:: TARGATT :: CREATION DE VOTRE PERSONNAGE :: Inscriptions adultes - non élèves :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

♫Poupée de cire, poupée de son♫

Lily
Lily
Jouet Maléfique - Mage 1er Ordre
Age du personnage : 666 ans
Race : Incarnat
Pouvoirs : Métamorphose et Poupée Démoniaque
Puissance moyenne : 157
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Jan - 0:32

Lily

«Une citation de votre personnage»

Identité

  • Espèce : Incarnat

  • Âge : 666

  • Orientation sexuelle : Asexué

  • Originaire de Targatt ? Non
    • Si oui, êtes-vous affiliés à une des familles régnantes ? Laquelle ? : Réponse ici

    • Si non, quand y êtes-vous arrivés ? : Il y a 75 ans

  • Métier : Poupée

  • Alignement : De fait Indécis mais agit comme un Chaotique Mauvais à cause de ses ordres

  • Voulez-vous un rôle important dans la trame en cours ? Si oui, côté défenseurs ou "méchants" ? : Indifférence
Pouvoirs

  • Énergie magique canalisée : Négative

  • Pouvoir de Race, Métamorphose : Comme tous ceux de son espèce, la poupée possède le pouvoir de race de ces derniers. Elle peut ainsi se métamorphoser toutefois toujours en un type de jouet conformément aux derniers ordres de base qu'elle a reçu. Elle utilise parfois ce pouvoir pour se soigner en permettant aux zones endommagées de se raccrocher..

  • Poupée Démoniaque : Lily est une poupée maléfique chargé de détruire les cœurs et les familles de l'intérieur. Elle dispose donc d'un pouvoir adapté à sa mission. Tout d'abord, elle capable de lire quasiment instantanément la mémoire de ceux avec qui elle a un contact physique. Elle peut aussi intensifier leurs émotions généralement négative de ceux ayant un contact avec elle.
    Pour finir, il s'agit d'une illusionniste capable de créer des illusions trompant les sens et de s'infiltrer dans les rêves et les cauchemars afin de manipuler ceux qu'elle cotoie pour les faire sombrer.  

  • Type de magie préférée : Magie Spirituelle et Noire

  • Type de magie inconnue : Magie Blanche, Elementaire et Invocation


Caratéristiques

Vous disposez de 70 points à répartir comme vous le souhaitez. Si vous êtes un directeur ou un personnage spécial pour la trame, vous pouvez avoir jusqu'à 80 points à répartir. Les caractéristiques ne sont là que pour aider au jeu à voir quels sont vos points forts et faibles.
  • Force : 0
  • Consitution : 1
  • Dextérité : 0
  • Intelligence : 69

  • Sagesse : 0

  • Charisme :0




Histoire

« The chosen one »




Dans une ville de taille moyenne en campagne, alors qu’une nuit paisible accompagnait le sommeil des habitants. Au plus profond de sa demeure, dans les fonds de sa cave, un homme s’affairait. A l’aide d’une magie mystérieuse mais extrêmement puissante, il façonnait une petite poupée. Alors que cela faisait plusieurs d’heures qu’il travaillait sans relâche porté par une détermination sans faille, soudain, le déclic.

Bien que la poupée ne fit pas le moindre geste, il sentit qu’il avait réussi…

Regarde moi.

Soudain, très rapidement, les yeux de la poupée se tournèrent vers lui. Cela le rendit heureux et il afficha un visage extrême satisfait. Ce grand créateur en question était en réalité un archimage spirituel d’une très grande puissance, Lothab.

Malheureusement il vivait à une époque où la magie était une chose interdite, une chose abominable qui devait être éliminé. Si Lothab n’avait pas réellement eu de problème avec le commencement de la chasse au sorcière car personne ne souhaitait se frotter à un archimage, il n’en restait pas moins un homme profondément seul depuis le décès de sa femme d’une maladie qu’il ne pouvait soigner.

Aujourd’hui, il ne lui restait ainsi plus que son unique petite fille, Elmire. Objet de toute sa tendresse et de son amour. L’élever et la rendre heureuse étaient le seul but qui le rattachait encore à la vie. Mais cette fille était également malheureuse et à sa plus grande peine, Lothab était incapable de combler lui-même le trou dans son cœur, celui de ne pas avoir d’ami.

Sous prétexte qu’elle était la fille d’un sorcier personne dans la région ne souhaitait l’approcher. Certain l’insultant même de sorcière ou bien allant même jusqu’à lui jeter des pierres. En voyant sa fille pleurer chaque soir en silence pour tenter de lui cacher sa peine l’enrageait. Mais il ne pouvait pas punir ses sales gamins sans aggraver la situation. Il ne pouvait pas non plus partir de cette région actuellement protégé de l’Ordalie grâce au seigneur local qui ne les appréciait guère.

Au fond, il n’y avait qu’une solution, lui donner une amie. Une confidente. Réussir le légendaire rituel de création de l’incarnat. Mais il faudrait que l’amie en question soit discrète ou on l’accusera de sorcellerie et de nécromancie. Ce qui pourrait causer la perte de la petite famille.

Une poupée qui lui parlerait à travers ses illusions. Voilà l’idée que l’archimage avait afin de contourner les risques et les conséquences de la réussite de son rituel.

Et c’est ainsi qui naquit, la poupée maléfique Lily.

……………………………………………………………………………………………

Le Noir, le néant puis soudain la lumière.

Initialisation.

Regarde-Moi.

La Poupée exécuta l’ordre.

La poupée observait l’homme devant elle. Elle savait qui il était. Son maitre, son créateur. Durant sa création, il lui avait inculqué quelques milliers de règles. Peut être était il trop prudent ?

Prenant la poupée dans sa main l’homme la regardait doucement.

Poupée. Je t’ai fais pour ma fille comme tu dois le savoir. Ton rôle est de la rendre heureuse.

Objectif mis à jour. Objectif confirmé. Rendre heureuse Dame Elmire est classé priorité numéro 3

Répondit la poupée.

L’homme fronça les sourcils. Il ne comprenait pas pourquoi son ordre n’était que la priorité numéro 3.

Et quels sont les priorités 1 et 2 ?


Priorité numéro 1 : Assurer la survie de Dame Elmire conformément à l’ordre 182-E
Priorité numéro 2 : Accompagner le développement positif de Dame Elmire conformément à l’ordre 189-E

Le visage de Lothab se dérida et il souriait faiblement.

Il semblerait qu’après moins de 10 minutes d’existence, une incarnat soit déjà plus compétente que moi.

Bien. Il est temps de faire une belle surprise à ma fille.





Il remonta alors doucement les marches de sa maison, jusqu’à atteindre la chambre de sa tendre fille. Ouvrant la porte, il rejoignit rapidement sa fille actuellement dans son lit avec un léger sourire.

Elmire. Tu es réveillé ?

La jeune fille se retourna.

Oui père.

J’ai un cadeau pour toi.

Il prit alors les mains de la jeune fille et lui remit la poupée.

La fille regarda la poupée pendant un instant avant de regarder à nouveau son père.

Mais ce n’est juste qu’une poupée. J’en ai déjà plein.


Le père posa sa main sur la tête de la jeune fille.

Ce n’est pas une simple poupée. Dit bonjour.

Salutation Dame Elmire.

E-elle parle ? Répondit la jeune fille.

En effet. Il s’agit d’un incarnat. Une poupée vivante. J’ai enfin réussi. La première. Et c’est à toi que je la donne.

La jeune fille avait les larmes aux yeux et serra son père dans ses bras. Elle avait une personne à qui parler.

*******

Point de vue la Poupée.

Cela fait quelque temps que le sujet est chargé de superviser la vie de Dame Elmire. La présente Dame désormais maîtresse légitime du sujet a ainsi ordonner plusieurs ordres qui selon les statistiques permettent la réussite de la priorité numéro 3.

Le sujet doit désormais adopter un ton et une expression enfantine proche de celle de Dame Elmire ainsi que l’appelé par son prénom directement. Acquisition d’un pseudonyme sous la force d’un prénom : Lily. La simulation d’une personnalité adaptée aux réussites des objectifs est également une réussite. Le taux de bonheur de Dame Elmire est actuellement de niveau A.

Aujourd’hui, Dame Elmire et le sujet sont en promenade dans la forêt. Il semblerait que Dame Elmire aime l’extérieur. Afin d’accomplir la priorité numéro 3. L’adoption d’une stratégie vers l’extérieur est requise.

****** *

Alors que la jeune fille marchait dans la forêt en tenant sa poupée qu’elle avait nommée Lily, elle lui parlait tendrement en s’allongeant dans l’herbe verte.

Dit Lily. Est-ce que tu penses qu’un jour je pourrais avoir d’autres amis. Ne pas être détesté par les autres.

********
Respect des ordres institués par Dame Elmire. Application de la personnalité nommée Lily. Création d’une réponse en adéquation avec les priorités du sujet.

********
La poupée prit une voie chaleureuse et souriait tendrement.

Ne t’inquiète pas Elmire. Je suis certaine qu’un jour les gens te comprendront. Après tous. Nous sommes amies. Laisse leur juste le temps de comprendre à quel point tu es merveilleuse.

Elmire serra encore une fois la poupée dans ses bras.

Merci Lily.

Ce n’est rien. Lorsque tu seras triste. Je serais toujours là pour te soutenir. Non pas parce que c’était mon rôle. Mais parce que je t’aime sincèrement.

Un sourire resplendissait sur le visage de la petite fille.

*****
Réussite de l’objectif. La tristesse correspondant à l’isolement de Dame Elmire à diminué.
*****

Humpf. Tu parles encore à cette stupide poupée.

C’est une sorcière. Peut être qu’elle fait un sort de magie noire vaudou !

Attention, elle va nous maudire.


La petite bande de jeunes hommes qui venait d’arriver rigolait à pleine dent pendant qu’Elmire regardait le sol tristement. C’est trois garçons n’étaient rien d’autres que le fils du seigneur local accompagné de deux larbins insignifiants qui toutefois aimait beaucoup parler et prendre les autres de hauts en présence de leur maitre.

Elmire serrait ses poings contre le sol. C’était une petite fille sensible.

Je… Je ne suis pas une sorcière !

Les trois garçons regardaient toujours la petite fille avec un regard mauvais.

Si tu n’es pas une sorcière donne-nous ta poupée maléfique.

La jeune fille regarda Lily.

Lily ? Je.. je ne peux pas… C’est mon amie !


Alors cela veut dire que tu es une sorcière. Et les sorcières ont les caillasses !

Ils prirent alors les cailloux et commencèrent à les jeter sur la jeune fille. Toutefois ils furent tous stoppés à une dizaine de centimètres et détourner sur le côté.

******
¨Présence du fils d’une personne importante. Impossibilité de règlement du conflit par la violence. Impossibilité de fuite, anatomie de Dame Elmire trop faible.

Attaque envers Dame Elmire. Utilisation de la télékinésie. Attaque envers Dame Elmire proscrite selon la priorité numéro 1.

Recherche de solution. Solution trouvée. Terreur.

*****
Alors que les pierres avaient été détournées sur le côté, soudain de multiples yeux apparurent dans la forêt accompagnée de bruit terrifiant.

Qu’est ce que c’est ?

Je ne sais pas !

Courez !

Les garçons prirent alors leurs jambes à leurs cous pour fuir le monstre mystérieux.

Tout va bien Elmire ?

Ou-Oui.


Cette journée avait été troublée. Mais ce qu’elles ne savaient pas encore. C’est que c’était cette journée qui avait déterminé leurs destins…

Après cet incident quelques mois passèrent pendant lesquels la petite famille vivait tranquillement. Malheureusement depuis peu, le seigneur local qui chassait et repoussait l’Ordalie était mort de vieillesse. Pour des raisons qui concernant son appartenance, Lothab avait été obligé de s’absenter quelque temps.

Alors que le soleil se couchait, tous simplement être calme. Jusqu’à l’heure fatidique. Alors que la lune prenait sa place dans le ciel. La ville était éclairée par des torches allumées de gens en colère qui se dirigeait vers la maison de l’archimage.

Mort aux sorciers !

Au bûcher !


Alors que le groupe se rapprochait de la maison, Elmire terrifiée regardait par la fenêtre.

Pourquoi. Pourquoi sont ils là ?

Ils semblent que le nouveau seigneur vient d'autoriser l’Ordalie à s’installer sur ses terres. Il s’agit de l’homme qui t’avait menacé il y a quelques mois. Ceux qui marchent en tête portent le symbole de cette organisation.

Elmire se laissa glisser contre le mur.

Non non non… Ce n’est vrai. Cele ne peut être possible.

Elmire se rappelait d’événement qui hantait ses cauchemars. Le jour où l’Ordalie avait tué sa mère devant ses yeux, jour où elle avait été sauvée in extremis par son père en larme.

Alors qu’elle se cachait la tête laissant juste apparaître un regard traumatisé, la porte de la maison explosa laissant passer une foule menaçant.

Voici une sorcière ! Pendons là !

******
Présence de nombreuses menaces. Prise de mesure nécessaire pour garantir les priorités numéros 1,2 et 3.

Combat obligatoire

******
Boum. Suite à un choc télékinésique, les assaillants furent repousser de quelques mètres pendant que la poupée lévitait dans les airs.

Un démon !


Je ne vous laisserais pas toucher à Elmire.


Tuons la aussi !

Ils tentèrent d’attaquer mais aucun ne réussit alors à avancer sous la pression télékinésique de Lily qui les tuaient un par un méthodiquement en leur explosant le crâne par la pression. Le sang coulait lentement sur le sol, accompagné de morceau de cervelle et de bruit d’agonie lorsque les principals fautifs de cette attaque se montrèrent.

L’ordalie.

Trois hommes sur d’eux sortirent du rang.

Lily tentait de les attaquer mais sa magie était inutile face à leurs pouvoirs d’antimagie respectifs. Elle ne put rien faire pour parer leurs attaques et fut briser en quatre très rapidement.

*****

Echec de la mission. Impossibilité de maintenir les priorités. Recherche de sol..u..tion… Aucune… trouv……………………

*****
Lilyy !

Au sol. Elmire criait le nom de celle qui avait été sa seule amie. Quelques instants plus, elle était aussi en sang, près à la rejoindre, ainsi de sa mère.

Rampant sur le sol laissant une trace de sang derrière elle. Elle arriva lentement jusqu’à la poupée sous le regard indifférent des membres de l’Ordalie qui la situation amusait presque.

Elle tendit faiblement le bras vers sa poupée pendant que cette dernière faisait de même.

******
Accomplir… Prio..ri…té… 3…..
******

Les deux êtres s’éteignirent ensemble. Main dans la main. Alors tous semblaient régler pour l’Ordalie quelques minutes plus tard, des cris se faisaient entendre à l’extérieur. L’un des membres de l’Ordre regarda par la fenêtre et vit des multiples spectres dévorés les âmes de ceux qui entouraient la maison.

Il faut qu’on bouge !

VOUS N’EN AUREZ PAS LE TEMPS !

Détruisant l’un des murs. Lothab lévitant à quelques centimètres les fixait avec courroux tandis qu’il voyait sa fille morte sur le sol. Son visage se durcissait de plus en plus tandis que les membres de l’Ordre le regardaient avec insolence.

Tu penses pouvoir nous empêcher de sortir ? Comment un mage pourrait il nous vaincre.

Très simple.

Manipulant le sol, il déséquilibra les assassins avant de détruire leurs liens avec les flux.

Co..comment est ce possible.

Ne me sous estimez pas. Vous n’êtes rien. Que des êtres mineurs de votre pathétique secte. Aujourd’hui vous connaitrez le tourment.

D’abord les ongles. Un par un. Puis chaque partie du corps fut avec un maximum de souffrance détaché de leurs corps avant de ne laisser que le minimum vital à la vie. Puis une fois que le corps ne pouvait plus être tourmenté. Il désagrégea petit à petit l’âme jusqu’à effacé l’existence même des assassins.

Après une nuit de souffrance, teinté du sang de ses ennemis, il marcha lentement alors que le soleil se levait sur un massacre pour tomber à genoux devant sa fille qui tenait dans sa main sa poupée détruite.

Des larmes coulaient de son visage abondement, de ses joues jusqu’au sol.

Au final… Je n’ai pas pu tenir ma parole Maria. Je n’ai pu protéger notre fille… Je n’ai rien pu faire. A cause de moi. Vous n’êtes désormais plus là… Tout est de ma faute… Je suis l’unique responsable.

L’archimage commença alors à crier sa rage au ciel.

Après quelques heures de douloureux deuil du dernier membre de sa famille, la prunelle de ses yeux. Sa tristesse s’était muée en haine. Qui était responsable. Il devait les venger. Venger sa famille du monde qui les a tuées.

Il toucha alors la poupée du roi.

Régénération.

S’il ne pouvait sauver sa fille, il pouvait très bien le faire pour sa poupée tant qu’elle n’était pas morte depuis trop longtemps.

La poupée désormais reconstituée tourna l’œil.

Qui ?


Probablement le nouveau prince local maître.

Cette journée fut une journée sanglante. Une journée mystérieuse où toutes les personnes d’une seigneurie furent tuées par magie sous la torture. Dans ce qui se nommerait l’Espagne. Ce jour, ce vendredi 13 octobre. Serait appelé le Vendredi du sang…



La vengeance de Lothab avait été terrible. Puisqu’il était un puissant archimage spirituel, il n’avait fait qu’une bouchée des habitants et du seigneur qu’il jugeait tous coupable de cette tragédie. Le sang coulait et à la fin. Une fois qu’il ne restait plus âme qui vivent. L’archimage se calma. Sur son épaule se trouvait la marionnette Lily. Elle l’avait aidé à localiser les fuyards afin de procéder à une exécution totale.

Désormais que sa maîtresse était morte, la poupée avait redonné l'entière autorité sur elle à son créateur et le suivait maintenant comme ce fut le cas dans les minutes qui avait suivit sa création.

Finalement, l’archimage revint dans les décombres qui sortaient de sa maison et prit le cadavre de sa fille dans ses bras avant de disparaître au loin en volant.

Survolant ainsi des régions pendant plusieurs heures, il arriva enfin à l’endroit où était enterrée sa femme, la mère de cette enfant désormais également décédée.

Alors que le maître faisait son deuil. La poupée commença à parler.

Maitre. La valeur de votre flux commence à s’enfoncer dans le négatif.

Inutile de me le dire. Je sais.


Prévoyez-vous de devenir un mage noir ?

En effet…


Information enregistrée.

Il voulait désormais sombrer dans les profondeurs du mal. Son cœur étant empli de vengeance contre ce monde qui avait prit ce qui lui était cher.

TOUS, ils paieraient TOUS. Sa vengeance ne s’obtiendrait qu’au prix du sang jusqu’à ce qu’il trouve le repos. Et c’est ce qu’il entreprit. Modifiant sa première incarnate, il lui accorda de nouveaux pouvoirs, plus puissants que les anciens. Mais ce n’était pas suffisant, il en fallait plus, plus d’incarnat. Il se mit alors dans l’idée de créer de multiples Incarnats aux compositions différentes doté de multiples pouvoirs.

Chacun de ses incarnats qui seraient dans le futur appelé les Sombres Dagydes.

Se servant de ses poupées, il répandit pendant plusieurs années la mort sur son passage. Lily elle était une poupée spécialisée dans l’espionnage et l’infiltration. S’insérant dans ses familles afin de récupérer petit à petit les informations qui serviraient à aider son maitre à faciliter la destruction de population. Puis venait le jour du jugement basé sur les informations qu’elle récoltait.

Cette routine de vendetta dura et fonctionna pendant un temps mais toutes les bonnes choses ont une fin. Il semblerait que face à cet archimage devenu sanglant, les forces de ce monde commencèrent à bouger. Malheureusement, celui qui était désormais appelé le Seigneur des Marionnettes parvenait toujours à leur échapper et à passer dans les mailles des filets des nations grâce aux multiples options que lui laissait ces incarnats.

La vie s’était quelque peu compliquée pour Lothab mais ce n’était rien par rapport à ce que serait la suite.

Duran une mission, l’archimage fut interrompu durant l’une de ses sombres actions de massacre par un camarade de la magie. Un être étrange. Après que L’artéfact-Incarnat Lily l’ai repéré en tant qu’objet de soutien pour son intrusion dans l’espace, ce qui permit à Lothab de contrer efficacement le sort qui venait à lui.

Le Seigneur des Marionettes demanda son nom à ce nouvel assaillant. Selon sa version, il s’appelait Alrost. Lothab n’alla pas plus loin. Il se fichait de savoir ce que l’archimage voulait, il était un ennemi. C’était tout.

Malheureusement aujourd’hui, il n’était pas au mieux de sa puissance puisqu’une bonne partie de ses artefacts de combat n’étaient pas présent. Il opta donc pour la fuite suivant ce que lui préconisait froidement la poupée. Utiliser la population, la foule et l’environnement pour le semer en parsemant le tout d’illusion.
Cette fois-là, il parvint à battre en retraite mais le fait qu’un archimage le suive était problématique, il devrait donc avoir ses artéfacts-incarnats en permanence avec lui désormais.

Dans le même temps, il préparait l’éventualité de sa mort en programment dans ses incarnats de nouveaux ordres dans l’option où il mourrait avant de reprendre ses actions vengeresses.

Quelques semaines plus tard, les deux archimages se rencontrèrent de nouveaux, mais cette fois Lothab avait décidé de se battre à pleine puissance.

Après un grand combat d’archimage experts dans leurs magies, où Lothab disposait d’un set d’équipement d’incarnat complet, ce dernier finit par perdre transperçant en plein cœur par la lame du Demi-Démon.

Alors qu’il s’affaissait tout en crachant du sang, il prononça ses derniers mots.

Je meurs… mais ma haine ne mourra pas avec moi… Ce monde m’a tous prit, alors je lui prendrais ce qu’il m’a volé.

Dans un dernier sursaut, utilisant ce qui lui restait de ses pouvoirs jusqu’à consumer son propre corps, il poussa sa télékinésie à son paroxysme pour propulser ses incarnats dans de lointaines terres. Conformément à ce qui était prévu dans ce genre d’option, Lily utilisa ses illusions afin de quadrupler chaque incarnat en les envoyant dans des directions différentes afin de masquer les véritables trajectoires avant de disparaître elle aussi au loin.

Ainsi disparu le Seigneur des Marionettes.

L’achimage créateur n’était plus, mais ce n’était pas le cas des marionnettes, des Sombres Dagydes qui s’était échappé et déplacé dans les différentes zones de monde. Puisque l’archimage avait disparu, la façon d’agir devait être différent plus subtile. Lily, elle devait jouer le rôle de poupée hanté et maudite afin de détruire l’ordre de l’intérieur petit à petit en semant le désespoir et la folie.

Durant ses siècles d’errance, elle avait ainsi accomplit de moult mission.

Après avoir été ramassé par un homme dans une ruelle qui l’a vendu à un marchand, elle a ensuite été revendue quelques semaines plus tard après que l’homme en question se soit suicidé avec femme et enfant.

Ce jour là, la poupée maléfique fut vendue à un futur père de famille qui l’avait acheté pour sa jeune fille. Celui-ci n’avait pas encore conscience de savoir comme ce geste allait le marquer à vie et précipiter sa fin.

Quelques jours plus tard, travaillé par les pouvoirs mentaux de la poupée, la femme de l’acheteur disparu, s’étant visiblement enfuie avec une personne tiers. Ce fut un premier coup dur pour lui qui commença alors à développer d’intense migraine tandis qu’il se rapprochait de l’objet magique qui se jouait de ses sentiments avec la magie. Il pouvait quelques fois entendre dans la maison, la voie de la femme qui l’avait trahi, ce qui provoquait chez lui le début d’une dépression.

Finalement quelques semaines plus tard, alors qu’il ne mangeait plus et était isolé, il chuta de manière vraisemblablement accidentelle dans les escaliers, la poupée ayant alors disparu pour réapparaître discrètement chez un marchand sans que ce dernier ne soit même au courant.

Après de nouvelles décennies d’errance, la poupée avait adopté pour un cycle de mission long. L’hybride démoniaque était toujours aux trousses des sombres dagydes et il semblait même en avoir détruit un nombre conséquent. La poupée devait être très discrète pour échapper à la vigilance de ce dernier et ne pas attirer trop l’attention.

Au fil des siècles, elle finit par être à nouveau adopté par une famille de marchand de la Ville de Targatt. C’était il y a 75 ans.

La jeune fille qui avait reçu la poupée était une petite fille chaleureuse et vivante, Esther. Alors que le temps passé avec la poupée augmentait, sa relation avec cette dernière devenait de plus en plus intense. Elle lui parlait pendant des heures si bien que ses parents se demandaient comment elle pouvait avoir autant d’imagination. La poupée n’émettant pas la moindre magie, elle ne pouvait être en vie. Mais quand sa famille lui demandait à qui elle parlait, elle les repoussait brusquement et violemment s’isolant petit à petit du monde extérieur.

Elle ne se balade qu’avec elle en toute heure de la journée, refuse de jouer avec autrui, elle est désormais tout seul avec sa meilleure amie, la poupée. Plus le temps avançait, plus la jeune fille écoutait les ordres de la poupée aveuglément, cette dernière prenant dans son illusion l’apparence d’une jeune fille que seul Esther pouvait voir.

Les parents commençant à devenir inquiet pour l’esprit de leur enfant qui semblait être désormais en très mauvais état voulurent l’emmener chez un mage guérisseur pour voir d’où venait-le mal. Mais malheureusement, ils n’en eurent pas le temps puisque la jeune fille s’y opposait avec véhémence faisait prendre sur les excellents conseils de sa meilleure amie des somnifères très puissant à ses parents durant le souper avant de mettre le feu et de partir avec eux dans l’autre monde.

Dans les ruines de la maison, quelques objets encore intacts furent vendus, comme une petite poupée. Qui depuis des décennies attend sa prochaine victime quelque part… dans cette ville…





Physique

« The pretty one »

Demande d’information sur l’apparence de Lily. Question acceptée. Analyse des informations.

Lily ne dispose pas de corps organique. Le sujet n’est qu’un objet en bois de type jouet conçu pour le divertissement des jeunes et notamment des jeunes filles.
Selon les informations dont dispose Lily, contrairement à la réputation dont dispose les incarnats. Lily n’est pas la représentation d’un quelconque tiers. Lily serait le résultat de nombreuses adaptations, modifications, ajouts, suppression, confinement et autres de chaque partie de son être afin de maximiser la réussite des missions qui sont conféré au sujet.

Analyse de la structure.

Lily est une poupée d’une taille de seize centimètres. L’apparence donnée au sujet est celle d’une jeune fille brune au tein pale et yeux rouges. Sa corpulence est fine et son corps correspond aux critères données pour nommer une princesse de conte de fées qui selon les statistiques sont appréciées par les enfants et jeunes personnes.

La chevelure du sujet est longue conformément aux respects de l’objectif nommé de respecter les critères pour l’application du titre de princesse. La chevelure en question descend jusqu’à la limite de la partie du corps nommée omoplate.

Le visage du sujet lui a été dessiné par la magie avec une précision très supérieurs aux manières de l’époque. Le nez est plutôt fin et les lèvres fines.

Au niveau vestimentaire le sujet est habillé également selon les critères spécifiques à la catégorie de princesse. La couleur actuelle est rouge suite aux volontés de la dernière propriétaire du sujet.




Caractère

« The clever one »

Analyse de la personnalité du sujet. Erreur Erreur. Le sujet ne possède pas de personnalité propre. Le sujet modifie son comportement en fonction de ses propriétaires mais ne possède pas de personnalité souche ainsi que de la moindre base sentimentale.

Tentative de solution et d’alternative recherchée. Solution trouvée. Actualisation de la réponse.

Le sujet possède une connaissance très vaste du monde grâce aux informations engrangées par les lectures des mémoires des êtres l’ayant touchés. Le sujet possède données sur toutes les races et la plupart des pays du monde connu.

L’une des missions principales du sujet est de collecter des informations. Cela peut être considéré comme proche de ce qui est nommé curiosité.

Le sujet possède la qualité nommé patience. Il n’est pas affecté par les longues périodes qui ne signifient rien pour son existence. De plus selon les données, la précipitation augmente la probabilité d’échec des missions prioritaires.

Le sujet peut également être considéré comme minutieux. L’ordre numéro 317-B est d’éviter toute forme de combat direct sauf activation d’un paramètre contradictoire. La tactique sera donc toujours utilisée afin d’éviter tout type de confrontation.

Selon les informations possédées chaque existence est ambiguë possédant qualité et défaut. Des défauts doivent donc être notifiés.

Le sujet peut être considéré comme manipulateur afin de contrôler les esprits dans le but de terminer les missions prioritaires.

En analysant les actions du sujet durant les 7 derniers siècles, il est possible de la classer dans la catégorie des êtres malfaisants de part son flux négatif, ses ordres rependant la mort ainsi que ses défauts dont la manipulation.







À propos de vous

« Me, myself & I »
  • Votre prénom : Pas pour les hérétiques !

  • Votre âge : Pas pour les hérétiques !

  • Votre expérience en jeu de rôle :Pas pour les hérétiques !

  • Votre fréquence de connexion : Pas pour les hérétiques !


© Diane
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Lily
Jouet Maléfique - Mage 1er Ordre
Age du personnage : 666 ans
Race : Incarnat
Pouvoirs : Métamorphose et Poupée Démoniaque
Puissance moyenne : 157
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Jan - 21:06
O/

Terminé !

Revenir en haut Aller en bas
Alrost Erkelion
Alrost Erkelion
Chef de la Garde Royale - Grand Archimage
Age du personnage : 637
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, Elémentaire Quatuor + forme diable
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Jan - 19:41
Hello demoiselle! 

Désolé du retard!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT :: CREATION DE VOTRE PERSONNAGE :: Inscriptions adultes - non élèves :: Fiches Validées-
Sauter vers: