:: LE CERCLE :: Échoppes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Absolution ? [Zahel]

avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 16:52
Corvus était revenu quelques heures plus tôt de son entrevue avec le Roi et en avait profité pour dormir et rattraper un peu de son sommeil en retard. Malheureusement, il avait été dérangé par un scrutateur qui avait cru avoir repéré l'ancienne régente. Si ils devaient lancer une alerte à chaque passage d'une blonde un peu prude ça n'allait pas le faire.

Finalement, incapable de dormir de nouveau, il s'était mis en route pour rejoindre Zahel. La prêcheuse ne tarderait pas à commencer sa charité et Corvus avait maintenant le devoir de l'accompagner pendant son... périple. Il allait s'ennuyer ferme... et la perspective de devoir lui avouer qu'en plus elle avait eu raison à propos de la "corruption" comme disait Drake ne l'enchantait pas du tout. Au contraire, pour Corvus c'était comme si il devait revenir sur l'ensemble de leur discussion, ce qui n'était certes pas exactement le cas. Mais si elle avait eu raison là-dessus, pourquoi pas sur d'autres choses. Non décidément, il n'était pas des plus enthousiastes. Toutefois, il préférait ça à devoir retourner voir son suzerain pour lui indiquer ne pas avoir obéi... A cette pensée, il porta machinalement la main à sa gorge où un large bleu s'étalait et en faisait le tour.

Remettant son arme à la ceinture, Corvus sortit de la caserne et, aidé par les scrutateurs, qui finalement avaient peut-être une réelle utilité même si il n'était pas censé les utiliser de la sorte, il retrouva la "sainte".

Après un instant durant lequel il se contenta de l'observer, et un peu de l'admirer aussi, il finit par soupirer avancer dans sa direction. La rejoignant enfin, il signifia sa présence, qu'elle devait toutefois avoir senti par un léger raclement de gorge, nécessaire si il en voulait pas parler d'une voix trop éraillée.

"Bonjour prêcheuse. Comme convenu et si ça ne vous ennuie toujours pas, je vous accompagnerai durant votre charité."

Il marqua une pause avant de préciser un peu gauchement.

"Corvus Downclaw."

En regardant autour de lui, il tenta machinalement de repérer des gens bizarres mais en fait il y en avait tellement dans le cercle qu'il abandonna vite l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 20:02
Quelque jour après son âpre débat avec le capitaine des protecteurs du nouveau régime. Zahel avait repris ses habitudes et son cycle de vie des Trois Huit. Passant du prêche à la charité, c’est ainsi que dans cette journée ensoleillée, la prêcheuse entreprit son œuvre de théologie en apprenant le mystère d’Ether au plus démunie. Equipée d’un collier Raa’dan, elle n’avait ainsi aucune possibilité d’utiliser la magie à cette heure-ci. Toutefois malgré le fait qu’elle était alors incapable de se défendre, elle était sereine, qui viendrait l’attaquer ? Ce serait absolument stupide. Elle milieu d’un cercle de personne, elle parlait. Après avoir récité un extrait du Livre Saint Originelle, elle l’expliqua.


Comme nous avons pu le voir, ce verset est une exhortation à abandonner le péché, mes frères, mes sœurs. Ether nous invite ainsi à quitter et abandonner la colère, une colère qui ne peut que nous faire du mal, car le seul but de Thymos, le démon de la colère et de propager dans le monde les émotions négatives qu’il contrôle. La Haine, la violence, la souffrance, le désespoir, sont ce que nous voulons pour notre monde ? Par la vertu, purifions-nous !


Condamnons le péché, condamnons la trahison, condamnons la cruauté ! Ensemble recueillons nous. Soyons unis en faisant preuve d’Altruisme. Soyons sympathique avec notre prochain, enseignons et propageons la tempérance ! Ayez une vie de bontés et de bienveillance.


La foule montrant son approbation. Soudain un homme lui adressant la parole, se raclant la gorge.


"Bonjour prêcheuse. Comme convenu et si ça ne vous ennuie toujours pas, je vous accompagnerai durant votre charité. Corvus Downclaw."


Zahel se retourna vers la voix en entendant des gens murmurant à propos des bleus qu’il avait sur le coup tandis que d’autre disait l’avoir vu il y a plusieurs jours dans le quartier des échoppes. Souriant elle continua.


Cette voix, mais c’est vous monsieur le capitaine des protecteurs.


Zahel avait appris son grade bien plus tard.


Je suis heureuse de vous revoir. Comment allez-vous ? Il me semble entendre que vous auriez eu quelques problèmes. termina Zahel sur une mine attristée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 8:51
Corvus avait hésité à s'approcher, entourée comme elle l'était les gens l'épieraient forcément quand il parlerait à Zahel. Mais c'était ça ou attendre qu'elle finisse et ça pouvait être long. Trop long à son gout. Il avait mis un point d'honneur à ne pas écouter le contenu de ce qu'elle disait de peur de s'agacer de nouveau et de tomber dans ses habituels travers de contestation et d'agressivité que le Roi lui avait... conseillé d'éviter. Pour autant, malgré ses efforts quelques mots lui parvinrent, notamment sur la bonté et la non-violence. De son point de vue, la violence était nécessaire, naturel. On retrouvait ce trait partout dans la nature, il n'y avait donc pas de raison de combattre sa propre nature. Il fallait juste la canaliser pour ne pas en faire n'importe quoi. C'était selon lui la différence entre les protecteurs et les hors la loi. Enfin, une des différences.

Aussi et en prenant sur lui, le jeune homme avait fini par s'avancer vers le groupe, avait contourné quelques marauds et s'était directement adressé à Zahel en prenant soin de jeter un regard de défis à ses fidèles pour qu'ils se taisent au lieu de commenter tout et n'importe quoi. Surtout quand il était le sujet de leur attention. Ce qu'ils finirent par faire après que Corvus ait signalé sa présence.

Contre toute attente, Zahel lui sourit. Ah... Visiblement on l'avait avertie de son grade. Dommage... Corvus aurait préféré continuer sans mettre ce "poids" dans la balance de leurs rapports. Mais bon, au moins ça lui éviterait de mentir ou de devoir le lui dire lui-même. En soi peut-être n'y accordait-elle aucune importance. Mais ce n'était pas son cas, pour lui c'était un véritable fardeau mais il comprenait que pour l'heure, il n'y ait personne d'autre. Et puis il n'avait pas vraiment son mot à dire sur la question...

Heureusement pour Corvus, la prêcheuse enchaina. Elle était contente de le voir ? Ah oui ? Sans doute une simple formule de politesse, car il n'y avait pas de raison qu'elle en soit heureuse vu la manière dont leur conversation s'était déroulée... Sauf si elle faisait référence au fait qu'il l'avait aidé en essayant de lui nuire... Là... enfin bref.
Lorsqu'elle fit état aux prétendus problèmes de Corvus, ce dernier porta la main à sa gorge une seconde avant de la retirer en fusillant du regard l'assemblée qui avait semble-t-il vendu la mèche. Pris un peu en porte-à-faux et conscient qu'il ne pourrait pas éluder le sujet, il réprima un soupire.

"Ce n'est rien. Le Roi a simplement voulu..."

Il grimaça mais ne trouvant pas de mot plus adapté, il poursuivit.

"...m'éduquer. Il semble prendre votre foi très à cœur."

Avait-il ajouté précipitamment.
Bon, lui qui se demandait comment introduire le fait que Drake voulait qu'il répare sa faute, voilà qui était plus ou moins fait. Et quitte à ce qu'il y ait du monde, autant en profiter pour gagner un peu plus en popularité.
Corvus fouilla dans un revers de sa veste et en sortit une petite bourse. Avec douceur, il prit la main de Zahel et la lui mit dans la paume.

"De la part de Drake Leckard."

Le tout jeune capitaine retira doucement sa main, profitant du contact pour caresser innocemment ses doigts.

"Il s'excuse, les caisses de l'Etat n'étant pas encore renflouées il ne pourra pas mettre en place tout de suite un service d'urgence pour les plus démunis, mais espère que ce petit pécule vous aidera à apporter un peu de lumière dans leurs ténèbres en attendant."

Il laissa quelques instants à la jolie jeune femme comme à la foule pour intégrer ce qui venait d'être dit et reprit doucement.

"Voulez-vous que je m'éloigne le temps que vous finissiez votre lecture ?"

Si Drake n'était pas intervenu, et si il ne la trouvait pas aussi intrigante, nul doute que Corvus s'y serait pris autrement. Du style la forcer devant ses fidèles à avaler chacune des pièces d'or jusqu'à ce que son estomac explose et qu'elle n'en meurt. Mais il fallait croire qu'il avait assez peur de Drake pour faire de vrais efforts pour le moment, ou qu'il avait un faible pour elle malgré leurs différents, la première hypothèse étant sans doute plus plausible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 18:53
Lorsque Zahel mentionna le grade de Corvus, elle sentit chez lui une gêne, visiblement, il ne devait pas aimer ce poste. Peut-être était-il à ce poste par la force des choses et non pas par sa propre volonté. Zahel pouvait sentir un certain malaise, une instabilité chez Corvus et ainsi avait un peu pitié de lui et comprenait le fait que son âme soit troublée. Lorsqu’elle entendit le fait que Corvus avait des bleus elle le lui demanda directement. Il lui répondit avec un sourire gêné.


"Ce n'est rien. Le Roi a simplement voulu...m'éduquer. Il semble prendre votre foi très à cœur."

Zahel fronça les sourcils ? Éduqué ? Mais qui diantre était ce souverain à frapper ses propres subordonnés. Une pensée fit frémir Zahel. Et su, c’était sa faute. C’est vrai que le coup du Raa Dan avait pu en effet provoquer une telle réaction de la part d’un souverain dans ces temps difficiles. Ivre de colère envers une telle bourde, il aurait pu violenter le fautif. D’un air attristé, elle répondit.

Vraiment ? J’espère que vous n’êtes pas trop blessé. Si cela vous est arrivé par ma faute, je suis profondément désolé.

Elle adoptait un geste d’excuse et semblait extrêmement sincère. Elle semblait avoir totalement oubliée la dernière phrase de Corvus sur l’intérêt du souverain.

Puis le capitaine fouilla dans sa veste et en sorti une petit bourse puis prenant délicatement la main de Zahel, il continua en déclarant.

"De la part de Drake Leckard."

Zahe surprit par la tournure des choses ne répondit pas. Corvus retira ensuite sa main en caressant les doigts de Zahel, ce qui fit que Zahel enleva sa main rapidement.

"Il s'excuse, les caisses de l'Etat n'étant pas encore renflouées, il ne pourra pas mettre en place tout de suite un service d'urgence pour les plus démunis, mais espère que ce petit pécule vous aidera à apporter un peu de lumière dans leurs ténèbres en attendant."

Zahel était en train de réfléchir tandis que des chuchotements se faisaient entendre derrière. Le régent va se convertir ? Les hérétiques ne vont pas apprécier… pouvait-on entendre dans la foule. Zahel toujours interloquée répondit.

Mmm et bien… remerciez votre souverain de ma part Monsieur Corvus. Ether n’oubliera pas cet acte.

En vérité Zahel réfléchissait toujours à la raison qui poussait le souverain à faire cela. Un geste d’excuse ? De rapprochement ? Mystère…

Puis Corvus continua.

"Voulez-vous que je m'éloigne le temps que vous finissiez votre lecture ?"

Zahel qui retrouva peu à peu ses esprits affichait à nouveau un sourire.

Pourquoi vous éloignez Monsieur Corvus ? Vous ne me dérangez pas. Vous pourrez ensuite rapporter mes paroles à votre souverain qui semble être intéressé par la voie de l’Ether.

Oui c’était un petit peu taquin de la part de Zahel qui connaissait l’amour de Corvus pour la religion… mais un cour de théologie obligatoire ne pouvait faire de mal à personne…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 15:59
Alors que Corvus venait d'avouer qu'il s'agissait d'un "traitement de faveur" de la part du vieux Leckard, Zael parut attristée et s’inquiéta du fait qu'il ait été blessé à cause d'elle. Elle alla même jusqu'à s'excuser. Le jeune homme était presque touché de la manière dont elle s'inquiétait mais ça le laissait surtout perplexe. Elle avait vraiment l'air sincère et pourtant tout les séparait l'un l'autre, les idées comme les comportements et en particuliers les croyances.
Il se pencha doucement vers elle et murmura à sa seule intention.

"Vous êtes trop jolie pour vous en faire de si peu et encore plus pour quelqu'un comme moi."

Il esquivait surtout pour ne pas avoir à en parler davantage. Ca le mettait profondément mal à l'aise, aussi préférait-il détourner l'attention de sa question en laissant entendre que ce n'était pas grand chose.

Pour tenter de clore le sujet définitivement, il avait fini par sortir l'or de son veston pour le tendre ouvertement à la prêcheuse en prenant soin de reprendre une partie du discours que Drake lui avait directement tenu à ce propos. Zahel avait l'air étonné, ce qui renforçait sa candeur comme son attrait. Corvus se prit à sourire, surtout parce qu'il était ravi de ce retournement de situation. Mais aussi parce qu'il savait apprécier les jolies choses. Et effectivement c'était ce qu'il souhaitait faire d'elle : sa chose. Surtout dans un aspect tout particulier. Et les murmures n'avaient sans doute rien aidé à son trouble. Corvus s'en accommoda très bien. Tant qu'il n'était pas le centre d'attention, ça irait.

Et alors qu'il lui tendait la bourse, il en profita pour caresser ses doigts des siens, discrètement. Elle retira sa main précipitamment. Dommage. Finalement, une fois l'étonnement passé, Zahel finit par remercier Corvus, du moins voulait-elle que Corvus remercie Drake en son nom.
Le capitaine acquiesça solennellement en signe qu'il transmettrait le message. Étrangement, il savait déjà que Drake apprécierait les termes employés par la jeune femme. Sans doute avait-il encore une fois atteint le but souhaité par cette manœuvre certes un peu nébuleuse.

Toujours est-il que le protecteur demanda à s'éloigner pour la laisser finir avant qu'ils n'aillent faire la charité... Contre toute attente, cette dernière répondit par la négative. Corvus esquissa un sourire amusé. Il s'était fait avoir en beauté. Elle connaissait son dégout pour les religions, ils en avaient déjà assez longuement débattu après tout... Et venait habilement de le contraindre à rester sachant à quel point ça l’ennuierait. Et si il s'éloignait bel et bien ça le desservirait lui et Drake encore davantage. Et inutile de dire qu'il ne pouvait pas se le permettre à moins de vouloir devenir un gibier à son tour. Hors il préférait être le chasseur, si possible.

Avec un regard qui voulait dire "bien joué", Corvus acquiesça poliment (même si tout le monde pouvait voir qu'il n'était pas à l'aise) et s'adossa à un muret à quelques pas.

Décidé à prendre son mal en patience, il avait toutefois énormément de mal à cacher son agacement et plusieurs fois, il avait soupiré ou éclaté d'un rire si fort que les fidèles s'étaient retournés vers lui pour le fusiller du regard. Qu'à cela ne tienne, Corvus n'allait pas cacher non plus totalement ce qu'il pansait pour faire plaisir à un monarque.. lui avait peut-être sauvé la vie et en tout cas qui l'avait visiblement asservi à dessein. Avoir connaissance d'une telle chose avait perturbé Corvus. En temps normal il aurait immédiatement rejoint les rebelles, ou les hors la loi pour davantage de plaisir, mais son état faisait qu'il était incapable de réellement se rebeller et que même certaines de ses idées ou de ses réactions ne semblaient plus totalement être les siennes. Drake disait qu'il s'y ferait et c'était surement vrai. Mais c'était cela qui lui faisait vraiment peur, qui le terrifiait même...

A la fin de la prêche, Corvus se redressa en réprimant maladroitement un bâillement.

"Joli discours." lança-t-il pour se rendre aimable.

Il en avait marre de rester immobile. Tellement qu'il avait presque hâte de faire la charité tant il voulait faire taire tous ces boniments. Ou du moins ne plus les entendre.

"Par où commençons-nous ? Comment puis-je vous aider ?"

C'était sortit un peu trop vite. A la base il n'était censé que l'accompagner. Mais entre l'agacement d'avoir du écouter ces... choses et les demandes de son suzerain, les paroles étaient sorties toutes seules et le plus naturellement du monde. Une personne qui aurait pris la conversation à ce moment là aurait cru qu'il était réellement enthousiaste à l'idée de rendre service. Ce n'était pas le cas. Il regretta ses paroles à peine les avait-il sorties. Mais c'était trop tard.
Ce n'était sans doute pas la mort mais... Il n'avait que peu envie de rendre service à ce point. La charité. Quelle idée ! Qu'est ce qui lui avait pris...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 17:58
Alors que Zahel s’excusa de sa possible implication en toute sincérité devant Corvus, celui ci pencha vers elle, lui murmurant à l’insu de tous.

"Vous êtes trop jolie pour vous en faire de si peu et encore plus pour quelqu'un comme moi."

Zahel fut légèrement ébranlée, elle avait beau être extrêmement pieuse, elle n’en était pas moins une humaine tout ce qu’il y a de plus banale. Cela faisait longtemps que quelqu’un ne l’avait pas complimenté de cette manière physiquement parlant, pour être exact depuis son arrivée dans la Cité. Comme pour la généralité, ce compliment faisait plaisir et Zahel souriait en remerciement. Elle fut également interloquée par la deuxième partie de la phrase sur sa perception que le capitaine avait de lui-même. Ainsi, elle répondit :

Monsieur Corvus, ne vous sous-estimez pas à ce point.

Pour changer de sujet, le capitaine donna à Zahel l’or que lui avait donné son souverain, Corvus semblait amusé de la surprise de Zahel car il la regardait en souriant. Toutefois, il avait un air étrange sur le visage même si Zahel ne savait pas pourquoi. C’était un homme bien étrange et mystérieux. En lui tendait sa main, il y eu un contact physique bien trop gênant, ce qui entraina un geste de recul de la main de la part de Zahel. Toutefois, se reprenant bien rapidement, elle demanda au soldat de remercier son souverain, ce qu’il ferait visiblement.

Enfin alors que le soldat proposa de se retirer temporairement, Zahel lui tendit un petit piège qui l’obligea à rester écouter une longue étude de la Théologie. Corvus afficha un sourire amusé, il devait sentir s’être fait totalement avoir et accepta avec un regard qui voulait dire bien joué.

C’est tout naturel répondit la prêcheuse avec une sourire taquin.

Obligé d’écouter le prêche, Corvus dû écouter des choses qui ne l’intéressait pas durant une heure. Il ne cacha pas son ennui avec des soupirs et des rires bruyants qui faisaient se retourner l’assemblée. Mais Zahel gardait son calme et son sourire tout en lui lançant quelques piques comme elle en avait l’habitude.

À la fin du prêche et du sermon, Zahel vint vers le soldat tandis que celui se releva en baillant.

"Joli discours." Lança t-il tout de même

Zahel en souriant le remercia, lorsqu’elle observait Corvus, elle pouvait sentir qu’il était donc un assoiffée de liberté, c’était étrange de le voir se restreindre à un rôle de soldat gradé.

"Par où commençons-nous ? Comment puis-je vous aider ?"

Corvus avait l’air de se mordre la langue pour une raison inconnue, mais du côté de Zahel le sourire s’était effacer actuellement. Quelque chose ne lui plaisait absolument pas. Elle dit avec gène.

Et bien… si vous voulez me suivre, nous devons aller dans un hôpital de fortune pour soigner les malades… Mais avant… il faut retirer ce collier antimagique…

Zahel connaissait la nature de Corvus et redoutait ce qu’il pouvait faire pour se venger de son court de théologie obligatoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 14:10
Corvus était incroyablement mal à l'aise. Et ce n'était pas seulement du au savon qu'il s'était fait passé par Drake Leckard mais aussi et surtout par son égo mal placé. Il détestait devoir revenir sur quelque chose qu'il avait dit ou fait. D'ailleurs en général il ne le faisait pas quand bien même il devait passer en cours martiale. Mais étant donné que Drake jouait dans la cours des grands, il avait clairement fait comprendre à son subordonné qu'il n'hésiterait pas à le faire disparaitre. Ou pire... Corvus ne se faisait pas d'illusion quant aux capacités mentales du souverain, y compris en magie spirituelle. Il y avait donc fort à parier que le prochaine fois qu'il le décevait, il perdrait un morceau de lui-même. Soit son corps en mourant, soit son esprit si Drake se mettait en tête de le remanier d'une manière qui lui convenait davantage. Pour toutes ces raisons, Corvus avait décidé de faire des "efforts". Malheureusement, ce n'était pas son fort il doutait de pouvoir se tenir constamment sur un moyen ou long terme mais c'était une autre histoire.

Pour le moment, il était avec Zahel. Celle-ci s'était inquiétée d'être à l'origine de ses blessures. Le capitaine n'avait pas envie d'en parler. Ce serait devoir encore plus admettre... un certain nombre de choses comme de devoir repenser à ce pénible moment. Aussi avait-il préféré détourner le sujet tout en prêchant le vrai et lui avait fait un compliment auquel elle avait sourit de plaisir. Bien, c'était déjà ça ! Toutefois,elle lui demanda également de ne pas se sous-estimer. Qu'en savait-elle dans le fond ?! Et ce n'était pas tout à fait vrai... Corvus était très conscient de ses qualités comme de ce que les gens prenaient pour des défauts. Et ça lui convenait tout à fait. Là il avait juste souligné sans le vouloir le fait qu'il soit apparemment très... remplaçable.

Le jeune homme détourna la tête sans renchérir, peu enclin à relancer le sujet. Il saisit l'occasion de donner l'or à la jeune femme. En plus d'un le moment opportun vu la foule amassée, ça permettrait aussi de clore ce sujet une bonne fois pour toutes. Il reprit les mots du souverain pour expliquer de quoi il retournait après quoi il lui demanda à pouvoir s'éloigner... Mais elle parvint habilement à faire en sorte qu'il reste. Ce petit jeu en deviendrait presque amusant.

Malgré tout, il s'ennuya ferme à écouter Zahel déblatérer ses idioties. Si il tentait vaguement de se contenir, de gros soupirs et quelques rires moqueurs avaient tout de même réussi à lui échapper, ce qui lui avait valu des "chht" agacés de la part de certains fidèles. Non, décidément, Corvus n'appréciait pas les religions et celle-ci ne faisait pas exception pour ce qu'il entendait. C'était risible. Pas besoin de devenir les esclaves d'un dieu quelconque pour essayer d'agir convenablement. Pas besoin de craindre un dieu non plus. Ils n'avaient pas le droit d'intervenir sur le plan matériel eux-mêmes tout le monde le savaient. Et du point de vue de Corvus, les dieux étaient de vulgaires vampires. Ses suceurs, non pas de sang mais d'énergie. Ils profitaient de la foi pour devenir plus forts.

Le sermon enfin terminé, il rejoignit Zahel et lui demanda d'un ton pressé en quoi il pouvait l'aider. La jeune femme perdit son sourire mais ce n'est que lorsqu'elle désigna son rada'an qu'il comprit. Il faut dire que voir des gens avec ne le choquaient nullement. Ou peut-être que c'était le signe qu'il en aurait bien fait son esclave personnel... Dans tous les cas, il mit une très longue seconde à comprendre et sortit de la même poche de veston que précédemment, une petite clé. Il n'appréciait pas l'idée de lui retirer et qu'elle puisse utiliser ses pouvoirs. Même si il s'agissait de soigner, a priori, Corvus détestait se dire qu'ils devaient leur guérison à de la magie divine et non profane. Malheureusement, les guérisseurs de la cité étaient peu nombreux et tous croulaient sous les demandes. S'abstenant de tout commentaire, il répondit.

"Permettez que je vous le retire."

Sans vraiment attendre de consentement de sa part étant donné qu'elle l'avait demandé, il passa dans son dos et décala les cheveux de la jeune femme afin de voir son cou, et donc la serrure. Avec douceur, il reposa les cheveux par-dessus l'épaule gauche de Zahel, tout en effleurant de la même façon la base de sa nuque tendit qu'il la libérait du collier d'anti magie.
Une fois que ce fut fait, il récupéra le collier qu'il glissa à sa ceinture tendit qu'il rangeait la clé.

Revenant face à elle, il regarda autour d'eux. Le petit groupe de fidèles s'était dissout et la petite place était redevenue 'normale'.

"Je vous suis." annonça-t-il.

Sur le chemin, il hésita plusieurs fois avant de finalement crever l’abcès. Non pas qu'il ne fasse pas confiance à Drake, et encore moins à elle. Mais l'idée qu'un sort le contrôle et le place sous le joug magique de son Roi ne lui plaisait pas. Au prix d'un énorme effort, la corruption n'aidant pas, il reprit la parole d'un ton aussi dégagé que possible, mais très peu convaincant.

"Le Roi m'a avoué que vous aviez vu juste concernant le sortilège de contrôle. Mais il m'a aussi dit qu'il avait eu le choix entre me laisser mourir ou... stabiliser le sort d'après ses propres mots. Effectivement j'étais... mal en point au moment de son intervention. Mais..."

Corvus se sentait nettement plus fort physiquement et plus puissant magiquement depuis cette nuit. Et maintenant il comprenait pourquoi. Mais il préférait faiblir un peu plus mais garder sa liberté.
Il tentait vainement de lui demander si elle pouvait le retirer mais n'y parvenait pas. D'ailleurs, alors qu'il ouvrait la bouche pour le formuler clairement, les nervures noires réapparurent quelques instants sans qu'il ne s'en rende compte. Elles semblaient parcourir l'ensemble de son corps car remontaient dans son cou comme sur une petite partie de son visage et ses mains également les laissaient voir en cet instant. Son regard bleu-gris se voilà, son ton s'obscurcissant avec lui.

"Laissez-tomber. Je vais bien"

Soudainement presque agressif, Corvus porta discrètement la main à sa ceinture, main posée sur la garde de son épée. Il n'avait pas eu le temps de lui confier le reste de ce que Drake Leckard lui avait dit à ce propos. A savoir qu'elle provenait d'un démon majeur et pas de la simple utilisation de magie noire. Si Corvus n'avait pas prêté attention à ce propos sur le coup, l'élément qui en découlait était pourtant crucial puisque ça sous-entendait que seule une entité d'une puissance encore supérieure aurait une chance de la lui supprimer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 18:25
Lorsque Zahel s’était inquiétée des blessures de Corvus, ce dernier avait rapidement changé de sujet. Il avait l’air extrêmement mal à l’aise actuellement et le sujet semblait un petit peu douloureux pour lui. Zahel pouvait comprendre cela, il est clair que de parler du fait que son propre souverain l’avait frappé ou du moins étrangler de manière assez violente n’était pas un souvenir que l’on aimait ressasser.

Après une brève discussion, le capitaine des protecteur proposa de se retirer temporairement ce que Zahel habilement ne lui permit pas, l’obligeant à rester une heure à écouter des choses qu’ils détestait, ce qu’il ne cachait pas par ses bruyants soupirs et rires qui énervait les foules.

Une fois le prêche achevé, Zahel et Corvus se retrouvèrent et ce dernier demanda en quoi il pouvait l’aider avant de mordre la langue. Zahel lui expliqua son programme avant de demander à ce qu’il lui retire le collier anti magique qui enchaînait ses pouvoirs. Ce qu’il fit après avoir mit quelques secondes à comprendre sans pour autant la prévenir. Se décalant dans son dos et déplaçant ses cheveux sur son épaule tout en effleurant sa nuque volontairement pour Zahel afin de retirer le collier. Zahel serrait les dents, dans une situation normale, dans ce genre de situation, elle aurait déployé sa magie divine dans son dos pour le forcer à reculer, mais pour deux raisons elle ne le pouvait pas. Ce n’est pas que cela était interdit par les Etheristes qui n’était pas familier au concept du pacifisme pur et du fait de tendre l’autre joue. Non c’était tout d’abord, car elle n’avait pas accès à sa magie mais surtout par le fait que d’utiliser la magie sur un garde pouvait être malvenu et grave de conséquence.

Une fois la situation terminée, il lui dit qu’il l’a suivrait d’un ton presque innocent. Zahel reprenant son air habituel, l’invita donc à le suivre dans les rues du cercle. Alors qu’il marchait en silence depuis quelques minutes, le capitaine parla soudainement sur un ton visiblement perturbé.

"Le Roi m'a avoué que vous aviez vu juste concernant le sortilège de contrôle. Mais il m'a aussi dit qu'il avait eu le choix entre me laisser mourir ou... stabiliser le sort d'après ses propres mots. Effectivement j'étais... mal en point au moment de son intervention. Mais..."

Zahel l’observait d’un regard oblique de son œil gauche à nouveau entrouvert, dès le début de sa phrase, elle sentie quelque chose dans le corps de Corvus qui se développait. Elle était contente de voir que Corvus admettait qu’elle ne lui avait pas menti, elle le fut beaucoup moins quand elle ne vu que Corvus ne put pas terminer sa phrase alors que des nervures d’un noir démoniaque commençaient à apparaître sur son corps bien qu’il ne semblait pas s’en rendre compte.

À partir de ce moment-là, Zahel comprit quelque chose, cette chose l’empêchait de parler afin qu’on l’aide, c’était extrêmement vicieux et géant car cela pouvait gravement endommager les gens.

Soudainement devenu agressif et portant sa main à son épée, il lui dit que finalement, il allait extrêmement bien.

Un pouvoir qui n'affectait donc seulement pas le corps, mais aussi l’esprit, intéressant. Zahel était visiblement intéressé pour en apprendre plus sur ce pouvoir. Elle se retourna subitement vers Corvus d’un air calme et déterminé.

Monsieur Corvus, cela ne sert à rien de tenter de prendre votre épée, tout ce que vous ferez avec ne fera que nuire à vous-même, à cette ville et à votre souverain. Ce genre de geste est totalement inutile… Monsieur Corvus, je vais vous poser une question simple, vous m’avez parlé d’un sortilège. Si vous pensez que vous allez très bien dites-le, si vous avez besoin d’aide, ne parlez pas ou ajoutez simplement le mot oui dans la phrase que vous souhaitez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Juin - 11:12
Le jeune capitaine avait fini par avouer à sa missionnaire préférée, façon de parler évidemment, qu'elle avait vu juste à propos du sort de corruption. Ca revenait à dire qu'il reconnaissait en parti sa valeur, ou en tout cas, qu'elle ne lui avait donc pas menti sur le sujet. Une belle avancée pour lui qui l'avait ouvertement traité de menteuse l'avant-veille. Toutefois, si il avait eu dans l'idée d'accepter qu'elle l'ausculte, il ne put en arriver jusque là.
Si la corruption se défendait ouvertement, Corvus ne s'en rendait pas du tout compte. Pour lui il venait simplement de changer d'avis et bien que ça ait été un peu brusque, en fin de compte, il n'acceptait pas qu'une religieuse le touche de ses pouvoirs. C'était trop... dangereux. Il ignorait pour quelle raison il avait un tel sentiment mais il était soudain prédominant, ce qui expliquait son agressivité soudaine et le fait qu'il ait même mis sa main à l'épée qui lui barrait le flanc, prêt à s'en saisir pour occire la demoiselle si elle insistait.

De son côté, il remarquait qu'elle avait ouvert un œil et l'impression qui s'en dégageait lui confirmait de ne pas se laisser avoir. Zahel se tourna finalement vers lui. Son air calme et déterminé ne lui disait rien qui vaille. Elle prit la parole.
Elle lui indiqua tout d'abord qu'il n'avait aucune raison de se saisir de son épée. Aucune raison de la dégainer. N'était-elle donc pas une menace ? Rien n'était moins sur. Mais elle insista plutôt sur le fait qu'une telle action lui nuirait à lui-même comme à son souverain. Corvus grimaça alors que l'entrevue qu'il avait eu avec Drake lui revenait en mémoire, tout comme les recommandations qui avaient suivies.

Corvus finit par délaisser son épée, sans se détendre pour autant. Il avait toujours ce regard comme voilé, obscurcit. Finalement, Zahel avait continué en lui posant une question : allait-il bien ? Elle émit plusieurs réponses possibles et lui demandait d'en choisir une.
Sans réelle hésitation, Corvus prit la parole.

"Je vais bien."

Le ton était catégorique mais pas aussi agressif que précédemment. Plutôt calmé, Corvus fit toutefois un pas vers elle.

"J'espère que vous n'êtes pas trop déçue. Auquel cas je me ferai une joie de me racheter... A ma manière évidemment."

Le jeune capitaine plissa les yeux tendit qu'il la dévisageait.
Visiblement le contrôle qu'avait sur lui le sortilège était total. Ou peut-être qu'il s'en accommodait très bien d'une certaine manière. Il fallait dire qu'il recherchait la puissance et bien qu'il soit épris de liberté, ce fait était indéniable compte tenu de la nature d'un de ses pouvoirs qui le rendait presque dépendant. Accro à la puissance magique des autres dont il se gorgeait pour développer et asseoir les siens. Sans doute sa nature première n'était-elle pas tant que ça en inadéquation avec la corruption pour qu'elle prenne si vite -avec l'aide de Drake- et s'ancre si profondément. Mais tout cela, il n'en avait pas conscience.

A l'heure actuelle tout ce dont il se rendait compte c'était qu'il se sentait plutôt fort quoi qu'un peu fatigué et qu'il n'aurait pas du aller dans le détail. Simplement lui dire qu'il la voyait moins comme une menteuse était amplement suffisant. Mais il avait avoué davantage. C'était dommage mais c'était comme ça. Et elle de son côté n'avait pas tort quant au fait qu'il nuirait à Drake si il se mettait à l'attaquer. Toutefois, il ferait ce qu'il faudrait pour se préserver. Entièrement.

Le calme de la jeune femme avait fini par déteindre sur lui malgré tout. Les nervures demeurèrent visibles mais moins présentes, comme atténuées.
Corvus lui fit signe de reprendre sa route et l'invita d'un geste à passer devant.

"Allons-y, ce serait dommage que des malades ne meurent pendant que nous bavassons."


Oui c'était le terme. Pour Corvus le sujet n'était pas important. Ou en tout cas nettement moins que quelques secondes plus tôt. Il emboiterait le pas à Zahel si cette dernière se remettait en route et voulu tout de même détourner son attention.

"Que pensez-vous de notre ville pour le moment ? Vous commencez à vous sentir chez vous ?"

Il ne s'agissait ni plus ni moins que de voir si elle comptait y rester ou pas. Il s'attendait à ce qu'elle reste évidemment, mais continuait à espérer qu'elle aille prêcher ailleurs et si possible très très très loin de Targatt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Juin - 17:51
Après avoir remarqué l’état de Corvus rongé par un mystérieux pouvoir négatif et fait visiblement par des forces démoniaques ; Zahel se retourna vers lui et lui demanda s'il allait réellement bien. Au fond d’elle savait pertinemment que non pour avoir vu la corruption s’activer, mais en apparence elle ne montra rien de tout ça.

Le soldat qui était au bord d’une folie mesurée rengaina son épée devant les habiles menaces de Zahel qui pourrait être enclenché par ce geste stupide. Mais Zahel pouvait toujours voir que l’homme était tendu et avait le regard obscurci, même pour Zahel il était difficile de savoir si Corvus était conscient on non. Il avait plusieurs choix, il lui répondit simplement.

"Je vais bien."

D’un ton catégorique, même si l’on pouvait sentir que sa rage avait baissé depuis quelques secondes

"J'espère que vous n'êtes pas trop déçue. Auquel cas je me ferai une joie de me racheter... À ma manière évidemment."

Zahel répondit avec un sourire.

Ne vous en faites pas pour moi, le fait de savoir que vous allez bien me rassure.

Bien sur c’était faux, pour elle, il n’était pas vraiment lui-même, mais accepta de fermer cette discussion pour l’instant car cela pouvait devenir dangereux. Il y avait plusieurs autres moyens de vérifier ce qu’était ce sort parasite. Les idées germaient déjà en elle et rapidement elle sut quoi faire.

De son côté, les veines noires commencèrent à disparaître, il se calmait visiblement, c’était terriblement mieux comme cela. Puis rapidement, il tenta de changer de sujet en invitant Zahel à reprendre sa route avec un geste et une phrase tellement ironique.

"Allons-y, ce serait dommage que des malades ne meurent pendant que nous bavassons."

En effet, ce serait dommage mais cette probabilité était extrêmement faible. Zahel savait qui était malade et qui était dans un état d’agonie. Naturellement si quelqu’un allait bientôt mourir elle l’aurait su et aurait changé son programme pour l’accompagner jusqu’à la fin mais elle décida tout de même de jouer le jeu.

Vous avez parfaitement raison suivez-moi je vous prie

Puis après quelque pas, Corvus tenta de faire oublier le sujet à Zahel

"Que pensez-vous de notre ville pour le moment ? Vous commencez à vous sentir chez vous ?"

Zahel répondit

Eh bien, je commence enfin à connaître très bien la ville, sa situation et son fonctionnement.Eh bien, je commence enfin à connaître très bien la ville, sa situation et son fonctionnement. Mais peu à peu, le culte du véritable Dieu progresse… bien plus vite que les hérésies qui hantent cette ville ainsi je commence donc à me sentir ici comme chez moi. J’ai bon espoir que le culte de l’Ether puisse prochainement faire face aux hérésies centenaires de cette cité afin de rétablir la véritable foi.

En effet, elle ne mentait pas, la vitesse d’expansion du culte de l’Ether était rapide surtout dans le cercle, qui représentant la majorité de la population. Les Etheristes comme les Hayilis ne cachaient que peu leurs haines mutuelles. Si pour l’instant ils étaient tenus par les derniers évènements et les réformes de Drake, il y avait de bonne chance que cela tourne un genre en guerre de religion, et de toute façon c’était ce que les deux religions avaient en tête une fois que le gouvernement desserrerait un peu le collier.

Après une longue marche, ils arrivèrent enfin à la zone où Zahel soignait les malades, alors qu’elle mit un pas dans la pièce, des symboles d’énergie divine s’allumèrent. Des particules d’énergie positive si nocive pour les démons balayait les pièces dans tous les sens, Zahel avait fait en sorte que les particules positives soit aussi concentrées que dans les salles principales des églises Etheristes de sa terre natale. Elle se tourna vers Corvus et le pria d’entrer.

C’était son premier test concernant le sort de Corvus. Pouvait-il supporter des particules positives ? Ou Corvus n’arriverait pas à rentrer ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Juin - 10:59
Corvus s'était finalement plus ou moins calmé. Non qu'il ait été particulièrement agité ou énervé mais il était de base assez sanguin et le sort de corruption n'arrangeait rien. Pourtant Zahel, en conservant une attitude rationnelle et calme, un comble pour une fanatique comme elle, était parvenue à faire entendre raison à Corvus qui avait finalement renoncé à faire usage de son épée ou de ses sorts. La jeune femme avait finalement suggéré au capitaine du protectorat de lui faire comprendre si il avait besoin d'aide par un subterfuge grossier.

Si Corvus le comprenait, le sort ne faisait qu'un avec lui avait connaissance de la même chose. L'un ne pouvait rien caché à l'autre car ils étaient parti intégrante l'un de l'autre. A la manière d'une symbiose forcée entre un parasite et son hôte et à ceci près que la parasite changeait assez l'hôte pour garder une forme de contrôle que ce dernier ne percevait pas du tout comme telle. Un sort vicieux, pernicieux et transmissible, quoi que sans doute pas à Zahel compte tenu de son... attache.

Sans répondre à Zahel de la manière qu'elle escomptait visiblement, Corvus la taquina en précisant qu'il se ferait une joie de se racheter auprès d'elle si sa déception était trop grande. Elle répondit par la négative en affirmant être rassurée de savoir qu'il allait bien. Bon, une bonne chose de faite. Peut-être cesserait-elle de lui poser des questions aussi négligeables.

Il proposa de ne pas perdre davantage de temps et de rejoindre les malades, blessés, mourants et autres cas qu'elle souhaitait aider et soigner et il lui emboita le pas. Sur le chemin, soucieux de rendre sa présence agréable comme de détourner son attention de lui, il lui demanda son opinion à propos de la cité. S'y plaisait-elle assez pour rester ?

De toute évidence... oui. Le soldat fit tous les efforts du monde pour rester neutre et impassible mais à mesure qu'elle parlait il se rappelait à quel point elle pouvait être dangereuse... Principalement de par ses croyances. Il n'aimait pas du tout ses propos et s'offusqua mentalement de s'être presque laissé berner par son joli minois. Non pas qu'il ait succombé à son charme mais... peut-être juste un tout petit peu. Pourtant, elle venait de lui démontrer une fois de plus qu'elle restait une ennemie de la cité. Enfin, selon la conception laïque de Corvus s'en faisait en tout cas. Si ça ne tenait qu'à lui, il la ferait disparaitre au beau milieu de la nuit sans que quiconque ne soit au courant. Peut-être le devrait-il d'ailleurs..?

Il voyait lui-même à quel point le culte d'Ether plaisait. C'était peut-être l'attrait de la nouveauté. Il l'espérait mais nourrissait des doutes raisonnables sur le sujet. Alors qu'il ruminait ses pensées, il se rendit compte qu'elle avait cessé de parler.
Combien de temps avait duré son silence ? De toute façon c'était fait.

"Je ne vais pas dire que ça m'enchante de voir nos citoyens succomber à l'appel faux mais sans doute rassurant de votre...foi. Mais au moins cela me permettra d'apprendre à vous connaitre davantage."

D'un côté il s'agissait évidemment de passer du temps avec elle pour la surveiller. Mais d'un autre il n'avait pas renoncé à l'idée de découvrir la femme derrière la fanatique, et si possible d'en profiter. Donc de ce point de vue ça l'arrangeait. Et aussi bizarre que ça puisse paraitre, il appréciait sa compagnie, dans une moindre mesure évidemment.

Après plusieurs minutes de marche ils atteignirent le lieu de soins. Zahel pénétra la salle et des symboles divins s'illuminèrent instantanément. Corvus qui avait posé le pied sur la marche s'arrêta net comme si il avait été frappé par la foudre. Il ne fit toutefois pas le lien conscient entre le malaise qu'il ressentait et l'énergie bénie, mettant cela sur le compte de son aversion pour la religion et les pouvoirs qui en découlaient.
Zahel le pria d'entrer l'instant suivant. Sans y réfléchir consciemment, il se couvrit d'un fin bouclier translucide et quasiment invisible. Merci à Joshua pour lui avoir montré comment procéder. Il lui permettrait de
Corvus pénétra dans la salle et adressa un sourire à la prêcheuse sans même avoir remarqué le sort lancé presque par réflexe.

Le bouclier ne tiendrait pas indéfiniment, surtout vu la forte teneur en énergie divine... et plus particulièrement positive. Mais il y avait fort à parier que comme précédemment, il n'aurait qu'à le consolider ou le relancer en cas de besoin et il le ferait là aussi sans s'en rendre vraiment compte.

Corvus dévisagea la jeune femme et inclina la tête sur le côté, une petite mèche de cheveux blonds lui venant lui barrer le front.

"C'est normal d'en faire autant ?"

La question lui avait plus ou moins échappée, c'était à la fois une pique sincère car il s'étonnait de voir une teneur aussi élevée, que ce n'était aussi un peu d'appréhension et d'agacement. Il détestait que les pseudos saints utilisent leurs pouvoirs religieux. Pour lui, adepte de la magie profane, c'était ça la véritable hérésie.
Et le malaise qu'il ressentait, bien qu'il le cache plutôt bien, restait visible à qui savait observer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Juin - 16:33
Après sa tentative infructueuse de faire avouer à Corvus son triste état, Zahel ne tenta pas de persévérer sur le sujet. Elle voyait bien que Corvus était consciemment ou non une personne très colérique qui pouvait faire des choses irréfléchies sur un coup de tête ou un coup de folie. Toute la question était de savoir si le soldat était naturellement comme cela où cela était-il un effet indésirable de sa malédiction.


Respectant sa volonté de changer de sujet, elle le pria de le suivre vers la maison des malades. Le capitaine de la garde pendant les quelques minutes de marches lui demanda ce qu’elle pensait de la cité ? Ce qu’elle fit sans arrière-pensée. En montrant bien évidemment à quel point le culte d’Ether allait devenir puissant et en prévenant subtilement qu’il pourrait avoir quelques troubles dans le futur. Elle sentait également que Corvus était gêné par ses propos, elle connaissait ses goûts athéistes et anti cléricaux, mais elle ne changeait aucunement, car l’athéisme représentait le mal absolu.


Après un lourd silence de plusieurs minutes où Corvus semblait intensément réfléchir avant d’ensuite briser la glace.


"Je ne vais pas dire que ça m'enchante de voir nos citoyens succomber à l'appel faux mais sans doute rassurant de votre...foi. Mais au moins cela me permettra d'apprendre à vous connaitre davantage."


Zahel ne pouvait s’empêcher de sourire, bien qu’il ne reconnaissait aucune religion, il avait dit de l’Eglise de l’Ether qu’elle était rassurante, un mot positif ! Elle fut quelque peu interloquée par la seconde phrase, mais ni prit pas garde, elle n’avait aucun intérêt pour une personne qui s’était effacer au profit d’un culte.


Elle se contenta donc de taquiner Corvus encore un peu plus.


Rassurante ? Monsieur Corvus, je vois que votre opinion de l’Église de l’Ether s’est bien améliorée, c’est fantastique !


Après plusieurs minute de marche, Zahel invita Corvus à entrer dans une salle inondée d’énergie positive afin de le tester. À peine avait-il posé un pas sur la marche qu’il s’arrêta. Il se recouvra d’un boulier que Zahel ne vit pas avant de dévisager la jeune femme.


"C'est normal d'en faire autant ?"


Sa répulsion et cette question trahissaient son problème, c’était désormais certain que ce sort était soit démoniaque soit négatif.


Encore une fois, elle tenta d’installer le doute dans l’esprit de Corvus en lui répondant.

Autant ? Ce ne rien, ce ne sont que les restes de l’émanation des pouvoirs confiés pas le Dieu de ce monde. Si vous pensez que cela est beaucoup attendez de voir la suite… Par ailleurs c’est étrange, vous êtes crispés pourtant la magie positive devrait avoir un effet positif sur les humains en soignant les égratignures ou bien les petites maladies bénigne. Vous auriez dû ressentir la différence car seuls les démons sont affectés négativement pas cette énergie.


Elle ne lui laissa pas le temps de répondre.


Enfin. Bref…. Commençons…


Elle ouvrit doucement les yeux laissant apparaître ses yeux vairons. Rouge sang pour la gauche, bleu azur pour le droit. À l’intérieur d’eux il n’y avait pas de pupille, juste un symbole ancien d’une couleur dorée.


Sur sa peau apparaissaient des symboles divins d’une lumière éblouissante. Dans son dos, 14 ailes pliées d’une couleur blanches parfaites montraient clairement l’origine céleste de son pouvoir.Sur sa peau apparaissaient des symboles divins d’une lumière éblouissante.


L’énergie positive générée était infiniment plus forte qu’auparavant, on pouvait clairement sentir toute l’énergie qui se dégageait d’elle. Enfin au-dessus d’aile apparue une ombre dorée qui avait également 14 ailes ainsi que 3 yeux clos et les deux bras croisés.


Monsieur Corvus ? Allons-y, les malades attendent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Juin - 8:56
Tendit qu'ils marchaient, traversant certains quartiers du cercle pour se rendre sur le lieu de soins que connaissait Zahel, Corvus tenta de faire bonne figure quoi que non sans d'abord faire valoir une fois de plus son avis sur la foi de cette dernière. Ce fut toutefois un échec cuisant car d'une part, elle ne releva pas la pique sur le sous-entendu que c'était une fausse religion, comme toutes les autres, d'autre part elle ne releva pas non plus la fin de sa phrase alors qu'il disait vouloir mieux la connaitre. Il avait pensé la mettre mal à l'aise et se réjouissait d’avance de son inconfort mais hélas, elle lui sourit d'un air ravi.
Corvus ne comprit que lorsqu'elle releva le mot "rassurant". Comme pris en faute, et ne s'y attendant pas du tout, le jeune homme balbutia maladroitement, rosissant comme l'aurait fait un jouvenceau.

"Non, euh... Ce n'est pas ce que je voulais dire."

Mais en fait, si, dans une certaine mesure il fallait croire que son opinion évoluait peut-être un tout petit peu.  Une fois de plus, il allait sans dire qu'elle était nettement plus à l'aise que lui dans le maniement des mots. Raison pour laquelle il préféré garder le silence jusqu'à arriver à destination. Elle avait le don de ne retenir que ce qu'elle voulait.

Le soldat avait finalement laissé la prêcheuse entrer avant lui, et s'était protégé des particules divines sans même s'en rendre compte par un bouclier. Ce dernier ne tiendrait pas des masses mais ça lui ferait gagner du temps et fort heureusement, ses pouvoirs lui permettaient de pallier ce désagrément avec la possibilité d'en recréer un quasiment instantanément. Malgré cela, le malaise qu'il ressentait allait croissant depuis qu'il avait pénétré la pièce derrière Zahel. Tant qu'il avait demandé à la jeune femme si c'était normal. Elle lui répondit que ce n'était rien du tout. A l'énoncé de cette dernière, le regard de Corvus se troubla alors qu'il se rendait effectivement compte qu'il était tendu, poings serrés et comme en état d'alerte. A l'idée que seuls les démons soient affectés, un sourire incrédule étira ses lèvres. Elle ne croyait tout de même pas qu'il en était un...? Alors qu'il allait répondre de manière sarcastique, elle ne lui en laissa pas l'occasion, et ouvrit les yeux.

Ils n'étaient pas de même couleur et des symboles y étaient présents. C'était la première fois qu'il voyait un tel phénomène. Elle se mit à irradier alors que des symboles divins apparaissaient sur sa peau, de même que des ailes d'ange repliées. Le malaise s'accrut encore davantage si bien qu'il avait même l'impression de devoir faire un effort pour rester dans la pièce. Etait-elle un hybride céleste en fin de compte ? Entre les traits doux de son visage, la ferveur de sa foi et cette... démonstration, Corvus pensait de moins en moins qu'elle fut humaine.
Captivé par le spectacle d'une rare beauté, il ne prit même pas garde au fait qu'il s'était mis à transpirer comme sous le coup d'un gros effort.

Si les particules étaient déjà fortes en énergie divine, ce qui avait suivit était à la fois merveilleux et horrible.
Au-dessus d’elle apparue une forme dorée ailée et munie de plusieurs yeux clos et les deux bras croisés qui provoqua une sueur froide au jeune homme. Corvus renforça son bouclier, le rendant nettement plus facilement détectable. Cette fois-ci... consciemment. Sa respiration s'était un peu accélérée et il essuya d'un revers de manche les gouttes de sueur qui perlaient sur son front.

Il devait se rendre à l'évidence, Drake avait raison quand il disait que le sort avait du être composé par un démon et pas juste un nécromancien. Et Zahel venait de le lui démontrer.
Pour autant, ça ne le gênait absolument pas. Après tout, hormis une faiblesse à l'encontre des utilisateur d'énergie positive à doser massive comme c'était le cas ici, le sort dont il était "victime" lui donnaient pas mal d'avantage.
Songeant que l'un d'entre eux était sans doute la manipulation d'énergie négative, lui qui ne s'y était jamais essayé tenta de canaliser cette force pour l'ajouter à son bouclier afin d'accroitre sa résistance. Car après tout, si l'énergie négative appréciait peu l'énergie positive, l'inverse était également vrai. C'était le moment de le tester ?
Non, sans doute pas le bon mais c'était trop tard. La pression au sein de son bouclier lui parut plus facilement tenable alors qu'un plus grand nombre de particules divines étaient stoppées par son bouclier.

Un petit peu moins indisposé qu'avant, il sourit d'un air totalement innocent à Zahel.

"Je vous suis petit ange."

Il ne savait pas du tout combien de temps il tiendrait en canalisant cette énergie lui qui n'y était pas habitué. Sans doute pas longtemps mais pour l'instant, il était bien plus curieux des pouvoirs de Zahel pour s'en faire pour lui. De ses pouvoirs comme de sa véritable nature car de son point de vue, elle n'avait pas grand chose d'humain, hormis son enveloppe corporelle. Il imaginait mal un humain supporter une charge divine aussi phénoménale... Hormis un paladin de haut rang éventuellement. Mais il y en avait peu. Et nettement moins depuis la fameuse nuit où Drake avait pris le pouvoir. Et au-delà de ça, c'était la première fois que Corvus assistait à un tel spectacle et il espérait pouvoir en profiter jusqu'au bout.

Autre chose était remis en cause : elle semblait vraiment croire à ce qu'elle racontait. Si Corvus avait longtemps pensé qu'elle mentait, comme la majorité des prêcheurs, il était conscient que si c'était le cas elle n'aurait pas pu développer des pouvoirs "divins", ou en tout cas aussi hautement ancrés dans l'énergie positive. Ce n'était pas pour lui le signe que son dieu voulait réellement améliorer le plan matériel, c'était avant tout le signe de son engagement à elle. Et bien qu'il rechigne à l'admettre, elle remontait assez fort dans son estime. Il ne comprenait toujours pas le pourquoi de la religion mais bon... Il commençait à croire qu'on pouvait "malheureusement" lui faire confiance. Et c'était une chose horrible car ça remettait en question beaucoup de ses croyances à lui sans pour autant enlever un fait simple : la foi est dangereuse. Et si Zahel parvenait à lui inspirer une certaine forme de respect, même à lui, elle était encore plus dangereuse que prévu.
Quoi qu'il en soit, Drake avait vu juste, sur toute la ligne.

En attendant, il la suivit docilement, toujours en partie concentré dans sa canalisation opposée pour mieux y résister.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Juin - 22:29
Alors que Corvus et Zahel marchaient dans les quartiers du cercle afin d’atteindre le lieu de soin, le soldat tenta une fois de plus de la prendre au dépourvu avec une petite pique comme il en lançait souvent. Cette fois ci Zahel ne se laissa pas faire et contra attaqua immédiatement provoquant des balbutiements et un rougissement du pauvre soldat.


"Non, euh... Ce n'est pas ce que je voulais dire."


Zahel souriant toujours, sans vraiment le regarder et ajouta avec un air taquin afin de l’enfoncer.


Monsieur Corvus, ce qui est dit est dit. Il est inutile de revenir sur des propos aussi encourageants.


Le soldat alors se tut comme pour éviter de dire de nouveau un mot de trop. Alors qu’ils entrèrent dans le lieu de soin, celui-ci était traversé par une puissante densité de particule de lumière et positive. Observant les réactions du jeune homme, elle remarqua son malaise alors qu’il le lui confirmait en lui demandant si tout cela était normal.

Elle expliqua explicitement que seuls les démons et êtres négative pouvait être touchés. Cette phrase était censé troublé Corvus car Zahel avait bien remarqué depuis longtemps, l’aura noir qui se logeait à l’intérieur du jeune homme. Visiblement, elle avait réussi son coup à croire le visage incrédule de Corvus, elle ne lui laissa donc pas le temps de répondre en adoptant immédiatement sa forme divine et en libérant Hécatonchire tout en priant Corvus de la suivre

.
Alors qu’elle regardait Corvus elle eut tout le loisir de regarder sa malédiction. Un sort de corruption qui empoisonne l’âme et le corps et plonge un être dans la servitude. C’était étrange qu’un humain soit maudit de cette manière dans une cité dirigé par les humains. Devant cette réponse, il n’y avait que trois possibilités.


La première était que la cité était en réalité dirigée par un démon. Il est inutile de revenir sur des propos aussi encourageants. La dernière est que Corvus eu été maudit, mais que la malédiction a été passablement détournée. Ce qui semblait être le cas ou vu des quelques imperfection de cette malédiction dû à des changements qui n’ont pas été effectué par le lanceur de sort.


C’est à cet instant que Zahel remarqua le bouclier qui protégeait Corvus de la lumière positive… ainsi que l’énergie négative déployée.


Zahel fronça les sourcils tout en écoutant la réponse de Corvus à son invitation de soigner les malades.


"Je vous suis petit ange."



Très bien monsieur Corvus… mais par tous les saints limitez votre énergie négative ! Elle n’a pas sa place dans un tel lieu ! De plus l’énergie négative n’est pas une bonne chose, vous finirez par n’en être que la victime passive comme beaucoup d’utilisateur que j’ai auparavant rencontrée…


Zahel cette fois ne souriait pas, il faut dire qu’elle trouvait malvenue d’émettre de l’énergie négative dans un lieu réservé à la concentration d’énergie positive.


Puis elle entra dans la salle où dormait les malades, une dame qui semblait avoir quelques connaissances en médecine l’accueilli.


Sœur Zahel… Vous êtes là avec… un garde…


Elle le dévisagea à cause de l’énergie négative. Zahel reprit ensuite le fil de la discussion.

Sœur Grâce, qu’avons-nous aujourd’hui ?


Eh bien, aujourd’hui nous n’avons pas de malade dit physique mais seulement spirituelle suite aux… troubles survenus il y a peu. Pour les trois personnes dans cette pièce, leurs âmes ont été légèrement corrompues par des démons, ce n’est encore qu’au stade 1 donc ce ‘est pas encore très grâce, mais dans la pièce d’à côté nous avons une personne en début de possession, il faut donc l’exorciser.


Je vois… commençons par les trois personnes dans cette pièce. Hécatonchire, trois et douze.

L’ombre dorée ouvrit les yeux et changea de forme. Trois visages se formèrent tandis que douze bras apparaissaient. En groupe de 4, ils allèrent vers chacune des personnes infectées.

Invocation de l’âme.


Les âmes furent extraites des corps et Hécatonchire commença leurs réparations. Ses mouvements étaient extrêmement rapides et ceux qui ne pouvaient les suivre ne voyaient que des images rémanentes.


Au bout de dix minutes, les soins furent terminés et Zahel sans dire un mot se dirigea vers la salle où se trouvait l’homme en début de possession.

Elle s’arrêta devant la porte et se retourna vers corvus.


Monsieur Corvus, si vous voulez me suivre, faites attention, les gens en début de possession sont très dangereux et une possession est transmissible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 10:09
Décidément Corvus ne savait plus où se mettre avec Zahel. D'ordinaire il était plutôt celui qui avait le dernier mot. Même avec ses supérieurs hiérarchiques, Alrost en avait d'ailleurs fait les frais devant toute la garnison. Mais Zahel avait un don autrement plus fort que le sien en matière oratoire. Elle retournait tout pour le tourner à sa sauce et en retirer un net avantage. Tant et si bien que Corvus s'était finalement renfrogné avec l'idée de parler le moins possible. Une première pour lui qui était d'un naturel un peu... bavard e taquin. C'était lui qui pourtant se faisait taquiner ouvertement par la jeune femme. Si ça l'ennuyait un peu de par sa fonction et plus encore, à cause de celle de Zahel, il devait admettre qu'une part de lui trouvait ça très rafraichissant et presque amusant malgré l'épée de Damoclès qui planait au-dessus de sa tête.

Il s'étonnait de voir une personne aussi intelligente qu'elle semblait l'être aussi fervente croyante. C'était dommage... mais c'était pour l'instant le seul défaut qu'il lui voyait. Il était de taille mais comptait bien le mettre à mal d'une manière ou d'une autre. Pas aujourd'hui ni demain, mais bientôt. En tout cas si l'opportunité se présentait, il saisirait l'occasion à bras le corps.

Mais pour l'heure, le "capitaine", bon sang ce qu'il détestait ce rôle, accompagnait la religieuse dans son antre afin qu'elle soigne les malades notamment.
Pour pouvoir la suivre, il avait été forcé de se mettre un bouclier et de l'alimenter avec un peu d'énergie négative. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il en utilisait depuis peu. D'habitude son énergie n'était pas "chargée" ni positivement ni négativement. C'était justement ce qui, d'après lui, faisait sa force. C'est une des raisons pour laquelle Corvus resta interdit quelques instants alors que Zahel le comparait à un démon ou y faisait allusion en tout cas. Ca confirmait ce que Drake lui avait dit : ce sort de corruption avait été jeté directement par un démon et n'était pas le fait d'une simple utilisation de magie noire "humaine". Il ne parvenait pourtant pas à trancher. Était-ce bien ou pas pour lui de subir cette transformation ? Il avait l'impression de se sentir bien. Physiquement en tout cas c'était parfait, il était dans une forme olympique. mentalement, il lui paraissait aussi qu'il était plus volontaire...mais également plus loyal, aussi étrange que cela puisse paraitre. Il mettait ça sur le compte de son instinct de survie. Qui aurait envie de finir entre les mains d'un Leckard ? Mais ce changement était sans doute plus profond.

Encore plus ou moins dans le déni, il refusa d'y penser davantage vu le spectacle qui s'offrait à lui. C'était à la fois magnifique et terrifiant. Finalement, elle l'invita à le suivre non sans d'abord lui demander de limiter son énergie négative. Soit... Il essaierait. Quant à y succomber... Sa bouche se fendit en un sourire narquois et taquin.

"Votre inquiétude à mon égard est très touchante."

Il modula son bouclier pour qu'il épouse les formes de son corps et s'approcha d'elle jusqu'à prendre une mèche de ses cheveux qu'il laissa filer entre ses doigts.

"Je ferai attention à ne pas trop vous incommoder."

Oui, il se moquait pas mal des malades. Il avait toujours pensé sincèrement que la force se gagnait et qu'on ne devait dépendre de personne. Pour l'instant, ça n'avait pas trop changé. Aussi les malades ou blessés ou il ne savait pas trop quoi d'autres ne faisaient que révéler leur faiblesse au grand jour alors qu'ils devraient la cacher et apprendre à se débrouiller par eux-mêmes. Du point de vue du capitaine, peu lui importait leur sort. Ce serait donc uniquement pour Zahel qu'il tenterait de ne pas augmenter son taux d'énergie négative.

Il lui emboitait le pas alors qu'ils passaient dans une autre salle et furent accueilli par une autre femme d'un âge certain. Corvus esquissa un sourire en haussant les sourcils dans une attitude de défi envers l'inconnue. Oui c'était un soldat. Ou il accompagnait Zahel. Il aurait presque apprécié qu'elle tente de le mettre dehors mais elle n'intervint pas, la petite prêcheuse ayant posé une question à laquelle l'autre se pressa de répondre.

Dans la pièce étaient étendus quelques personnes dont la "sœur" disait qu'ils étaient en début de corruption. Le stade 1 ? A partir de quel stade ne pouvait-elle plus rien faire ? Une simple curiosité bien entendu. Il n'était pas intéressé par ses soins.
La forme qu'il avait déjà vu sembla se décupler, chacune allant vers le lit d'un malade et la créature se mit à l’œuvre. C'était incroyable de pouvoir assister à une telle chose. Pour autant, ça ne faisait que rappeler à Corvus à quel point elle était dangereuse malgré sa beauté et son air ingénu. Il était communément admis que les magies curatives, et encore plus celles qui touchaient aux âmes, étaient parmi les plus complexes à jeter. Et elle s'en sortait vraiment bien... trop bien. Si elle décidait d'utiliser ses "dons" pour autre chose que soigner elle ferait d’énormes dégâts à elle seule. La mine sombre, son regard trahissait presque ses pensées, le bleu-gris de ses yeux s'obscurcissant à mesure qu'il envisageait diverses solutions pour la contrer ou la faire disparaitre. Si il s'était demandé comment allait évoluer la situation, il devait de plus en plus clair et certain qu'elle allait provoquer une catastrophe.

Sans qu'il n'ait pourtant l'impression d'agir dessus, l'énergie négative s'accrut légèrement, comme en accord avec sa conclusion comme sur les mesures qu'il devrait prendre. Si ça ne tenait qu'à lui, il aurait déjà agi, ou attendrait une nuit pour le faire. Malheureusement il avait d'autres ordres pour l'instant et refusait de perdre la vie "par devoir". Enfin... Ca dépendrait de la situation.

Finalement, Zahel rompit le silence, et ses pensées avec. Elle allait dans la pièce du possédé. Corvus n'avait pas fait le lien. Se pourrait-il qu'il s'agisse de ce gamin là ? Cain ? Le petit-fils du Roi était recherché et il était communément admis qu'il avait été possédé par un démon. Les rumeurs à son sujet allaient bon train. Certains disaient qu'il était mort, le démon avec. D'autres par contre qu'il se cachait et que le démon avait survécu à l'attaque de l'ange invoqué. Corvus ne pouvait démêler le vrai du faux et Drake l'avait laissé dans le noir à ce sujet. Le Roi lui avait demandé de le retrouver et de le lui amener. Mais sans préciser quel serait son état de santé, et si il était encore possédé, il se pouvait donc très bien que ce fut le cas. Peut-être que la chance lui sourirait si derrière cette porte il s'agissait bien de Cain.

Corvus ignorait avant ce moment que Zahel avait assez de pouvoirs et de puissance pour agir et exécuter un exorcisme. C'était complexe ça aussi... Mais si tel était le cas, il se pouvait bien qu'elle ait entendu au moins parler de Cain et de son cas de possession. Après tout il avait fait des ravages dans la cité, et pas seulement la nuit du massacre des De Rayem. Il aurait sacrifier plusieurs familles entières pour se repaitre de leurs âmes, empêchant ainsi toute résurrection et ce n'était que la face visible des actions qu'il avait perpétrées et avérées.

Toujours espérant voir le petit-fils de son suzerain, Corvus augmenta un peu le volume de l'énergie négative, comme un soldat prêt au combat. Toutefois il n'était pas inquiet. En fait il était même étrangement confiant. Un démon se trouvait derrière ? Ce n'était pas forcément une mauvaise chose.

"Je recherche un démon supérieur qui a pris possession d'un hôte particulier. Si ce n'était pas celui-ci qui se trouve derrière cette porte, j'aimerai pouvoir l'interroger avant de l'exorciser."

Il n'y connaissait pas grand chose mais il était connu que deux types d'exorcismes existaient : le premier renvoyait le démon dans son plan d'existence. Sans le tuer en somme. Le second éradiquait purement et simplement le démon, mais dans la plupart des cas, l'hôte ne survivait pas à cette dernière option. Par contre, le capitaine du protectorat ignorait quelles méthodes étaient réellement à l’œuvre, quels procédés pour y parvenir et si pour chacun des effets il existait, ou pas, plusieurs manières de faire. Il était donc curieux de voir Zahel faire. Outre de l'aider à jauger plus précisément ses compétences, ça l'aiderait peut-être à avancer sur une de ses tâches.

"Pourriez-vous l'immobiliser ?"

Il songeait évidemment à le faire parler à sa manière et se rappela que Zahel allait détester ses méthodes. Aussi reprit-il précipitamment.

"Et le forcer à répondre à mes questions ?"

Il marqua une courte pause alors qu'il s'approchait de la dite porte.

"Si ça peut vous rassurer, je pense que le sort pernicieux que je subis me protègera d'une éventuelle possession. Aussi faites simplement attention à vous."

Corvus n'en avait aucune idée réelle. Ce n'était qu'une intuition. Mais il ne ressentait aucune peur. Juste un brin d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 18:39
Une fois entrée dans une forme à priori divine, Zahel indiqua au capitaine son souhait de voir l’énergie négative qu’il générait contrôlé et rabaissé. De fait Zahel exécrait cette forme d’énergie qu’elle admettait toutefois avoir sa place dans le monde afin de garantir l’équilibre du monde. À sa demande, Corvus afficha un sourire narquois qui devait énerver Zahel avant d’accepter sa demande toute en laissant filer entre ses doigts une mèche de cheveux de la prêcheuse. Si cela aurait d’habitude gêné Zahel ce n’était pas le cas, car il semblait qu’à partir d’un certain stade d’utilisation de son pouvoir, sa personnalité se retrouvait altérée par les flux de magie divine. Son visage n’exprima aucune réelle émotion, mais à travers ses yeux l’on pouvait voir que ce que le capitaine faisait ne lui plaisait pas. Pour toute réponse, elle projeta simplement d’intenses flux positifs sur la main impudente afin de lui faire lâcher prise. Toutefois lorsqu’elle se retourna vers la porte, un bon observateur pourrait apercevoir que ses joues avaient légèrement rougis.


Très bien répondit-elle simplement tout en se dirigeant vers la prochaine salle.


Une fois arrivée à la salle où reposaient les principaux malades, Zahel discuta avec une « sœur » qui s’occupait d’eux en son absence. Ayant désormais connu la situation à laquelle ses pauvres hommes étaient confrontés, la prêcheuse convoqua Hécatonchires, le chirurgien Divin afin de les guérir de leurs souffrances, ce qu’elle fit avec brio. Alors qu’elle soignait les malades, elle ne put s’empêcher de regarder Corvus d’un regard oblique, elle avait perçu une aura froide derrière elle, et en effet, le soldat avait une mine sombre, sinistre même, mais Zahel ne s’en souciait pas, même si ses sombres intentions la concernant, elle avait déjà plusieurs plans en tête pour y faire face.


Une fois l’opération terminée, Zahel se dirigea vers la salle où se trouvait un possédé et invita Corvus à la suivre tout en l’avertissant des dangers. Elle remarqua tout à coup l’augmentation de l’énergie maléfique de Corvus, il semblait sérieux. Alors qu’elle allait protester contre cette augmentation soudaine de négativité, Corvus s’expliqua avant qu’elle ne pût dire le moindre mot.


"Je recherche un démon supérieur qui a pris possession d'un hôte particulier. Si ce n'était pas celui-ci qui se trouve derrière cette porte, j'aimerai pouvoir l'interroger avant de l'exorciser."


Zahel pencha la tête vers la droite, croisa les bras et soupira.


Monsieur Corvus, je peux déjà vous dire que derrière cette porte ne se trouve ni un démon supérieur, ni un démon intermédiaire, je peux le sentir d’ici. Tout au plus, il s’agira d’un démon au sommet de la classe inférieure.



Tout un coup, Zahel eu un éclair de lucidité qui s’afficha dans ses yeux pendant moins d’une seconde. Une possession causée par un démon supérieur, se pourrait-il que... Zahel ne pouvait négliger la possibilité que le fameux hôte particulier soit la personne qu’elle a soignée. Cela semblait pouvoir la faire tomber dans une position difficile et ainsi elle garda le silence.


"Pourriez-vous l'immobiliser ?"


Plaît-il ?


L’immobiliser ? Pourquoi donc ? Elle ne comprenait pas la raison.


"Et le forcer à répondre à mes questions ?"


Zahel fonça les sourcils jaugeant l’homme de ses yeux vairons. Des questions, il avait des questions. Zahel devait bien avouer qu’elle était curieuse de savoir lesquels. Fermant les yeux, elle soupira puis répondit.


Je peux en effet essayer de l’immobiliser pour vous permettre d’éclairer vos pensées mais je ne peux ni ne veux en aucun cas le forcer à y répondre. Je me refuse à la torture, je ne m’abaisserais pas à ce niveau. Il pourra peut-être répondre à vos questions qui sait...



Puis Zahel entra dans la pièce, qui était sombre. Zahel joignit les mains et 7 boules de lumières apparurent autour d’elle éclairant la pièce. Tout un coup, elle tourna la tête vers l’un des murs.


Il est là.


Le ton était extrêmement calme. Eclairé par les sphères irradiantes, l’on pouvait voir le corps du possédé dans un sale état, crasseux et baveux. C’était répugnant, pauvre homme.


Il tenta de sauter sur Zahel mais elle recula d’un bond en arrière pour l’esquiver. Il tenta de l’attaquer à plusieurs reprise mais elle esquiva sans aucune difficulté, Zahel était de base très agile mais le possédé était faible, très faible. Le démon l’était mais le réceptacle aussi. Surement un petit démon trop habitué à vivre en horde, une sorte de diablotin. De rage, il tenta d’attaquer une fois de plus mais se retrouva face à un mur de lumière mais au lieu d’être bloqué, il fut absorbé par celui-ci.


Prison de lumière



Le petit démon se retrouvait bientôt empêtré dans un bloc de lumière où seule sa tête émergeait. Après cela Zahel se retourna vers Corvus une nouvelle fois.

Et bien dit ce que tu as à lui dire…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juin - 10:43
Corvus avait eu dans l'idée de continuer à "travailler" la jeune femme et notamment la proximité qu'il tetait d'instaurer mais sa tentative échoua car tendit qu'il touchait les cheveux de Zahel, celle-ci laissa émaner d'intenses flux d'énergie positive et le soldat lâcha subitement la mèche pour regarder sa main d'un air déçu. C'était étrange, elle lui paraissait légèrement différente. Si elle n'avait eu aucun mal à s'affirmer de manière générale, ici c'était encore plus flagrant.

Toutefois, la déception fut de courte durée car le jeune capitaine venait d'avoir l'idée su siècle ! Enfin, disons plutôt une intuition qui, si elle se vérifiait, lui permettrait de redorer un peu son blason auprès de Drake Leckard depuis sa bourde avec Zahel. Si Corvus avait bien avancé l'ensemble des mesures demandées... ordonnées, par le souverain, il y avait une chose sur laquelle il n'avait eu pour le moment aucun résultat : retrouver le petit-fils de l'archimage et accessoirement le démon qui l'habitait. Les premières informations stipulaient que le démon avait été tué mais en était-on vraiment sur ?

Bref, le fait qu'il y ait un possédé derrière la porte lui ouvrait de nouvelles opportunités et avec un peu de chance l'avancée serait conséquente. Peut-être même s'agirait-il de ce Cain ? Il rêvait sans doute mais ce serait extra. Il en avait informé la prêtresse non sans lui dire qu'il s'agissait d'un proche de Drake.

Elle mit fin à ses espoirs d'un ton abrupt en l'informant que le démon possesseur n'était pas d'une force exceptionnelle, loin de là. Donc ce n'était pas ce Cain. Tant pis, au moins il pourrait l'interroger, même si ça ne plaisait pas à la demoiselle. Elle le lui fit savoir en plaidant contre les tortures. Le regard de Corvus se fit un peu plus dur. Encore une hypocrisie. Bruler des hérétiques ne lui ferait sans doute rien mais un corps possédé ne devait pas être torturé ? Comme si le mec dessous pouvait être innocent ?! D'après Corvus nul ne l'était. C'était sans doute aussi pour cela qu'il n'hésitait pas à employer tous les moyens à sa disposition pour atteindre un but.

Mais effectivement, peut-être qu'il répondrait quand même. Qui sait. Il vaudrait mieux pour lui de toute façon, car si Zahel se refusait à le faire, rien n'empêcherait Corvus d'agir à son tour.

La jeune femme entra finalement la pièce et des boules de lumière vinrent l'éclairer. Corvus en voyant l'état de la...chose ne cacha pas son dégout. Ca confirmait que le démon dedans tenait davantage de l'animal que d'un haut seigneur. Le démon tenta d'attaquer Zahel. Corvus tira son épée mais Zahel n'avait visiblement pas besoin de protection. Elle était très agile. Si bien que le protecteur n'intervint pas, trop curieux de voir ses compétences. Elle finit tout de même par emprisonner le démon dans un mur de Lumière.

Elle signifia à Corvus que c'était le moment pour lui de poser ses questions. Il la remercia d'un signe de tête et s'avança, son arme toujours au poing.

"Je recherche le démon Cain. Tu vas me dire où il est, et ce qu'il vient faire sur le plan matériel. Il est bien loin de chez lui."

De ce qu'il avait compris, l'hôte et le démon partageaient le même nom en plus du même corps... Ca l'avait toujours intrigué. Corvus ne s'y connaissait pas en démon, ni an ange d'ailleurs, aussi n'était-il pas certain de poser les bonnes questions mais au moins c'était celles qui l'intéressaient.
Pour gagner en force de persuasion et lui faire comprendre qu'il en allait de sa survie, Corvus fit reposer le tranchant de sa lame contre le cou et la pressa contre la chair de l'humain jusqu'à faire perler le sang.

"Si tu comptes vivre encore un peu, tu me répondras. Contrairement à elle" il désigna d'un coup de tête la prêtresse. "Je n'ai aucun soucis dans le fait de vous tuer tous les deux, ton hôte et toi. Si tu coopères, la religieuse t’exorcisera sans te tuer."

Il se moquait pas mal de savoir si il disait la vérité ou non. Ce qui l'était, c'était sa propension à n'en avoir rien à faire de qui il... endommageait ou tuait. D'ailleurs il n'avait pas vraiment culpabilisé d'avoir ôter la vie à Joshua alors qu'ils avaient fait parti de la même cohorte. Pour Zahel par contre, il prétendait des choses dont il n'avait aucune connaissance réelle. En fait il ignorait même si c'était vraiment possible d'exorciser un possesseur quelconque sans tuer le truc et le "victime". Et d'ailleurs il s'en moquait, il voulait juste laisser un espoir au démon mineur pour le pousser à parler, en espérant que ça ferait son effet. Normalement, quand Corvus interrogeait des gens, c'était dans des zones de vérité -bien qu'il n'en soit pas le lanceur- ou de douleur et surtout, il n'y avait pas de prêcheuse prête à l'empêcher de faire son travail.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juin - 11:14
Spoiler:
Compte tenu de l'importance des informations demandées et de la trame qui y est liée, on prend le relai juste pour les premières réponses Razz

Le diablotin affaibli peinait à faire bouger le corps de l'humain, si peu adapté à lui. Il était trop lourd, pataud mais heureusement, la volonté de l'homme était si nulle, surtout avec de l'alcool dans le sang au moment de la possession, qu'il était tout de même parvenu à l'écraser. Ca lui avait sauvé la vie. Le reste de sa petite horde avait été tuée. Bien sur, il restait d'autres petits groupes mais les humains étaient soudainement devenus de meilleurs traqueurs et quelques uns comme lui avaient cru que leur seule échappatoire se trouvait dans la possession. Ils comptaient dessus pour quitter la ville et rejoindre les autres cités prisent par les leurs. Malheureusement, il n'avait pas pu quitter la cité qui était totalement bouclée et il s'était progressivement affaibli en même temps que ce corps qui consommait bien trop d'énergie. Plus qu'un diablotin n’en avait à revendre. Il avait fini par se faire capturer et atterri ici.

Le petit démon avait bien tenté de tuer la fille qui venait d'entrer dans la pièce mais elle s'était dérobée et il avait fini encastré dans un sort de Lumière particulièrement désagréable. Ca brulait. Il tenta de se débattre pour s'y soustraire mais en vain. Finalement il s'arrêta quand une voix masculine prit la parole.
Un sourire découvrit les dents de l'humain alors que ses yeux vides fixaient Corvus. Il lui demandait de parler ? D'une voix moqueuse et rauque, le démon répondit à la demande.

"Corrompu a trouvé son maître. Mais pas le bon."

Il émit un gloussement avant de reprendre.

"Corrompu croit faire peur. Prince fait peur. Général fait peur. Pas corrompu."

Le soldat lui mit l'épée sous la gorge, jusqu'à entailler un peu la chair. Les menaces se mirent à pleuvoir et le diablotin se mit à gigoter de nouveau, ou à essayer en tout cas. Visiblement mal à l'aise. Il faut dire que la brulure de la lumière ne l'aidait pas à rester concentré, ce qui, de base, n'était pas son fort.

"Corrompu tuera pas. Corrompu a besoin démon."

Par contre le regard effrayé qu'il lançait à Zahel en disait long sur le pouvoir de persuasion qu'elle avait. Finalement, son regard vide se reporta sur le soldat qu'il sembla étudier un peu plus. Il avait fait tout cela pour s'en sortit et vivre un peu plus longtemps et voilà qu'on voulait le tuer. En fait il était certain que le corrompu le tuerait quoi qu'il arrive qu'il réponde ou pas. Mais il avait entendu des histoires sur les prêtres de Lumière. Elle était sa seule chance de survie.

"Jolie humaine, démon quitte corps si lui dehors."

Il désigna Corvus du regard. La lame s'enfonça davantage dans son cou et lui arracha un petit cri strident de terreur qui ressemblait davantage à celui d'un animal qu'à celui d'un humain. Et pas d'un animal commun.

"Prince Cain venu pour père. Pour Belial. Mais Cain détruit maintenant. Hôte doit mourir aussi."

Concrètement, le diablotin n'en savait rien du tout. Bien sur il savait qui était son Prince et plus ou moins pourquoi il était venu, Belial avait voulu libérer son dernier fils et surtout lui avait confié une mission importante. Mais il ignorait ce qu'il s'était passé. Tout ce dont il avait conscience c'était que subitement ils ne l'avaient plus senti. Sa présence avait disparue en même temps qu'un pilier de lumière divine leur avait à tous fait peur. Ils en avaient déduit que leur maître avait été détruit. Logiquement, l'hôte était mort aussi ou ne tarderait pas. Ils s'étaient tourné vers le Général toujours en ville mais ce dernier leur avait ordonné de se tenir éloigné de lui. Sans guides, les diablotins s'adonnaient à leurs vices, et se faisaient parfois prendre comme c'était le cas maintenant.

"Cain mort. Hôte pas survivre sans aide."

Les hôtes survivaient rarement et encore moins lorsqu'il s'agissait d'une possession aussi puissante.

"Pas tuer démon. Répondu." fit-il d'une voix geignarde en se remettant à gesticuler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Juil - 14:40
Après avoir esquivé à mainte reprise le petit démon, Zahel réussit en profitant d’une faille dû à son élan à l’encastrer dans un mur de lumière qui devait le faire énormément souffrir. Zahel se fichait de savoir à quel point le démon pourrait ressentir de la douleur, il s’agissait d’une existence impur qui n’avait qu’une seule destinée celle d’être annihilé pour purifier le monde. Ce qu’il ressentait ne comptait pas, de toute façon pour Zahel il vivait littéralement ses derniers instants.


Se tournant vers le soldat, elle l’invita à poser ses questions. Ce que ce dernier fit se rapprochant l’arme au poing


"Je recherche le démon Cain. Tu vas me dire où il est, et ce qu'il vient faire sur le plan matériel. Il est bien loin de chez lui."


Zahel avec le visage toujours extrêmement impassible à cause de son altération de pensée réfléchissait tout en faisait attention à ce que Corvus ne remarque pas sa réflexion, ce que le soldat disait était intéressant, le démon responsable de l’état du jeune homme qui l’avait soigné s’appelait il Cain ?


Le démon d’un air moqueur répondit à ses questions aidant au passage beaucoup Zahel à comprendre la situation. Corvus était bien en état de corruption, mais visiblement, il y avait eu un problème au niveau de maître choisi. Au moment où le soldat mit son épée sous la gorge du démon jusqu’à faire perler le sang, Zahel fronça les sourcils. Il n’oserait pas tout de même ? Lorsque Zahel parla de ne pas torturer le démon, c’était pour préserver le corps de l’homme pas pour épargner le démon, si Corvus commençait à taillader le corps de l’homme, cela serait un problème.


"Jolie humaine, démon quitte corps si lui dehors."


Devant la menace, le démon commençait à supplier Zahel qui à cette demande fronça les sourcils. Cette entité inférieur avait l’impudence de quémander son aide et surtout de tenter de négocier ? C’était pathétique d’une part et inutile d’une autre. Zahel n’avait pas prévu de lui faire quitter son corps, Zahel avait prévu de l’annihiler de la manière qu’elle réservait aux êtres négatifs et/ou bien trop proches des démons.


Pour toute réponse, elle lui sourit mais e n’était pas un sourire habituel, c’était typiquement le sourire que ferait une psychopathe ou une yandere en train de rapprocher le couteau du cœur de sa victime. C’était presque terrifiant tellement son visage trahissait ses intentions malgré le sourire. La lame s’enfonça un peu plus dans son coup et le démon lâcha un cri de terreur et de souffrance. Mais Zahel ne bougeait absolument pas cette fois-ci, car à cause de ce que le démon avait dit ses intentions de subjugation du démon étaient trop fortes. C’était sans doute à cause d’une éducation que les paladins devaient eux aussi connaître. Éradiquer les ténèbres.


À cause de sa peur, le démon finit par lâcher quelques informations intéressantes sur les raisons de la venue du démon, un servant de Bélial ? Ce n’était pas n’importe qui. Si Zahel s’en souvenait bien, il s’agissait d’un démon majeur des enfers. Le démon avait donc été détruit pour une raison inconnue, Zahel avait fini par comprendre pourquoi le l’âme du garçon avait été en si mauvais état, il était de fait que sauf une grande préparation un exorcisme pouvait devenir dévastateur pour l’âme de l’hôte. Heureusement pour lui, il avait rencontré Zahel, ce qui l’avait probablement sauvé.


Elle avait assez d’information de son côté et voulait au plus vite interrompre son état pour économiser ses forces. Lorsqu’elle regarda Corvus, elle lui attrapa le bras.


Cela suffit, je dois préserver mon pouvoir, je dois interrompre votre entretien, je suis désolé.


La deuxième raison à cette interruption était que Zahel voulait laisser des trous dans les idées de Corvus afin de le chambouler, elle ne pouvait pas le laisser avec sa corruption pour l’éternité et tentait de trouver un moyen de le déstabiliser.


Elle regarda ensuite le démon, avec un œil froid et vide tout en rappelant à nouveau Hécatonchire qui apparut au-dessus d’elle, il était cette fois seul avec 16 bras.


Démon, je vais t’apprendre une chose. Tu ne sortiras point d’ici. Je possède en effet une technique pour invoquer les âmes avec leur accord mais vu que tu y es opposé, je vais devoir te montrer quelques choses.



Hécatonchire toucha la tête du démon d’un bras.


Extraction de l’âme !


Hécatonchire commença le processus d’extraction de l’âme du corps, cela dura 8 minutes et dû être extrêmement douloureux pour le démon qui voyait son âme arraché de son enveloppe physique. L’intensité du processus créa une sorte de foudre d’énergie durant l’extraction sur la tête du démon.


Une fois les âmes extraites du corps, elles furent attrapées par Hécatonchire.


Séparation


Les 16 bras se mirent au travail afin de séparer les âmes du démon et de l’homme avec une extrême précision. 10 minutes plus tard, les deux âmes étaient séparées. Hécatonchire réimplanta l’âme humaine dans le corps et observait l’âme du démon qu’il tenait fermement.

Démon… Puisses-tu aujourd’hui servir la lumière par ton sacrifice.


Sur le visage d’Hécatonchire apparu une immense bouche qui s’ouvrit avant d’engloutir l’âme du démon. Une fois l’âme du démon absorbée, sa présence disparue de la salle. L’âme du démon avait été engloutie pour devenir dans être transformé dans quelques heures en essence spirituelle si utile dans les sorts et les bénédictions de Zahel. Il est vrai qu’un pouvoir capable de toucher à l'âme était dangereux, heureusement que jusqu’à présent Zahel ne l’utilisait offensivement que face aux démons et à leurs sbires.


Se tournant ensuite vers Corvus, Zahel qui désactiva son sort, lui parla.


Je vous pris de m’excuser, mais je ne pouvais maintenir mon état plus longtemps et je dois me reposer. Je m’excuse de n’avoir pu vous aider plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juil - 20:01
L'homme parlait bizarrement. Non, pas "l'homme", le démon en lui. Quant il disait "corrompu" il parlait de lui..? Comment ça pas le bon maître ? Corvus se renfrogna. D'abord à cause du ton sur lequel le démon le prenait mais aussi parce qu'il ne comprenait pas. La corruption dont il était victime était une chose démoniaque. Cela voulait-il dire que Drake avait détourné le sort pour devenir son... Non il ne pouvait pas dire ce mot. Corvus ne se voyait pas du tout ni comme un esclave ni comme un servant. Il aimait trop la liberté. Pourtant... Il devait admettre qu'en tant que Capitaine au moins, il obéissait aux ordres du Roi. En fait non, bien qu'il ne veuille pas se l'avouer il avait commencé à le faire bien avant... depuis cette fameuse nuit. Depuis qu'il avait "stabiliser" le sort.

Sa raison, ou peut-être était-ce la voix de la corruption, le força à se reconcentrer sur "l'essentiel", sur sa mission, sur son but. Son interrogatoire. Le démon ne devait se gausser de lui que pour le déstabiliser. N'était-ce pas d'ailleurs la méthode préférée de ces créatures ?
Il se moquait même ouvertement du manque d'effet de sa menace. Mais Corvus avait tilté sur autre chose... Il parlait d'un Prince et d'un général. Il ne faisait que peu de doute qu'il s'agisse de démons, la question était la suivante : où étaient-ils ? Restés aux enfers ou parvenus ici eux aussi ? Bien que cette dernière option soit peu probable, ça valait le coup de le vérifier. Il lui poserait la question plus tard. D'abord il devait savoir sur le gamin.

Puisqu'il voulait jouer, autant lui donner satisfaction. Il posa le tranchant de la lame sur le cou de son hôte. Si il en tuait un, l'autre finirait de la même manière puisque pour l'instant ils étaient liés et sans doute trop faibles pour résister. Le diablotin tenta de faire appel à Zahel en la suppliant presque de mettre Corvus dehors. Le visage de l'humain se déforma encore plus qu'il ne l'était déjà. tant en fait que le soldat tourna la tête pour voir ce qui le faisait réagir à ce point. Il resta interdit une seconde en constatant le sourire carnassier et effrayant il fallait l'avouer que faisait Zahel. En fait, même lui se sentait partiellement en danger... A moins que ça ne soit la corruption en lui. Quoi qu'il en soit, il se força à revenir au démon. Après tout, c'était le bon moment pour continuer vu le coup de pression qu'elle venait de lui mettre... dommage qu'elle ne veuille pas torturer, elle ferait des merveilles.

Corvus enfonça davantage sa lame dans le cou de l'humain. le démon se mit à table. Enfin. Minute "prince Cain"...Ce satané démon était un démon de la lignée de Belial ? Etait-ce à lui que faisait référence plus tôt le diablotin quand il disait que "prince" l'effrayait davantage que Corvus. Il y avait de fortes chances. Mais la suite le surpris encore plus. Le démon était mort ? Le diablotin recommençait à s'agiter mais il semblait formel sur ce point. le démon était mort. A l'écouter, l'hôte l'était aussi... Certes les informations laissées par un démon étaient toujours à prendre avec des pincettes mais... Et si il avait raison ? Si le gamin était mort. Il ne voudrait pas être celui qui l'annoncerait à Drake.

Corvus allait poser ses autres questions mais Zahel l'en empêcha avant qu'il ait pu l'en empêcher, et la forme lumineuse ailée apparut de nouveau. Le soldat lâcha son arme comme si il était lui-même frappé d'une décharge d'énergie positive. Il recula comme pour se soustraire à ces particules.

La prêcheuse s'était mise à parler au démon et de ce que le jeune capitaine pouvait comprendre, elle allait vraiment couper court à son interrogatoire. Pourtant il y avait encore tant de choses à creuser ! Il tendit le bras pour le retenir.

"Non attends !"

Trop tard, elle avait commencé. Le démon s'était mis à hurler et Corvus de son côté avait fini par reculer jusqu'au mur derrière eux. Il renforça son bouclier comme il pouvait pour se préserver. L'extraction de son âme avait semblé incroyablement long au soldat. C'était presque comme si le temps semblait s'être figé. Ce n'était pourtant pas le cas comme son affaiblissement croissant le lui appris.

L'âme du démon finit par lui être arrachée, du moins si il avait bien interprété ce qu'il avait vu car il n'était sur de rien. Puis les 16 bras se mirent au travail afin de démêler l'âme du démon et celle de l'humain. Corvus tenait à voir la suite de cet incroyable spectacle mais restait en retrait, le plus possible comme pour tenter de se soustraire à toute cette énergie. En vain. A mesure que les minutes défilaient, son bouclier faiblissait et les nervures noires de la corruption avaient refait surface et avec elles, une agressivité supérieure. Il faut dire que ce n'était pas difficile il sentait presque agressé lui aussi.

Finalement, le forme lumineuse prit davantage forme et Corvus put discerner une énorme bouche. Un nœud se forma dans le creux de son estomac. Un dégout profond alors qu'il avalait l'âme. Un frisson le secoua de la tête aux pieds. C'était... horrible. D'une manière dont il ne pouvait pas l'expliquer il avait détesté voir cela. Sans même s'en rendre compte, il s'était laissé doucement glissé contre le mur pour continuer de regarder Zahel, assis par terre, un regard indéchiffrable posé sur la jeune femme.

Finalement, son pouvoir divin se désactiva. Elle... Elle s'excusait ? C'était trop tard. Il se foutait bien de ses excuses. En plus de lui avoir fait rater une opportunité d'en apprendre plus sur les plans de ces démons et de connaitre les effectifs qu'il leur restait elle venait de lui supprimer tout moyen de vérifier les dires du démon à propos du petit-fils de son m... Roi. Sans parler de la puissance de ce qu'elle pouvait faire...

Corvus la foudroya du regard tendit qu'elle finissait à peine sa phrase et se jeta sur elle. Il tenta de la renverser et de saisir son cou entre ses doigts dans le but évident de l'étrangler, ou de lui briser la nuque vu la force supplémentaire que lui donnait la corruption. Dans son esprit un seul mot résonnait : danger. Même les menaces de Drake à son encontre ne faisaient plus le poids vu ce qu'il avait vu. Elle devait disparaitre et vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juil - 21:05
Alors que Zahel avait mis fin à l’interrogatoire pour plusieurs raisons strictement stratégique, elle s’excusa auprès de Corvus, Elle n’était pas totalement sincère dans ses excuses car elle aurait ou tenir bien plus longtemps, si elle avait écourté cette rencontre, c’est surtout parce qu’elle ne voulait pas que le gouvernement en sache trop, car cela ne lui serait pas favorable. La chasse au démon devait être principalement la fonction de l’Eglise de l’Ether, si le gouvernement voulait donc remédiez ce problème, il aurait donc besoin du culte et cela ne ferait qu’améliorer sa croissance, elle devait les empêcher de trop en savoir afin de ne pas se rendre trop inutile et d’avoir un point conséquent sur cette question. En plus de cela, le culte avait besoin d’utiliser des âmes de démons pour les rituels les plus secrets du culte, il ne pouvait pas être éloigné au risque de voir leur potentiel de puissance diminuer dans ce monde dur où seul les groupes les plus forts peuvent survivre car ce monde n’était que rapport de force entre des idées.

Elle voulait également rendre incomplet les informations de Corvus sur son sort de contrôle afin de perturber cette dangereuse malédiction. Elle l’aurait retiré depuis longtemps si elle en avait eu l’occasion.

SI toute la première partie de son plan fut une réussite, elle fut prise de court par la deuxième lorsque que Corvus qui la foudroyait du regard se jeta sur elle. Elle n’avait pas prévue que la malédiction aurait ce genre de réaction. C’est ainsi qu’elle tomba à la renverse tandis que les doigts de son cou allait se refermer sur sa gorge. Toutefois par reflexe, elle eut le temps de protéger sa gorge en générant une barrière de lumière autour de son cou tandis que 5 lames de lumières sortirent de nul par pour transpercer Corvus afin de le faire reculer. S’il ne bougeait pas, il perdrait au moins ses deux bras.

Toujours au sol après s’être dégagé, Zahel reprenait doucement son souffle tout en étant protégé par ses cinq lames qui changeaient de forme en permanence pour la protéger des attaques.

Tout en se relevant, elle se tenait la gorge de la main gauche tandis que sa main droite, elle scella l’unique sortie, la porte avec un épais bloc de lumière avant de parler à nouveau.

Et bien… quelle tournure inattendu, tu auras presque réussi à passer au-delà de ma concentration et de ma défense. Mais tu as perdue, l’énergie positive dégagé par cette pièce et la magie divine et supérieure à ton énergie négative.

Elle regarda en ouvrant les yeux, les veines noires qui émergeaient du corps de Corvus. Tout en intensifiant le rayonnement positif, ses lames de défense et en déployant ses pouvoirs aux mêmes niveaux que lors de l’exorcisme

Je dois te remercier, tu m’épargnes à devoir en employer la méthode douce, démon de Corvus car tu n’es pas lui. Au vrai Corvus, je te promets que te libérerais et tu connaitras la différence entre cette liberté factice et sale que tu tentes d’accepter et la véritable liberté, celle du cœur.

Ses mains se lièrent.

Armageddon

Hécatonchire apparu avec 200 bras tandis que l’énergie divine de Zahel en matérialisait 100. Pour la prêcheuse, il n’y avait aucune chance, qu’il puisse esquivait cela dans une salle scellé aussi petite, certes, il pourrait potentiellement être gravement blessé mais elle le soignerait alors cela irait.

Les 300 bras se lancèrent ensuite sur Corvus, c’était un attaque fourbe car sur les 300 bras, seuls les 100 matérialisés par Zahel était tangible, leurs objectifs étaient d’attaquer physiquement Corvus tandis que les 200 bras intangible d’Hécatonchire devait attaquer l’âme de Corvus afin de le mettre hors d’état de nuire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Juil - 9:47
Corvus ne voyait qu'une seule chose, Zahel était dangereuse. Pour lui particulièrement mais aussi pour la cité. Et bien qu'il ne soit pas un grand altruiste, il lui arrivait toutefois d'avoir assez de conscience professionnelle, ou de conscience tout court ne pas laisser une chose trop fâcheuse se produire. N'était-ce pas pour une raison similaire qu'il avait tenté d'arrêter Drake à la base avant même cette histoire de corruption ? Si. D'aussi loin qu'il s'en souvenait les religieux n'avaient jamais été une aide, plutôt un tas d'aiguilles dégoulinantes de poison qui s'insinuaient dans le cœur des plus faibles et leur faisait miroiter tout et n'importe quoi.
Corvus les avait toujours détesté et si pendant quelques temps son assurance avait été contrebalancé par les ordres, on ne peut plus clairs, de Drake, il avait l'impression que c'était sa survie qui avait été en jeu quelques instants plus tôt. Et il était donc tout à fait normal qu'il réplique.

Ce qu'il avait fait en tentant d'étrangler Zahel, ou de lui briser la nuque si il avait eu assez de force. Si le jeune homme était bien parvenu à la faire basculer sous son poids, il ne parvint pas à assurer sa prise autour de sa gorge et celle-ci fit tomber cinq lames de lumière. Corvus les esquiva de justesse mais non sans qu'une longue coupure ne barre son épaule gauche. Il porta la main à sa blessure alors que le sang en coulait déjà.

Zahel se redressa et scella la porte avec de la Lumière et lui expliqua brièvement qu'en gros il était fini. Ses yeux bleu-gris luisaient pourtant de contentement. De base Corvus adorait combattre. C'était comme ça. Et même si les pouvoirs de Zahel le faisaient flipper au-delà de ce qu'il aurait pu exprimer, il n'aurait pas du se focaliser sur elle mais plutôt sur lui-même. Ainsi il aurait remarqué que son pouvoir fonctionnait toujours, à savoir, plus la puissance de la prêcheuse augmentait, et plus celle de Corvus également pour venir se caler sur cette dernière.
Et là justement, le jeune capitaine venait de s'en rendre compte, d'où son sourire.

Elle pensait que sa lumière était trop supérieure ? Ce n'était pas le cas. Certes il maitrisait nettement moins bien l'énergie négative qu'elle la divine. Mais les deux magies n'étaient-elles pas la pie ennemies l'une de l'autre ? La victoire serait donc remportée par celui qui avait la grand maitrise, ou qui serait le plus fourbe. A Corvus de faire jouer ses méninges pour éviter de mourir.

Zahel fit s'accroitre l'énergie positive dans la salle. Corvus lui opposa une somme quasi similaire, que facilitait grandement sa corruption sous la forme d'un bouclier, une bulle complète cette fois-ci, suintante d'une sorte de liquide gélatineux et noir qui dégoulinait de la sphère pour se répandre au sol.

Elle avait repris la parole pour s'adresser au "démon". Ni l'un ni l'autre. Corvus était une nouvelle personne. Les deux avaient en quelque sorte fusionné. Il n'eut toutefois pas le temps de répliquer oralement, ses yeux s'agrandirent alors qu'Hécatonchire apparaissait de nouveau, avec cette fois-ci nettement davantage de bras. La puissance de Corvus augmenta tout autant, le submergeant. Ses pupilles se dilatèrent comme elles le feraient sous l'effet de n'importe quelle...drogue. Voilà c'était pour ça qu'il adorait se battre. Pour cette sensation.

Il partit dans un grand rire incontrôlé alors que Zahel et lui lançaient leurs attaques simultanément. L'hécatonchire fonçait sur lui s'arrêta stoppé presque net dans sa 'course'. Corvus avait jeté un emprisonnement du Bien qui enveloppa à la fois Zahel et son aide de camp. Si elle n'avait fait appel à une entité mais à un simple pouvoir basique, ce dernier serait porté, mais le sort d'emprisonnement s'occupait de tout ce qui représentait le Bien dans la zone, donc dans la salle. Plus l'aura était pure et puissamment ancrée, et plus ils subiraient des dégâts. De même, le côté positif de cette attaque restait qu'elle s'occupait elle-même de détecter les entités éventuellement invisibles, et ce n'était ici pas le cas. Corvus ne savait pas combien de temps il les maintiendrait, mais ses tentacules noires étaient nombreuses à les enserrer et les empêchaient de bouger. La douleur qu'ils devaient ressentir devait être intenable, mais c'était réjouissant.

Corvus avait cessé de rire aux éclats mais il était clair qu'il prenait son pieds. La masse noirâtre qui continuait de dégouliner de son bouclier sembla se répandre davantage dans la salle et une fois arrivée jusqu'aux pieds de la religieuse, elle se mit à remonter le long de ses jambes. Chaque parcelle de peau de Zahel qui entrait en contact avec la substance empoisonnait sa chair, affaiblissait sa magie, notamment en activant chaque nerf, provoquant dès lors de fortes douleurs comme si chacun de ses pores était en feu, si chacun de ses nerfs était inflammé.
Lorsque la substance gluante noire l'aurait entièrement recouverte, elle serait morte.

Spoiler:
N'hésite pas à me dire si ce n'est pas cohérent avec ton pouvoir, je pense que si mais il se peut que j'ai mal compris ^^ Je modifierai si tel était le cas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Juil - 15:24
Alors que Zahel lançait son sort à la fois physique et spirituel sur Corvus, elle fut une deuxième fois prit de court par sa réponse. Alors qu’il riait à gorge déployée, celui-ci déploya un emprisonnement du bien qui bloqua Zahel dans son attaque tandis que des tentacules noirs avançaient vers elle. Immédiatement alors que les premiers signes de douleurs apparaissaient et que les tentacules n’étaient plus qu’à quelques centimètres de Zahel, la prêcheuse donna sa réponse.

Sainte Armure de Dieu !

Son énergie divine l’enveloppa entièrement dans une masse de positivité extrêmement dense la protégeant ainsi des sorts ennemis comme les tentacules et la douleur bien que cela ne faisait pas disparaitre tous ses problèmes car le fait est a qu’elle était toujours immobilisé. Alors qu’elle était toujours enfermée dans sa protection Hécatonchire se désactiva subitement, il semblait que Zahel se concentrait sans bouger. Elle avait clairement sous-estimé Corvus, elle le reconnaissait pleinement, sa maîtrise de la magie était bien supérieur à ce qu’elle pensait, pour tenter de résister, de survivre et peut être de la vaincre, il lui faudrait donner tous ce qu’elle a.

Alors que cela faisait déjà plus de 3 minutes qu’elle ne parlait plus immobile, à travers l’armure elle reprit la parole.

Bouclier Saint

Une sphère dorée apparu autour de Zahel repoussant d’un mètre l’énergie négative et les tentacules du corrompu.

Résistance universelle

Permet une faible réduction des dégâts infligés

Protection contre le mal

Permet une réduction de dégâts quand l’ennemi a un alignement Mauvais

Sceau du Sacré
Imposition des Mains
Prière Régénérant
Grande Barrière Curative
Prière de Protection Sacrée
Psaumes Sacrés


Techniques de renforcement temporaires de magie blanche.
A chaque effet activé, l’aura doré de Zahel avait légèrement gagné en intensité. Une fois devenu sérieuse mais toujours silencieuse grâce à sa barrière, Zahel avait retrouva sa liberté de mouvement dans un périmètre très restreint, un cercle d’un mètre de diamètre.

Elle regardait à travers son armure Corvus, il était bien trop dangereux mais pour autant elle voulait éviter d’avoir à invoquer un ange de son niveau ou bien d’utiliser Avatar du Bien dans ces conditions, ce serait un grave insulte à ses êtres divins.

Mais pour autant il fallait être efficace sans mettre en danger les habitants, sans cette barrière cela aurait pu être possible mais le fait d’être emprisonné dans un sort de protection contre le bien lui compliquait la tâche. De plus dans cette positon elle n’était pas en position d’utiliser le même sort mais contre le mal sur Corvus, il avait terriblement bien joué le coup. Mais comme à son habitude, Zahel avait plus d’un seul plan prévu dans son intellect. En utilisant ses connaissances en magie spirituelle elle utilisa télépathie sur une des sœurs situées à l’extérieur.

Sœur Grace, je vais être très brève, activez la magie de confinement de la pièce des démons.

Comment, l’exorcisme s’est mal passé ?


Ne discutez pas faites-le.


Le ton sec qu’employait Zahel convainquit la sœur d’activer le sort. Il faut dire que Zahel ne pourrait pas maintenir le bouclier Saint Eternellement, il lui fallait le désactiver au plus vite.

Une fois le sort activé, des signes apparurent sur les murs, c’était le signe d’un renforcement des murs de la pièce. Voyant cela Zahel, leva la moins droite vers le ciel et une petite sphère de lumière apparu.

Jugement

La sphère grandit subitement jusqu’à mesurer un demi mètre de diamètre. Cette sphère détenait la capacité Lumière Sacrée qui provoquant une intense lumière qui brûle la peau des morts vivants et repousse le mal faisant reculer encore plus les tentacules noires. Le principe de ce sort était simple, Zahel concentrait l’intégralité de ses pouvoirs divins dont ceux d’Hécatonchire et des âmes qui ce dernier a absorbé en un point. L’astre éblouissant avec sa concentration extrême en magie finirait par exploser naturellement provoquant alors une explosion de positivité qui cumulera les effets de lumière Sacrée et d’exorcisme.

Tout en crachant du sang à l’intérieur de son armure, son visage crispé par la douleur, Zahel finit par lancer son astre du jugement sur Corvus avant de mettre un genou au sol tout en regardant le résultat. La prêcheuse espérait que cela suffirait car elle avait quasiment utilisé tout son pouvoir magique ayant simplement gardé en réserve ce qu’il fallait pour invoquer un ange avant de s’effondrer de fatigue…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 20:26
Corvus se marrait bien finalement avec elle. Elle déployait une puissance telle qu'il n'en avait que trois ou quatre capables de rivaliser. Le capitaine en profitait de se gorger de magie comme une sangsue se gorgeait de sang. Ivre de plaisir et surtout de pouvoir, il était parvenu à l'emprisonner et à réduire ses possibilités en quelques sorts.

Prise dans ses tentacules noires, elle était parvenue à se protéger du liquide empoisonné qui tentait de la recouvrir. Au lieu de cela, c'était sur l'armure que ça remontait tout en tentant de l'éroder assez pour générer des trous qu'il pénétrerait pour finir par l'engloutir réellement. Finalement, Hecatonchire disparut.

Corvus jeta un coup d’œil autour de lui comme si il s'imaginait le voir réapparaitre. Mais ce ne fut pas le cas. Inclinant la tête sur le côté il fixa d'un œil soudain dur la jeune femme, pour le peu qu'il voyait d'elle en tout cas. Mais qu'est ce qu'elle faisait au juste ? Elle abandonnait peut-être ? Ou priait. Ca ne l'aiderait pas.

Il tenta d'accélérer le poison gluant mais en vain puisqu'elle était toujours bien enfermée dans sa carapace. D'agacement, il tenta plusieurs moyens de la briser mais rien n'y fit. Ni la métamorphose des tentacules en pics, ni un sort fraichement composé pour grignoter la magie divine. Ca fonctionnait, mais pas assez vite.

Corvus renforça ses poings et tenta même de mettre quelques coups en désespoir de cause mais inutile de dire que ça avait encore eu moins d'effet que le reste. Quand à son épée, il venait de la briser sur la bouclier.
De rage, il avait lancé la garde contre un mur adjacent.

Finalement, une sphère dorée apparut autour de la jeune femme. Les tentacules noires furent partiellement repoussés. Instinctivement, Corvus recula d'un pas et se remit en position de combat, d'attente, garde levée. Malgré le regard sérieux, ses lèvres avaient de nouveau tracé un sourire sur son visage. De là où il était, il n'entendait pas ce qu'elle disait mais sentait son aura augmenter, et la sienne avec. Bien, elle n'avait donc pas renoncé. Il avait hâte de voir ce qu'elle lui avait préparé.

Sans qu'elle ne parut bouger, des symboles apparurent sur les murs. A quoi ça servait ces machins ? De là où il était, la pièce ressemblait de plus en plus à une prison. Oh non. Hors de question qu'il finisse là-dedans. Zahel leva la main droite et au-dessus d'elle une sphère lumineuse apparut.

Corvus descendit un peu plus sur ses appuis comme un animal à l'affut. Il avait visiblement dans l'idée de l'esquiver. Ou d'essayer en tout cas. A moins que ça soit pour s'élancer et l'attaquer. La lumière s'accrut. Corvus recula d'un pas comme sous l'effet d'une brulure. L'intensité augmentait encore, il se retrouva dos au mur, au sens propre comme figuré. Le jeune homme était pleinement concentré sur l'attaque à venir et aucunement sur Zahel ou son état physique et ne remarqua même pas son état pitoyable.

Si il ne trouvait pas de parades c'est sur qu'il subirait des dégâts.
Il réfléchissait rapidement et finalement, opta pour appliquer l'adage selon lequel la meilleure défense était l'attaque. Alors qu'elle entamait son mouvement pour lui envoyer la sphère, il s'élança en se propulsant plus rapidement grâce à sa magie. Il avait compter la prendre de vitesse en esquivant la sphère pour se retrouver face à elle et l'achever. Si la première partie avait fonctionné, mieux que prévu puisqu'en fait Zahel semblait à bout, tellement d'ailleurs qu'elle avait posé un genou au sol, Corvus avait armé son bras, une lame d'énergie négative le recouvrant. Il était prêt à la tuer lorsque la sphère explosa dans son dos, projetant une lumière sacrée partout dans la pièce.

Corvus se prit la lumière de plein fouet. Il se crispa une seconde en lâchant un cri de douleur. Lorsque la lumière s'évanouit, il retomba, le corps fumant comme si il était brulé, bien que ça ne soit pas vraiment le cas. A peine conscient, il avait des points noirs devant les yeux et son cœur battait à tout rompre. Pourtant, il luttait pour ne pas s'évanouir purement et simplement.

Alors qu'il tentait de se redresser, il fut pris d'une violente nausée qui le fit retomber, tremblant. Il porta la main à sa bouche pour constater qu'il vomissait une matière noire qui ressemblait fort à la magie qu'il venait d'utiliser. Sa corruption avait du être affaiblie, en tout cas sa structure semblait avoir pris cher et son corps aussi même si il ne comprenait pas trop comment ou pourquoi.
Visiblement ils étaient en piètre état tous les deux.

La puissance aurique de Zahel avait baissé, et celle de Corvus avec. C'était le mauvais côté de son pouvoir. Être dépendant de la puissance des autres. Il tenta de nouveau de se mettre debout et y parvint quoi qu'en titubant un peu. la nausée était encore présente et il sentait affreusement mal, comme si une partie de lui était en train de mourir, ou ne tarderait pas. Malgré sa concentration fluctuante, il parvint à générer une lame d'énergie autour de sa main droite. Il fallait en finir maintenant. De sa main libre, il tenta de saisir les cheveux de la jeune femme pour la forcer à redresser la tête et donc à tendre le cou. De sa main armée, il tenta de lui trancher la gorge. Ou de lui planter sa lame d'énergie dans le cœur, peu important tant qu'elle mourrait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 23:38
Protégé dans son armure de lumière, Zahel avait fini par utiliser comme dernier espoir d’affaiblir grandement Corvus en lui lançant un astre du jugement, chose qui l’avait grandement affaiblit.

Concentrer une grande partie de son énergie magique en un point, elle finit par la lancer sur le corrompu avant de mettre un genou à terre. Tout en lançant son astre emporté par son mouvement, elle ne put que voir Corvus se propulser vers elle en utilisant la magie, épuisé elle ne put que le regarder impuissante tentant vainement de se protéger, ce qui était clairement inutile. Alors que Zahel se voyait déjà toucher de plein fouet par l’attaque rapide de Corvus, elle fut sauvée par l’explosion de son astre qui perturba grandement Corvus.

Il se tendit subitement en criant de douleurs tandis que Zahel l’observait toujours un genou à terre avec un regard faible et affaibli. Comme la prêcheuse, le corrompu tomba au sol avant de tenter de se relever. Touché par l’attaque positive, ce dernier retomba toutefois au sol toute en vomissant une étrange et dégoutante mixture noire, l’énergie négative était vraiment une chose moche.

Les deux combattants étaient dans un état de grande faiblesse, si le corrompu avait fut sa structure chambouler par cet exorcisme indirect, du côté de Zahel sont armure de lumière s’effondrait en morceau bien que Zahel employait de grand moyen pour concentrer la matière divine qui lui restait autour des bras. Elle sentait que cela servira car il devenait de plus en plus inéluctable que l’invocation d’un ange soit nécessaire.

Corvus qui contrairement à Zahel à cause de la différence physique s’était relevé avec difficulté, marchait vers Zahel d’un pas chancelant. Zahel toujours un genou à terre l’observait, tout se jouerais pour elle dans les prochaines minutes. Elle toutefois un frisson lorsqu’elle vit Corvus généré avec ce qui lui restait une lame d’énergie magique, tout allait être serré.
En face d’elle, le corrompu finit par lui attraper les cheveux avant de tenter de la tuer en la transperçant avec sa lame d’énergie. Zahel qui jusqu’alors n’avait pas bougé afin d’économiser des forces, se remit en action.

Maintenant !

Avec l’énergie divine qui entourait sa main droite, elle para avant de la faire englober par sa matière qui avait quitté bras. De manières simultanées en profitant de la surprise et du fait que les deux bras de Corvus étaient occupés. Elle déploya le reste de la matière divine de sa main gauche vers le visage de Corvus.

Flash !

La matière divine ébloui alors Corvus, cette lumière bien qu’elle contenait la lumière sacré qui brulait les âmes négative était tellement faible que mis à part le fait d’éblouir le corrompu dans une salle sombre elle ne l’affecterait par réellement. Toutefois afin de gagner du temps en plus de l’effet d’éblouissement, elle tenta d’accrocher la matière divine au visage de Corvus pour le faire croire à une attaque afin de perdre du temps. Le phénomène d’éblouissement et de feinte d’attaque lui ferait gagner toute au plus une minute.

Pendant le temps de l’éblouissement, Zahel se coupa les cheveux afin de libérer sa tête dans le but de reculer. Une fois la lumière estompée, Corvus ne pourrait voir dans sa main que des cheveux argentés coupés. De son côté Zahel qui avait reculée, profitant du temps gagné pour invoquer un ange. 15 secondes après le début de l’éblouissement, un symbole divin apparu au sol, puis Zahel tomba au sol tout en crachant du sang. Elle n’était plus qu’à demi consciente et incapable de bouger, elle ne pouvait que tenter de distinguer l’ange qu’elle avait invoqué, ne pouvant savoir qui il était à cause du fait qu’elle voyait trouble. Toutefois, elle eut la force de prononcer ses mots.

Ô Sainte existence…, moi humble humaine… réclame votre sainte assistance… pour sauver cet être de son démon

Sa respiration devenait lourde, elle ne pouvait plus rien faire. Elle ne savait même pas qui elle avait invoqué, ni même si il l’aiderait. S’il ne l’aidait pas, elle était morte, c’était clair. Que serait la réaction de l’ange ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Juil - 10:13


ANGE D'AGNOTIA


Le symbole divin qui était apparu au sol sembla se fendre comme sous le coup d'une lumière trop importante et c'est dans un éblouissement total qu'un ange d'Agnotia apparut, flottant à quelques centimètres du sol.
L'être ailé n'avait que deux ailes mais il était pourtant indéniable que sa puissance restait infiniment supérieure à celle de Corvus en cet instant. Le souhait de sauver le capitaine de sa la corruption semblait avoir été entendu car c'était un ange dépendant du recteur de la Chasteté de la Lumière mais aussi de la Régénération qui avait répondu à son appel.

Il contempla un instant son invocatrice comme sondant son âme. Sans un mot, il finit par s'en détourner pour faire face au jeune homme. Il tendit la main vers les tentacules noires qui tentaient de l'enserrer. profitant de la faiblesse de leur invocateur, il dissipa le sort sans effort.
Des anneaux de lumière apparurent autour des poignets et des chevilles de l'humain, l'immobilisant totalement. Ils empêcheraient le moindre de ses mouvements. Le soulevant de terre, il se retrouva suspendu dans la pièce, les bras en croix.

"Tu portes la corruption de Caïn, fils de Bélial et ennemi de l'Ordre, du Bien et du Juste."

La voix résonnait comme au travers du voile séparent les différents plans mais résonnait également en chaque être présent dans la salle. L'écho même de ses paroles plongerait de force tout être corrompu dans la Lumière.

Sans attendre, l'ange approcha de l'humain et plaqua la paume de sa main brûlante contre le front de Corvus. La différence de taille faisait qu'elle englobait presque tout le crâne du corrompu. Le corps de l'humain fut traversé par tant de magie divine que les cellules corrompues et déjà grandement mises à mal finirent par se décrocher. Comme toute corruption bien conçue, la substance noire tenta de quitter le corps qu'il jugeait soudain comme trop inhospitalier pour lui en quête d'un nouvel hôte.

Pour toute personne qui regardait la scène plutôt répugnante qui se déroulait sous leurs yeux, elle pourrait voir une forme noire d'aspect gluant et semi-monstrueuse se frayer un chemin au travers de Corvus. La substance coulait de sa bouche, de son nez et même de ses yeux pour se reconstituer en partie et adopter la forme que tous pouvaient contempler. L'ange saisit l'entité et annonça.

"Purification."

La main de l'ange se mit à irradier d'une puissante charge d'énergie divine de purification. La forme résista une seconde avant que des stries lumineuses viennent craqueler sa structure qui se vaporisa dans les airs.
La corruption n'était plus.

L'ange libéra l'humain et le laissa reposer au sol en le contemplant une longue seconde. Finalement, il se tourna vers Zahel et se posa devant elle. En douceur, il toucha de son index le front de la religieuse, régénérant son énergie et soignant ses blessures. Elle aurait besoin de forces pour continuer son œuvre et purifier la région.

"La Loi veut que toute corruption disparaisse à la mort du démon. Poursuis ton œuvre, nous t'observerons."

Le démon qui avait possédé n'était plus. Pourtant sa corruption était demeurée vivace, une chose normalement impossible, à moins que quelque chose n'ait survécu de lui. Zahel comprendrait sans doute. Le dernier archange qui était venu avait prévenu qu'ils interviendraient directement en cas d'autres avancées démoniaques. Heureusement pour ce monde, l'ange ne considérait pas qu'il s'agissait d'une percée des démons, simplement la fin du nettoyage. Toutefois, il porterait évidemment l'information à l'archange recteur.
Et sans aucun mot de plus, l'ange disparut dans un flash de lumière.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Juil - 8:36
Corvus avait pris cher. En tout cas il ne se sentait pas bien. Il s'était pris de plein fouet l'explosion de l'espèce de sphère de lumière que Zahel avait lancée et s'était soudainement retrouvé en mauvaise posture. Il faut dire que ça n'avait pas été une petite attaque mais il avait l'impression que quelque chose en lui était plus ou moins en miettes sans qu'il ne pense qu'il s'agisse d'un de ses organes. Pour autant, ça lui semblait vital de stopper le combat. Donc de la tuer. Enfin.

Il s'était donc relever sans vraiment faire attention à la matière noire qui coulait de sa bouche et avait matérialisé une lame d'énergie avec ce qui lui restait. Il saisit les cheveux de la religieuse dans le but évident de la saigner comme on le ferait de n'importe quel animal sans importance. Mais elle l'éblouit subitement et il sentit quelque chose sur son visage, brulant. Ou non, ce n'était pas chaud mais ça le brulait. Il crut à une attaque et recula rapidement. Lorsque sa vue revint enfin, il ne tenait plus dans sa main qu'une vulgaire mèche de cheveux.

Elle ne faisait que gagner du temps. C'était ridicule. Elle était à bout. Qu'elle se laisse mourir bordel ! N'était-elle pas heureuse à l'idée de rejoindre son satané dieu ?!

Corvus ne remarqua qu'à ce moment le symbole au sol. Il écarquilla les yeux de surprise alors qu'il parut se fendre pour laisser sortir un ange. Ok, là il ne le sentait pas du tout. D'où est ce qu'elle pouvait invoquer un ange avec aussi peu d'énergie ! Elle était mourante, ça ne rimait à rien !
Pour autant, le jeune capitaine lâcha un ricanement ironique. Il se savait vaincu. Après tout, même avec une recrudescence de forces, ce qui n'arriverait pas, il restait amoché et plus faible que l'être ailé.
C'était donc plutôt mal barré...

De dépit, sa lame d'énergie disparut alors que des anneaux lumineux se formaient autour de ses bras et jambes et le soulevèrent dans les airs. Serrant les poings, il tenta de s'en échapper mais en fut incapable, quand à l'énergie négative qu'il avait tenté d'utiliser pour affaiblir les anneaux, elle semblait avoir été comme court-circuitée. Il se retrouvait donc désarmé et dans l'incapacité de bouger. Génial.

L'ange lui adressa la parole. Corruption de Caïn. Donc le démon avait bien inoculer ce truc à Joshua... Quoi ? Comment ça c'était le fils de Bélial ? Le capitaine ne broncha pourtant pas bien qu'intérieurement il sentait quelque chose s'agiter en lui et chaque parole de l'être ailé résonna étrangement à ses oreilles, comme l'affaiblissant encore davantage. Il mit cela sur le compte de la peur mais ce n'était pas tout à fait vrai.

Finalement le grand emplumé posa la paume de main sur son crâne. Ca non plus il ne le sentait pas très bien... Et il avait raison puisque la seconde suivante c'est une vive douleur qui l'avais saisi. Il avait l'impression que chacune de ces cellules brulait sous le flot de magie. Ses muscles étaient tous bandés sous la tension et son cœur menaçait de lâcher et ne battait plus de manière régulière. Les yeux de Corvus se révulsèrent. Il allait crever là si ça continuait ?!
Alors qu'il venait de perdre conscience, une forme noire parut sortir de son corps. L'ange s'en saisit et la détruisit.

Le flot de magie divine s'interrompit enfin on déposa le corps inerte du jeune homme au sol. Toujours inconscient, il mit une quarantaine de minutes à s'éveiller. Il avait un mal de crâne horrible et tous ses muscles étaient douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Juil - 18:29
Zahel malgré la situation avait réussi à élaborer une stratégie complexe. Elle savait bien que Corvus était en terme de combat bien plus efficace et performant qu’elles, c’est pourquoi au cours du combat, elle avait toujours pris soit de garder en réserve une partie de sa magie nécessaire à une invocation. Elle ne l’utiliserait finalement qu’en cas d’échec de son astre du jugement qui avait toutefois eu le mérite d’affaiblir grandement son adversaire.


L’appel à l’aide concernant une invocation faisait partie de toutes les stratégies que Zahel mettait en place. Fatigué son adversaire avant d’invoquer une créature disposant encore de toute son énergie. Simple mais efficace, car cela marchait dans quasiment tous les cas lorsque le combat n’était pas trop déséquilibré.


Au sol, blessé de manière interne par sa propre magie, Zahel regardait difficilement son invocation. Deux ailes, c’était un ange inférieur, ce qui était déjà terriblement puissant dans ce monde. L’ange semblait la regarder avant de se tourner vers le corrompu qui ébahit sentais sa fin proche.


L’ange d’un seul mouvement dissipa le sortilège de Corvus avant de faire apparaître des anneaux de lumière autour du corrompu désormais immobiliser en croix.


"Tu portes la corruption de Caïn, fils de Bélial et ennemi de l'Ordre, du Bien et du Juste."


Bélial ? Un Seigneur démon extrêmement puissant, Zahel comprenait maintenant pourquoi ce sortilège était anormalement puissant. Contemplant la scène, Zahel vit l’ange subitement plaqué sa paume sur le front de Corvus. Du sol, la prêcheuse pouvait sentir l’émanation qui traversait le corps de Corvus, ce dernier lui-même n’apprécia pas, car il se mit à dégurgiter sa propre corruption qui se fit de manière impressionnante littéralement annihiler par l’ange.


Puis l’être éblouissant reposa Corvus désormais libre sur le sol avant de se retourner vers Zahel et en une seconde de la soigner et de restaurer son mana.


"La Loi veut que toute corruption disparaisse à la mort du démon. Poursuis ton œuvre, nous t'observerons."


Zahel toujours en sol se relevait tout en gardant la tête inclinée.


Il en sera selon votre volonté, oh saintes existences…


Puis l’ange sans répondre disparu dans un flash de lumière. Zahel était encore sous le choc de la démonstration de l’ange, sa volonté, son admiration et sa détermination avaient été décuplé encore et encore.


Une fois que l’ange avait disparu, Zahel se tourna vers Corvus, ce dernier étaient encore inconscient, Zahel qui avait regagné son mana analysa son corps. La malédiction avait disparu, mais son corps était encore dans un état médiocre, l’ange ne l’avait pas soigné. Ainsi Zahel soigna les quelques blessures que ce dernier avait reçu avant d’appeler les autres sœurs.
Celle-ci placèrent le soldat dans un lit qui était libre tandis que Zahel veillait sur son sommeil tout en méditant sur la démonstration de l’ange afin de parfaire sa magie…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Juil - 20:31
Une quarantaine de minutes plus tard, Corvus rouvrit les yeux. Il avait l'impression qu'une tour lui était tombée dessus tant il se sentait mal. Non, ce n'était pas vraiment ça, il n'avait mal nulle part si ce n'était à la tête et il avait l'impression d'avoir les pires courbatures de sa vie. Par contre tout lui paraissait comme être dans du coton, son esprit avec. Comme la sensation que l'on a lorsqu'on a du mal à émerger d'un profond sommeil.

Ses yeux bleu-gris se posèrent sur Zahel à ses côtés. Il la fixa sans ciller pendant plusieurs secondes avant que tout lui revienne en mémoire. Il se redressa comme un diable dans sa boite et baissa la tête vers lui comme si il s'attendait à voir quelque chose d'autre. Il se rappelait très bien la sensation que lui avait laissé l'énergie positive lorsqu'elle l'avait touchée. C'était déplaisant, très douloureux. Mais c'était surtout l'autre sensation qui aurait facilement pu l’écœurer. Cette chose qui s'était frayé un chemin à travers son corps pour tenter d'en sortir. Puis tout devenait flou. Il n'avait pas du supporter la décharge.

En tout cas, si il était dans un lit allongé sans réelle protection, c'est que Zahel devait supposer qu'il n'était plus un danger. Donc il était débarrasser de la corruption de Cain ? Oui... il se souvenait de ce que l'ange lui avait dit.

En fait il se souvenait de tout et avait toujours la sensation qu'il avait agi comme d'habitude. Quoi que... Il n'aurait pas agressé le religieuse comme ça pour rien. Ou plutôt pas de cette manière.

Rassuré, il lâcha un soupire avant de revenir à la jeune femme. Elle avait été blessée, il en était sur et certain. Pourtant elle ne portait aucune trace de coups ou d'une quelconque souffrance. C'en était presque vexant mais il tenta de laisser son égo de côté.

Corvus adressa un large sourire à Zahel, se moquant pas mal qu'elle le voit ou pas et s'avança sur le côté du lit de sorte à ce que ses jambes encadrent la religieuse en retombant dans le vide et qu'il se retrouve pile devant elle.
Avec douceur, il saisit ses mains.

"Je suppose que je vous dois des remerciements."

Il ne faisait en effet que supposer. la corruption ne lui avait pas paru si terrible de sa fenêtre. peut-être que Drake avait raison et qu'il s'accordait bien avec elle.
Le capitaine du protectorat se pencha rapidement vers elle de sorte à lui voler un baiser.

Il aurait volontiers fait plus mais avoir des nonnes autour de lui n'étaient pas le plus excitant. Enfin... pas ce type de sœurs en tout cas. Corvus finit par penser à ce que serait la suite. Une question le taraudait un peu. Drake allait-il le garder à la tête du protectorat bien qu'il soit débarrasser de son influence magique ? Enfin de la corruption mais qu'il avait récupéré en son nom.Les deux options auraient convenu à Corvus si l'une d'entre elles n'impliquait pas un emprisonnement ou pire, une mort certaine.

Bof... Au pire il mourrait en combattant le tyran de la cité. Ca ferait de belles chansons ! Le fou et le tyran. Ouais, c'était classe ! De son côté et d'un point de vue purement personnel Corvus n'avait rien contre la politique de Drake, en fait il y adhérait même sans trop de problème même si il le trouvait toujours trop en retenue. C'était toujours tellement moins qu'Astoria que ça faisait du bien. Lui au moins avait compris qu'il fallait se salir les mains pour parvenir à ses fins.

Mais c'était une autre histoire. Pour l'instant, il contemplait la fanatique avec un sourire étrange aux lèvres.
Bien qu'il n'en doute pas une seule seconde, il reprit d'un ton rieur. Mi-moqueur, mi-charmeur.

"J'aimerai qu'à chaque blessure vous me veilliez comme maintenant. C'est adorable."

Il se releva et s'étira comme au sortir d'une bonne sieste bien qu'il ait encore les idées légèrement embrouillée.

"Alors, vos impressions ? Il n'en reste plus ?"

Le regard de Corvus se voila une seconde et il finit par demander.

"La magie n'est pas censée s'estomper quand le jeteur meurt ? Le démon Cain n'est-il pas mort ?"

C'était une vraie question. La grande majorité des magies, genre 95% d'entre elles, s'effondraient seules à la mort du lanceur de sort, exception faite de certains types spécifiques, auxquelles les corruptions lancées directement n'appartenaient pas. Pour que cela perdure il aurait fallut qu'elle soit liée à un objet. Ce qui n'était pas censé être le cas. Donc que fallait-il en déduire ? Soit Cain était en vie, ce qui était impossible, enfin le démon du moins. sauf si le gamin, son existence même, supportait les magies déjà lancées depuis son corps ? Mais ce serait du jamais vu. Soit il leur manquait des éléments.
Corvus détestait les non-humains de manière générales mais c'était bien pire des extraplanaires. Il mènerait son enquête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 18:15
Après que les quelques contretemps est été littéralement stoppé par l’invocation d’un ange à deux ailes, Zahel avait soignée Corvus avant de le faire placer dans un lit.

Durant le temps où la capitaine de la garde était endormie Zahel avait veillé sur lui tout en méditant. Le flux de magie de l’ange l’avait inspiré sur des nouvelles utilisations de sa magie. Elle avait jusqu’à là négligé le fait offensif au profit du soin mais il était clair que pour un exorcisme contre des créatures négatives supérieur elle devait s’armer de technique offensive capable de pouvoir vaincre un démon tout en se protégeant. Le duel contre Corvus avait soulevé cette question. Elle avait déjà quelques pistes.

Alors qu’elle était plongée dans de complexe réflexion magique elle fit tirer de sa méditation par un mouvement de Corvus, il venait d’ouvrir les yeux.

Il regardait Zahel avant de légèrement soupirer. Tout en la regardant il lui adressait un sourire narquois avant de se déplacer et de l’encadrer de ses jambes tout en s’ayant pile devant elle.

C’est à ce moment que Zahel bougea, elle semblait le regarder bien que ces yeux étaient clos. En vérité elle se demandait de quel manière ce dernier allait réagir, les corruptions ne faisait qu’intensifier les mauvais coté existant déjà dans une personne, elle devrait donc toujours avoir des pensée et des actions similaires bien que moins extrême qu’autrefois.

Avec une délicatesse presque suspecte, il lui saisit les mains. Il était évident que Zahel n’appréciait pas tellement ceci mais bon puisque c’était un peu de sa faute si la situation avait rapidement dégénéré, elle le lui accorderait. Elle détourna légèrement le visage tout en l’écoutant.

"Je suppose que je vous dois des remerciements."


Il devait donc être conscient de ce qui était arrivé, bien cela éviterait de devoir tout expliquer. Tout en gardant sa tête légèrement détourné, elle lui répondit.

Si bien si vous pensez que cela est nécessaire, vous le pouvez. Je ne vous y obligerais pas.

C’est à ce moment là que le malotru tenta de lui voler un baiser. Chose qui réussi. Tandis que ces mains étaient prise, sa concentration avait été quelque peu altérée par la gêne, chose essentielle pourtant quand la plupart du temps l’on ne voit pas.

Alors qu’elle sentit immédiatement ce qu’il se passait, Zahel détourna subitement la tête tout en libérant ses mains subtilement. En ce moment elle aurait aimé le désintégré mais ce n’était pas digne d’une servante d’Ether.

Alors qu’elle détournait le visage rouge de honte et colère, elle fut rassuré de voir que les autres sœurs ne regardait pas dans cette direction à ce moment ci.

On pouvoir à quel point l’action ne lui avait pas tellement plu. Il faudrait revoir son cas à ce capitaine.

Le fait que ce dernier la regardait avec un sourire étrange ne faisait que renforcer sa vexation qu’elle tentait de cacher.

"J'aimerai qu'à chaque blessure vous me veilliez comme maintenant. C'est adorable."

Le ton l’avait une fois de plus vexé, Zahel avait l’impression qu’il se poquait littéralement d’elle. Dans une autre situation cela ne l’avait pas affecté mais dans cette situation là c’était abominablement frustrant.
Elle ne pu en entendant c qu’il avait à dire que rire enfin essayé de rire. Parce qu’elle ne roaot pas vraiment…

Ha…Ha….Ha…Ha Je verrais ce que je peux faire en fonction de mon emploie du temps.

Evidement elle n’était pas satisfaite de cette réponse. Dans un temps normal elle aurait retourné sa phrase contre lui mais elle n’avait pas cœur à réfléchir. Il lui avait volé un baiser. Son premier !

Une fois l’action passé, il se releva tout en s’étirant.

"Alors, vos impressions ? Il n'en reste plus ?"

Zahel qui avait désormais retrouvé tout ses sens pu lui répondre.

Absolument, la purge que l’ange vous a donné a en effet annihiler la corruption jusqu’aux confins de votre existence. C’est désormais de l’histoire ancienne pour vous.

En effet mieux valait qu’il renonce à ce genre de chose trop dangereuse pour les êtres vivants. Il fallait être vraiment orgueilleux pour croire que l’on pourrait contrôler un sort lancer par un démon.
Puis Corvus sembla enfin poser la vrai question.

"La magie n'est pas censée s'estomper quand le jeteur meurt ? Le démon Cain n'est-il pas mort ?"

En entendant cette question Zahel se leva et se retourna.

Je ne peux pas vous répondre en ce qui concerne ce démon bien qu’il me semble qu’il au moins dans un sale état s’il n’est pas mort. Concernant les magies comme les bénédictions et les malédictions. Ce que vous avancer ne concerne que les sorts de piètre niveau.

A un haut niveau une malédiction ou une bénédiction sont liées à la personne qui reçoit le sort, même si le jeteur meurt, elles peuvent perdurer tant que le porteur est vivant car elles sont liés à son âme. Pour votre corruption il me semble que cela va au delà de la malédiction, c’est un sort parasite qui se nourri de l’énergie vitale et magique du porteur jusqu’à soit prendre son contrôle soit le tuer. Une fois le porteur mort, le sort possède des réserves suffisantes pour sortir et trouver un nouveau réceptacle. Si c’est bien ce type de corruption, cela peut donner au final un sacré monstre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Pouvoirs : Adaptation automatique / Dispense majeure
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Juil - 20:31
Zahel avait un soucis avec Corvus, avec son comportement du moins et ce n'était pas anormal. Il avait l'habitude si l'on pouvait dire. Elle était visiblement gênée qu'il lui prenne les mains et pour finir, elle eut beau détourner la tête, il parvint à lui voler son premier baiser. Elle en rougit fortement mais a priori, pas de plaisir vu le froncement de ses sourcils. Corvus réprima un rire, trop content de ce qui n'était pour lui qu'une vulgaire blague. Il renchérit en prétendant qu'il adorerait qu'elle le veille ainsi à chaque blessure. Visiblement ça ne l'avait pas du tout fait rire non plus. Bon, trêve de plaisanterie, il y avait quelques petites qui l'ennuyaient dans ce dont il se souvenait des paroles de l'ange qui l'avait... en parti désintégré si l'on pouvait dire.

Redevenant sérieux, il demanda à la religieuse si il lui restait de la corruption, ce à quoi elle répondit par la négative. Corvus fit une légère moue. Il ne savait pas si il devait se réjouir ou pas de sa disparition. Il décida de s'en moquer. C'était plus judicieux et haussa juste les épaules.

Il dériva sur sa seconde question... le démon et sa magie. Zahel éclaircit pour lui certains points. Il croyait que toute magie était liée au lanceur de sort et qu'elle devait donc logiquement disparaitre lorsque le jeteur mourrait. C'était le cas avec Cain non ? le démon était censé être mort donc sa magie devait disparaitre mais ça n'avait pas été le cas. Elle lui appris qu'au contraire ce n'était le cas que des magies de bas niveau. Ah.... oui... en fait c'était logique, ça expliquait beaucoup de choses.

La description qu'elle fit de sa corruption en tout cas avait suffit à le mettre mal à l'air et presque à le dégouter un peu. Il avait eu ce truc en lui ? Sérieusement ? Ouais... finalement ce n'était peut-être pas plus mal qu'on l'en est débarrassé. Toutefois, il espérait vraiment que le démon n'était plus. Ces créatures n'avaient rien à faire ici, sur le plan matériel.

Songeant à ce que Drake lui avait révélé concernant la présence éventuelle d'un autre démon majeur au moins, il fut tenté de penser que le "capitaine s'en chargerait" avant de se rappeler que le capitaine c'était lui.
Sa tête tomba vers l'avant et ses épaules s'affaissèrent.

"Bon sang." Maugréa-t-il pour lui-même.

Quel bourbier.
Il revint à Zahel.

"Bon... je suppose que vous gérez les choses ici."

Il hésita une seconde.

"Désolé de vous avoir presque tuée." Puis, impressionné, il reprit sur le même ton enjoué. "Vous vous défendez vachement bien. Je ferai attention à ne pas rater mon coup la prochaine fois."

Fit-il en riant. Il s'était rapproché de la porte au passage, prêt à prendre congé. Après tout, il ne pensait ni que sa présence était souhaitée et il n'était pas à l'aise avec un tas de vieilles biques, ou plus jeunes qui croyaient en ces boniments débiles, quand bien même elles soient parvenues à acquérir quelques pouvoirs divins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prophétesse Zahel
Missionnaire d'Ether - Mage 4e ordre
Age du personnage : 21
Race : Humaine
Pouvoirs : Modélisation Divine et Chirurgie Divine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Aoû - 13:47
Après son réveil, Cain avait demandé à Zahel ce qu’elle pensait de l’état actuel de sa corruption ainsi que quelques précisions supplémentaire. Ce qu’elle accepta et fit avec une certaine précision insistant sur les effets négatifs des corruptions négatives ainsi que des sortilèges et des malédictions. Il semblait à Zahel que la description qu’elle avait donnée au capitaine le dégoutait légèrement voir le dépassait. Finalement sa tête et ses épaules tombèrent et ils ne pu lâcher qu’un bon sans.

C’était assez significatif pour voir que la capitaine n’avait que peu d’envie et de modification pour gérer ce problème et cette situation. Était-il vraiment taillé pour ce poste ? On pouvait se poser la question au vu de ce qu’il avait montré jadis. Il était peut être un excellent combattant mais ne semblait pas avoir vraiment l’âme d’un leader ou bien ne voulait tout simplement pas l’avoir.

"Bon... je suppose que vous gérez les choses ici."

Zahel lui répondit avec un mouvement de la tête affirmatif. Le culte savait géré ses priorités et n’avait que peu de problème sur ce plan là.
Puis après une seconde de blanc il reprit.

"Désolé de vous avoir presque tuée. Vous vous défendez vachement bien. Je ferai attention à ne pas rater mon coup la prochaine fois."

Il semblait désormais en rire c’était une bonne nouvelle.

Et bien bonne chose à vous messire Corvus. La prochaine fois je serais également mieux préparer pour vous recevoir.

Pendant ce temps le capitaine se rapprochait de la porte de sortie, se préparant à sortit…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: LE CERCLE :: Échoppes-
Sauter vers: