:: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: La grande place Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invitation forcée?

Luna Langevin
Luna Langevin
Directrice de Méridius & Professeur de magie élémentaire - Mage de 2e Ordre
Age du personnage : 38
Race : humaine
Pouvoirs : Lumoria - Contrôle du sang
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 14:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bon gré mal gré, la mystérieuse femme bête avait accepté mon invitation. Ce n'est pas comme si je lui avais vraiment laissé le choix de toute façon. même si elle avait refusé, il me suffisait d'altérer son esprit pour qu'elle cède finalement à mon désir. Le restaurant était trouvé. "La marmite dorée" proposait des mets savoureux tout en garnissant l'auge d'une quantité plus que raisonnable. De nombreux clients n'en finissait d'ailleurs pas le contenu. Quel gâchis...L'académie n'étant pas loin du quartier Vodrel nous aurions pu y marcher mais afin de gagner du temps je choisis un compromis entre les deux. Dès lors qu'elle avait commencé à suivre mon pas coude à coude dans les couloirs de l'académie, nous disparûmes pour apparaître non loin de la grande place principale.

Là nous aurions une petite centaine de mètres ou deux avant d'arriver à "La Marmite Dorée".

Mon regards bleu océan faisant continuellement des va et viens entre mon interlocutrice et là ou je devais poser mes pieds, sans rentrer dans les autres piétons.

" Je suis désolé de pas avoir pu aller plus haut le jour de l'achat. J'aurais aimé pouvoir te sortir de là. Jamais tu n'aurais à porter une telle humiliation" Je parlais évidement de son Rada'an que ma main vint effleurer alors que j'affichais un regard attristé.

Après un court échange sur le sujet, nous arrivions finalement au restaurant ou les serveurs m’accueillirent comme  une reine. Enfin presque. Mais il était clair que j'était une cliente régulière et que j'étais appréciée. De fait, le patron était un client de ma maison de plaisir et si les serveur n'en avait pas les moyens, cela ne m'avait pas empêcher quelques aventures avec mes petits préférés. Je leur adressais à tous un sourire des plus charmeurs mais leur faisant comprendre que je n'ai pas venu ici pour joueur aujourd'hui. Aussi se contentèrent-ils de nous guider à une table tranquille ou nous pourrions discuter toutes les deux sans être dérangée des autres clients. Nous n'étions pas non plus dans une autre pièce. Juste à une table suffisamment à l'écart.


"Je suis grandement intrigués par ta capacité de régénération ma belle. J'ai déjà vue des gens guérir de manière incroyable mais jamais comme toi. Tu étais trop amoché pour lancer un sort quelconque et j'aurais reconnu s'il s'agissait d'une résurrection à rebours. La magie à l'oeuvre est vraiment unique. Vois-tu je suis une incorrigible curieuse de la magie. je m'intéresse à toutes magies dont  j'ignore les rouages. Je ne les maîtrise pas toute loin de là, mais j'en étudié un grand nombre. Je sais généralement reconnaître quelle énergie opère dans un sort. Mais toi Mera. Toi...Tu as là une capacité unique. As-tu toujours été ainsi? "


J'avais posé la question de manière tout à fait naturelle et rien ne donnait l'impression qu'il y ait des projet derrière ou quoi que ce soit. J'était passé maître pour ce qui est de masquer les apparences et là je voulais juste être une femme curieuses à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Mera
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Puissance moyenne : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 16:52
Bon, je ne savais absolument pas dans quoi je m’embarquais en me faisait tirer le bras par cette femme, cette catin de premier ordre. Certes, elle m’avait sauvé enfin sauvé. Elle m’avait aidé même si je n’en avais pas réellement besoin donc je devais être sympathique avec elle. Mais d’un autre coté, son style ne me plaisait pas vraiment et irait même jusqu’à me rebuter. C’était instinctif, elle sentait le… Oui elle sentait légèrement le démon cette catin.

Et je ne voulais pas avoir encore affaire à un démon dans ce millénaire donc je voulais éviter de lui m’approcher d’une personne qui portait une légère odeur de démon ! Et si c’était une sbire, j’aurais l’air bien…

Soudain, nous nous sommes téléportés vers une place. Je fronçais légèrement les téléportations. Cela me rendait malade à terme. C’était étrange. C’était comme si mon âme n’aimait pas les changements de position soudain. Je dus alors me retenir pour ne pas trébucher et vomir en mettant une main devant ma bouche.

Je déteste… ça

Alors que nous commencions à marcher, elle prit ensuite la parole.

" Je suis désolé de pas avoir pu aller plus haut le jour de l'achat. J'aurais aimé pouvoir te sortir de là. Jamais tu n'aurais à porter une telle humiliation"

Je regardais alors le sol ressassant les derniers événements avec un air blasé alors qu’elle touchant mon collier.

Bah. Ce n’est pas comme si c’était vraiment grave. Un jour, un mois, un an, un siècle, un millénaire… Cela passe vite. Et puis, cela me soulagera sûrement de mon ennui pendant un temps probablement.

Finalement nous sommes entrés dans un restaurant, mais je ne connaissais pas le nom puisque je ne sais pas lire dans cette langue. Curieusement aucun des membres du personnel ne semblait étonné qu’elle se ramène avec un esclave… Mwouais. Elle devait vraiment avoir des loisirs douteux. C’était une catin avec une odeur de démon après tout.

"Je suis grandement intrigués par ta capacité de régénération ma belle. J'ai déjà vue des gens guérir de manière incroyable mais jamais comme toi. Tu étais trop amoché pour lancer un sort quelconque et j'aurais reconnu s'il s'agissait d'une résurrection à rebours. La magie à l'oeuvre est vraiment unique. Vois-tu je suis une incorrigible curieuse de la magie. je m'intéresse à toutes magies dont j'ignore les rouages. Je ne les maîtrise pas toute loin de là, mais j'en étudié un grand nombre. Je sais généralement reconnaître quelle énergie opère dans un sort. Mais toi Mera. Toi...Tu as là une capacité unique. As-tu toujours été ainsi? "

Je la regardais toujours sans réaction alors que le serveur commençait à servir mes plats, beaucoup de plats. J’espérais qu’elle avait de grosse réserve pour pouvoir payer. Entre deux bouchés, je lui répondais.

Mwoui…

Je crois que ma malédiction surpasse la magie

Un démon m’a maudit pour m’interdire de mourir, c’est tout ce que je sais…

Je fronçais les sourcils m’arrêtant même de manger. Je ne savais pas pourquoi ce dernier voulait tant que je survive. C’était presque étrange. Il devait vouloir quelque chose… Mais quoi…

Un archidémon ou un roi démon, il me semble, je ne sais pas…
Revenir en haut Aller en bas
Luna Langevin
Luna Langevin
Directrice de Méridius & Professeur de magie élémentaire - Mage de 2e Ordre
Age du personnage : 38
Race : humaine
Pouvoirs : Lumoria - Contrôle du sang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Déc - 1:59
C'est vrai. J'aurais peut être du lui demander son avis avant de la téléporter, ça aurait collé à mon personnage. Bien que je ne le sois pas le moins du monde, je lui dis être désolée avec une sincérité certaine; en apparence.

A la suite de mes excuses sur mon échec lors de son achat, sa réponse fut intéressante. Et pas surprise un poil de son pseudo désintérêt ou plutôt détachement face à sa situation, je restait tout de même intrigué et admirative. L'immortalité avait vraiment ce don de détacher les gens de certaines émotion. De vacciner le concerné contre les coup durs de la vie. Ecoutez moi donc ça. un jour un mois, un an, un siècle, un millénaire...Je lui fit un sourire mi compatissant mi admirative. Seul la seconde partie était sincère, l'autre non mais elle n'y verrait que du feu. Je n'ai pas obtenu ce que j'ai aujourd'hui sans de solide compétences de manipulations!

Après quoi, une fois installée à notre table, je lui racontait à ma manière ce qui m'intéressait chez elle alors qu'un charmant serveur apportait nos plats. La quantité que comptait engouffrée Mera était certes impressionnante mais j'avais déjà vu ce genre d'appétit. Dans d'autres contexte - plus sombre certes- mais peu importe. Pour ma part, il s'agissait d'un plateau avec une soupe de légume au fumet délicat accompagné d'une poêlée de légume accompagnant une belle bavette e bœuf saignante. Je ne me préoccupait de l'argent que coûterait ce repas. Lorsque c'est plus que je m'autorise à dépenser pour un repas, je m'arrange personnellement avec le propriétaire quand il vient me voir.

Une idée dans son esprit me fit soudainement rire. j'aurais pu 'en retenir bien sûr mais je décidait de laisser la spontanéité parler pour cette fois. Non sans baisser légèrement les yeux en portant une main devant mes lèvres suave. Un démon l'avait donc maudite et visiblement un roi ou un archidémon. Peu importe son rang, vu le niveau de régénération, il devait être extrêmement puissant. Voilà qui pique un peu plus encore ma curiosité.

Bon...je devais expliqué mon rire je suppose? Ne serait-ce que pour l'éduquer un temps soit peu. Je fixais à nouveau ses yeux verts-jaune.

"Belle demoiselle, la malédiction est une forme de magie. Elle ne peut donc surpasser la magie puisque s'en est une. Cela dit, je veux bien croire qu'il soit proche de l'impossible pour un habitant de ce plan de remédier à cette malédiction."

Je pris un instant pour réfléchir à ces révélations en absorbant ma soupe avec délicatesse. Elle était encore chaude. juste comme je les aime. Trop chaude pour boire vite, pas assez pour la sentir me brûler.

Je préfère qu'elle ignore mes talents en magie spirituelle. Elle me désaprécie déjà suffisamment et je n'ai pour l'instant pas l'intention de constamment entretenir des sorts mentaux. Celui que j'ai ajoutée est bien suffisant. Quand je l'estimerait je le laisserait même disparaître. En attendant, pour la revoir et nourrir des conversations...enrichissantes, je compte bien lui offrir mon aide. Si elle la souhaite en tout cas.

"Est ce que tu souhaite annuler cette malédiction? Si oui je dois pouvoir t'aider tu sais. N'hésite pas à me demander, je ferais mon possible."

Si j'observait le moindre intérêt, je lui donnerait quelques détails. Mais rien ne servait de forcer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Mera
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Puissance moyenne : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Déc - 21:04
Mangeant goulûment la viande et la nourriture, j’avais expliqué les fondements et les origines de mon pouvoir de régénération à cette femme. Je ne savais même pas pourquoi je lui avais dit cela. Je ne le connaissais pas vraiment. Elle m’avait aidé plus que sauvé une fois après ma défaite contre Alastor puis elle avait essayé de me délivrer de mon statut d’esclave mais ce n’était pas la raison.

Je pense que si je lui disais cela c’est parce qu’elle m’avait offert de la bouffe gratuite à volonté. En plus elle n’avait pas un visage de cadavre comme l’autre débile ou le visage d’un arbre stupide. C’était juste une catin. Mais il y avait plusieurs sortes de catin. Les lambdas et les intrigantes. Restaient à savoir sa catégorie.

"Belle demoiselle, la malédiction est une forme de magie. Elle ne peut donc surpasser la magie puisque s'en est une. Cela dit, je veux bien croire qu'il soit proche de l'impossible pour un habitant de ce plan de remédier à cette malédiction."

Entre deux tranches de poulet je répondais.

Si c’était… possible… je serais déjà morte… depuis.. longtemps…

"Est ce que tu souhaite annuler cette malédiction? Si oui je dois pouvoir t'aider tu sais. N'hésite pas à me demander, je ferais mon possible."

Mes oreilles se relevaient. Elle avait honnêtement un moyen de m’aider. J’avais du mal à y croire. C’était juste une humaine de moins d’un siècle. En plus sa magie ne semblait pas si puissante.

Arrêtant de manger, je regardais l’humaine à nouveau, la fixant sérieusement dans les yeux.

En effet. J’aimerais bien pouvoir enfin mourir.

Me rapprochant alors d’elle, je lui chuchotais à l’oreille.

Mais je ne vous conseille pas de m’aider. Je ne veux pas de mort inutile. Vous n’êtes pas la première à me proposer cela. Si vous allez trop loin… Il viendra… Et vous serez effacé de l’existence. Un sort pire que la mort.

Me remettant alors à sa place.

J’ai déjà assez de cadavres sur la conscience. N’en rajoutez pas un de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Langevin
Luna Langevin
Directrice de Méridius & Professeur de magie élémentaire - Mage de 2e Ordre
Age du personnage : 38
Race : humaine
Pouvoirs : Lumoria - Contrôle du sang
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Jan - 0:27
A mesure que je farfouillais avec doigté son esprit, je ressentais de plus en plus de curiosité à son égard mais aussi de dégoût. Je méprisait les ignorants par dessus tout et cette femme chat aussi intrigante soit-elle semblait connaître tellement peu de chose pour son grand âge que j'en était révolté. Toutefois, maîtrisant l'art du contrôle de soi, je n'en montrait rien et finissait ma soupe tout en gardant mon air intrigué et compatissante aux réponse de Mera. 

Certes d'innombrables connaissance étaient enfouies dans son esprit, mais aucunes ne semblait être le fruit d'une curiosité quelconque. J'étais consciente que dans l'immensité de sa mémoire, il était facile de se perdre et de manquer des chose importante. Mais c'était plus fort que moi, je ne pouvait cesser de ressentir ce dégoût pour elle à présent. Je restait curieuse de sa condition à bien des égards et restait parfaitement capable de faire abstraction cet aspect repoussant pour me concentrer sur le plus palpitant. 

Lorsqu'elle informa, entre quelques bouchés de son met savoureux, à sa manière son pessimisme en lui disant qu'elle serait déjà morte si c'était seulement une possibilité, je montrait alors plein de compassion et affichait un sourire doux.

Dans les méandres de son esprit je repérais une information des plus importantes. En parlant de sa malédiction, l'image de la diction du mal revint en surface ce qui permit de m'en saisir. Un démon sous la forme d'un loup géant...Je devait vérifier cela mais si je ne me trompais pas, ce démon était Fenrir. Pas un de ceux dont je le mieux les prédilections mais je ferais mes devoirs. Il avait un autre nom également, comme la plupart des démons d'ailleurs, certains en avait une dizaine sur un même plan. Mais je ne parvenais pas à rappeler des autres noms de celui ci. Peu importe. Des bouquins sur les démons j'en avais plein ma bibliothèque personnelle. Une soixantaine sans compter les livres interdits bien sûr. 

Plongé dans mes réflexions et les méandres de ma mémoire comme de la sienne, je constatais qu'elle était encore bien loin d'avoir fini l'incommensurable quantité de nourriture qu'elle prévoyait d'ingurgiter. Pourtant...j'avais nombre de choses à faire aujourd'hui. Ce repas avait été très instructif et je pouvais dès à présent commencer des recherches. Peut invoquerais des sbires de Fenrir dans quelques jours afin d'avoir des informations sur la question. Bien sur...afin de me protéger d'une quelconque fuite, je devais avant tout déplacer tous mes souvenirs de Mera dans mon puis à souvenir et ne garder que la connaissance de son existence. telle une rumeur, une légende dont je voulais connaitre les secrets. Ce ne serait pas la première fois que j'ouvre une connection intra-planaire pour des informations. De plus les démons, certains en tout cas, connaissait l'objectif des miens. Ce qui me valait dans certains cas une aide gratuite ou presque. Ces entités étaient toujours trop gourmandes en sang et en âme et je devais à chaque contact leur en fournir au moins une. Enfin...rien qui ne faisait froid yeux. 

Finalement elle me confirma qu'elle aimerait pouvoir mourir ce qui scella chez moi une attitude décidée caractérisé par un sourire franc, des épaules redressé et une poitrine pointée vers l'avant. Je trouvais personnellement que c'était du gâchis pur et dur de vouloir terminer une malédiction aussi avantageuse mais en même temps, le peu que j'avais vu de ses expériences ne pouvait que me faire penser qu'elle avait gâcher tout ça. Alors bon....Autant mourir sans doute.. 

Quoi qu'il en soit je faisais signe au propriétaire qui accourus à notre table. Je lui indiquais pleine de charme dont le grassouillet coquinou était friand que j'avais des affaires à régler mais que cette jeune femme resterait pour finir son repas et que je réglerais comme d'habitude les surplus de consommations. Il me regarda d'un air entendu et gourmand. Il savait parfaitement ce que cela voulait dire. Après tout, malgré la réputation de son restaurant, se payer ce genre de service ne lui était pas facile. Hors grâce à ces échange de bon procédé il pouvait se faire plaisir avec de beaux spécimens au moins deux à trois fois par mois. Parfois, comme je me trouvais être sa favorite, je me dévouait à son plaisir. Etant la matrone, il se sentait privilégier et n'acceptait que plus généreusement ces débordements de consommation que je pouvais faire avec les client que j'emmenais ici. 


Après que le patron satisfait de sa..transaction retournait au comptoir tenir le bar du restaurant, Mera s'approcha de moi et me mis en garde. Alors comme d'autres avait essayé? C'était logique. Ce n'était pas étonnant que ce soit arrivé. l'inverse l'aurait été. Je n'étais pas surprise de n'avoir rien vu de tel. On peut généralement trouver rapidement ce que l'on cherche dans un esprit. Mais dans celui de Mera....Il y a bien trop de donnée. il faudrait que je le fasse tranquillement avec plus d'une heure de libre. Et si possible pendant son sommeil. Ainsi je n'aurais pas besoin de masquer des apparences en faisant la conversation...

En réponse, je lui souri gentillement. 
"C'est gentille de t'inquiéter. Mais j'ai des contact haut placer de l'autre coté. Je suis protéger ne t'en fait pas . "

Je n'avait pas l'impression ni vu quoi que ce soit qui me fasse penser qu'elle est des connaissance spécifique en la matière et ces compétences mentale ne semblait pas m'arriver à la cheville. Je ne prenais donc pas un gros risque, même avec un tel mensonge. Ainsi je l'amenait à croire que j'avait des contact avec des corps angélique haut placé et que ceux ci me protégerait. C'était un peu gros pour qui me connaissait  peut être mais j'avais foi en mon seigneur et je n'avais donc pas besoin de feindre la certitude d'une protection. Et puis j'étais experte pour masquer les apparences! Cette protection ne venait pas des anges, pour sûr, mais j'étais protégée par les serviteurs  les plus dévoués d'Azazel qui voyaient en moi l'instrument du retour de leur maître et seigneur. J'avais foi en cela et c'était ma force. Cette femme maudite n'avait pas besoin de savoir d'ou me venait cette confidence mais sur ce point, j'étais transparente. 

'Bien. Je dois m'en aller à présent. J'ai des affaires à régler. Je te revois bientôt à l'académie et dès que j'ai des informations, je t'en parlerais. "
En lui disant cela, je m'étais approchée d'elle et lui fit la bise à la suite de mes dernier mots avant de m'en aller de ma démarche gracieuse, un poil pressée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: La grande place-
Sauter vers: