:: LE CERCLE :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aie la foi, mais attache ton cheval [Zahel]

avatar
Finnegan Walsh
Vagabond - Mage 4e ordre
Age du personnage : 33 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Illusion d'ailleurs - Purification de l'eau
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Nov - 16:47

Targatt, enfin.

« C’était quand même plus beau de loin... »

Finnegan avait réussi à passer les portes sans réel problème, après avoir payé deux sous un fermier rachitique pour entrer dans la ville en se cachant sous un gros ballot de foin. On l’avait informé sur le tard que les contrôles aux entrées s’étaient durcis sous la houlette du nouveau dirigeant de la ville, un certain Lescartes. L’astuce avait fonctionné, et à observer ce que l’on décrivait comme la plus belle ville d’Hésandre, Finnegan ne pouvait qu’être déçu : les bas-quartiers étaient aussi communs que dans les autres grandes villes du monde. Sarakiel siffla et vrombit dans son fourreau.

« Rien n’est beau en ce monde, mortel. »

Finnegan décocha son plus beau sourire :

« Ça, c’est parce que t’as pas d’yeux pour me voir. »

L’épée siffla à nouveau.

« Cesse tes pitreries, Walsh, et avance donc. Nous touchons au but ! »

Finnegan se tut, sachant pertinemment que l’humour n’avait aucune prise sur l’épée, et ce malgré de nombreuses, très nombreuses vannes lancées dans le vide. Il avançait dans les rues noires de monde, bousculant les gros pour éviter d’avoir à se frotter à eux, et se méfiant particulièrement de la malicieuse marmaille qui rôdait dans les coins, et qui n’attendait qu’un doux pigeon à plumer. Les quartiers miteux, ça le connaissait. Il avait passé la majeure partie de sa vie à se saouler dans les tavernes des grandes métropoles, et l’autre à se saouler dans les gouges les plus infâmes de la province. Mais depuis qu’il avait rencontré Sarakiel, sa consommation avait nettement diminué, tout comme sa propension à se faire voler sa bourse.

Il envoya paître un colporteur d’une tatane après que ce dernier eut essayé de le tripoter. Puis son oreille fut attirée par une voix qui portait au-dessus du brouhaha ambiant. Elle était féminine, et portait avec elle une vive énergie, comme un général haranguant ses troupes avant une bataille. Une situation qu’il ne connaissait que trop bien, et qu’il avait toujours apprécié. Au moins, on savait si on avait affaire à un vrai soldat, ou à une lopette tout droit sortie de son palais à fiottes. Ici, c’était différent : elle ne sermonnait pas une armée de bretteurs…

« Elle prêche la foi. »

Sarakiel vibrait légèrement.

« Rapproche-toi... »

Finnegan sentait vivement que l’épée voulait qu’il approche, et les premiers pas ne se firent pas sans hésitation. Il finit par se faire une place dans la foule, écartant les badauds sans leur accorder le moindre regard tandis qu’ils s’excitaient comme des puces d’avoir été dérangés par un énergumène. Ils se calmaient vite une fois qu’ils voyaient l’arme pendant à son baudrier, de toute manière. Relevant bien la tête, Finnegan observa alors cette jeune femme qui discourait avec tant de passion.

Elle avait les cheveux cendrés, longs et soyeux comme dans ces contes pour princesse que l’on soufflait aux filles pour qu’elles s’endorment. Tout son être était pâle et diaphane, comme la lumière du matin passant à travers un tissu de lin blanc. Elle avait l’air si frêle et si fragile qu’il était presque impossible de savoir que c’était de sa bouche que sortait une voix si vivace, à moins de la voir. Finnegan siffla.

« Elle a du coffre la petite. »

Sarakiel vibrait plus fort.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

« Quelque chose que je n’ai pas ressenti depuis que la lune est lune, et que le soleil court éperdument après son ombre… Mais je ne sais ce que cela signifie. »

Finnegan frissonna. Il avait souvent entendu Sarakiel s’exprimer par énigme, mais jamais elle ne lui avait sorti ce genre de chose. Il la vit alors s’arrêter de vibrer, et entendit sa voix dans sa tête répéter :

« Je ne sais pas ce que cela signifie. »

Un peu échaudé, Finnegan regarda à nouveau la prêcheuse haranguant les foules, croisant les bras. Elle pérorait encore et toujours sur l’Ether. Cela rappela à Finnegan le temps où il avait voulu devenir un vaillant paladin lumineux au service du Bien Suprême. Un souvenir lointain, noyé dans l’alcool, la honte et la culpabilité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 15:15
Comme à son habitude, à cette heure, Zahel préchait devant une foule de plus en plus nombreuse. L’Ether gagnait du terrain désormais
Mes Chers Frères, mes chères sœurs…
Aujourd’hui, c’est le cœur lourd et terriblement plein de peine que je viens à vous aujourd’hui.


Petit mouvement d’interrogation dans la foule.

Oui, aujourd’hui, chaque jour, je vois, NOUS voyons nos enfants affamés dans ces rues. CHAQUE JOUR, nos anciens ceux qui nous ont élevées, ce qui nous permettent de vivre aujourd’hui ! EN train d’humblement mendier dans les rues…

Zahel était presque en larme. Une bonne partie de la foule acquiesça. C’est vrai, c’est vrai pouvait-on entendre dans la foule comme si une vérité pourtant évidente venait seulement d’être découverte par ces derniers.

Et pourtant aujourd’hui des hommes et des femmes qui ne se préoccupe pas de vous, des êtres prônant de fausses religions et servant les démons tentent de se repaître de NOS souffrances !


Applaudissement soutenu, les hommes déclara, sus au diable !

Oui mes amis, mes frères, mes sœurs…, des démons !

Des Démons qui aujourd'hui nous acculent dans la misère !
Des Démons qui déstabiliser notre monde et n’aspirent qu’à notre perte en se servant de fausses et diaboliques religions !


La foule marquait fortement son approbation…

Mes amis, combien de temps, encore, allons supporter cela ?! Je vous le demande !

Le temps est venu de cesser d'être des victimes. Nous devons soutenir notre Seigneur Ether dans le jugement des démons et des âmes sataniques et corrompu qui le serve. QU’ils comprennent aujourd’hui, que leur heure est venue !

J'en appelle à vous mes amis, qui suivront notre seigneur Ether pour chasser les démons de cette cité !


La foule criait nous ! Nous !

Zahel fit quelque pas, avec un petit sourire sur le coin de ses lèvres.

Merci mes amis, je sais que je peux avoir confiance en vous. Mais attention, car l’une des incarnations du mal est très proche d’ici !

Stupéfaction dans la foule.

Oui, mes frères, mes sœurs, il est parmi nous dans ces fausses églises de religion qui sont représenté par des temples d’Abytar !

Zahel se gardait bien d’attaquer les politiques et la haute société.

Ne vous laissez pas berner par leurs paroles, ensorcelées par Abytar, car derrière leurs auras d’apparente bienveillance ce cache les démons !

À eux âmes perdues je le dis. Repentez-vous !


La foule répétait repentez-vous en cœur.

À eux âmes perdues, je le dis.

Entendez la voix d’Ether dans vos coeurs ! Ne confiez pas vos vies à ces profanes qui ne sont qu’un instrument d’Abytar.

Prions ensemble mes frères et sœurs, prions pour que cette cité revienne dans le droit chemin et viennent prier Ether

Ainsi sois l’existence !

Mes amis, chantons !


Puis la foule se mit à chanter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finnegan Walsh
Vagabond - Mage 4e ordre
Age du personnage : 33 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Illusion d'ailleurs - Purification de l'eau
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 18:26
Finnegan n’avait jamais aimé les prédicateurs. En général, ils ne valaient pas mieux que les tyrans qu’ils conspuaient. Peut-être était-ce aussi ce pouvoir étrange de persuasion des masses qui lui faisait peur. Après tout, Finn avait fait des choses horribles, et ce parce qu’il avait suivi le mouvement. Un frisson le parcourut quand il entendit la meute autour de lui répéter la même mantra. La jeune femme avait du tonus. Dommage que la foule, elle, n’ait aucun sens du raisonnable…

Soudain, un type lui tapa l’épaule. Finnegan se retourna. C’était un homme corpulent, au visage sale et ingrat, qui lui jetait un regard méchant. Il lui dit sèchement :

« Faut chanter ! »

Finnegan haussa les sourcils. Il s’attendait à ce que Sarakiel fasse un commentaire acerbe, mais nulle voix ne retentit dans sa tête. Il répondit au gras bonhomme :

« Désolé. J’chante pas, moi. »

L’homme au ventre bombé afficha une mine outrée, et dit plus fort, se montrant menaçant :

« Tu dois chanter ! Sinon c’est qu’t’es un démon ! »

Finnegan ricana. Il trouva cependant étrange que Sarakiel ne dise toujours rien.

« Est-ce que t’as déjà vu un démon mon p’tit père ? En général, ils se cachent pas dans les processions étheristes. Ils préfèrent aller tailler le bout de gras avec la mauvaise graine. »

Finnegan ne sut si c’était la répartie, ou la mention du mot ‘gras’ dans la phrase, qui fit voir rouge à son épais interlocuteur. Toujours est-il que ce dernier, visiblement en colère, chargea l’épéiste en grondant, mains toutes en avant. Finnegan avait déjà maté des soûlards de taverne avec plus de déhanché. Il ne fit que reculer d’un pas en arrière, tout en laissant traîner innocemment sa jambe sur le chemin du gros plein de soupe, qui retomba avec fracas dans la boue. Finnegan éloigna vite son pied afin d’éviter l’eau croupie d’une flaque de venir salir sa botte. Il se racla la gorge, pendant que d’autres se tournaient vers la scène pathétique, et dit :

« En tout cas, c’est pas avec des gros lards comme toi que la cité va redevenir prospère. »

Il se rendit alors compte que plusieurs personnes s’étaient arrêtées de chanter pour le regarder lui, et le bonhomme vautré dans la mélasse. Finnegan soupira. Ne pouvaient-ils pas continuer de chanter leurs psaumes et laisser le jambonneau patauger ? Il murmura pour lui-même :

« Sarakiel, je crois qu’il faut qu’on se barre... »

Mais l’épée ne répondit pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 21:26
Après le prêche de Zahel, la foule continuait alors à chanter joyeusement. La foule chantait en cœur subjugué par la beauté de la foi Etheriste.

Pour Ether unique créateur

Le temps du Chant est venu

Pour Ether souffle de la vie

Toutefois certaines personnes ne semblait pas aussi enthousiaste que la foule dans sa globalité et refusait de chanter, ce qui évidemment ne plaisait pas à tout le monde !

L’Etherisme représentait la lumière du monde. C’était le phare qui guidera le monde vers une lumière absolue. Logiquement, ceux qui s’opposaient donc à l’Etherisme étaient des démons et des sbires des ténèbres. Quoi de plus logique. Donc ceux qui ne chantaient pas étaient des êtres perfides et ce qui avait poussé l’homme surnommé le Gros Jean à aller parler à cet homme qui ne voulait pas chanter.

Finalement au moment ou ce dernier s’éclata dans la boue, le reste de la foule se tourna subitement vers le protestataire qui ne semblait pas être très heureux de l’Etherisme.

« En tout cas, c’est pas avec des gros lards comme toi que la cité va redevenir prospère. »

Plusieurs personnes firent une mine énervée en entendant cela. D’autre fronçait les sourcils. La prêtresse même avait cessé de chanter même si ses yeux étaient encore fermés.

Finalement, Zahel se tourna vers l’homme avant de matérialiser une paire d’ailes de lumière pour passer au dessus de la foule avant de se retrouver en face de celui qui gênait son prêche. Cela lui rappelait ses histoires avec Corvus en un sens.

Désactivant ses ailes de lumières qui se désintégrèrent en parcelle, elle souriait alors en lui répondant.

Et bien messire. Même si cela ne vous intéresse pas. Il est bien impoli de gêner les personnes souhaitant purifier leurs âmes.

De plus, votre épée est bien étrange…


En effet Zahel avait senti quelque chose en passant près de cette lame. Elle était une très bonne scrutatrice après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: LE CERCLE :: Habitations-
Sauter vers: