:: LE CERCLE :: Échoppes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Absolution ? [Zahel]

avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 16:52
Corvus était revenu quelques heures plus tôt de son entrevue avec le Roi et en avait profité pour dormir et rattraper un peu de son sommeil en retard. Malheureusement, il avait été dérangé par un scrutateur qui avait cru avoir repéré l'ancienne régente. Si ils devaient lancer une alerte à chaque passage d'une blonde un peu prude ça n'allait pas le faire.

Finalement, incapable de dormir de nouveau, il s'était mis en route pour rejoindre Zahel. La prêcheuse ne tarderait pas à commencer sa charité et Corvus avait maintenant le devoir de l'accompagner pendant son... périple. Il allait s'ennuyer ferme... et la perspective de devoir lui avouer qu'en plus elle avait eu raison à propos de la "corruption" comme disait Drake ne l'enchantait pas du tout. Au contraire, pour Corvus c'était comme si il devait revenir sur l'ensemble de leur discussion, ce qui n'était certes pas exactement le cas. Mais si elle avait eu raison là-dessus, pourquoi pas sur d'autres choses. Non décidément, il n'était pas des plus enthousiastes. Toutefois, il préférait ça à devoir retourner voir son suzerain pour lui indiquer ne pas avoir obéi... A cette pensée, il porta machinalement la main à sa gorge où un large bleu s'étalait et en faisait le tour.

Remettant son arme à la ceinture, Corvus sortit de la caserne et, aidé par les scrutateurs, qui finalement avaient peut-être une réelle utilité même si il n'était pas censé les utiliser de la sorte, il retrouva la "sainte".

Après un instant durant lequel il se contenta de l'observer, et un peu de l'admirer aussi, il finit par soupirer avancer dans sa direction. La rejoignant enfin, il signifia sa présence, qu'elle devait toutefois avoir senti par un léger raclement de gorge, nécessaire si il en voulait pas parler d'une voix trop éraillée.

"Bonjour prêcheuse. Comme convenu et si ça ne vous ennuie toujours pas, je vous accompagnerai durant votre charité."

Il marqua une pause avant de préciser un peu gauchement.

"Corvus Downclaw."

En regardant autour de lui, il tenta machinalement de repérer des gens bizarres mais en fait il y en avait tellement dans le cercle qu'il abandonna vite l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 20:02
Quelque jour après son âpre débat avec le capitaine des protecteurs du nouveau régime. Zahel avait repris ses habitudes et son cycle de vie des Trois Huit. Passant du prêche à la charité, c’est ainsi que dans cette journée ensoleillée, la prêcheuse entreprit son œuvre de théologie en apprenant le mystère d’Ether au plus démunie. Equipée d’un collier Raa’dan, elle n’avait ainsi aucune possibilité d’utiliser la magie à cette heure-ci. Toutefois malgré le fait qu’elle était alors incapable de se défendre, elle était sereine, qui viendrait l’attaquer ? Ce serait absolument stupide. Elle milieu d’un cercle de personne, elle parlait. Après avoir récité un extrait du Livre Saint Originelle, elle l’expliqua.


Comme nous avons pu le voir, ce verset est une exhortation à abandonner le péché, mes frères, mes sœurs. Ether nous invite ainsi à quitter et abandonner la colère, une colère qui ne peut que nous faire du mal, car le seul but de Thymos, le démon de la colère et de propager dans le monde les émotions négatives qu’il contrôle. La Haine, la violence, la souffrance, le désespoir, sont ce que nous voulons pour notre monde ? Par la vertu, purifions-nous !


Condamnons le péché, condamnons la trahison, condamnons la cruauté ! Ensemble recueillons nous. Soyons unis en faisant preuve d’Altruisme. Soyons sympathique avec notre prochain, enseignons et propageons la tempérance ! Ayez une vie de bontés et de bienveillance.


La foule montrant son approbation. Soudain un homme lui adressant la parole, se raclant la gorge.


"Bonjour prêcheuse. Comme convenu et si ça ne vous ennuie toujours pas, je vous accompagnerai durant votre charité. Corvus Downclaw."


Zahel se retourna vers la voix en entendant des gens murmurant à propos des bleus qu’il avait sur le coup tandis que d’autre disait l’avoir vu il y a plusieurs jours dans le quartier des échoppes. Souriant elle continua.


Cette voix, mais c’est vous monsieur le capitaine des protecteurs.


Zahel avait appris son grade bien plus tard.


Je suis heureuse de vous revoir. Comment allez-vous ? Il me semble entendre que vous auriez eu quelques problèmes. termina Zahel sur une mine attristée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 8:51
Corvus avait hésité à s'approcher, entourée comme elle l'était les gens l'épieraient forcément quand il parlerait à Zahel. Mais c'était ça ou attendre qu'elle finisse et ça pouvait être long. Trop long à son gout. Il avait mis un point d'honneur à ne pas écouter le contenu de ce qu'elle disait de peur de s'agacer de nouveau et de tomber dans ses habituels travers de contestation et d'agressivité que le Roi lui avait... conseillé d'éviter. Pour autant, malgré ses efforts quelques mots lui parvinrent, notamment sur la bonté et la non-violence. De son point de vue, la violence était nécessaire, naturel. On retrouvait ce trait partout dans la nature, il n'y avait donc pas de raison de combattre sa propre nature. Il fallait juste la canaliser pour ne pas en faire n'importe quoi. C'était selon lui la différence entre les protecteurs et les hors la loi. Enfin, une des différences.

Aussi et en prenant sur lui, le jeune homme avait fini par s'avancer vers le groupe, avait contourné quelques marauds et s'était directement adressé à Zahel en prenant soin de jeter un regard de défis à ses fidèles pour qu'ils se taisent au lieu de commenter tout et n'importe quoi. Surtout quand il était le sujet de leur attention. Ce qu'ils finirent par faire après que Corvus ait signalé sa présence.

Contre toute attente, Zahel lui sourit. Ah... Visiblement on l'avait avertie de son grade. Dommage... Corvus aurait préféré continuer sans mettre ce "poids" dans la balance de leurs rapports. Mais bon, au moins ça lui éviterait de mentir ou de devoir le lui dire lui-même. En soi peut-être n'y accordait-elle aucune importance. Mais ce n'était pas son cas, pour lui c'était un véritable fardeau mais il comprenait que pour l'heure, il n'y ait personne d'autre. Et puis il n'avait pas vraiment son mot à dire sur la question...

Heureusement pour Corvus, la prêcheuse enchaina. Elle était contente de le voir ? Ah oui ? Sans doute une simple formule de politesse, car il n'y avait pas de raison qu'elle en soit heureuse vu la manière dont leur conversation s'était déroulée... Sauf si elle faisait référence au fait qu'il l'avait aidé en essayant de lui nuire... Là... enfin bref.
Lorsqu'elle fit état aux prétendus problèmes de Corvus, ce dernier porta la main à sa gorge une seconde avant de la retirer en fusillant du regard l'assemblée qui avait semble-t-il vendu la mèche. Pris un peu en porte-à-faux et conscient qu'il ne pourrait pas éluder le sujet, il réprima un soupire.

"Ce n'est rien. Le Roi a simplement voulu..."

Il grimaça mais ne trouvant pas de mot plus adapté, il poursuivit.

"...m'éduquer. Il semble prendre votre foi très à cœur."

Avait-il ajouté précipitamment.
Bon, lui qui se demandait comment introduire le fait que Drake voulait qu'il répare sa faute, voilà qui était plus ou moins fait. Et quitte à ce qu'il y ait du monde, autant en profiter pour gagner un peu plus en popularité.
Corvus fouilla dans un revers de sa veste et en sortit une petite bourse. Avec douceur, il prit la main de Zahel et la lui mit dans la paume.

"De la part de Drake Leckard."

Le tout jeune capitaine retira doucement sa main, profitant du contact pour caresser innocemment ses doigts.

"Il s'excuse, les caisses de l'Etat n'étant pas encore renflouées il ne pourra pas mettre en place tout de suite un service d'urgence pour les plus démunis, mais espère que ce petit pécule vous aidera à apporter un peu de lumière dans leurs ténèbres en attendant."

Il laissa quelques instants à la jolie jeune femme comme à la foule pour intégrer ce qui venait d'être dit et reprit doucement.

"Voulez-vous que je m'éloigne le temps que vous finissiez votre lecture ?"

Si Drake n'était pas intervenu, et si il ne la trouvait pas aussi intrigante, nul doute que Corvus s'y serait pris autrement. Du style la forcer devant ses fidèles à avaler chacune des pièces d'or jusqu'à ce que son estomac explose et qu'elle n'en meurt. Mais il fallait croire qu'il avait assez peur de Drake pour faire de vrais efforts pour le moment, ou qu'il avait un faible pour elle malgré leurs différents, la première hypothèse étant sans doute plus plausible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 18:53
Lorsque Zahel mentionna le grade de Corvus, elle sentit chez lui une gêne, visiblement, il ne devait pas aimer ce poste. Peut-être était-il à ce poste par la force des choses et non pas par sa propre volonté. Zahel pouvait sentir un certain malaise, une instabilité chez Corvus et ainsi avait un peu pitié de lui et comprenait le fait que son âme soit troublée. Lorsqu’elle entendit le fait que Corvus avait des bleus elle le lui demanda directement. Il lui répondit avec un sourire gêné.


"Ce n'est rien. Le Roi a simplement voulu...m'éduquer. Il semble prendre votre foi très à cœur."

Zahel fronça les sourcils ? Éduqué ? Mais qui diantre était ce souverain à frapper ses propres subordonnés. Une pensée fit frémir Zahel. Et su, c’était sa faute. C’est vrai que le coup du Raa Dan avait pu en effet provoquer une telle réaction de la part d’un souverain dans ces temps difficiles. Ivre de colère envers une telle bourde, il aurait pu violenter le fautif. D’un air attristé, elle répondit.

Vraiment ? J’espère que vous n’êtes pas trop blessé. Si cela vous est arrivé par ma faute, je suis profondément désolé.

Elle adoptait un geste d’excuse et semblait extrêmement sincère. Elle semblait avoir totalement oubliée la dernière phrase de Corvus sur l’intérêt du souverain.

Puis le capitaine fouilla dans sa veste et en sorti une petit bourse puis prenant délicatement la main de Zahel, il continua en déclarant.

"De la part de Drake Leckard."

Zahe surprit par la tournure des choses ne répondit pas. Corvus retira ensuite sa main en caressant les doigts de Zahel, ce qui fit que Zahel enleva sa main rapidement.

"Il s'excuse, les caisses de l'Etat n'étant pas encore renflouées, il ne pourra pas mettre en place tout de suite un service d'urgence pour les plus démunis, mais espère que ce petit pécule vous aidera à apporter un peu de lumière dans leurs ténèbres en attendant."

Zahel était en train de réfléchir tandis que des chuchotements se faisaient entendre derrière. Le régent va se convertir ? Les hérétiques ne vont pas apprécier… pouvait-on entendre dans la foule. Zahel toujours interloquée répondit.

Mmm et bien… remerciez votre souverain de ma part Monsieur Corvus. Ether n’oubliera pas cet acte.

En vérité Zahel réfléchissait toujours à la raison qui poussait le souverain à faire cela. Un geste d’excuse ? De rapprochement ? Mystère…

Puis Corvus continua.

"Voulez-vous que je m'éloigne le temps que vous finissiez votre lecture ?"

Zahel qui retrouva peu à peu ses esprits affichait à nouveau un sourire.

Pourquoi vous éloignez Monsieur Corvus ? Vous ne me dérangez pas. Vous pourrez ensuite rapporter mes paroles à votre souverain qui semble être intéressé par la voie de l’Ether.

Oui c’était un petit peu taquin de la part de Zahel qui connaissait l’amour de Corvus pour la religion… mais un cour de théologie obligatoire ne pouvait faire de mal à personne…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 15:59
Alors que Corvus venait d'avouer qu'il s'agissait d'un "traitement de faveur" de la part du vieux Leckard, Zael parut attristée et s’inquiéta du fait qu'il ait été blessé à cause d'elle. Elle alla même jusqu'à s'excuser. Le jeune homme était presque touché de la manière dont elle s'inquiétait mais ça le laissait surtout perplexe. Elle avait vraiment l'air sincère et pourtant tout les séparait l'un l'autre, les idées comme les comportements et en particuliers les croyances.
Il se pencha doucement vers elle et murmura à sa seule intention.

"Vous êtes trop jolie pour vous en faire de si peu et encore plus pour quelqu'un comme moi."

Il esquivait surtout pour ne pas avoir à en parler davantage. Ca le mettait profondément mal à l'aise, aussi préférait-il détourner l'attention de sa question en laissant entendre que ce n'était pas grand chose.

Pour tenter de clore le sujet définitivement, il avait fini par sortir l'or de son veston pour le tendre ouvertement à la prêcheuse en prenant soin de reprendre une partie du discours que Drake lui avait directement tenu à ce propos. Zahel avait l'air étonné, ce qui renforçait sa candeur comme son attrait. Corvus se prit à sourire, surtout parce qu'il était ravi de ce retournement de situation. Mais aussi parce qu'il savait apprécier les jolies choses. Et effectivement c'était ce qu'il souhaitait faire d'elle : sa chose. Surtout dans un aspect tout particulier. Et les murmures n'avaient sans doute rien aidé à son trouble. Corvus s'en accommoda très bien. Tant qu'il n'était pas le centre d'attention, ça irait.

Et alors qu'il lui tendait la bourse, il en profita pour caresser ses doigts des siens, discrètement. Elle retira sa main précipitamment. Dommage. Finalement, une fois l'étonnement passé, Zahel finit par remercier Corvus, du moins voulait-elle que Corvus remercie Drake en son nom.
Le capitaine acquiesça solennellement en signe qu'il transmettrait le message. Étrangement, il savait déjà que Drake apprécierait les termes employés par la jeune femme. Sans doute avait-il encore une fois atteint le but souhaité par cette manœuvre certes un peu nébuleuse.

Toujours est-il que le protecteur demanda à s'éloigner pour la laisser finir avant qu'ils n'aillent faire la charité... Contre toute attente, cette dernière répondit par la négative. Corvus esquissa un sourire amusé. Il s'était fait avoir en beauté. Elle connaissait son dégout pour les religions, ils en avaient déjà assez longuement débattu après tout... Et venait habilement de le contraindre à rester sachant à quel point ça l’ennuierait. Et si il s'éloignait bel et bien ça le desservirait lui et Drake encore davantage. Et inutile de dire qu'il ne pouvait pas se le permettre à moins de vouloir devenir un gibier à son tour. Hors il préférait être le chasseur, si possible.

Avec un regard qui voulait dire "bien joué", Corvus acquiesça poliment (même si tout le monde pouvait voir qu'il n'était pas à l'aise) et s'adossa à un muret à quelques pas.

Décidé à prendre son mal en patience, il avait toutefois énormément de mal à cacher son agacement et plusieurs fois, il avait soupiré ou éclaté d'un rire si fort que les fidèles s'étaient retournés vers lui pour le fusiller du regard. Qu'à cela ne tienne, Corvus n'allait pas cacher non plus totalement ce qu'il pansait pour faire plaisir à un monarque.. lui avait peut-être sauvé la vie et en tout cas qui l'avait visiblement asservi à dessein. Avoir connaissance d'une telle chose avait perturbé Corvus. En temps normal il aurait immédiatement rejoint les rebelles, ou les hors la loi pour davantage de plaisir, mais son état faisait qu'il était incapable de réellement se rebeller et que même certaines de ses idées ou de ses réactions ne semblaient plus totalement être les siennes. Drake disait qu'il s'y ferait et c'était surement vrai. Mais c'était cela qui lui faisait vraiment peur, qui le terrifiait même...

A la fin de la prêche, Corvus se redressa en réprimant maladroitement un bâillement.

"Joli discours." lança-t-il pour se rendre aimable.

Il en avait marre de rester immobile. Tellement qu'il avait presque hâte de faire la charité tant il voulait faire taire tous ces boniments. Ou du moins ne plus les entendre.

"Par où commençons-nous ? Comment puis-je vous aider ?"

C'était sortit un peu trop vite. A la base il n'était censé que l'accompagner. Mais entre l'agacement d'avoir du écouter ces... choses et les demandes de son suzerain, les paroles étaient sorties toutes seules et le plus naturellement du monde. Une personne qui aurait pris la conversation à ce moment là aurait cru qu'il était réellement enthousiaste à l'idée de rendre service. Ce n'était pas le cas. Il regretta ses paroles à peine les avait-il sorties. Mais c'était trop tard.
Ce n'était sans doute pas la mort mais... Il n'avait que peu envie de rendre service à ce point. La charité. Quelle idée ! Qu'est ce qui lui avait pris...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 17:58
Alors que Zahel s’excusa de sa possible implication en toute sincérité devant Corvus, celui ci pencha vers elle, lui murmurant à l’insu de tous.

"Vous êtes trop jolie pour vous en faire de si peu et encore plus pour quelqu'un comme moi."

Zahel fut légèrement ébranlée, elle avait beau être extrêmement pieuse, elle n’en était pas moins une humaine tout ce qu’il y a de plus banale. Cela faisait longtemps que quelqu’un ne l’avait pas complimenté de cette manière physiquement parlant, pour être exact depuis son arrivée dans la Cité. Comme pour la généralité, ce compliment faisait plaisir et Zahel souriait en remerciement. Elle fut également interloquée par la deuxième partie de la phrase sur sa perception que le capitaine avait de lui-même. Ainsi, elle répondit :

Monsieur Corvus, ne vous sous-estimez pas à ce point.

Pour changer de sujet, le capitaine donna à Zahel l’or que lui avait donné son souverain, Corvus semblait amusé de la surprise de Zahel car il la regardait en souriant. Toutefois, il avait un air étrange sur le visage même si Zahel ne savait pas pourquoi. C’était un homme bien étrange et mystérieux. En lui tendait sa main, il y eu un contact physique bien trop gênant, ce qui entraina un geste de recul de la main de la part de Zahel. Toutefois, se reprenant bien rapidement, elle demanda au soldat de remercier son souverain, ce qu’il ferait visiblement.

Enfin alors que le soldat proposa de se retirer temporairement, Zahel lui tendit un petit piège qui l’obligea à rester écouter une longue étude de la Théologie. Corvus afficha un sourire amusé, il devait sentir s’être fait totalement avoir et accepta avec un regard qui voulait dire bien joué.

C’est tout naturel répondit la prêcheuse avec une sourire taquin.

Obligé d’écouter le prêche, Corvus dû écouter des choses qui ne l’intéressait pas durant une heure. Il ne cacha pas son ennui avec des soupirs et des rires bruyants qui faisaient se retourner l’assemblée. Mais Zahel gardait son calme et son sourire tout en lui lançant quelques piques comme elle en avait l’habitude.

À la fin du prêche et du sermon, Zahel vint vers le soldat tandis que celui se releva en baillant.

"Joli discours." Lança t-il tout de même

Zahel en souriant le remercia, lorsqu’elle observait Corvus, elle pouvait sentir qu’il était donc un assoiffée de liberté, c’était étrange de le voir se restreindre à un rôle de soldat gradé.

"Par où commençons-nous ? Comment puis-je vous aider ?"

Corvus avait l’air de se mordre la langue pour une raison inconnue, mais du côté de Zahel le sourire s’était effacer actuellement. Quelque chose ne lui plaisait absolument pas. Elle dit avec gène.

Et bien… si vous voulez me suivre, nous devons aller dans un hôpital de fortune pour soigner les malades… Mais avant… il faut retirer ce collier antimagique…

Zahel connaissait la nature de Corvus et redoutait ce qu’il pouvait faire pour se venger de son court de théologie obligatoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 14:10
Corvus était incroyablement mal à l'aise. Et ce n'était pas seulement du au savon qu'il s'était fait passé par Drake Leckard mais aussi et surtout par son égo mal placé. Il détestait devoir revenir sur quelque chose qu'il avait dit ou fait. D'ailleurs en général il ne le faisait pas quand bien même il devait passer en cours martiale. Mais étant donné que Drake jouait dans la cours des grands, il avait clairement fait comprendre à son subordonné qu'il n'hésiterait pas à le faire disparaitre. Ou pire... Corvus ne se faisait pas d'illusion quant aux capacités mentales du souverain, y compris en magie spirituelle. Il y avait donc fort à parier que le prochaine fois qu'il le décevait, il perdrait un morceau de lui-même. Soit son corps en mourant, soit son esprit si Drake se mettait en tête de le remanier d'une manière qui lui convenait davantage. Pour toutes ces raisons, Corvus avait décidé de faire des "efforts". Malheureusement, ce n'était pas son fort il doutait de pouvoir se tenir constamment sur un moyen ou long terme mais c'était une autre histoire.

Pour le moment, il était avec Zahel. Celle-ci s'était inquiétée d'être à l'origine de ses blessures. Le capitaine n'avait pas envie d'en parler. Ce serait devoir encore plus admettre... un certain nombre de choses comme de devoir repenser à ce pénible moment. Aussi avait-il préféré détourner le sujet tout en prêchant le vrai et lui avait fait un compliment auquel elle avait sourit de plaisir. Bien, c'était déjà ça ! Toutefois,elle lui demanda également de ne pas se sous-estimer. Qu'en savait-elle dans le fond ?! Et ce n'était pas tout à fait vrai... Corvus était très conscient de ses qualités comme de ce que les gens prenaient pour des défauts. Et ça lui convenait tout à fait. Là il avait juste souligné sans le vouloir le fait qu'il soit apparemment très... remplaçable.

Le jeune homme détourna la tête sans renchérir, peu enclin à relancer le sujet. Il saisit l'occasion de donner l'or à la jeune femme. En plus d'un le moment opportun vu la foule amassée, ça permettrait aussi de clore ce sujet une bonne fois pour toutes. Il reprit les mots du souverain pour expliquer de quoi il retournait après quoi il lui demanda à pouvoir s'éloigner... Mais elle parvint habilement à faire en sorte qu'il reste. Ce petit jeu en deviendrait presque amusant.

Malgré tout, il s'ennuya ferme à écouter Zahel déblatérer ses idioties. Si il tentait vaguement de se contenir, de gros soupirs et quelques rires moqueurs avaient tout de même réussi à lui échapper, ce qui lui avait valu des "chht" agacés de la part de certains fidèles. Non, décidément, Corvus n'appréciait pas les religions et celle-ci ne faisait pas exception pour ce qu'il entendait. C'était risible. Pas besoin de devenir les esclaves d'un dieu quelconque pour essayer d'agir convenablement. Pas besoin de craindre un dieu non plus. Ils n'avaient pas le droit d'intervenir sur le plan matériel eux-mêmes tout le monde le savaient. Et du point de vue de Corvus, les dieux étaient de vulgaires vampires. Ses suceurs, non pas de sang mais d'énergie. Ils profitaient de la foi pour devenir plus forts.

Le sermon enfin terminé, il rejoignit Zahel et lui demanda d'un ton pressé en quoi il pouvait l'aider. La jeune femme perdit son sourire mais ce n'est que lorsqu'elle désigna son rada'an qu'il comprit. Il faut dire que voir des gens avec ne le choquaient nullement. Ou peut-être que c'était le signe qu'il en aurait bien fait son esclave personnel... Dans tous les cas, il mit une très longue seconde à comprendre et sortit de la même poche de veston que précédemment, une petite clé. Il n'appréciait pas l'idée de lui retirer et qu'elle puisse utiliser ses pouvoirs. Même si il s'agissait de soigner, a priori, Corvus détestait se dire qu'ils devaient leur guérison à de la magie divine et non profane. Malheureusement, les guérisseurs de la cité étaient peu nombreux et tous croulaient sous les demandes. S'abstenant de tout commentaire, il répondit.

"Permettez que je vous le retire."

Sans vraiment attendre de consentement de sa part étant donné qu'elle l'avait demandé, il passa dans son dos et décala les cheveux de la jeune femme afin de voir son cou, et donc la serrure. Avec douceur, il reposa les cheveux par-dessus l'épaule gauche de Zahel, tout en effleurant de la même façon la base de sa nuque tendit qu'il la libérait du collier d'anti magie.
Une fois que ce fut fait, il récupéra le collier qu'il glissa à sa ceinture tendit qu'il rangeait la clé.

Revenant face à elle, il regarda autour d'eux. Le petit groupe de fidèles s'était dissout et la petite place était redevenue 'normale'.

"Je vous suis." annonça-t-il.

Sur le chemin, il hésita plusieurs fois avant de finalement crever l’abcès. Non pas qu'il ne fasse pas confiance à Drake, et encore moins à elle. Mais l'idée qu'un sort le contrôle et le place sous le joug magique de son Roi ne lui plaisait pas. Au prix d'un énorme effort, la corruption n'aidant pas, il reprit la parole d'un ton aussi dégagé que possible, mais très peu convaincant.

"Le Roi m'a avoué que vous aviez vu juste concernant le sortilège de contrôle. Mais il m'a aussi dit qu'il avait eu le choix entre me laisser mourir ou... stabiliser le sort d'après ses propres mots. Effectivement j'étais... mal en point au moment de son intervention. Mais..."

Corvus se sentait nettement plus fort physiquement et plus puissant magiquement depuis cette nuit. Et maintenant il comprenait pourquoi. Mais il préférait faiblir un peu plus mais garder sa liberté.
Il tentait vainement de lui demander si elle pouvait le retirer mais n'y parvenait pas. D'ailleurs, alors qu'il ouvrait la bouche pour le formuler clairement, les nervures noires réapparurent quelques instants sans qu'il ne s'en rende compte. Elles semblaient parcourir l'ensemble de son corps car remontaient dans son cou comme sur une petite partie de son visage et ses mains également les laissaient voir en cet instant. Son regard bleu-gris se voilà, son ton s'obscurcissant avec lui.

"Laissez-tomber. Je vais bien"

Soudainement presque agressif, Corvus porta discrètement la main à sa ceinture, main posée sur la garde de son épée. Il n'avait pas eu le temps de lui confier le reste de ce que Drake Leckard lui avait dit à ce propos. A savoir qu'elle provenait d'un démon majeur et pas de la simple utilisation de magie noire. Si Corvus n'avait pas prêté attention à ce propos sur le coup, l'élément qui en découlait était pourtant crucial puisque ça sous-entendait que seule une entité d'une puissance encore supérieure aurait une chance de la lui supprimer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 18:25
Lorsque Zahel s’était inquiétée des blessures de Corvus, ce dernier avait rapidement changé de sujet. Il avait l’air extrêmement mal à l’aise actuellement et le sujet semblait un petit peu douloureux pour lui. Zahel pouvait comprendre cela, il est clair que de parler du fait que son propre souverain l’avait frappé ou du moins étrangler de manière assez violente n’était pas un souvenir que l’on aimait ressasser.

Après une brève discussion, le capitaine des protecteur proposa de se retirer temporairement ce que Zahel habilement ne lui permit pas, l’obligeant à rester une heure à écouter des choses qu’ils détestait, ce qu’il ne cachait pas par ses bruyants soupirs et rires qui énervait les foules.

Une fois le prêche achevé, Zahel et Corvus se retrouvèrent et ce dernier demanda en quoi il pouvait l’aider avant de mordre la langue. Zahel lui expliqua son programme avant de demander à ce qu’il lui retire le collier anti magique qui enchaînait ses pouvoirs. Ce qu’il fit après avoir mit quelques secondes à comprendre sans pour autant la prévenir. Se décalant dans son dos et déplaçant ses cheveux sur son épaule tout en effleurant sa nuque volontairement pour Zahel afin de retirer le collier. Zahel serrait les dents, dans une situation normale, dans ce genre de situation, elle aurait déployé sa magie divine dans son dos pour le forcer à reculer, mais pour deux raisons elle ne le pouvait pas. Ce n’est pas que cela était interdit par les Etheristes qui n’était pas familier au concept du pacifisme pur et du fait de tendre l’autre joue. Non c’était tout d’abord, car elle n’avait pas accès à sa magie mais surtout par le fait que d’utiliser la magie sur un garde pouvait être malvenu et grave de conséquence.

Une fois la situation terminée, il lui dit qu’il l’a suivrait d’un ton presque innocent. Zahel reprenant son air habituel, l’invita donc à le suivre dans les rues du cercle. Alors qu’il marchait en silence depuis quelques minutes, le capitaine parla soudainement sur un ton visiblement perturbé.

"Le Roi m'a avoué que vous aviez vu juste concernant le sortilège de contrôle. Mais il m'a aussi dit qu'il avait eu le choix entre me laisser mourir ou... stabiliser le sort d'après ses propres mots. Effectivement j'étais... mal en point au moment de son intervention. Mais..."

Zahel l’observait d’un regard oblique de son œil gauche à nouveau entrouvert, dès le début de sa phrase, elle sentie quelque chose dans le corps de Corvus qui se développait. Elle était contente de voir que Corvus admettait qu’elle ne lui avait pas menti, elle le fut beaucoup moins quand elle ne vu que Corvus ne put pas terminer sa phrase alors que des nervures d’un noir démoniaque commençaient à apparaître sur son corps bien qu’il ne semblait pas s’en rendre compte.

À partir de ce moment-là, Zahel comprit quelque chose, cette chose l’empêchait de parler afin qu’on l’aide, c’était extrêmement vicieux et géant car cela pouvait gravement endommager les gens.

Soudainement devenu agressif et portant sa main à son épée, il lui dit que finalement, il allait extrêmement bien.

Un pouvoir qui n'affectait donc seulement pas le corps, mais aussi l’esprit, intéressant. Zahel était visiblement intéressé pour en apprendre plus sur ce pouvoir. Elle se retourna subitement vers Corvus d’un air calme et déterminé.

Monsieur Corvus, cela ne sert à rien de tenter de prendre votre épée, tout ce que vous ferez avec ne fera que nuire à vous-même, à cette ville et à votre souverain. Ce genre de geste est totalement inutile… Monsieur Corvus, je vais vous poser une question simple, vous m’avez parlé d’un sortilège. Si vous pensez que vous allez très bien dites-le, si vous avez besoin d’aide, ne parlez pas ou ajoutez simplement le mot oui dans la phrase que vous souhaitez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Juin - 11:12
Le jeune capitaine avait fini par avouer à sa missionnaire préférée, façon de parler évidemment, qu'elle avait vu juste à propos du sort de corruption. Ca revenait à dire qu'il reconnaissait en parti sa valeur, ou en tout cas, qu'elle ne lui avait donc pas menti sur le sujet. Une belle avancée pour lui qui l'avait ouvertement traité de menteuse l'avant-veille. Toutefois, si il avait eu dans l'idée d'accepter qu'elle l'ausculte, il ne put en arriver jusque là.
Si la corruption se défendait ouvertement, Corvus ne s'en rendait pas du tout compte. Pour lui il venait simplement de changer d'avis et bien que ça ait été un peu brusque, en fin de compte, il n'acceptait pas qu'une religieuse le touche de ses pouvoirs. C'était trop... dangereux. Il ignorait pour quelle raison il avait un tel sentiment mais il était soudain prédominant, ce qui expliquait son agressivité soudaine et le fait qu'il ait même mis sa main à l'épée qui lui barrait le flanc, prêt à s'en saisir pour occire la demoiselle si elle insistait.

De son côté, il remarquait qu'elle avait ouvert un œil et l'impression qui s'en dégageait lui confirmait de ne pas se laisser avoir. Zahel se tourna finalement vers lui. Son air calme et déterminé ne lui disait rien qui vaille. Elle prit la parole.
Elle lui indiqua tout d'abord qu'il n'avait aucune raison de se saisir de son épée. Aucune raison de la dégainer. N'était-elle donc pas une menace ? Rien n'était moins sur. Mais elle insista plutôt sur le fait qu'une telle action lui nuirait à lui-même comme à son souverain. Corvus grimaça alors que l'entrevue qu'il avait eu avec Drake lui revenait en mémoire, tout comme les recommandations qui avaient suivies.

Corvus finit par délaisser son épée, sans se détendre pour autant. Il avait toujours ce regard comme voilé, obscurcit. Finalement, Zahel avait continué en lui posant une question : allait-il bien ? Elle émit plusieurs réponses possibles et lui demandait d'en choisir une.
Sans réelle hésitation, Corvus prit la parole.

"Je vais bien."

Le ton était catégorique mais pas aussi agressif que précédemment. Plutôt calmé, Corvus fit toutefois un pas vers elle.

"J'espère que vous n'êtes pas trop déçue. Auquel cas je me ferai une joie de me racheter... A ma manière évidemment."

Le jeune capitaine plissa les yeux tendit qu'il la dévisageait.
Visiblement le contrôle qu'avait sur lui le sortilège était total. Ou peut-être qu'il s'en accommodait très bien d'une certaine manière. Il fallait dire qu'il recherchait la puissance et bien qu'il soit épris de liberté, ce fait était indéniable compte tenu de la nature d'un de ses pouvoirs qui le rendait presque dépendant. Accro à la puissance magique des autres dont il se gorgeait pour développer et asseoir les siens. Sans doute sa nature première n'était-elle pas tant que ça en inadéquation avec la corruption pour qu'elle prenne si vite -avec l'aide de Drake- et s'ancre si profondément. Mais tout cela, il n'en avait pas conscience.

A l'heure actuelle tout ce dont il se rendait compte c'était qu'il se sentait plutôt fort quoi qu'un peu fatigué et qu'il n'aurait pas du aller dans le détail. Simplement lui dire qu'il la voyait moins comme une menteuse était amplement suffisant. Mais il avait avoué davantage. C'était dommage mais c'était comme ça. Et elle de son côté n'avait pas tort quant au fait qu'il nuirait à Drake si il se mettait à l'attaquer. Toutefois, il ferait ce qu'il faudrait pour se préserver. Entièrement.

Le calme de la jeune femme avait fini par déteindre sur lui malgré tout. Les nervures demeurèrent visibles mais moins présentes, comme atténuées.
Corvus lui fit signe de reprendre sa route et l'invita d'un geste à passer devant.

"Allons-y, ce serait dommage que des malades ne meurent pendant que nous bavassons."


Oui c'était le terme. Pour Corvus le sujet n'était pas important. Ou en tout cas nettement moins que quelques secondes plus tôt. Il emboiterait le pas à Zahel si cette dernière se remettait en route et voulu tout de même détourner son attention.

"Que pensez-vous de notre ville pour le moment ? Vous commencez à vous sentir chez vous ?"

Il ne s'agissait ni plus ni moins que de voir si elle comptait y rester ou pas. Il s'attendait à ce qu'elle reste évidemment, mais continuait à espérer qu'elle aille prêcher ailleurs et si possible très très très loin de Targatt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Juin - 17:51
Après avoir remarqué l’état de Corvus rongé par un mystérieux pouvoir négatif et fait visiblement par des forces démoniaques ; Zahel se retourna vers lui et lui demanda s'il allait réellement bien. Au fond d’elle savait pertinemment que non pour avoir vu la corruption s’activer, mais en apparence elle ne montra rien de tout ça.

Le soldat qui était au bord d’une folie mesurée rengaina son épée devant les habiles menaces de Zahel qui pourrait être enclenché par ce geste stupide. Mais Zahel pouvait toujours voir que l’homme était tendu et avait le regard obscurci, même pour Zahel il était difficile de savoir si Corvus était conscient on non. Il avait plusieurs choix, il lui répondit simplement.

"Je vais bien."

D’un ton catégorique, même si l’on pouvait sentir que sa rage avait baissé depuis quelques secondes

"J'espère que vous n'êtes pas trop déçue. Auquel cas je me ferai une joie de me racheter... À ma manière évidemment."

Zahel répondit avec un sourire.

Ne vous en faites pas pour moi, le fait de savoir que vous allez bien me rassure.

Bien sur c’était faux, pour elle, il n’était pas vraiment lui-même, mais accepta de fermer cette discussion pour l’instant car cela pouvait devenir dangereux. Il y avait plusieurs autres moyens de vérifier ce qu’était ce sort parasite. Les idées germaient déjà en elle et rapidement elle sut quoi faire.

De son côté, les veines noires commencèrent à disparaître, il se calmait visiblement, c’était terriblement mieux comme cela. Puis rapidement, il tenta de changer de sujet en invitant Zahel à reprendre sa route avec un geste et une phrase tellement ironique.

"Allons-y, ce serait dommage que des malades ne meurent pendant que nous bavassons."

En effet, ce serait dommage mais cette probabilité était extrêmement faible. Zahel savait qui était malade et qui était dans un état d’agonie. Naturellement si quelqu’un allait bientôt mourir elle l’aurait su et aurait changé son programme pour l’accompagner jusqu’à la fin mais elle décida tout de même de jouer le jeu.

Vous avez parfaitement raison suivez-moi je vous prie

Puis après quelque pas, Corvus tenta de faire oublier le sujet à Zahel

"Que pensez-vous de notre ville pour le moment ? Vous commencez à vous sentir chez vous ?"

Zahel répondit

Eh bien, je commence enfin à connaître très bien la ville, sa situation et son fonctionnement.Eh bien, je commence enfin à connaître très bien la ville, sa situation et son fonctionnement. Mais peu à peu, le culte du véritable Dieu progresse… bien plus vite que les hérésies qui hantent cette ville ainsi je commence donc à me sentir ici comme chez moi. J’ai bon espoir que le culte de l’Ether puisse prochainement faire face aux hérésies centenaires de cette cité afin de rétablir la véritable foi.

En effet, elle ne mentait pas, la vitesse d’expansion du culte de l’Ether était rapide surtout dans le cercle, qui représentant la majorité de la population. Les Etheristes comme les Hayilis ne cachaient que peu leurs haines mutuelles. Si pour l’instant ils étaient tenus par les derniers évènements et les réformes de Drake, il y avait de bonne chance que cela tourne un genre en guerre de religion, et de toute façon c’était ce que les deux religions avaient en tête une fois que le gouvernement desserrerait un peu le collier.

Après une longue marche, ils arrivèrent enfin à la zone où Zahel soignait les malades, alors qu’elle mit un pas dans la pièce, des symboles d’énergie divine s’allumèrent. Des particules d’énergie positive si nocive pour les démons balayait les pièces dans tous les sens, Zahel avait fait en sorte que les particules positives soit aussi concentrées que dans les salles principales des églises Etheristes de sa terre natale. Elle se tourna vers Corvus et le pria d’entrer.

C’était son premier test concernant le sort de Corvus. Pouvait-il supporter des particules positives ? Ou Corvus n’arriverait pas à rentrer ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Juin - 10:59
Corvus s'était finalement plus ou moins calmé. Non qu'il ait été particulièrement agité ou énervé mais il était de base assez sanguin et le sort de corruption n'arrangeait rien. Pourtant Zahel, en conservant une attitude rationnelle et calme, un comble pour une fanatique comme elle, était parvenue à faire entendre raison à Corvus qui avait finalement renoncé à faire usage de son épée ou de ses sorts. La jeune femme avait finalement suggéré au capitaine du protectorat de lui faire comprendre si il avait besoin d'aide par un subterfuge grossier.

Si Corvus le comprenait, le sort ne faisait qu'un avec lui avait connaissance de la même chose. L'un ne pouvait rien caché à l'autre car ils étaient parti intégrante l'un de l'autre. A la manière d'une symbiose forcée entre un parasite et son hôte et à ceci près que la parasite changeait assez l'hôte pour garder une forme de contrôle que ce dernier ne percevait pas du tout comme telle. Un sort vicieux, pernicieux et transmissible, quoi que sans doute pas à Zahel compte tenu de son... attache.

Sans répondre à Zahel de la manière qu'elle escomptait visiblement, Corvus la taquina en précisant qu'il se ferait une joie de se racheter auprès d'elle si sa déception était trop grande. Elle répondit par la négative en affirmant être rassurée de savoir qu'il allait bien. Bon, une bonne chose de faite. Peut-être cesserait-elle de lui poser des questions aussi négligeables.

Il proposa de ne pas perdre davantage de temps et de rejoindre les malades, blessés, mourants et autres cas qu'elle souhaitait aider et soigner et il lui emboita le pas. Sur le chemin, soucieux de rendre sa présence agréable comme de détourner son attention de lui, il lui demanda son opinion à propos de la cité. S'y plaisait-elle assez pour rester ?

De toute évidence... oui. Le soldat fit tous les efforts du monde pour rester neutre et impassible mais à mesure qu'elle parlait il se rappelait à quel point elle pouvait être dangereuse... Principalement de par ses croyances. Il n'aimait pas du tout ses propos et s'offusqua mentalement de s'être presque laissé berner par son joli minois. Non pas qu'il ait succombé à son charme mais... peut-être juste un tout petit peu. Pourtant, elle venait de lui démontrer une fois de plus qu'elle restait une ennemie de la cité. Enfin, selon la conception laïque de Corvus s'en faisait en tout cas. Si ça ne tenait qu'à lui, il la ferait disparaitre au beau milieu de la nuit sans que quiconque ne soit au courant. Peut-être le devrait-il d'ailleurs..?

Il voyait lui-même à quel point le culte d'Ether plaisait. C'était peut-être l'attrait de la nouveauté. Il l'espérait mais nourrissait des doutes raisonnables sur le sujet. Alors qu'il ruminait ses pensées, il se rendit compte qu'elle avait cessé de parler.
Combien de temps avait duré son silence ? De toute façon c'était fait.

"Je ne vais pas dire que ça m'enchante de voir nos citoyens succomber à l'appel faux mais sans doute rassurant de votre...foi. Mais au moins cela me permettra d'apprendre à vous connaitre davantage."

D'un côté il s'agissait évidemment de passer du temps avec elle pour la surveiller. Mais d'un autre il n'avait pas renoncé à l'idée de découvrir la femme derrière la fanatique, et si possible d'en profiter. Donc de ce point de vue ça l'arrangeait. Et aussi bizarre que ça puisse paraitre, il appréciait sa compagnie, dans une moindre mesure évidemment.

Après plusieurs minutes de marche ils atteignirent le lieu de soins. Zahel pénétra la salle et des symboles divins s'illuminèrent instantanément. Corvus qui avait posé le pied sur la marche s'arrêta net comme si il avait été frappé par la foudre. Il ne fit toutefois pas le lien conscient entre le malaise qu'il ressentait et l'énergie bénie, mettant cela sur le compte de son aversion pour la religion et les pouvoirs qui en découlaient.
Zahel le pria d'entrer l'instant suivant. Sans y réfléchir consciemment, il se couvrit d'un fin bouclier translucide et quasiment invisible. Merci à Joshua pour lui avoir montré comment procéder. Il lui permettrait de
Corvus pénétra dans la salle et adressa un sourire à la prêcheuse sans même avoir remarqué le sort lancé presque par réflexe.

Le bouclier ne tiendrait pas indéfiniment, surtout vu la forte teneur en énergie divine... et plus particulièrement positive. Mais il y avait fort à parier que comme précédemment, il n'aurait qu'à le consolider ou le relancer en cas de besoin et il le ferait là aussi sans s'en rendre vraiment compte.

Corvus dévisagea la jeune femme et inclina la tête sur le côté, une petite mèche de cheveux blonds lui venant lui barrer le front.

"C'est normal d'en faire autant ?"

La question lui avait plus ou moins échappée, c'était à la fois une pique sincère car il s'étonnait de voir une teneur aussi élevée, que ce n'était aussi un peu d'appréhension et d'agacement. Il détestait que les pseudos saints utilisent leurs pouvoirs religieux. Pour lui, adepte de la magie profane, c'était ça la véritable hérésie.
Et le malaise qu'il ressentait, bien qu'il le cache plutôt bien, restait visible à qui savait observer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Juin - 16:33
Après sa tentative infructueuse de faire avouer à Corvus son triste état, Zahel ne tenta pas de persévérer sur le sujet. Elle voyait bien que Corvus était consciemment ou non une personne très colérique qui pouvait faire des choses irréfléchies sur un coup de tête ou un coup de folie. Toute la question était de savoir si le soldat était naturellement comme cela où cela était-il un effet indésirable de sa malédiction.


Respectant sa volonté de changer de sujet, elle le pria de le suivre vers la maison des malades. Le capitaine de la garde pendant les quelques minutes de marches lui demanda ce qu’elle pensait de la cité ? Ce qu’elle fit sans arrière-pensée. En montrant bien évidemment à quel point le culte d’Ether allait devenir puissant et en prévenant subtilement qu’il pourrait avoir quelques troubles dans le futur. Elle sentait également que Corvus était gêné par ses propos, elle connaissait ses goûts athéistes et anti cléricaux, mais elle ne changeait aucunement, car l’athéisme représentait le mal absolu.


Après un lourd silence de plusieurs minutes où Corvus semblait intensément réfléchir avant d’ensuite briser la glace.


"Je ne vais pas dire que ça m'enchante de voir nos citoyens succomber à l'appel faux mais sans doute rassurant de votre...foi. Mais au moins cela me permettra d'apprendre à vous connaitre davantage."


Zahel ne pouvait s’empêcher de sourire, bien qu’il ne reconnaissait aucune religion, il avait dit de l’Eglise de l’Ether qu’elle était rassurante, un mot positif ! Elle fut quelque peu interloquée par la seconde phrase, mais ni prit pas garde, elle n’avait aucun intérêt pour une personne qui s’était effacer au profit d’un culte.


Elle se contenta donc de taquiner Corvus encore un peu plus.


Rassurante ? Monsieur Corvus, je vois que votre opinion de l’Église de l’Ether s’est bien améliorée, c’est fantastique !


Après plusieurs minute de marche, Zahel invita Corvus à entrer dans une salle inondée d’énergie positive afin de le tester. À peine avait-il posé un pas sur la marche qu’il s’arrêta. Il se recouvra d’un boulier que Zahel ne vit pas avant de dévisager la jeune femme.


"C'est normal d'en faire autant ?"


Sa répulsion et cette question trahissaient son problème, c’était désormais certain que ce sort était soit démoniaque soit négatif.


Encore une fois, elle tenta d’installer le doute dans l’esprit de Corvus en lui répondant.

Autant ? Ce ne rien, ce ne sont que les restes de l’émanation des pouvoirs confiés pas le Dieu de ce monde. Si vous pensez que cela est beaucoup attendez de voir la suite… Par ailleurs c’est étrange, vous êtes crispés pourtant la magie positive devrait avoir un effet positif sur les humains en soignant les égratignures ou bien les petites maladies bénigne. Vous auriez dû ressentir la différence car seuls les démons sont affectés négativement pas cette énergie.


Elle ne lui laissa pas le temps de répondre.


Enfin. Bref…. Commençons…


Elle ouvrit doucement les yeux laissant apparaître ses yeux vairons. Rouge sang pour la gauche, bleu azur pour le droit. À l’intérieur d’eux il n’y avait pas de pupille, juste un symbole ancien d’une couleur dorée.


Sur sa peau apparaissaient des symboles divins d’une lumière éblouissante. Dans son dos, 14 ailes pliées d’une couleur blanches parfaites montraient clairement l’origine céleste de son pouvoir.Sur sa peau apparaissaient des symboles divins d’une lumière éblouissante.


L’énergie positive générée était infiniment plus forte qu’auparavant, on pouvait clairement sentir toute l’énergie qui se dégageait d’elle. Enfin au-dessus d’aile apparue une ombre dorée qui avait également 14 ailes ainsi que 3 yeux clos et les deux bras croisés.


Monsieur Corvus ? Allons-y, les malades attendent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Juin - 8:56
Tendit qu'ils marchaient, traversant certains quartiers du cercle pour se rendre sur le lieu de soins que connaissait Zahel, Corvus tenta de faire bonne figure quoi que non sans d'abord faire valoir une fois de plus son avis sur la foi de cette dernière. Ce fut toutefois un échec cuisant car d'une part, elle ne releva pas la pique sur le sous-entendu que c'était une fausse religion, comme toutes les autres, d'autre part elle ne releva pas non plus la fin de sa phrase alors qu'il disait vouloir mieux la connaitre. Il avait pensé la mettre mal à l'aise et se réjouissait d’avance de son inconfort mais hélas, elle lui sourit d'un air ravi.
Corvus ne comprit que lorsqu'elle releva le mot "rassurant". Comme pris en faute, et ne s'y attendant pas du tout, le jeune homme balbutia maladroitement, rosissant comme l'aurait fait un jouvenceau.

"Non, euh... Ce n'est pas ce que je voulais dire."

Mais en fait, si, dans une certaine mesure il fallait croire que son opinion évoluait peut-être un tout petit peu.  Une fois de plus, il allait sans dire qu'elle était nettement plus à l'aise que lui dans le maniement des mots. Raison pour laquelle il préféré garder le silence jusqu'à arriver à destination. Elle avait le don de ne retenir que ce qu'elle voulait.

Le soldat avait finalement laissé la prêcheuse entrer avant lui, et s'était protégé des particules divines sans même s'en rendre compte par un bouclier. Ce dernier ne tiendrait pas des masses mais ça lui ferait gagner du temps et fort heureusement, ses pouvoirs lui permettaient de pallier ce désagrément avec la possibilité d'en recréer un quasiment instantanément. Malgré cela, le malaise qu'il ressentait allait croissant depuis qu'il avait pénétré la pièce derrière Zahel. Tant qu'il avait demandé à la jeune femme si c'était normal. Elle lui répondit que ce n'était rien du tout. A l'énoncé de cette dernière, le regard de Corvus se troubla alors qu'il se rendait effectivement compte qu'il était tendu, poings serrés et comme en état d'alerte. A l'idée que seuls les démons soient affectés, un sourire incrédule étira ses lèvres. Elle ne croyait tout de même pas qu'il en était un...? Alors qu'il allait répondre de manière sarcastique, elle ne lui en laissa pas l'occasion, et ouvrit les yeux.

Ils n'étaient pas de même couleur et des symboles y étaient présents. C'était la première fois qu'il voyait un tel phénomène. Elle se mit à irradier alors que des symboles divins apparaissaient sur sa peau, de même que des ailes d'ange repliées. Le malaise s'accrut encore davantage si bien qu'il avait même l'impression de devoir faire un effort pour rester dans la pièce. Etait-elle un hybride céleste en fin de compte ? Entre les traits doux de son visage, la ferveur de sa foi et cette... démonstration, Corvus pensait de moins en moins qu'elle fut humaine.
Captivé par le spectacle d'une rare beauté, il ne prit même pas garde au fait qu'il s'était mis à transpirer comme sous le coup d'un gros effort.

Si les particules étaient déjà fortes en énergie divine, ce qui avait suivit était à la fois merveilleux et horrible.
Au-dessus d’elle apparue une forme dorée ailée et munie de plusieurs yeux clos et les deux bras croisés qui provoqua une sueur froide au jeune homme. Corvus renforça son bouclier, le rendant nettement plus facilement détectable. Cette fois-ci... consciemment. Sa respiration s'était un peu accélérée et il essuya d'un revers de manche les gouttes de sueur qui perlaient sur son front.

Il devait se rendre à l'évidence, Drake avait raison quand il disait que le sort avait du être composé par un démon et pas juste un nécromancien. Et Zahel venait de le lui démontrer.
Pour autant, ça ne le gênait absolument pas. Après tout, hormis une faiblesse à l'encontre des utilisateur d'énergie positive à doser massive comme c'était le cas ici, le sort dont il était "victime" lui donnaient pas mal d'avantage.
Songeant que l'un d'entre eux était sans doute la manipulation d'énergie négative, lui qui ne s'y était jamais essayé tenta de canaliser cette force pour l'ajouter à son bouclier afin d'accroitre sa résistance. Car après tout, si l'énergie négative appréciait peu l'énergie positive, l'inverse était également vrai. C'était le moment de le tester ?
Non, sans doute pas le bon mais c'était trop tard. La pression au sein de son bouclier lui parut plus facilement tenable alors qu'un plus grand nombre de particules divines étaient stoppées par son bouclier.

Un petit peu moins indisposé qu'avant, il sourit d'un air totalement innocent à Zahel.

"Je vous suis petit ange."

Il ne savait pas du tout combien de temps il tiendrait en canalisant cette énergie lui qui n'y était pas habitué. Sans doute pas longtemps mais pour l'instant, il était bien plus curieux des pouvoirs de Zahel pour s'en faire pour lui. De ses pouvoirs comme de sa véritable nature car de son point de vue, elle n'avait pas grand chose d'humain, hormis son enveloppe corporelle. Il imaginait mal un humain supporter une charge divine aussi phénoménale... Hormis un paladin de haut rang éventuellement. Mais il y en avait peu. Et nettement moins depuis la fameuse nuit où Drake avait pris le pouvoir. Et au-delà de ça, c'était la première fois que Corvus assistait à un tel spectacle et il espérait pouvoir en profiter jusqu'au bout.

Autre chose était remis en cause : elle semblait vraiment croire à ce qu'elle racontait. Si Corvus avait longtemps pensé qu'elle mentait, comme la majorité des prêcheurs, il était conscient que si c'était le cas elle n'aurait pas pu développer des pouvoirs "divins", ou en tout cas aussi hautement ancrés dans l'énergie positive. Ce n'était pas pour lui le signe que son dieu voulait réellement améliorer le plan matériel, c'était avant tout le signe de son engagement à elle. Et bien qu'il rechigne à l'admettre, elle remontait assez fort dans son estime. Il ne comprenait toujours pas le pourquoi de la religion mais bon... Il commençait à croire qu'on pouvait "malheureusement" lui faire confiance. Et c'était une chose horrible car ça remettait en question beaucoup de ses croyances à lui sans pour autant enlever un fait simple : la foi est dangereuse. Et si Zahel parvenait à lui inspirer une certaine forme de respect, même à lui, elle était encore plus dangereuse que prévu.
Quoi qu'il en soit, Drake avait vu juste, sur toute la ligne.

En attendant, il la suivit docilement, toujours en partie concentré dans sa canalisation opposée pour mieux y résister.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: LE CERCLE :: Échoppes-
Sauter vers: