:: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: La grande place Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discours après coup-d'Etat [Alrost, Garreth, Cain, Yseult]

Drake Leckard
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Grand Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Jan - 21:15
Spoiler:
Edit de l'administration : On va se contenter d'une réponse chacun pour dire comment vous réagissez mais pas plus, puisque ce n'est qu'un discours, une annonce et qu'il y a énormément de RP qui ont repris. Merci aux participants.

Une semaine s'était écoulée après le coup d'Etat. Le peuple avait été informé de l'échec de cette ultime tentative de même que du décès d'Astoria, bien que des rumeurs selon lesquelles elle était revenue à la vie vienne polluer son rapport. Les derniers rebelles avaient été arrêtés et sommairement exécutés, y compris les personnes qui leur étaient venues en aide.

Pour éviter que le peuple ne se soulève autant que pour les conforter sur le fait que le pouvoir était et demeurait fort, le souverain était bien décidé à faire un discours qui resterait dans les annales, non pas par son contenu, mais par les personnes présentes et sa forme.

Une estrade avait été montée au centre de la grande place et les scrutateurs au service de Drake faisaient en sorte que les personnes qui prenaient la paroles ou présentes sur l'estrade apparaissent en gros plans dans des bulles de vision disséminées un peu partout sur la place.

Drake, toujours bardé de protections magiques, s'avança sur la place avec seulement une dizaine de gardes en escorte et qui se positionnèrent de part et d'autre de l'estrade. Les protectorat de son côté veillait à ce qu'aucun éthériste ne puisse pénétrer la grande place. Discrètement bien évidemment.
Aux côtés de Drake, tous pouvaient reconnaitre Alrost, l'ancien capitaine de protectorat qui avait pris les armes contre le tyran et avait lancé une attaque contre le palais. Il n'était pourtant pas là en tant qui prisonnier, comme l'indiquait ses bras libres de toutes menottes d'anti-magie.  

Derrière eux venaient Cain accompagne d'Yseult puis Garreth. Tout ce petit monde devait prendre place un peu en retrait derrière Drake et participé au moment voulu.

Drake, considérablement affaibli par l'utilisation du sombre verbe prit enfin la parole.

"Comme vous l'avez tous su, un coup d'Etat a été tenté quelques jours plus tôt, impliquant plusieurs figures telles qu'Astoria Lane, Alrost, Cernnunos Oneiros ou Wilhelmine Schlacht. Autant de personnes en qui vous aviez confiance et qui pourtant semblaient vous avoir abandonnées tendis qu'un ordre nouveau s'élevait : Mon ordre."

Il marqua une courte pause, le temps à tout le monde de prendre conscience que les révélations allaient commencer.

"J'ai combattu et vaincu Astoria Lane lors d'un duel judiciaire dans l'arène. Comme vous le savez sans doute, sa vie lui a pourtant été ôtée par Wilhelmine Schlacht, une combattante de confiance qui était acquise à ma cause depuis le début."

Quelques chuchotements et propos péjoratifs vinrent aux oreilles des personnes présentes sur l'estrade, notamment le mot "traitresse" qui revint sans cesse. Drake, imperturbable continua sur un ton égal.

"Elle a pris sur elle de commettre cet acte afin que la cité ne puisse plus se scinder en deux comme elle l'a été et donc ne plus risquer la destruction par une guerre civile que ferait couler le sang de familles entières en combattant des frères. C'est malheureusement ce qui serait arrivé si elle était restée en vie."

Oui, la tuer avait été une nécessité. Pourtant, ce n'était pas alors ce qu'il avait prévu pour elle. Il avait plutôt pensé la garder en vie quoi qu'après avoir éradiquer son esprit pour en faire une esclave de luxe qu'il aurait vendue au plus offrant pour quelques heures. Peut-être que ça aurait fait plaisir à Alrost allez savoir ?! Quoi qu'il en soit, l'intervention de Wilhelmine l'avait privé d'un bel amusement qu'il devait maintenant justifier, ne serait ce que pour réhabiliter son général auprès de la plèbe et éviter qu'il ne prenne le Roi pour un vieux gâteux qui faisait des choix irrationnels. Toutefois, le sujet était maintenant clos. Pour Drake du moins. Il poursuivit donc.

"Cernnunos Oneiros, ancien directeur de l'académie a tenté de s'approprier le Trône. Ce dernier l'a détruit... Quand à Alrost, l'ancien capitaine du protectorat qui menait l'attaque sur mon palais a pourtant fini par reconnaitre son erreur et s'est joint à moi en tant que capitaine de la garde royale. Je lui laisse la parole."

A cette occasion, Alrost était censé lui jurer loyauté et accepter de faire ce qu'il était nécessaire pour le maintien de l'ordre. Le silence était total pour cette fois-ci tant la surprise était soudaine. Mais une fois que le diable eut fini son office, le grand archimage continua.

"Durant cette attaque, nous avons perdu de nombreux hommes de valeur, dans les deux camps. J'ai moi-même perdu mon frère que vous connaissiez tous comme le grand guérisseur et homme de bien qu'il était. Mais sa fille Tryana et mon fils ont également payés le prix de cette guerre intestine. Il va de soi que de tels gâchis ne seront plus tolérés. J'en profite pour remercier Corvus Downclaw, l'actuel capitaine du protectorat qui a parfaitement réagi en ces temps de crise."

Il n'avait pas insisté sur l'état réel des personnes citées mais il tenait à faire comprendre au peuple que tous avaient souffert et que les personnes au pouvoir avaient beau être puissantes, elles n'en restaient pas moins des êtres vivants. Il avait hésité sur cette partie car il s'agissait plus d'attirer la sympathie qu'autre chose et il y avait de fortes chances que ça ne le fasse passer pour un faible. Toutefois, il espérait secrètement que les rares ennemis qu'il rrestait en profiteraient pour l'attaquer prochainement. Peut-être qu'amplifier son état de faiblesse tel qu'il le faisait actuellement les feraient enfin sortir de l'ombre.

Drake continua.

"Sur une note plus légère, vous aviez tous entendu parler de la requête du peuple nain que leur apporte notre aide afin de récupérer une pierre dans l'antre du dragon. celle-ci devait leur permettre de restaurer leur royaume, corrompu par les démons."

Il marqua une pause.

"J'ai le plaisir de vous annoncer que la quête a bien été remplie. Le Royaume nain est sauf grâce au sacrifice de plusieurs membres de leur compagnie mais surtout grâce à la bravoure de ceux qui ont continué le combat et survécus. Grâce à eux, Targatt s'est fait de nouveaux alliés et notamment des partenaires commerciaux d'importance."


Drake écarta les bras pour laisser passer devant lui Garreth et Cain. Leur fait signe de s'avancer.

"Garreth Doreagan, son élève et potentiel successeur était ce ceux-là. De même que mon petit-fils, Cain. Vous pouvez les applaudir."


Drake avait fait en sorte que le récit de leurs exploits parcoure les rues, sans faire mention de Zahel ou de Lomac évidemment, de sorte qu'à l'évocation de la quête dument remplie, bien que le dragon soit encore en vie, un tonnerre d'applaudissements les accueillis, tels des héros. Héros par leur courage chanté dans chaque taverne mais aussi pour l'aspect économique... Targatt en avait bien besoin il fallait l'avouer.
Drake laissa les applaudissements se tarir après de longues secondes et reprit.

"Sur une note toute aussi joyeuse, j'ai le plaisir de vous informer que Targatt va voir d'ici quelques mois le mariage de Cain avec la douce Yseult ici présente." Lui fait signe de s'avancer et de prendre place auprès de Cain. "Directement issue de la lignée des Pendragon, Yseult saura se montrer digne de sa nouvelle fonction et aura à cœur de représenter le peuple à la cours."

En d'autres termes, le peuple pouvait très bien s'entretenir avec elle si besoin était d'une question ou d'une autre et elle serait chargée de retransmettre si besoin au souverain ou à ses conseillers. Drake n'avait aucun doute sur le fait que cette tâche allait profondément l'ennuyer, mais aussi que ça allait lui demander beaucoup de temps. De quoi l'avoir à l'oeil et l'empêcher de comploter, du moins pas trop vite. Aussi, ça permettait de faire croire au peuple que cette nouvelle voix, issue directement d'un royaume perçu comme éminemment bon ferait reculer leur misère. Elle fut accueillit avec la plus grande chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Alrost Erkelion
Alrost Erkelion
Chef de la Garde Royale - Grand Archimage
Age du personnage : 637
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, Elémentaire Quatuor + forme diable
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan - 12:37
Alrost avait tout tenté. Il avait choisit un plan osé et à priori fou. Attaqué d'abord le palais en l'absence de son maître n'était le genre de plan que l'on croisait souvent pour un coup d'état. Bien au contraire. Drake ne l'avait pas prévu et à cause de cela, il avait déjà perdu quelques uns des siens à son arrivée. Malheureusement, Alrost avait sous estimer la fourberie de Corvus. Bien sûr, il avait pensé que Drake l'emmènerait peut être au palais pour déloger les intrus mais pas qu'il serait l'instrument de sa perte. 

Quoi qu'il en soit, Alrost était vaincu. Si un étrange pouvoir avait semblé se manifester avant l'instant fatidique, cela ne l'avait pas sauvé. Le sang qu'il avait perdu jusqu'alors et l'attaque de Drake agissant directement sur l’essence même de son esprit, de son âme, eurent finalement raison de lui et le firent sombrer. 

Il se réveillait quelques jours plus tard sans notion du temps passé. Presque surpris d'être en vie. L'était-il? Sans doute. Le temps de retrouver quelques peu ces sensations, il finit par vaguement reconnaître les geôles de Targatt. Un rada'an autour du cou lui ôtait toute liberté de fuir. Avec la magie du moins. Mais autre chose l'accaparait. Il se demandait à présent pourquoi cette lutte contre Drake. Après tout, il mettait en place un ordre stricte, certes, mais dont le but était redressé la cité. Il n'y avait pas de mal à cela. Non pas qu'il était en parfait accord avec les méthodes mais il ne voyait plus de raison de le combattre. De fait, la situation en occident était catastrophique et semblait aux prises d'infernaux ou autres forces maléfique. Dans de telles conditions, les méthodes discutable du doyen noir trouvait peut-être, sans doute, une justification à la hauteur de ses actes. 

Ce dernier ne tarda pas à faire son apparition devant lui et ils eurent quelques conversations, non sans omettre tout du long une intrusion mentale comme Drake les aimait tant. Constatant la nouvelle position modéré de l'hybride qui ne considérait plus le vieil homme comme une menace à éliminer mais plutôt un mur devant les ténèbres s'abattant sur la cité. Il décida de lui enlever le Rada'an et lui proposa un nouveau poste au sein de son gouvernement. Capitaine de la garde royale. Rien que ça. Alrost n'avait en réalité pas trop envie d'accepter. Mais cet ennemi qui l'avait vaincu et qui n'en était plus vraiment un à ses yeux, aurait pu le tuer. Et il ne l'avait pas fait. Il aurait pu lui jouer dans ces esprit et créer ce revirement. Mais Al se serait souvenu d'une intrusion douloureuse. Hors ce n'était pas le cas. Ce ne devait donc pas Etre le cas. 

Il fut ainsi libre, dans une certaine mesure de prendre ses quartiers et de prendre connaissance de ses nouveaux sbires qui était des plus partagés vis à vis de leur nouveau capitaine. Sa puissance était non seulement crainte mais avait tout récemment participé un affrontement aux bon nombres de leur camarade avait trouvé la mort. Parmi eux, un certains Loui Denar avait eu la folle idée d'assassiner Alrost le jour même de l'annonce de sa nouvelle fonction à la population. Un acte politique des plus simpliste qu'Al avait toujours exécré malgré l'évidente utilité de ces apparitions du souverain. 

Drake voulait qu'il y fasse ses vœux comme Astoria à l'époque ou il devenait capitaine de la garde royale. Bien que cette fois, au milieu de la place publique, les témoins seraient beaucoup plus nombreux. Soit...autant en profiter pour que cette tentative d’assassinat soit la première et la dernière. Il n'en avait parlé à Drake mais cette victime serait ferait aussi une apparition sur scène. 

Dans un premier temps, le doyen noir faisait son discours annonçant à la populace les événements qui avait chamboulé la cité ces derniers jours. Blablablaaaa.... Finalement vient son tour. Le Leckard avait un signe au demi-diable d'avancer pour faire son serment et des excuses peut être. Il avait cru comprendre que Drake voulait qu'il dise de sa bouche au peuple qu'il soutenait Drake dorénavant. Tsss....Al n'avait rien d'un orateur et cette situation l'exaspérait. Et il fallait croire que depuis l'incident, ces émotions négatives était un brin moins transparente qu'elle ne l'étaient auparavant puisqu'un rictus agacé déforma quelques seconde son visage. Un air qui disparut au moment où il devait prendre la parole pour de bon.

"J'ai été fou de ne pas voir plus tôt le bien fondé des méthodes de votre souverain. 
Aujourd'hui, je fait le serment de le servir, de le protéger afin qu'il puisse, en toute sérénité, servir les intérêts de Targatt."
Sa flegme naturelle avait repris le pas lors de ce discours. Rien d'encourageant, mais il était de notoriété publique que l'hybride était particulièrement peu expressif. 

Après quoi, il s'avança d'un pas dur et décidé sur l'estrade. Tendit son bras droit au bout duquel apparut tenu par le col un homme salement amoché qui tenait à peine sur ses jambes. Bien qu'il soit relativement évident que Al en était responsable, de loin, on ne pouvait pas tellement voir ce qui avait blessé le pauvre homme. Ceux qui se trouvait assez proche pourrait observer de nombreuse et sévères engelures. Des brûlures faites par le froid et probablement quelques violent coup sur le visage. 

Al porta rapidement son visage sur l'homme. Avant de le reporter sur le peuple, puis plus spécifique sur les membres de la garde royale et le protectorat. 

"Je n'ai pas tué celui ci. Le prochain qui tente de m'assassiner n'aura pas cette chance." Il avait été particulièrement froid sur cette phrase et sur ces derniers mots, il lâcha l'imprudent avant de reprendre sa place derrière drake aux coté de cain.

A la suite de quoi, il écouta le discours des autres avec une certaine désinvolture intérieure. Toute fois, sa posture physique montrait une certaine droiture, certes détachée, mais bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Yseult Avalon Arie
Yseult Avalon Arie
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 17 ans
Race : Demi-Yamilow
Pouvoirs : 1=Black Sword Grim; 2=White Sword Spirit
Puissance moyenne : 85/500
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Fév - 3:17
J'avais été convoqué par le Roi sur la grande place afin qu'il annonce les changements après le coup d'état échoué mené par des rebelles.
Une estrade avait été montée pour l'occasion au centre de la grande place.
Aux côtés du souverain de Targatt, il y avait le dénommé Alrost. Apparemment, il avait été l'instigateur de l'attaque du Palais. Chose curieuse, il ne portait aucune attache, aucune menotte, aucune entrave.
Juste derrière le Roi, il y avait mon fiancé, Garreth et moi. Nous nous mettions en retrait derrière Drake.
Commença alors le discours du Roi.
Il rappelait à tous qu'un coup d'état avait été tenté il y a quelques jours impliquant des grands noms dont je ne connaissais rien. Enfin, presque.... Un des noms fit écho dans ma mémoire. Pendant un temps, j'avais eu un professeur Elfe en magie élémentaire. Bien qu'il m'avait lui-même dit que j'étais prédisposé aux ombres du fait de mon hérédité, si je persévérais, je pourrais trouver l'élément qui me convenait le mieux.
Il n'était pas restait longtemps, moins d'un an. Je me souviens qu'il était du genre à demander des nouvelles du Nord pour un groupe auquel il appartenait.
Il était plutôt gentil si on omettait sa passion pour faire suer ses élèves.

Le roi continua en disant qu'il avait combattu une certaine Astoria Lane lors d'un duel judiciaire. Dans l'arène. Cette coutume se faisait encore ici en Hésandre ? Ma foi, cela pouvait être une bonne chose que cette tradition reste.
En Albion, elle était réservée aux nobles. 
Astoria Lane avait été tué par Wilhelmine Schlacht. Apparemment, cette dernière était une agente double d'après ce que je comprenais du discours.

Il parla ensuite de Cernunnos Oneiros. Il avait été directeur de l'académie. Voilà qui était étonnant. Je ne lui connaissais aucune attache qui le faisait prendre un poste à haute responsabilité. Il avait selon le Roi tenté de s'approprier le Trône. J'imagine qu'il n'avait pas changé sur cela. Choisir une solution « pacifique » plutôt que le combat. Je hoquetais par surprise en apprenant qu'il avait été détruit par le trône. Je ne pourrais lui rembourser la dette que j'avais envers lui.
Drake mentionna enfin l'ancien capitaine de protectorat qui avait mené l'attaque sur le palais. Le souverain mentionna que l'ancien protecteur s'était repenti et avait rejoint la garde royale. Le chef de la cité laissa alors la parole à la personne qu'il avait désignée.

Quand ce fut au tour de l'ancien capitaine du protectorat, il déclara qu'il n'avait pas vu les bien-fondéS des méthodes de Drake. Ensuite, Alost fit le serment devant le peuple de le servir et de le protéger. Il ne semblait pas loquace, mais beaucoup de gens qui n'avait pas l'habitude de parler en public pouvait être comme cela lors de leur premier passage.


Après le discours du dénommé Alrost, le Roi reprit la parole. Il exprimait que durant cette attaque, il avait perdu des hommes de valeur... S'ils étaient si compétents, pourquoi étaient-ils morts ? La seule raison que je voyais était parce qu'ils étaient plus faibles que le ou les attaquants. Le fort écrase le faible. Seules les personnes fortes sont de la valeur. Ces hommes morts étaient faibles. Pourquoi le Roi s'amusait-il à décrire quelqu'un de faible comme de valeur ? Pour moi, cela était assez illogique. 

Il mentionna également que durant l'attaque, il avait perdu deux de ses enfants.Je me demandais comment mon fiancé allait réagir à cette nouvelle. S'il était comme moi, rien du tout. Ma mère m'avait enseigné cela : « Si un jour, je dois mourir utilise mon corps comme bouclier pour découper en rondelle les fils de putes qui ont osé me tuer ! »

Ma mère jurait toujours comme une roturière. Seule sa beauté était envoûtante.

Le Roi remercia son aide, un cerain Corvus. Le titre de cette personne était capitaine du protectorat. Était-il l'ancien subalterne d'Alrost ?
Le souverain continua à parler des derniers événements, notamment la requête du peuple nain. Cette quête demandait de récupérer une pierre dans l'antre d'un dragon afin de restaurer le royaume des Nains qui étaient corrompus par les démons. 

Il annonça que la mission avait été un succès et la quête bien remplie grâce au sacrifice de quelqu'un et à la bravoure de ceux qui ont survécu. Allait-il décerner des médailles ?
C'étaient de bonnes nouvelles et d'importantes informations. Savoir que le Royaume des Nains était de nouveau ouvert aux échanges commerciaux était une très bonne information.

Il laissa avancer les deux garçons à mes côtés : mon fiancé, Cain et Garreth.
Garreth était apparemment l'élève de Drake et il le considérait comme un potentiel successeur. Quelle étrange monarchie.... Il mentionna aussi son petit-fils et demanda des applaudissements pour ses braves personnes. Hourra ! C'était un exploit remarquable de sortir vivant d'un combat contre un dragon. Même les plus petits que l'on avait chez moi étaient coriaces. Ne parlons même pas des dragons de combat de notre unité monté.
Les deux jeunes hommes reçurent un tonnerre d'applaudissements pour ce mérite.

Drake mit alors l'audience au courant du mariage de son petit-fils et de ma personne. Cependant ce que je n'étais pas au courant, c'était ce travail. Représentante du peuple à la cour.... Moi ? Représenter le peuple ? Quelle drôle de blague.... Comme si une princesse étrangère pouvait représenter un peuple dont elle ne connaissait ni les coutumes, ni les traditions.
Il fallait dévier cette charge de travail. Travail... Rien que ce mot m'exaspérait !
En plus, ce n'était pas mon royaume. Ce n'était pas MON peuple. Je ne vois pas pourquoi je serais gentille et clémente. 
Si une affaire me dérangeait, je serais plutôt expéditive. Je voyais bien une scène comme cela :
- « tuer le ! »
- « mais..... Il n'a volé qu'un morceau de pain, je demande juste réparation avec des pièces. »
- « ce n'est pas grave, il a commis un crime. Il faut qu'il paye pour ça. Tuez-le ! »

…..
Non, je crois que je vais refuser cette tâche ingrate.

Je m'avançais au niveau du Roi, je me tournais vers lui, puis j'effectuais une révérence pour saluer le Roi.

« Je suis très flattée et j''accepterais volontiers cette offre, mais je dois décliner. Je ne connais ni les us et coutumes des habitants de cette cité. Il serait malavisé que cela soit ma personne qui les représente puisque je ne les comprends pas au mieux.
Si je puis me permettre votre majesté, il serait plus judicieux de placer à ce poste une personne qui partage vos idées et ayant vécu dans cette cité. Un de vos successeurs potentiels serait mieux afin de gagner la confiance des habitants ici-même afin qu'ils s'y habituent. N'êtes-vous pas d'accord ? »


Le peuple, d'abord stupéfait de mon refus, m'applaudissait pour avoir suggéré une telle idée. Il serait plus rassurant pour eux, le peuple, d'avoir déjà été en contact avec celui qui allait monter sur le trône après Drake. Plutôt qu'avoir une personne qui ne les comprenait pas et qui se permettait de les représenter peut-être en mal.
La foule scandait ainsi le nom des deux candidats officiellement annoncés. 

Le travail allait leur revenir. Je pourrais me consacrer à mes études même si j'exècre ça afin de me libérer du marché de mon père. J'effectuais une nouvelle fois une révérence devant le peuple et le Roi pour dire que j'avais fini de parler et je me remis en retrait en attendant la fin de l'annonce du Roi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Cain Leckard
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Puissance moyenne : 105
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Mar - 19:37
Déjà que sa présence sur cette foutue estrade devant tout le monde ne lui plaisait pas, là c'était le pompon. D'abord le discours de Drake, toujours aussi clair que glaçant. mais peut-être était-ce du au fait que Cain avait eu tout loisir de voir les coulisses et ce qu'il s'y passait. Quoi qu'il en soit il désapprouvait énormément de choses... et notamment le fait que Garreth soit sur cette estrade avec eux. Ça le mettait en danger, en première ligne alors que Cain avait tout fait jusqu'à présent pour tenter de le laisser hors d'atteinte. Malheureusement, Drake avait eu vite fait de briser tous ses efforts en prenant le lycan comme élève.

Sur l'estrade, le jeune héritier avait plusieurs fois tourné discrètement la tête vers ce dernier pour tenter de capter son regard mais en vain. Entre ses fiançailles avec Yseult qu'il ne connaissait pas le moins du monde, et la distance subite entre eux, Cain eut un pincement au cœur bien qu'il n'en montre strictement rien. Il se mit à songer qu'il avait hâte d'avoir les colliers de protection spirituelle afin de mettre en action le plan qu'il avait concocté pour éradiqué Drake une bonne fois pour toutes. Après tout ce n'était pas parce qu'il commençait à comprendre sa manière de faire et même qu'il y adhérait qu'il serait loyal à cette famille qui l'avait tant fait souffrir. Et pas seulement lui d'ailleurs...

Il revint à la réalité lorsqu'Yseult prit la parole pour refuser le boulot que Drake souhaitait lui confier et le lui refiler. Cain ne put s'empêcher adresser un regard emplit d'une sourde colère. Même si ses arguments se tenaient, il n'avait pas la moindre envie ni du Trône et encore moins de s'occuper de tous les débiles qui constituaient le peuple que Drake s'était mis en tête de guider vers la puissance et l'excellence, à tous les niveaux.

La foule, contre toute attente, sembla plutôt bien disposée à accepter Cain comme leur représentant. Merde. Résigné, il s'avança. Elle avait bien joué son coup, il ne pourrait pas dire non sans créer un incident diplomatique que Drake ne manquerait pas de lui faire payer. Or, il fallait absolument qu'il n'aille plus dans sa tête jusqu'à ce que Cain ait les colliers... Donc il ne devrait pas faire de vagues jusque là... Malheureusement.

Il s'avança jusqu'à se placer aux côtés de la Princesse sur l'épaule de laquelle il posa une main. D'apparence, tout cela avait été fait avec douceur. Même le sourire de Cain paraissait doux. Pourtant, il métamorphosa une partie de sa paume, plus précisément le côté que le public ne pouvait pas voir pour qu'une sorte de longue et fine aiguille ne pénètre sa chair, profondément. Ca ne laisserait qu'une infime goutte de sang sur sa robe mais la douleur, elle serait nettement plus conséquente. Il ne pouvait guère faire plus sans révéler son geste mais il n'avait pas pu se retenir.

Il retira finalement sa main pour s'adresser à la foule.

"C'est avec plaisir que j'accepte cette charge. J'assurerai donc une séance de doléances chaque semaine au palais."


C'était court, clair, concis. Il faut dire qu'il n'avait rien de plus à leur dire. Il se moquait pas mal en fait de leurs conditions de vie ou de leurs aspirations. Il avait déjà assez à faire avec les siennes pour se préoccuper de celles des autres. De plus, il était et restait malgré tout profondément égoïste.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Garreth Doreagan
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 21 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Puissance moyenne : 101/500
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Mar - 12:47
Je ne voulais pas.

Je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas, je ne voulais pas...

Je n'avais pas le choix, hein? Je ne pouvais pas fuir cette responsabilité. Cette maudite prison politique? Mes rapports avec Drake n'étaient plus un secret maintenant. J'allais être associé à lui, et tout le monde le verrait. Tout ça à cause de lui...cette saleté de prof, ce vieux monstre ambitieux et malveillant. Targatt était une erreur. S'être intéressé à la magie spirituelle avait été une erreur. Sans tout ça...j'aurais peut-être pu éviter ce destin.

Je me retrouvais sur une estrade, dans la grande place. Drake était plus en avant, de même que Cain et...sa nouvelle femme, apparemment. La situation m’enrageais au plus haut point, bien qu'à mon habitude, mon visage ne trahissait rien du tout. Cain et moi allions être isolé l'un de l'autre, peut-être plus que jamais. Au moins savait-t'il que je ne l'abandonnais pas, malgré cette séparation forcée. Il devait me faire confiance, autant que je lui donnais la mienne. J’œuvrerais dans l'ombre, je mentirais, je trahirais...mais je le ferais toujours avec l'optique de renverser et vaincre Drake, et de laisser à Cain le choix de sa vie.

ça commençait...

-Comme vous l'avez tous su, un coup d’état a été tenté quelques jours plus tôt, impliquant plusieurs figures telles qu'Astoria Lane, Alrost, Cernnunos Oneiros ou Wilhelmine Schlacht. Autant de personnes en qui vous aviez confiance et qui pourtant semblaient vous avoir abandonnées tendis qu'un ordre nouveau s'élevait : Mon ordre.
J'ai combattu et vaincu Astoria Lane lors d'un duel judiciaire dans l'arène. Comme vous le savez sans doute, sa vie lui a pourtant été ôtée par Wilhelmine Schlacht, une combattante de confiance qui était acquise à ma cause depuis le début.
Elle a pris sur elle de commettre cet acte afin que la cité ne puisse plus se scinder en deux comme elle l'a été et donc ne plus risquer la destruction par une guerre civile que ferait couler le sang de familles entières en combattant des frères. C'est malheureusement ce qui serait arrivé si elle était restée en vie.


Je soupirais, tête baissée. Justifier un meurtre, une attaque fourbe de son allée en plein duel dans les règles. Comment pouvait-il simplement s'en sortir aussi facilement? Défier le principe de combat à la loyale en répondant que c'était pour le mieux? Même moi, qui serait capable de combattre de façon déloyale, resterait assez digne pour se confronter avec honneur si les partis concernés ce sont mis d'accord.

-Cernnunos Oneiros, ancien directeur de l'académie a tenté de s'approprier le Trône. Ce dernier l'a détruit... Quand à Alrost, l'ancien capitaine du protectorat qui menait l'attaque sur mon palais a pourtant fini par reconnaitre son erreur et s'est joint à moi en tant que capitaine de la garde royale. Je lui laisse la parole.

Venait ensuite des informations sur Cernnunos, et j'avais été assez surpris de l'apprendre. Je n'avais pas eu le temps d'apprendre ce qui s'était passé pendant notre absence. L'arbre avait tenté de prendre le trône? Pour quelle raison? Un gâchis, encore un. Même si il me semblait dangereux, il semblait valoriser l'effort et le travail, et m'avait donné un traitement pour me renforcer, traitement que je continuais de prendre. Il aurait peut-être pu être un allié, et vu ce qu'il avait tenté de faire, nous avions un ennemi commun. Tant pis, je n'aurais qu'à espérer que Drake ne tue pas tout mes potentiels alliés avant que je les trouves.

je fus surpris de constater qu'en effet, la personne à côté de Drake était Alrost. Lui aussi? Celui qui avait défendu la vie de Cain, même lorsque les elfes voulaient le tuer, celui qui m'avait pris avec lui pour le surveiller, un des alliés d'Astoria. Lui aussi avait fini par céder ?

-J'ai été fou de ne pas voir plus tôt le bien fondé des méthodes de votre souverain. 
Aujourd'hui, je fait le serment de le servir, de le protéger afin qu'il puisse, en toute sérénité, servir les intérêts de Targatt.
Je n'ai pas tué celui ci. Le prochain qui tente de m'assassiner n'aura pas cette chance.


Je prenais ça pour un oui.
Alors qu'il jetait la personne à moitié morte sur le sol, il se remit à proximité de Drake. Encore un allié de moins...encore un autre, et j'allais rentrer dans une profonde dépression.

-Durant cette attaque, nous avons perdu de nombreux hommes de valeur, dans les deux camps. J'ai moi-même perdu mon frère que vous connaissiez tous comme le grand guérisseur et homme de bien qu'il était. Mais sa fille Tryana et mon fils ont également payés le prix de cette guerre intestine. Il va de soi que de tels gâchis ne seront plus tolérés. J'en profite pour remercier Corvus Downclaw, l'actuel capitaine du protectorat qui a parfaitement réagi en ces temps de crise. Sur une note plus légère, vous aviez tous entendu parler de la requête du peuple nain que leur apporte notre aide afin de récupérer une pierre dans l'antre du dragon. celle-ci devait leur permettre de restaurer leur royaume, corrompu par les démons

Je me tendais légèrement. Il parlait du dragon, ça allait être bientôt mon tour de m'afficher devant le peuple de Targatt. Tout le monde allait me voir. Tout le monde allait m'associer à lui. J'allais officiellement devenir l'outil de ses ambitions, chose que je ne voulais désespérément pas.

-J'ai le plaisir de vous annoncer que la quête a bien été remplie. Le Royaume nain est sauf grâce au sacrifice de plusieurs membres de leur compagnie mais surtout grâce à la bravoure de ceux qui ont continué le combat et survécus. Grâce à eux, Targatt s'est fait de nouveaux alliés et notamment des partenaires commerciaux d'importance.

Garreth Doreagan, son élève et potentiel successeur était ce ceux-là. De même que mon petit-fils, Cain. Vous pouvez les applaudir.


Il nous fit signe de nous approcher. J'étais paralysé. Je faisais un gros effort pour avoir l'air stoïque, mais la peur pouvait se lire un peu. Je ne voulais pas...je ne voulais pas avancer, et me mettre devant tout ces gens.

Je refuse. Je ne bougerais pas. Je laisserais Cain choisir si il s'avance ou pas, mais je ne sortirais pas de l'ombre. La seule chose qu'on verra de moi, sera la silhouette situé en arrière plan, le garçon discret que je souhaitais être. Tant pis si ça ne plairait pas à Drake, tant pis si j'en payerais les conséquence. Targatt avait mon nom, Targatt avait ma réputation, et c'était déjà pas mal.

Je ne bougerais pas, Drake.

Et ici, maintenant, tu ne pouvais rien faire pour me forcer à avancer.

Drake continua.

-Sur une note toute aussi joyeuse, j'ai le plaisir de vous informer que Targatt va voir d'ici quelques mois le mariage de Cain avec la douce Yseult ici présente. Directement issue de la lignée des Pendragon, Yseult saura se montrer digne de sa nouvelle fonction et aura à cœur de représenter le peuple à la cours.

Voilà l'autre annonce peu agréable que je voulais entendre. Ce stupide mariage forcé que Drake avait préparé pour Cain. L'un de mes derniers alliés, ami...la personne que j'aime...n'a jamais été aussi loin de moi. Celle-ci, que je n'avais pas connu auparavant

-Je suis très flattée et j''accepterais volontiers cette offre, mais je dois décliner. Je ne connais ni les us et coutumes des habitants de cette cité. Il serait malavisé que cela soit ma personne qui les représente puisque je ne les comprends pas au mieux.
Si je puis me permettre votre majesté, il serait plus judicieux de placer à ce poste une personne qui partage vos idées et ayant vécu dans cette cité. Un de vos successeurs potentiels serait mieux afin de gagner la confiance des habitants ici-même afin qu'ils s'y habituent. N'êtes-vous pas d'accord ?


Voilà qui semblait très humble, mais qui cachait quelque chose de bien plus embêtant. Ça voulait dire que Cain allait sûrement devoir assumer des responsabilités qu'il ne souhaitait sûrement pas. Il s'avança d'ailleurs à son tour, étant le dernier à prendre la parole.

-C'est avec plaisir que j'accepte cette charge. J'assurerai donc une séance de doléances chaque semaine au palais.

J'en sourirais presque. J'avais du mal à imaginer Cain écouter les plaintes du peuple autant de fois et rester concentré et impliqué. Malheureusement, ça lui donnait moins de temps pour pouvoir comploter contre Drake, et plus il devait assumer des tâches comme ça, moins il serait libre et détaché de la politique.
J'avais bien envie de lui répondre que la meilleure façon de se rapprocher du peuple de targatt, c'était justement de suivre les doléances : connaître les problèmes, le quotidien du peuple. On naît dans une ville, mais on apprend à y vivre et à devenir un de ses citoyens. Si elle restait éloignée de tout ça, oui, elle n'allait pas aller bien loin. Mais lui dire ça n'allait rien arranger pour Cain, ou même rien n'arranger du tout. Et je doute fort qu'elle apprécierait. De plus, je n'avais pas intérêt à le faire directement en public. Surtout après ma décision de ne pas m'avancer.

Ce discours était un échec, sur toute la ligne. Astoria était morte, Cernunnos était mort, Alrost s'est rallié à Drake, Targatt connait mon no, même si je ne m'étais pas montré directement, Cain, mon plus grand ami, allait se marier, et nous n'allions plus pouvoir se fréquenter autant que possible. Un échec pour moi...sur toute la ligne. Tout le monde avait parlé, et même si je pense qu'on ne s'attendait pas à ce que je prenne la parole, je ne le ferais pas. Je n'avais rien à dire, sinon de mauvaises choses.

Si ça se trouve, je finirais dans un de ses discours. «Garreth Doreagan, apprentit de Drake l'un de ses potentiels successeur, a tenté en vain de menacer la vie de notre souverain. Que son échec devienne un exemple pour tout ceux qui voulaient tenter de lui nuire.» Si ça se trouve, dans quelque années, ça arrivera. En vrai...je commençais à me demander si j'allais survivre, ou seulement réussir. Mais même si c'était le cas, ma détermination restait la même. Au moins, si je mourrais...ce sera en essayant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: La grande place-
Sauter vers: