:: PALAIS D'OPALE :: Appartements du Roi & des 3 Dauphins Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

In Nomine Leckard - Révélation

avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Sep - 22:22
Cain avait été récupéré de force par son grand père quelques mois plus tôt. Le temps passé avec sa "famille" avait été partagé entre la reconnaissance et l’analyse des souvenirs du démon qui l'avait possédé, sous la supervision directe de Drake Leckard qui s'amusait à extraire des perles de connaissances de ce qui restait de la mémoire du démon, confinée dans le cerveau de son petit-fils. Outre le traumatisme de ressentir et penser momentanément de la même manière que celui qui avait pris possession de son corps et manqué de peu de détruire son âme et son esprit, le jeune homme s'accoutumait malgré lui à plusieurs choses essentielles : la puissance tant physique que magique, le pouvoir de décision et surtout la manière de penser d'un Leckard "originel". Tout ce que Drake avait tenté de lui inculquer en somme, était directement prélevé de la mémoire scellée du démon pour qu'au final, Cain soit en mesure d'en bénéficier quant il en aurait besoin, ou envie. Au fur et à mesure, le petit-fils de Drake finissait par confondre en partie les idées et pensées de celui qui avait fait de son corps le sien, et les siennes pour devenir une entité à part.

Bien que le reste de son esprit soit stable, Cain s'était progressivement mis à réagir, au fils des séances quotidiennes et des scellés qui volaient en éclat les uns après les autres, davantage comme son ancêtre démoniaque. Et bien qu'il remarque une forme de scission entre son état d'esprit avant sa possession et après, il devait admettre que ce n'était pas si phénoménal que ça. Après tout, il avait toujours eu tendance à agir violemment d'aussi loin qu'il se souvienne. Seul Garreth avait tenté de lui montrer une autre voie et était partiellement parvenu à l'influencer assez pour qu'il tente de se... calmer pour envisager un autre moyen d'action. Pendant quelques semaines, Cain avait sincèrement tenté de suivre une autre voie et après sa possession, grâce à Zahel, sa tentation était devenue résolution. Mais cette dernière avait finie par se tarir à mesure que ses sessions quotidiennes s'accentuaient. Au final, il n'était plus certain de voir l'utilité d'une telle transformation chez lui. Ne serait-il pas encore plus satisfaisant de détruire sa famille en utilisant les armes qu'elle lui avait elle-même donnée ?

Après ses séances aux aurores avec Drake, Cain enchaînait avec un "cours" de renforcement musculaire et maniement des armes avec son oncle: Ladon. Vous trouviez le patriarche sadique et cruel ? Le fils est pire. Quand il était encore en état, ce qui n'était pas systématique, Cain passait ensuite le reste de sa journée avec Tryana ou la personne qu'elle mandatait pour le former à la magie élémentaire. Le but était dual, avec Ladon il était censé garder une certaine combativité et se tester en condition réelle régulièrement comme gagner en force, en résistance et en maitrise. De son corps comme de n'importe quelle arme. D'après Ladon il devait être en mesure de tout utiliser comme une arme. Dans l'idée, Cain comprenait mais malgré tout, n'en voyait pas la nécessité. Après tout, ils avaient la magie. La théorie de Ladon était que l'esprit, le corps et l'esprit étaient intimement liés et que si l'un des trois étaient à la traine, on ne réalisait alors pas notre plein potentiel et au contraire, on se créait davantage de failles. raison pour laquelle on devait entrainer avec la même rigueur les trois. Il insistait également à travailler sans magie de sorte qu'il soit en mesure de se débrouiller même si il tombait dans une d'anti magie. Ladon avait même fini par dégoter un objet qui créait une toute petite zone d'abjuration et contraignait régulièrement son neveu à combattre au sein de celle-ci. cain ne s'en plaignait pas. Il était persuadé que ça lui serait utile un jour ou l'autre pour abattre Drake. Il n'avait pas abandonné l'idée et comptait toujours se venger de tout ce qu'il lui avait fait subir.

Avec Tryana il travaillait sa capacité de concentration, sa polyvalence et évidemment tous les aspects de sa magie. Élémentaire comme son aura de terreur mais pas seulement. En mage élémentaire,Tryana était toute indiquée pour lui apprendre les sorts de ce domaine qui l'aideraient forcément à se sortir de situations complexes et en tout cas non prévues. On s'attendait forcément à ce qu'il utilise sa pyrokinésie, c'était de notoriété publique que les Leckard en possédait une relativement puissante et pure. En revanche, tout le monde savait donc tout autant que l'eau leur était difficilement maitrisable. C'était pour cette raison qu'il se devait de faire un plus gros effort dessus. L'air et la terre lui demandaient quelques efforts mais rien d'aussi conséquent que l'élément aqueux. D'ailleurs, l'air était un élément clé pour rendre son feu encore plus dévastateur, quant à la terre, elle l'était pour neutraliser en partie l'eau, bien que ça puisse facilement se retourner contre lui. Bref, avec Tryana il avait à la fois travailler à retrouver la maitrise de son feu qu'à l'accroitre. Ils avaient même fini par tester quelques techniques utilisées par le démon lui-même : les explosions. Loin d'être aussi rapides et dévastatrices que celles de leur ancêtre commun, Cain arrivait toutefois à obtenir quelques bon résultats.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce n'est qu'une fois vidé de toute son énergie qu'il avait le droit de retourner dans sa chambre. Pourquoi n'avait il pas fui ? Car il n'en avait pas la force tout simplement. Tous s'assuraient à leur manière qu'il puise dans ses dernières forces avant de le laisser pour la nuit. Les mois avaient passé sans qu'il ne les voit, sans qu'il ait même assez de temps pour penser. Il sautait souvent le repas du soir, pas à dessein mais parce qu'il s'endormait souvent avant de l'avoir pris tant il était à bout. Il se réveillait le lendemain alors que le soleil commençait à peine sa course et le programme reprenait immanquablement.
...
Jusqu'à ce qu'il parvienne à mettre à bas son oncle manquant de peu de le tuer. Ce n'était pas faute d'avoir essayé plusieurs fois auparavant d'ailleurs mais ce dernier constatant les progrès de son neveu “sans magie” avait simplement répliqué avec un sort, empêchant Cain de lui faire rendre son dernier souffle prématurément.

Le lendemain personne ne l'avait fait appelé pour ses entraînements quotidiens ce qui l'avait quelque peu désarçonné. Sa chambre avait toutefois été entièrement scellée ce qui ne présageait rien de bon. Finalement ce n'est que le lendemain un peu lorsque le soleil était le plus haut et le plus fort, qu'on l'avait autorisé à sortir.

Sous bonne escorte quoi qu’exclusivement assurée par des membres de seconde zone de la lignée, il avait été guidé vers la salle du trône qui avait été réaménagée pour l'occasion.  Une fosse à 3 niveaux en forme de cercles avait été creusée au centre. On pouvait voir tout autours des symboles et des composants disposés de part et d'autres de la fosse.

Autour du cercle formé par les composants c'était une dizaine de membres de la lignée qui s'étaient répartis en un second cercle. Si les personnes qui encadraient Cain et l'accompagnaient n’avaient rien d'exceptionnels, des membres secondaires, il n'en était rien des "parents" placés au plus près de la fosse : Alecto, Tryana, Ladon et six autres personnes parmi lesquelles Drake s'y trouvaient. Ensemble ils formaient les Grées, les 9 éminences de la famille. Chacun avait sa propre spécialité et une maitrise parfaite de cette dernière. A ce que l'on disait en tout cas. Pourtant, Cain ne connaissait que celles de Tryana et de Drake.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cain avait compris dès son entrée dans la salle ce qu'il se passait. C'était l'heure de sa Révélation. La gorge nouée et une boule au ventre il observa les lieux avec l'espoir un peu fou de trouver une échappatoire. Il tenta un mouvement brusque pour tenter de retourner d'où il venait et embrasa même ses poings dont l'un d'eux vint frapper de plein fouet une jeune femme de son escorte. Les autres formèrent un mur infranchissable, non pas physiquement mais magiquement, entre Cain et eux de sorte qu'il soit contraint d'aller vers l'assemblée réunie spécialement pour lui. Il tenta de briser le mur, en vain. Il lui fallut quelques instants pour se résigner. Ses épaules s'affaissèrent et il se tourna vers les Grées qui le regardaient le plus calmement du monde. Un frisson le parcourut. Toutefois, il franchit les quelques mètres qui le séparaient des autres et parvint jusqu'au premier cercle dans lequel Drake l'invita à passer pour descendre dans la fosse.

Le cœur battant Cain lui jeta un regard mi-suppliant mi-colérique mais ne voyant dans les yeux ocres de son grand père aucun écho, il finit par obtempérer. Il n'était que trop conscient de ne pouvoir rien faire d'utile pour qu'ils abandonnent le rituel et si il se propulsait vers sa seule sortie : les fenêtres en hauteur, jamais il ne les atteindrait. Après un regard dégouté vers l'assemblée, il sauta dans les différents cercles jusqu'à parvenir au fond de la fosse.
A peine y avait-il atterri que le rituel commença.

Les gardiens se retirèrent et scellèrent les portes de l'extérieur tandis qu'ils montaient la garde.
Drake en maître de cérémonie prit la parole et dans une langue qui lui était inconnue, se mit à parler. Sa voix semblait résonner de toute part, provenir de partout à la fois et l’écho perçu par Cain le fit tressaillir et presque défaillir. Il ne comprenait pas les paroles de manière intelligibles mais les souvenirs du démon lui révélèrent qu'il s'agissait du “sombre verbe”. C'était différent de l'infernal ou l’abyssal. Le sombre verbe n'était connu que de très peu de démons et parmi les plus anciens, ou les lignées les plus "pures". Le sombre verbe, appelé souvent "noir parler" par les sorciers de bas étages, avait un écho direct sur la nature et l'essence même des choses et était capable d'altérer la réalité d'un simple mot. Qu'un humain soit capable de le parler sans en mourir et les autres de l'entendre sans en ressentir les effets néfastes témoignait bien des origines de leur lignée et plus encore, de leur potentiel à se transformer comme l'avait fait leur ancêtre. Pour autant, même si ils n'en mouraient pas, le reste de l'assemblée ne semblait pas non plus parfaitement à son aise. L'un d'eux saignait même du nez. Pour autant, ils restèrent parfaitement immobiles.

Cain en revanche subissait tout de même des effets indésirables dus entre autre au rejet de son héritage mais également car il était clairement défini comme la cible du rituel.

Des les premiers mots sa tête se mit à lui tourner, son nez se mit à saigner, son souffle lui parut être difficile et son cœur s'emballa. Puis il lui sembla perdre pieds avec la réalité et il se sentit basculer en arrière. Il ne se rendit qu'à peine compte que son corps avait touché le sol et qu'il y était allongé. Plongé malgré lui dans un état second, son regard vagabonda sur les membres de l'assemblée sans qu'il soit capable de penser rationnellement. Tout était flou et par moment Cain avait même l'impression fugace que son corps comme sa conscience étaient appelés ailleurs. Alors que son regard s'attardait sur Alecto, d’un même mouvement tous les spectateurs reprirent le psaume noir qu’incantait Drake. Ce dernier descendit dans la fosse en tirant une dague.

Cain songea brièvement et avec déception que sa dernière heure était arrivée mais restait étrangement détaché de sa propre condition. Il ne bougeait pas et d'ailleurs n’en avait pas envie. Sans doute un autre effet du rituel.
Mais en y observant de plus près, il s'avérait que toutes les Grées avaient également sortis des objets tranchants et alors qu'une coupe passait des uns aux autres, ils s’entaillaient la main et faisaient couler quelques gouttes de leur sang dans le récipient.
Drake fit parvenir à lui la coupe et fit de même.

Le patriarche s’agenouilla près de son petit fils et avec le sang de ses ainés, traça des symboles sur les mains de ce dernier, sur son torse après avoir pris soin de déchirer le tissus qui l’emmitouflait et enfin sur son front.
Une fois ce dernier symbole apposé les symboles se mirent à irradier.
La fosse prit feu l'instant suivant, cain en était de toute évidence le point d'origine. Drake, nullement inquiété par les flammes puisque son sang faisait parti du rituel, rejoignit sa place. Cain de son côté se laissait bercer par les flammes. Tout autre que lui aurait été brûlé vif mais son immunité était totale et à défaut de brûler il se sentait en sécurité, comme dans un cocon. La couleur des flammes changea progressivement à mesure que la température augmentait, passant du rouge-orangé à un bleu profond qui projetait des effluves dorées rappelant fortement la couleur des yeux des membres de la lignée.

Puis les visions commencèrent. Il semblait que des formes prenaient consistance dans les flammes même du rituel, jouant des scénettes, ou plutôt, projetant certains souvenir qui prenaient formes dans les flammes. D'abord ce furent les réminiscences de son enfance heureuse alors qu'il était auprès de ses parents. Puis les moments s’effacèrent pour laisser place à l'abandon et la souffrance. Le visage de Cain, toujours dans un état second, laissa apparaitre une profonde tristesse. Drake faisait parti de sa vision ainsi que plusieurs autres membres de la famille. Comme l’autre fils. L'autre oncle de Cain, celui qu'il avait tué. La scène reprit forme sous ses yeux. Il avait ôté la vie de son oncle, sa femme et leur fils aîné par vengeance. Une vengeance aveugle et démesurée assurément mais qui sur le coup, lui avait parut si juste, si normale.

C'était Drake qui le leur avait confié pour le "former" mais Cain n'avait pas supporté les sévisses dont il avait été victime. A ce moment là, seul son oncle en était coupable. Il s'était pourtant vengé sur davantage qu'une seule personne. Maintenant qu'il avait prit de recul, il se rendait compte qu'il s'était surtout vengé qu'ils aient, eux, une famille alors que lui en avait été privé. Il s'était vengé de l'abandon et de tout ce qu'il avait pu ressentir depuis des mois. Il s'était également persuadé que Drake en était à l'origine. Maintenant qu'il revoyait la scène avex d'autres yeux, des yeux "d'adulte" sans doute, il n'en était plus très sur. Ce n'était à faux au sens où il avait débarqué dans sa vie autrefois heureuse et que c'était son arrivée qui avait provoqué tout cela... mais où était sa mère alors ? Drake ne l'avait pas tuée. Elle aurait du venir le chercher depuis longtemps.

C'était finalement Drake qui s'était occupé de lui, le forçant à grandir dans la douleur et dans la peur mais au travers des formes du feu c'était le reflet du désir de vengeance de Drake à son encontre que Cain percevait. Ne se vengeait il pas simplement de la mort d'une partie de sa famille ? Ne se vengeait-il pas simplement sur le responsable d'une telle perte ? Cain n'avait-il pas agi lui même de la même manière en attentant à la vie de son oncle ? Drake était il le vrai méchant de l'histoire ? Ou était-ce lui finalement ?

Sa respiration accéléra, les flammes crépitèrent de plus belle alors qu'elles gagnaient en puissance, renforçant l'effet du rituel.

Son esprit finit par clairement formuler la réponse : oui, il n'était pas si innocent qu'il se plaisant à le croire. Drake ne l'était pas non plus. Toutefois la conviction haute et forte qu'il avait éprouvé jusque là s'était considérablement amoindrie. Oui son grand père était responsable de son malheur mais pas aussi clairement qu'il l'avait cru jusqu'alors. Étaient ils vraiment si différents l'un de l'autre ?

Les questionnements de son propre esprit envahirent ses pensées et après un brouhaha qui lui sembla durer une éternité deux seules questions demeurèrent :

Si sa mère était en vie, pourquoi n'avait elle pas respecté sa promesse ? Pourquoi n'était elle pas venue le "sauver" de Drake ?

Les prunelles ocres du jeune homme parurent s'embraser à leur tour, devenant entièrement jaunes, débordante d'une magie qui n'était pas entièrement sienne. Il finit pourtant par fermer les yeux. Quelques flammes semblèrent se condenser autour de lui, puis particulièrement autour de sa tête. Ce qu'on aurait facilement pu prendre pour des braises parurent s'extirper de son crâne et prirent la forme de Cain, uniquement fait de flammes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le brasier qui constituait sa nouvelle forme resta quelques instants comme en suspend, à contempler le corps de chair et de sang, inerte au milieu des flammes. Son propre corps. Si les sorties astrales permettaient à un esprit de s'échapper de son enveloppe charnelle en adoptant une forme plus volatile, ici, tout portait à croire qu'il s'agissait d'un dérivé de cette technique.

Les règles étaient malgré tout les mêmes, à savoir si l'esprit matérialisé se faisait détruire, le corps d'origine mourrait également, les deux demeurant liés malgré la distance qui les séparait. La différence principale venait du fait que les sorties astrales permettaient le plus souvent à l'esprit errant de passer inaperçu, sauf détection particulière évidemment. Dans le cas de Cain, son esprit, sa volonté étaient un brasier ardent qui était tout sauf invisible à l’œil. Il profitait heureusement de ne pas être assujetti à une forme physique pour pouvoir parcourir une distance phénoménale en peu de temps.

Il tenta de faire le point sur la manière dont il se sentait sous une telle forme comme se rassurer mais en fait il était toujours dans un état étrange, comme si il flottait, les idées légèrement brouillées et pourtant avec une impression de clarté de jugement encore jamais atteinte ou égalée.
Le brasier à forme humaine remonta les cercles de la fosse et parut s'élancer dans les airs. Il s'y fondit et y disparut. Cain avait pris connaissance de la position de sa mère quelques semaines avant de se faire posséder, grâce aux investigations de Caelia, leur ancienne intendante. Cain n'avait alors jamais pu se résoudre à aller la voir. D'abord car il craignait que Drake ignore l'information et d'attirer son attention en quittant Targatt plusieurs jours. Ensuite car il était tout simplement trop lâche pour faire face à une vérité qui pouvait ne pas concorder à ses attentes. Il s'était toujours bercé d'illusions. Il avait cru que sa mère était  morte sous les coups de Drake après qu'il l'ait ramené. Dans son esprit d'enfant, c'était alors la seule raison qui pouvait pousser une mère à abandonner son fils unique à un monstre.

Pour autant, il avait eu la preuve qu'elle était bien toujours en vie. Et c'était vers elle que son esprit se dirigeait maintenant, parcourant des milles en un instant et sans les ressentir.

Il reprit sa forme de brasier à l'orée du village où Caelia l'avait retrouvée. Un cri lui indiqua qu'on l'avait remarqué. Il s'agissait d'une jeune fille qui le regardait comme si elle ait de voir un démon. A peine avait-il tourné la tête vers elle qu'elle avait lâché son panier et s'était précipité en courant vers les bois d'où elle venait. Au moins n'était-elle pas allée ameuter tout le monde.
Toutefois, elle n'avait pas tort sur le fait que sa forme actuelle risquait d'effrayer même sa mère... Cain contempla sa forme enflammée et parvint à amoindrir les flammes jusqu'à ce que des braises ne se condensent et lui permettent d'avoir une forme physique d'emprunt. Elle n'avait rien de réelle mais au moins ressemblait-il à son corps original et il n'enflammerait pas tout ce qu'il toucherait.

Les cendres lui donnaient toutefois le teint gris qu'aurait eu une personne mal en point, voire mourant. Ce qu'il n'était pas. S'inspirant de ce qu'avait jadis fait le démon en prenant possession de lui, il compléta la tenue en formant des vêtements tout aussi illusoires et friables que son corps d'emprunt fait de braises et de cendres.

Plus humain, il s'aventura dans le village qui devait compter à peine trois cent âmes à en juger par sa petitesse et aux quelques maisonnées qu'il avait vu lorsqu'il parcourait la distance. Caelia lui avait indiqué avoir marqué la maison de sa mère, aussi n'eut-il pas le moindre mal pour la retrouver. Sans même remarquer les regards tantôt intrigués, tantôt suspicieux, tournés vers lui, il pénétra dans la maison.

Une femme s'affairait à faire à faire à manger. La porte se referma en claquant. sans même se retourner, elle invectiva la personne qu'elle croyait être l'auteur du claquement.

"Combien de fois t'ai-je dit de faire attention avec cette porte ! Nous n'allons pas la réparer tous les ans."

Cain ne répondit pas. La femme soupira ostensiblement et reposa la louche sur le côté en se retournant.

"Tu ne me réponds même plus maintenant !"

Sa voix perdit de son volume et mourut lorsque ses yeux tombèrent sur Cain.

"Qui êtes-vous ? Qu'est ce que vous voulez ?!"

Tout dans son ton indiquait qu'elle était sur la défensive, pourtant, sa posture témoignait une certaine confiance en ses compétences car elle n'avait pas entamé le moindre mouvement ni de recul ni pour aller vers la fenêtre et en fait, elle restait d'un calme olympien.

"J'ai tant changé que ça pour que tu ne reconnaisses pas ton propre fils ?"

Lança-t-il sur un ton aussi détaché que possible tout en faisait luire légèrement ses yeux ocres.
La femme esquissa un mouvement pour venir vers lui. Ses yeux s'étaient écarquillés mais ce que Cain y lisait n'était pas des plus engageant. Était-ce de la peur ?
Elle se mit toutefois à sourire. Un sourire forcé.

"Cain ?" Demanda-t-elle avec une note d'espoir. Encore fallait-il savoir si elle espérait que la réponse soit négative ou positive. Toutefois, il mit cette appréhension sur le fait qu'elle devait avoir peur de l'ombre de Drake qu'il faisait planer sur elle.

Le jeune homme acquiesça donc et fit quelques pas vers elle, tendant la main vers sa joue. Il avait tellement espéré ce moment.

"Je suis seul, tu n'as pas de raison d'être effrayée."

Elle se détendit effectivement un peu mais interrompit avec douceur le mouvement qu'il faisait pour la toucher en enserrant doucement sa main dans la sienne.

"Je suis contente de te revoir." Elle hésita une seconde, son regard se faisait fuyant. "Que... Que fais tu ici ?"

Cain tiqua et retira sa main. Il s'était attendu, non... Il avait espéré bêtement qu'elle serait heureuse de le retrouver, qu'elle lui montrerait à quel point elle avait été inquiète à son sujet, à quel point le savoir à peu près sain et sauf  lui faisait plaisir mais au lieu de cela, sa présence semblait la déranger plus qu'autre chose.

"Qu'est ce qu'il y a Mère ? Un problème, ma présence t'est-elle devenue si insoutenable en tant d'années ?"

Le ton de Cain était devenu glacial. Sa mère fit un pas vers lui avec un sourire désolé.

"Non, bien sur que non. Je ne m'attendais pas à ta visite c'est tout. Je me demandais simplement si tu venais pour une raison particulière..?"

Pourquoi une mère aimante demanderait pour quelle raison son fils enlevé des années plus tôt refaisait surface ? N'aurait-elle pas du se contenter du bonheur de le revoir sans se poser toutes ces questions absurdes ? Qu'aurait-il du faire ? Envoyer un émissaire trois semaines avant prévenant qu'il avait survécu à Drake et qu'il allait venir la voir ?

"J'ai des questions à te poser." Lâcha-t-il froidement.

L'aura de la femme gonfla d'appréhension. Définitivement, il était clair qu'il n'était pas le bienvenue et d'un geste, elle l'invita à en dire davantage.

"Où est mon père ?"

Elle baissa la tête, visiblement attristée.

"Il a été emporté par une fièvre il y a cinq hivers de cela."

Cain ne répondit pas. Caelia ne l'avait pas mentionné dans le rapport qu'elle lui avait fait, et c'était une des possibilités qu'il en avait alors déduit. Ca ne faisait que confirmer ses déductions. Alors qu'il était perdu dans ses pensées, sa mère reprit la parole.

"Je suis rassurée de voir que tu vas bien."

Il n'en fallut pas moins pour que Cain ne lui adresse un regard plein de ressentiments.

"Si tu étais si inquiète, pourquoi ne pas être venue t'enquérir de mon bien-être par toi-même ?"

La femme resta interdite, bouche bée et après un instant, son regard se fit encore plus fuyant ce qui eut le don d'énerver encore davantage le jeune homme. La forme braisée qu'il arborait se mit à rougir comme une lame qui menaçait de prendre feu. La femme recula et, sourcils froncés, déploya son aura en réponse, une aura de terreur. minuscule. Ca devait faire des années qu'elle ne l'avait pas utilisée car Cain y fut quasiment insensible. Il était surpris qu'elle utilise encore la magie puisque le village n'était composé que d'humains et non pas de mages ou de sorciers.

" J'ai été heureuse de te voir, te savoir en bonne santé, sincèrement. Mais tu dois partir maintenant Cain. Nous... pourrons parler une prochaine fois."

Alors c'était ainsi... Elle s'en moquait bel et bien et ne le percevait que comme un intrus dans sa petite vie tranquille. La conclusion, ou plutôt la déduction était simple à faire : elle l'avait bel et bien abandonné. La colère embrasa Cain dont l'esprit retrouva son aspect de flammes.

"En bonne santé ?!" s'exclama-t-il avec violence.

"J'ai plus de cicatrices que je ne peux les compter qui témoignent à elles seules de 'ma bonne santé'. Tu m'as laissée aux mains des monstres que tu as fuis lâchement !"

A mesure qu'il parlait, les flammes dont il était composé gagnaient en force et commençaient d'une part à enfumer la maison, et d'une autre, menaçaient de faire prendre feu au plancher. Son visage quant à lui, trahissait une indicible colère, de la déception aussi, et énormément de dégout.

"Tu n'as pas tenue ta promesse ! Tu.."

"Maman !"

Il s'interrompit et se tourna vers la porte d'entrée que venait d'ouvrir un gamin d'une dizaine d'années, peut-être un peu plus. Cheveux noirs, yeux ocres. Un autre fils.
Cain partit dans un grand rire avant de se tourner de nouveau vers sa mère. La colère s'était mué en haine avec une facilité déconcertante.

"Je comprends pourquoi tu n'es pas venue. Tu as préféré me trouver un remplaçant. La raison pour laquelle tu voulais que je parte aussi vite... C'était pour le protéger. Lui."

L'esprit de feu qu'il était tendit la main vers le gamin, prêt à vérifier si il avait lui aussi une immunité au feu mais leur mère lui hurla d'arrêter. Cain déploya son aura de terreur en réponse. Cela mit fin aux cris de sa mère et il se tourna vers son "frère". Soit, il ne le tuerait pas par le feu. Il laisserait son cœur lâcher sous le coup de l’épouvantable angoisse qui s'était emparée de lui grâce à l'aura de Cain.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le garçon avait lâché la poignée de porte à laquelle il était resté accroché tout ce temps sans savoir quoi faire et s'était laissé tomber au sol devant Cain, les mains entourant sa tête comme si ça pouvait le protéger de l'impression qu'il allait se faire dévorer vivant parla créature qu'était Cain. Aujourd’hui c'était lui le monstre. Et pour une fois il avait pleinement conscience. D'un mouvement sec, le monstre referma la porte de la maison alors que les flammes qui avaient commencé à consumer le plancher s'étaient mises à lécher un des murs.
Sa mère en revanche, bien qu'atteinte par l'aura, résistait davantage. Tremblante comme une feuille, elle était au moins toujours debout, une goutte de sueur perlant sur sa tempe. Elle parvint à articuler quelques mots.

"Je t'en prie. Laisse le. Il n'a rien à voir avec ça. Ce n'est pas une menace, il...il n'a aucun pouvoir, ne lui fais pas payer mes actions."

Cain la considéra avec colère et dégout.

"Drake avait raison sur toute la ligne. Tu es faible, égoïste et dépourvu du moindre courage."

Le garçon se mit à hurler de terreur alors que les flammes commençaient à envahir la maison et les entouraient.
Sa mère avait profité de l'instant de distraction causé par le cri pour récupérer un couteau posé sur la table à côté et le mettre sous la gorge de Cain.

"Ses flammes sont tiennes, libère le. Tu feras ce que tu veux de moi ensuite."

Son ton était plus sec. Il fallait croire qu'elle avait tout de même un minimum d'égo en fin de compte. Son fils ainé la regarda sans comprendre et saisi rapidement son poignet armé. Sa poigne était moindre, de par sa forme actuelle, sa force physique était considérablement amoindrie pour ne pas dire quasiment nulle. Aussi c'était davantage la chaleur qu'il dégageait et le feu qu'il maitrisait qui lui servait d'arme, faisant rougir le couteau en une seconde. Sa mère le lâcha avec une plainte de douleur et se dégagea vivement. Ce faisant, elle arracha une partie des braises et cendres enflammées qui constituaient la main et le poignet gauches de Cain.

Il se baissa et ramassa le couteau de sa main droite avant de le contempler une seconde tout en reprenant la parole.

"Il aurait été plus simple de me tuer. Mais soit, lui, je le laisserai vivre."

Elle parut soulagée. Il fit un pas rapide en avant, enfonçant la lame profondément dans l'abdomen de sa génitrice, retournant la lame chauffée à blanc dans la blessure. Il laissa le couteau enfoncé tendit qu'elle reculait, en état de choc, les mains repliées sur sa blessure et un peu de sang coulant de blessure, imbibant ses vêtements. L'enfant avait cessé de pleurer, de crier. Il regardait la scène, hagard.
Cain ne comptait pas s'arrêter là, bien qu'elle ait toutes les chances de succomber à une telle blessure, il préférait s'assurer de la chose lui-même. Un châtiment à la hauteur du crime, d'après lui du moins. Ou au moins à la hauteur de sa... déception.

De sa main valide, il la saisit à la gorge, faisant rapidement rougir sa peau. Il la sentait craqueler sous ses doigts et des cloques se former rapidement alors que la brulure s'accentuait. Comme tous les membres de la génération de Ladon, aucun n'étaient complètement immunisé au feu, contrairement à la génération de Cain.

"J'ai retiré de nos retrouvailles une vraie leçon. Adieu, Mère."

Il déploya ses flammes qui vinrent envelopper le corps de la femme en faisant en sorte que le gamin, son frère, assiste à la combustion de leur mère. Une fois son corps presque entièrement calciné, désagrégé, il se tourna vers son cadet, cerné par les flammes. Cain hésitait. Devait-il le tuer pour l'amour qu'il avait reçu à sa place, qu'il lui avait volé ?

Au-dehors, les villageois s'agitaient. Visiblement l'incendie avait été repéré. Des cris commençaient à leur parvenir alors qu'ils s'organisaient pour acheminer de l'eau d'un puits jusqu'à la maison et éviter que le feu ne se propage à l'ensemble du village. Quelqu'un tambourinait même à la porte pour tenter de savoir si il y avait quelqu'un à l'intérieur, faute de pouvoir y entrer. L'intrus finit par tenter de défoncer la porte et Cain fut contraint de déclencher un feu sur le pas de la porte pour bloquer la sortie. Il restait bien la fenêtre au gamin, si il tenait à s'en sortir.
Cain tendit la main vers lui et vida l'air directement à sa proximité de l'oxygène qu'il contenait, lui faisant perdre connaissance. Il le laisserait là.

Il se désintéressait du sort de son "frère". Si il n'avait pas le pouvoir de leur lignée, il succomberait. Il se ferait dévorer par les flammes. Si il y était immunisé, les villageois ne tarderaient pas à se demander le rôle qu'il avait eu dans le meurtre de sa propre mère. Car après tout, les flammes n'étaient censées épargner personne et encore moins une personne prise au beau milieu de ces dernières. Et puis d'après les mythes locaux, un malheur n'arrivait jamais à une famille sans raison. Or, le sort semblait s'acharner sur eux. La fièvre du père, le meurtre de la mère qui coïncidait avec la vision d'un démon par une fille du village. Et l'enfant de cette famille survivait à tout cela ? Les superstitieux auraient bientôt tirés leurs conclusions. A lui de réussir à les convaincre qu'il n'était pas un sorcier et encore moins un adorateur du "démon". Ou qu'il n'était pas tout simplement maudit comme le reste de sa famille. A la réflexion, il y avait de fortes chances qu'il se fasse bannir, dans le meilleur des cas. Dans le pire, il le condamnerait pour le meurtre de sa mère en pensant que c'était lui qui avait poignardé sa propre mère et avait ensuite mit le feu pour tenter d'échapper à la sentence.

Cain se désintéressait de tout cela. Si jamais le garçon survivait à tout cela, il viendrait le trouver. Soit pour se venger soit pour apprendre. En attendant un tel jour, Cain avait eu les réponses qu'il souhaitait et en avait effectivement tiré les douloureuses mais nécessaires leçons. L'amour n'était qu'une illusion, une épine dans notre pied, une faille. Un espoir fou de confiance mutuelle et inconditionnelle qui serait forcément déçu à un moment ou à une autre. Drake avait beau ne pas être étranger à son malheur, il n'était toutefois pas le monstre que tous se plaisaient à dépeindre. Cain n'en était pas au point de lui accorder la moindre confiance, au contraire il comptait bien toujours le faire payer. Mais il n'était plus certain de la véritable raison de sa colère envers lui. Peut-être simplement car il avait eu raison sur de nombreux points et que ça le dérangeait de l'admettre.

L'esprit vagabond de Cain, sa tâche enfin accomplie, fut rappelé à son corps. Les braises se désagrégèrent tendis que Cain redevenait un et entier et de nouveau dans la fosse, toujours cerné par les douces flammes qui formaient son cocon. Et toujours sous les regards de sa vraie famille. Cain rouvrit les yeux.

Drake lui adressa une demande en sombre verbe. Le cœur de Cain s'emballa une seconde. Il comprenait parfaitement la requête mais n'eut pas le loisir de réfléchir à la manière de la réaliser car les mots qu'il entendait suffisaient visiblement à provoquer l'effet souhaité. C'était comme si tout son être souhaitait soudain s'étendre, s'extraire de sa prison de chair pour atteindre une dimension nettement plus conséquente. Il lutta quelques secondes pour contenir la vague de magie et finalement, la relâcha avant de se faire engloutir par elle. Les flammes devinrent une colonne dense. Cain s'abandonna, une fois de plus, il laissa le sombre verbe le guider, cette fois-ci en l'acceptant totalement.  Les flammes mutèrent petit à petit, devenant plus sombres bien qu'elle restent parcourus par des gerbes dorées. Les yeux de Cain devinrent entièrement noirs bien que là aussi, comme un écho à ses flammes, un brasier y sommeille.

"Relève toi Cain Leckard et révèle nous ton nom."

Tout en se demandant ce qu'il voulait dire, il se redressa.

"[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"

Sans même s'en rendre compte, il avait répondu en sombre verbe ce qui provoqua un frisson à toutes les personnes de l'assemblée parmi lesquels deux d'entre eux s'affaissèrent une seconde. Si au début du rituel il n'y avait que l'un d'entre eux qui supportait plus mal le sombre verbe, Alecto, qui avait eu le nez qui saignait. Il semblait maintenant avoir du mal à rester debout. Il avait posé un genou au sol et se tenait la poitrine comme si chaque mot menaçait de faire céder son cœur. Tryana de son côté suait à grosses gouttes mais c'était tout. Ladon aussi, à ceci près qu'il semblait particulièrement intrigué par le fait que son neveu soit capable de parler cette langue, de l'utiliser sans en souffrir outre mesure.

Il fallait admettre qu'il profitait d'un avantage non négligeable grâce au démon qui l'avait possédé, il connaissait cette langue presque comme si elle était sa langue maternelle. Tout comme l'infernal se rappela-t-il.
Mais voir tous ces grands sorciers en proie à de simples mots lui décrocha un sourire malveillant.

Drake reprit la parole en traduisant pour tout le monde.

"Bienvenue à toi Typhon."

Conclut-il simplement. Cain plissa les yeux en croyant discerner pendant un instant une trace de faiblesse chez Drake en personne. Son grand père leva les bras et tous les autres l'imitèrent. L'infernal remplaça le sombre verbe. Ensemble, ils finissaient le "baptême" qui faisait de Cain un membre officiel, magiquement lié au sort de la lignée.
Toutefois, alors qu'il allait mettre un terme à la cérémonie, Cain lui coupa la parole. Lui n'avait pas terminé.

"[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"

Les flammes gagnèrent encore en force. Alecto perdit conscience et s'écroula. La majorité des membres de l'assemblée durent poser un genou au sol, visiblement incommodés des mêmes effets qu'Alecto un peu plus tôt. Seul Drake état encore debout. Après tout, Cain ne venait que de leur promettre gloire et conquête, en son nom propre toutefois. Qu'est ce ce sera lorsqu'il décidera d'attaquer directement ? Le jeune homme se tourna vers Ladon et commanda en sombre verbe que sa respiration cesse. Ladon se tint la gorge, portant les mains à son cou dans l'espoir que ça l'aiderait. Il adressa un regard assassin à Cain et esquissa un geste pour répliquer mais Drake mit fin au rituel brutalement.

La colonne de flammes se dissipa, les yeux de Cain reprirent leur couleur habituelle et il tomba à la renverse alors que la fosse se vidait de toute magie. Il mit quelques instants à retrouver ses esprits.

Les Grées étaient toujours présents mais ils semblaient... diminués. Pour le moment en tout cas. Ladon se redressa en reprenant de grandes bouffées d'air. Son regard en disait long sur ce qu'il aurait aimé faire subir à Cain. Ce dernier d'ailleurs avait l'impression que le brouillard sur son esprit se levait doucement. Alors qu'il se relevait, il se remémora ce qu'il venait de se passer. Ca... devait être une illusion. Un tour produit par le rituel. Ca ne... pouvait pas être réel. Comme si il lisait dans son esprit, enfin, en lisant dans son esprit, Drake interrompit le cours de ses pensées.

"Tout s'est réellement produit, il n'y a aucune illusion."

Cain porta une main à sa figure. Ce n'était pas possible. Il n'avait jamais voulu la mort de sa... Les paroles de sa mère lui revinrent en mémoire elles aussi. Non... C'était tout ce qu'elle avait mérité. Toute sa vie, Cain l'avait attendue. Il s'était persuadé qu'elle avait au moins essayé. Mais ce n'était pas le cas. En fait elle avait simplement voulu vivre tranquillement et l'avait échangé contre sa tranquillité comme Drake l'avait dit. Il éprouvait malgré tout une indicible colère. Contre lui-même d'abord... d'avoir cru aussi longtemps en elle. De s'être saboté au point d'avoir manqué de peu de mourir parce qu'il la croyait morte sous les coups de Drake en essayant de l'atteindre lui et de le "sauver". Il n'y avait personne pour cela. Et si Drake avait  eu raison pour elle, si depuis toutes ces années il lui disait la vérité, le reste était-il tout aussi juste ?
Cain se sentait stupide. Et... il avait beau savoir que sa mère l'avait abandonné et trahi, ses yeux s'embuèrent de larmes lorsqu'il se revit enfoncer le couteau dans sa chair et l'achever par ses flammes qu'elle avait fui si longtemps.
Quel gâchis... En y réfléchissant davantage, la ramener en vie à son père aurait été une punition nettement plus adaptée et ça aurait au moins eut le mérite de donner une autre chance à Cain de "connaitre" sa mère avec d'autres yeux. En tout cas si il avait pu lui pardonner un jour, ce dont il doutait.

"Nous avons assisté à ce qu'il s'est passé et acceptons ta décision." reprit Drake.

Cain redressa la tête et essuya ses yeux. Drake n'avait pas l'air choqué de ce qu'il avait vu : la mort de sa fille. Il ne manquait plus que Cain ne tue Ladon et il aurait personnellement mis fin aux jours de tous les enfants de Drake. Si il l'avait torturé des années durant pour avoir son fils ainé, que lui ferait-il subir pour sa fille ?
Tryana lui avait vaguement dit qu'elle n'existait plus à ses yeux mais... était-ce vrai pour autant ? Cain tenta de décrypter le regard de son grand-père mais en vain. Comme d'habitude, il restait froid et insondable. Le regard du jeune homme fit le tour de l’assemblée. Même Tryana ne semblait pas désapprouver ses actions bien qu'elle soit en en nage. C'était... perturbant. Il venait tout de même de commettre un matricide. Ce n'était pas rien.

Quoi qu'il en soit, il avait accompli sa tâche. Il était sorti indemne de l'épreuve. Il se rappelait aussi avoir parlé en sombre verbe, avoir tenté de tuer Ladon au passage, et avoir plus ou moins déclaré dans cette même langue qu'il allait conquérir des territoires en son propre nom.
Mais c'était bel et bien sa mère qui occupait ses pensées, tout comme ses actions.

En silence, on le fit sortir de la fosse après avoir desceller les portes et on le raccompagna à ses quartiers. Il y fut rejoint par Drake et Alecto, qui se remettait difficilement.
C'est pourtant ce dernier qui prit la parole.

"Pour clarifier les choses... Tu fais maintenant parti des membres les plus éminents de notre famille. Il t'appartient de porter le nom de Leckard et de défendre ses intérêts. Vois nous comme œuvrant pour une seule et même entité. Nous sommes tes alliés au même titre que tu es maintenant le nôtre."

Il marqua une pause et poursuivit.

"Évidemment tu n'as pas perdu ton libre arbitre. Le rituel t'a juste aidé à faire ressortir ce qui sommeillait en toi. Ta... vraie nature si j'ose dire."

Drake l'interrompit.

"Tout ce qui s'est passé est réel. Et compte tenu de la teneur de ces évènements, je t'accorde quelques jours de repos. Tu restes confiné au palais, mais pas d'entrainement demain."

Sans un mot de plus, Drake sortit. Alecto adressa un demi sourire à Cain.

"Essaie de trouver le sommeil, tu as besoin de récupérer et de faire le point. Si tu as besoin de parler, n'hésite pas. Mes quartiers sont un peu plus loin."

Il sortit à son tour, le laissant seul avec lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: PALAIS D'OPALE :: Appartements du Roi & des 3 Dauphins-
Sauter vers: