:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: SALLES DE COURS :: Magie élémentaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du charabia en veux tu en voilà!

avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Sep - 18:02
Ayo avait quitté l'école une partie de l'été pour aller voir sa mère malade. Elle allait mieux mais avait été touché d'une maladie difficile. Les cours qu'il avait eu à son entrée lui permir d'améliorer quelques peu la durée d'usage de son pouvoir et l'acquisition d'un lourd bouquin. Objet qui n'était sorti de son sac que pour resté tout l'été sur la table de chevet pour ne jamais être ouvert. Ben quoi? Les bouquins c'est pas son truc et pis vàlà!

Bon! Maintenant qu'il était revenu à l'académie, il était prêt pour une année complète et plus encore, d'effort incessant. Fallait-il encore qu'on n'essaye pas trop de lui bourrer le crâne avec des théories lourdes et fatigantes. Mais trêve de bavardage! Debout de bon matin et après avoir respirer un bol d'air frais à la fenêtre sous un soleil radieux, Ayo se dirigea illico! Presto! dans la salle des cours de magie élémentaire. Des bruits de couloirs désignait déjà la nouvelle enseignante comme étant des plus étranges. Pour autant, tous, les garçons surtout adoraient la voir tant sa beauté était captivante. Cela faisait quelques temps qu'elle était à l'académie mais apparemment elle n'avait encore donné aucun cours aux débutants qu'elle refusait sans que l'on sache pourquoi.

Influencé par ces rumeurs, il n'entra pas avant qu'on le lui dise; histoire de faire bien élevé, mais aussi parce que ça le rendait un peu timide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luna Langevin
Professeur de magie élémentaire - Mage de 1er Ordre
Age du personnage : 38
Race : humaine
Pouvoirs : Lumoria - Contrôle du sang
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Sep - 21:29
Cela faisait plusieurs mois que j'avais été embauché à l'académie. Pour autant j'y avais fait preuve d'un absentéisme exceptionnel. Ce n'est pas ma faute si les élèves s'inscrivant à mes cours ne me donne nullement envie de les aider. Souvent, ils débutent complètement en magie élémentaire et je n'ai aucunement envie d'enseigner à de parfait ignare! Déjà que je ne suis pas vraiment là pour enseigner mais alors à de parfait débutant, non merci!

Mon supérieur, le pitre d'elfe qui m'avait fauché la femme bête au marché, avait fait un marché avec moi. Sans même que j'use de ma magie. Si je l'aidais à faire un rituel débile mais  qu'il estimait important, il me laissait accepter et refusé les élèves que je souhaitais. Un deal parfait! Grâce à ce petit accord, j'ai eu tout loisir de glaner dans les couloirs sans accepter un cours aux élèves désireux d'apprendre. Les plus volontaire en devenait saoulant, j'ai du effacer de leur mémoire de morveux que j'étais l'enseignante de magie élémentaire tant attendue. Bon j'admet, j'ai quand même fourni quelques leçons à des élèves mais seulement à ceux qui en maîtrisait les bases.

Malgré leur simagrée, j'approchais bon gré mal gré d'information précises sur l'artefact que je venais chercher ici. Seule véritable raison pour laquelle je m'étais mis dans cette position qui ne me sied nullement! Devenir prof ne m'a tout simplement jamais traversé l'esprit. Les enfants sans exceptions me sortent par les trous de nez. Les ados me désespèrent; à part ceux que la nature a bien pourvu. Ceux ci...j'en fait mon affaire d'une toute autre manière...

Quel jour étions nous aujourd'hui? Ah oui! Mercredi! C'était le jour où j'avais décider d'inspecter les inscriptions à mes cours. Un véritable rituel. Enfin presque. Celui là n'impliquait ni sang, ni invocation. Un rituel des plus ennuyeux en sommes. Pourtant aujourd'hui je notais un gamin d'une douzaine d'année qui possédait un curieux pouvoir. Les émanations de son nom et prénom m'inspiraient quelque chose que les autres n'avaient pas. Gardant mon index posé sur cette même ligne, je me focalise sur le marmot. Il a pas l'air d'être futé mais plutôt du genre débrouillard. A priori donc facile à manipuler. S'il m'amuse je pourrais peut être dégager l'autre jouet et prendre celui ci avec moi.

A cette idée, un sourire - souvent qualifié de pervers ou malsain par la société - vint se ficher sur mes lèvres charnues. Pour moi, il s'agissait d'un sourire ravie et rêveur. Sacré société...Toujours à juger et à interpréter les choses à leur sauces. "C'est bien!" C'est mal!" Han la pute!!! Z'avez vu avec combien de mec elle couche?"  "Un vrai poivrot" et je vous en passe pas mal... A chacun ses envies mes loulous! Moi je vie de baise et de sang frais! Ben quoi!? Vous avez jamais goûté ça non plus? Non...pas étonnant, il n'y a que les vampires pour comprendre ce plaisir... Là ou je veux en venir c'est pour moi ce sont vos vies qui me répugnent et m'ennuie. Est-ce que je me permet moi de vous juger? Bon d'accord...ça m'arrive mais je le fais avec grâce ou avec la discrétion d'un caméléon. Enfin...

Ayo Izura donc...Parfait!

Aussitôt, je me servait de la signature énergétique de son identité pour établir une connexion subtile avec lui. N'ayant pas de visage à mettre sur son nom je ne pouvais pas établir de connexion complète. Je n'ai besoin que d'un contact mineure donc peu importait. J'indiquais à son esprit qu'il pouvait venir dès demain profiter de mes leçons.

Le reste de la journée n'avait pas été très folichon mais je m'étais assuré de trouver le micro adolescent que j'avais choisit pour ma première leçon. Micro? Il l'était. Il avait au moins deux têtes de moins que les morveux de son âge. Les railleries devaient allé bon train à son égard mais il semblait ne pas en tenir rigueur et en jouait même parfois. Son pouvoir ne payais pas de mine de prime à bord mais avec un peu d'imagination il y avait un énorme potentiel d'action, de combinaisons. Je laissais alors un énorme sourire flanqué mon visage radieux qui irradia un peu plus encore mon charisme naturel.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Le Lendemain <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

A l'heure H du cours d'Ayo, j'étais prête et dans une de mes robes favorites. Pourquoi se faire à tomber pour un gamin? Déjà j'aime l'être pour moi et deuzio ouvrez vous l'esprit bon sang ! A 14 ans on est libre de ce qu'on fait avec sa chatte ou sa bite. Quoi? Il a 12 ans?  Oui bon...Personne n'est à deux ans près en matière de galipette!

En tout cas, il était à l'heure. A peine eu t-il frappé que j'ouvrait la porte d'un simple regard. Si l'enfant avait certaines sensibilités, à défaut de maîtrises, peut être a t-il pu sentir la fluctuation magique autour de la porte. Bien que doté d'un enchantement leur permettant de s'ouvrir sur commande, c'est un mouvement d'air qui l'ouvrit. Je préfère souvent faire ces petites choses par moi même.

D'ailleurs, j'écrivais manuellement sur la fiche de l'élève qu'il s'était bien présenté au cours. J'affichait un sourire radieux à l'ado aux allures d'enfants . Tant qu'à faire cours à un débutant total, autant le faire bien. Dans la pièce relativement grande, j'ai pris soin de représenter tous les éléments  qu'un mage pouvait apprendre à maîtriser. Ainsi, on distinguait les quatre éléments majeurs placés aux quatre coin de la salle. Respectivement : Terre, Eau, Air et Feu. Je n'oublie jamais des éléments! N'allez donc pas croire que j'oublie lumière et ténèbres. Ces deux éléments ont leurs zones propres au centre conjointement à une troisième zone neutre qui s'étendent toutes trois du centre jusqu'à l'entrée. Je ne considère pas l’éther comme un élément. Il est la savante combinaison de tous les autres. Une prouesse délicate que très peu de mage peuvent se vanter de réussir. Pour vous faire une idée de ce qu'est l'éther, mettez vous en tête que c'est le nec plus ultra du sort quatuor. Je vous raconterait peut être plus en détail une prochaine fois. Là tout de suite maintenant, je dois accueillir l'heureux élu.

Tout mignon le petit! Il est à croquer! m'extasiais-je simplement en lui souriant radieusement.

Ah!! J'oubliais la zone neutre est en contact direct avec celle de la terre.

D'un geste de la main battant gracieusement le vide, j'invitait Ayo à s'approcher de moi, assise sur la seule chaise de la pièce. Lui n'en aurait pas besoin. Il était là pour travailler après tout. Enfin, pour apprendre pardon. Peu m'importe.

Une fois arrivé à quelques pas, je me levais et franchissait la zone de confort moyenne en plongeant mes yeux dans les siens. Lui offrir une vue plongeante sur mon décolleté n'était pas un but en soit, mais j'aime tant attiré l'attention. Que voulez vous on ne se refait pas! En m'approchant de la sorte je plongeais surtout dans les souvenirs et la psyché du garçon et confirmait mes idées première. Il était bête et donc manipulable. Par contre, il semblait doté d'une excellente intelligence kinesthésique.  ça voulait dire qu'il apprendrait mieux par les sensations physiques, la mise en mouvement. Une information des plus intéressante si je décidait effectivement d'en faire un nouveau toutou. Pardon...hmm hmm Un bon élève.

Après quelques minutes, je connaissais le gamin par cœur ou presque. Le pitre avait même des relations avec l'ex capitaine de la garde royale. Rooo bien sûr que j'étais remonté loin dans son histoire. Mais ne vous inquiétez pas, je sais être douce quand je pénètre les esprits.

"Bien...Commençons mon choux tu veux?
Tu vas commencer par faire le tour de pièce en commençant par la zone d'élément terre juste là. Prends ton temps. Je veux que tu sois attentif à toutes tes sensations. Au fil de ta marche tu vas traverser différentes concentrations d'éléments. Cette une entrée douce en matière mais elle nous aidera à définir l'élément duquel tu es le plus proche."


Voyant qu'il trainait un peu j'ajoutai vivement : "Allez allez petit vas-y"

Tout du long j'avais parler d'une voix calme et naturellement suave.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Sep - 16:37
"Bonjour m'dame!" Avait-il lancé tout enjoué avant même que la porte ne soit pleinement ouverte. Puis ces yeux se posèrent finalement vers son enseignante. Elle avait l'air agréable mais son sourire n'avait pas la même douceur que celui d'Ama. Et
les rumeurs ne mentaient pas sur sa beauté. Le regard du jeune homme était captivé vers la dame à mesure qu'il s'approchait. Pourtant, sa curiosité naturellement exacerbé amenait son regard à observer les étrangetés de la pièce. Ainsi son regard allait de la "décoration" à Luna sans réelle cesse jusqu'à ce que celle ci ne s'approche de lui de manière peu coutumière. Pour une étrangère en tout cas. Tout ça rien que pour le regarder dans les yeux. Ayo ne craignait pas cette attitude, cela ne lui était juste pas commun et il y répondit d'ailleurs en répondant de plus belle à son sourire. La seule femme a s'approché autant pour un contact visuel étant sa mère.  

La durée de ce contact ne fut pas longue mais les yeux du jeune homme ne purent s'empêcher de dévier sur le bas; là ou Luna offrait une vue exceptionnelle sur sa poitrine. Spontanée, le visage du garçon s'illumina d'une forme d'excitation nouvelle pendant qu'à son parfait insu et sans qu'il ne s'en aperçoive, Luna fouillait tranquillement sa mémoire.

Revenant à aux yeux de cette femme qui ne lui avait pas encore adresser un mot. Elle daigna enfin lui adresser la parole. Ses joues déjà rouges, rougirent de plus belle au petit surnom qu'elle lui donna avec sa voix étrangement charmeuse. Le petit gars était comme au paradis. Luna lui proposait donc de commencer.

Le premier exercice était des plus simple. Cela lui semblait presque ennuyeux. Visiblement il doit faire le tour de la grande pièce en traversant les différentes zones d'éléments. Bon...si ça pouvait aider à choisir son élément pourquoi pas? C'est vrai qu'il n'avait pas de préférence réelle. Oh il avait bien des idées en têtes mais entre électricité, glace et terre. Il était difficile de choisir. Les trois pourraient être de merveilleux atouts pour faire de nouvelle farces. Il fut quand même un peu long à la réaction parce qu'il ne comprenait pas trop comment traversé ses zones pouvait l'aider à choisir quoi que ce soit. Luna parlait de sensation. L'élément le plus facile serait-il donc celui avec lequel on se sent le plus à l'aise?

Luna l'invita une nouvelle fois à y aller. Bon. Quand faut y aller! Faut y aller!
Comme elle le lui avait suggérer il commença par la plus proche, la zone Terre.

Au départ il n'y avait rien de spécifique sur cette zone. Elle était juste marron. Il s'agissait de la couleur des pavés. Les pierres taillés du mur était plus ou moins de la même couleurs. Mais à mesure qu'il marchait au travers, Ayo observa des changements magique. De l'herbe se mit timidement à pousser. Il jeta un œil inquiet vers Luna sans s'arrêter pour autant. Quelques fleurs montrait le bout de leur nez suivi d'un petit arbrisseau. Le mur quant à lui se recouvrait d'une mousse légère. Il se rassura rapidement et se laissa de nouveau prendre à l'émerveillement auquel il était si facilement sujet. Ses ressentis furent assez riche. Apaisé par la présence des végétaux et émerveillé par la beauté de ce qui était apparu.

Bientôt, il entra dans la zone suivante. Il ne savait plus de laquelle il devait s'agir mais le paysage aquatique qui s'offrait à lui répondit rapidement à cette interrogation. La réaction magique de ce lieu fut plus faible que le précédent. Il marchait simplement dans une énorme flaque d'eau. Il ne ressentit ici rien de particulier si ce n'est un certain vide qui le mettait mal à l'aise. Vint ensuite la zone lié à l'air. Là, il se retrouva aussitôt à marcher au milieu de nuage, la plupart chargés d'électricité. Le vent semblait être puissant au dessous de lui ce qui était particulièrement surprenant. Soudain, une forme lui apparu de manière fugace. On aurait presque dit une fée, à moins que ce ne soit un oiseau. il  n'en était pas certain mais s'était sentit très bien dans cette zone.

Il avait maintenant passé trois zone et il ne restait que  celle du feu. Ah et les deux autres là! Ténèbres et Lumière. Son père maîtrisait bien la lumière mais ne la considérait pas comme un élément. Il disait que c'était une source d'énergie divine que seuls les âmes pures pouvait espérer se servir efficacement.

Le garçon franchit donc le pas dans cette zone du feu. Elle se couvrit de flammes. Bien qu'il se sentait brûler, il ne se sentait pas blesser. Il ne se posa pas trop la question et mis ça sur le compte de la magie du professeur. Après tout, il s'agissait d'un simple test de d'affinité. Pour autant cette partie lui était particulièrement désagréable.

Dans les deux autres zones, il ne se passa rien qu'il put voir mais il se sentit mal dans celle des ténèbres et relativement bien dans celle de lumière mais sans plus dans l'une et l'autre.

Passé toute les zones, il rejoignit donc l'enseignante avec l'air interrogateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luna Langevin
Professeur de magie élémentaire - Mage de 1er Ordre
Age du personnage : 38
Race : humaine
Pouvoirs : Lumoria - Contrôle du sang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 12:22
Le gamin était vraiment long à la réaction. j'avais même dû le pousser pour qu'il se décide enfin à commencer. Décidément sa bêtise atteignait des sommets, comment pouvait-on ne pas comprendre l’intérêt de cette exercice!? Il fallait vraiment être à la fois bête et ignorant! Voilà  une des maintes raisons pour lesquelles les enfants m'exaspère tant! Ils sont toujours soit l'un soit l'autre. Tsss...

Bon, maintenant qu'il était sur le parcours, je portais mon attention sur son esprit. Je ne risquait pas en plus de perdre mon temps à lui demander ses sensations. Est-il seulement capable de les exprimer? Il ne m'en donne pas l'impression. Non vraiment je n'étais pas d'humeur à tester son inaptitude. Au contraire. Je me concentrais donc à sa place sur les sensations qu'il éprouvait et ce qu'il voyait. Les différences de réaction était claire et il ne ferait pas parti de ces élèves poly-élémentalistes de naissance. Le feu et l'eau s'il décidait de les maîtriser un jour seront difficile. En revanche, sa connexion à la terre est satisfaisante, sans parler de l'air. Cette dernière semble particulièrement forte. Son don de rapidité pourrait d'ailleurs très bien venir de l'aspect électrique de l'élément. On ne voit pas une sylphe aussi facilement. le pauvre il ne sait même pas la chaque qu'il l'a. Pour son bien, je décidait de garder cet événement et ces implication pour moi.

Je m'approchais de l'enfant et posais une main sur sa tête, mes yeux figés dans les siens.
"Tu as compris j'espère que ton affinité la plus forte est avec l'air?" Dans un même temps, je rendais la vision de la sylphe inaccessible à sa mémoire.

Je sais que ça peut paraître anodin, mais il y a beaucoup de chose qui se passe en ce moment et voir une sylphe à son niveau d'éducation relève d'un grand potentiel. je ne voudrais pas que ce petit se retrouve en laisse à d'autres que moi. Du moins si mon intérêt pour lui perdure. Seul l'avenir le dira.

Bien, il était donc temps de passer à la suite. D'un claquement de doigt, la pièce se vida et il sembla que l'on marchait soudain sur des nuages gris. Ce n'était pas une illusion en vérité. Nous marchions réellement sur ces nuages. Enfin presque. Je nous maintenais tous les deux dans une forme de lévitation relative qui nous permettait de marcher dessus sans les traverser.

Je me plaçais de sorte à faire face à la même direction que mon élève débile et posais maintenant ma main sur son épaule de m'accroupissant pour avoir la tête au niveau de la sienne. Mes yeux figés dans les siens.

"Je veux vérifier une chose avec toi. Je veux que tu cours le plus vite possible sur ses nuages. Si je ne me trompe pas, je pourrais te montré quelque chose" lui dis-je sans retenir l'expression de mes charmes naturels.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 9:34
Ayo avait marché tel que demandé par Luna. Il s'était senti différent dans chaque zone, tantôt mal à l'aise, tantôt à l'aise. Et comme l'enseignante l'avait compris, l'air avait été la zone la plus confortable pour lui il y avait même vu...Non rien de spécial en fait. Il marchait sur des nuages de toute les teintes qu'on pouvait trouver naturellement dans le ciel. Quel sentiment de joie, de plénitude. Une émotion qu'il ne ressentait que lorsque qu'il courrait à pleine vitesse et qu'il ne pensait à rien, ne faisait rien d'autre que de courir. L'air sifflant et caressant son visage toujours plus vite.

A la question de Luna, il ne répondit que par un large sourire entendu. Le souvenir encore frais mais mis de coté en traversant les autres zones s'était ravivé à cette simple évocation.

Il regarda son enseignante d'un air admiratif. Comment pouvait-elle savoir ces choses de son esprit. Elle devait connaître les usages de la magie de l'esprit. Sa beauté n'arrangeait rien à l'affaire. Bien que l'innocence d'Ayo le prémunissait pour l'instant de pensée malsaine à son encontre, il dévorait des yeux sa professeure.

Entre temps, la pièce avait changé. Ses salles de cours ne cesse de l'épater. Les enseignants en font vraiment ce qu'ils veulent! Cette fois ci, ils marchaient sur les nuages. Pourtant, on lui avait toujours dit que les nuages n'était pas assez solide pour nous porter. Enfin, on lui avait expliquer autrement mais ne comprenant pas, la personne avait fini par donner cette explications des plus simplifiées. Une magie devait donc le leur permettre à moins que la personne se soit trompé. Avec un peu d'attention sur ses sensations, il y avait bien quelque chose d'étranges qui pouvait le porter à la place du nuage. Mais il n'avait aucune certitude sur la question. D'ailleurs, il l'oublia vite alors que Luna s'accroupissait à son niveau. Oui...il était petit. On se moquait bien assez de lui pour ça, n'allez pas non plus vous y mettre hein!

Alors comme ça, il devait courir sur les nuages? Wahou! Trop cool! Ses yeux exprimèrent soudain une excitation pareille à un enfant devant un cadeau dont il défait l’emballage. Il n'attendit pas plus longtemps. Luna n'eut même pas le temps de finir sa phrase -qu'il entendit de loin - qu'il était déjà partit. La sensation était génial, il avait un peu l'impression d'être un dieu dominant le monde ou l'une de ces créatures mythiques voyant tout d'au dessus. Bien sûr la sensation serait encore plus incroyable à l'extérieur sur des vrais nuages au dessus du monde. Sous ceux là, il n'y avait que la projection de montagnes boisée ou rocheuse et il ne les voyait quasiment pas tant les nuages couvrait l'espace.

Se prenant sans doute un peu trop à ses émotions, il se mit à sauter et rouler sur les nuages. Rapidement, il sentit des sensations de picotements qu'il avait déjà ressentit avant. En cours avec Cernunnos, mais pas uniquement. Il n'avait jamais fait attention au contexte dans lesquels il ressentait cette sensation, mais cela arrivait assez fréquemment.

Ayo constatait autre chose à mesure qu'il courait, les nuages - certains en tout cas - semblait se charger en électricité. Au bout d'un moment, s'interrogeant sur ce phénomène, il décida de s'arrêter vers Luna.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: SALLES DE COURS :: Magie élémentaire-
Sauter vers: