:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: BIBLIOTHEQUE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rayon: histoires secrètes / Livre : l'ordre des palatinus

avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 22:16
note de l'académie:
ce récit offert pr Godefroy le patient à subit de nombreuse tentative de destruction. Pour cette raison il a été divisé en plusieurs ouvrages. Un érudit paladins passionné et devoué à l'académie est actuellement à la recherche des parties manquantes afin de les mettre en sécurité

Remarque perso:
malgré la note précédente j'etofferai un peu plus cette 1ère partie qui contient néanmoins les bases fondamentales
1er essai
L’ordre des Paladins


Les guerriers saints auxquels on se réfère généralement sous le nom de paladins sont membre d’un ordre strict prônant paix et justice. Les peuples de tout temps ont toujours eu du mal à saisir l’engagement profond de leurs partisans. C’est pourquoi je vais m’efforcer de vous apporter une fraction de la lumière de la connaissance.  On m’appelle Godefroy le patient. Grand maître paladin et historien de l’ordre ; pour vous servir.

Pour autant, bien que je vais y aborder l’histoire, je n’écris pas ces lignes pour vous donner les maints et complexe détails de notre passé. Le but étant vraiment pour vous de ne plus mettre les religieux et les paladins dans le même sac. Si les paladins ont forcément des pratiques religieuses, l’inverse n’est pas vrai.


L’origine de notre ordre viendrait d’une très ancienne croyance individuelle et non exclusive que l’humain peut s’épanouir et s’absoudre des péchés de son âme en se dévouant tout entier à répandre le bien et la justice. En d’autres termes, cette croyance dit qu’un homme ou une femme qui voue sa vie à faire grandir la lumière divine en lui au travers d’actes généreux et désintéressés canalisera de mieux en mieux l’énergie positive et permettra à cette même énergie de se répandre dans le cœur des gens qu’il rencontrera. Cette croyance qui n’a jamais été une religion mais une simple croyance comme l’est la réincarnation est devenue très populaire à une époque. Bien que les créatures aux longues espérances de vie puissent affirmer de la véracité de cette croyance, le temps nécessaire à des effets visibles est malheureusement trop long pour l’humain moyen, mortel, qui veut voir des résultats rapidement quand il souhaite du changement. De fait, cette croyance fut rapidement balayée quand des rois trop avides de pouvoir amenèrent le peuple à se révolter suite des tentatives d’asservissement par trop injustes et douloureuses.

Toutefois c’est à cette époque, environ 650 ans avant GC, qu’un premier groupe de guerriers prônant cette fameuse croyance s’unissait avec ce fier crédo sur leur écusson en fleur de lys : ‘’   Cœur probe, sang juste    ‘’.  Il ne s’était pas vraiment donné de titre au départ. Ils se considéraient comme les simples soldats d’un seigneur juste qui avec eux, refusait de se plier aux exigences tordues du roi. Le premier qui assista activement à l’inquisition des monothéistes. En l’occurrence, il s’agissait là de l’inquisition Ordalie. Grandement aidé par le roi Gasprien XII, ce génocide est encore raconté aujourd’hui comme la plus grande chasse aux mages jamais organisée. Des millions d’âmes perdirent la vie. Tristement, l’organisation éclair rudement bien menée à l’échelle d’une floppée de royaume voisin permis de réduire considérablement le nombre de mages en quelques jours à peine. Les mois qui suivirent furent les pires et les plus sanglants puisque les forces liées de l’Ordalie et du roi traquait tous les enfants dotés de magie à l’aide d’artefact et les exécutaient dans une espèce de rituel rendu publique au cours duquel l’usage de magie profane était diabolisé. Dans nos cités mage, on trouve de nombreux écrits dans nos bibliothèques à ce sujet. Mais dans les contrées où la magie est encore mal perçue voir un crime, vous ne trouverez aucun livre là-dessus. La plupart des récits étant bien trop éloquent et clair quant aux responsables et de leur manque d’humanité criante.

Quelques mois durant, ce seigneur bienveillant et ses soldats avait fait de nombreuses actions pour sauver le plus de mages possibles. Des enfants principalement, mais pas que. Les gens commencèrent à considérer ce seigneur comme leur roi qui lui les avaient trahis. Par extension, les soldats fidèles à ce seigneur furent nommés ‘’Palatinus’’ ( = qui appartient au palais’’ ) . Les Palatinus et leur seigneurs devenus rois aux yeux du peuple résistèrent longtemps à Gasprien. Suffisamment pour redonner la foi à de nombreuses âmes qui vinrent alors gonfler les rangs de Palatinus sous l’égide du rois populo-proclamé Ashan le juste.


Quelques défaites plus tard le Ashan et ses partisans firent profil bas le temps d’organiser leur force et de renforcer leur influence. A ce titre, ils cessèrent donc de protéger ouvertement et contre Gasprien et l’Ordalie tous les mages profanes.  En tant que mage divin, l’ordalie ne prêta donc plus attention à ces fous considérant qu’ils abandonnaient simplement leurs actes contestataires pour se résoudre à la seule vérité qu’ils avaient alors à la bouche : la magie profane est infame. Brûlons tous les prétentieux qui veulent s’élever aux rangs de dieu. C’est pendant ces années que Ashan et ses guerriers rassemblant entre 300 et 400 palatinus qu’une charte fut écrite. Je vous en confierais les fondements. Le terme paladins est venu bien plus tard bien qu’on ne sache pas exactement quand, on pense qu’il s’est doucement popularisé peu après la guerre céleste.

Charte de l’ordre des Paladins :
1 : Tout être vivant pensant peut s’engager dans l’ordre à condition que sa foi soit tournée vers un dieu juste et bon.
2 : Quelque soit le dieu bienveillant auquel le prétendant adresse ses prières, il doit être convaincu qu’aucune religion ne doit être forcé et que nul ne mérite sanction pour ne pas adhérer à sa foi personnelle.
3 : Au-delà de toute religion, le prétendant doit être convaincu que s’est en étant bon, bienveillant et juste que l’on répand la bonté, la bienveillance et la justice comme il en va de même pour toute attitude inverse.
4 : Un palatinus se doit de toujours remettre en question le mal qu’il voit se perpétrer et ne doit en aucun cas condamner l’auteur du crime sans être certain que celui-ci est pleinement maître et libre de ces actes. Par libre, il s’entend que l’individu ne soit pas victime d’un vil chantage ou autres facéties.
5 : Le Palatinus doit faire preuve d’une probité exemplaire en toute circonstance.
6 : Il ne fera jamais couler le sang des justes mais au contraire celui de ceux qui les oppriment.
7 : Jamais un Palatinus ne tuera celui qui, victime d’une fourberie (magique ou non magique), se rend coupable d’actes répréhensible. Il peut cependant le blesser si les autres options se révèle inefficace pour l’appréhender.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: BIBLIOTHEQUE-
Sauter vers: