:: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: Résidences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HAHA JE SUIS SORTIS(PV : Maîtresse Zaza)

avatar
Rashnak
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 24
Race : Demi orc
Pouvoirs : Aux portes de la mort
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Oct - 19:18
La belle jeune dame qui me gardais captif était, aujourd'hui très occupé. À chaque foi que je faisais un truc qu'elle m'avait dit de pas faire, j'avais mal partout, mais je ne savais pas ce que ça faisait si elle n'était pas là pour me dire ce que je ne devais pas faire. Plus qu'a essayer, mais je ne devais pas aller trop loin. Elle m'avait dit que je serais tuer à cause de mon meurtre et il y avait beaucoup de petit guerrier ici. Je pris alors ma liberté!

Je marchais dehors, sans savoir où aller ou même quoi faire, j'étais rester enfermer des mois avec Maitresse. Des mois ou elle m'a parler d'un truc qui ne se mange pas et que j'ai jamais vu. Sans réellement comprendre, je l'écoutais, elle représentais l'autoriter a mes yeux, je ne devais pas la défier sinon j'aurais mal, comme une maman non volontaire... quoi qu'on ne choisis pas sa maman non plus. N'étant pas ma mère, je me voyais alors comme un esclave, je ne faisais rien de ce que je voulais et je devais obéissance a cette personne sans quoi il y avait des conséquence. J'avais l'aire très stupide, j'avais que mon pantalon et j'étais nu pied. Sans ma hache, je me sentais tout petit bien que j'étais très grand. j'entendis alors un monsieur me parler, je ne fis pas attention jusqu'a ce qu'il essaye de attraper mon épaule. Il me dit avec un aire qui provoqua presque tout de suite ma colère:

-Trop pauvre pour avoir des vêtement ou c'est qu'il n'existe pas de vêtement a ta taille gros bonhomme?

Je pris l'humain parla tête d'une seule main et le souleva, il prit déjà un aire effrayer et en plus, il avait une arme! Je le lance sur un poteau de métal ce qui l'assomma et surement briser quelques os. Puis je continua ma route loin des autres qui allait surement venir voir ce qui avait fait ce gros bruit qui attirerais surement maitresse. Je regarda la ville, très grosse, le pillage aurait été grandiose, mais nous aurions surement pas gagner, peut-être entrer, tuer beaucoup de gens, mais jamais nous aurions gagner et même si je suis con, je le savais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Oct - 16:56
Zahel s’était pour un temps absentée pour plusieurs affaires religieuses. Elle devait soigner une personne trop malade pour se déplacer ainsi que régler un petit conflit entre deux Etheristes. Cela avait été une journée déjà bien occupée pour la Sainte.

Lorsqu’elle est revenu vers le bâtiment principale des Etheristes en attendant la fin de la construction de l’Eglise , elle fut confrontée à un tout nouveau problème. Cet orc qui avait été prit en flagrant délit de collusion avec les Démons s’était échappé pour je ne sais allez faire quel sottise. Il n’était probablement pas sorti de la ville puisque sinon beaucoup de gens l’aurait vus. Après avoir demandé à plusieurs personnes où pouvait bien se trouver cet orc, il semblait d’être dirigé vers la zone résidentielle du quartier de Vordrel.

Une mauvaise nouvelle supplémentaire, c’était un quartier assez riche, il y allait avoir du grabuge. Ce n’était pas comme dans le cercle où la population savait bien mieux se défendre. On était dans un quartier de marchand à Vordrel, il pouvait tuer quelqu’un.

C’est alors qu’en explorant la zone résidentielle, la prêcheuse à entendu de l’agitation.  Se précipitant vers les lieux elle vit dans une des rues l’orc et de l’autre coté un homme en mauvais état adossé à un poteau.

Réagissant au quart de tour, Zahel se précipita sur l’homme et commença à le soigner. Il avait quelques vertèbres cassées, si elle ne faisait rien, il serait paralysé. En utilisant la magie blanche, l’homme se réveilla après quelques minutes.

Zahel avec un visage attristé parla.

Je vous prie de nous excuser. Cet orc a échappé à  notre vigilance dans le cercle.

L’homme ne savait pas quoi dire, il est vrai que l’orc l’avait bléssé mais, il avait provoqué et en plus de cela elle l’avait soignée.

Heu non non ; ne vous en faites pas…

Zahel se tourna alors enfin vers l’orc et le foudroya du regard.

Ce n’est pas de cette manière que vous allez retrouver votre hache. Je vous ai pourtant dit de ne pas tenter de tuer les habitants de la cité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rashnak
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 24
Race : Demi orc
Pouvoirs : Aux portes de la mort
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Oct - 7:18
Je m'étais arrêté net en la voyant arrivé... J'étais dans de salle drap et ce n'était pas peu dire. Elle prit le temps de réparer ma gaffe... Ouf, j'était chanceux... Ou plus-tôt il. Elle aurait pu m'arrêter dans ma fuite a son simple désire. C'est pour ça que je ne bougeais pas et cette décision ne fut pour une foi pas des plus stupide, j'y passerais moi aussi, mais ça ne serait pas pour me soigner. J'avais un regret: Que cet individue ne soit pas mort, au moins, je me serait fait punir pour quelque chose de vrai. Je l'avais simplement lancé sur un poteau de métal, c'est pas ma faute si il en meurt. Chez les orcs, cet homme serait déjà mort si ce petit lancé l'aurait tué.

Elle se retourna vers moi, son regard en disait long et elle me faisait très peur. J'avais eu le droit a ce regard chaque foi que je me mettais a souffrir, mais là, il y avait un témoin, hors de question de simplement me jeté a ses pied pour demander pardon, surtout que je n'avait rien fait de grave. Je regarda l'humain d'un aire mauvais et menaçant. Je serra le poing en plantant mes ongle dans ma peau, me faisant saigné, j'aurais bien aimer lui dévissé la tête et lui chier dans le cou, mais devant elle... Non. Je m'approcha d'eux disant simplement:

-Si moi vouloir tuer lui, toi jamais pouvoir sauver lui. Lui énervé moi alors moi lancé lui sur poteau métal rien plus!  Et moi pas sortir pour tuer humain, moi sortir parce que moi m'ennuyer et moi vouloir voir ici toi pas le droit garder moi si moi pas vouloir!

Si il en était comme ça dans la tribu, ici, il n'en savait rien et sa visite de la ville avait aussi son double objectif. Pas qu'il s'amusait dans sa "cellule" mais bon, sortir faisait aussi du bien N'aillant pas lâché l'humain du regard, Je me permit même de lui dire ce que le chef de guerre avait déja dit a beaucoup d'humain:

-Part, si toi rester, ta maman plus reconnaître toi et moi refaire teinture mur avec sang à toi!

L'homme partis donc, ne sachant pas trop si Zahel était bel et bien en mesure de maîtriser ce demi orc, n'offrant même pas un merci a celle qui venait probablement de lui sauver la vie.

Je me retourna vers ma maîtresse puis soupira en lui disant d'un aire résigner:

-Moi rentrer si toi demander, mais si toi vouloir, moi simplement vouloir visiter ville.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Nov - 1:07
Alors que Zahel avait soigné l’homme en lui adressant un sourire rassurant, la prêcheuse c’est ensuite tourné vers l’orc à nouveau, ce dernier le faisait déciment que des bêtises. Ainsi la Sainte le foudroyait du regard en lui demandant de s’expliquer.

L’orc sembla pendant un temps déstabilisé avant de porter un regard noir et menaçant sur l’homme que Zahel venait de soigner. Pour la sainte, ce n’était qu’une tentative futile de la part de l’orc pour garder un minimum de fierté, ce qu’elle n’allait évidement pas tolérer puisqu’il le faisait au dépend d’un pauvre homme.

De plus il serrait le poing jusqu’à se faire saigner, cet orc était vraiment un imbécile.

-Si moi vouloir tuer lui, toi jamais pouvoir sauver lui. Lui énervé moi alors moi lancé lui sur poteau métal rien plus! Et moi pas sortir pour tuer humain, moi sortir parce que moi m'ennuyer et moi vouloir voir ici toi pas le droit garder moi si moi pas vouloir!

La prêcheuse haussa un sourcil, il osait la menacer et la critiquer. Ce dernier était pleinement fautif dans cette affaire et voulait lui faire porter la responsabilité. Il allait voir ce que pouvait couter la mauvaise foi.

Au alentours beaucoup de curieux observait la scène. Beaucoup tremblait en voyait la tête le corps menaçant de l’orc se demandant pourquoi la prêcheuse de l’ordre de l’Ether était assez folle pour se mettre sur sa route. En effet le contraste physique était saisissant. L’ogre était beaucoup plus large et musclé que l’humaine ainsi d’apparence beaucoup pensait que la prêcheuse ne faisait pas le poids. Pourtant même sans l’avantage de la bénédiction de la justice, Zahel était plus que confiante dans sa capacité de le mettre hors d’état de nuir car comme la plupart des colosses, il ne pouvait quasiment rien faire contre les mages utilisant les pouvoirs spirituelles de l’âme et de l’esprit.

Alors que Zahel regardait froidement l’orc de son regard vairon sans même se relever, l’homme à coté d’elle tremblait de peur, peur amplifier par le choc et le coup qu’il venait de subir.

-Part, si toi rester, ta maman plus reconnaître toi et moi refaire teinture mur avec sang à toi! -Moi rentrer si toi demander, mais si toi vouloir, moi simplement vouloir visiter ville.

Ce dernier cherchait vraiment à recevoir le courroux de la prêcheuse. Alors que l’homme repartait tremblait, un mur de lumière se forma devant lui, empêchant ainsi l’homme qu’elle venait de soigner de s’en aller.

Un instant !

Elle se tourna vers l’humain, ignorant totalement l’orc.

Avant de partir, cet orc va bien sur s’excuser formellement de sa conduite.

Elle se retourna ensuite vers l’orc.

Tu ne fixes pas les règles, surtout dans cette situation. Est bien clair ?

Sentant que l’orc allait protester, Zahel claqua des doigts, activant le sort de la Justice placé dans le corps de l’orc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rashnak
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 24
Race : Demi orc
Pouvoirs : Aux portes de la mort
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Nov - 9:02
J'attendais sa réaction. J'avais dis l'entière vérité, je n'avais jamais mentis de ma fichtre vie, je disais toujours la vérité depuis que l'autre m'avait jouer dans la tête. Pour une foi que je n'avait, a la base rien fait de mal, simplement sortir pour me changer les idées! Il avait fallu que cet humain m'insulte sans que je ne lui demande rien, bon, ok j'avais passé a deux doigts de le tuer... Mais, Je ne connais pas exactement la solidité du corps humain puisque je les fracasses chaque foi.

Le plus triste dans cette histoire était qu'elle ne me croyait pas, la preuve, elle me demandait de m'excuser! Non je ne m'excuserais pas, je ne mentirais pas!, si je n'avais rien fait, il n'y avait aucune raison de s'excuser. Elle avait fait apparaître un mur de lumière devant lui pour lui couper la retraite, j'aurais pu rire, me souvenant d'en avoir casser un une foi. Mais, jamais rire de maîtresse devant elle, règle numéro un pour ne pas avoir mal.

L'homme se retournant, comprenant que cette femme contrôlait l'orc d'une manière ou d'une autre, sans trop comprendre, il retourna vers eux, a distance sécuritaire question de ne pas recevoir une baffe de l'espace pouvait tuer trois hommes et demi. Tout de même désolé pour l'orc qui avait simplement voulu visiter la ville calmement, maintenant, il comprenait que celui-ci aurait des ennuis par sa faute. Simplement mentir ou Essayer d'être gentil avec lui? Le demi orc lui dit finalement après un très court moment:

-Moi pas excuser, moi pas mentir si toi homme toi dire vérité!

Elle commenca a me sermonner puis je m'agenouilla, cette douleur était pénible, je ne comprenais même pas comment je pouvais y résister, bien que je commençais a m'y faire, c'était beaucoup moins douloureux que la première foi. J'étais malgré tout incapable de rester debout quand elle faisait ça.

L'homme regarda le demi orc souffrir avec un mélange de satisfaction et de pitié, très visible dans son regard, toujours silencieux, il fini par dire:

-Si il ne le pense pas, ses excuses n'on aucune valeur pour moi.

Une tentative désespérer pour rester politiquement correcte. De toute façon, a ses yeux, cet orc avait l,aire tellement débile que le voir ainsi était amusant, même si le tout n'était pas mériter, un sourire aux lèvre, Il lacha un ricanement de satisfaction.

Quand j'entendis ce ricanement, c'était trop, je voulais bien essayer de croire a un quelque chose qui n'existait surement pas, de rester calme et de ne pas pulvériser les humains, mais il avait franchi la limite, Malgré la douleur, le regard de l'orc devint vitreux et remplis d'une haine envers lui visible.

Je parvint a me relever avec l'énnergie que la colère donnait aux membres de ma race, au bord de la folie je m'approcha de l'humain très lentement, tout près de lui, je lacha un hurlement bestial qui voulait en dire très long. Celui-ci resta confiant, a coté de celle qui, semblait l'avoir dressé avec un sourire qui se voulait presque le narguer, après tout, ce demi orc l'avait presque tuer. Il osa même me dire, alors que je ne parvenais limite plus a me contrôler:

-Oh mais, c'est qu'il est fâché le gros chien.

Il se croyait à l'abris puis je laissa la folie l'emporter sur la raison. Il devait mourir. À moins qu'il cours très vite ou que ma maîtresse ne s'interpose encore, cet homme n'allait pas passé un quart d'heure super joyeux. Je l'atrappa par le tors directement puis le souleva, comme si celui-ci n'avait aucun poid avait de le frapper a multiple reprise contre le sol comme un fou-furieux avant de lancer ce qui restait de lui sur le mur de lumière de ma maîtresse. Ah oui elle, il fallait justement que je lui dise ma façon de penser avec mes poings.

(Je te laisse la liberté de oui ou non aider le type, si tu l'aide, tu peux oublier le bout que j'ai écrit à ce sujet et décider de la suite, car là j'admet avoir prit une très grande liberté. J'ai quand même arrêté net car je me doute bien qu'elle va faire quelque chose avant qu'il ne l'attaque. PS: C'Est le berserk racial et non mon sort perso que j'utilise)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 17:30
Zahel fixait avec une certaine insistance l’orc. Celui-ci avait presque tué quelqu’un ! C’était inadmissible ! À ce moment, elle se demandait pourquoi, elle l’avait autorisé à sortir. Elle devrait peut être s’occuper d’un être aussi ingérable qui risquait de nuire à la mission de l’Ether.

L’homme se retourna alors vers la prêcheuse en restant près d’elle avec toutefois une certaine de distance de sécurité pour échapper à un coup de cette bête sauvage.

-Moi pas excuser, moi pas mentir si toi homme toi dire vérité!


La prêcheuse fronça les sourcils. Visiblement il n’avait pas compris son immense erreur.

La violence est proscrite peu importe la situation ! Même si cet homme vous a fait quelque chose, le tuer est un crime. La violence ne doit pas devenir la raison à tout sauf quand il s’agit de serviteur des démons ou bien d’hérétiques !

L’orc posa alors les genoux au sol. Pendant ce temps, l’homme victime regardait en silence la scène.

-Si il ne le pense pas, ses excuses n'on aucune valeur pour moi.


Ne vous inquiétez pas. Il s’excusera…


Il était évident que Zahel ne laisserait jamais repartir l’orc sans une excuse. Il avait eu l’audace de violenter une personne dans le quartier des riches. Donc cette personne avait un minimum de pouvoir. Même si Zahel n’aimait pas les rires de l’homme, elle voulait que cette situation s’achève le plus vite possible. Ne pas créer de problème inutile avec cet homme.

-Oh mais, c'est qu'il est fâché le gros chien.


Décidemment, ils étaient tous stupide dans cette affaire pensait Zahel. Pas un pour rattraper l’autre. C’est alors que l’orc changea d’aura. Alors qu’il fonçait vers l’homme, Zahel l’attrapa pour lui faire esquiver l’attaque.

Cette fois il avait dépassé les bornes. Zahel était dans une colère froide contre ce gros bébé. Il voulait tuer des gens sous son nez. Elle allait donc lui montrer quelques moments de l’histoire entre les mages et les orcs. Il saurait ainsi que les mages qui ont tué le plus d’orc n’étaient pas les mages avec des pouvoirs destructeurs mais plutôt les mages spirituels.

Comme la plupart des siens, il ne maîtrisait pas vraiment la magie. Il ne pouvait donc pas disposer d’une protection de l’âme ou d’une protection spirituelle. Il ne pouvait donc pas parer les attaques de Zahel, simplement les esquiver.

Ouvrant ses yeux jusque-là fermé, elle affichait une aura de lumière sainte. Un bâton se matérialisa dans sa main avant de se transformer en une grande faux translucide et immatérielle.

Vous ! Dernière chance où vous devrez répondre de vos actes et assumer les conséquences !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: Résidences-
Sauter vers: