:: PALAIS D'OPALE :: Trne d'Opale Voir le sujet pr馗馘ent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conflit au sommet - Wilhelmine et Alrost

avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - R馮駭駻ation
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Mai - 16:40
Remarque : en raison d置n manque de temps et pour autant d置n besoin de faire ce RP, Alrost et moi-m麥e avons convenu de le faire sous la forme d置n texte commun en un seul post afin que soit donn tous le soin de voir l帝tendue de la relation glaciale entre les deux commandants. Bonne lecture.

Apr鑚 un tr鑚 long conseil de la R馮ence, marqu par la brillante absence de Drake Leckard du fait de sa r馗ente arrestation par les Protecteurs, les portes du conseil s弛uvrirent violemment, laissant sortirent la Capitaine de la Garde Royale qui vocif駻ait de multiples noms d弛iseaux l誕ttention des membres du Conseil. Wilhelmine 騁ait connue dans toute l誕dministration de Targatt pour ne pas 黎re tr鑚 mall饌ble quand il s誕gissait d誕juster le train de vie de la Garde Royale et encore moins quand il s誕gissait de le restreindre consid駻ablement au profit du Protectorat.

Les membres du Conseil, et surtout le chancelier du Tr駸or, savait qu弾lle tenait maintenir le prestige de la Garde Royale car il s誕gissait, en plus de sa force brute, d置ne excellente arme de propagande l誕ttention des ennemis de la R馮ente : si ses hommes avaient une prestance la hauteur de leur force, alors les ennemis de l痛tat avaient tout craindre. Mais, en l帝tat actuel des coffres de Targatt et de la n馗essit de renforcer les forces du Protectorat, beaucoup de Conseillers n帝taient plus de l誕vis de la Capitaine de la Garde Royale. Certains avaient m麥e pris le parti de proposer le transfert de certaines escouades de Gardes Royaux au Protectorat afin d誕llouer au Capitaine Alrost des hommes d駛 entran駸 et ainsi lui 騅iter de perdre du temps recruter et former de nouvelles recrues. Fort heureusement, la R馮ente 騁ait consciente du fait d置ne entrevue entre elle et sa Capitaine de la Garde qu置ne telle mesure ne ferait qu弾xacerber les tensions entre les deux corps. M麥e si, la surprise peine voil馥 de Wilhelmine, elle h駸ita un long moment avant de dire non. Astoria n誕vait aucun int駻黎 ce que les altercations entre les deux les Gardes et les Proctecteurs se multiplient et le transfert d弾scouades ne ferait qu誕ggraver les choses.

Le refus de la R馮ente poussa donc le Conseil chercher une autre solution sans pour autant demander son avis Wilhelmine. Elle 騁ait pr駸ente dans la salle en tant que protectrice de la R馮ente mais n誕vait pas son mot dire et chacune des propositions l弾xasp駻ait davantage. Les Conseillers convenaient qu弾lle avait vraiment pris sur elle pendant presque tout le conseil jusqu亭 ce que d置ne part, un Conseiller s誕venture pointer du doigt le refus de la Garde Royale de coop駻er avec les Protecteurs, et d誕utre part qu置n autre conseiller propose de simplement diminuer les soldes des Gardes Royaux et r駮rienter le mat駻iel qui leur 騁ait initialement pr騅u au profit du Protectorat. L段d馥 s誕ttira les faveurs de tous les membres du Conseil et sa validation fit exploser la Capitaine de la Garde qui, non sans avoir accus le Conseil de saborder la d馭ense du Palais, pr馭駻a quitter l弾nceinte de leur d駘ib駻 plutt qu底tre t駑oin de cela.

Ses pas raisonnaient dans les couloirs. Chaque fois que ses talons touchaient les dalles de marbre du sol, c帝tait comme le tonnerre qui raisonnait si bien que toutes les personnes se trouvant devant elle, avertit de sa pr駸ence par l弛rage qui l誕ccompagnait et certainement de son 騁at d帝nervement avanc, s帝cartaient. Alors, l弛rigine par ricochet de son 騁at apparaissait devant elle : le Capitaine du Protectorat, Alrost.

Lui n帝tait pas au Palais parce qu段l devait aller au Conseil. Il devait simplement aller voir la R馮ente pour lui faire part de la situation du Protectorat et de sa progression dans ses recherches. Toutefois, il le faisait toujours loin des oreilles de son homologue de la Garde Royale, profitant des instants o la R馮ente remerciait Wilhelmine et lui permettant de disposer. Il y a quelques semaines, cela n誕vait pas plus marqu la Capitaine de la Garde, Alrost ne venant que tr鑚 rarement au Palais. Cependant, depuis quelques temps, il 騁ait de plus en plus pr駸ent. Pas forc駑ent plus qu段l ne le faudrait, mais suffisamment pour 騅eiller la curiosit de la Capitaine de la Garde avant de stimuler ses inqui騁udes car un plus d底tre davantage pr駸ent, s帝tait bel et bien appropri son rang, portant sur son attirail l帝cusson du Capitaine du Protectorat plus en 騅idence que jamais.

Il fallait 黎re aveugle pour ne pas voir que l誕version de Wilhelmine pour Alrost n誕vait fait que croitre aussi vite que les tensions entre le Protectorat et la Garde Royale. D誕utant que depuis la r馗ente capture de Drake, les Protecteurs ne cessaient de cracher sur l段nactivit de la Garde Royale. Le froid d但lrost suite ce succ鑚 exasp駻ait Wilhelmine qui ne pouvait s弾mp鹹her de voir en lui un rival. Sa proximit avec la R馮ente de plus en plus importante et ses succ鑚 la mettait en position de faiblesse. Combien de temps lui faudrait-il pour obtenir la fusion de la Garde Royale avec le Protectorat ? Le Conseil qui venait de se tenir donnait un ordre d段d馥 au Capitaine de la Garde : ce n帝tait qu置ne question de temps avant qu弾lle ne soit rel馮u馥 un poste secondaire, elle qui avait maintenu le niveau, la puissance et la discipline de son corps malgr le manque d弾ffectif.

A la vue d但lrost, son sang ne fit qu置n tour. Enerv馥 au possible, elle interpela le Capitaine de Protectorat sans aucune forme et ne prit m麥e pas le temps de la saluer avant de l誕ccuser de miner l誕utorit de la Garde Royale au sein du Palais d丹pale. Alrost ne r駱ondit que par son regard froid habituel ponctu d置n tr鑚 l馮er mouvement de sourcil, trahissant sa surprise quant l誕ccusation de son homologue. Il venait d誕rriver au Palais et n帝tait au courant de rien. Il 騁ait simplement au courant que le Conseil devait discuter de la situation de la Garde Royale et du Protectorat mais sans plus. L段nformation ne fit pas diminuer la col鑽e de Wilhelmine qui se garda bien de la prendre en compte. L誕ccusation alla encore plus loin de la part du Capitaine de la Garde en faisant d但lrost l段nstigateur m麥e de cette motion ! L encore, Alrost 騁ait pris de court, ne comprenant gu鑽e ce pourquoi Wilhelmine avait autant de grief contre lui. La Germanique finit par expliquer Alrost la situation. Sa voix 騁ait de plus en plus hach馥 par son accent germain, trahissant son 駭ervement extr麥e.

Cependant, le regard infernal de Wilhelmine n誕vait aucun effet sur le froid polaire transport par les yeux d但lrost. Il avait eu un avant-got du caract鑽e col駻ique de son homologue et il ne semblait pas surpris par les conclusions de Wilhelmine. Il chercha cependant ne pas laisser la situation comme telle, expliquant au Capitaine de la Garde qu段l n馳 騁ait pour rien. Il n誕vait rien fait l弾ncontre de la Garde Royale qu段l s誕gisse de s誕pprocher de ses membres o soumettre au Conseil l段d馥 de repenser la r駱artition des moyens entre les deux corps. Pour essayer d帝viter davantage le scandale en perspective, il essaya de se pr騅aloir de l誕vis de la R馮ente qui il assurait ne pas avoir demand de d騁ourner des moyens de la Garde. Mais qui il avait demand, et il insistait la dessus, de trouver des moyens pour renforcer le Protectorat. L段d馥 donc de d駸habiller Paul pour habiller Jacques ne venait pas de lui et m麥e lui n誕pparaissait pas forc駑ent heureux de la nouvelle situation.

Malgr les assurances qu誕van軋ient Alrost, la col鑽e de Wilhelmine ne diminuait pas. Elle restait cat馮orique. De plus en plus de monde dans le Palais, attirer par la conversation au volume sonore important ce qui risquait de nourrir des rumeurs tout va dans le Palais, puis la ville, puis les ennemis de l痛tat, s誕massait autour des deux capitaines. Alrost chercha raisonner Wilhelmine, d誕u moins poursuivre la conversation autre part. Elle n弾ntendait rien et pers騅駻ait. Cependant, alors qu但lrost comprenant qu段l n馳 avait rien faire et allait se retirer, Wilhelmine prit les devants comme la premi鑽e fois avant de quitter les lieux pour certainement rejoindre son bureau.

ォ Mon petit Alrost, ne faites pas l弾rreur de croire que vous 黎es le seul vous battre pour cette cit. Cependant, je ne laisserai pas un parvenu ruiner tout ce pourquoi j誕i tant donn驟 サ

Par la suite, la solde des Gardes Royaux fut diminu馥 officiellement de presque un quart et presque la moiti de leur salle d誕rme fut transf駻 la Caserne des Protecteurs. Dans les faits, la solde des Garde ne fut pas tant diminuer que cela car ne voulant miner davantage la morale de ses hommes, Wilhelmine d馗ida d置ser de sa solde personnelle pour financer la Garde. Mais celle si 騁ait une maigre compensation pour les Gardes qui se sentaient trahit par le r馮ime.
SPOILER:
J'esp鑽e n'avoir l駸 les int駻黎s de personne en ne publiant que maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas r駱ondre aux sujets dans ce forum
La Cit profane :: PALAIS D'OPALE :: Trne d'Opale-
Sauter vers: