insatisfait du résultat. rejetant mon loup avec autant d'intérêt que pour mon grimoire, il passa à la suite. Malheureusement, c'était les passages avec Cain qui n'étaient plus protégés par mon loup, désormais incapable de se battre. Perdant gravement en défense, mais gagnant en disponibilité, je me concentrais sur restituer mon esprit. Je récupérais les morceaux de mon loup, espérant pouvoir lui redonner forme à temps.

à chaque fois qu'il semblait aller mieux cependant, Drake envoyait une onde pour le forcer à rester à terre. C'est à peu près à ce moment là que je décidais que le mieux était de trouver une autre solution. Lorsqu'il avait jeté le livre, j'avais immédiatement agit, laissant mon loup intérieur broyé et sanguinolent pour passer à l’offensive.

Attention jeune lycan. Si tu souhaites rester neutre dans ce conflit, je te déconseille d'attaquer son suzerain, et surtout pas à le manquer.

Ce fut les mots qui suivirent l’interception du livre avec sa main. Rapidement, le grimoire commença à brûler. Inutile...

Toutefois je t'autorise à attaquer ton professeur autant de fois que tu le souhaiteras et de la manière que tu préféreras durant nos leçons. J'avais raison à ton sujet. Nous avons énormément de points communs. La colère et la haine sont de très bons moteurs. Sers-t-en. Ce sont des émotions profondes et puissantes, bien plus que l'impression de contrôle que tu tentes de garder continuellement et qui sied si mal à ton loup.

J'étais trop fatigué pour réfléchir à ça. Trop épuisé pour pouvoir répliquer quoi que ce soit, ou pour même penser au fait que ce n'était pas la seule solution pour contrôler sa magie. Je le savais, mais...je n'avais pas la force d'y penser. à la place, je le laissais juste parler. Le laisser blatérer avec fierté sur sa vision exécrable des choses.

Une défense pure ne sert à rien. La preuve, c'est ainsi que j'ai récupéré le trône. Tu n'as aucune garantie que tes défenses tiendront, ni que tu seras encore en vie après pour contre-attaquer. C'est prendre un plus gros risque de se contraindre à résister quoi qu'il arrive et de s'y borner que de profiter d'une occasion pour attaquer. Mais encore faut-il le faire avec force et conviction, de manière implacable. Tu ne gagneras aucune bataille en négligeant l'importance d'avoir l'initiative, ou de se la créer.

Ayant légèrement repris, je commençais à mieux comprendre ce qu'il disait. Il n'avait pas tord sur ce fait. à force de vouloir rester défensif, on oubliait l'attaque. Le but du jeu d'un combat était de neutraliser l'individu, et c'était peine perdu si on avait aucun outil pour affaiblir son adversaire. Drake n'était pas stupide. Si seulement...Si seulement il n'était juste pas comme il était...

J'avais eu l'occasion de reprendre légèrement mes esprits avec toute ses paroles. Le loup avait récupéré également, et même si mon corps ne se sentait pas du tout bien, je pouvais me relever. Mais avant de pouvoir faire quoi que ce soit, la table bougea soudainement vers moi. Je pu l'esquiver à temps, non sans être maladroit dans mes mouvements. Mais à peine je me relevais que ce fut autour d'un vase, qui passa à quelque centimètres près de ma tête. Rapidement, ce fut toute la pièce qui bougea, commençant à s'élancer vers moi de toute part. Immédiatement, j'utilisais ma télékinésie pour contrer ces attaques, permettant de les envoyer soit ailleurs, soit tout simplement les écarter assez loin pour que j'évite de me les prendre de plein fouet. Mais ce n'était qu'une solution temporaire. J'allais m'épuiser. Drake, non.

Avant que je ne puisse réfléchir plus, je me prenais déjà le coin d'une armoire en plein dans le mollet. Heureusement, il ne s'agissait pas de ma jambe infirme. Mais la douleur était présente, et je me pliais légèrement. Des morceaux du vase de tout à l'heure volèrent, et je dus utiliser toute ma concentration pour changer leur route. l'un d'entre eux vint effleurer ma joue, laissant du sang couleur. Je ne pouvais pas réfléchir à une échappatoire, pas avec une agression constante! Comment faire?!

Laisser aller...laisse aller.

Il voulait de la contre attaque. Il voulait ma rage, ma haine, du moins c'est ce que j'avais déduis de ses paroles. Et il les avait! mais il voulait que je l'exploite, que j'utilise les même méthodes que lui. Je ne le laisserais pas gagner sur moi. pas encore.

Je poussais un grand cri, avant que le bout de pied de chaise ne se plante dans mon dos. à ce moment là...je tombais au sol. J'étais comme inconscient. Effondré, je ne bougeais pas d'un pouce. Vu d'ici, on pouvait croire que j'étais tombé d'épuisement. C'était en partie vraie.

L'autre partie étant que j'avais utilisé la première moitié de ma force mentale à esquiver et déplacer les objets durant leur vol, pour ainsi ne pas tous me les prendre. L'autre avait été utilisé pour que mon loup reprenne des forces. Vu qu'il n'était plus concentré sur récupérer des informations dans ma mémoire, je pouvais le soigner et lui redonner de l'énergie sans risquer des problèmes. Lorsque le pied de chaise se planta, j'avais délaissé toute l'énergie utilisé dans l'esquive, et même plus. J'envoyais toute mon énergie vers mon loup. J'étais moins connecté avec le reste de mon corps. J'entendais des sons étouffés, je ne sentais que des vagues picotements dans mon corps, mes yeux voyaient des images que mon cerveau ne se donnait pas la peine de traiter... C'était comme si je m'éloignais un instant de mon enveloppe. Comme une méditation sauvage, improvisée.

Je donnais tout ce que j'avais. Le loup dans ma tête se releva, et toute mon énergie magique l'enveloppait. Il sortit de mon esprit d'un bon. évidemment, il n'avait pas de forme réelle, mais...je le sentais. Il courut dans la pièce, tel un fantôme, invisible, imperceptible à l’œil nu, bien qu'un mage pouvait clairement ressentir sa présence. à chaque fois qu'il touchait le sol de ses pattes, c'était comme si les objets perdaient la notion de gravité. Ils se mirent à flotter, lentement. Il fit un tour sur moi, alors que les objets se levaient lentement. Il finit devant moi, me regardant, puis se tourna vers la cible: Drake.

Tous les objets, à la même façon que le livre tout à l'heure, s’élança rapidement vers Drake. Ils foncèrent devant lui, sur les côtés...les morceaux de verres, les morceaux de bois, le mobilier complet. J'avais tout jeté en un coup, relâchant immédiatement mon emprise magique une fois qu'ils avaient commencé leur chemin. Je n'étais pas assez puissant pour contrôler toute une salle par télékinésie. mais assez pour pousser plusieurs éléments d'un coup.

Toute mon énergie restante est passé dans cette tentative. Ce qui restait de mon loup retourna dans mon esprit, et je reprenais connaissance avec mon corps. J'avais tout utilisé, et si ça ne faisait pas mouche, j'allais être entièrement sans défense, ni physique, ni magique...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LA TOUR-
Sauter vers: