:: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: La grande place Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre impromptue

avatar
Herald Black
Apprenti Façonneur
Age du personnage : 22
Race : Humain
Pouvoirs : Pouvoir des ombres des Yamilos | Schématique magique
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 12:49
Herald n'était pas arrivé depuis longtemps. Quelques jours à peine. Grâce à la missive de son maître il avait été plutôt bien accueilli par les Bones qui l'avaient très vite mis au travail pour leur compte. Son travail consistait en plusieurs tâches parmi lesquelles récolter les matériaux requis pour le façonnage des objets, magiques ou non, mais également prêter main forte au seul autre façonneur bâtisseur de la cité. Un vieux gnome à demi aveugle qui avait la descente facile. Aussi la venue d'Herald tombait à point nommé car sur le papier du moins, il était le candidat à son remplacement le plus sérieux. Certes personne ne savait quand le vieux gnome cesserait son activité mais compte tenu de la dégradation certes minime mais néanmoins progressive dans son art, le jeune humain avait là un avenir glorieux devant lui, à leurs services évidemment. Pour autant la clientèle aussi raffinée soit-elle n'avait pas encore remarqué la légère déperdition de qualité. Quand ce serait le cas, le gnome se retrouverait alors en retraite forcée. Après tout, on ne devenait pas aussi riches en faisant du social.

Actuellement c'était sa première tâche qui l'accaparait : trouver les matériaux dont son nouvel instructeur avait besoin se révélait plus compliqué que prévu. Pourtant jamais Herald n'avait vu une ville aussi imposante. Il y avait énormément de monde et la magie était si omniprésente qu'il avait été tenté de retiré ses lunettes un instant. Il les avait finalement gardé, se persuadant qu'il finirait par s'y faire et que c'était là une occasion unique de voir toutes les nombreuses applications magiques. Au final, il y avait tant à explorer qu'il s'était perdu plusieurs fois... de suite.

A chaque fois il finissait par retrouver son chemin mais quelque chose attirait son attention et il finissait par repartir à l'aventure en oubliant sa mission première. Tant et si bien que le vieux gnome avait fini par demander au protecteurs de le retrouver. Ils l'avaient intercepté tendit que la nuit tombait et qu'il était en admiration devant l'illumination progressive de la ville via les éclairages magiques mis en place.

Cette fois-ci Herald s'était donc promis de ne pas faillir. S'étant muni au préalable d'un plan de la ville, peu précis suite aux destructions successives, il était finalement reparti en quête des matériau requis : quelques extrait de plantes ou de créatures mais surtout des bois précis, des roches spécifiques et de l'argent et or dans une certaine quantité.

Il avait trouvé assez vite les roches et le bois et se promenait donc avec un énorme baluchon relativement lourd, et plein. Pour le reste, il hésitait sur le chemin le plus rapide d'atteindre l'autre côté de la cité. Bien sur il aurait pu se téléporter par les ombres, mais d'une part il ne contrôlait pas le pouvoir et d'autre part il n'appréciait que peu y faire appel. Cette option lui effleura l'esprit, et il la rejeta aussitôt pour se reconcentrer sur la carte tendit qu'il traversait le grande place avec une infinie lenteur, très concentré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Nov - 12:34
Vous savez ce que je n'aime pas ? Les problèmes.

Vous savez ce que j'attire comme des moustiques avec une lumière ? Les problèmes !

Au fond, j'avais un peu accepté cette vie. Une vie remplie de problèmes. J'ai attiré toute les mauvaises influences possibles, et elles me mettaient toutes à l’épreuve. Des vampires, des démons, des dragons, des anges psychotiques, des elfes noirs devenant des arbres géants de fer qui contrôlent les pensées...Je devrais rester dans mon dortoir a être terrorisé par ce qui m'attendais le lendemain, mais j'étais arrivé à un point où je pouvais presque rigoler en y pensant. Ma vie était assez surréaliste pour que je finisse par voir ça d'un point de vue comique. De l'humour noir, sûrement...

Drake voulait que je m'entraîne à utiliser plus régulièrement l'intrusion mentale. Simple, quand il s'agit de cible « standard », mais la difficulté était de le faire en toute discrétion. Rentrer dans un esprit était facile, mais en général les gens n'aiment pas quand on fouille ce qui se passe dans leur tête. Question de vie privée, de droit de penser à ce qu'on veut sans que les autres le sachent, et tout ça. Et je comprenais, moi-même je préférais garder mes pensées pour moi.

Aussi égoïste que ça puisse le paraître, je ne me sentais pas gêné de connaître les pensées des gens à leur insu. Je savais que les informations que je récupérais, je les utilisais pour des bonnes raisons, et sans volonté de nuire. Si personne ne s'en rendait compte, aucun mal n'était fait !

Peut-être que je me rassurais en me disant ça. Si ça ne tenait qu'à moi, je serais à l'académie en train d'étudier. Pas à risquer ma peau en venant fouiller dans la vie privée des gens. Je voulais êre un magicien, pas un espion pour le compte de cet opportuniste de roi !

Ça ne durera pas. Il mourra.

Oui, loup...il mourra de notre main ou de celle de quelqu'un d'autre. Nous lui avions promis, après tout. Et c'était de mon devoir «d'honnête homme» de tenir mes promesses. Mais pour le moment, obéissons bien sagement.

Après le déjeuner, j'étais partis sur la grande place. L'endroit parfait pour voir un maximum de gens. Hommes et femmes venaient faire leur emplettes dans quelque boutiques de qualité à proximités, allaient et venaient avec rapidité, s'arrêtant devant quelque petits évènements...Il y avait toujours de la vie ici, toujours quelque chose à voir. Et ça faisait de nombreux esprits à pénétrer également.

Ainsi, pendant une petite demi-heure, je cherchais à rentrer dans l'esprit de personnes normales, vaguant à leur occupation. J'y arrivais plutôt bien, en vérité, et pour le moment, personne n'avait détecté ma présence. Seulement quelque personnes qui fronçaient les sourcils en regardant en l'air, comme si ils sentaient que quelque chose ne tournait pas rond, mais qui arrêtaient d'y penser assez rapidement.

Le temps continuait de passer, et je commençais à trouver cela ennuyant. Je crois que j'avais compris comment procéder, et mon loup aussi. C'était surtout lui qui venait espionner l'esprit des gens qui n'avaient aucune barrière mentale. Voir dans l'esprit des gens ne le dérangeait pas, au contraire. Il n'avait aucune gêne à vouloir en apprendre plus sur les gens. Si je ne lui avais pas précisé qu'on devait faire ça discrètement, il serait venu voir dans la tête des personnes sans même se cacher ! Quoi qu'il en soit, je me demandais si ce n'était pas le bon moment pour passer à la vitesse supérieure, trouver des cibles plus excitantes. Je commençais ainsi à tenter de toucher des esprits de personnes ayant l'air moins...commune. Toujours sans barrière spirituelle, mais où je pourrais récupérer des pensées plus intrigantes que « j'espère que la boutique est pas fermé » ou « est-ce que j'ai bien pensé à fermer ma fenêtre avant de quitter la maison ? »

Au bout d'un moment, regardant la foule de gens allant et venant, je tombais sur une nouvelle personne d'intérêt. Il semblait jeune, presque plus que moi, et portait une armure assez imposante. Une combinaison amusante ! Il faisait partie de l'académie ? Boh, tous les jeunes de cette citée ne passaient pas par l’Académie, je suppose. Il était plus lent que les autres, tenant une carte dans les mains et regardant autour de lui. Il était perdu ? Peut-être que ça ne fait pas longtemps qu'il est à Targatt, ou bien qu'il ne connait pas du tout le quartier. Au moins ça me permettrait de faire diversion pendant que je regarde ses pensées. Je prenais une inspiration, et la couleur de mes yeux commençait à bouger autour de mon iris telle de douces vagues. Le loup, sous une forme invisible, s'approcha lentement du jeune homme, et commença à rentrer dans on esprit.

Eh bien ça ne devait pas être un élève de l'académie, finalement. Tout bon élève aurait apprit à se faire un minimum de protection mentale, mais celui-là n'avait aucune barrière ! Ce n'était pas un challenge, donc, mais au moins peut-être que j'apprendrais des choses plus sympathiques que celle des souvenirs d'un citoyen standard.

Encore une déception. Enfin, un peu moins que les autres, mais rien d'incroyable. Juste une personne qui cherchait son chemin et qui allait faire des emplettes, chercher des matériaux diverses...Erf, pas de chances. Aucun défis, et aucun contenu. Le loup avait beau se promener librement, mais rien. Peut-être que je pouvais regarder ses souvenirs, voir d'où il vient ?

Mais alors que le loup allait sonder ses souvenirs, ses poils se hérissèrent. Quelque chose ne tournait pas rond. On le sentait, tous les deux. Quelque chose...manquait à l'appel... Quelque chose que même le plus simple des citoyens avait quand je sondais les pensées passagères.

Pas de joie. Pas de peine. Pas d'inquiétude. Enfin, il y en avait, mais seulement quelque chose d'infime. Comme un mur peint d'une toute petite et fine couche de peinture, qui partirait au moment où on y poserait son doigt. Il y avait un côté...inquiétant à cela. Ça nous faisait froids dans le dos.

C'est à ce moment là que le loup le vit.

Pour une barrière mentale...bon sang, c'en était une ! Un énorme mur, érigé, épais, imposant, se trouvait dans un coin de son esprit. Mais qu'est-ce que c'était que ce truc ? Les défenses mentales sont en général là pour empêcher de rentrer en général, mais pourquoi tout diriger dans une seule partie de son esprit ? Il avait des souvenirs, ou quelque chose d'important à cacher ? C'était la seule explication possible, sûrement.

Le loup s'approcha, curieux, commençant à sonder les défenses. Je n'en avais jamais vu de telles. Je pense que même moi j'aurais énormément de mal à pouvoir briser ça. Pas sans une bonne stratégie. Son museau inspecta l'épais mur mental...puis une réaction se fit sentir.

Mince ! Alors que le loup s'était trop approchés, les barrières semblaient s'être renforcés un peu, un poisson-lune pour se défendre. Ses barrières était sensible, il a du me repérer ! Le loup fila aussitôt en dehors de son esprit, pour rejoindre le nôtre.

Mes yeux reprirent leur apparence normale en quelque secondes, et je fixais l'homme, commençant à reculer un peu, espérant qu'il ne tourne pas les yeux vers moi. Cette histoire allait mal se terminer, je le sentais d'ici!

Comme je le disais, moi et les problèmes...Je ne pouvais pas y échapper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Herald Black
Apprenti Façonneur
Age du personnage : 22
Race : Humain
Pouvoirs : Pouvoir des ombres des Yamilos | Schématique magique
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Nov - 22:00
Alors qu'il était absorbé dans la contemplation de sa carte et tentait de s'orienter comme il pouvait compte tenu de tous les changements que la ville avait subi entre le moment où la carte avait été peinte et le moment où il la lisait, quelque chose attira son attention. Pendant une fraction de seconde, un instant, trop court même pour parler de "temps" et trop fugace pour oser parler d'une forme définie, Herald aurait juré avoir entraperçu quelque chose du coin de l’œil. Une chose qui était venue le...percuter. Il n'avait pas ressenti grand chose mais l'éclat et la forme qu'il avait perçu au travers de ses lunettes avait semblé disparaitre alors même qu'elle aurait du entrer en collision. Ca s'était en fait passer si vite qu'il n'avait même pas eu le temps de sursauter si bien qu'aucune réaction, lui qui en avait déjà peu, ne pouvait être décelée par un observateur extérieur. Il avait d'ailleurs à peine bouger la tête, son son regard s'était déplacé vers l'endroit où la forme s'était... effacée.

Ce n'était pas la première fois qu'il voyait quelque chose d'étrange dans cette cité bien qu'il ne soit pas arrivé depuis longtemps. Mais les dernières fois au moins il avait vraiment "vu" la bizarrerie en question. Ce qui n'était pas le cas maintenant. Est ce que des projections se baladaient librement ? Il avait bien vu quelques esprits errants mais tout ce qu'il avait vu laissait une emprunte. Même si certaines étaient si mineures que peu de mages et sorciers y prêtaient attention. Au final toute magie laissait des traces, sauf... les magies utilisées justement dans un but clair de furtivité. Était-ce le cas ici ? Rien ne lui permettait de l'affirmer. Certes il n'avait rien ressenti et à peine vu,et ecore seulement grâce à ses lunettes, mais il se savait novice en la matière. Dès lors, ce n'était pas si anormal que cela et donc pas une source d'information fiable. Il aurait aussi tout aussi bien pu laisser courir et ne pas en tenir compte et il l'aurait fait si seulement il n'y avait pas cette impression persistante qu'il n'avait jamais ressenti auparavant...

Peu enclin à se faire des plans sur la comètes, Herald tenait à s'en tenir à des faits clairs. Pourtant, il avait l'impression, ou était-ce l’intuition, qu'il n'avait rien inventé. Il ne se sentait pas différent donc il n'était pas sous le coup d'un sortilège... Non. Mauvaise conclusion. Il n'en savait juste rien si ce n'est une chose : si ça avait voulu lui nuire, il serait déjà à terre. Pourtant l'impression était présente même si il ne comprenait pas du tout d'où elle venait.

Finalement il fronça les sourcils alors que l'idée saugrenue d'une attaque lui venait soudainement. Pas de l'extérieur comme c'était le cas d'habitude en réaction à un assaut magique ou physique éhonté et souvent frontal. Ca venait cette fois-ci plus profond de lui-même. De son subconscient, de son esprit, parvint-il à conclure en y regardant plus précisément.

C'était la première fois qu'il était confronté à de la magie spirituelle, car il ne pouvait s'agir que de cela. La chose qu'il avait vu n'avait donc pas disparue mais avait simplement pénétré son esprit. La collision qu'il y aurait du y avoir c'était entre leurs deux esprits. Cette réponse ouvrait la porte à de nombreuses autres. Instinctivement toutefois, sa volonté s'affermit et renforça la seule barrière qu'il avait instauré. Spirituellement parlant ce fut comme si le mur se parant de pics brumeux mais potentiellement dangereux malgré tout. Ce mouvement suffit à faire reculer l'assaillant.

Sachant enfin où regarder, Herald ressentit plus clairement la chose ressortir de son esprit. La forme se refondit devant lui en filant vers son propriétaire. Il n'eut qu'à le suivre. En un éclair, ce qui semblait être un canidé, avait bond vers un autre garçon pou se fondre en lui.
Voilà le propriétaire.

Il comprenait pourquoi son ancien maître lui avait fait porter ces lunettes. Le sort de vision lucide qui y était apposé était de loin plus utile que tout le reste. Inutile avec ça de se concentrer sur les comportements étrangers ou à pister les émanations magiques dans une ville où elles pullulaient. Il suffisait à Herald de suivre visuellement la magie à l’œuvre.

Si ses lunettes lui servait habituellement à être plus performant dans son "travail" et ses études, elles lui donnaient un avantage indéniable sur la majorité des autres sorciers car le sort de vision lucide était un sortilège "majeur" et de fait très peu utilisé, et peu longtemps. C'était de loin la chose la plus précieuse qu'il possédait, bien loin au-dessus de son armure, bouclier et autres "cadeaux" qu'il avait promis de porter, bien qu'en terme monétaire, il se serait fait un joli pactole à la revente. Le reste était plus encombrant qu'utile, quoi qu'en pensent le nain et le gnome. Contrairement à ces verres imbibés de magie qui lui permettaient une fois de plus, d'admirer la magie dans son plus pur appareil.

Ainsi Herald avait laissé retomber la carte contre son flanc alors qu'il suivant des yeux le loup jusqu'à Garreth. Personne d'autre n'avait vu cette forme spirituelle, confortant l'apprenti façonneur dans ses conclusions.

Les yeux verts du façonneur croisèrent ceux de Garreth. Son air parfaitement neutre le faisait souvent paraitre glacial. Et cette fois-ci ne changeait en rien cette... habitude. Certes, que son esprit ait été sondé pouvait être pénible, notamment de par les nombreux secrets de fabrications qu'il possédait déjà malgré son jeune âge. Toutefois, ça n'avait pas été une attaque à proprement parlé, aussi Herald n'en avait cure, si ce n'est un élan de curiosité pour cette magie méconnue et les raisons de son application sur lui.

Le regard froidement rivé sur Garreth, il fendit la foule pour s'en approcher, sans ciller, tout en repliant la carte pour la remettre à sa ceinture, bien qu'elle soit de toute évidence inutile. Il ne prit pas la peine de sortir ses armes, d'abord car il savait à peine les manier, exception faite du couteau, et ensuite car vu le mouvement de recul de l'inconnu, il semblait plus le craindre que lui, bien qu'Herald en ignore la raison car il était persuadé que son... secret était préservé.

Arrivant devant lui Garreth s'arrêta pour le contempler une seconde, l'étudiant en détail sans se rendre compte de malaise qu'un tel examen, de haut en bas, pouvait causer chez le sujet, voire même chez ceux qui observeraient la scène de loin. Qu'un étranger s'approche d'un autre et le "reluque" ostensiblement avant même de lui avoir adresser la parole. En fait, Herald cherchait une trace du loup. Mais ses lunettes ne faisaient que lui montrer qu'il était entièrement devant lui. Intégralement.

Heureusement, Herald et son... homologue savaient tous deux de quoi il retournait. Les yeux verts revinrent au visage de l'inconnu qui avait eu l'audace de pénétrer son esprit sans y être invité.

"Il semble qu'il est de bon usage de demander d'abord la permission avant d'entrer dans l'esprit d'un inconnu."

Le ton était catégorique et plutôt froid, sans pour autant être agressif. La curiosité "scientifique" passant au-dessus de l'agacement qu'il aurait du ressentir à l'égard d'une personne avec aussi peu de savoir-vivre, le poussa à reprendre la parole.

"Ce... loup. Est-il l'émanation de votre pouvoir, une forme quelconque ou est-ce une entité distincte que vous utilisez ?"

Il n'avait pas su le déterminer. Ce pouvoir semblait être une sorte d'hybridation étrange qu'Herald n'avait vu. Il arrivait que des pouvoirs prennent des formes corporelles mais c'était à dessein le plus souvent et ça se sentait. De plus le pouvoir ne "revenait" pas à l'envoyeur sous cette forme. La plupart du temps, une fois détecté, le sort s'estompait simplement. C'était donc étrange. tant et si bien que le façonneur souhaitait en savoir davantage et en voir plus. Il doutait que ça puisse lui être utile personnellement ni professionnellement mais c'était bon à savoir. Comme toute information d'ailleurs.
Il en était même venu à croire qu'un esprit, peut-être celui d'un familier éteint, s'était lié à ce garçon. C'était arrivé à un nain. Mais là encore ça ne se manifestait pas de cette manière...

Le nouvel arrivant se rappela que ce n'était pas la seule question qu'il avait, ni la plus cruciale et il reprit encore une fois, ses yeux verts se faisant incisifs.

"Pourquoi m'avoir...fait ça ?"

Après tout, il devait bien y avoir une vraie raison là dessous pour qu'il se décide soudain à percer l'esprit des gens ou au moins à défaut, celui d'Herald. Sa réponse permettrait au quart de yamilo d'établir si cet être était, ou non, d'un intérêt quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 22:52
évidemment, il m'avait repéré.

J'avais commencé à reculer un peu, mais je n'avais pas été assez rapide. Je comptais partir vers une foule et pouvoir m'y mêler du mieux que je pouvais, mais ça semblait être déjà trop tard. L'homme se rapprochait déjà de moi. Plusieurs scénarios commençaient à tourner dans ma tête, incluant une projection par télékinésie, une fuite, ou alors assumer mon échec. La première situation serait dangereuse, et considéré comme une agression. La seconde serait perdue d'avance, il était déjà trop près et avec ma jambe boiteuse je n'allais pas aller bien loin. restait plus que la dernière.  

J'avais été surpris du mouvement de son regard, avant qu'il ne me voie directement. Comme si...il avait suivit le loup? était-ce seulement faisable? Quoique, la capacité de ressentir les énergies magiques pouvait être possible. J'en était capable, pourquoi pas d'autres.

Je m'attendais à voir une personne en colère, mais en le regardant dans ses yeux, je ne vis...rien. pas d’énervement. Peut-être un morceau d’agacement, un peu de curiosité, mais dans l'ensemble, des morceaux trop infimes pour que ce soit des émotions fortes l'habitant. C'était...étrange. Même le regard le plus neutre trahissait souvent l'état d'une personne. Je ressentais des frissons parcourir mon corps. Cette personne me mettait déjà mal à l'aise.

Rangeant sa carte, faisant les quelque mètres qui nous séparaient, il s'arrêta devant moi, et me regarda de haut en bas. C'était, heu...un peu étrange. Je savais que j'étais beau, mais fallait pas abuser non plus! Je regardais un peu autour de moi, comme si je craignais déjà le regard des personnes autour, qui allaient voir deux hommes se regarder sans rien dire. Pas tant par mal-être, mais par le fait que Garreth n'aimait pas attirer l'attention sur lui. Garreth, et surtout son loup, d'ailleurs.

"Il semble qu'il est de bon usage de demander d'abord la permission avant d'entrer dans l'esprit d'un inconnu."

Oui. Là, je ne pouvais pas le contredire. J'étais pris la main dans le sac, et je n'avais pas vraiment de moyen de justifier mon comportement. Arrrghh, que je déteste être en tord! Ce sentiment est tellement atroce.

"Ce... loup. Est-il l'émanation de votre pouvoir, une forme quelconque ou est-ce une entité distincte que vous utilisez ?"


Quoi? Alors il l'avait bel et bien vu? Je haussais un sourcil, surpris, et me pencha un peu vers lui, tout aussi curieux.

-Vous...comment vous avez fait pour le voir?!

Je réalisais qu'il m'avait déjà posé une question avant celle là, et qu'il fallait peut-être que je lui réponde, plutôt que le laisser en plan et espérer avoir des réponses à mes propres questions.

-C'est...compliqué, même moi je ne le sais pas vraiment. Je me contente de supposer. C'est trop long à expliquer.

Je décidais de ne pas m'élargir là dessus. Il risquait de me pousser à en dire plus, et si c'était le cas je le ferais, mais je ne souhaitais pas pour le moment m'étendre dessus, c'était une longue histoire. De toute façon c'était surprenant qu'il me pose des questions comme celle-là, avec ce qui c'était passé.

"Pourquoi m'avoir...fait ça ?"

C'était déjà une question plus proche du sujet actuel. Je baissais les yeux, un peu coupable. Il méritait une réponse, sûrement. Mais je ne devais pas non plus parler de Drake. Je pourrais, mais mieux valait que je garde pour moi mes relations avec cette vieille ordure. Heureusement, j'étais un bon menteur.

-Je...M’entraînais. C'est important pour mon rapport avec...lui. Je suis lycan.

Dis-je, faisant mention avec le loup en moi. Détournant le sujet sur ma propre particularité, ça permet de retirer l'existence de mon professeur de l'équation. Et puis ce n'était pas un mensonge en tant que tel. ça me permettait en effet de renforcer mon lien avec mon autre moi, même si il était déjà fort. Les meilleurs mensonges sont ceux qui utilisent des éléments réels pour détourner le vrai sujet. Selon moi, en tout cas. Je pouvais même aller plus loin...

-J'entraîne ma capacité à pouvoir lire les esprits, à l'insu des gens. je ne pensais pas que je dérangeais tant que ça, je suis trop insignifiant pour blesser quiconque. Et ça me permet de voir de multiples esprits, leur fonctionnement.

Je le regardais dans les yeux.

-Le tiens, il était...très spécial...je n'avais pas vu ça auparavant. Comment ça se fait?

J'essayais de détourner le sujet sur lui. Je sentais le début d'un bras de fer entre nous deux. Qui de nous deux aura le plus d'informations sur l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Herald Black
Apprenti Façonneur
Age du personnage : 22
Race : Humain
Pouvoirs : Pouvoir des ombres des Yamilos | Schématique magique
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 21:51
Le jeune humain, ou presque, avait suivi la forme de magie jusqu'à son possesseur : un autre garçon à peu près du même âge que lui. Du moins à ce qu'il pouvait juger de par son apparence. Ce dernier sembla légèrement paniquer en constatant que sa cible avait remarqué son action sournoise et venait vers lui. Il avait déceler de l'étonnement d'abord, puis l'inconnu avait tenté de se défiler mais en vain, Herald avait le regard rivé vers lui et rien ne l'aurait fait dévier de sa route.

Peut-être que c'était présomptueux de sa part de croire n'avoir rien à craindre de celui qui avait pourtant pénétré son esprit sans difficultés. Toutefois, Herald avait son armure et considérant l'attitude du jeune homme, il présumait avoir l'ascendant. Pour le moment, rien que pour l'avoir pris sur le fait. Il comptait bien exploiter cette faille pour obtenir des réponses.

Ce qu'il fit donc, non sans d'abord l'observer de haut en bas un moment qui aurait parut relativement long pur n'importe quelle personne normalement constituée et habituée aux conventions sociales. Herald, bien qu'il les connaisse, avait parfois du mal à se souvenir de les respecter. C'était le cas actuellement. Il était trop intrigué. Après tout, en plus de n'avoir jamais vraiment observé de magiciens spirituels, il n'avait aussi jamais vu non plus de forme de magie semblable à cette sorte de loup étrange.

C'était finalement là-dessus qu'il l'avait d'abord interrogé, faisant peu de cas que ça puisse paraitre incongru. Est ce qu'ici les magiciens et sorciers taisaient leurs pouvoirs? Évitaient-ils d'en parler ouvertement ? A la réflexion, ça aurait été tout à fait logique considérant tous les conflits qui s'étaient enchainés en peu de temps. Chaque pouvoir que l'ennemi d'alors ignorait était une chance de plus de survivre... Peut-être...

A l'évocation du loup, l'étonnement revint se peindre sur le visage de son interlocuteur. Herald inclina légèrement la tête à sa question et sans unmot,pointa simplement du doigts ses lunettes. A moins qu'il ne pointe en fait ses yeux, nul n'aurait pu le dire exactement sans explications mais Herald ne pensait pas vraiment à en donner. Il avait vécu depuis des années entouré d'objets magiques et oubliait parfois que ce n'était pas le cas de tout le monde. Tout comme il omettait le fait pourtant logique et simple suivant : tout les mages n'étaient pas capables de voir le flux magique et les formes que ça pouvait prendre. Certains ressentaient la magie mais c'était là tout.

Quoi qu'il en soit, il était clairement mal à l'aise. Herald mit cela sur le fait qu'il l'avait pris la main dans le sac. Enfin, l'inconnu se décidé à lui répondre... En partie du moins. Il ignorait exactement la nature de ce loup ? C'était... illogique. Lamagie est intrinsèquement lié à ses utilisateurs. Et quand ceux-ci développent des pouvoirs, ils en comprennent la nature assez vite. Normalement. A moins qu'il soit plus bête que prévu... Sauf que la magie spirituelle n'était pas faite pour les idiots. C'était un fait. C'était trop fin et trop précis, trop complexe pour les simples d'esprit. Herald se contenta de le regarder sans ciller, peu convaincu par ce discours.

Finalement il lui demanda pourquoi l'avoir attaqué. Enfin, sans aller jusque là, pourquoi l'avoir pris pour cible, que cherchait-il dans sa tête au juste ? La réponse fut bien plus intéressante bien qu'incertaine.

Il s'entrainait. Soit. Mais... En quoi qu'il soit un lycan devrait justifier son entrainement ? Son lien avec... quoi au juste ? Un lycan était un humanoïde capable de se transformer en un gigantesque et puissant loup, et perdait accessoirement parfois le contrôle de sa part sauvage. Mais ce n'était en rien dissociatif. Il n'y avait pas de... cohabitation. Il s'agissait toujours d'un seul et même être. Il était simplement capable d'adopter une autre forme qui altérait plus moins son état d'esprit. Mais là... A l'en croire, il s'agissait de deux êtres différents et le garçon tentait de... de quoi au juste en fait ? De renforcer son lien avec sa partie loup ? Il parlait comme si le loup était dissocié de lui et qu'il devait communiquer avec lui, l'adopter... Herald ne comprenait pas vraiment. Ca tranchait avec tout ce qu'il avait appris sur ces créatures.

Dans l'espoir d'en savoir plus, il le laissa continuer ses explications et s'enfoncer dans plus de détails. Il entrainait en fait sa capacité à lire les esprits. Oui, il l'avait déjà dit. Mais qu'est ce que l'histoire d'être lycan venait donc faire dedans ? Ca ne répondait pas à ses questions.

"Si tu parviens à lire les esprits sans être détecté,tu es plus dangereux que tu veux bien le faire croire. Ou que tu le penses du moins."

Il lui accordait le bénéfice du doute mais quelque chose le gênait chez lui. Son discours était décousu, comme si il rechignait à répondre mais le faisait pour camoufler autre chose et sans s’épancher sur ce qui pourrait avoir de l'importance. Ce n'était qu'une impression mais l'attitude corporelle quelque peu fuyante du jeune homme tendait à confirmait sa pensée.

Alors qu'Herald allait poser de nouvelles questions, son interlocuteur lui fit part de son intérêt pour l'étrangeté de son esprit. Le jeune homme fronça les sourcils. Il avait été plus loin que prévu dans sa tête. Mais pas assez loin pour découvrir ce qu'Herald tentait de retenir depuis son enfance. Comme il l'avait supposé, il était dangereux. De plus, il n'avait aucune retenue dans la manière d'utiliser son pouvoir. Pour s'entrainer disait-il. Quand à la question qu'il lui avait posé. Herald ne faisait rien pour cacher ses origines bien qu'il ne souhaite pas du tout y faire usage. Il n'en parlait pas de lui-même et les nains détestaient cette part de lui.Mais serait-ce pareil ici ? Peut-être que cette expérience lui permettrait de jauger justement ce qu'il pouvait dire, ou pas.

"J'ignore comment tu as perçu exactement mon esprit. Mais on m'a déjà dit que j'étais dit que j'étais différent. Ca tient apparemment de mes origines yamilo. Bien que je ne fasse pas usage de leur magie, il semble que mon esprit est pris d'eux."

dans une telle situation, il n'avait pas d'intérêt à mentir. D'autant que les lois de Targatt n'interdisaient pas aux yamilos ou à leurs descendants de s'installer dans la cité, ni à travailler. Normalement donc, tout devrait bien se passer.

Il ne voulait pourtant pas trop parler de lui et était davantage intéressé par obtenir des réponses à ses questions. Herald revint donc au sujet de sa curiosité.

"Si tu demandais leurs avis à toutes les personnes dont tu as pénétré l'esprit, d'aucune t'autoriseraient à pénétrer leur sphère privée. C'est une violation qui te vaudrait un aller simple pour les geôles dans bien des cités. Je m'étonne qu'on te laisse faire compte tenu de la sévérité de vos nouvelles lois."


ce n'était qu'une analyse, brute, simple. Un simple avis. En soi, Herald s'en moquait pas mal, il n'avait pas grand chose à cacher dans le fond, mais il croyait comprendre à peu près les raisons faisant que la plupart des personnes détestaient cela.

"Pour ma part, je consens à oublier l'incident à la condition que tu me laisses t'étudier."

Il marqua une courte pause, se rendant compte que le double sens pourrait être mal pris.

"Ta magie."

Sans attendre vraiment de réponse, il tendit la main vers Garreth pour la poser sur son bras. Il déploya son pouvoir de schématique magique.

"Peux-tu faire sortir ce loup à volonté ? Je peux peut-être t'aider à comprendre la nature de ce pouvoir."

Il voulait voir le fonctionnement de cette énigme. Comme si il se parlait à lui-même, il continua sur le même ton parfaitement neutre, presque mécanique bien que son regard soit devenu très concentré.

"Quel est le rapport avec le fait qu'il soit un lycan ? Les lycans ne font qu'un avec leur animalité. Ils ne leur parlent pas, ne s'entrainent pas pour leur partie louve. Elle fait partie intégrante d'eux-mêmes."

Une autre hypothèse se forgea finalement. Et si il était bel et bien lycan mais que sa partie louve et lui-même étaient bel et bien dissociées. Qu'est ce qu'une anomalie pourrait provoquer chez l'esprit du lycan ? Le loup pouvait-il être sa partie ? Non, c'était trop étrange. Garreth devait simplement souffrir d'une forme de schizophrénie provoquée par la nature de sa magie. Décidément, il y avait trop d'hypothèses. Le seul moyen de démêler tout ça c'était de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: La grande place-
Sauter vers: