:: PALAIS D'OPALE :: Trône d'Opale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tentative sournoise!

avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Sep - 0:05
Alrost n'avait pas chaumés ces derniers mois. Le cercle avait mis un peu plus de temps que prévu pour être terminé et le recrutement de la résistance contre Drake prenait du temps mais semblait être un franc succès. Ils n'étaient certes pas nombreux mais compte tenue de la rigueur et de la discrétion du recrutement, on ne pouvait être que satisfait du résultat. Après tout, si les mortels s'impatientait de passer à l'action, Al privilégiait la sécurité et la patience. Aussi, pour contenir cette fougue chez la résistance, l'ancien capitaine organisait des cours de combat. On se concentrait principalement sur le corps à corps. Al ne leur expliqua pourquoi dans un premier temps. Malgré la rigueur du recrutement, on n'était jamais à l'abri d'une fuite. Même avec quelqu'un de sincère dans sa lutte...


Le cercle arrivait pratiquement avec à sa fin lorsqu'Astoria lui annonça son désir de confondre Drake en duel. L'idée ne lui sembla pas des plus stupide mais par trop confiante. A son sens, Drake était trop intelligent et confiant, à juste titre, quant à sa puissance. De plus, il était fourbe. La seule chose qui pourrait lui faire défaut étant son orgueil démesuré. Pourtant, Astoria était trop têtue pour l'entendre et elle ne changea pas d'avis. Soit, autant en tirer profit dans ce cas!

Si Drake acceptait le duel, ce qu'il ferait sans doute, le palais serait laisser avec des défenses amoindries. Elles ne seraient pas nulle. Drake ne prendrait pas tout de même pas ce risque. Mais Al savait ces agissement passés suffisamment discret pour ne pas qu'il soit pas vraiment préparés à ça. Le moment idéal pour s'en emparer! Quelques jours plus tôt il avait rencontrer Wil qui lui avait permis d'utiliser les batteries chargés à bloc qu'elle possédait. Une bonne partie en tout cas. Grâce à elle, il avait pu remplir le cristal solari de manière colossale. Si ces tests et calculs étaient exact, le cercle d'anti-magie pourrait fonctionner 3 minutes. Il avait demandés à quelques autres qui s'y connaissait mieux que lui pour ce type de magie. Et tous en arrivaient là.

Trois minutes n'étaient pas grand choses, mais ce serait ça de gagner.
Astoria connaissait le plan d'Alrost, mais l'hybride cessa de l'informer de l'état  d'avancement dès qu'il sut pour le duel. De fait, il alla jusqu'à lui mentir la veille en lui informa qu'il avait pris du retard. Ce n'était évidement pas contre elle. Mais autant éviter que Drake ne l'apprenne. D'ailleurs, il ne lui dit pas non plus que Wil prévoyait de profiter du duel pour s'en prendre à Drake.

D'autres part, Alrost avait tenté d'observé Cernunnos. Intuitivement, il avait confiance en lui mais sa transformation progressive et visible en Drow altérait cette confiance. Pourtant, il désirait tenter sa chance! Les informations glanés à son sujet lui indiquèrent qu'ils passaient le plus clair de son temps à l'académie. Al appris aussi son absence sans parvenir à savoir ce qu'il en était. ça n'aurait pas été un drame qu'il ne revienne pas mais son retour rassura quand même notre hybride qui, la veille même du duel lui rendit visite. L’accueil que le drow lui avait fait ne fut pas des plus chaleureux et ne ressemblait guère à celui qu'il connaissait. Même s'il l'avait peu connu. "Parle ou meurs" avaient été ces premiers mots et le regard sans équivoque ne laissait peu de place aux civilité. Peu importait, Alrost n'était pas non plus porté sur la dentelle et autres facéties sociales qui n'étaient rien de plus que des courbettes pour éviter froisser les gens sensibles et/ou impulsifs. L'hybride avait simplement demandé à Cernu où se portait son allégeance. La réponse diffuse n'en restait pas moins compréhensible. Cernu n'était pas vraiment pour Drake et s'en tenait plus aux lois - de la nature, du cosmos sans doute plus qu'à celles des hommes - qu'à celui qui régnait. Parfait! Al lui proposa donc de défaire drake le lendemain pendant le duel. Ce qu'il accepta. Il lui donna une pierre chargé d'un sort simple de téléportation. La même donné à Wil. Le rendez-vous, 30min avant le duel était au même point. Il était resté vague sur le plan mais avait indiqué à Cernu le cercle antimagie et la durée qu'il tiendrait une fois activé. Ainsi que la présene de Wil qui avait son propre plan d'attaque à l'arène. Cernu, Alrost et les 90 résistants s'occupant du palais.

Quelques heures avant le combat tant attendu, Alrost traça un cercle de téléportation dans une cavité des souterrains à mi chemin entre le palais et l'arène. Les deux bâtiments n'était pas loin. Une dizaine de minutes au pas de course tout au plus. Ainsi, chacun des partis sera à équidistance de leurs objectifs respectif.

L'activation du cercle anti-magie se ferait plus tard. parmi les 90 résistants sous son leadership une dizaine serait attendait déjà à leur poste autour du complexe pentacle bardé de symbole. Il serait sans doute impressionnant à voir à la surface mais personne n'en aurait la chance.

Quoi qu'il en soit le cercle était prêt, la salle assez grande pour accueillir tout le monde. Dès son arrivée, Alrost avait donné une carte à Wil sur laquelle était indiqué le chemin de l'arène par les sous-terrains. Les trajets des brigades de surveillance avaient également été reportés ainsi que la présence des entités fantomatiques. Dès que tout le monde était prêt, ils iraient chacun à leur mission.

De son coté, le plan était clair et adaptable. Dans un premier temps, ils emprunteraient le chemin le plus court pour se rendre directement dans le palais. Un des couloirs menait à une arrière salle du palais non loin du trône.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Sep - 23:12
L’heure était venue. Après des mois d’attente, de préparation et d’entraînement, après des mois de lutte sur un front statique et des mois à rassembler les plus grands ennemis de la Monarchie autour d’une seule cause, la République, nous allions enfin obtenir ce que nous souhaitions depuis le jour où Drake Leckard s’était autoproclamé Roi de Targatt.

Nous allions enfin porter le coup final et rétablir l’ordre qui devait, de droit, mener Targatt toute entière. Pour cela, j’avais tout mis en œuvre ; J’avais même accepté, sous la pression des membres du Directoire, de céder les précieuses réserves magiques de la République à Alrost pour qu’il puisse alimenter un puissant cercle anti-magique sous le Palais. Je n’avais pas les détails de son plan. Mais je supposais qu’il l’avait longuement réfléchit comme j’avais longuement réfléchis au mien.

Dès lors, lorsque nos forces se retrouvèrent à dans l’anti-chambre des souterrains qui devaient nous mener à nos lieux d’action, nous n’avions pas grands chose à nous dire. J’avais troqué mon habituelle armure légère épurée et aux tons sombres au profit de mon armure d’apparat, au couleur verte et pourpre et aux pièces de métal finement gravée. Avant même que je puisse dire un mot, ma tenue révélait mon idée sur l’opération de ce jour : si cette manœuvre venait à échouer, alors ce jour de mort devrait être vécu avec panache ! Alors qu’Alrost me donnait la carte, je lui mis une main sur l’épaule.

« Si aujourd’hui nous mourrons, nous le feront avec honneur. Quant à Astoria, je ferai tout pour qu’elle ne finisse pas avec une chaîne autour du cou. Maintenant allons. Nous n’allons pas gagner cette guerre en restant ici. »

Ma petite troupe était limitée à une dizaine d’hommes tous provenant des derniers arrivés parmi les Jeagers se mit en mouvement vers l'arène, encadrés par les membres de mon état major qui comptait bien rendre la monnaie de sa pièce à Drake. La cavalerie et le reste de la troupe était restée sur le front. Les plus fervents défenseurs de la République, dans le cas d’un échec de l’attaque, furent rassemblés en réserve de la capitale de la République. La population était aussi en alerte, prête à évacuer la capitale et prendre le chemin de l’exil car tous savaient que l’échec de cette manœuvre signerait l’arrêt de mort de la République. Seuls le Directoire et l’Assemblée se rassemblèrent pour tenir une séance de crise en vu de nommer, dans le cas où je ne revienne pas, un nouveau chancelier qui pourrait mener la lutte depuis l’exil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Sep - 17:42
Depuis quelque temps, je me sentais observé. Je pourrais être devenu paranoïaque après l'enfer que j'ai vécu avec les Drows, mais j'en doute. Mes sens ont été exacerbés dans leur milieu si particulier. Ainsi quand mon ouïe et mon toucher me firent ressentir la sensation qu'il y avait quelqu'un qui me suivait, j'étais prêt à tout moment à sauter à la gorge du malheureux royaliste de Drake qui aurait eu l'audace de me faire suivre.
Pourtant, l'espion ne faisait que me suivre...

En rentrant chez moi, je vérifiais mes sortilèges anti-intrus pour les rendre opérationnels, une fois de plus.
Le grand événement qui allait avoir lieu selon mes sources était le duel Astoria contre Drake. Je ne connaissais pas la puissance de l'ancienne régente, mais je ne pense pas me tromper pour dire qu'il y avait peu de personnes capable de défier le nouveau Roi.

C'est ainsi que la veille de la confrontation, inutile selon moi, quelqu'un s'introduisit dans mes quartiers.
Aussitôt, mes sortilèges s'activèrent et n'attendaient qu'un geste de moi pour se déployer contre cette personne.

Mon accueil ne fut pas des plus bienveillants qui soient, bien au contraire. Je lui avais lancé un Haïku qui voulait dire « Parle ou meurs ».
Le sort de rimes s'était transformé en Haïku depuis que j'absorbais l'énergie négative.
Mes yeux par contre n'étaient plus comme avant. Le bleu du ciel que l'on pouvait voir dans mes yeux n'était plus, ils s'étaient changés en vert chlorophyl à l'image de la flore que je pouvais contrôler.

Un regard qui disait clairement que j'allais le tuer s'il ne faisait pas ce que je lui avais demandé.
L'hybride diabolique me demanda alors où allait mon allégeance. Comme pour Drake je lui ressortais plus ou moins la même chose que j'avais dite. Mon devoir allait à la cité et non au souverain qui y régnait. Sauf que cette fois, je lui avais dit en Haïku. Alrost me proposa alors de défaire le Roi pendant le duel, ce que j'acceptais. Il me donna une pierre de téléportation pour que je me rende trente minutes avant le duel à un certain point. Il m'avait indiqué cependant quel serait son plan et en quoi il consistait principalement. Un cercle anti-magie... Il allait me restreindre sérieusement aussi. Je ne pourrais pas utiliser le summum de mes capacités. Je pourrais avoir d'autres manières de le faire. J'avais déjà une idée très ingénieuse. Mais bon, ce n'était pas si le cercle anti-magie allait être infini, donc je pourrais bientôt me déchaîner. Avant qu'il parte préparer sans doute l'attaque de demain, je lui disais à ma manière qu'heureusement que c'était lui qui était venu, sinon un joli arbre aurait poussé mystérieusement dans les jardins. Cela serait mon remboursement de ce qu'il s'était passé à Vodrel.

Je réveillais Mera pour l'informer de ce qui allait arriver, en me prenant un oreiller en pleine tête pour l'avoir enlevé du pays des songes. Bien que je suis sûr que pour elle, c'était une joyeuse sauterie.
Pourquoi j'avais acheté cette esclave déjà ? Ah oui ! Son potentiel !
J'augmentais la défense de l'Académie en donnant l'ordre à tout le personnel de se méfier et qu'il pourrait avoir un problème.

Lorsque je me téléportais au lieu de rendez-vous. Je pus y voir l'ancien capitaine du Protectorat ainsi qu'une centaine de résistants. Je fus surpris de voir l'ancienne capitaine de la Garde Royale ici également.
Cependant, ils ne m'avaient l'air pas bien puissants magiquement.

De mon évaluation, j'aurais pu les défaire avec ma vitesse bien plus rapide qu'un simple humain et je les aurais dépassés de loin au niveau de la magie. Le seul avec qui j'aurais pu avoir des problèmes était Alrost en personne.

Quand j'étais arrivé, j'avais plusieurs sachets à ma ceinture. L'un des résistants voulut savoir ce que s'était, ma dague l'arrêta nette son inspection et son envie de savoir.

Je n'étais pas un ami. Je n'étais pas leur camarade. J'étais l'allié d'Alrost.
J'attendis ainsi pendant quelque temps que leur cercle soit prêt.
On voyait qu'il n'était pas des spécialistes, en tout cas, pas du même niveau que les autres professeurs de l'académie.

J'attendis l'ordre et l'instant d'aller envahir le Palais. Je lançais l'ordre Mera de ne pas vouloir se défouler sur les autres et d'attendre sagement.
Heureusement, elle avait expédié pas mal d'étudiants qui voulaient suivre ses cours à l'infirmerie. SI elle se déchaînait maintenant, il ne resterait rien de la centaine de résistants...


IRP:
Je donne la possibilité à Mera de participer avec nous si elle le veut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Sep - 19:06
Oui ! Enfin ! J’étais en train d’agoniser… de mourir… après tant d’année, le plus beau jour de ma vie arrivait enfin…

Un arbre commençait me taper le front. Mais bordel, il veut quoi. Casse toi !

Réveille-toi !

Mes yeux s’ouvrirent en grand, regardant avec surprise le Drow. Par contre me visage se crispa immédiatement et je lui ai lancé mon oreiller avec beaucoup de force dans la figure.  Il avait facilement réussi à le parer. Magnifique. Il était devenu plus fort qu’avant ça se sentait, un simplement être humain aurait pu être grièvement blessé en prenant l’oreiller dans la figure.

Je vois que devenir un elfe moisi vous a légèrement renforcé…

Il m’expliqua brièvement deux trois trucs. Détruire un château, des combats. J’avais rien compris si ce n’était qu’il y aurait des combats alors ce serait drôle…

J’étais vachement partante.

Après avoir pris les deux épées de hautes qualités que j’avais achetées en volant les dernières réserves de sou de mon maitre. Il nous téléporta tous les deux.

Fait chier je déteste la téléportation…

Ouais je détestais ce genre de magie, c’était trop étrange et trop bizarre. Alors pour évacuer ma frustration, j’avais enfoncé mon poing dans le mur.

A cause de toi j’ai même pas pu manger homme-qui-aime-les-plantes.

Mon comportement contrastait totalement avec le fait que j’avais un collier d’esclave autour du cou. Même si ce n’était pas la seule qui contrastait avec le reste du groupe. Puisque j’étais la seul femme bête et surtout le seul qui n’avait aucune protection sur elle, j’en avais pas besoin. Puisque le collier ne neutralisait actuellement pas mes pouvoirs.

C’est alors qu’un résistant voulu fouiller les affaires de mon maitre ce que que ce dernier ne voulu pas parce qu’il lui mit sa dague sous la gorge.

Haha mais quel con ce jeunot !

Ouais en général je ne faisais pas trop gaffe à ce que je disais. De toute façon s’il me faisait chier, je le décapite.

Malheureusement mon maitre me donna un ordre que devait empêcher cela. Ne pas me défouler sur les autres résistants de je ne sais quoi…

Ouais bon c’est bon, je verrais ce que je peux faire, tant qu’ils ne me feront pas chier, il ne se passera rien…

Dans le même temps ma main droite sortait ses griffes tandis que la gauche touchait la garde d’une de mes deux épées. Bon en vrai je pouvais rien faire à cause du collier mais bon…

J’ai donc finalement attendu le signal en faisant des trous dans un mur avec mes griffes.

« Si aujourd’hui nous mourrons, nous le feront avec honneur. Quant à Astoria, je ferai tout pour qu’elle ne finisse pas avec une chaîne autour du cou. Maintenant allons. Nous n’allons pas gagner cette guerre en restant ici. »

Blablablablablabla. C’est quand on dit ce genre de discours de merde que en général ça se termine mal. Rien que sur les 7 derniers siècles, j’ai entendu ce discours des centaines de fois et dans la plupart des cas, c’était la défaite à la fin.

Dans le même temps, je suivais mon maître d’un pas décontracté en regardant les oiseaux  comme si toute cette histoire n’était que dalle pour moi…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Sep - 18:39
Comme convenu, Wilhelmine se présenta avec sa troupe. Al fut toutefois surpris de la troupe avec laquelle elle comptait mettre fin à Drake. Quelque chose clochait. Ces gens ne dégageait pas de puissance. Bien trop peu pour être d'une quelconque menace face à Drake. D'après lui même Wil qui était pourtant celle qui en dégageait le plus ne faisait pas le poids. Enfin..il y avait ses trois autres gars. Si sa mémoire était bonne ils étaient aux cotés de Wil lors de la scission de leur maigre résistance. L'ancien capitaine fut soudain prit d'un manque de confiance catégorique à son égard et se dit qu'il n'aurait pas du la mettre dans la confidence de ce plan. Pour autant, sa flegme naturelle ne laissa passé aucune faille quant à la nature de cette inquiétude naissante.

Toutefois, le plan était prêt, il ne pouvait pas s'en défaire maintenant et tout chambouler. Quoi que...Il aurait tout aussi bien pu les renvoyer d'ou il venait en les téléportant ou attendre et les ensevelir vivant dans les tunnels qu'ils traverseraient mais Cernnunos arriva à cet instant.

Le nouvel arrivant fut suivit d'une femme bête. Il avait en effet entendu parler d'une telle race et entendu des rumeurs qu'une avait été vendue en ville quelques semaine ou mois plus tôt. S'il avait su dans les temps, il aurait sans doute été la libéré. Les représentant de cette race sont rares et souvent d'une puissance remarquable. Il aurait pu passer une forme de contrat avec elle. Du type je te libère tu m'aides contre Drake. Enfin, il semble que la vie aille d'elle même en ce sens. Une nouvelle agréable.

Tandis que Wilhelmine lui mettait une main sur l'épaule, Al leva un sourcil en regardant Wil de sa grande froideur. Son discours ne laissait pas entendre qu'elle mettrait fin au règne de Drake. Elle promettait simplement de ne pas laisser Astoria aux main du tyran. Son discours fini elle ne demanda pas son reste et parti avec la carte qu'il lui avait faite.

Son regard se durcit en les regardant partir et il tendit son bras pour les ensevelir vivants avec une brutalité telle que même wil n'aurait pas eu le temps de s'en sortir vivante. Mais avant de passer à l'action, quelque chose l'importuna. Certains des résistants lorgnait d'un peu trop prêt et avec des mains curieuse le contenu de la ceinture d'un autre allié. Hors ce comportement ne semblait pas lui convenir mais en sortant sa lame il mettait en péril la cohésion de groupe et donc de leur victoire. Rappel d'une leçon majeur et primordiale à ce plan. Confiance et cohésion. Une fois de plus il jaugea la puissance globale de ses alliés douteux. Ils avaient peu de chance de réussir. D'un autre coté, l'opportunité pouvait invité Wil à être un peu moins prudente que d’ordinaire..Et puis trois de ses hommes semblaient doté d'une puissance similaire, bien qu'inférieure, à la chancelière. Ce qui augmentait leur chance misérable. Outre ça, lui même ne lui ayant pas tout dit de son plan, elle pouvait très bien en avoir fait autant et avoir le reste de son armée qui s’apprêtait à agir à la surface.

Il décida donc de baisser son bras malgré une inquiétude latente à l'égard d'Astoria. Son offre de duel était du suicide. Les enchantements mis en place sur ses armures étaient certes conséquent mais à son sens, pas suffisant. Si Drake n'était pas le fourbe qu'il était. Sans doute auraient-ils suffit à assurer la victoire d'Astoria. Mais la fourberie faisant partie de lui, nulle victoire ne pouvait être assurée. Au moins en profitant de ce vide dans le palais, peut être pourraient-ils avoir une chance de destituer Drake. Après tout, c'était leur but premier et Astoria elle même clamaient à qui voulaient entendre qu'elle mourrait pour son combat. Ainsi, Wil disparut à la vue de l'autre équipée.

Son regard glacial se porta sur le drow qui les avaient joint, sur la femme-bête puis sur les résistants.
"Vos armes sont pour les ennemis. Nous n'avons pas loisir à nous quereller tant que nous n'occupons pas la salle du trône et que Drake soit défait."

La remarque manquait certes de panache mais ne laissait pas place à discuter. Alors qu'il se dirigeait vers la sortie opposée, le cercle dans lequel tous étaient apparu se dissipa.

Jetant un dernier regard sur ses alliés, il leur dit ses mots.
"D'ici, nous nous dirigeons vers la réserve du palais la plus proche de la salle du trône. Nous occirons en silence toutes les brigades que nous croiseront. Arrivés au grand hall juste devant notre objectif, nous devrions rencontrés leur plus forte défenses disponible. C'est là que nous activerons la zone d'anti-magie. A partir de là nous aurons trois minutes pour exterminés leur troupes. Je vous ai entraînés dur dans cette dimension pour que vous puissiez surpassez vos adversaire lors de cet instant fatidique. "

Quelques acquiescement de la part des gens concernés.

"Aujourd'hui vous êtes prêt! En avant!"

Sur ce Al ouvrit la marche dans un pas de course mesuré. Ils devaient faire vite mais pas non plus s'épuisé avant d'arrivé au palais. Au trot sans encombre, ils leur faudraient dix minutes pour joindre la réserve du palais. A cette vitesse une sizaine de minute devrait être amplement. Mais ce chrono valait pour une traversée sans mauvaise rencontre.

Drake avait organisé de bonnes gardes dans les souterrains. Entre les troupes habituelles et les cartographes, Drake avait des projets ici. Pas seulement de la protection. Du moins était-ce l'idée que s'en faisait l'hybride. En conséquence de quoi, notre équipe tomba inévitablement sur deux brigades de sécurité. Les deux n'eurent pas le temps de faire quoi que ce soit. La première composé de cinq comme toute celle patrouillait dans les souterrain, fut électrocuté avec une telle puissance qu'ils moururent d'une crise cardiaque et sans doute de quelques neurones grillés. L'un d'eux ayant survécu fut achevés d'une pointe épée dans la gorge offert gracieusement par un résistant alors qu'Al enjambait les corps. La logique était simple. Lui ou d'autre membres d'une puissance magique suffisante portait un gros coup au groupe ennemis, les autres achevaient. Simple et efficace. La seconde fut exterminés plus ou moins avec la même efficacité ( je laisse à Cernu ou Mera le loisir d'être créatif ou pas). Il y avait aussi ces petits spectres fantomatiques qui risquaient d'alerter trop tôt. Al les terrassais dans une sphère d'énergie noire à chaque fois qu'il rencontrait un. Oui oui...l'énergie négative semblait légèrement plus facile à utilisé ces temps ci. Aller savoir pourquoi?!

Le temps prévue pour arriver à la réserve confirma les calculs. Après tout malgré les escouades rencontrées, il ne mirent que huit minutes. De fait, leur victimes tenaient plus de l'assassinat qu'autre choses tant elle n'avait pas eu le temps de riposter.

Ils arrivèrent à une porte lourde, de taille moyenne et fermé de gros verrous. Un des résistants passa devant. Il savait que c'était son tour et se dirigeait d'un pas ferme et décidé. Malgré la hâte, sa posture ne cachait pas sa fierté qu'il avait à ce petit moment de gloire personnelle. Son atout? Un petit objet magique de rien du tout qu'il se servait dans son travail. Voleur. A temps complet. Personne n'a dit que la résistance n'était constitué que de saints!

Ainsi avec son espèce de clés informe, il ouvrit tous les verrous de la porte. Un passe partout magique quoi.

Alrost entra en second directement après le passe partout. Là une nouvelle escouade les attendait. Ils avaient sans doute été alerté, soit par un spectre tué trop tard, soit il avait entendu la troupe derrière la porte. Peu importait, en revanche, ce qui importe c'est qu'ils ont été suffisamment réactif pour lancé directement une attaque. Une épée fonçaient droit sur le voleur à peine avait-il passé le pas de la porte. L'hybride sentit cette fluctuation et réagit au plus vite. L'épée fit demi tour pour se planter dans le cœur de son propriétaire. Malheureusement, cela avait été un peu tard et le voleur, chancelant, tomba raide mort. La lame l'avait touchée avant d'être renvoyée. Selon toute vraisemblance elle avait du être empoisonnée.

Spoiler:
Tout le monde s'amuse, je vous laisse les 4 autres Wink

Une fois cette dernière brigade au sol et dernier souffle rendu, les résistants et leur tête continuèrent leur route. Tout le monde, sauf qui Cernu et Mera qui avait été amené tardivement dans le plan, connaissait la route. Tous avait étudié le chemin à parcourir de leur point de départ, au cercle de téléportation, jusqu'à la salle du trône.

Alrost était concentré sur la densité magique ambiante depuis l'arrivé dans le palais au cas ou la défense se regroupait plus en avant que prévu dans leur progression. Lorsqu'il s'approchèrent dangereusement du grand hall par les portes latérales de la salle. La défense s'y était regroupé comme prévue. Il fit ralentir l'équipe et leva la main gauche en l'air. Il y dessina quelques bricoles et fit à nouveau signe de reprendre la cadence. Au trot donc.

Finalement, les grandes portes du hall se trouvaient devant eux, ils les ouvrit en trombe à grand coup de vague télékinétique qui leur valut de s'affaler lourdement sur le sol. Alrost et Cernu furent les premiers à entrer suivi des autres manieurs de magie. Le but clair étant de bloquer les attaques magiques qui auraient le temps d'être lancés, voir d'envoyer une attaque fulgurante avant que le cercle soit activé. Dans un esprit de polyvalence l'hybride envoya une vague télékinétique d'une densité extrême. Ainsi, la plupart des attaques magique et tout attaque physique serait contré alors que les ennemis seront aussi déséquilibré. Dans l'action l'ex capitaine vit son ancienne lieutenante : Tryanna Leckard! Il n'était pas responsable de sa nomination. Peut être l'aurait-il nommé ou pas, là n'était pas la question. Elle avait tenu ce poste longtemps avant son arrivée à Targatt et avait dit-on rapidement monté les échelons. Vu son age, il ne pouvait en être autrement. Il ne l'avait jamais combattu mais l'avait vu faire lors d'entraînement ou même lors du tournoi. Une combattante redoutable. Pour d'autre. En y mettant du siens. Al la réduirait à néant. A moins qu'elle aussi souhaitent la mort de grand père. Peut être pourrait-il lui glisser l'idée au fil de leur lame qui se croise.

La synchronisation était parfaite, il n'avait pas été certain que sa vague puisse être utile mais ce fut le cas. Tout juste le temps pour l'ennemi de voir son équilibre perturber voir projeter de quelques mètre pour les moins réactif. Aucune contre attaque ne put se faire après ça. Les plus sensibles se rendrait vite compte de l'absence totale de magie.

Le combat traditionnel était lancé et c'est là que la résistance pourra briller. Leur nombreuse heures d'entraînement dans un plan élémentaire ou le temps se déroule plus que sur le plan terrestre avait porté leur fruits. Il avait tous atteint un niveau largement égale, voir supérieure à celui d'un soldat moyen. Hors, il ne trouvait ici que des soldat moyens. Ou presque. La seule pointure ici à sa connaissance était Tryanna. Une Cible qu'il se donnait volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Sep - 1:15
Comme prévu de sa part, le fait de la réveiller ne l'avait pas mis de bonne humeur. Quelle idée d'acheter une esclave si contrariante ?
Elle me lançait sans vergogne son oreiller pour avoir osé la réveiller. J'avais réussi à parer. Vu la situation, on se demandait qui était vraiment le maître...

Elle commenta sur le fait de devenir Drow m'avait renforcé. Je ne veux pas en parler. Je ne veux pas parler de ses six mois en « Enfer » que j'ai passé sous terre.
Plus jamais !

Je racontais donc à Mera, mon esclave, le plan que m'avait dit Alrost. Comme je l'avais prévu de sa part, elle n'avait entendu que le mot « combat » sans faire attention au reste.
Après m'être équipé de plusieurs sachets dont le contenu me donnait un avantage, j'allais dans la cuisine pour préparer deux tranches de pain avec des mûres cuites que je conservais des pots. Je pris aussi deux pommes, au cas où.

Je me tournais vers Mera. Elle avait deux épées qui semblaient de bonnes factures.
Sachant que je n'avais pas beaucoup de sous et que je ne lui donnais pas la moindre pièce parce qu'elle est aussi dépensière que je suis un arbre, d'où venaient ces épées ?
Je suis sûr qu'elle a encore chipé dans ma bourse...
Ce n'est pas croyable.
Elle avait pourtant un salaire d'enseignant. Même si celui-ci est fixé au nombre d'élèves dans nos cours, si je n'avais pas eu le poste de Directeur, je serais devenu esclave pour ne pas avoir pu payer la taxe d'impôt depuis un moment à cause d'elle. C'était peut-être son but ? Non, elle ne pouvait pas faire cela à cause des ordres de son collier.

Après s'être téléporté, elle commençait déjà à se plaindre. J'avais oublié à quel point elle pouvait être agaçante quand on la réveillait.
Pour se calmer, elle cogna le mur en laissant un trou. 
Elle déclara même que c'était ma faute si elle n'avait pas pu manger. Heureusement que je pensais à elle, cette tête de linotte. Je lui tendais la tranche de pain avec de la mûre cuite dessus qu'il me restait. Ayant déjà mangé ma portion, il ne restait que sa part.

Puisque j'avais sorti le petit-déjeuner de mon esclave d'un de mes sachets, un des soldats pensa qu'il m'en restait.

Ayant voulu fouiller mes affaires sans mon accord, je lui mis ma dague sous la gorge.
Il n'était pas malin. Ce n'était pas parce que je donnais à manger à mon esclave que j'étais buffet à volonté. Mera ne manqua pas de le qualifier de con de jeunot. Je ne relevais pas sur son âge sinon elle allait faire sa petite crise de colère. Je ne disais rien aussi parce qu'elle avait raison de le traiter de con. Ce n'était le qualificatif que j'aurais trouvé, mais elle peut avoir un language de charretier.


Suite à mon ordre de ne pas frapper les résistants, elle bougonna qu'elle ferait ce qu'elle pourrait s'ils ne la font pas chier. Malgré l'ordre que je lui avais donné, elle était dans son droit si on menaçait sa vie. 
Elle sortait ses griffes. À quoi servaient ses griffes vu les coups-de-poing qu'elle donnait ?

L'ancienne capitaine de la garde royale fit un discours à ses hommes. Mera ne put s'empêcher de faire un commentaire dessus. J'étais cependant un peu d'accord., de plus la façon dont elle avait sa phrase laissait une grande marge de manœuvre.
Cependant avec la remarque de Mera, je réfléchis un peu. Vu le plan, elle serait vite découverte avec son apparence. Mon habilité principale était Dryade, je serais mis à jour également.

Alors je donnais à Mera l'ordre de retourner à l'Académie et protéger l'école ainsi que les élèves si jamais je tombais au combat ou si mourrais.


Les troupes de Wilhelmine partirent et Alrost me fit la remarque de ne pas tourner mes armes vers nos ennemis et qu'il était inutile de se quereller tant que la salle du trône ne serait pas prise et Drake défait.
Quel superbe programme !
Quand est-ce que l'on commence ?

L'hybride diabolique exposa le plan d'action. Traverser le palais pour se retrouver le plus proche de la salle du trône, tuer en mode assassin les brigades que l'on croiserait, au grand hall, l'activation de la zone anti-magie pendant trois minutes de massacre.

C'était un peu léger comme plan dirions nous...
Alrost envoya ensuite le signal de départ, puis il prit la tête de notre commando.
En tant qu'elfe, ma vitesse était ma meilleure arme, de ce fait, j'étais particulièrement rapide, mais je dois bien avouer que là, on se traînait.

Un moment, nous tombâmes sur deux brigades ; dix hommes en total. Alrost leur envoya un éclair qui les tua sur le coup. C'était qu'une impression ou sa puissance magique avait diminué ? La preuve, sur les cinq que l'ancien capitaine avait attaqués, il en restait un !
Bien qu'un des résistants rectifia cela en embrochant par la pointe de son épée le « survivant ».

L'autre brigade était encore vivante et allait sans doute nous attaquer si je ne réagissais pas. Voyons voir mes options... Terre ? Non, je risquerais de faire du bruit en les écrabouillant. Feu ? Classique, mais ce n'était garanti que les ennemis meurent tout de suite. Vent ? Trop précis, Mera n'aura aucun garde et elle se plaindrait. Eau ? Oui, silencieux et efficace. Il suffisait de geler les soldats pour qu'ensuite Mera intervienne pour les mettre hors d'état de nuire ; être des glaçons éparpillés ne devraient pas les aider.

Je gelais ainsi les cinq ennemis de la brigade en laissant à Mera le soin de « jouer » avec eux.
J'aurais pu utiliser ce qu'il y avait dans mes sachets, mais cela ferait plus de bruit qu'autre chose. Gardons cet atout après la limite des trois minutes.

Je vis l'hybride détruire les fantômes en faisant des balles d'énergie négatives. Je n'avais jamais essayé. Peut-être devrais-je l'essayer aussi ? Mais une autre fois, le timing était serré à présent.

Nous arrivions devant la porte du grand hall ; fermé à double tour par de gros verrous.

Un gars possédant, ce qu'il ressemblait à des clefs ouvrit la porte. Un voleur qui n'utilise que des objets magiques n'en ait pas un. Il suffisait que je lui pique ses clefs et moi aussi, je serais voleur. Avec tous les objets qu'il y avait dans ma salle à inventions, je pourrais comptabiliser bon nombre de métiers à moi tout seul.
Le voleur devant nous tomba mort, suite à une attaque. Les occupants du grand hall avaient été très réactifs. Alrost renvoya l'épée vers son propriétaire pour le tuer, hélas pour le voleur, il était trop tard.
J'en prie deux de la brigade qui ne sauraient jamais ce qui les a tué. Avec ma vitesse, leurs yeux n'avaient pas eu le temps de voir que j'avais déjà séparé leur tête de leur corps avec mes dagues.

Nous continuâmes la route en suivant Alrost. Ne connaissant pas la route, tout ce que l'on pouvait faire, mera et moi faire était de suivre.



Nous nous retrouvâmes au grand hall où Alrost et moi entrâmes les premiers. Comme nous étions les plus puissants magiquement, il était selon Alrost de notre devoir de bloquer les attaques magiques. L'ancien capitaine mit plus de temps que moi pour déclencher son attaque. Puisqu'il avait dit que l'on devait bloquer ou parer les sorts en place, j'avais décidé d'utiliser un sort que l'on ne pouvait effectuer qu'une fois par jour : Renvoi des sorts. Toutes les attaques dirigées contre nous répartirent vers leurs propriétaires, tandis qu'une seconde salve nous tombait dessus, l'hybride utilisa une vague télékinétique puissante pour réaliser la même manœuvre que moi.

Je vis Tryana Leckard, celle qui avait donné le caillou à Drake pour qu'il m'écrase la dernière fois. Elle était là !

Juste après nos attaques à Alrost et moi-même, je ressentis une différence dans mon corps. Le fait de ne pas pouvoir utiliser la magie. La zone anti-magie avait été mise en place.

J'ordonnais à Mera de se déchaîner puisque dans une telle situation, c'était celle qui brillerait le plus. 

Quant à moi, j'utilisais ma vitesse pour poignarder, décapiter les ennemis avec la plus grande facilité que si je me trouvais devant des enfants apprenant à marcher. En plus de faire cela, je répandais le contenu de mes sachets à travers la salle.
Durant les trois minutes, il serait inutile, mais quand le temps sera passé, je pourrais tenir s'il le fallait le grand hall à moi tout seul.

Trynana pour sa part semblait beaucoup plus inquiète d'Alrost que de moi. Je ne savais pas si je devais le prendre mal ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Sep - 16:28
J’avais donc accusé le drow de n’avoir pu me laisser manger en calmant ma frustration en faisant un trou dans un mur, heureusement, mon maitre avait tout prévu en me donnant une tartine de confiture, regardant celle tartine comme une proie face à un prédateur affamé, je lui ai arraché des mains avec une vitesse surhumaine et utilisant toutes mes compétences avant de commencer à la manger tranquillement. Mis à part pour l’imbécile qui avait tenté de fouiller dans les affaires de mon maitre, je n’écoutais plus ce que je les gens disait ou faisait. Lorsque j’avais fini de manger ce fut cette femme soldat qui parla et je ne ou m’empêcher de l’interrompre parce qu’elle disait des trucs incroyablement cliché.  

Alors que nous nous préparions à avancer, mon maitre dit des choses importantes. S’il mourrait ? C’était si dangereux et important que ça ? Mon regard qui montrait juste avant l’importance qu’avait pour moi cette attaque devint tous à coup sérieux. On en était donc là.

Allons allons, pas la peine d’en arriver là, je ferais en sorte que vous ne mourrez pas, l’heure n’est pas venu de prendre cette tête de déterré.

Je commençais alors à me concentrer pleinement vers la mission puisque mon maitre était si craintif à ce sujet.

Même si j’étais concentré, je n’avais rien compris au plan de l’autre personne qui semblait être le chef et me contentais donc de suivre, puis nous sommes tombés sur des brigades.

La première fut électrocutée par un sort de foudre de la part de l’organisateur. C’était intéressant et puissant, mais ça ne paraissait encore du niveau pour renverser des cités. Cachait-il encore sa force ? Je n’eu le temps de réfléchir à cette question, car de l’autre coté, mon maitre venait de geler complètement l’autre brigade, me laissant la charge de terminer les soldats. C’était pas très sympa de me laisser finir un travail qui n’était pas le mien mais bon tant pis. N’ayant pas envie de jouer avec des cadavres, j’ai juste sans même dégainer mes lames, décapités les corps gelés, les premières têtes tombants au sol tandis que les autres têtes explosaient tout simplement à cause de Combo Star.

Il y avait d’étranges fantômes que l’organisateur tuait à coup d’énergie négative. Dès la première balle, j’avais reculé de plusieurs pas, j’avais l’impression que l’énergie négative me donnait une forte migraine pour je ne sais quelle raison. C’était assez mystérieux.

Après cela, nous sommes arrivés devint une grande porte ouvert par un voleur qui n’eu toutefois le temps d’être fier de son acte car il fut tué par une épée volant vers lui, j’aurais peut dû y aller en premier finalement.

Mon maitre réagit extrêmement rapidement, décapitant à la vitesse de l’éclair deux des quatre gardes sans que ces derniers ne puissent faire le moindre geste. Les deux qui n’avaient pas été visés par mon maitre se tournèrent face à lui avait de s’effondrer à leur tour, la nuque ruisselante de sang. Derrière eux, je tenais dans ma main, les vertèbres cervicales des deux gardes que j’avais arrachés avec mes griffes. Jetant les vertèbres sur les gardes décédés, je ne pouvais m’empêcher de jeter un dernier regard attristé sur le voleur qui venait de mourir stupidement, c’était triste pour lui…

Nous avons ensuite suivis l’organisateur dans les couloirs avant de passer par une porte où ce dernier et mon maitre lancèrent des salves de magie dont je ne comprenais pas la nature.

Juste après mon aitre m’ordonna de me déchainer sur les gardes dont seul une fille semblait sortir du lot.  C’est à ce moment là que le terme trois minutes me revint à l’esprit. Trois minutes pour détruire hein ? Je pense que c’était ça.

Okey !

Sans attendre plus, j’ai foncé vers les gardes, dégainant dans le même instant ma paire de lame argenté.

Combo Star !

Mon premier coup d’épée fut contré plus que difficilement par un garde qui recula avant d’être tranché en deux par ma deuxième épée, sans attendre je me précipitais vers le deuxième garde qui eu le même sort, et ensuite, ce fut l’hécatombe, malgré la garde de mes adversaires, mon épée était devenu assez forte pour trancher des lames et des armures non renforcés par la magie en deux comme du beurre.  Le nombre de garde de mon coté diminuait à une vitesse folle, des gardes aussi classique ne pouvait rien faire face à la force que j’avais accumulé couplet au faut que ma dextérité était supérieur et qu’il ne pouvait assimiler toutes mes feintes ou changement de rythmes. Une fois que le dernier garde de mon coté tombé, j’étais dans une situation où si je ne voulais pas perdre le résultat du combo Star, il fallait que je passe de l’autre coté, toutefois tous les gardes restant était situé de l’autre coté qui était séparé par cette fameuse fille qui semblait sortirent du lot, c’était l’occasion de la tester.  Au moment où mon coup à tué le dernier garde de mon coté, je me suis tout simplement propulser extrêmement rapidement  vers la femme, ce n’était pas elle que je visais spécifiquement mais les soldats de l’autre coté, ce serait toutefois une occasion de voir quels étaient ses réflexes et son sens de l’analyse.

Charge du Berzerker

Il s’agissait d’un coup d’estoc renforcé par la puissance du Combo Star, une puissante charge capable de perforer les lignes ennemies.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Oct - 19:38
Ce jour était un grand jour. Ce jour était celui où Astoria paierait son insolence. Comment oser défier Drake ? Pire ! Comment avait-elle pu espérer remporter ce duel ne serait-ce qu’un instant ? Dans l’esprit de Tryanna à qui revenait la garde du palais en l’absence du souverain, il n’y aurait pas de surprise à ce combat et Targatt sera débarrassé une bonne fois pour tout de cette piètre Paladine qui a servi de régente à la cité et l’a mené à se perte.

En raison de ce grand évènement, bon nombre de garde assurait les défenses de la cité à l’extérieur. Notament en raison des conflits entre une bande d’illuminés éthériste et la garce qui avait pris la tête d’une pseudo république. A ses yeux comme à ceux du reste des Leckard, il ne s’agissait que d’une femme qui prenait goût au pouvoir et s’armait pour en avoir plus encore. Les risques que les ennemis profitent du duel pour éliminer Drake était grand. De fait, Tryanna aurait bien aimé être à l’extérieur. Mais Drake avait été sans appel quant à son affectation. Il l’est toujours.
Une attention particulière au sujet d’Alrost. Il s’agissait sans doute de la plus grande menace. Il n’avait pas fait parler de lui depuis le coup d’état. Drake n’a réussi à capturer Cain que grace à la prêtresse qui lui a vraisemblablement apporter des soins. Mais Alrost n’y était pas. Peut être le souverain aurait-il dû l’attendre là-bas. Il ne prit pas l’opportunité et aucune autre ne se présenta.

C’est justement cette absence et ses relations fortement supposées avec Astoria qui faisait de lui une menace. Ce qu’on ignore est toujours plus dangereux que ce que l’on connait. Du moins faut-il partir de ce principe. Une des grandes leçons qu’elle avait apprise de sa famille.

Pour autant, une attaque au palais n’était qu’une maigre éventualité. C’est pourquoi on lui avait laissé de maigres forces pour le défendre. Il s’agissait plus de faire acte de présence qu’autre chose d’après elle.

Dans cette situation lorsqu’elle entendit qu’une des entités fantomatiques avait détectés du mouvement suspect dans ces galeries sous-terraine, elle n’en s’en inquiéta pas et envoya quelques-uns de ses soldats pour soutenir les brigades de surveillance déjà sur place. Ne recevant aucune nouvelle et connaissant la plupart des accès au souterrain du palais, elle rassembla ses forces dans le grand hall précédant la salle du trône et envoya un autre groupe armé.


Elle réalisa finalement qu’elle avait eu tord de ne pas s’inquiter plus tôt et que Drake avait bien fait de la garder ici. Ou peut être pas en fait. Peut être aurait-il du laisser quelqu’un encore plus parano qu’elle-même ne l’était. Les bruits de pas se firent soudain entendre dans le couloir. Derrière la grande porte, aucun cri n’était parvenu des soldats envoyés plus tôt. L’ennemi avait été plutôt expéditif et serait là d’une seconde à l’autre. Fait que la porte volante confirma sans l’ombre d’un doute. Bien ! Elle comptait bien leur faire regretter leur audace ! Elle-même et ses gardes étaient en position prêt à en découdre et à lancer leur sort p. De qui était composé cette troupe ? Et qui la dirigeait ? Sans doute Alrost, elle reconnaitrait entre mille son emprunte magique. Drake lui avait trop dit de le garder à l’œil quand elle était encore sous son commandement et avait par conséquent appris à reconnaître son essence. Et tiens ? Cernunnos l’accompagnait aussi.

Elle n’eut pas le temps de tergiverser sur ces questions, la lourde porte volait déjà en éclat. Tryanna lança rapidement une salve de pieu de glace. Ils lui revinrent tous aussitôt dessus et les dissipa pour toute réponse. Une puissante vague télékinétique d’Alrost surgit suivie d’une troupe déterminée qui se jetait sur eux. Sans vraiment ciller, elle se protégea de la déferlante. Malgré tout elle fut repoussée de quelques pas. Les autres n’eurent pas ce talent. La plupart de ces soldats avait poser genoux à terre. Quelle bande de bras cassé ! Un air agacé barra son minois féminin alors qu’elle était bien décidée à tailler en pièce cet empêcheur de mauvais goût, cet hybride qui gênait son grand père depuis son arrivée en ville. Bien sûr elle était consciente qu’il le surpassait, mais c’était avant. Elle-même avait été témoin quand l’archange lui scella une partie de ses pouvoirs. Elle n’avait pas tout entendu et ne savait pas exactement en quoi et à quel degré ses pouvoirs seraient scellés. Mais grâce à cela elle aurait peut-être sa chance aujourd’hui.

En parlant de pouvoir…quelque chose clochait. La magie. Elle comme tous ses sbires furent soudain sous la surprise. Pas l’ennemi qui après son entrée se jetait dans un combat au corps à corps. Ils l’avaient bien eue mais ça ne se passerait pas comme ça ! Tryanna s’élança aussitôt en direction de leur tête. Si elle le mettait hors d’état de nuire, les autres décamperait sans demander leur reste. Sauf Cernunnos sans doute.

Sur son chemin, elle parait certains des piètres rebelles qui osait la défier. Il était étonnant qu’il manie aussi bien l’épée face à ses soldats. Après tout il semblait venir des bas-fonds de la ville et n’avait pas l’allure de soldat aguerris. Du moins pour la plupart. Il ne fallait pousser l’audace non plus. Malgré ce semblant de surprise, aucun d’eux ne ferait le poids contre elle. Les gorges tranchées sur son chemin avertiraient les prochains que seul un gros poisson aurait sa chance contre elle. Alors qu’elle continuait sa course vers Alrost, ne faisant fit du traitre d’elfe, le message semblait être bien passé jusqu’à ce qu’une autre mijaurée tente où d’autre avait échoué. Une femme bête. Rien que ça ! Il avait entendu la rumeur que l’elfe en avait acheté une.
Qui qu’elle soit, cette femme ne semblait pas vraiment la visé personnellement et elle put ainsi l’esquivée avec aisance. Toutefois, sa vitesse était dangereuse et elle devrait la surveillée.

Finalement, après une tête coupée, elle arrivait sur Alrost qu’elle n’avait pas lâché du regard depuis son entrée. Sa lame tachée de sang pris une garde plus ferme signe que Tryanna ne sous estimait pas son adversaire. Elle savait juste qu’il était plus faible qu’avant. Mais ça…c’était pour la magie. Pour le combat sans magie. Elle avait toutes ses chances. Il était bon. Elle aussi. De son enfance jusqu’à maintenant, les entrainements aux combats ne connaissaient pas de cesse. La douleur non plus ce qui faisait d’elle une femme très résistante à la souffrance. Pour autant elle n’oubliait pas qu’elle avait affaire avec un guerrier plusieurs fois centenaires et qui par conséquent avait plus d’expérience qu’elle n’en aurait jamais.

Sans plus attendre, elle feinta un coup d’estoc jusqu’à la dernière seconde avant de pivoter adroitement pour finir une attaque de taille fulgurante. Le mouvement était tel que sa lame protégeait son buste et son visage dans la foulée.

Pendant ce temps, une bonne partie de ces soldats avait déjà céder sous l’ennemi et une partie trop conséquente était en difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: PALAIS D'OPALE :: Trône d'Opale-
Sauter vers: