:: TARGATT :: CREATION DE VOTRE PERSONNAGE :: Inscriptions adultes - non élèves :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon souhait serait de mourir. Terminé (DC de Zahel)

avatar
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 0:32

Mera

«L’éternité c’est long… surtout à la fin !»

Identité

  • Espèce : Sous Espèce Humaine des Hommes Bêtes

  • Âge : 1.5 Million d’années

  • Orientation sexuelle : Hétéro

  • Originaire de Targatt ? Non
    • Si oui, êtes-vous affiliés à une des familles régnantes ? Laquelle ? : ///

    • Si non, quand y êtes-vous arrivés ? : Au dernier arrivage d’esclave.

  • Métier : Esclave

  • Alignement : Chaotique Neutre

  • Voulez-vous un rôle important dans la trame en cours ? Si oui, côté défenseurs ou "méchants" ? : Non mais qu’est ce que je fais ici en fait ? Vous croyez que j’ai que cela à faire d’aider des mioches qui ont seulements quelques décennies ou siècles ?
Pouvoirs

  • Énergie magique canalisée : Neutre

  • Pouvoir personnel 1 : Style de Combat de l’Ecole Suprême.
    Ce pouvoir n’est pas réellement une magie mais un style de combat mêlant technique d’épéiste et art martiaux. Les Utilisateurs sont des experts à l’épée et aux combats à main nu mais ne peuvent pas être catégorisés comme mage.
    Grâce à cette capacité Mera connait une multitude de technique de combat avec ou sans arme ainsi que la capacité spéciale de cet art : Le Combo Divin.
    Le fonctionnement du Combo Divin est simple, lorsque Mera attaque de manière continue sans interruption ou avec un intervalle de moins de 5 secondes, sa force augmente et le prochain coup sera plus fort que le précédent. L’augmentation de force est décidé par le niveau de maitrise de Mera. Si sa maitrise est de 50, chaque coup aura un bonus de +5 en force dans ses statistiques.

  • Pouvoir personnel 2 : Invincibilité
    Mera est une personne maudite, son corps est immortel, son âme également. En effet, il lui est impossible de mourir quoi qu’il lui arrive même si son corps est en miette elle se régénérera rapidement. Son corps est également aussi solide que la pierre.
    Il est donc impossible de la tuer et extrêmement difficile de la blesser. Ce pouvoir l’empêche toutefois d’utiliser la magie si ce n’est le Combo Divin. Les colliers de Rad dan lui retire son invulnérabilité, sa défense extrême et sa régénération mais ne lui permette pas de mourir. Elle pourra être en charpie mais toujours vivante.

  • Type de magie préférée : Aucune

  • Type de magie inconnue : Toutes les Magies Complexes


Caratéristiques

Vous disposez de 70 points à répartir comme vous le souhaitez. Si vous êtes un directeur ou un personnage spécial pour la trame, vous pouvez avoir jusqu'à 80 points à répartir. Les caractéristiques ne sont là que pour aider au jeu à voir quels sont vos points forts et faibles.
  • Force : 20

  • Consitution : 20

  • Dextérité : 18

  • Intelligence : 4

  • Sagesse : 1

  • Charisme : 7




Histoire

« The chosen one »

350 mots minimum.

Si je me souviens du jour de ma naissance ? Absolument pas… C’était, il y a bien trop longtemps. Il y a approximativement 1 523 000 années et des poussières environs. C’était, il y a bien trop longtemps, c’est pourquoi je ne peux même pas vous dire quel age j’ai. De toute façon quelle importance sérieux ? Un mois, un an, un siècle, un millénaire, quelle importance lorsque l’on est immortelle et que l’on sait que jamais notre vie ne touchera à son terme ? Mais je m’égare. Pour en revenir à mon histoire je suis née dans une tribu nomade d’homme bête, il y plus d’un million d’années, une tribu du guerrier et d’envahisseur. C’était notre âge d’or à nous les hommes bêtes avant la chute de notre civilisation.

J’ai donc vécu mes premières années dans cette tribu de vagabond entre voyage et bataille tribale pour le contrôle des points stratégique d’eau et de nourriture. Pour être honnête c’était une vie bien fatigante, mais j’aimais cette vie pleine de suspense où nous ne savions jamais ce qui allait arriver le lendemain. On était bien loin des fiottes qui grouillent dans les villes aujourd’hui à vivre des vies monotones et sans intérêt à faire toujours et toujours les mêmes choses. Puis vers environ mon neuvième printemps si je me souviens bien mon père m’a emmené contre ma volonté dans ce monastère de l’école Suprême. En vérité je lui en ai voulu au départ pour cela, j’aimais ma vie de nomade et je ne voyais pas pourquoi je devais apprendre l’art du combat et des Arts Martiaux. Bon avec le recul je me dis que c’était compréhensible vu l’exceptionnelle affinité que j’avais avec la magie et le fait que j’étais une déviante qui n’avais pas le pouvoir innée de mon clan hahaha J’aurais probablement été foutue à la première occasion.

Enfin bref, j’ai étudié (et prit des roustes et des punitions pour indiscipline) dans cette école et peu à peu j’ai gravi les échelons des étudiants ? Au départ j’étais évidemment la dernière car je ne maîtrisais ni les bases ni le soutien magique. Bon je n’avais pas trop de motivation non plus mais bon… Cette école avait toutefois une pédagogie stricte qui m’a obligé à me bouger les fesses un petit peu, celle du classement et des repas. Chaque jour, un classement était établi parmi les étudiants. Plus le classement est faible plus le repas sera petit à l’inverse plus le classement est haut plus le repas sera un festin, devant toute la nourriture que mes voisins avaient, je ne pouvais que baver avec mon morceau de pain rassis. J’étais vraiment ridicule. C’est donc durant ce temps que j’ai eu un sursaut d’orgueil et de gourmandise et que j’ai commencé à vraiment bosser. Et fut dire que j’avais du talent et que je n’en étais pas peu fier Hmpf ! Je n’oublierais pas leurs têtes le jour de l’examen de passage en classe adulte avec leur tête et leur mâchoires ouvertent de stupeur faut dire que j’avais fait fort en apprenant sans le savoir la technique légendaire de notre école que même les plus grands ainés ont du mal maitrisés. Je me souviens encore de ce jour.
Mera.. Comment… Comment à tu… Pu maîtriser la technique du Combo Divin ? C’est impossible.
Je leur ai répondu avec un air interrogateur.

Le Combo quoi ? Sais pas, j’ai juste appris la technique au pif, ça me semblait pouvoir donner un truc intéressant.
Une génie, l’Ecole va gagner en puissance proclamait t-ils.

À partir de ce moment-là, c’est l’a qu’ils ont commencé à me les briser grave. Un coup je devais aller ici puis un coup je devais aller voir l’ancien de par là-bas. Il n’y avait plus de moments de repos et pause pour ne pas « gaspiller » un talent aussi rare. Sérieux, ces lèche-culs voulaient que je me fatigue à travailler pour eux ? Ils croyaient que j’avais que ça à foutre ? Devant cette sombre situation, j’avais deux choix. Le premier, c’était de rester pour que l’on me dérange tous les jours et toutes les heures pour des choses absolument insignifiantes même si tous ces vioques ne le voyaient pas. C’était d’un ancien temps révolu. Le deuxième s’était de me casser en fuguant en douce pour vivre ENFIN ma vie telle que je le souhaitais. Je vous laisse devenir mon choix. La fugue bien évidemment.

Je pouvais ENFIN être libre, faire ce que je voulais ! Sans avoir des vioques et une infinité des règles sur le dos. Combattre des monstres, attaquer des bandits, vivre dans les forêts les plus dangereuses en trois ans jusqu’à ma 19e années j’en ai en fait des choses…

C’est durant cette année que j’ai fait une rencontre qui a changé ma vie, celle de Heydson, mon futur mari de l’époque, une personne simple, une sorte de cultivateur, un paysan dirait-on aujourd’hui. AU début nos rapports ne furent pas très amicaux, il m’avait trouvé morte de fin dans la forêt, j’avais essayé de le dépouiller, mais je me suis évanouie avant…. BREF….
Finalement, après m’avoir soigné, je suis resté chez lui et nous avons finalement nous nous somme peu à peu rapprochée. Il m’a montré une nouvelle Vision du Monde que je ne connaissais pas, celle où l’on vivait en paix, en heureux, ensemble ; ainsi je suis passé de l’âge de l’enfance et de la révolte à l’âge de la famille, j’étais transformée. Nous nous sommes finalement uni lors de ma 20e année d’existence et nous avons passé 8 huit ans ensemble, 8 années d’un bonheur ou d’une intensité inégalité et nous avons eu deux enfants, Sacha et Talia. Mais comme toute chose le bonheur et éphémère et la cruauté du destin est infini. Alors que je me rendais dans l’endroit où je savais que résidait ma famille afin de leur présenter la mienne, tout ce que vis est leur campement qui se faisait attaquer par une meute de Loup Enflammés dirigé par un immense loup borgne d’un pelage aussi sombre que le néant. Instinctivement, j’intervins dans la bataille et après un combat difficile et des blessures graves, je parvins à les éliminer définitivement alors que je croyais que les ennuis étaient terminés, que mes deux familles étaient sauvée, je me trompais, les problèmes ne faisaient que commencer. EN effet un immense loup mythique à 6 yeux se matérialisa devant moi. Je tombais à genoux de peur, il n’y avait qu’un loup de cette taille à 6 yeux dans le monde.

Fe-Fenrir ?!

Il s’agissait du loup ultime, l’une des créatures lui plus puissante de ce monde, je ne pouvais rien faire face à lui. Il me regardait d’un air dur, je savais que ma vie était terminée. D’un seul geste, il utilisa une magie foudroyante absolu qui désintégra toutes les personnes environnantes à part moi. Ma famille, min mari, mes enfants, tous avaient été désintégrer par cette attaque de foudre sans que je n’aie pu faire le moindre geste. Des larmes coulaient sur mes joues mais je ne pouvais emmètre le moindre son. Fenrir me regarda de ses yeux plein de haine.

Penses-tu que je te laisserais pleurer sur leurs cadavres, tu n’auras même pas les cendres à récupérer. Tu as tué mon 16e enfant, connaît mon courroux.

C’était donc ça, ce loup noir était son fils ? C’était un juste, c’est lui qui avait attaqué et nous ne devions que nous résigner à mourir et être dévoré ? Ce monde est injuste. Mais à quoi réfléchir ma vie était terminée, j’avais déjà accepté la mort quand ce loup me tira de mes pensées.

Pense que tu vas simplement mourir ? Non, cette punition serait bien trop douce pour toi. Voici ma sentence,

Qu’importe ce que tu feras.
Jamais tu ne mourras.
Et pourtant, tu ne l’accepteras pas
Toutes tes blessures se refermeront.
Ainsi sois ma décision.

Je vais t’apprendre une chose. Il existe un monde des morts extrêmement dangereux où les âmes tombent. Ainsi sois ma décision. Les tiens sont faibles, ils ne survivront jamais seuls, tu devrais trouver un moyen de mourir rapidement hahaha.

Il avait raison, je devais trouver un moyen de mourir et de toute façon ma malédiction me poussait naturellement à avoir des envies suicidaires. Ainsi pendant un million ‘année, j’ai tenté de mourir par des actions suicidaires, des sauts de falaises, des visites dans des zones avec des bêtes mythiques. J’ai même séjournée dans l’estomac d’un dragon à me faire ronger par l’acide pendant un mois avant qu’il me vomisse parce que je commençais à le dévorer de l’intérieur.
Et c’est ainsi qu’arriva l’époque moderne enfin il y a quelques semaines avant mon arrivée à Targatt. J’avais prévu un suicide de ouf après un siècle de résignation. Je décidais de chevaucher un dragon des cieux pour arriver à la limite de l’atmosphère. A cet endroit je ne respirais plus mais de toute façon mon corps n’avait pas besoin de respirer nécessairement. Puis je sautais du dragon et me transformant en météorite, je me suis écrasé sur terre après avoir brulé pendant une chute de 10 000 mètres suivi d’une collusion avec la roche qui a provoqué un cratère. J’étais en sale état, je m’étais même évanouie, mais j’étais TOUJOURS vivante bordel !

Quand j’ai repris mes esprits, j’étais dans un chariot de fer, un collier au coup. Bordel comment je m’étais retrouvé ici déjà ? Ah oui, ils avaient dû aller inspecter le cratère. Attends… un collier… des chaînes… mais je suis dans un chariot d’esclavagistes ?! Bordel j’étais presque morte, j’ai même vu ma vie défiler devant mes yeux !





Physique

« The pretty one »

150 mots minimum.

Mera possède l’apparence d’une jeune femme de la race des Hommes bêtes, des hybrides à la croisée des chemins entre l’Homme et l’Animal. Cette race aujourd’hui rare suite à son passé commun avec les fantasmes des Races Dominantes et les Trafic d’esclaves.
Si elle parait avoir la vingtaine, elle a en vérité plus d’un million d’années, un temps de vie extrêmement long même pour elle. D’une constitution svelte qui cache bien sa force colossale, elle arbore une immense chevelure d’un gris argenté qui lui tombe jusqu’au bas du bassin tout juste percé en haut de son crâne par deux délicates oreilles elle-même grise accompagnant à merveille ces yeux à la limite entre le vert pomme et le jaune pâle et laissant apparaître ses fines pupilles de Chat. Sa peau est très pâle.
Son allure est toutefois assuré et fier même si l’on distingue quelquefois un tempérament instable à sa démarche, mais aussi errant. Elle s’habille au jour le jour et ne possède pas vraiment de sens de la pudeur depuis des siècles après avoir vécu plusieurs millénaires nus dans la nature.

Elle s'habille toutefois de manière simple et pratique, afin de faciliter les mouvements ne comprenant pas les concepts de mode et d’élégance de ces 100 dernières générations.



Caractère

« The clever one »

200 mots minimum.

Le premier trait de personnalité de Mera est sans doute sa nature de chat qui déteste les ordres et fait ce qu’elle souhaite. Sachant ce qu’elle souhaite, c’est ce qui l’amuse à défaut de l’intéresser totalement, car Mera est une personne blasée. Après avoir erré dans le monde durant plus d’un million d’années elle a en effet vécu et connu beaucoup de chose.

Agressive, impulsive, imprévisible et colérique voici les êtres traits de cette femme chat. Très susceptible, elle a une tendance à sur exprimer ces émotions au point que cela soit dangereux pour les autres.

C’est également une personne très franche. En effet, lorsqu'elle pense à une chose ou lorsqu'elle veut faire quelque chose, elle n’hésite pas à le dire. Aussi absurde que cela, soit-il. D'autant plus qu'elle n'a pas l'habitude de bafouiller ou d’observer au sol lorsqu'elle donne son avis regardant bien la personne visée dans les yeux, de son regard méprisant. De toute manière, que pourrait-il lui arriver ? Cela fait bien longtemps que la douleur est insignifiante pour elle. De toute manière, que pourrait-il lui arriver ?

Puisque sa vie ne peut atteindre son terme, Mera erre dans le monde pour satisfaire la moindre de ses envies entre deux tentatives de suicide absolument délirantes, car oui le principale passe-temps de Mera est de tenter de se suicider de toutes les manières possibles et imaginables. C’est en effet derrière son air fier et orgueilleux, une personne malheureuse qui souffre de son immortalité et du fait de ne pouvoir rejoindre les siens dans la mort.

Outre cette instabilité chronique, Mera noie sa douleur, celle d’avoir perdu sa famille dans l’alcool et à de penchants en matière d’alcool ou de drogue. À force de violence et de combat, elle a acquiert également une personnalité masochiste sur les bords, ce qui explique le fait qu’elle ne fait absolument pas attention à sa défense dans les combats.



À propos de vous

« Me, myself & I »
  • Zahel : Réponse ici

  • Votre âge : 18

  • Votre expérience en jeu de rôle : 2-3 ans

  • Votre fréquence de connexion : Journalière ici


© Diane

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 9:31
Une esclave ! Youhoo !

Non pas que j'aime forcément savoir que quelqu'un a perdu sa liberté hein... *s'enfonce* En tout cas le temps a du être vachement long pour toi XD Mais je suis sure que certains essaieront bien de t'aider à mourir consciemment, ou pas :pYro

Hedryan doit être déçu d'être emprisonné hihi lui qui adore les esclaves Razz Je me demande qui sera ton maître...


Bon courage pour ta vie ici Razz  

Bon jeu :Hola
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 11:26
Bienvenue esclave.

Un maitre déjà en vue ?

Quand tu te seras faite dresser un peu je t'achèterai surement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Ex-régente de Targatt - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 11:30
Bienvenue ma chère,

On te libèrera de lui si possible
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mera
Esclave - Mage 5e ordre
Age du personnage : 1.5 Million d'années
Race : Homme-bête
Pouvoirs : Style de Combat Suprême et Invincibilité
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 18:16
Drake Leckard a écrit:Bienvenue esclave.

Un maitre déjà en vue ?

Quand tu te seras faite dresser un peu je t'achèterai surement.

Un maître ? Bin non je dormais dans un cratère et je me suis réveillée dans un cage sans j'avoir où je vais. Et puis me dresser moi ? Ce sont as des enfants dont l'âge se compte en décennie ou en siècle qui vont me faire la leçon !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 19:42
Alohaaa!!! Bienvenue chère esclave! Tu nous a fait une supr fiche bienvenue à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeliel
Apprenti 3e sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Hybride
Pouvoirs : Magie divine + transformation angélique
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 14:19
Ooooh un chat ! :hug :Yeah
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT :: CREATION DE VOTRE PERSONNAGE :: Inscriptions adultes - non élèves :: Fiches Validées-
Sauter vers: