:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: SALLES DE COURS :: Contrôle des pouvoirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1ère Leçon.

avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mai - 19:09
Ayo avait beaucoup entendu parler des récents. Comme tout le monde en fait, tout le monde ne faisait que parler de ça. Drake par ici, Astoria par là, démons par là bas...blablablabla... Le gamin était tout autant fasciné que terrifié, lassé qu'en colère. C'est vrai quoi! Qu'allait-il advenir de ses cours maintenant que Drake s'était rendu maître de la ville. Grand despote machiavélique aux buts sombres et mystérieux. En plus du coup d'état, un énorme combat entre deux infernaux avait fait rage aux abords de la demeure des de Rayem et un arbre disparu avait réduits de nombreuses habitations en simple ruines. Plus il y pensait, plus il voulait en savoir plus. Qu'était-il advenu du vilain démon? L'archange invoqué a t-il vaincu? Drake quittera t-il l'académie en tant que professeur? Si oui, il n'irait sans doute pas y participer. Cette magie l'intéressait beaucoup afin de mieux comprendre les gens mais l'homme en question lui faisait trop peur.

Enfin, il aurait tout le temps de réfléchir à cela plus tard. Son premier cours était de magie élémentaire. une autre magie qui l'intéressait beaucoup. De toute façon, il était intéressé par toutes, c'est donc sans appréhension mais avec une excitation et une joie toute particulière qu'il ouvrit la porte de la salle. Frapper lui avait semblé inutile. Après tout, il était pile à l'heure et était donc attendu. A peine la porte ouverte, il usa de sa célérité extrême pour ouvrir toutes les fenêtres de la pièce et s'asseoir sur une chaise devant le bureau unique de la pièce.

Un grand sourire aux lèvres et des yeux ultra expressif rempli d'excitations :
"Bonjour M'sieur! Moi c'est Ayo! Certains amis m'appelle aussi "maître du temps". Je suis super content de commencer les leçons avec vous."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Juin - 7:21
Juste après que le combat dans le quartier Vodrel eut lieu et que ma régénération soit finie, je dus repartir en vitesse à l'académie sous peine de subir les reproches perçants d'Erion-sama.

Comme je l'avais supposé, Drake avait pris les rênes du pouvoir. Ce que je ne comprenais pas, c'était que la horde de loups-garous que j'avais envoyée au Palais ne l'a pas mis en charpie. Il est vrai que ceux que j'avais réussi à contrôler à une telle distance était les plus faibles, mais ils auraient dû au moins lui arracher un bras ou une jambe. Pour autant que je sache, il était bien portant.

J'avais donc rappliqué au plus vite à l'académie pour m'éviter des ennuis avec mon seigneur et le nouveau maître de la cité. Les deux m'accuseraient d'avoir causé plus de problèmes que de solutions.

En restant dans l'académie, je me protégeais des éventuelles plaintes portées à mon égard. Le personnel académique ne peut pas être sanctionné par un membre de son clan. Enfin, théoriquement, il y a toujours des possibilités, mais bon, que ce soit la régence ou le représentant du peuple, même si j'avais été introduit grâce à Erion-sama ,seul le directeur, ou plutôt directrice avait ce pouvoir.

Non-content de me sauver la situation, j'avais un cours particulier avec un élève aujourd'hui.
Ce dernier arriva sans crier gare dans la salle sans frapper. Toutes les fenêtres s'ouvrirent en même temps. Au même moment, un gamin était assis en face de mon bureau. Tandis que j'étais assis sur ma chaise en train de compulser un livre.
Bien, je regardais la vieille horloge, il était exactement l'heure prévue. Au moins, cet élève était ponctuel.
Le jeune homme m'accueillit avec un visage très expressif en me disant bonjour et en se présentant sous le nom d'Ayo. Il se vantait que certaines personnes le surnommaient le « Maître du temps » et qu'il avait hâte de commencer les cours avec moi.
Généralement, les élèves étaient contents en arrivant dans mes cours, beaucoup moins en ressortant.

Je fermais mon livre tout en l'examinant sous ma paire de lunettes. Mes yeux devenaient plus secs après une « Résurrection. »


«  Bonjour, Cher Ayo, maître du temps...
Je suis le Professeur Cernunnos en cet instant.
Bien que j'ai le dossier en question
Sur tes pouvoirs et ta personne, je préférerais une explication.
Sur la raison de ta venue
Et pourquoi avec moi cette entrevue ? »


La question était simple. Pourquoi voulait-il suivre mon cours qui était optionnel et que beaucoup d'étudiants n'adhérait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Juin - 12:36
Le jeune home inspectait le professeur et sa posture. Sa manière de parler peu coutumière l'invita à rire sans qu'il ne puisse se contenir. En fait, il n'a pas cherché à le faire. Ayo était un petit adolescent entier qui ne cherchait pas à masquer ces émotions, pas celles ci en tout cas. A l'instar de beaucoup de son âge qui apprennent à filtrer tout ça par crainte d'être juger, de trop se révéler aux gens qui nous entoure et que sais-je encore.

A la question de Cernunnos qui avait donné l'immense joie d'employer son surnom dans son appellation, il commença à répondre par une simple excuse pour son rire. Il ne faisait pas tout le temps, mais le monsieur avait l'air gentil. Du coup il ajouta :

"Je suis nouveau ici M'sieur. Je connait mon pouvoir depuis longtemps. Je l'ai compris, je crois. Je viens ici pour le développer et peut être lui trouver d'autres utilité. " Il s'arrêta un instant…se demanda le réel intérêt de la question suivante...s'en convainc que non mais l'exprima quand même.

" Vous êtes là pour ça je crois. Vous pensez pouvoir m' aider?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 0:29
Mon élève était des plus intéressants et des plus espiègles aussi.

Il semblait amusé par ma façon de parler et en riait. Pas de mauvaises manières, mais de la manière que ferait un enfant. Tel était le cas.

D'après ce qu'il me disait, il connaissait son pouvoir, qu'il le maîtrisait parfaitement. Il venait ici pour faire évoluer son pouvoir afin de lui donner plus de possibilités.

Intéressante démarche. Il semblait vouloir uniquement élargir son champ d'action avec son pouvoir.

À ma question, pourquoi il voulait une entrevue, il me répondit que j'étais là pour cela. En effet, c'était bel et bien mon rôle d'aider mes élèves.

« En effet, c'est bien mon rôle.
La plupart de mes étudiants ne me trouvent pas drôle. «


Bien, j'avais lu son dossier attentivement comparé au cours que j'avais donné au lieutenant du protectorat, je savais comment j'allais procéder.


« Tu as plusieurs moyens d'augmenter ton pouvoir.
Augmenter tes points forts.
Ou combler des faiblesses d'abord ?
Il n'y a que toi qui peut savoir. »



J'avais déjà réfléchi aux deux solutions bien sûr.
Pour augmenter son pouvoir, il suffirait d'augmenter sa vitesse normale, sans son pouvoir profane, ainsi, il serait d'autant plus efficace. S'il ne pouvait pas de suite renforcer sa célérité naturelle, il pouvait remédier à cela en utilisant un pouvoir proche du Sézig. Avec un élément l'aidant dans sa vitesse, il pourrait gagner en force de frappe. Les éléments compatibles avec la vitesse étaient la lumière, la foudre, le vent, le son.
Pour combler ses faiblesses, il fallait à tout prix renforcer sa constitution et sa force naturelle. Dans le cas où il ne pourrait pas le faire tout de suite, lui apprendre les différents points méridiens. Avec sa vitesse, il pourrait laisser un homme en vie tout en l'empêchant de bouger. Une autre manière de procéder était de savoir invoquer un être pour l'aider dans un combat ou une situation complexe.

Je me gardai pour l'instant de dire tout cela, mais en fonction du choix que ferait mon élève, je lui dévoilerais.
J'étais une aide. Pas un guide. L'aide donne conseil. Le guide décide du choix du chemin. Il fallait que mon élève décide lui-même quel chemin lui conviendrait le mieux. Le mieux que je pouvais faire pour lui était de l'aider à surmonter ce chemin. Pas de le choisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 11:07
Ayo avait écouté attentivement le professeur en le regardant droit dans les yeux, bien que par moment son regard s'échappait ici et là sur des éléments de la salle ou derrière les fenêtres qui laissait passé une agréable brise.

L'elfe Cernunnos proposait rapidement à Ayo un choix de développement. Là tout de suite, il ne savait pas trop. Il prit un instant de réflexion. Le point fort de pouvoirs était évidemment la vitesse. Découlait de cette évidence un avantage considérable sur les autres contraint à une vitesse d'escargot. D'après lui en tout cas. Il pouvait facilement faire des choses sans qu'on ne comprenne vraiment ce qui se passe. Parfois ses victimes sente un courant d'air venu de nulle part mais ça s’arrête là. Le point faible aussi était clair à ses yeux. Ayo était très limité dans l'usage de cette capacité. Sans doute à cause de sa faible constitution d'enfant...Vivement qu'il soit grand.

*Rrrhhh!!! j'en ai marre d'être petit* pensa t-il en se frottant la tête de ses deux mains. Ce court instant fit place à un léger agacement.

Il inspira un coup et reprit aussitôt sa mine joviale. Pour l'instant il pensait être bien assez rapide et c'était le seul point fort qu'il voyait. Mais ce n'était pas le cas de la durée d'utilisation.

"Je ne vois pas comment améliorer la vitesse à moins d'avoir de plus grandes jambes...Par contre, je veux pouvoir l'utiliser plus longtemps sans m'écrouler d'épuisement de douleur. C'est ce qui arrive après seulement vingt minutes. " finissait-il sous un sourire étouffé par le dépit de ce constat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 20:38
Mon petit chenapan d'élève réfléchissait.

Il était entré dans ma salle de classe s'attendant sûrement à un cours ennuyeux et assommant. Alors que d'emblée, je lui imposais un choix à faire. Augmenter ses points forts ou compenser ses points faibles.

Face à cette dure décision, Ayo choisit de palier son manque d'endurance à maintenir son pouvoir plus longtemps que vingt minutes.
La magie était comme un muscle. Il fallait l'entraîner pour qu'il se développe. Plus on tirait sur la corde, plus la magie devenait puissante. Si on tirait trop contrairement à une simple crampe, le revers de la médaille était plus conséquent.

Face à la décision, je réfléchis quelques instants afin de voir comment j'allais agir afin qu'il puisse s'améliorer.
Mon combat contre Hedryan fut une révélation.

Je décidais que la classe se changerait en palais de glace. Les murs étaient des miroirs. Des prismes étaient répartis dans la pièce afin de pouvoir combler tous les angles.


« Avant de commencer l'entraînement,
Quelques rappels sont importants.
Tu vois devoir esquiver les rayons lumineux.
En activant ton pouvoir jusqu'où, tu peux.
Un toucher, un point.
Toutes les cinq minutes, d'un rayon, je rajouterais
Pousse tes forces aussi loin.
De ton score, je noterais. »


Je lançais un rayon d'élément lumière dans la pièce avant de me rendre intangible à toutes attaques.
Je pouvais observer sans gêner la progression de mon élève.
La vitesse de mon élève était peut-être grande, mais la vitesse de la lumière était la chose qui allait le plus vite dans l'univers. La lumière pouvait aussi se séparer, si la lumière touchait un prisme, elle allait naturellement se diviser. Les murs et le sol étaient des miroirs. Tant que la lumière ne toucherait pas une cible, elle allait continuer inlassablement se refléter dans les miroirs. Une fois qu'un rayon toucherait mon élève, ce rayon s'arrêterait et j'en lancerais un autre. Les rayons lumineux ne pouvaient pas occasionner de sérieux dégâts, mais il faisait quand même mal.

Je pouvais d'or et déjà compter les points.
Un....

Deux....

Trois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 0:16
L'élève avait écouté impatiament Cernunnos. Il avait juste envie d'entrer dans le vif du sujet et s'il ne s'était pas plus que ça attendu à ce qu'on lui offre un choix - son école précédente n'employait du tout ce genre de méthode, c'était plutôt fait ce qu'on te dit et note ce que tu fait et inversement et ferme la - il s'attendait pas le moins du monde à un cours chiant et assommant de théories à gogo. Biensûr, il se se doutait que certains cours ne lui laisserait que peu le choix. Du moins ne pourrait-il échapper à un minimum. Mais à aucun moment il n'imaginait que le cours de contrôle des pouvoirs l'amènerait à autre chose que de la pratique.

Bref le professeur lui posa les bases de son exercice après avoir l'allure de la salle alors que ses yeux s'illuminait devant ce spectacle!

"Wooowww ça à l'air tellement super de pouvoir ça! J'ai hâte de l'apprendre aussi avec l'autre professeur " s'était-il émerveillé aussi expressif que possible.

Pendant ce temps, Cernunnos avait expliqué les règles. Ce qui était un problème parce que tout occupé au spectacle les explication était passées au second plan et le...jeu avait commencé sans qu'il ne s'en rende vraiment compte!

"Aieeeeeuuh!!!" avait-il crié plus par surprise que par douleur.

Par la suite, si les règle n'était pas comprises, il était évident de comprendre une chose : Eviter les traits de lumière. Est-ce qu'il y avait un problème avec ça? Oui! La lumière était l'élément considéré le plus rapide parmi tous. La seule chose qui allait plus vite, et cela Ayo l'ignorait encore c'était la pensée. Enfin bref, peu importe.

Aussitôt remis de la douleur, Ayo se mit à courir, plus ou moins normalement dans un premier, il ne voulais pas s'épuiser inutilement et finir sa leçon en à peine vingt minutes. "Aiee!!" Bon, finalement peut être qu'il n'aurait pas le choix. Tout en courant de plus en plus vite, il essayait d'observer le comportement du trait et en esquiva un de justesse par une enjambée, puis un sec... "Aie!!!!!" Il y en avait deux maintenant. Ce n'est pas du jeu!!

Ayo commençait à comprendre que ces traits douloureux agissait plus ou moins comme n'importe quelle lumière : elle se reflétait dans les miroirs. Ayo n'aurait jamais cru qu'une chose douloureuse et plus ou moins matérielle puisse se déplacer à travers des miroirs. Il faut dire qu'il ne connaissant rien en magie. Enfin, pas grand choses en tout cas. Il n'avait jamais comprit quand son père lui expliquait des choses à ce sujet. Peut être était-ce du à leur propre sensibilité qui était trop différente.

L'exercice continuait et Ayo parvenait rarement en esquivé plus de trois ou quatre à la suite. Il n'était ni assez rapide, ni assez intelligent. Il avait bien comprit le mode de déplacement des traits de lumières, du moins dans les grandes lignes mais n'arrivait pas à pousser la réflexion suffisamment loin pour se dire d'anticiper suffisamment tôt. Et puis l'augmentation de ces lumières venaient tout compliqué. Non pas qu'il s'attende à u n truc facile mais bon. Quelques fois il se retrouvait sur une trajectoire parallèle avec un de ces trucs et l'observait. Que c'était beau se disait-il. Puis parfois, il s'en prenait un pendant cet instants. D'autres fois, il tentait de taper une pointe pour équilibrer la vitesse. Mais il allait déjà à son maximum, presque, ce qui faisait que la différence entre ces...pointes et sa vitesse de croisière pour cet exercice était pratiquement anodine. En revanche entre sa vitesse et celle des trucs lumineux était assez conséquente. Avez vous déjà essayé de rattraper un guépard en pleine course? Non? Vous devriez! Enfin..vous pourriez essayer mais si vous êtes comme n'importe quel moldus ou n'avez simplement pas la capacité de vous déplacer plus vite qu'eux, vous échoueriez lamentablement. Un guépard peut sprintez jusqu'à cent dix kilomètre heure, un humain, quarante quatre. Et bien...la différence entre Ayo et ces traits de lumière était exactement comme la même. Bon...évidemment, en beaucoup plus rapide. Ayo n'avait jamais couru contre un guépard, mais moi qui narre, je peux vous le dire. C'est simple après tout. Des yeux normaux sont incapable de suivre Ayo, ou même de le voir. Je vous laisse imaginer la vitesse à laquelle il peut aller!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juin - 5:40
Je regardais mon élève essayer d'éviter les rayons lumineux. Le pauvre ne m'avait pas écouté, donc il s'en était pris un dès le départ. Cela lui apprendrait qu'il fallait rester attentif lors d'une leçon.

J voyais bien qu'il faisait de son mieux. De temps en temps, je pus observer qu'il réussissait à égaler la vitesse de mes rayons. D'après ce que je pouvais observer, il pouvait esquiver trois à quatre rayons avant de se faire par l'un d'eux.
Bon, je suppose que l'on pouvait dire que c'était pas mal pour son âge. Cet enfant était très talentueux.
Mais cela resterait insuffisant dans une vraie bataille. Une bataille contre un ennemi capable. S'il pouvait tenir vingt minutes contre des soldats de pacotille ou lors d'un entraînement, il tiendrait cinq minutes à peine contre de véritables adversaires.

Évidemment, son pouvoir était bien pratique, mais il suffisait d'utiliser la lumière, le vent, le son ou la foudre pour égaler ou surpasser son pouvoir. 

Pendant que mon élève était en plein exercice, j'étais intangible. Quand on est dans une salle remplie de miroirs et qu'ils y avaient plein de rayons lumineux qui ricochaient de partout, être intangible était la meilleure solution. 
Ce petit « jeu » allait durer le temps que mon élève épuise son pouvoir. Je décidais de me concentrer sur mon nouveau pouvoir afin de voir de quoi, il était capable. J'avais déjà beaucoup expérimenté, mais on ne s'entraîne jamais assez.

Les vingt minutes passèrent rapidement alors que j'avais noté scrupuleusement le nombre de rayons qui avait touché mon élève.
Sur tout le temps de l'exercice, il fut touché exactement soixante-six fois. Pour une première fois, je dirais que c'est passable, acceptable. Il allait falloir qu'il progresse. Il était encore jeune, mais la jeunesse n'était pas une excuse pour la faiblesse.

Je décidais d'utiliser ma nouvelle capacité. Les cinq orbes flottèrent autour de moi. Je décidais d'activer la sphère blanche. Elle généra un bouclier autour de moi. Je désactivais ainsi mon intangibilité. Ce sort n'était plus nécessaire et il coûtait de l'énergie.
Mon bouclier se propagea autour de moi comme une barrière transparente. Les rayons frappèrent ainsi ma protection. Je ne pouvais plus annuler les sorts de lumières après autant de temps, car certains n'étaient pas nés de ma main, mais des prismes dans la salle.

Je voyais que mon élève était à bout de souffle. Cependant, l'heure de cours était loin d'être terminée.
D'après les dires d'Ayo, son pouvoir était maintenant épuisé.
Bien, maintenant qu'il est dans cet état, nous allons le renforcer.
Ces miroirs et ces prismes n'étaient pas adaptés pour ce que j'envisageais, il me fallait un verre plus épais.


« Je note 66 touches
De rayons qui sur toi ont fait mouche. »


Après lui avoir énoncé le résultat, s'il n'avait pas lui-même compté, puisqu'il avait quand même certains bleus, je transformais une nouvelle fois la salle. Cette fois, elle prit la forme d'un aquarium. Le verre, qui était nettement plus épais que ceux des miroirs, avait été renforcé par la salle afin qu'il résiste à la pression de l'eau. J'espérais juste qu'elle tienne face à une force autrement plus forte. 


« Ne t'extase pas devant ce spectacle,
Ton étude, je ne veux pas que tu la bâcles,
Nous allons monter le niveau.
Afin que tu ailles plus haut,
Ne pas tomber ou être à genoux
Contre vents et marées, aller jusqu'au bout
Ton pouvoir inutile face à l'immobile
Des forces de la nature, tu ne dois pas être la quille.
L'exercice tiendra lieu pendant vingt minutes.
Pas de répit après chaque lutte. »


J'utilisais la sphère rouge de mon Yin pour augmenter mes capacités. La sphère rayonnait derrière moi tel une étoile géante, tel Antarès.
Cela me permettait de pousser mes limites magiques et physiques au-delà de ce que je pouvais faire en tant normal. 
Faire venir des trombes de mètres cube d'eau faisait partie des choses qui ne se faisait pas facilement. Merci à ma nouvelle capacité.
À vrai dire, j'aurais bien voulu invoquer l'eau depuis le plan élémentaire, mais n'étant pas à l'aise avec ce type de magie et ne pouvant utiliser de sceaux formés avec des plantes, mon choix s'était tourné vers la magie élémentaire.
L'eau arrivait maintenant à hauteur de garrot d'Ayo. Cela le limiterait beaucoup dans ses mouvements. Cet élément avait pour but de ralentir au maximum l'extrême vitesse du « maître du temps ».
Afin d'augmenter la difficulté de cet exercice à juste courir dans l'eau, j'ajoutais un malus. Celle du vent en créant plusieurs bourrasques. Le niveau était certes amplifié par l'Yin, mais il n'équivalait pas encore à une vraie tempête. 

Afin de ne pas être moi-même balloté par les vagues et les vents violents relâchés dans la salle, j'utilisais mon bouclier.

Comment allait se débrouiller mon élève pendant les vingt prochaines minutes ?
Je pense que maintenant, il pouvait comprendre pourquoi les élèves qui venaient à mes cours n'étaient pas très contents. C'était parce que je les poussais à leurs extrêmes. Cette fois, c'était le tour du petit Ayo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Juin - 19:28
L'exercice était difficile, il lui demandait une concentration constante à cause de ces traits lumineux douloureux. Il faisait d'autant plus mal qu'ils le touchaient souvent sur ses jambes qui en contraction. Hors tout le monde sait qu'un muscle en plein effort transmet mieux ou plus la douleur qu'un muscle détendu. En tout cas, il s'était fait touché de nombreuse fois et avait failli s'arrêter à plusieurs reprises. Mais Ayo avait continuer coûte que coûte!

Ayo commençait réellement à être à bout. Il n'avait jamais...si en fait, mais pas avec une si forte concentration réclamée, couru aussi vite pendant ce laps de temps. Il ne craignait pas que l'exercice le fasse mentir. Il devait arriver au vingt minute malgré l'intensité de la leçon. Point final! N'était-il pas venu pour se renforcer? Pour augmenter son potentiel? Si! Il était venu pour ça et il y parviendrait. Malgré les grimaces qui barrait de plus en plus régulièrement son visage sous l'effort, Ayo avait le sourire. Il ressentait la joie du dépassement de soi. Il n'en prenait pas vraiment conscience. Il n'était pas du genre à réfléchir mais plutôt à passer à agir. Il comprenait les choses au travers du corps et pas parla tête, ne lui parler donc pas de philosophie ou de théories compliqués.

En d'autres terme, l'exercice pouvait être difficile et éprouvant, Ayo ne s'en plaindrait pas. c'est comme ça qu'il apprenait. Comme ça qu'il fonctionnait. Le professeur lui annonçait son score. 66 fois. ça lui semblait presque peu vu le nombre de coups qui le marquait de bleus un peu partout sur le corps. Mais il était assez fier de lui. Il savait en avoir esquivé un bon nombre. De plus à courir si vite et si longtemps, il lui semblait avoir observer des picotements étranges qui lui procuraient des démangeaisons. ou plutôt des picotements. S'il ignorait totalement la source de cette sensation ou l'usage qu'il pourrait en faire plus tard, il avait néanmoins observer la sensation et en ferait part quand Cernunnos le lui en laisserait le temps.

Ce ne fut pas le cas tout de suite, la salle changea à nouveau et aimant trop les merveilles de la magie pour ne pas s'en émerveillé, il resta une fois de plus béat devant le spectacle. La surprise s'exprima pleinement quand l'eau apparu tout à coup le submergeant jusqu'au haut des genoux. Il s'extasia de plus belle l'instant suivant. Comment pouvait-on en si peu de temps faire autant de changement autour de soit!? Et faire apparaître autant d'eau!? C'était juste magique! Evidemment que ça l'était et il le savait mais wahou!

Bon sa remarque? Quelle était-elle déjà!? Ah oui!
" Mr. Sur la fin de cet exercice, j'ai ressenti des picotements étrange sur ma peau. Vous savez ce que c'est? "

Le gamin était encore tout essoufflé en disant cela mais on sentait une réelle curiosité et une certaine certitude de l'importance de cette observation. Peu de temps après, le professeur donnait les consigne de prochain exercice. Ayo ne les comprenait d'ailleurs pas vraiment. A part que ce serait plus dur et qu'il devait tenir vingt minutes de plus. Attends! Quoi? Mais Mais... non, ça n'allait pas être possible! Déjà qu'à l'exercice d'avant, sa vitesse commençait à le lâcher sur la fin! La preuve, les trente dernières secondes lui avait suffit à se prendre les sept derniers truc lumineux.

Bon...le professeur devait savoir ce qu'il faisait et tant que ce n'était pas de la théorie avec des tonnes de trucs à lire et à comprendre, il ferait de son mieux sans rechigner! Des bourrasque commencèrent à le secouer alors qu'il se demandait encore le but de cet exercice. Il avait parler d'immobile. Il devait juste ne pas tomber en restant sur place?Une vague violente poussée par le vent manqua de le faire chuter. Ou devait-il essayer de se déplacer en même temps?

"Euh Je dois faire quoi au juste" cria t-il pour être sûr d'être entendu avec le bourdonnement constant du vent?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Juin - 19:39
J'observais mon élève effectuer le travail que je lui avais donné avec assiduité. Je l'avais attentivement regardé voir ses réflexes. Après tout, c'est dans ces moments-là que l'on voit de quel bois est fait une personne. Le seul autre moment était quand les personnes risquaient leurs vies. Nous allions éviter ce cas de figure si possible. Il n'y avait pas donc pas meilleur moment pour savoir de quoi était capable Ayo.

Il était si on le regardait éreinter par ce petit exercice. Je pouvais voir les bleus que mes rayons lumineux avaient laissé sur son corps. Il saura être moins lent la prochaine fois.
Bon, j'étais quand même satisfait. J'avais déjà fait ce jeu avec d'autres personnes, la moyenne était de cent. Être en dessous de cette barre signifiait que la personne ayant obtenu ce résultat était extrêmement rapide.
En cela, j'étais très fier de lui.

Il y a une chose que je devrais lui apprendre également. Être moins impressionné par les pouvoirs qu'il voyait parce que s'il réagissait comme cela dans une bataille ou un combat. Il allait vite passer l'arme à gauche.

Mon élève me fit par de ses sensations sur son corps à la fin de mon premier exercice. Des picotements étranges ?


« Cela veut peut-être dire.
Que ton pouvoir commence à se tarir
Si c'est vraiment cela
Tu ne pourras compter que sur tes jambes et des petits bras. »


C'était vrai en un sens puisque chaque personne avait des symptômes différents quand leurs pouvoirs profanes se tarissent.

Le gamin était essoufflé. Il semblait étonné qu'un autre exercice suivait après le premier qu'il semblait avoir trouvé particulièrement dur.
Ayo ne savait pas quoi faire avec mon exercice.

Bon, je n'allais pas lui donner tout sur un plateau d'argent non plus. Il faudrait qu'il réfléchisse par lui-même.


« Tu dois être toujours debout.
Une fois le temps imparti à bout
À toi de trouver ton chemin
Si je dois te donner un conseil ? Suis ton instinct. »


Après lui avoir énoncé les consignes, j'augmentais la force des vents. L'eau continuait à monter arrivant au niveau de la poitrine d'Ayo.
Le vent donnait des vagues en surface et tandis qu'en immersion les courants essayaient de happer les jambes. Difficile de tenir sur un sol de verre.

Il y avait plusieurs options. Soit il utilisait la magie pour se sortir de là, soit il restait debout et encaissait les vagues et les courants, soit il cédait et se faisait entraîner par eux, sinon, il pouvait toujours utiliser une méthode non-magique surprenante et innovante.

Quoiqu'il décide de choisir, cela allait dire long sur son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Juil - 14:48
A sa question, le professeur lui répondit qu'il pouvait s'agir d'un effet naturel quand son pouvoir s'épuisait. C'était possible et Ayo n'avait rien qui puisse le contre-dire alors il considéra que ce devait être juste. Il garda quand même dans un coin de sa tête que son intuition voyait plutôt le phénomène comme quelque chose à exploiter. Y réfléchir ne servait à rien, d'avance, il en avait déjà mal à la tête et reporta donc cette réflexion à plus tard.

Les vagues poussées par de violentes bourrasques mettait à mal son équilibre tandis que Cernunos reformulait le but de l'exercice. Rester debout! Il aurait quand même pu le dire comme ça dès le départ!

Bien! Le regard soudainement empreint d'une détermination insouciante, il campa sur se jambes pour maintenir son point de gravité le plus stable possible. Des vagues le firent reculer d'un grand pas tandis qu'une bourrasque manqua de le renverser avant qu'il ne repose sur sa jambe sur le sol. Les éléments se déchaînèrent un plus violemment après sa seconde explication et il comprit rapidement qu'une alternative était nécessaire quand même en restant en position, ses pieds glissait menaçant de le plaquer au mur de l'aquarium d'un instant à l'autre.

En attendant de trouver une solution viable, Ayo envoyait de grand coup de bras désordonnés sur les vagues qui lui arrivait dessus en espérant les scinder en deux, réduisant ainsi la force de celle ci. ce n'était pas particulièrement efficace non plus. Au moins en faisant ça, il ne réfléchissait plus et se focalisait sur ce qu'il faisait de mieux : agir. La réflexion était pur les intellectuels, les érudits. Ayo n'en était pas un et ceux ci, en général, l'ennuyait à mourir.

Manquant une fois de plus de tomber, fauché par une vague puissante couplé d'une bourrasque complotant pour le mettre à l'eau, Ayo sentit sa jambe droite céder et l'entraîner, tête la première dans l'eau d'où il éprouva des difficultés à se relever. Un élan de colère passa un moment sur son visage mais il s'agissait plus d'une rage de vaincre qu'une colère autodestructrice. Tout ce qu'il y a plus de sain en somme. D'une certaine manière.

Une fois de plus ses jambes se campèrent de façon à optimiser son équilibre puis focalisant son intention sur la destruction de la vague. Il les voyait comme l'obstacle majeur de cet exercice. Aussi devait-il les détruire. Evidemment, il ne pourrait vraiment les détruire mais son esprit ne s'encombrait pas à préciser quoi que ce soit. Sa volonté, dépourvue de toute pensée parasite illumina son regard alors que sans en prendre vraiment conscience la magie de son corps revenait quelque peu.

Ses yeux rivés sur la vague menaçante la plus proche, il envoya ses mains jointe telle une hache sur la menace. L'espace d'un instant, son pouvoir s'était activé. Un brin d'excitation s'afficha fugacement avant de disparaître. Que son pouvoir refasse surface aussi vite après une telle séance était une première. Mais l'intensité de l'exercice reprit aussitôt le dessus.

Note:
Je m'arrête là pour te laisser définir sii ça fonctionne ou pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 17:29
Mon cher élève était un peu lente à la réflexion, c'était vrai. Une fois qu'il eut compris le principe de l'exercice, il fit de son mieux pour agir.

L'objectif était de rester debout. Je n'avais pas précisé comment. Il pouvait rester à encaisser les vagues ou aller contre tant qu'il restait debout le but serait atteint. Cela semble facile, non?
Et bien non! Ce n'était pas le vrai but rechercher. Il avait utiliser tout son pouvoir profane avec la lumière, maintenant il se retrouvait désarmé. Pourtant c'était dans les situations difficiles que l'on évoluait le plus vite.
Une situation où un enfant d'une dizaine d'année ne peut compter que sur son corps est une situation difficile.

Ayo avait choisi d'encaisser les vagues plutôt qu'aller contre elle. C'était un choix très indicatif de sa personnalité. Les personnes qui encaissaient seraient plus adaptés pour la défense alors que ceux qui vont contre les vagues auraient l'attaque comme chemin le plus apte.

Finalement, Il perdit l'équilibre et tomba la tête la première. Une fois remit en position, il décida de passer à une contre-attaque. AU lieu de simplement encaisser comme il l'avait fait jusqu'à maintenant, il réduisait le choc des vagues en les frappant.

Bien, c'était une bonne solution. Encaisser améliorait sans doute l'endurance, mais finissait par fatiguer. Alors qu'encaisser et appliquer des contre-mesures était selon moi beaucoup plus enviable. Dommage qu'il ne le faisait qu'une fois énervé...
Face à une des vagues, il réutilisa son pouvoir. Je fus très surpris. Il était sensé être à sec. Comme je l'avais dit, il n'y a que dans les pires conditions que l'on peut s'améliorer. Le petit bonhomme l'avait fait,même si ce n'était qu'un peu.

Bien, il était temps de passer à un autre exercice.
Je rassemblait l'eau en une gigantesque bulle puis je l'a gelais.

Je transformais ensuite la salle pour que l'on soit dans un endroit adapté pour les expériences qui ratent...
La boule de glace géante, qui tenait plus d'iceberg qu'autre chose, était aussi ici.
Le temps d'activation de sa capacité avait augmenté s'était le point principal.
Il fallait maintenant soit optimisé son endurance, soit augmenté son potentiel.
Voilà à quoi je réfléchissais alors qu'Ayo s'émerveillait sans doute du pouvoir de la salle.


<Un sézig combiné avec ton pouvoir
Serait parfait, mais loin d'être temporel.
Avec un élément combiné serait un talent plus à valoir.
Feu, foudre, vent, son, eau, lumière
A toi de choisir selon l'élément que tu préfères.
Détruis ce bloc de glace,
en mettant cette union en place.>>


Je ne m'attendais à ce qu'il réussisse du premier coup. S'il le faisait, je retire de l'enseignement et il prend ma place!
Combiné deux magies étaient loin d'être à la porté du premier venu. Ni même des plus expérimentés.
C'était selon moi, le meilleur moyen pour qu'il gagne en force et endurance.
Quant à détruire un bloc de glace aussi épais et solide, il avait peu de chance pour lui. Peu de chance s'il n'utilisait pas ce que je suggérais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Aoû - 19:10
L'exercice avait été des plus éprouvant. Physiquement comme mentalement. Ayo était littéralement essoufflé. Quand l'eau s'évacua, il se laissa tomber à terre, ne profitant qu'à moitié du spectacle magique qui mettait en place son prochain exercice. Une sphère de glace géante. Sa capacité pourrait clairement l'aider à venir à bout de cette masse mais un miracle n'arrivait pas deux fois.

De plus, les mots du professeur était d'un charabia. Ayo ne connaissait encore rien à la magie! Le pitre poète pourrait se renseigner avant de dire de telles aneries. Un sézigue? Qu'est ce que cela pouvait bien être d'ailleurs? Ayo n'en savait rien, un rictus boudeur s'exprima clairement sur son visage avant de prendre l'air agacé. Son agacement n'était pas méchant, il s'agissait de la simple expression enfantine face à son propre manque de compréhension.

" M'sieur! Vous me saouler à parler comme ça! Je n'y comprends rien! Vous pouvez pas parler hésandrien (/ français mouhahahahaha) comme tout le monde! Et puis à ce que je sache vous êtes supposer m'aider à améliorer la maîtrise de ma capacité perso! Je ne connais aucune des magies que vous citez. Mes cours d'élémentaires n'ont pas encore commencés"

C'était vrai, du moins s'il avait compris le concept correctement. Il avait été expliqué sur la brochure de description des matières que "contrôle des pouvoirs" était spécifique à l'aide du développement des pouvoirs personnels. Mais cet elfe semblait demandé pour cela d'utilisé des connaissances qu'il n'avait pas et cela le mettait en position d'échec. Ayo n'en avait pas la capacité d'analyse mais le ressentait parfaitement et sa spontanéité l'empêchait de rester muet à ce sujet. Dans ce sentiment d'insatisfaction mué d'une petite colère modéré - mais non retenue - Ayo s'était levé et cherchait le prof des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Sep - 13:12
En voyant mon élève se plaindre, je pouvais dire que je l'avais sur-évalué.

Il semblait tellement compétent que j'en avais oublié son âge, ainsi que son inexpérience. Je soupirais devant ma défaite. Cependant, même s'il était jeune, il devait du respect à ses professeurs. J'étais là certes pour l'aider à s'améliorer, mais si je ne le voulais pas, il pouvait s'aider tout seul.


« Mon language est un cadeau d'un ami
Aucune critique à son égard ne sera permise.
Ton âge est le fait de ton inexpérience.
Tes adversaires n'attendront certainement pas.
Que tu pallies ce défaut avec le temps et la chance

En outre, je suis ton professeur et le respect, tu me dois.

Peu importe ou non si tu me supportes. »



Je détruisis l'iceberg en changeant mes bras en racines pénétrantes et en faire pousser d'autres dans différents sens une fois atteint le centre.
La glace se cassa en mille morceaux en un instant.
Je rétractais ensuite mon bras et le fis redevenir normal.


« Il ne tient qu'à toi que ta capacité devienne plus forte.

La leçon est terminée pour aujourd'hui.
Quand je ne fais pas cours, tu es libre de venir ici.

Tiens voici un passe.
Rendez-vous dans une semaine dans cette même classe.

J'ai oublié de mentionner...
Tu seras puni si ton pouvoir n'a pas augmenté.»


Je lui donnais un morceau de papyrus solidifié par la magie, il permettait à mes étudiants les plus assidus de pouvoir bénéficier d'un environnement qu'il pouvait régenter à leur guise selon ce qu'il pensait être bon.
Je suis parti sans émettre un mot de plus, même s'il y avait des protestations.
Mon devoir de professeur est d'aider les élèves, pas de les chouchouter. Ils avaient Ama pour cela.

Je peux aider et aiguiller la logique de l'élève, mais il doit fournir ses propres efforts et ses propres réflexions.
Une chose qu'Ayo semblait ne pas avoir : l'introspection.
Pour résumé, je lui avais laissé un devoir à faire et s'il ne le faisait pas ou pas correctement, il serait puni un point final.


***


Une semaine passa.
Je rentrais dans ma salle à l'heure prévue.
Ayo, serait-il dedans ? Aurait-il fait ses devoirs ? Se serait-il amélioré ? Sera-t-il puni ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ayo Izura
Apprenti 4e sphère - Méridius
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Sep - 12:22
Le jeune garçon s'était mis légèrement en colère envers son professeur qui lui demandait l'impossible. C'est vrai quoi! Il était un parfait ignare en magie - ce qui était légitime vu son âge et sa toute récente arrivé à l'académie - , il trouvait exagéré qu'on lui demande de telles choses. D'ailleurs il n'avait compris qu'à moitié.  

En réponse à ses accusation, Cernnunos demanda le respect. Sur le moment cela vint figer une mine de réflexion sur le visage d'Ayo suivi d'un regard désolé quand il comprit en quoi il avait manqué de respect à son professeur. Si sa spontanéité mettait parfois cette valeur apprise de coté, le respect n'en était pas moins une à laquelle Ayo tenait. Ses parents le lui répétaient encore lorsqu'il s'emportait. Enfin...il ne restait plus que sa mère pour le lui dire à présent. A cette pensée, la tristesse s'empara fugacement de son regard et barra sa bouche d'un rictus similaire.

Le professeur s'en était allé sans plus de cérémonie après détruit la sphère de glace et lui avoir laissé un passe pour venir s'entraîner ici. Pourquoi faire? Il y avait des hectares pour le faire dehors. Ce n'est pas comme si son pouvoir était destructeur. Pourquoi toujours faire tourner les choses autour du combat. Il ne trouva rien à dire à l'elfe avant qu'il parte. Il se laissa choir sur le sol d'épuisement. Bon il ne devait pas rester éternellement puisqu'un autre cours l'attendait. Aussi pris t-il le temps de reprendre son souffle quelques minutes seulement avant de repartir calmement. Le cours suivant ne devrait pas être trop sportif. Après tout il s'agissait d'invocation. Il allait pouvoir toucher et voir des tas de créatures. A cette idée excitante, un grand sourire béat parut sur sa face.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                            Entraînement...ou amusement?

L'elfe avait été clair pour la leçon prochaine. Il devait améliorer son pouvoir ou subir une punition. En toute franchise, il n'était pas sûr de son envie d'être puni mais restait curieux quant au type de punition qu’emploierait un tel professeur.  Surement une épreuve physique? Finalement peut être que ce serait chouette de tester sa punition?

Bon...il verra bien le moment venu. Punition ou pas, il voulait améliorer ce pouvoir! Le sur lendemain il entra donc dans la salle à la tombée de la nuit. Cette salle...Vide. Il n'y avait qu'un bureau et un vague espace libre. Rien qui l'inspire pour quoi que ce soit. C'était d'un ennui mortel. Bon! Il n'avait pas besoin d'une salle ennuyeuse pour s'amuser. Euh s’entraîner pardon.

Deux seconde plus tard, il était déjà aux portes de l'académie près pour une escapade nocturne. Un nouveau sourire suspicieux barrait son visage malicieux.

Allez hop en avant toute! Les gardes de l'académie tentèrent vainement de l'arrêter. Mais leurs sort avait manqués leur cible. Pas facile de viser un speedster! Surtout qu'on a pas le droit de les violenter. Aucun risque de les blesser n'est officiellement permis. Ayo s'amusa donc à parcourir la ville et à changer de sens le plus de panneau possible. Roo ça ne tromperait certainement pas les locaux mais les nombreux visiteurs ne manquerait pas de s'engouffrer dans ce larcin. Parfois les panneaux étaient un peu trop dur à tourner alors il devait y aller avec de l'élan et le plus vite possible. De fait, certains se retrouvait cabosser par le coude de l'enfant qui finit d'ailleurs bien endolori. Même si son corps se renforçait à mesure de l'usage de sa capacité il n'était pas encore habitué aux point de prendre des coups à pleine vitesse sans subir de dommage. Quand il lui arrivait d'abîmer du matériel public, il ne sentait trop à l'aise en général et repartait encore plus vite que de coutume. Ayo aimait rire et blaguer mais aimait respecter les choses et ne cassait jamais rien intentionnellement. Si avec les gens il lui arrivait d'en blesser ou d'en vexer, il en allait de même. En général il observait de loin la réaction des gens qu'il avait choisi pour victime et si la réaction de ceux ci partait de travers Ayo venait assumer sa blague ou plutôt se dénoncer, remettre en place si besoin et repartir. En principe il n'attendait pas non plus que la colère de sa victime passe sur lui. Jusqu'à maintenant, la seul e qui avait pu le faire était Wilhelmine. Une amie et collègue de son défunt père.


Durant la semaine il fit de nombreuses autres blagues. Cela constituait son activité la plus courante depuis quelques années maintenant et son activité favorite. Échanger des pièces d'armures légères entre deux corps de garde différents - cette fois ci il avait failli se faire choper! - , des manteaux, les pots de fleurs aux fenêtre avec ceux de la voisine... Il officiait un peu dans tous les quartiers.

EN somme, il s'amusait beaucoup. Mais il ne pensait pas avoir vraiment progressé. Pour sûr Ayo tentait de pousser toujours plus loin sa limite de temps et était doté d'une grande précision malgré sa vitesse mais ça. Le professeur ne lui avait pas donné l'occasion de le lui montré. Il pourrait peut être lui dire qu'il s'était améliorer et lui montrer ça. Mais mentir n'était pas vraiment son genre et n'était même pas certains d'en être capable. Ou du moins d'être crédible se faisant. Agacé par cette constations et parce que son professeur attendait visiblement des résultats lors d'exercice plus lié au combat qu'à toute autre chose, il lui vint à l'idée de s’entraîner à dans la forêt. Là il devait pouvoir trouver quelque chose d'utile à faire. Il ignorait quoi mais tant pis.

C'est là bas qu'il passa la majeure partie des jours suivant. Dès que son pouvoir se rechargeait disons, il repartait. Il courrait courrait, esquivait une branche, une liane, sautait au dessus d'un tronc. Souvent il ratait ses réception, et manquait d'esquiver une branche caché derrière une autre. Mais toujours, toujours il repartait. A un moment donné lui vint un souvenir. Celui d'un artisan qui aimait encore beaucoup travaillé à la main malgré la magie environnante. Il travaillait toute sorte de chose en bois et parmi ses outils se trouvait un vilebrequin. Une mèche de métal torsadée fiché dans une seconde partie de type manivelle où l'on met ses mains pour faire tourner la mèche. Avec ça le vieux gars, un voisin de sa mère, perçait des trous dans le bois. Le souvenir ne payait pas de mine mais n'était pas anodin. Pourtant Ayo ne fit pas le lien tout de suite. Il fallu que l'image revienne plusieurs fois autour de ces jours pour que l'idée émerge finalement. Avec sa vitesse, peut être pourrait-il être comme une mèche? Le vioc lui avait dit qu'on pouvait percer toute sorte de matière avec cet outil. Pourrait-il faire de même?

C'est ce qu'il tenta de faire la veille même de sa seconde rencontre avec Cernnunos.
Sa cible : Un arbre dans la forêt. Il en choisit un qui était tombé et se ficha dessus raide comme un piquet. Là, il tenta de tournoyer sur place le plus vite possible. Au début l'équilibre lui faisait défaut mais il parvenait peu à peu à entamer la fibre du bois. A mesure. Il gardait un pied au centre, l'autre pour le faire pivoter. Il dut s'arrêter avant d'arriver au bout. Bien avant. En fait, il n'était pas parvenu au quart. Mais les frottements avait eu raison de sa chaussure et son pied était abîmé par ces mêmes frictions couplée de quelques dizaines d'échardes. En boitant, il rentra aux dortoirs de l'académie en cinq fois plus de temps qu'une personne normale. Youpi!

Enfin, la bonne nouvelle étant que l'infirmière de l'académie l'intercepta avant qu'il arrive dans son lit. Il devait être 18h30 ou plus. Grâce à cette rencontre fortuite, il put dormir sans douleur et savoir que demain son pied ne le gênerait plus.
----------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                  Même jour, même heure!

Comme la semaine passé Ayo frappa et entra sans attendre mais sachant malgré le même entrain sur son visage, il était venu sans user de son pouvoir. Car maintenant, il savait que ce professeur lui faisait cracher tout ce qu'il y avait à cracher en la matière. Il était prêt. Et d'un sourire enjoué et déterminé lanca tonitruant : "Bonjour M'sieur! Comment allez vous?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Sep - 16:18
Une semaine était passée depuis que j'avais vu le petit Ayo. L'élève en soit était doué, mais vu l'irrespect qu'il m'avait montré, j'avais préféré finir le cours de suite pour marquer le coup afin qu'il comprenne. Je lui avais aussi donné comme devoir d'améliorer son pouvoir profane d'accélération de célérité.

J'attendais donc cet étudiant turbulent avec impatience. L'heure n'avait pas encore sonné, mais on cogna à ma porte. Je levais le nom du livre que j'étais en train de compulser.

J'entendis alors la voix du gamin me dire bonjour et de demander comment j'allais.
Pour toute réponse, je lui disais ces mots.


« Bonjour, élève Ayo.
J'espère que tu as fait des devoirs comme il faut. »


Une douche froide, n'est-ce pas ?
Je ne répondais même pas à sa question. J'avais été un peu irrité par ses manières, du coup, je faisais le minimum de politesse envers lui.
Rancunier, moi ? Absolument !
Quand on vit plusieurs siècles, on se doit d'avoir un savoir-vivre irréprochable.

Certaines familles s'en veulent encore parce que des membres ne se sont pas adressé correctement la parole ou n'ont pas respecté l'étiquette. Certes, c'était pendant un événement tel qu'un bal ou une réception mondaine, mais un élève se devait de respecter ses professeurs.

Je me tournais vers lui en le regardant droit dans les yeux.
J'attendis un instant pour voir s'il avait quelque chose à me dire.

Après quelques secondes, s'il ne s'excusait pas, j'avançais ma main, comme pour lui demander de me donner quelque chose.


« Rendez-moi le pass s'il vous plaît.
Pour savoir si les exercices, vous les as faits. »


Et oui ! J'avais bel et bien piégé le petit Ayo, j'avais demandé au professeur Cyrion d'ajouter au pass de classe, un petit lien spirituel pouvant partagé la vision. Je pris donc le pass. J'insérais un peu de magie pour pouvoir visionner ce qu'avait fait Ayo au cours de la semaine.
Les images défilaient et montraient les activités d'Ayo ainsi que toutes les activités auxquelles s'étaient adonnées l'étudiant.
À la fin du visionnage. Je le regardais.


« Penses-tu avoir fait tes devoirs,
En ne travaillant qu'un seul soir ?

Je sais que tu es encore un enfant.
Que tu as besoin de t'amuser,
Mais il ne faut pas oublier de travailler.
N'ayant pas fait le travail, tu vas être puni à présent. »


Je réfléchis plusieurs minutes afin de trouver une punition adaptée. Bon, c'était déplaisant à infliger comme punition, mais cela pourra peut-être permettre au petit à ce qu'il mette du plomb dans sa cervelle.

« J'informerais les autres professeurs.
Pour leur dire que tu n'es pas travailleur.
Je refuse à mon cours de t'enseigner.
Jusqu'à ce que tu aies rempli
Les conditions pour être accepté.
Tu peux partir, le cours est fini. »


Sur ces mots, je laissais mon pass sur la table. Il y avait aussi une petite note également avec : « Plus que les mots entendent raison, la vérité se trouve dans les actions. ». S'il était malin et pas complètement anéanti, il pourrait voir que je le laissais derrière moi.

C'était un peu sévère, mais il fallait qu'il comprenne.
Il pourrait revenir s'il effectuait les conditions que j'avais fixé. Autrement, je ne voulais plus le voir à mon cours.

Je partis de ma salle en laissant l'élève sans doute traumatiser par la punition que je venais de lui inculquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: SALLES DE COURS :: Contrôle des pouvoirs-
Sauter vers: