:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LOCAUX DES MEMBRES DU PERSONNEL Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maison et contrat. Le devenir de Mera. [PV Mera et Cernu]

avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 1:02
Je venais de faire apparaître un portail avec un anneau que j'avais enchanté. À ce moment, pour gagner la confiance de ma toute nouvelle et première esclave, j'avais retiré ma capuche afin qu'elle puisse voir qui j'étais. 

Imaginez-vous qu'elle ne retienne mon apparence que lors de notre première rencontre, n'importe qui pourrait ainsi lui donner des ordres.


Elle ignora volontairement la main que je lui tendais et de rentrer dans mes quartiers de l'académie.

Le salon était d'une taille raisonnable. Une bibliothèque prenait un des murs tandis que le bureau en prenait un autre. Sur le bureau, toutes sortes de fioles ayant des produits étranges. Le bureau faisait office de laboratoire de chimie apparemment.

Le plus impressionnant était sans doute la chambre, il n'y avait pas de lit, pas à proprement parler. On pouvait se croire dans une serre tellement le nombre de plantes était nombreuse. 
Le reste n'était pas très impressionnant. Il y avait deux pièces supplémentaires. L'une contenait plein d'objets dont on pouvait sentir qu'ils étaient enchantés. L'autre était une pièce assez étrange, puisqu'elle contenait des papiers affichés contre le mur. Une carte en grand où des points se liaient, s'entrecroisaient grâce à des ficelles. C'était à première vue une pièce dédiée à la recherche de quelqu'un ou de quelqu'un que l'on surveille. Des portraits d'une jolie jeune fille rousse à différentes périodes d'après la taille de la personne et des dates marqués sur les portraits.

J'avais laissé couler le ton qu'elle utilisait contre moi. Ce que je pouvais deviner s'était qu'elle avait une dent contre les Drows. Elle eut d'ailleurs un long monologue contre moi et les Drows.


« Bien maintenant que tu as fini de parler
Nous allons nous présenter.
Je sais déjà que tu t'appelles Mera
Mais si tu ne sais rien de moi
Ne me juge pas.
Tu n'en as pas le droit.

De plus, je t'ai acheté.
Ce qui veut dire que tu es ma propriété
De mort ou de vie sur toi
Je pourrais faire tout ce que je veux de toi
Personne ne verrait rien à redire.
Que tu cries, pleure ou que je puisse contre ton gré te retenir.
Est-ce clair ? »


J'entendais quelques instants pour qu'elle puisse comprendre ce que cela impliquait.

« Cernunnos Oneiros, je me nomme.
Pour ta gouverne, je ne suis pas un drow.
Je suis un hybride elfe sylvain et dryade.
Empoisonné par la morsure de vampire dont j'ai voulu faire la peau
L'Hérésie naquit comme un malade. 


Je ne t'ai pas acheté pour faire joli.
Officiellement tu deviendras une employée de l'académie
Aidant les élèves pour le combat corps-à-corps
Alors arrête de te débattre comme une lionne.
Avec le contrat que j'ai fait
Il y a une chance pour que tu t'en sortes.
Tu pourras la majeure partie du temps faire ce qu'il te plaît.

De plus, pour l'instant, vu mon statut actuel
Tu peux bénéficier de quelques privilèges.
Prends garde à Aldaril-dono et ses pièges
D'Erion-sama, je suis un représentant ponctuel.

Officieusement, j'ai été chargé d'enquêter.
Sur un sanctuaire d'elfe qui est ancien et sacré
Dans le cas où la magie, là-bas, m'empêche d'y pénétrer
Cela sera ta mission
De découvrir ses mystères et ses secrets
As-tu des questions ?
Est-ce qu'à mon autorité, tu te soumets ? »


Je sais, c'était long.
Mais mon père druide m'avait jeté un sort que je reprenne goût à la vie et il n'avait pas trouvé mieux que de me faire parler en rimes.
La dernière question était la plus pertinente à mon goût. Car si je lui ordonnais de faire quelques choses, elle serait obligée de le faire, même à contre-coeur. Si je lui disais de faire quelques choses et qu'elle souhaitait le faire, le rada'an n'aurait pas à l'y soumettre.

Ce qu'elle ignorait, c'est que j'avais légèrement modifié le collier pour que ses pouvoirs soient à leur maximum. Elle ne pouvait pas m'attaquer.
Je pense qu'être mon esclave vu les conditions que je donnais était très prometteur pour elle.
Le temps de faire la mission, d'apprendre un peu aux élèves le corps-à-corps et d'obéir à quelques ordres de ma part tout en gardant une '' liberté '' assez ouverte. C'étaient des conditions plus que raisonnables.
J'avais été le plus honnête que je puisses l'être avec elle. Comment allait-elle réagir?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 4:07
Une fois entrée dans ce qui semblait être le logis de ce sale Drow, sans même me retourné je lui avais offert un violent monologue afin de clarifier ma position sur le sujet. C’est seulement une fois que j’avais terminée de cracher ma colère que j’ai prit le temps d’inspecter un peu plus les lieux.

Ma foi le nombre étonnant de plante qui que je pouvais observer confirmait mon hypothèse sur le fait que ce Drow aimait trop les plantes. Je ne pu m’empêcher de regarder également les tableaux qui dépeignait tous les différents âges de la vie d’une enfant ? Serait ce sa fille ?

En dehors des plantes et des tableaux, la chose la plus étonnante restait ce carte avec pleins de point et de fils qui partaient dans tous les sens. Que pouvait donc bien être cette sorcellerie ?

Alors que j’avais distraitement analysé la pièce, le drow semblait ne pas vraiment s’être énervé après mes mots durs. Mais soudain il commença à me répondre alors que je me retournais pour l’écouter d’un air distrait.

Je n’avais pas le droit de le juger ? J’étais sa propriété et il pouvait faire ce qu’il voulait de moi ? Est-ce qu’il se foutait de moi ? Certes ce collier était extrêmement restrictif mais si il commençait à profiter de moi, je trouverais bien une façon d’écraser sa tête contre les tableaux…
Et puis pourquoi est ce qu’il parlait en rime ? C’était encore plus compliqué de comprendre ce qu’il voulait dire…

Après cela le drow se présenta, un ancien hybride elfe dryade visiblement transformer à cause d’u vampire. Amusant.
Puis il m’exposa la suite de son plan et e qu’il comptait faire de moi. Une mission officielle et officieuse ? Tout cela me paraissait bien compliquer. Il fallait que j’apprenne le corps à corps à des gamins tout en explorant des ruines et en évitant des pièges de jaloux. Et bin, c’était déjà fatiguant rien qu’à entendre même si tout cela avait l’air amusant. En plus je pourrais avoir du temps libre.

Alors que le drow avait finit ses explication et m’interrogeait. Je le regardais avec un air étrange avait de fermer les yeux et de répondre fièrement.

Humpf ! Votre autorité ? En tant que fiere descendante de la lignée des Chats Empereurs à l’œil Divin jamais je ne me soumettrais à qui que ce soit. Trois seigneurs démons ont déjà tentés ceci et ont échoué et vous ne serez pas le premier à faire entorse à l’honneur de ma lignée !

Je fais simplement ce que moi j’ai envie de faire. Concernant votre histoire avec les étudiants cela à l’air drôle mais vous devriez renforcer vos hôpitaux. Et puis pour votre histoire de sanctuaire, je veux juste voir si il y a une bonne arme dedans.

Et puir Cerno.. Cenu… Bref le drow je n’ai est rien à foutre de piège sur mon chemin. Le premier que je surprens je le dégomme c’est tout et si votre Aldo machin me tend un piège, il ne verra pas la prochaine journée dans le monde des vivants.


Oui j’avais un peu accepter ses propositions mais je ne pouvais pas le dire clairement question d’honneur !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 23:35
Après son monologue acide dont elle me fit la faveur, Mera est allé visiter mon logement de fonction. Je n'avais pas encore sa pièce à elle, mais cela ne serait tardé, puisque Drake était aussi à la vente aux enchères. Même si j'étais le seul Directeur de Maison et donc la plus haute autorité de l'académie, je n'avais que quelques privilèges. Le vrai pouvoir de l'académie était dans les mains du Roi. Je me devais de lui dire que j'avais embauché un professeur de combat au corps-à-corps, qu'elle était mon esclave et qu'il fallait soit déménager de mon logement – ce qui me gênerait dans toutes mes expériences...- soit le modifier, auquel cas, je pouvais le faire moi-même. Mais je ne pouvais pas modifier sans autorisation, même si c'était un tout petit logement de fonction... Seulement trois quatre pièces. Ce n'est pas énorme.

Elle inspecta minutieusement chaque pièce. Mera regardait bizarrement la carte ainsi que les points que j'avais faits avec des aiguilles reliées à de la ficelle pour retracer plus facilement ma fille.
Un vampire pouvant marcher au grand jour en étant renforcé n'était pas facile. Son sang de dryade la renforçait le jour et celui de vampire le faisait la nuit. Elle était donc deux fois plus rapide pour voyager que d'autres personnes.

Pendant sa visite, j'avais fait semblant de ne pas entendre ses paroles critiques. Cependant, je remis le cadre en place pour qu'elle comprenne. Ce n'était pas fait méchamment, ni gentiment, non plus. Il fallait juste lui imposer les règles.
Qui est-ce qui payerait pour ses bêtises ?
Aux yeux de royaume, elle était mon esclave, donc si elle faisait quelque chose, soit j'étais responsable et je prenais la punition, soit je laissais qu'on lui donne.
Au vu des capacités de la femme-bête dont j'avais eu connaissance, même si on lui coupait la tête, elle n'en mourrait pas. Alors que moi.... Disons juste que la mienne continuera de rouler.

Elle répondit à mes questions, toujours avec ce ton hautain. Fière... Elle avait un peu trop de fierté pour quelqu'un qui était devenue une esclave.
Trois seigneurs démons n'avaient pas réussi à la mettre sous son joug et selon elle, je n'allais pas non plus réussir.
Comment ces personnes du marché des esclaves avaient réussi à l'entraver ?

Elle me répondit qu'elle ferait ce qu'elle avait envie, mais qu'elle trouvait drôle mon histoire qu'elle devienne professeur, elle ajouta que l'on devrait renforcer l'infirmerie.
J'avais un peu peur que ces cours deviennent encore moins populaires que les miens...

Concernant la mission du sanctuaire, elle voulait juste voir s'il y avait une bonne arme dedans.
C'était possible.
Elle finit par dire qu'elle n'en avait que faire des pièges et des obstacles sur son chemin. Que le premier qu'elle surprendrait à le faire, je cite : « ne verra pas la prochaine journée »

J'avais quand même remarqué qu'elle n'avait rejeté les propositions ouvertement, même si elle avait répondu avec fierté. Si cela était son petit caractère, je crois que je pourrais m'en accommoder.


« Je te suggère de faire quand même attention.
Aldaril-dono est le bras droit d'un membre du Conseil Blanc.
Je suppose que tu connais son existence ?
Au vu de ta longue expérience...
Il n'y a rien de mal à quelques précautions.
Pour le futur, j'entends. »


Je laissais ma phrase planée pour lui faire comprendre que vu l'importance du Conseil blanc pour le Petit Peuple, il fallait faire les choses comme il faut. Sinon, toutes les espèces du Petit Peuple se verraient obligé et contraint d'être notre ennemi.
Je fixais du regard longuement la pièce avec les photos de ma fille ainsi que la carte. Puis je repris la parole.


« Je vais bientôt partir pour finir ma transformation.
Et revenir ensuite, si je devais mourir avant cela
De quelques manières qui soient
Tu le sentiras par quelques signes.
Et, tu seras légué à ma fille

J'aimerais également que tu lui offres ta protection.
Elle n'est pas ici.
De plus, quand elle sera dans la cité
Elle se trouvera au nid.
Puisque c'est un hybride vampire né.

S'il lui arrive quoique ce soit.
Qui ne soit pas de ton fait.
Je t'ordonne d'agir sur le coupable et que tu la vengeras.
Que ce soit pour une pichenette ou qu'importe le méfait»


C'était le vrai premier ordre que je lui donnais.
S'il arrivait quelque chose à ma fille, elle serait obligée de punir la personne qui a osé porter atteinte à ma précieuse fille !
Qu'importait si elle anéantissait le nid entier, tant que ma fille était en sécurité.


« Est-ce que nous nous comprenons ?
As-tu d'autres questions ? »


Si elle n'en avait pas, je la laisserais libre pour la journée. Je n'avais pas besoin d'elle, aujourd'hui. Le temps de faire la paperasse à remplir et tout le reste, cela me prendrait au moins cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Aoû - 0:24
Alors que je lui expliquais la manière dont je voyais les choses, l’homme-qui-aimait-les-plantes resta de marbre, se contentant de m’écouter accepter ses conditions. Les colliers d’esclaves ? Oui je ne connaissais que trop bien ces colliers pour avoir déjà été prit dedans par le passé. Et ce n’était pas meilleur souvenir.

Après mon nouveau petit monologue, le Drow imparfait reprit la parole.

« Je te suggère de faire quand même attention.
Aldaril-dono est le bras droit d'un membre du Conseil Blanc.
Je suppose que tu connais son existence ?
Au vu de ta longue expérience...
Il n'y a rien de mal à quelques précautions.
Pour le futur, j'entends. »


Je haussais un sourcil. Le conseil blanc ? Ouais je connaissais un peu.. enfin je n’avais eu de réelle contact avec les elfes en effet à mon gout il se prenait trop au sérieux avec leur sale manie de croire qu’il détienne la sagesse du monde et de la nature, il y avait pourtant des bêtes bien pire.

Je regardais à nouveau le drow dans les yeux avec mes pupilles rétractés.

Rien à foutre

Aldaril ? Les elfes ? Le Conseil Blanc ? Il croyait quand même que j’allais m’abaisser à jouer à leurs jeux stupides. Qu’ils veulent me détruire, qu’il porte une haine contre moi et celui qui a mon collier, ce n’était pas mon problème. Mais je détestais que l’on me fasse chier pour des choses qui ne me concernaient même pas…

De toute façon même si tout le conseil Blanc venait me voir, il ne serait même pas capable de me tuer. Et beaucoup des leurs mourraient. Sans compter que cela pourrait avoir des répercussions vis-à-vis de ceux qui me regardent…

Je pris alors un air triste dont le regard était teinté de tristesse, d’amertume et de désespoir.

Et de toute manière… si il pouvait me tuer… ce serait le plus beau jour de ma vie. Au fait savez-vous pourquoi j’ai atterris dans ce marché d’esclave ? C’est tous simplement parce que auparavant j’ai tenté de me suicidé en sauté du dos d’un Dragon à 10000 mètres d’altitude, ça n’a pas fonctionné mais je me suis évanouie, à mon réveil j’avais un collier. Je crains donc de ne jamais pouvoir mourir… je me fiche donc de vos histoires…

Il semblait ensuite vivement observer les portraits de la petite fille. Il me dit ensuite qu’il devait faire un voyage pour terminer sa transformation en Drow et que s’il ne revenait pas je devais protéger sa fille. Intéressant, c’était une hybride vampire né ? C’était même possible ça ? J’avais toujours pensée que le vampire était stérile. Mais donc si c’était le cas, le soleil pouvait il l’atteindre ?

Encore mieux, j’aurais le droit d’annihiler tous ceux, magnifique. Tant de férocité pour sa fille… ça me rappelait mes sentiments pour la mienne… Il y a déjà si longtemps…

Je ne pouvais m’empêcher de rire doucement tout en regardant le drow avec des yeux joueurs et effrayants.

Naturellement, ce sont des liens touchants que vous avez. Si votre fille reçoit le moindre coup et la moindre insulte, le coupable et toute sa famille seront annihilés, ils n’appartiendront plus qu’au passé.

J’étais très sérieuse et c’est ce que j’avais l’intention de faire si cela arrivait. Peut être faisais je une projection de ce que j’aurais fait si un de mes enfants avaient été dans cette situation.

J’ai très bien compris Demi-Drow… Et je n’ai plus envie de vous écouter… J’ai faim…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LOCAUX DES MEMBRES DU PERSONNEL-
Sauter vers: