:: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: Résidences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coup d'Etat [Event trame - Vodrel : TERMINE]

avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Mar - 23:43


Opération sang pur


Moins d'une semaine s'était écoulée depuis l'évasion particulièrement périlleuse de Drake Leckard. Tous savaient qu'un démon l'y avait aidé et les rumeurs étaient allées bon train. Les vampires avaient été plutôt présents depuis, contrairement aux lycans qui s'étaient quant à eux totalement effacés et presque tous retranchés derrière les palissades de leur village en dehors de l'enceinte de Targatt.

Mais cette journée pluvieuse avait été différente de celles qui l'avaient précédées. Ce jour terne avait été particulièrement calme. Les passants évitaient de se déplacer ou se déplaçaient comme à pas feutrés et les conversations s'étaient mués en murmures soufflés à la va-vite dans l'embrasure d'une porte entrebâillée et qui se refermait aussitôt après.

Même les protecteurs qui jusque là patrouillaient ostensiblement semblaient pressés de finir leur garde et de laisser la suite à n'importe qui d'autre. L’œil suspicieux et la mine basse, ils se terraient pour la plupart dans la caserne en redoutant qu'on les appelle.

La cité était comme à l'arrêt. Elle retenait son souffle, et tous les habitants du quartier Vodrel faisaient de même en étant loin de se douter que sous le couvert de la nuit venaient à eux les alliés les plus voraces des Leckard.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La nuit était bien avancée et des plus sombres lorsque la brume tomba sur la cité, lui donnant un aspect des plus fantomatiques. Elle étouffait en parti le son des pas et des ailes des êtres qui avaient commencé à encercler le quartier entier, resserrant leur étaux progressivement autours des demeures principales des De Rayem et des elfes.

Les ordres des chauves-souris étaient clairs, les elfes n'étaient pas les cibles prioritaires, contrairement aux paladins des De Rayem. Si les "longues oreilles" restaient tranquilles, ils n'auraient pas à subir de perte. Pour les De Rayem, c'était théoriquement la même chose à ceci près qu'on leur avait fait comprendre que plus il y aurait de paladins morts et plus facile la suite serait pour Drake Leckard et sa lignée. Et a fortiori, plus facile pour le clan Helmael d'atteindre également une partie du pouvoir.

Toutefois la quarantaine de vampires approchant dut d'abord se repaître de quelques protecteurs et manqua de peu de faire d'un elfe de la charpie. Mais sous les ordres insistants d'un de leur meneur : Hedryan, ils le contraignirent à rester tranquillement installé aux premières loges pour voir le spectacle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Telles des ombres silencieuses, ils arrivèrent à portée des membres des De Rayem postés en faction.
Les vampires tirèrent une pluie de flèches. Plus silencieuse que des sorts et tout aussi mortelle. La plupart tombèrent. Ceux qui avaient survécu chargèrent la horde qui les mirent en pièce. Le nombre était avec eux et ils savaient en profiter.

Toutefois, l'un des gardiens atteignit le seuil de la demeure des chefs du Paladinat. Un garde généra un bouclier autour du blessé et de lui-même pour empêcher quelques carreaux de plus de l'achever. Criblé de flèches et saignant abondamment, il délivra tout de même son message haut et clair : ils étaient attaqués. Quelques secondes plus tard, deux autres paladins sortirent. A peine vêtus, les derniers arrivés tirèrent quelques boules de feu et sorts de lumière. Rien de suffisant pour éradiquer un si grand nombre mais assez pour les tenir un peu à distance. Ils gagnaient du temps pour permettre à leurs "frères" de revêtir leurs armures et de s'armer pour contre-attaquer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La bataille semblait inévitable, une idée qui plaisait moyennement aux vampires qui auraient préférés les prendre par surprise dans leur sommeil et les vider tranquillement de leur sang. Toutefois, deux ombres fendirent la troupe de vampires qui s'écarta devant eux. En reprenant forme, tous purent contempler deux yeux rouges caractéristiques de leur espèce. Hedryan Septuern, bien connu pour ses services rendus au clan en ce qui concernant la "nourriture", mais aussi en ce qui concernant sa cruauté avait pris la tête de ces "enfants". Leurs maîtres et pères n'avaient pas daignés se joindre à eux, jugeant qu'une poignée de paladins et quelques elfes n'étaient pas une véritable menace. Toutefois, ils étaient conscients qu'ils se devaient de montrer ouvertement leur "allégeance".

Hedryan tendit la main vers le blessé qui, pris d'une soudaine folie, et surtout sous le contrôle mental du vampire, franchit la barrière protectrice. Hedryan rompit le contrôle au moment où une volée de flèches le transperçaient de part en part, ce qui provoqua une grande euphorie chez les vampires amassés devant chez les paladins et les elfes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais la seconde ombre qui attira finalement l'attention de tous, y compris des paladins. Caïn était là. Ses yeux ocres luisaient littéralement d'une magie qu'il avait hâte de déchainer sur les "culs-bénis" d'en face. En guise d'ouverture des hostilités, il se contenta de se faire pousser des ailes de démons et de prendre de la hauteur.

De leur côté, les paladins, plus rapides qu'ils en avaient l'air, s'organisaient et sortaient en ordre de bataille. Ils n'étaient qu'une dizaine pour le moment mais si les elfes s'en mêlaient, le chiffre monteraient.

Spoiler:
Afin de conserver le rythme et permettre à tout le monde de répondre dans des délais convenables (3j max), nous invitons les joueurs à ne pas hésiter à raccourcir un peu leurs RP en cas de besoin.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Mar - 23:54
Seulement un ou deux jours après mon escapade suicidaire avec le clan des vampires, je sors de l'académie pour rejoindre la demeure des elfes. J'avais besoin de parler avec notre représentant et au plus vite. Mon impression sur les Helmael m'a laissé une très mauvaise impression. Je l'avais presque senti dans la tête de cet idiot de vampire qui servait de relais avec le bras droit du chef nosferatu. Une trahison.

Le ciel était couvert, même pluvieux. Je n'aimais pas du tout cette météo. Avec la menace de Drake et son petit-fils ancestral démoniaque, il y avait beaucoup de monde dehors. Les gens attendaient le dénouement de cette situation de crise. Il attendait la tempête. Tout était calme.
Certains oracles elfiques, personnes dotées du don de prescience, disaient qu'un temps ombrageux et pluvieux était signe de malheur à venir. Comment ne pourrais-je pas confirmer leur théorie en l'instant présent.

Je n'avais pas eu le temps d'entrer dans les hauts appartements de notre chef qu'une présence maléfique se fit sentir. Non ce n'était pas une présence ! C'était une masse d'énergie négative ! Une telle masse d'énergie négative ne peut venir que de plusieurs personnes – sauf exception de ce démoniaque Cain.

Je décidais de presser mon pas pour rejoindre furtivement cette masse grouillante de mal. Il prenait la direction des De Rayem. Pour qu'une telle présence aille vers ce clan en particulier ne peut signifier que deux choses. Soit, cette présence est suicidaire, soit elle est certaines de tuer les défenseurs du Bien.
L' '' ombre '' était grande, la '' lumière '' aussi. Je pouvais presque voir les forces magiques s'affronter. En tout cas, je les attendais. J'entendais que le clan De Rayem était attaqué. Moins d'une semaine après que le pire ennemi des paladins se soit échappé, une attaque ! Cela ne pouvait être une coïncidence !

Je courais pour apercevoir cette masse d'obscurité. Ce que je vis me mit très, très en colère. Terriblement en colère. Un nouveau massacre de la part de l'espèce que j'aimais le moins du monde : les vampires. Jadis, déjà, ils avaient attaqué mon village. À présent, ils attaquent l'endroit où je vivais, que j'appréciais. Il fallait faire Justice ! Justice pour ceux qui sont morts de leurs mains, de leurs crocs !

Deux silhouettes se dessinaient nettement par leurs puissances et par leurs présences. La première, je l'avais rencontré dans les geôles de la ville lorsque Drake s'était échappé. Cette personne qui avait une puissance effrayante lorsqu'elle revêtait sa véritable forme : Cain ! La deuxième, je l'avais rencontré lorsque j'avais sollicité un entrevu avec les dirigeants des nosferatus : Hedryan Septuern. On avait failli s'entretuer alors que l'on était sous règles diplomatiques. Là, ses actions parlaient pour lui et aucun ordre, ni règles ne m'interdisaient de le tuer. D'ailleurs, vu la rage que je ressentais envers les vampires, je ne suis pas sûr que ce soit nécessaire que l'on me donne des ordres. Je n'y aurais pas obéi.


En guise de déclaration des hostilités, Cain se transforma de suite en démon. Très bien ! S'il s'y mettait à fond, je n'avais aucune raison de ne pas le faire aussi ! Pas avec la colère qui m'animait ! S'il y avait une Justice, j'allais devoir l'incarner.

Je me transformais directement en arbre. Les habitations aux alentours étaient plutôt faites de pierre. Étant plus proche du quartier De Rayem que des elfes, cela était normal, mais je pouvais toujours utiliser le bois des maisons derrière moi ou aux alentours.


Je décidais pour une fois de renier le serment que j'avais fait à mon père biologique et à mon père druide. Ils m'avaient dit de me contrôler. En ce jour ! Aujourd'hui ! J'allais rompre le serment ! Le serment d'un siècle ! Le siècle où je laissais la vengeance guider mes pas ! Cette puissance scellée serra de nouveau libérée !

Mes racines se plantèrent dans le sol se développant de manière brutale et mes branches dans les bâtiments alentours. Afin de puiser de l'énergie, mais aussi pour faire naître un véritable parc avec toutes sortes de plantes carnivores de taille d'un orc. Si vous pensez que j'étais vulnérable dans l'arbre, vous avez tort. En explosant mon pouvoir ainsi, j'allais pouvoir transférer mon esprit à travers le lien sylvestre dans le corps d'une plante. Chaque gagnant du terrain, je gagnais de l'énergie que je pouvais dépenser. Un chant de la forêt se fit tel une onde frappant tous les lycans et tout êtres se transformant en animal. La transformation en chauve-souris des vampires est incluse dans les métamorphoses animales. Toutefois, un être étant sur ces gardes et magiquement plus puissant que moi pouvait résister à ce sort. Cela n'était pas suffisant. Toujours plus profondément, toujours plus loin. J'avais presque créé une forêt à moi tout seul dans ce quartier rocheux. Une forêt meurtrière. Des invocations de bêtes se firent par dizaine. J'avais convoqué une meute de loups, des ours, des carnivores des montagnes, j'ordonnais à ce qu'il se déchaîne sur les vampires et le démon Cain. Horus lui avait vu ma colère, il était affecté bien sûr, mais un des premiers ordres que je lui avais inculqué était d'aller chercher du secours en cas de perte de contrôle.

La forêt et les meutes n'étaient qu'un prémices En tant qu'arbre je suis relié à tous les éléments. Au feu par le soleil. Au vent par l'oxygène. À la terre par les racines. À l'eau qui me nourrit.
Lancer un triple sortilège, chacun d'une puissance colossale était incroyablement gourmant en énergie. 
Changé les gouttes d'eau de la pluie en aiguilles aussi aiguisées que des lames étaient le troisième sort. Tout ce qui se trouvait devant moi, tout ce qui se trouvait dans la forêt, tout était ma cible. Tous allaient subir le courroux de la Calamité d'Argent. 

Chanter ou réciter un poème permettre d'accroître sa puissance magique.


« Les arbres meurent
Les bois pleurent
Les lunes restantes invoqueront la vengeance
Et réclamera la sentence.
Je suis la Calamité d'Argent
Se repentant de votre sang
Je suis la Forêt Noire
Celle qui vous donne le désespoir. »


Étant partout avec les arbres et les plantes, ma voix était répercutée comme un écho. De ce poème répété en litanie, comme une prière à la démence. Un Requiem pour mes ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 20:22
Je marchais doucement dans les rues de la citée, la plume devant les yeux. Je l'observais, la roulais entre mes mains, touchait sa texture délicate...quelque jours s'étaient écoulés et je la portais constamment sur moi. J'avais trop peur de la perdre.

La preuve de ma collaboration plus ou moins forcée avec les leckard...En général je réfléchissais rapidement à une solution et je l’appliquais. Mais là...que faire? le démon possédant Caïn m'avait dit que je pouvais invoquer son familier avec, si je devais lui fournir des informations. Mais est-ce qu'elle pouvait faire plus? Elle pouvait peut-être corrompre son porteur, ou provoquer une malédiction, une explosion. Quelqu'un pourrait peut-être s'y téléporter, ou alors son porteur serait téléporté quelque part. Trop de possibilités...Je ne savais pas quelle était la meilleure chose à faire entre la garder sur moi, la laisser dans le coffre de ma chambre, la jeter, la brûler...

Et même sans cette plume, je ne savais plus quoi faire. J'étais supposer espionner pour Caïn, mais je ne voulais pas le faire. Si je fais mon travail d'agent double, beaucoup de choses utiles me seraient accessible pour peut-être les saboter dans le futur, au risque cependant d'être considéré comme dans le camp des "méchants" et perdre mes meilleurs alliés. Mais si je me débarrassais de la plume, malgré la preuve que j'étais une personne qui ne voulait que le bien de Targatt, je perdais la seule assurance de pouvoir survivre à Drake, Caïn et compagnie.

Cet après midi, j'avais pris une décision. Je ne pouvais prendre de choix seul. J'avais décidé d'aller prendre des conseils auprès de Nimwe, mon professeur. Il m'avait dit qu'il serait ravis de m’accueillir en cas de problème, non? Je pensais que cette situation pourrait l'intéresser et qu'il serait capable de m'aider sans que je prenne trop de danger.

Arrivant au quartier Vodrel, je décidais de me promener un peu avant d'aller le voir. J'étais un peu stressé et peut-être que me vider l'esprit en visitant le quartier allait me calmer un peu. Ce secteur était beau, rassurant d'une certaines manière. Dés que j'étais à proximité des elfes, je me sentais rassuré, mieux, en sécurité. J'avais l'impression que rien n'allait m'arriver, que je pouvais prendre mon temps.

Il commença à pleuvoir, tandis que le soleil commençait à se coucher. Je fermais les yeux, profitant un peu des gouttes tombant sur ma peau. Rapidement, le ciel se faisait de plus en plus sombre, et je me disais que ce n'était plus vraiment le moment de tarder. Je ne voulais pas vraiment me promener trop tard en dehors de l'académie. Je continuais à marcher dans les rues, cherchant mon chemin...Avant qu'une vague de frisson commença à me parcourir l'échine. Q...Quelque chose n'allait pas. Je regardais derrière moi, comme si je pressentais un danger. Mais rien. Ce devait être mon imagination, si?

Je marchais, d'un mouvement plus pressé, avant de lever les yeux vers une nuée d'oiseau qui volait dans les airs. Il me fallut quelque secondes avant de réaliser qu'il ne s'agissait pas d'oiseau...mais de flèches. Elle tombèrent comme une seule entité vers le sol, disparaissant derrière quelque bâtiments qui n'étaient pas si loin de moi. Que...Qu'est-ce qu'il se passait?

En temps normal, j'aurais fuis, mais il ne me fallait que remonter une rue pour aller voir ce qui se tramait, et une partie de moi voulait savoir ce qui était en train d'arriver. Remontant la rue d'un pas pressé, je finissais face à un spectacle que je n'aurais jamais cru voir auparavant: une bataille.

D'un côté, des soldats. Une dizaine à peu près, réunies derrière une barrière magique, utilisant de nombreux pouvoir pour abattre les personnes devant eux. Face à eux...des vampires! Je pouvais les sentir tous, réunis ici, depuis ma rencontre avec l'un d'entre eux. Un seul vampire me donnait déjà envie de m'éloigner, mais là...ils étaient si nombreux!

Les soldats commencèrent à se réunir ensemble, tandis que j'observais la situation d'un peu plus loin. heureusement que j'étais apparu derrière eux et non pas derrière les vampires, car j'aurais été tué en moins de quelque millisecondes. Mais pourquoi il y avait une bataille ici, en plein milieu de la cité?

De l'autre côté, une grande ombre sauta du sol pour s'élever dans le ciel. De grandes ailes sur les côté, il observa le champ de bataille. Et d'ici, j'avais réussis à reconnaître l'une des plus grandes source de danger sur lequel j'aurais pu tomber: Caïn, le seul et l'unique. Alors c'est lui qui était derrière tout ça. Tout s'expliquait maintenant. Seul une personne comme lui pouvait être à l'origine de tout cela.

Voyant que tout le monde s’apprêtait à se lancer dans la bataille, je me disais que c'était le bon moment pour s'éloigner avant de se prendre une flèche perdue, ou qu'un vampire ne me repère. Mais alors que je m’apprêtais à tourner les talons, je vis un elfe, près des soldats, commencer à se transformer en un énorme arbre. je restais immobile, ébahis, tandis que les racines se plongeaient dans le sol, que les branches s'étiraient sur toute la rue, et que des plantes diverses et à l'apparence parfois dangereuse commençaient à pousser. Quel était ce pouvoir? Il semblait puissant, et il était particulièrement déroutant. De la brume sortait des êtres. Des ours, des loups...des animaux, en plein milieu de Targatt, qui se réunissaient, semblant prendre pour cible les vampires devant eux. La pluie au dessus de ces êtres maléfique semblaient changer de consistance, devenant dangereux d'une façon que j'avais du mal à percevoir d'ici.

Les arbres meurent...
...tuer...
...Les bois pleurent...

De l'arbre sortait des fortes paroles, se percutant sur les murs de la rue. C'était d'une force particulièrement imposante. Dans ma tête, dans mon crâne, je sentais mon loup commencer à s'exciter. Il grognait, comme impatient. Que...Qu'est-ce qui lui arrivait?

...Les lunes restantes invoqueront la vengeance...
Le loup commença à cogner sur les parois de mon crâne. Il grognait de plus belle. De sortir...De sortir, de tuer, de déchiqueter, égorger, griffer, blesser, broyer, massacrer...

Que...Qu'est-ce qu'il t'arrive.
Je veux du sang...Je veux qu'ils meurent
Calme toi. On ne peut pas, c'est de la folie. une morsure et on est...

Et réclamera la sentence.

Le loup commençait à s'emparer de mon esprit. Comme si j'étais pris d'une énorme migraine, je commençais à hurler un peu de douleur. Il ne faisait jamais ça! Il ne luttait jamais pour prendre possession du corps! on était toujours dans l'accord mutuel, ou alors il prenait le contrôle par instinct, quand j'avais le dos tourné. Pourtant, là, je fermais les portes de mon esprit et il tentait de les forcer.

Ce...Ce serait la mélodie?
TUER! Je veux goûter leur SANG!
Bon sang de...


Je sentais que je n'allais pas tenir. Je commençais à sentir mon corps s'élargir, gagner en volume. Je ne pourrais pas l'arrêter. Quelque chose, très certainement lié à l'arbre, le mettait dans tout ses états. Je ne l'avais jamais sentis aussi fou. Je ne pourrais pas le garder en moi.

Je suis la Calamité d'Argent, Se repentant de votre sang

D'accord! d'accord. Je te laisse sortir. Mais reste prudent.
Je les saigneraient!
Reste prudent! Survie avant tout.
....
...Survie avant tout.
Survie avant tout...


Rassuré de voir qu'il gardait un peu ses esprits, je commençais à retirer ma tenue avant que tout ne finisse déchirer par la déformation de mon corps. En rien de quelque secondes...Le jeune homme avait été remplacé par un imposant lycan aux poils blancs. De la salive coulait du bout de ses crocs, on pouvait percevoir de la rage dans ses yeux, comme une bête épris d'une envie de chasser. Une euphorie de la chasse.

Je suis la Forêt Noire
Celle qui vous donne le désespoir.


Le lycan se lança en avant, suivant les bêtes féroces qui l'avaient devancé depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 16:17
Hedryan était en joie en cette nuit. D'abord parce qu'il allait enfin y avoir un peu d'action, ensuite parce qu'ils auraient l'initiative. Puis parce que leurs cibles étaient ces "pamalins" de paladins. Il faut dire qu'il ne les avait jamais portés dans son cœur. Ces cul-bénis et leurs pouvoirs divins avaient tendance à très vite le voir comme un coupable d'office. Certes la plupart du temps il l'était bel et bien maiiiis... ce n'était pas une raison pour l'accuser directement si ?!

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui il partageait le commandement de la horde de vampires avec une des filles d'Antoine. Dans le genre rabat joie et balai dans le cul elle faisait fort celle-là d'ailleurs. Toujours à monter sur ses grands chevaux et à prendre les gens de haut. Elle se croit par ailleurs très intelligente. Sans doute plus qu'elle ne l'était en réalité.

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais c'était sur les paladins qu'Hedryan étaient concentrés. Ils s'étaient enfermés dans un bouclier. Un gâchis de temps précieux. Et qu'ils devaient donc faire cesser immédiatement.

"Dissipateurs." Fit-il seulement en désignant d'un signe de tête le bouclier des De Rayem qui continuaient à s'armer, à se préparer.

Trois vampires sortirent du rang et se mirent à incanter dans le but évident de dissiper le sort qui leur barrait la route vers le "sang des innocents e des saints". Les dissipateurs étaient rares tant cette spécialité était difficile à apprendre. Si bien que chacun des dissipateur avait sa propre garde composée de trois autres vampires qui donneraient aisément leur vie pour lui. Du moins leur créateur leur en avait donné ainsi l'ordre. De sorte qu'aucun ne puisse agir autrement.

Alors que le bouclier commençait enfin à faiblir, une aura monstrueuse gela sur place les vampires les plus alertes. Hedryan ne fit pas exception. D'où ça venait ? De qui ou de quoi ?
Il se sentait... Moins bien et carrément en danger.
Hedryan et quelques autres se retournèrent pour voir un arbre finir de prendre forme. Qu'est ce que c'était que ce truc encore ?! Un machin elfique à n'en pas douter. Donc ils leur avaient aussi déclaré la guerre en fin de compte. Ce n'était pas le meilleure moment mais tant pis.

Un parc commençait à prendre forme, rapidement et avec lui poussaient des plantes et même des créatures. Ok, là ça commençait à craindre. Hedryan n'aimait pas particulièrement la verdure et encore moins lorsqu'on ne pouvait pas y mettre le feu, ou trop difficilement, ce qui était le cas aujourd'hui vu la pluie battante. Et... Un mauvais souvenir revint de nouveau en sa mémoire, et avec lui le visage de l'ennemi qu'ils affronteraient donc en cette nuit. Il était hors de question de céder du terrain face à un seul elfe. Aussi puissant soit-il.

La cheftaine et fille d'Antoine désigna deux nouveaux-nés.

"Vous deux, vous allez chez les elfes et demandez à être reçu par Tumindil. Vous lui expliquerez que sa 'créature' est hors de contrôle. Vous vous plierez à ses moindre exigences tant que ça ne mettra pas en danger le clan."

Les deux acquiescèrent et partirent en courant vers les maisons adjacentes. Hedryan leva les yeux au ciel. De son point de vue ça ne servait à rien de courir demander de "l'aide" auprès de ceux que l'on venait de menacer. Mais soit, elle faisait ce qu'elle voulait de ses petites troupes. Hedryan gérait les siennes.

Une onde étrange, tel un appel, les frappa tous. Hedryan eut l'impression de perdre momentanément le contrôle. Des griffes lui poussèrent et une paire avait commencé à faire de même lorsqu'il reprit ses esprits et stoppa sa métamorphose. Tout autour de lui c'était une pagaille monstre. Les nouveaux-nés présents étaient tous redevenus des chauve-souris instantanément et voletaient en l'air dans un flot désordonnés. Avec eux il y avait également les "jeunes". Les autres retrouvèrent leur forme humanoïde et reprirent le contrôle sur l'instinct primal qui les avait commandé quelques secondes. Mais c'était un bon tiers de leurs effectifs qui étaient parti en fumée. Ou plutôt au chauve-souris. Les dissipateurs étant des adultes spécialisés dans l'anti-magie, ils n'avaient pas subi d'effet et avaient poursuivi leur "œuvre".

Les deux nouveaux nés que la cheftaine avaient envoyé chez les elfes n'y avaient pas non plus échappés. Quant à la fille d'Antoine, elle retrouve sa forme dans un cri de rage.

Hedryan lui adressa un regard condescendant et siffla quatre vampires en proie à une bonne lutte pour rester humains, mais qui y parvenaient. Ils auraient tout juste assez de pouvoir pour la tâche qui leur incomberait. Ou se feraient tuer, mais dans tous les cas il avait bon espoir que ça créerait peut-être une mini faille chez l'arbre vivant. Juste assez pour qu'il s'y engouffre ne le finisse.

"Contournez la zone et abattez cet arbre. Vous irez en volant en silence et en évitant de respirer quoi que ce soit."

Il laissa les "gamins" partir à toutes jambes et reporta son attention sur l'arbre puisque les De Rayem étaient encore sous bouclier pour le moment. Oh ça ne durerait plus très longtemps. Mais de son point de vue, le "gros" problème sur l'heure c'était l'elfe. Hedryan jeta un coup d’œil vers Caïn. Il l'avait mordu avant qu'un démon n'habite le corps du gosse. D'ailleurs ce dernier n'avait plus rien de celui d'un enfant. Pendant une seconde, le vampire avait craint que le démon ne le pulvérise -ou ne le tente- suite à ses actions disons... violentes envers son hôte mais il s'était contenté de lui sourire d'un air presque encore plus pervers que le sien. Et voilà qu'ils combattaient côte à côte, ou presque.

Toutefois il ne comptait pas lui laisser le beau rôle. D'ailleurs, quelque chose venait d'attirer son attention. Sa voix retentissait. Elle semblait provenir de partout à la fois et il était contraint d'admettre que ça avait quelque chose de fascinant et effrayant à la fois. Il était rare de voir une telle puissance à l'ouvre... et bien qu'il regrette ce constat il comprenait pourquoi et comment il était parvenu à tuer tant des siens...

Alors qu'il se faisait cette réflexion, c'est la douleur qui le rappela au "réel". Il porta la main à sa joue et constata qu'elle saignait. D'autres gouttes d'eau le touchèrent, l'entaillant profondément. Ses yeux s'écarquillèrent une seconde et il envoya par télépathie à ses "frères et sœurs" un mot, un ordre : Boucliers.

Quelques uns apparurent instantanément, dont un au-dessus de lui fort heureusement et un autre au-dessus des dissipateurs mais l'un d'eux était déjà grièvement blessé, mais d'autres furent plus lents et tombèrent. Les vampires avaient beau être résistants, la pluie battante jouait contre eux. Bon sang !

Les yeux rouges d'Hedryan se mirent à luire sous la colère.

"Ligne arrière, faites face aux bestioles qui arrivent et abattez les moi !"


Quelques unes les avaient déjà atteints et avaient fait des dégâts dans leurs rangs. Voilà qu'ils n'étaient plus qu'une moitié. Impensable. Intolérable. Mais Hedryan be faisait que peu attention aux bêtes ni à "qui" elles étaient. Aussi ne vit-il pas Garreth et ne comprit pas qui il était. Toutefois, le jeune chiot serait accueilli comme il se doit par au moins trois vampires rien que pour lui.
Si longues oreilles croyait que sa comptine allait agir sur lui, il se mettait le doigt dans l’œil. Le seul qui avait ce type de pouvoir sur lui était son "père".

Il était temps de montrer que certains vampires savaient agir, mais avant toute chose Hedryan se fit pousser des ailes presque similaires à celle du démon -il les trouvait classes et a priori plus puissantes que ses petites ailes de chauves souris habituelles- et une épaisse couche écailleuse vint recouvrir sa peau, la rendant imperméable aux aiguillons.
En un battement d'ailes, il récupéra l'elfe que ses frères avaient mis à terre et contraint à regarder la scène. Il n'était pas encore mort. En fait à part quelques grosses éraflures qui saignaient un peu il allait encore globalement "bien". Pour l'instant.

Hedryan enserra la gorge de l'elfe de sa poigne de fer et s'éleva dans les airs avec lui, le soustrayant à la protection relative qu'il avait jusque là, notamment contre les gouttes de pluie meurtrières. Il se dirigea vers l'arbre quoi qu'en s'arrêtant un peu avant la lisière de sa forêt.

"Tu blesses ceux de ta propre espèce avec tes gouttes."

Il marqua une pause juste le temps de voir si ça avait un effet et reprit.

"Rappelle tes bêtes et libère tout le monde de ta métamorphose forcée. Sinon il se pourrait bien que je me nourrisse de ton frère ici présent, à moins que je n'en fasse un des miens."

Hedryan de sa main libre déchira une partie de la tunique de l'elfe qui tenta de se débattre davantage, en vain. Il lécha un peu du sang qui s'écoulait d'une des plaies causés par le sort de Cernunnos.

"Tu préfères devenir mon esclave ou mon enfant ?"

Pour autant Hedryan ne le laissa pas parler et serra davantage son cou jusqu'à être sur que l'air ne passait plus. Si Cernunnos ne se calmait pas ou qu'il ne laissait pas voir qu'il avait entendu et comprit le message, il se pourrait fort que l'elfe innocent ne se retrouve mort ou transformé plus vite que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Avr - 8:47
HRP:
C'était le post d'entrée, les prochains seront plus court Wink
Suite à un contact avec Cernu, je dois voir avec lui un truc à ajouter sur ce post. ça ne vas pas influer sur mes actions de combat.

Ce soir-là, Al s’était rendu au palais afin de rendre compte de plus récentes informations et son échec face à Drake et au démon Cain. En effet, bien qu’il soit parvenu à les localiser et à les pister, ils réussirent à lui échapper une fois de plus. Drake était visiblement bien trop intelligent, pourtant Al n’en manquait pas non plus. Enfin, à chacun, ses forces, à chacun ses faiblesses.

Il était déjà tard et en principe, il ne venait pas à des heures aussi tardives mais il revenait tout juste de son altercation avec les deux fuyards et l’heure était grave. Bien qu’il ignore la teneur exacte de ce rituel, il lui semblait claire qu’il n’était pas de bon augure et il avait en tête de fortement suggéré à la régente de renforcer les défenses du palais. Oh il n’avait pas de doute quant à l’efficacité de la garde, il ne les remettait pas en cause malgré les dissidents entre leur capitaine et lui-même. Mais Drake était des plus fourbe et des plus intelligent et Al craignait fort que leurs défenses seules ne suffisent pas.

Alors qu'il foulait les couloirs des pas décidé, une forte fluctuation magique se fit ressentir au sein même du palais. Une étrange expression magique qu’il ne lui semblait pas avoir déjà rencontrer. Il n’eut pas loisir de pousser ce questionnement qu’une force tenta de l’expulser. Il tenta d’y résister de toute ses forces, s’enracinant littéralement dans le sol du palais. Sa maîtrise de la terre pourrait l’aider à résister bien qu’au fond, il se doutait que ça ne suffirait pas. Il avait trop tardé, Drake passait à l’action. Finalement, il aurait dû le tuer sur place quand il en avait eu la chance.  Soudain, une sorte de lumière verte fulgurante l’éblouit. Quand il rouvrit les yeux, il se trouvait à l’extérieur du palais, visiblement incapable d’y pénétrer de nouveau. Le sort responsable devait être un sort d’interdiction des créatures extraplannaire. Et bien qu’il en ait déjà entendu parler, c’était la première fois qu’il en faisait expérience. Son hybridation faisait de lui une cible. La bonne nouvelle étant que Cain ne pourrait pas y pénétrer non plus. Bonne nouvelle ? Peut être pas…D’abord, il pouvait exister une manière de générer des exceptions ou bien encore s’affairait-il ailleurs à une mission toute aussi destructrice.

Sans grande conviction Al s’essaya à travers différentes formes de magie à affaiblir le sort mais rien n’y faisait. Depuis quelques temps, il n’était plus capable d’utiliser l’énergie positive. Sans doute du fait qu’il acceptait de mieux en mieux ses origines sur lesquelles il s’était fourvoyé toutes ces années. Il n’y avait décidément aucun moyen pour lui de défendre Astoria. Il n’y avait plus qu’à espérer que Wilhelmine parviendrait à repousser l’attaque. Drake ne tuerait pas la régente. D’après lui, cela aurait été contre-productif dans son ascension au pouvoir. Le meilleur moyen pour lui consistait éventuellement à la terrasser publiquement s’il ne décidait pas de l’humilier autrement.

En tout cas, comme pour répondre à ses soupçons, une autre vague d’énergie majeure fit écho à l’écart du palais. Il lui sembla que celle-ci venait des quartiers elfiques. Mais cela n’avait pas de sens. Peut être était-ce celui où les de Rayem résidait. Il se téléporta aussitôt à une proximité raisonnable pour ne pas tomber dans le champ de bataille tout en étant assez proche pour y faire une rapide analyse avant d’agir bêtement. A peine apparut-il sur un toit qu’un faucon vint à lui. Il n’en était pas certain, mais il lui sembla avoir déjà vu cet oiseau. N’était-ce pas celui de ce professeur qui avait saccager la prison ? D’ailleurs, en y repensant, son regard se posant instantanément sur un arbre gigantesque qui n’avait pas sa place ici. Cela ressemblait fort à la magie de cet elfe étrangement destructeur. Ce n’était en principe pas dans leur nature de détruire, même au cours d’un combat. Ils avaient un respect bien trop grand de la vie et ce qu’elle construisait. De toute évidence, l’arbre devant lui était Cernunnos et d’après le message que l’oiseau lui transmettait il avait perdu le contrôle. Poussé à répondre à l’assaut par de fortes émotions passées, il se laissait maintenant contrôlé par elle et son pouvoir. Il ne manquait plus que ça. Comme si c’était le moment…Pourtant, sans prétendre en connaître les raisons, Al avait lui aussi un jour perdu le contrôle et perdu la raison en laissant une rage sans nom prendre le dessus sur sa raison.

Malgré la forte puissance magique que dégageait l’arbre et la forêt qui semblait l’entouré et s’étendre, Al discernait aussi l’aura de Cain. C’était donc là qu’il s'affairait. Soit…Il était donc au bon endroit pour mettre un terme à son existence. Il n’était plus question de sauver le gamin, du moins pas si l’occasion se présentait d’en finir avec son geôlier.

Bien…il était temps d’agir ! Finit de faire taire sa puissance et de contenir son aura, il la laissa exploser une fois de plus avant d’apparaître une fraction de seconde plus tard dans les branches de Cernnunos. Un vampire menaçant un elfe et s’adressait à l’arbre. Mais ses menaces ne pourraient s’exécuter sur ce pauvre elfe qui laissa la main d’Hedryan se refermer sur quelques volutes de fumée noire n’étant rien de plus que du vide. Un battement d'ailes de moustique plus tard, l'elfe était dans les plus haute branche de l’arbre aux cotés de l’hybride protecteur de la cité.

Alrost apposa sa main sur l’arbre en fureur et lui envoya une énergie apaisante qu’il devait bien connaître. Cette énergie n’étant rien d’autre que l’aspect "force tranquille" de l’élément terre. En faisant cela, il lui rappelait calmement mais sans compassion apparente pour autant qu’il n’y avait pas que des ennemis ici, des "alliés, des amis se trouvait avec eux.

"N’oublie pas contre qui tu te bat compagnon. Tes frères, les de Rayem et moi-même sommes avec toi contre les assaillant. Je compte sur toi pour ce vampire présomptueux" fit-il en désignant Hedryan de la tête. "Il a l’air costaud… De mon côté, je m’occupe du démon...Ah! autre chose, si tu pouvais éviter de détruire la ville dans la foulée, le peuple t'en serait reconnaissant."
Dans un même temps il avait respectivement jeté un regard des plus glaciaux à Hedryan puis à Cain. Puis sans plus de cérémonie, il disparut dans une gerbe de fumée noire pour réapparaître dans le dos de Cain. Lui n’avait pas besoin d’ailes pour voler. Sa maîtrise poussée de la télékinésie lui permettait d’en user pour voler à sa guise sans puiser dans ses réserves de manière notable. De fait, ça ne lui coûtait quasiment rien. Juste avant de se téléporter, il avait remplacé sa peau humaine par des écailles de dragons insensibles aux aiguilles lacérantes qui tombait partout autour.

Là ni une ni deux, il tendit son bras vers le démon. Le climat était parfait pour ce qu’il allait lui faire subir. Humide, bondée de conducteur solide et chargé d’électro-magnétisme, il n’avait pas même besoin de concentré l’énergie pour lancer une attaque fatale. Mais Il s’agissait de Cain. Raison pour laquelle, il ne perdit pas de temps et invoqua la foudre sur un diamètre de quelques bons mètres dont Cain était le centre. Se rendant maître de l'élément, la programmation était claire "Tout sur Cain". De sorte que toute foudre appelé dans la zone qui ne touchait pas la cible se détournait, grâce notamment aux métal qu'était devenu les gouttes, sur le démon en mouvement.

N’étant de toute évidence pas suffisant, il se mit tout de suite à concentrer une charge électrique sur une zone plus large. De fait, toutes les tensions électro-magnétique du quartier se concentrait autour de nos deux rivaux, rendant visible le courant électrique bondissant d’aiguilles en aiguilles. Toute charge électrique qui tendait à "s'échapper" se voyaient inlassablement ré-aspirer par l'hybride qui rechargeait constamment le cercle au centre duquel Cain se situait. Si le cercle se déplaçait en même temps que sa proie, Alrost se chargeait aussi lui même d'une charge puissante qu'il enverrait sur sa cible le moment venu en un rayon mortel. Les gens à la fois suffisamment haut et proche des lieux serait électrisé, voir électrocuté pour les chauve-souris les moins vaillantes. Ceux à moins trente mètres verraient rapidement leur cheveux se dresser sur leur tête. L'intensité monta en un rien de temps. Autant dire qu’être touché par une telle charge suffirait à assommer voir tuer n’importe quelle entité de leur rang (que ce soit Alrost ou Cain à moins que celui-ci est recouvert l’ensemble de sa force ?). Bien sûr, Al en étant l’instigateur ne craindrait pas ce contact. D’ailleurs, l’électricité fulminait tout autour de lui à tel point qu’un ignorant pourrait le confondre avec un élémentaire électrique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Avr - 22:24
Spoiler:
Pareil, ce sera sans doute nettement moins long les autres fois  :write

Caïn était déçu de ne pas être au palais. Il avait après tout quelque chose à finir avec Wilhelmine et il aurait adoré continuer à observer la nature de la femme d'arme se flétrir et se corrompre pour qu'elle en arrive finalement au même point que Joshua et qu'elle passe de leur côté définitivement. Oui, que la capitaine de la garde royale puisse trahir celle qu'elle protégeait était amusant et donc très plaisant pour le démon qu'il était. Mais malheureusement, Drake avait coupé courts aux festivités en empêchant Caïn de s'en amuser. Il l'avait "envoyé" gérer une attaque stupide contre les paladins et les elfes.

Là encore, la méthode qu'avait convenue le vieux était perçue comme totalement stupide par Caïn. Quelle idée d'attaquer de la sorte ouvertement et encore plus de se fier à ses suceurs de sang qu'étaient les vampires. Des créatures aussi arrogantes que faussement immortelles. Le démon ne les détestait pas, après tout ils partageaient quelques traits en commun telle que leur attrait pour une certaine ironie, cruauté et un brin de sadisme.

Mais du point de vue du démon aux yeux ocres il aurait été bien plus "simple" de défaire les défenses magiques des De Rayem sous le couvert de la nuit et de les attaquer dans leurs lits avec un petit contingent. Et certainement pas en amenant les plus jeunes de cette sous-espèce de morts-vivants. Non mais quelle stupidité. Bien entendu, Drake avait insisté pour qu'ils prennent part à la bataille afin de s'assurer de leur hypothétique loyauté dans le cas où Drake sortirait vainqueur. Et entrainer tout le clan Helmael dans la tourmente si c'était Astoria qui vainquait. Mais c'était encore et toujours de la politique. Une perte d'énergie des plus stupides et que Caïn était censé chapeauter... le comble de l'ennui.

Du moins c'est ce qu'il pensait alors qu'une lueur verdâtre illuminait une partie des cieux, signe de la mise en place effective du sortilège qui empêchait dorénavant toute téléportation et tout extraplanaire dans le palais. Pfff...

Dans ce quartier, les vampires, loin d'être discrets, déclenchèrent l'alarme. Pas une vraie alarme, mais disons qu'un De Rayem leur avait échappé et était allé prévenir ses supérieurs. Ils auraient donc sur le dos des maîtres paladins sur le dos d'ici quelques minutes. Et diable que ces dissipateurs étaient lents à fait sauter la barrière magique qui protégeait la gigantesque demeure des culs-bénis.

Bras croisés et les regard apathique, Caïn pensait avoir atteint le pire sommet de l'ennui quant une déflagration d'énergie attira son attention. Il reconnut sans trop de mal le sale elfe qui lui avait mit des bâtons dans les roues dans les geôles et se contenta de hausser un sourcil lorsqu'il se transforma en arbre géant une fois de plus. Toutefois ce qui suivit n'avait rien à voir avec la dernière fois. Il ne s'était pas embêter à sortir ses "fruits". Non, il se contentait de faire pousser une vaste forêt, a priori hostile.

Un début de sourire germa sur les lèvres de Caïn. C'était un bon début. Peut-être que ce serait moins chiant que prévu finalement. Des invocations commencèrent à apparaitre mais pas seulement. Une déferlante de magie sembla contraindre les autres à se transformer en... animaux.
Caïn constata avec dépit et résignation que les vampires étaient décidément vraiment faiblards compte tenu du nombre d'entre eux qui s'étaient laissés avoir par cela.

Parmi toutes les créatures qui fonçaient sur eux et dont certaines avaient déjà commencé à sauter dans les rangs des vampires, un lycan attira l'attention du démon. Il lui semblait étrangement familier. Mais il dut fouiller dans la mémoire de son hôte pour comprendre d'où le sentiment venait : Garreth était de la partie. C'était... étonnant. Agissait-il sous le coup du sort de Cernunnos ou était-il là de son propre chef pour aider les paladins ? Et puisqu'on ne venait que rarement dans ce quartier par hasard, il fallait croire que quelques petites choses lui avaient échappées à propos de son "amant". Un rire bref de satisfaction malsaine franchit. Garreth serait plus distrayant que prévu en fin de compte. Mais il ne pouvait décemment pas le laisser ainsi.

Il tendit la main d'un air négligent dans l'air devant lui et y fit apparaitre Jeliel.

"Force le lycan à reprendre sa forme humaine."

Il aurait tout aussi bien pu le laisser se faire tailler en pièces par les vampires, après qu'il en ait tué un ou deux. D'ailleurs le lycan enragé leur sautait déjà dessus. Mais Caïn ne voulait pas perdre son jouet aussi vite mais n'avait pas non plus envie de faire le moindre effort. Il avait donc envoyé quelqu'un dont il se moquait pour s'acquitter de cette tâche ingrate : une hybride, élève avec l'hôte de Caïn et avec Garreth. Par pure bonté d'âme, Caïn daigna toutefois aider un peu le jeu. Il souleva par télékinésie la poignée entremêlée qui contenait le lycan et deux vampires et les envoya plus loin, à proximité de Jeliel.

Puis son attention revint au reste et à l'elfe.

Caïn avait été tout aussi surpris de constater que l'arbre avait encore assez d'énergie pour changer la pluie de tout ce secteur en aiguilles acérées. C'était un joli coup. Toutefois, Caïn n'en fut pas du tout affecté. Il se contenta de se changer partiellement en fumée d'un noir de jais. Les petites lames se contentaient de lui passer au travers sans lui causer le moindre tort. On devait convenir tout de même que Cernunnos était sacrément puissant pour un mortel. Mais quelle idée de se déchainer ainsi d'entré de jeu ? Oh... sans doute avait-il pensé en voyant Caïn partiellement transformé qu'il se jetterait à corps perdu dans la bataille et ferait un carnage. Oui... Mais non. Pour l'instant il préférait observer.

Hedryan avait décidé de prendre les choses en mains vu que Caïn était décidé à se tourner les pouces. Le démon lui en fut brièvement reconnaissant. Et la méthode qu'il employa avait du "bon" selon l'observateur qu'il était. Toutefois quelqu'un jugea utile de l'empêcher d'aller jusqu'au bout. Encore un trouble fête mais dont l'aura était là encore des plus intenses, et connue.

L'elfe qui servait d'otage avait été subtilisé et Caïn aurait reconnu ses volutes noires entre mille pour les avoir déjà affrontées plusieurs fois. Alrost était là. Trop occupé à observer les différents tableaux qui se déroulaient devant ses yeux, il n'avait pas totalement fait attention à son arrivée.

L'air se chargea en électricité. Caïn savait ce qui suivrait. Et le temps ne l'aiderait pas particulièrement dans ce combat. Encore une fois merci à Drake qui avait jugé la météo "parfaite"... Toutefois, il n'était pas assez stupide pour se faire avoir deux fois de suite par un même sort.

Le démon se contenta se retrouver sa forme physique et de tendre le bras vers le ciel, créant une barrière d'air autour de lui qui agirait à la fois sur l'électricité que sur les gouttes d'eau qu'elle repoussait du à sa pression. Il lui avait suffit de purger l'air environnant des particules impures qui le composaient pour obtenir un des meilleurs isolants naturels, c'est-à-dire non magiques. La foudre se retrouvait sans conducteur et n'atteignit pas sa cible. L'air "pur" dans son plus simple appareil agissant comme une barrière protectrice à ceci près qu'elle ne demandait presque pas d'énergie à dépenser puisque le choc et l'électricité de manière générale n'avait fait que passer à côté, être redirigés ailleurs, à savoir vers le sol sous lui en glissant sur la barrière d'air qui écartait également chaque goutte d'eau.

Les vampires qui n'avaient pas eu la présence d'esprit de s'éloigner ou de se transformer en brume furent tués sur place, retombant en un tas de cendres fumantes mais humides, tout comme les bestioles qui se pressaient sous lui. En fin de compte, cette décharge éclatante de puissance avait plus ou moins rétablit les forces en présence.

Caïn partit dans un éclat de rire. Il allait enfin s'amuser finalement. Et puisque son ennemi lui faisait l'insigne honneur de se révéler totalement il ferait de même bien évidemment.
Les dernières fois il s'était contenté de révéler son apparence sous la forme de Sézig de feu. Il était temps de faire davantage et de lui montrer à quoi avait résulté l'expérience qu'ils avaient faite dans les ruines de Kelsha.

Il n'avait pas récupéré l'intégralité de sa puissance, mais il était parvenu à en recréer une partie et ça se sentait. Des cornes poussèrent sur son crâne, ses oreilles s'effilèrent alors que des sortes d'écailles se mettaient à recouvrir ses jambes, ses avant-bras et à renforcer tous les points sensibles de son organisme. Sa peau change elle aussi. Elle sembla pâlir dans un premier temps puis s'épaissit alors qu'une teinte à peine violacée rappelant celle de certains cadavres la repigmentait à la façon "démon". Son aura quant à elle explosa de telle sorte qu'un halo d'énergie corruptrice se forma autour de lui comme un écran de fumée.

Spoiler:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Son sourire toujours aux lèvres, ses yeux entièrement jaunes rejoignirent ceux de son futur-défunt-rival pour s'y ancrer.
Caïn tendit un poing fermé vers Hedryan et l'autre main, paume ouverte vers le bouclier qui protégeait les De Rayem. Il était temps de passer aux choses sérieuses, y compris pour Hedryan qui était malheureusement le plus compétent de cette bande de dégénérés qui l'accompagnaient.

Le démon ferma le poing de sa main jusque là ouverte. Le bouclier des paladins vola en éclats. Caïn fut secoué d'un frisson tendit que l'énergie qui avait alimentée le bouclier lui arrivait et qu'il la transformait en énergie négative. Une énergie aussi grande que celle qu'il avait reçue. Toutefois, il ne comptait pas garder ce surplus pour lui. Il n'en avait pas besoin.
Il ouvrit le poing qu'il tendait vers Hedryan et lui transmis l'énergie qui viendrait renforcer ses réserves comme sa puissance générale.

Les vampires étaient libres d'attaquer les paladins.

Caïn sourit de plus belle, dévoilant ses dents dont la plupart étaient aussi pointues que celles des vampires. Il était plus que temps qu'il montre de quoi étaient faits les démons et la vraie manière d'utiliser la magie démoniaque.

"J'attends de toi que tu fasses beaucoup mieux."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeliel
Apprenti 3e sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Hybride
Pouvoirs : Magie divine + transformation angélique
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Avr - 22:06
(désolée pour le temps ! >.<)

La demie ange avait eu énormément de chance ces temps-ci. Alors qu'elle avait voulu faire comprendre à son Cain à quel point il était important pour lui qu'il accepte sa noirceur et sa véritable nature, conformément à ce que Drake lui avait demandé (et pour le plus grand bien du jeune humain ça allait de soi) il s'était justement fait posséder pour le meilleur et pour le pire. Jeliel s'était alors dit que c'était parfait comme ça...Puis elle avait été traquée par un démon dont elle ignorait toujours le nom. Il lui avait assez clairement fait comprendre qu'elle serait sacrifiée d'une horrible manière pour permettre à Caïn, le nouveau Caïn, de regagner une partie de sa puissance perdue.

Elle avait faussé compagnie à son geôlier et s'était réfugiée sur une terre sacrée, bénie, interdisant l'accès au démon. Il n'avait pas tardé à ramener Caïn et la longue conversation qu'ils avaient eu l'avait convaincue de continuer à l'aider, d'une autre manière qu'en mourant. Jeliel avait beau aimer que les êtres agissent selon leur nature profonde et pas selon une sorte de conscience viciée et dictée par de vains sentiments, elle n'avait pour autant pas envie de mourir sous le seul prétexte que les démons aimaient tuer les êtres de son espèce.

Son désir de vivre avait fini par faire se raviser les démons qui s'étaient contentés d'apposer sur elle une rune, gravée dans sa chair puis brulée pour sceller l'immanence du sortilège. Jusqu'à ce jour, elle ignorait ce dont il s'agissait et le découvrait à l'instant.

Son poignet s'était mit à la faire souffrir affreusement, comme si on cherchait à l'attirer de force ailleurs en arrachant chaque cellule de son être pour les amener de force quelque part d'autre. Lorsqu'elle avait rouvert les yeux, elle avait quitté le dortoir de l'académie et l'instant suivant, elle se retrouvait sous la pluie battante, un brouhaha horrible dans les oreilles et Caïn qui le jeta vers des créatures terrifiantes en train de combattre. Qu'avait-il dit ? Et ça c'était quoi ? Était-ce de la pluie ? Ca faisait mal. Des entailles firent couler un peu de sang. Elle se servit de l'énergie positive qu'elle apprenait à manipuler pour couvrir son corps d'un bouclier, aussi fin que sa maîtrise mais sans doute suffisant pour le moment.

Plutôt mal tombée, elle mit quelques secondes à se redresser et à prendre ses repères. Elle devait trop tarder à réagir car le démon lui fit presque tomber dessus un lycan aux prises avec deux vampires.
Ahhh d'accord il fallait qu'elle aide le canidé ?!
Elle ne comprenait pas pourquoi et ne reconnaissait en rien Garreth sous cette épaisse fourrure et avec un aspect aussi... sauvage. Toutefois, c'était dans la nature de ces espèces de se combattre donc rien ne la choqua dans ce spectacle.

Un des vampires étaient d'ailleurs en train de mourir si elle en croyait les cris et la manière dont il se débattait. Jeliel se concentra sur sa main tendue devant elle. Dans le prolongement de celle-ci une sorte de lame de lumière d'une quinzaine de centimètres de plus prit forme. Une lame bénie, comme chacun des sorts qu'elle décidait d'utiliser, elle était ainsi faite, et bardée d'énergie positive.

Sans vraiment se rendre compte du danger qu'elle encourait elle-même, elle acheva d'un coup de sa "lame" le vampire déjà amocher et de sa main libre, lança un sort mineur de lumière bénie sur le deuxième. Rien de transcendent mais elle ne savait pas encore faire davantage et peut-être que cet aveuglement temporaire permettrait au lycan d'en finir tout seul ?

Elle avait hâte de découvrir la suite prévue par Caïn et la raison pour laquelle il avait décidé d'aider une créature qui de toute évidence, se battait contre son camp car n'importe quel observateur extérieur aurait compris ce qu'il se passait.

Une sorte de décharge mineur d'électricité passa devant son nez et lui ébouriffa ses cheveux bleutés. Elle écarquilla ses grands verts qui revinrent à Caïn. Transformé tel qu'il l'était elle le trouvait... Parfait. Elle en rougit même une seconde avant de se rendre compte qu'il était absorbé par autre chose. Elle suivit son regard jusqu'à remarquer le grand arbre, un elfe blessé dans ses branches et le capitaine du protectorat qu'elle avait déjà vu une fois. Ses yeux verts se refroidirent mais un choc la fit revenir à la réalité. Une sorte de gros sanglier sauvage venait de la percuter de plein fouet et elle s'était écrasée contre un ours qui heureusement était trop occupé à tailler en pièce un vampire pour se soucier d'un poids aussi faible que le sien. Elle prit soin de reculer doucement de quelques pas en regardant l'animal sans voir qu'elle venait de marcher sur la patte du lycan qu'elle venait d'aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Avr - 2:15

Ma rage avait atteint son point maximum. Je déchaînais mes pouvoirs en puisant dans mes émotions et dans l'énergie dans la terre.
Mon premier sort était Dryade. Le pouvoir profane que ma mère m'a légué m'avait permis de créer cette forêt ainsi que sa flore mortelle
Mon deuxième pouvoir que j'avais employé était le pouvoir profane Ratatosk. Ce pouvoir me permettait d'invoquer n'importe quelle créature ordinaire  de ce plan - tant qu'elles ne se trouvaient pas trop loin- et d'obliger toutes les créatures à obéir aux ordres que je donnais.
Avec ce pouvoir je pouvais non seulement faire obéir les créatures lambda, mais aussi obliger les lycaons à se transformer, les vampires à se métamorphose dans leur forme préférée : en chauve-souris. Les métamorphoses eux n'étaient pas en reste.
Le troisième sort que j'avais utilisé était la pluie d'aiguille. Un sort de glace  qui permettait de changer les gouttes de pluie en aiguilles de glace.
A moi tout seul j'avais réussi à décimer et neutraliser près des deux tiers des forces ennemies.

Hedryan en voyant le spectacle impressionnant de la magie se mit à faire du chantage. Un soldat elfe avait été capturer et le commandant vampire me menaçait avec.
Comparer aux nombreuses vies d'un clan entier ou même à toutes celles que ce même clan pourraient sauver.
Cette seule vie semblait infime sur la balance.
Avec autant de fureur j'allais expédier ad padres les deux en même temps.
Alrost securisa l'otage. En même temps, il envoya une onde apaisante en moi.
Vu que mes émotions étaient hors de contrôle il eut un transfert de mémoire en même temps que l'énergie.
Je pouvais voir la fois où le capitaine s était transformé en diable. La peine et le chagrin qu'il avait engendré. Le nombre de mort, d'amis qu'il avait perdu à chaque perte de contrôle... Cela calma mes humeurs. De voir quelqu'un plus en détresse que moi
Cependant pendant que je voyais ses souvenirs l'inverse était aussi vrai.
Alrost voyait le massacre de mon village à cause d'un lycan que j'avais aidé.
Il pouvait voir une femme vampire que j'avais aimé être demembré et brûlé par le feu. Il peut voir toute la bonté que m'avait donné mon père adoptif, le druide. Il peut voir à quel point j'avais essayé de me racheter durant un siècle
Et comble de tout. Il fit me souvenir du plus grand bonheur que je m'étais obligé à effacer de ma mémoire. Ma fille.

La forêt devint silencieuse. Les animaux ne hurlaient plus, ils regardaient l'arbre. Ils me regardaient.

Je m étais  calmé tandis qu' Alrost allait affronter Cain.
Je ne pouvais pas rivaliser avec Cain. La dernière fois que je l'avais affronté, j'avais été obligé de renaître si l'on peut dire.
Le capitaine me laissa me charger d Hedryan. Cela allait être un sacré morceau. Mais j'avais retenu la leçon précédente.

Je décidais de former des sceaux avec des plantes et du bois. Sur le sol. Sur les maisons. A l'intérieur même de la terre. Dans la terre des De Rayem.
J'avais été épuisé à cause de ma colère. Mais j'avais décidé de drainer la magie de la terre afin de regagner la magie.
Le nombre de cercle magiques et sceaux que j'ai formé était extrêmement nombreux. Pourtant pour executer ses rituels qui faisait économiser énormément d'énergie magique je n'avais utilisé que ma Dryade.

Les sceaux sur les terre des De Rayem etaient tous les sorts mineurs classiques de la magie Blanche.

J'avais également formé deux sceaux particulièrement grands sur moi-même.le premier me faisait augmenter de taille. Au lieu d'être un arbre de la taille d'une maison, j'avais avpreeent la taille d'un petit château. Je me dis pousser des lianes avec lesquelles je saisis toutes les chauve-souris vampires et les transformer en pierre avec un sort de petrification.
Je fis boire à l ancien otage entre mes branches un peu de ma sève médicale.
Dryade me permettait de générer des plantes. Je dis appel au mancelinier pour arrêter les vampires qui s'approchait de trop près, s'ils n'avaient pas été pétrifié.

Ce que je te savais pas, c'était que cain absorbant l'énergie des paladins. Mon renfort d'énergie de magie blanche allait certainement lui faire mal s'il continuait d'absorber l'énergie positive.

Mes créatures s'en allèrent puisque j'avais décidé d'arrêter Ratatosk par économie de magie.
Un autre son vint me donner espoir. Un cor.
Le cor des Elfes.
Hrp:
désolé pour la longueur j etais bien inspiré  ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Avr - 19:55
pourquoi être méchant? Pourquoi faire partie de ce camp? Comment peut-on être "méchant?" Je n'avais jamais compris tout ça auparavant. S'embêter à se confronter au monde entier alors que l'on pouvait vivre une vie agréable et avec un minimum de respect envers les autres. C'est à cette soirée là, alors que mes crocs se plongèrent dans la chair d'un vampire, que je touchais à ce qui me semblait être une explication.

Trois vampires commençaient à s'approcher de moi, et le plus jeune, et inconscient du trio, s'était trop avancé pour son bien. En un rien de temps, et un coup de griffe au torse, il fit une chute maladroite. Et j'étais là, fier, fort, dominant, face à lui, tous mes crocs dévoilés. Rapidement, je trouvais mon chemin jusqu'à sa nuque, avant d'y enfoncer mes dents.

Peut-être était-ce ça, ce qu'ils ressentaient. Et ce qu'ils voulaient continuer à ressentir encore plus. L'invincibilité. L'assurance d'être supérieur aux autres, et que personne n'était capable de nous tuer. Que personne n'était capable de nous vaincre. Même de nous faire mal. Se sentir fier, et en sécurité, car le monde entier n'était qu'un insecte que l'on pouvait écraser sous ma patte. à quoi bon s'embêter à apprendre la paix, la tolérance, à échouer en homme bon? à quoi bon s'embêter pour les autres, lorsque l'autre a une jugulaire que je peux arracher, afin de le voir se noyer dans son propre sang?

L'arbre avait eu une emprise sur moi, bien qu'elle commençait à se lâcher un petit peu. Cette sensation, mélangé à mes instincts de survie et mes pulsions de mort, faisaient comme réveiller un deuxième moi plus sombre, plus morbide. On pourrait à peine croire que j'étais le jeune homme faible et boiteux derrière cette force de la nature.

Mais rapidement, je reprenais mes esprits. Je n'étais pas invincible. Pas encore. Deux autres vampires étaient devant moi, me regardant, les armes prêtes afin de m’accueillir. Je reculais un peu, grognant. Je tentais d'ignorer les fines lames coupant mon corps par-ci par là, me concentrant sur la situation. Ma première réaction aurait été de sauter sur eux, mais mon flanc serait exposé, et ils me planteraient leur arme dans mon plus gros point faible.

Avant de pouvoir réfléchir plus à ma situation, je vis une lame lumineuse se plonger dans le corps d'un de mes ennemis. Alors qu'il s'effondrait, il laissa place à une jeune fille, aux cheveux bleu et aux yeux d'émeraude. Je me rappelais rapidement l'avoir déjà vue à l'académie. Il n'y avait que les guerriers sous leur bouclier et les êtres de la forêt de mon "côté", alors était-elle dans l'autre camp? Ou peut-être qu'elle s'est trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment, tout comme moi. ce serait même logique, vu qu'elle était en train de m'aider. Elle aveugla d'ailleurs au passage avec un sort le troisième vampire. Le voyant confus, je sautais sans réfléchir sur lui, avant de donner un imposant coup de griffe renversant mon dernier ennemi. J'avais beau avoir du mal au niveau physique, un grand loup bipède de deux mètres, ça faisait mal!

Sentant la même décharge que sentais Jeliel, je suivais son regard, avant de voir un combat aérien. Malgré son changement, je reconnaissais plus ou moins Caïn. Cette ordure semblait beaucoup plus dangereux qu'avant. C'est à ce moment là que tout autour de nous commença à devenir de plus en plus chaotique. L'arbre continua à grandir devant nos yeux, les vampires et animaux s'effondraient sur le sol comme des mouches, et surtout, le grand bouclier des De Rayem avait cédé. Voilà qui s’annonçait mal, très mal. Pendant un moment, ma conscience humaine pris le pas sur mon euphorie morbide, pour réaliser qu'en restant ici, je n'allais pas du tout être en bonne posture. Mais mes alliés ne semblaient pas être en bonne posture non plus. Fuir? Rester?

Mes pensées furent interrompues par une douleur au niveau de la patte. Je poussais un glapissement de surprise alors que Jeliel marcha sur ma patte, blessée qui plus est. La surprise et la douleur qui suivit réveilla à nouveau mes instincts. Ne mesurant pas ma force, je lui donnais un coup de patte avant, la griffant. Ne mesurant pas ma force, et l'ayant envoyé de façon négligée, elle avait été plus repoussée que griffée, cependant. J'observais un instant son état suite à mon attaque improvisée, avant que des secousses me fassent perdre l'équilibre, alors que l'une des racines de l'arbre brisa le sol sous moi, dépassant de sous la terre. Je tombais au sol, d'une façon peu gracieuse (ma blessure m'empêchant de me déplacer avec une quelconque once d'agilité). Je me relevais, faisant face à Jeliel, grognant, de la salive coulant de mes crocs, alors que je l'épiais de façon menaçante.

-Laisse moi en paix!

Le loup et moi envoyèrent ce message télépathique à l'esprit de Jeliel, dans l'espoir qu'elle évite de se frotter à nous. Je ne connaissais pas ses intentions ici, et tant que c'était le cas, je ne prendrais pas de risque. Je courbais le dos, poils hérissé, claquant des dents dans les airs, tentant de me faire un maximum menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Avr - 12:15
Ok, ça devenait un vrai problème. L'attaque qu'il était censé mener s'était transformée en quelques instants en un fiasco qui serait total et définitif si il ne reprenait pas les choses en mains.
Pour autant il n'avait aucune once de culpabilité d'aucune sorte bien au contraire, il éprouvait une colère considérable à l'encontre d'Antoine et de Raphaël. Bien qu'ils aient eu connaissance de la présence de Cernnunos dans les environs ils n'avaient pas jugé bon de l'éliminer à part. Hors c'était exactement ce qu'avait préconisé Hedryan pour éviter que la situation ne dérape comme c'était actuellement le cas.

Il ne restait aux vampires qu'une vingtaine de personnes. Certes pas les plus nuls mais ils avaient perdus les plus jeunes et un ou deux vampires assez puissants avaient tout de même fini par succomber plus ou moins bêtement en se sachant plus où donner de la tête entre l'elfe et toutes les bestioles qu'il avait fait venir. Sans parler des paladins qui avaient toujours leur bouclier à la noix. Bon sang ça ne devait pas être si compliqué de le briser qu'est ce qu'ils attendaient ? Et cette pluie de glace meurtrière n'arrangeait rien.

Quant au démon qui l'accompagnait... Il était inutile et de toute évidence se désintéressait de leur sort à tous qu'il s'agisse d'elfes, de vampires ou d'humains... Pourtant, Hedryan avait bien vu un éclat de haine lorsqu'ils avaient mentionnés plus tôt les pouvoirs les plus communs des paladins. Pourquoi attendre ?

Mais Hedryan n'avait pas vraiment eu le loisir de lui faire savoir le fond de sa pensée. Pour tenter de contrecarrer les envies meurtrières de la Calamité d'argent, il avait pris en otage l'elfe capturé plus tôt et avait menacé de le tuer ou d'en faire un des leurs si Cernunnos ne stoppait pas son attaque. Ça n'avait pas vraiment eu l'effet escompté. Au contraire, pendant une seconde Hedryan avait bien cru que l'arbre allait se déchainer encore davantage, ce qui n'était pas vraiment le but recherché... Bien qu'il comprenne l'erreur commise. Et ça n'alla pas en s'arrangeant puisque son otage geignard et terrorisé lui fut arraché par téléportation.

Hedryan dut faire un effort considérable pour ne pas reculer en voyant Alrost se greffer sur la somme de machins qu'ils avaient déjà à affronter. Ils avaient déjà perdu l'ascendant. Ils finiraient par être détruits si il ne trouvait pas une solution. on, décidément, commander n'était pas son truc. Seul, il aurait pu faire quelque chose, si il n'avait pas eut à se préoccuper des autres. D'ailleurs, Raphaël lui avait dit de prendre les commandes mais pas que son devoir était de les sauver... Il y avait peut-être un coup à jouer. L'ordre était moins restrictif qu'il l'avait perçu il pourrait donc peut-être l'outrepasser encore une fois. Il fallait juste qu'il trouve une idée.

En attendant, le capitaine du protectorat semblait avoir réussi à calmer momentanément l'arbre. Les animaux s'en allaient. C'était déjà ça mais le mal était fait. C'est à moment qu'il remarqua le lycan, notamment grâce à l'apparition d'une fille aux cheveux bleus. Pourquoi un démon se préoccuperait-il de lui ? Mais il ne rêvait pas, la fille l'aidait contre les vampires. A quoi jouait Caïn en aidant un de leurs ennemis ?! Mais derrière l'apparente colère, une idée venait de germer.

Alors que les animaux finissaient de se calmer et disparaissaient progressivement, Hedryan se posa devant le lycan qui venait de donner un coup de patte à la gamine. L'aura lui disait quelque chose... Vaguement. Il ressentait toutefois sans trop de mal la soif de violence et de puissance qui avait inonder les sens du canidé.
D'un geste, il intima à ses vampires de rester à distance et s'adressa directement au lycan.

"J'ignore ce qui te lie au démon mais mieux vaudrait que tu commences à attaquer nos ennemis communs tu ne crois pas ?"

Une menace déguisée. Les ennemis déclarés de Caïn et des vampires étaient les De Rayem et les elfes si ces derniers intervenaient. La difficulté qu'il avait à se mouvoir lui rappela soudainement un élève de l'académie à qui il s'en était d'ailleurs déjà pris. Cela ne se pouvait... si ? Pourtant, déjà à ce moment le corps qu'occupait le démon et lui étaient liés. Se pourrait-il que ce "lien", quel qu'il soit ait perduré malgré la prise de contrôle de l'hôte par le démon ? Si c'était le cas, Hedryan aurait donc une possibilité de faire pression sur lui en cas de nécessité.

Mais ce n'était pas le propos. Ravi d'avoir découvert l'identité du lycan, ou en tout cas de le présumer fortement, il allait reprendre la parole quand une déflagration électrique secoua l'air et le sol dans les environs où le gigantesque éclair était tombé. Le vampire se tourna vers l'endroit d'où cette force émanait : les airs.

Une aura particulièrement forte venait de poindre et un rire avec elle. Les yeux rouges d'Hedryan s'écarquillèrent. Caïn s'était transformé et révélait en même temps que sa forme, sa vraie puissance. Hedryan se rendait malheureusement d'un fait indéniable : il n'était pas de taille pour le gérer, heureusement qu'il était dans leur camp, pour le moment du moins...

Le vampire ne put que se rendre compte dans l'attaque du capitaine, davantage de ses vampires étaient morts. Un rictus énervé déforma ses traits. Il fallait vraiment agir et vite. Et une fois n'est pas coutume c'est l'invité démoniaque qui brisa l'enclave dans laquelle ils se trouvaient. Il ft voler en éclat le bouclier des De Rayem et pointa son poing vers lui.

Quoi ?! Si il se prenait autant d'énergie positive il serait à coup sur blessé... Il se raidit lorsque le rayon partit. Quant il le frappa, Hedryan se rendit toutefois compte qu'il recevait un véritable boost de puissance comme d'énergie. Il adressa un sourire carnassier à Caïn en guise de remerciements.

Des sceaux avaient toutefois commencé à apparaitre un peu partout et renforçaient la magie blanche. Ca ne les sauverait pas.

Hedryan déjà en partie sous la forme d'un écailleux se mit à grandir. Seulement d'un bon mètre alors qu'une queue lui poussait et que la forme de son crâne s'allongeait pour devenir une gueule béante aux crocs acérés et venimeux. Ses griffes avaient poussé pour qu'il devienne un véritable guerrier Yuan-ti, une créature rare sur ce plan mais qui était capable de prouesses tant son physique était fort et ses écailles résistantes à la magie. Mais cette sorte de lézards avaient de nombreux attributs raciaux qu'Hedryan comptait bien sur utiliser à son avantage.

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un cor elfe brisa le silence relatif. L'ovidien se mit à sourire. Pile à l'heure. Les vampires qui avaient été placés autours des résidences elfes et qui n'avaient pas été tués étaient déjà à l’œuvre, non pas en attaquant bêtement de face mais en faisant en sorte de les ralentir en maximisant les dégâts par des nuages empoisonnés, des boules de feu explosives -dont les vampires s'éloignaient vite- et en drainant leurs forces. Tout cela pour les ralentir et séparer la colonne. En les divisant, ils seraient à même de les réduire en charpie. La cohorte elfique ne rejoindrait pas les positions des De Rayem aussi vite que les paladins l'auraient sans doute espéré.

Hedryan s'adressa au lycan et à Jeliel au travers d'une télépathie doublée d'un mini choc mental histoire d'être sur qu'ils réagiront.

*Allez ralentir les elfes ou dégagez de là.*

Il était hors de question de les avoir dans les pattes et ça forcerait Garreth à voir où son allégeance allait : Vers Caïn ou vers les longues oreilles. Si il trahissait le démon, même lui serait forcé de marquer le coup et faire quelque chose pour ne pas perdre la face et ses... adeptes.

En attendant, Hedryan et le petit groupe qu'il lui restait ici allaient s'occuper des De Rayem. Ensuite viendraient le tour des elfes. Personne n'était parvenu à approcher l'arbre qui avait doublé de taille. Mais Hedryan ne comptait pas l'affonter. Pas tant que ça ne l'arrangerait pas du moins. Il fallait d'abord qu'il redonne le gout du sang à ses ouailles. Et pour ça il savait exactement comment faire.

Le bouclier enfin descendu, il suffisait d'attirer les "pasmalins" en dehors des sceaux. Et ça c'était son job. les autres n'auraient qu'à les finir tranquillement pour repeindre la rue en rouge. Aussi rapide que sous sa forme normale, il hypnotisa les trois paladins censés garder l'entrée. L'un d'eux résista mais les deux autres abaissèrent leurs armes. Ils ne reprirent jamais leurs esprit et tombèrent morts quelques secondes plus tard, empoisonnés à mort.

L'ovidien s'engouffra dans la vaste demeure. Des cris retentirent bientôt. Un pan de mur extérieur s'écroula, deux paladins retombant au sol un étage plus bas. Ils n'eurent pas le temps de se relever et de récupérer leurs armes que les vampires à l'extérieur étaient déjà sur eux. Mordus et vidés de leur sang à mort, ils s'effondrèrent. Et ce n'était qu'un début. La plupart des sorts rebondissaient sur Hedryan qui se donnaient du coup à cœur joie de rosser les paladins et leurs familles sans distinction d'âge ou de sexe. Un enfant succomba d'ailleurs sous un coup de queue du vampire transformé. Sa mère tenta de le venger mais en vain. Elle y passa juste après. Les sceaux pouvait bien renforcer leur magie, seuls les maitres paladins avaient de quoi le faire reculer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 21:20
Alrost n'avait pas perdu de temps à tergiverser trois heure sur l'état du demi-dryade. C'était le premier qu'il rencontrait; les elfes se mélangeant rarement. Il ne restait plus qu'à espérer que son "tranquillisant" porterait ses effets.

Durant l'opération Al perçut quelques étapes tragiques et heureuses de la vie de Cernnunos. Les décennies à essayer de racheter la culpabilité qu'il avait accabler. De suite après cette tentative, le capitaine s'était éclipsé pour rendre visite à son rival de toujours. Certes, elle ne fut pas très courtoises mais Caïn semblait pourvu d'un peu plus de puissance qu'aux rencontre précédentes. Pourtant, il était certain qu'il n'avait pas mis la main sur le dernier cristal. Ce qui voulait dire que Cain avait trouvé une méthode subsidiaire. Pas aussi probante sans aucun doute. Malencontreusement, cette différence pourrait suffire à creuser l'écart entre les deux.

Tout deux recouvert d'une couche écailleuse, il s'affrontait, ou plutôt Al attaquait. Cain ne sembla avoir fait quoi que fut pour parer la foudre qui se dirigeait sur lui inlassablement. A mesure que l'énergie rebondissait sur le mur d'air, il se faisait absorber par Alrost afin de charger sa prochaine attaque foudroyante. Toutefois, Al s'en rendit compte trop tard et son puissant rayon de foudre fut par conséquent inefficace. Enfin, contre Cain en tout cas. De nombreux vampire furent touchés par les éclats d'éclair dispersé. Quelques de rayem en pâtirent également, mais bon. Aussi triste que ce soit, on ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs. Des os, dans ce cas...

Quoi qu'il en soit, Cain passa en mode démon une bonne fois pour toute en l'ignorant totalement. Soit. Il en irait de même pour lui. Al ne pourrait pas vaincre cet ennemi sans réclamer le maximum de sa puissance non plus.
Une nouvelle explosion de puissance se déploya sur la zone de combat. Les iris d'Alrost se firent complètement violet, ses veines se gonflèrent, de même que la taille de ses membres qui grossirent légèrement. Ses veines majeures devenaient autant de point sensible rendu visible mais sa peau devint aussi dure que des écailles de dragon. Ses bras et jambes se couvrirent partiellement d'une espèce d'écorce grisâtre et parsemés de nervures violacées, qui s'étendaient jusqu'aux points vitaux dont le coeur. Outre ce changement de corpulence, une paire d'ailes atrophiées poussèrent en lui arrachant un gémissement de douleur qui devint peu à peu un cri. Deux petits appendice pointait également sur le haut de sa tête et bien que ce soit un signe qu'il n'ait pas encore accepté pleinement sa nature, elles étaient là et aussi solides que des cornes "matures".

Sa transformation finie, Il tendit la main en direction de là où l'énergie positive devenait négative et en subtilisa pour lui même ce qu'il put. La maîtrise de cet élément n'était pas aussi affiné que ne l'était celle de Cain mais Al comptait sur l'arrogance de ce premier pour en tirer un maximum. Toutefois, il ne l'absorba pas. Il craignait encore trop la corruption de cette énergie pour s'en gorger de la sorte. A la place, il la concentra au creux de sa main avant de la transmuter pour un usage tout autre.

Plantant le profond et vif violet de ses yeux dans ceux ocre du démon, il disloqua cette énergie négative légèrement transformée et la dispersa en quelques centaines de petites billes autour des deux rivaux. Elles serait une bonne protection mais aussi un moyen de pression. En effet, il avait fait de ces billes d'énergie une espèce de mini vortex qui absorberait sur commande les énergies souhaitée. Si cette défense n'était que peu visible elle l'était quand même et de toute manière, Cain étant sensible à cette énergie la ressentirait rapidement. Après tout, il s'agissait ni plus ni moins de sa source d'énergie démoniaque. D'ailleurs si celui ci tentait de subtiliser cet arsenal magique d'énergie négative, Al avait entamé une transmutation avant de les dispersés. Ainsi, il finirait le processus en clin d'oeil ce qui aurait pour effet de donner un grand coup de froid glacial dans leur espace aérien, donnant à Al matière à travailler avec un des éléments qu'il maîtrisait le mieux : La glace.

La bataille faisait rage au sol et Cernnunos semblait effectivement avait repris ses esprits. Elle ferait rage aussi dans les airs et elle aurait déjà du si Cain e snobait pas AL de la sorte. Il devait vraiment être confiant de la puissance qu'il avait acquit depuis pour le considérer aussi vulgairement. Soit, il lui montrerait qu'Al était un adversaire qu'on ne prenait pas à la légère. Les mini vortex seraient non seulement une défense en or mais aussi un outil offensif. Traçant en un rien de temps un symbole mystique, il changea instantanément la pression de l'air qui rendait presque impossible de se servir d'ailes pour voler. Un clin d'oeil plus tard un nuage d'air vicié pris place dans la main du capitaine. Cain n'aurait sans doute pas le mal à le reconnaitre. Il lui avait coûté une défaite quelques jours plus tôt. Soudain, les mini vortex fluctuèrent tous en même temps pour recracher sans relâche le gaz mortel. Ainsi de multiple serpents de gaz se ruait sur l'adversaire. S'étendant sans fin à partir des vortex et laissant le gaz s'étendre de leur interminable queue, il pourchasserait leur proie.

Al était au contrôle direct de trois de ces têtes, les autres étaient autonomes dans leur offensives. Mais elle n'en était pas plus débiles. Au contraire, une forme d'intelligence les poussait à agir en coordination avec les trois maîtresses. Tantôt pour prendre l'adversaire en sandwich, tantôt au milieu d'un pentacle ou encore au milieu d'une sphère. Bref tout était fait pour ne laisser aucune échappatoire au démon. Alrost, observateur et acteur de la scène tenait sa fidèle lame dans son autre main. Cette lame semblait aussi chargé d'une énergie de glace puissante et il était évident que le capitaine était prêt à s'en servir si Cain ou autre ennemi venait au contact.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 11:40
En réponse à l'échec de sa foudre continue et à la transformation de Caïn en démon, Alrost fit de même pour le plus grand plaisir de son ennemi. Toutefois, il semblait y avoir une différence avec les dernières fois, son aura comme sa forme étaient plus appuyés, ancrés. Peu importait dans le fond mais Caïn constatait que même sous leurs formes originelles le semi-diable avait une carrure physique plus conséquente que la sienne. C'était de l'égo mal placé, mais ça avait le don d'agacer le démon. Après tout, même aux enfers on lui avait fait la remarque. Bien entendu, il compensait sans mal par une puissante magie et surtout son intellect supérieur mais ça restait chiant.

Il n'avait pas pour autant cesse de sourire. Et pourquoi l'aurait-il fait d'ailleurs ? Il venait de détruire le bouclier des De Rayem et de renforcer Hedryan qui en avait profité pour entrer directement chez les paladins afin de commencer le bain de sang. Cernunnos avait bien cherché à renforcer leurs alliés et c'était une belle magie il fallait l'admettre, l'hybride elfique était d'une rare puissance. Mais il échouerait à protéger les siens si il continuait à agir de cette manière : à distance. Il aurait eu une chance si seulement ses prétendus "alliés" ne lavaient pas raisonné. Mais maintenant qu'il s'était calmé, Caïn prévoyait une victoire de son camp. C'était assez ironique et évidemment ça lui convenait très bien. En calmant l'arbre il précipitait leur propre chute car venait de se priver de leur meilleure arme.
Alrost était à part et si il parvenait à ses fins, il ne survivrait pas à leur affrontement, Caïn ne l'avait donc pas inclus dans le calcul, tout comme il ne s'y était pas mis lui-même.

Caïn, notamment à cause des sceaux de l'elfe, n'avait pas pu continuer à drainer l'énergie des De Rayem et à la convertir pour inonder les vampires d'énergie supplémentaire. Ca lui occasionnerait trop vite des dégâts et l'épuiserait plus qu'autre chose. Et puis, il se moquait pas mal que les vampires présents succombent tous. Il n'avait jamais porté dans son cœur les morts vivants, même ceux mis sous son contrôle. Et ceux là en plus étaient souvent très arrogants, ils oubliaient leurs place, à savoir, sous le joug des démons, d'une caste bien inférieure.

Autrement dit, il les aidait mais avec parcimonie. Il n'avait boosté Hedryan que pour provoquer Alrost et Cernunnos, que pour leur montrer leur inefficacité.
Un cor elfe avait retentit. Caïn avait brièvement tourné la tête vers l'extrémité du quartier d'où les elfes venaient. Ils avaient encore un peu à parcourir et à en juger par ce qu'il voyait, les vampires de réserve ne comptaient les laisser arriver entier ni en nombre. Aucune raison de s'en préoccuper tout de suite.

Et finalement le capitaine du protectorat passa à l'action. Le démon s'était demandé pourquoi lui substituer de l'énergie sans la fusionner avec. De son point de vue c'était stupide mais il l'utilisa finalement d'une façon toute autre en la disloquant en une multitude de petites billes réparties tout autours du démon.

Caïn haussa les sourcils d'un air blasé. La dernière fois, c'était les bulles de Cernunnos qui l'avaient cerné et voilà maintenant que c'était cela. Il fallait croire qu'ils avaient vraiment peur de ses mouvements. Cette pensée le satisfit pleinement.
Quant aux sphères d'énergie négative, il ignorait pour l'instant à quoi elles serviraient et décida de ne pas en tenir compte tout de suite mais sans les oublier pour autant. Il verrait bien de toute façon.

Alrost traça un symbole dans les airs et c'est justement ce dernier qui changea. La pression de l'air était telle qu'il fallait que Caïn fournisse un effort pour se maintenir en vol. Il aurait tout aussi bien combattre l'air par l'air mais compte tenu de la maitrise qu'avait Alrost de cet élément, le démon préféra se maintenir en l'air avec un sortilège. Ce fut donc à son tour qu'il traça une rune sur lui-même. Cessant de battre des ailes, il ne retomba pas pour autant sur le sol. Après tout, il fallait bien qu'il retire quelques idées de Drake, il n'en avait pas eu que de mauvaises et celles-ci lui appartenait. Caïn la lui avait disons... empruntée.

Les yeux violacés du diable étaient venus se planter dans ceux entièrement jaunes du démon qui se contenta de hausser légèrement les épaules en signe qu'il en faudrait davantage.

Du même temps, les billes étaient devenues des vortex qui s'étaient mis à cracher le même gaz empoisonné qui avait failli avoir raison de lui. La lueur dans les yeux du démon s'intensifia. Tendit que les vortex qui émettaient le gaz convergeaient vers lui, Caïn ne chercha pas à s'y soustraire. Il n'était pas un maitre en la matière mais avait une maitrise suffisante pour cesser de respirer et donner à ses poumons, ou plutôt à ceux du corps qu'il possédait, l'oxygène nécessaire en la faisait apparaitre directement où il fallait. C'était l'inconvénient d'occuper un corps.

Toutefois, il n'était pas impossible que cette manœuvre permette à Alrost d'agir directement sur lui également. Peu enclin à risquer le tout pour le tout pour aussi peu de choses, il devait rendre le gaz inactif. Et pour cela, la météo l'aidait. Son premier sentiment était de forcer l'explosion du gaz en l'embrasant. Avec de la chance ça réduirait même à néant les vortex eux-même, et les billes selon la puissance qu'il y mettrait. Mais la pluie ne lui permettrait pas de déployer sa pleine puissance tant qu'elle tombait. Donc autant profiter d'elle. Après tout, l'eau aussi avait la propriété de neutraliser le gaz en l'emprisonnant dans chacune de ses gouttes d'eau.

L'eau était l'élément qu'il maîtrisait le moins, mais le peu qu'il savait faire serait suffisant, après tout, pourquoi avoir de la maitrise si on avait une puissance qui permettait de faire pareil ? Il leva les bras vers les nuages et en se concentrant sur l'eau qu'ils contenaient. Il voulait les contraindre à tout déverser en une fois pour neutraliser le gaz et avait même pensé à transformer en glace l'eau qui toucherait les billes afin de les neutraliser. Mais il s'interrompit pour deux raisons.
1 : Ce serait jouer le jeu d'Alrost. Il avait eu l'occasion de voir la dernière fois qu'il maitrisait la glace assez bien pour réussir à l'emprisonner.
2 : D'autres idées qui lui ressemblaient bien plus venaient de naitre.

Une barrière mortelle apparut autour de lui. En plus de contrer la plupart des types de magie, il contrait donc aussi le gaz et permettait à Caïn de respirer normalement sans utiliser sa maitrise de l'air, vraiment moyenne.

Il concentra dans le creux de sa main une petite boule d'énergie d'anti matière. Il s'agissait simplement d'une petite sphère de désintégration. Elle se mit à rayonner une seconde comme si elle se chargeait et un rayon désintégrant en partit subitement à une vitesse incroyable. Le rayon toucha une des trois têtes qui contrôlaient les autres. Elle fut immédiatement détruite. Bien. Il était temps de commencer.

La sphère de désintégration prit place devant le démon et se mit à tirer des salves de rayons désintégrant quasiment ininterrompues visant directement Alrost. Après tout, pourquoi lutter contre un effet alors qu'on pouvait faire disparaitre la source du tracas ?  Certains des rayons touchaient des vampires comme des De Rayem. L'un d'entre eux manqua de peu de toucher Garreth et un autre Cernunnos qui n'eut à subir que la perte d'une ou deux branches qui disparurent avant de toucher le sol. Heureusement pour l'elfe, il était trop gros sous sa forme d'arbre pour disparaitre en un toucher. Contrairement aux nombreuses billes qui les entouraient qui, elles, disparaissaient à vue d’œil. Bientôt il n'en resterait plus aucune.

Caïn profita des salves qu'il générait au travers de sa sphère pour tenter de détruire Alrost, tout autant que de le piéger en le forçant à bouger de la manière désirée. Finalement, l’opportunité se présenta et Caïn tenta de le piéger dans un champ gravitationnel différent. Il s'agissait d'une sorte de prison réalisée par un changement majeur de gravité en son sein. En gravité accrue, ses os seraient réduits en bouillies, comme tout son être. En plus de l'immobiliser, les effets étaient amusants. En gravité trop faible, ce serait comme si les organes du diable cherchaient à sortir d'eux-mêmes du corps qui les emprisonnait. C'est cette seconde option qu'il avait choisi pour tenter d'abattre Alrost, ou de le finir. Il avait hâte de voir le diable imploser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeliel
Apprenti 3e sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Hybride
Pouvoirs : Magie divine + transformation angélique
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 18:40
Jeliel venait d'être appelée par Cain, invoquée en fait même pour aller faire redevenir normal un lycan dont elle ignorait l'identité. Bien qu'elle apprécie que chaque être agisse selon sa nature, elle n'appréciait que peu les transformations "sales" à savoir celles qui laissaient des poils partout, de la bave et d'autres choses du genre. Et donc pour un lycan, agir de façon "normale" selon la conception de Jeliel c'était avec une certaine agressivité et violence. Aussi n'avait-elle pas été surprise de le voir attaquer des vampires. Mais elle n'avait aucune envie de voir une transformation lycane, dans le sens humain => lycan ou l'inverse. Elle trouvait ça un peu répugnant. Ou l'imaginait comme tel en tout cas.

Quoi qu'il en soit, elle venait d'aider le lycan de Caïn. Un peu jalouse, la demie ange s'était vaguement demandée si le démon aurait envoyé quelqu'un l'aider elle en cas de besoin. Elle n'eut pas le loisir d'y penser davantage qu'elle se rendit compte qu'elle venait de marcher sur quelque chose. En baissant les yeux elle avait remarqué qu'il s'agissait d'une grosse patte.

Elle remonta ses yeux jusqu'à la gueule de la créature à qui ça appartenait : le lycan justement. Bon alors ça allait aller. Avant qu'elle ne s'en rende compte, il la repoussa. Aussi légère qu'une plume, elle tomba de manière ridicule dans une flaque. Sans vraiment s'en préoccuper, elle se retourna vers le lycan a l'air si menaçant. Ses yeux émeraudes s'agrandirent alors qu'elle entendait sa voix dans sa tête.

Si elle avait été apeurée en tombant et en voyant sa gueule pleine de dents et de bave, un rayon désintégrant leur passa assez prêt, enfin, surtout proche de Garreth. Nul doute que si il était touché c'est sur elle que ça retomberait. Si Caïn avait envie qu'il retrouve son apparence, ce n'était sans doute pas le laisser mourir bêtement pour la simple raison qu'il était plus gros, donc une cible plus facile.

Elle ne faisait même pas vraiment attention à Hedryan, du moins jusqu'à ce qu'il se transforme où Jeliel le regarda d'un air dégouté et même écœuré. C'était véritablement répugnant. Et dire que ces créatures existaient bel et bien... Pourquoi prendre une telle apparence ? Berk... Lorsque le vampire demanda au lycan ce qui le liait au démon. C'était uen question qu'elle se posait aussi il fallait l'avouer et elle était curieuse de connaitre la réponse. Et peut-être que connaitre l'identité l'y aiderait. Mais effectivement, si le lycan continuait à attaquer les vampires c'est qu'il n'était peut-être pas entièrement fiable et qu'il poserait des problèmes à Caïn. Inacceptable.

Les vampires en tout cas, pour ceux encore en vie, semblaient les laisser tranquille, peut-être grâce à l'intervention d'Hedryan, bien que ça n'ait rien eu de gentil. Un cri lui fit tourner la tête vers la maison la plus proche, une appartenant aux De Rayem. Un type en armure venait de traverser un mur et retomber un étage plus bas. Il avait eu l'air encore en vie même après une telle chute. mais ne le resta pas longtemps. Des vampires se ruèrent sur lui et en une seconde il ne fut plus. Jeliel avait regardé la scène d'un air neutre. C'était la vie.

Les sourcils de la demie-ange se froncèrent finalement alors qu'une expression courroucée lui renfrognait les traits mais la raison n'avait rien à voir avec ce qu'elle venait de voir. Elle se releva sans faire attention à la boue qui maculait sa robe blanche trempée et fit face au lycan et en se mettant sur la pointe des pieds afin de pouvoir l'atteindre, et lui asséna une gigantesque gifle sans vraiment se rendre compte qu'elle risquait de se faire croquer.

"Reprends ton apparence ou vas croquer de l'elfe !"

Le ton était catégorique et presque autoritaire... tant qu'on ne faisait pas attention à son ait enfantin et totalement naïf sur... bah sur la plupart des choses en fin de compte.
Jeliel se campa devant Garreth en posant ses petits poings de chaque côté de ses hanches.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Avr - 0:15
Cela ne se passait pas du tout comme prévu.
Bien que mes sceaux de magie blanche aient eu leurs puissances révélées, ils n'avaient pas eu l'effet escompté.

J'avais réussi à seulement gêné un peu Cain et qu'il arrête d'absorber la magie paladine. Toutefois, le démon n'était pas resté inactif. L'énergie avait été transférée à Hedryan qui s'était changé en une espèce de serpent. Ce vampire n'avait pas été affecté par Ratatosk ; mon pouvoir de commander aux bêtes. Sans que je ne puisse rien faire, il commença à faire un carnage dans la maison des De Rayem.

Pendant ce temps-là, les elfes étaient arrivés et essuyaient déjà de nombreuses pertes du fait de l'attaque surprise des vampires.
Ce fut Erion-sama qui menait ses troupes vers l'ennemi. Je ne m'inquiétais pas pour lui. Cet elfe était de loin supérieur à moi. Quand il avait testé la plénitude de mes pouvoirs, Tumindil m'avait littéralement écrasé. Alors ce n'était quelque ancien vampire qui allait lui barrer la route.

De mon côté, je ne pouvais plus faire grand chose dans l'état actuel. Du moins pas dans cette forme là. Je pouvais bien entendu faire en sorte que mes racines parviennent jusqu'aux maisons des paladins, mais je risquerais de les détruire après la bataille.

L'immense arbre que j'étais redevint l'elfe, non sans avoir avant rechargé mes batteries magiques. J'avais tellement absorbé la magie environnante de la terre que certaines maisons s'étaient effondrées, heureusement qu'il n'y avait personne à l'intérieur.

Très bien, j'allais devoir utiliser un des atouts que je possédais, mais négligeais par rapport à ma magie : ma vitesse. Alors pourquoi ne pas combiner les deux ? Je serais d'autant plus puissant. Mais avant j'allais devoir aider mes semblables. Avec les plantes, je créais plusieurs sceaux afin de faire apparaître, une dizaine de golems afin de s'occuper des vampires s'attaquant aux elfes. Ce n'était pas grand chose, mais au moins fera-t-il la différence peut-être ?

Je me concentrais pour pouvoir utiliser un des sorts majeurs élémentaires : Sézig. Avec l'élément le plus rapide : la lumière.
Combiné la magie avec la vitesse était une bonne idée. Je traversais la zone où le massacre des nosferatus eut lieu ET la zone de combat Alrost vs Cain en un claquement de doigts en laissant derrière moi une traînée lumineuse.

Je traversais les halls en quête de mon adversaire, finalement, je le trouvais. Hedryan.
Je fabriquais dans mes mains un fouet rapière en lumière.

Les serpents étaient certes agiles et empoisonnés, mais il n'était pas plus rapide que la lumière. En quelques battements de cils, je réussis lançais un sort majeur de métamorphose : gravité. J'augmentais ainsi la force de poids d'Hedryan plusieurs fois. Ce qui normalement devrait le faire écraser par son propre poids. N'avait-il pas pris un peu de bidon à cause de toutes ses innocentes victimes ? C'est ce que l'on allait voir. Pour conclure, j'utiliserais mon fouet rapière de lumière pour lui perforer, j'espère l'épaule et le saucissonner ensuite.

J'oubliais... Les vampires n'aiment pas la lumière. Pauvre chou, grâce à moi il allait perdre quelques calories.



Si d'aventures, il essayait de m'attrapper, qu'il essaye. Autant attraper la lumière. Surtout si je bouge partout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Avr - 9:47
Rapidement, je sentais toute les coupures faites par les aiguilles tombées du ciel se cicatriser. Mon sang cessant de couler par ci par là, et insufflé d’une énergie soudaine, je commençais à reprendre du poil de la bête. Les sceaux magiques de l’arbre, sans même que je m’en rendre compte, trop concentré par Jeliel, m’avaient grandement aidé.

Alors que je gardais prudemment mes distances, je vis soudainement un vampire apparaître sur le côté. Surpris, je fis un léger bon en arrière pour me repositionner. Etait-ce ?....oh bon sang, c’était la meilleure journée de ma vie. De tous les vampires, ce devait être Hedryan ! Celui-ci cependant fit signe à ses troupes de ne rien tenter contre moi. Est-ce qu’il m’avait seulement reconnu ?

-J'ignore ce qui te lie au démon mais mieux vaudrait que tu commences à attaquer nos ennemis communs tu ne crois pas ?

Avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit d’autre, une impressionnante chute d’éclair attira notre attention, alors que Caïn continuait le combat, aussi méconnaissable que jamais. Je vis un rapide sourire germer sur le regard du vampire, malgré tous les évènements qui s’enchaînaient autour de nous. En un rien de temps, Hedryan…changea du tout au tout ! Il se transforma en un énorme lézard, une créature impressionnante et qui semblait particulièrement dangereuse. C’est à ce moment-là qu’un cor se fit entendre au loin. Un cor derrière moi, indiquant probablement l’arrivée d’allié. Voilà qui était une bonne nouvelle ! Cela suffit à Hedryan pour arrêter de prêter attention à moi et partir, non sans me communiquer un petit message par la pensée.

-Allez ralentir les elfes ou dégagez de là.

Alors c’était les elfes ? Voilà qui était bien rassurant ! Je ne savais pas si les elfes étaient d’excellents guerriers, mais je ne doutais pas un seul instant qu’ils se rendraient utile. La situation semblait cependant devenir de plus en plus catastrophique. Je n’étais pas un guerrier, j’avais du mal à comprendre tout ce qui se passait dans ce chaos, mais j’avais l’impression que le camp de Caïn commençait à prendre l’ascendance. Le massacre continuait de part en part, et un rayon magique explosa à deux mètres de moi. Je sursautais à nouveau, sautant sur ma droite. C…Comment pouvais-je survivre avec toute ces choses, qui venaient de n’importe où, et capable de me blesser gravement ? Allez Garreth. Tenir le coup, jusqu’à ce que tu aies l’occasion de quitter cet endroit. Tu…

-Reprends ton apparence ou vas croquer de l'elfe !

Mais…aille !

La jeune femme venait de me donner une gifle. Sérieusement ?! Je grognais, agacé. Je pourrais lui arracher son bras, et elle venait face à moi pour me donner une tarte ? Au moins l’avantage était que pendant quelque secondes, j’avais arrêté de paniquer. Elle voulait que je me retransforme ? Pourquoi ça ? Que j’arrête de massacrer du vampire sûrement. Mais je ne voulais clairement pas me mettre encore plus vulnérable. Je regardais autour de moi.

J’avais trois choix. Le premier, continuer à tuer des vampires. Mais si je le faisais, je perdrais sûrement toute possibilité d’alliance avec Caïn, et ainsi une assurance vie contre lui, Hedryan et Drake. Avec un peu de chances, si on me demande des explications pour les vampires, je n’aurais qu’à préciser que j’étais manipulé par un sortilège, en plus d’avoir dû avoir recours à la légitime défense. L'autre serait de me retourner contre les De Rayem et les elfes. Hors de question pour moi ! Ils étaient là pour protéger leur maison et faire respecter l’ordre, et je ne voulais clairement pas en tuer lâchement pour ainsi m’en sortir, les mains couvert de sang, faisant comme si de rien n’était. Troisième solution, rester neutre un maximum de temps le temps que ça se calme, et/ou fuir !

L’immense arbre au milieu de la rue commença à disparaître. Tout l’espace qu’il avait dû prendre était remplacé par des trous béants dans la rue jonchée de cadavres, de sang et de débris. Certaines maisons s’étaient effondrées, et je voyais une des maisons à côté de nous avec le mur du rez-de-chaussée détruit. Ça devait être dû à l’une des branches ou racine qui l’avait traversé, ou bien l’un des rayons de désintégration, mais peu importait la raison, j’avais trouvé un couvert !

Au milieu de l’arbre se trouvait dorénavant un elfe, qui ne tarda pas à disparaître tel un éclair, laissant des golems sur place pour s’attaquer à des vampires. D’ici, je pouvais voir les elfes, venus en renfort, commencer à contre attaquer. La bataille avait progressé, et les vampires avaient cependant avancé. Si je restais là sans reculer, j’allais me retrouver derrière les lignes ennemies…Mais je n’avais pas le choix.
Je regardais Jeliel dans les yeux, avant de lui faire un signe de tête et commença à courir vers la maison. Une fois à l’intérieur, je vérifiais qu’aucun vampire et qu’aucune menace était dans les parages, et je commençais ma lente transformation. Le loup avait peu envie de se remettre dans le corps fragile d’un jeune homme, mais c’était pour pouvoir communiquer efficacement avec ma rivale actuelle.

Mes affaires en lambeaux, je prenais ma sacoche entre les mains, récupérant quelque habit de rechange, regardant La jeune femme aux cheveux clair avec un air à la fois agacé et stressé.

-Qu’est-ce que tu me veux à la fin ? Et tu es de quel camp exactement ?!


J'optais pour le camp du mal, vu qu'elle me demandais de "croquer de l'elfe", mais elle me semblait un peu trop...angélique, pour faire partie du camp de Cain. Et puis si elle était réellement mon ennemie, elle ne se serait pas embêtée à me demander de reprendre ma forme humaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 19:17
Le vampire avait lâché les gamins, quoi que pour le lycan il n'était pas totalement certain de son identité, pour aller casser du paladin. Profitant de la forme qu'il avait prise, il avait ainsi encore gagné en force physique, en réflexes et en rapidité. Sans parler de son venin et de la résistance à magie que cette créature avait naturellement et qui lui évitait notamment d'être trop vulnérable à l’énergie positive des sceaux de l'arbuste, ou d'être trop fortement touché par les sorts des paladins.

La résistance acquise lui avait permis de créer une grosse percée dans la défense des humains et d'aller en briser et croquer quelques uns, en empoisonnant d'autres sur le passage. Bien entendu, il avait une pensée pour les vampires dont beaucoup étaient affaiblis ou blessés à l'extérieur de leurs murs protecteurs et avait donc pris soin de défoncer quelques cloisons afin de ses petits protégés puissent venir se nourrir et récupérer des forces, ce qu'ils firent.

Et les dissipateurs restant se rendirent presque utiles en parvenant à dissiper par endroit un ou deux sceaux de l'arbre. Rien de transcendent mais ça avançait. Il fallait en finir avec eux avant que les elfes ne parviennent à les rejoindre. Et c'est justement ce à quoi s'employait Hedryan avec un soin infini et sans faire de traitement de faveur pour l'âge, le sexe ou il ne savait pas quoi. Tous furent traiter équitablement. Ils auraient du en être contents non ?

Alors qu'il tenait entre ses griffes le cou gracile d'une demoiselle, son petit frère, ou bien était-ce son fils ? gisant à leurs pieds, il sentit une énergie se rapprocher rapidement et c'est finalement une sorte de silhouette lumineuse qui se pointa à l'endroit où il était. Hedryan mit une bonne seconde à le reconnaitre. La Calamité était là et il avait toute l'attention du vampire.

Le vampire sous sa forme ovidienne broya le cou de la jeune femme et laissa son cadavre retomber au sol sans même accorder à la pauvre fille le moindre regard. Il entama un mouvement pour s'approcher mais sentit un gigantesque poids l'entraver. Son propre poids. En forçant, il parvint à continuer à approcher encore un peu mais pas à esquiver le fouet qui lui transperça l'épaule. Il émit un sifflement sous la douleur. Ses écailles étaient censées être des plus solides mais l'elfe avait réussi à percer sa couche protectrice.

Toutefois, loin de laisser le fouet l'emprisonner, il avait dévié le reste d'une poussée télékinétique. Après tout, les vampires étaient naturellement doués dans ce domaine, peut-être était-il temps qu'il utilise les atouts à sa disposition. Il y serait sans doute contraint de toute façon face à lui.

Le soucis venait quand même de sa quai impossibilité à se mouvoir. Il utilisa sa grande force pour fragiliser davantage le sol déjà brisé en certains endroits et celui-ci finit par s'effondrer sous Hedryan qui retomba donc sans trop de mal un étage plus bas et libre de ses mouvements. L'étage de dessous était une sorte de vaste salon. Nul cadavre ici. Rares étaient les pièces qui avaient été épargnées. Toujours est-il qu'à peine relevé, une toile magique et quasi imperceptible habilla les murs, le sol et le plafond de la salle. Si l'elfe plongeait après lui, il se retrouverait dans l'incapacité de bouger. Hedryan généra un nuage toxique opaque qui envahit toute la salle et obstruant la vue afin de renforcer l'effet et surtout l'affaiblir aussi vite que possible et aussi fort qu'il le pourrait. Et Hedryan fini par se parer d'un sort d'invisibilité. Il profiterait ainsi d'autant mieux de la nature discrète que lui conférait sa forme serpentaire.

Le vampire avait déjà fait le tri sur ses options. Dans un combat qui durait, il finirait par être désavantagé il fallait donc le mettre hors d'état de nuire d'une manière ou d'une autre et le plus rapidement possible. Le tuer serait la meilleure option mais aussi la plus difficile à réaliser. Mais puisqu'il s'agissait de la plus définitive, elle restait en tête loin devant toutes les autres.

Soit. Attaquer pour tuer. D'habitude il attaquait pour effrayer, tétaniser, paralyser, prendre l'avantage. Il lui arrivait de tuer bien entendu, mais après une de ces étapes de franchies. Peut-être valait-il mieux ici qu'il ne cherche pas trop à jouer avec sa proie ? La question était pourtant la suivante ? Saurait-il s'en empêcher ? Il était déjà blessé même si il régénérait vite, ça avait tendance à le refroidir un peu.

L'espace d'une seconde, il imagina avec la calamité d'argent à ses ordres, gentil esclave obéissant. Un pur délire mais qui serait des plus doux. Voilà qui avait suffit à ranimer son envie, et même son besoin de jouer. Il se contraignit pourtant au calme. Ce n'était pas le moment de faire un caprice. Ce sale elfe n'avait rien à voir avec ses proies habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 11:39


ORACLE



Les elfes avaient constaté avec effrois une heure plus tôt que leurs demeures étaient encerclées par des vampires. Toutefois, l'émissaire du clan Helmael leur avait signifié qu'il ne s'agissait ni d'une menace ni d'une prise de position. Il ne s'agissait là que d'une précaution pour assurer leur "sécurité" compte tenu des "temps obscurs" que la cité traversaient. L'émissaire était allé plus loin en se présentant comme un garde du corps et sous le faux prétexte que son "père", Antoine d'Ainval redoutait que Drake ne puisse s'en prendre au Petit Peuple et à leurs porte-paroles les plus importants à savoir Erion Tumindil et Alrail Eressar. Il ne s'agissait en fait que d'une simple courtoisie. Le clan Helmael étant en état d'alerte, il paraissait normal d'en profiter pour assurer la protection de leurs voisins et partenaires. Compte tenu du soutien qu'ils apportaient à la régence, ça paraissait normal de "s'entraider" et le risque aurait pu être réel.

Les elfes n'étaient pourtant pas dupes et s'étaient organisés en doublant leur garde. Si ils avaient pensé qu'une attaque se préparait, jamais ils n'auraient imaginé que ça puisse être à l'encontre des De Rayem. Cette lignée était certes une loyaliste à la couronne, Astoria Lane en était d'ailleurs issue, mais il s'agissait d'une puissante force du Bien. Que l'on ose s'y attaquer et en plus sous le couvert de la nuit était une ignominie. De là où ils étaient, les elfes ne pouvaient que se douter du déchainement de violence qui faisait rage à quelques pâtés de maison de leur "domaine". Mais les sorts qu'ils percevaient jusque chez eux, et quelques cris, étaient suffisamment puissants pour les inciter à aller porter secours à leurs alliés.

Aldaril et ses combattants les plus efficaces se chargeaient des vampires qui les encerclaient afin de libérer un passage qui permettrait à Erion de faire une percée accompagné d'une troupe d'une cinquantaine d'elfes.

Leurs "gardiens" furent contraints de les laisser passer pour ne se focaliser que sur le combat contre Aldaril. Toutefois, Raphaël avait lui-même préparé ses enfants à l'éventualité quasi certaine que les elfes tentent d'aider les paladins. Aussi avait-il pris le parti de placer en embuscade plusieurs de ses enfants les plus assoiffés. Et ces derniers firent leur office à merveilles en ralentissant l'arrivée des elfes. Ils permettaient ainsi aux vampires occupés avec les De Rayem de les finir. Le but était simple : faute de pouvoir tous les affronter en même temps, ils avaient fait le choix de porter un coup fatal aux paladins et à leurs familles afin de pouvoir pleinement se concentrer sur les elfes... en cas de besoin. Ce qui serait le cas en fin de compte.

Un plan de repli avait été établi par les vampires mais encore fallait-il que quelqu'un daigne le mettre en branle ou les vampires finiraient par succomber à leur propre folie.

Du côté des De Rayem, un petit groupe résistait au sein de la demeure principale. Une quinzaine de membres alors que le clan étendu en comptait alors presque quatre-vingt, enfants inclus. Ils parvenaient à tenir à distance les vampires et avaient fait à eux seuls de nombreux morts côtés suceurs-de-sang. Mais leur magie avait beau être divine, elle demandait malgré tout une certaine concentration et un minimum d'énergie. Or la fatigue finirait forcément par avoir raison d'eux aussi si le combat s'éternisait.

Les vampires de leur côté avaient perdu les 2/3 de leur force d'attaque, notamment à cause de l'intervention de Cernunnos. Le tiers restant était éparpillé d'une part chez les De Rayem et d'autre part sur le chemin des elfes pour leur barrer l'accès et réduire leur nombre.

Mais les abords du quartiers étaient tout aussi dangereux tant le combat aérien que se livraient les deux infernaux était brutal et bardé de magie. Les effluves telluriques entraient violemment en collision et devant une telle démesure, une anomalie fut générée. Dans une explosion de magie, un champ de stase fut généré par accident, emprisonnant les deux combattants dans son rayon d'action.

Pour les deux antagonistes, rien n’avait a priori changé si ce n'est une impression étrange de devoir déployer plus d'énergie pour réaliser la moindre action. Mais pour les yeux extérieurs, le combat semblait soudain se dérouler au ralentis. Il en serait évidemment de même pour toute personne qui entrerait dans le champ.

Dans le même temps, les effectifs des vampires ne cessaient de décroitre. Si les elfes avaient effectivement subis des pertes en perdant une dizaine de membres sur la colonne, les rescapés venaient de rejoindre les lieux et s'étaient déployés par groupe de 2 à 5 personnes dans les maisons des De Rayem pour porter secours à ceux encore en vie, en nettoyant les lieux de manière systématique sur leur passage. Un duo s'approchait d'ailleurs de la position occupée par Hedryan. Un escalier à monter, une porte à ouvrir et ils y seraient.

Spoiler:
Vous n'avez pas besoin d'attendre le tour d'Alrost et de Cain. Vous pouvez passer directement à la suite. Le temps étant ralentis pour eux inrpg, ils posteront quand Al' pourra (connexion) et s'ajusteront avec l'évolution de la situation que vous aurez créée. Ils se grefferont sur l'event et posteront moins régulièrement donc sans forcément respecter le tour par tour émis au début. Pour les autres personnages postés en dehors de cette zone de stase, je vous invite à poursuivre en respectant votre ordre : Cernunnos, Garreth, Hedryan, Jeliel etc.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeliel
Apprenti 3e sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Hybride
Pouvoirs : Magie divine + transformation angélique
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 12:26
La demie ange complètement trempée venait de mettre une gifle au lycan sans se rendre compte qu'il aurait pu décider de la croquer elle dans la foulée. Elle n'avait pas fait plus attention que ça à Hedryan bien que sa transformation lui ait complètement soulevé le cœur. Outre l'apparence horrible et répugnante, il avait vraiment l'air méchant et si elle n'avait pas été obnubilée par le grand loup devant elle, Jeliel en aurait facilement eut peur. Bien plus que d'un simple chien. Les loups étaient des chiens non ? On lui avait dit que les chiens étaient les meilleurs animaux de compagnie du monde. Du coup, ça devait être pareil pour le loup.

Elle avait commencé à penser que c'était d'ailleurs pour sauver son animal de compagnie que Caïn avait fait appel à elle. Certes, elle savait que les loups garous avaient aussi une forme humaine mais il y avait bien des esclaves donc en fait ça ne la choquait pas le moins du monde que d'imaginer qu'un lycan puisse être l'animal de compagnie de quelqu'un. En fait de son point de vue tordu, c'était même parfaitement logique. Mais là, elle devait le faire reprendre son apparence, ou au moins qu'il mordre un ennemi de son maître et pas ses alliés... enfin si les vampires l'étaient vraiment. Elle n'était pas sure d'avoir bien compris les explications que Beleth lui avaient fournis la veille. Et peu importait dans le fond.

Finalement le gigantesque lézard était parti et le lycan lui faisait signe de le suivre, ce qu'elle fit. Il l’amena sous le couvert d'une maison à moitié détruite. Elle regarda les lieux une seconde et remarqua que le feu dans l'être brulait encore. Avec un sourire pleinement heureux, elle arracha une couverture à un cadavre, le pauvre vieux avait du être pris par surprise, et s'enroula dans le linge chaud en s'approchant de la source de chaleur.

De son côté, le lycan reprenait sa forme humaine. Les yeux verts émeraude de la jeune fille s'agrandirent bien que l'expression de son visage signifiait clairement qu'elle trouvait ça horrible. Elle tomba toutefois bouche bée en constatant qui était le lycan en question. Garreth. Quoi ?! Caïn l'avait envoyée risquée sa vie pour ça ?! Pour lui ! Elle avait cru qu'en accueillant le démon au moins c'en aurait été fini avec cette manie qu'il avait de toujours coller aux basques de celui-là. Ainsi elle avait la place pour elle. A moins que ça soit vraiment son animal de compagnie ?

Elle finit par adresser à Garreth une moue boudeuse quand il lui demanda ce qu'elle voulait et dans quel camp elle était. Ce n'était pas évident ? Elle prit tout de même une seconde pour réfléchir sans vraiment s'occuper du stress évident que ressentait avant de répondre.

"Je n'ai pas de camp. Je suis juste avec Caïn."

Pour elle un "camp" c'était un rassemblement de personnes avec des intérêts communs. Or, elle ne considérait pas Caïn ayant un camp donc par extension, n'en avait pas non plus. De son point de vue il était inconcevable qu'un démon soit à la botte d'un humain, même aussi puissant que Drake. Aussi il lui était évident que Caïn avait ses propres buts. Et elle l'assistait. Dans son imaginaire perturbé, elle s'imaginait qu'il tenait à elle et qu'ils étaient ensemble, bien qu'elle ne sache pas complètement non plus ce que ça signifiait. Mais c'était bel et bien cela qu'elle sous-entendait à Garreth.

Cela mis à part que voulait-elle ? la question était large en fait et elle ne comprenait pas son intérêt mais puisqu'il fallait être polie, elle répondrait.

"Je veux continuer à faire plaisir à Caïn."

Ses yeux brillèrent dans le vague une seconde avant de revenir au lycan. Elle poursuivit.

"Je veux que tu agisses en animal de compagnie docile et pas en compliquant les choses comme tu l'as fait en attaquant n'importe qui. Tu appartiens à Caïn. Agis comme tel."

C'était dit sans aucune animosité, au contraire avec une innocence et une candeur étrange compte tenue de la nature des propos qu'elle venait de tenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 14:00
Le semi-diable faisait face au démon dans un combat acharné de puissance plus que force pure. En fait...la seule force à l'œuvre dans leur combat était magique jusqu'à présent. Cela ne voulait pas dire qu'il n'était pas capable de s'éprouver physiquement bien au contraire, tout deux étaient aussi redoutable l'un que l'autre au corps à corps. Du moins était-ce le cas dans l'esprit du capitaine.

D'ailleurs, l'explosion de puissance magique, les effluves opposées et les fluctuations grandissantes créèrent une anomalie peu commune. Bien que difficile à cerner, pour les êtres au sein de cette anomalie, il s'agissait d'une perturbation dans l'espace temps qui avait engendré une zone de stase étrange dans laquelle le temps se déroulait plus lentement. En conséquence de quoi Cain et Alrost devraient déployé plus de force dans chacun de leur mouvement.

Après la variation de pression Cain adpata rapidement sa posture pour continuer à voler sans user de ses ailes, un petit sort de vol/levitation ne payant pas de mine mais faisait souvent son affaire.

Le démon avait rapidement trouvé une parade efficace mais ce n'était pas fini. Le rayon de désintégration avait des faiblesses come n'importe quelle autre méthode. Hors Alrost avait déjà choisi laquelle exploitée. Puisqu'à l'instar d'autres sort, ceux de désintégration n'excluent pas leur lanceur, il suffisait de trouver un moyen de l'envoyer sur son expéditeur. Dans sa réflexion, Al esquiva quelques rayons en faisant en sorte de se positionner au maximum dans l'axe d'un ennemi de sorte que le rayon suivant en pulvérise un ou deux à sa place. Ce qui par ailleurs, eu plus de succès qu'attendu, réduisant encore le nombre de suceurs de sang.

Quand aux mini vortex, si de nombreux avait disparu face à la puissance magique de l'adversaire, il n'en avait pas été inefficace pour autant puisque le rayon de désintégration n'allait pas au delà du point de heurt. Toutefois, l'absorption du rayon semblait effective, les dispositif, nombreux, étaient juste trop faible pour y parvenir sans se détruire dans la foulée. La solution était donc simple. Sans mouvement distinct de leur lanceur, les mini vortex entrèrent en phase de mouvement et se regroupèrent de sorte à augmenter leur taille, réduisant leur nombre à une petite vingtaine seulement. Mais à l'instar des mini versions précédentes, ceux ci pourrait absorber les rayons sans se disloquer. Après tout, l'énergie négative était propre au néant et pouvait tout "avaler". Ainsi, quand un rayon de désintégration venait sur l'un, il cessait de cracher son gaz mortel pour se concentrer sur l'absorption avant de retourner à sa tâche. Les rayons absorber semblait nourrir, sans grossir en volume mais en densité, une seconde sphère, d'énergie sombre cette fois, au creux de la main de l'hybride diable. La magie de désintégration y était en effet stockés.

Cain sembla toutefois s'être pourvu d'une protection gênante dont Al ignorait encore les vertus. Au fond, peu importait, cette barrière qu'elle quelle soit, ne paraissait pas interdire la téléportation et cela tombait à pic. C'est exactement ce qu'il exploiterait. Du moins, s'il avait juste. Hors, il advint que la sphère lui sembla assez chargé pour envoyé plusieurs salves destructrices. Alrost téléporta un de ces vortex directement dans le corps de l'adversaire. Histoire d'être certain de faire des dégât et d'être hors de portée de la barrière. De suite à son apparition, le vortex libéra plusieurs salves de ce rayon désintégrant dans différentes directions aléatoires. Partant du corps du démon, il était peu probable qu'il s'en sorte indemne.

En revanche, si la téléportation était bloqué par la protection, Al enverrait à la place les rayons désintégrant sur les vampires restants, notamment ceux à l'intérieur des bâtiments puisque un bon nombres étaient déjà rentré. il suffisait, si l'on peut dire d'ajouter une petite programmation au vortex pour que cela fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Mai - 14:56
C'était très bien joué de ma part d'avoir utilisé une arme de lumière pour infligé des dégâts au nosferatu serpent. Avec une blessure de cet élément, mon.vampire allait avoir du mal à cicatriser rapidement.
Cependant le pas de chance se présenta par le fait que l'on le retirait mon arme de manière invisible. Nul doute que.mon ennemi avait utilisé un moyen telekinetique pour cela car il était écrasé par son propre poid.

Mon adversaire démontra qu'il n'était pas simplement un tas de muscle en utilisant la queue reptilienne qu'il s'était doté pour fragilisé le sol et ainsi faire effondrer le plancher qui subissait une forte pression. Heureusement pour moi, je ne l'avais pas suivi. Le vampire metonna encore plus en créant un nuage opaque sûrement toxique.

En agissant ainsi je  ne ne pouvais qu admirer le sens tactique de la manoeuvre. Il pouvait me faire tellement d embuscades différentes que c'étaient difficiles de les compter.   S'il comptait à ce que je descende le rejoindre dans la gueule du serpent, il pouvait attendre longtemps. Le temps qu'il ponde et que les oeufs éclosent.
Pourquoi devrais je descendre alors que je pouvais tirer à l'aveugle en étant sur que cela le touche?
J'utilisais quatuor  pour envoyer des trait lumineux un peu partout dans la salle qui gelait au contact. Le froid environnant allait provoquer une liquefaction sur le nuage. La vapeur d'eau, toxique ou non, allait se transformer en pluie. La pluie allait tomber sur un serpent vampire. Mes tirs de quatuor allait geler le serpent.
Pour assurer une assurance, je tirais un trait lumineux.la salle d'en bas étant certainement devenu une petite galerie des glaces allait renvoyer indéfiniment entre eux la lumière. Illuminant l'endroit comme un phare dans la nuit. J'espérais juste que le nosferatu soit sensible au froid par sa condition de reptile et à la lumière par sa condition.

Toute la salle devant avoir gelé condamnant les portes qui y menaient.

Pour ma part jarretais d'être un sezig. Cela consommait un maximum d'énergie. Je pris la forme de dryade plus humaine que florale. Je m'étais mes racines dans le bâtiment afin de recharger mes batteries. Un pan de mur seffondra par l absorption que je faisais. Je me lançais le sort passe-muraille afin de contrer un potentiel danger venant de notre ami lézard à croc.

Étant à l'intérieur d'un bâtiment et en plein combat je.netais bien entendu pas au courant de l'avancé des événements en dehors. Comme le fait de la distorsion spatiale causée par les deux démons. Ni par le cheminement elfique.

En tout cas si un nosferatu passait par là et s'il  avait pas pris des précautions il allait devenir cendres congelé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Mai - 22:24
Jeliel fit un petit détour auprès de la cheminé de la maison, avant de venir vers moi. Elle récupéra la couverture d'un mort, arborant un sourire tout à fait apaisé, et qui semblait parfaitement déplacé avec la situation. Comme si elle restait innocente et inconsciente de la situation. Je la regardais avec des yeux ronds, assez étonné, avant de secouer un peu ma tête. Mieux valait ne pas poser de questions tout de suite.

Cependant, je remarquais qu'elle était bouche bée, alors qu'elle me regardait. Rapidement, son visage devint plus ou moins...boudeur? Ses réactions étaient claires, transparentes. Peut-être que j'étais trop habitué à jouer aux jeux de visages. Une personne aussi franche qu'elle était un peu déroutant. On cache toujours ses réactions en face des gens. C'est comme ne pas regarder un animal dans les yeux pour ne pas le provoquer. Mais elle semblait en avoir cure.

-Je n'ai pas de camp. Je suis juste avec Caïn.

Je croisais les bras. Je ne savais pas si c'était bon ou mauvais signe. Mais j'optais plutôt pour le bon côté. Après tout, si Caïn changeait d'alliés du jour aux lendemain, afin de continuer à le suivre, je changerais également, et elle aussi. Finalement, elle pourrait être une meilleure alliée que prévue.

-Je veux continuer à faire plaisir à Caïn. Je veux que tu agisses en animal de compagnie docile et pas en compliquant les choses comme tu l'as fait en attaquant n'importe qui. Tu appartiens à Caïn. Agis comme tel.

Je poussais un ricanement nerveux. Animal de compagnie docile? Et puis quoi encore? J'avais une tête de Pit bull? Elle devais sûrement faire référence au fait que j'avais passé un accord avec Caïn pour éventuellement lui obtenir des informations. Je me sentais insulté, et pourtant, son visage n'était pas celle d'une personne sarcastique, ou ironique. Encore une fois, rien dans ses expressions ne montrait qu'elle exagérait. Est-ce qu'elle me voyait littéralement comme l'animal de Caïn?

Je soupirais, un peu désespéré. La soirée devenait de plus en plus compliqué. Je relevais la tête vers elle avec un regard très sérieux.

-Je joue l'espion pour Caïn. Si je commence à blesser les elfes ou les De rayem, on va remettre ma loyauté en question et je vais perdre toute utilité...

Sans compter le fait que je ne souhaitais clairement pas me ranger dans le camp de Caïn dans un premier temps. Dés que je sauverais mon ami de ce démon, et que je ne courrais aucun danger, je cesserais tout contact avec ces créatures atroces qu'étaient les démons et vampires...la magie noir m'attirait, mais j'avais aussi une crainte presque animale de cette énergie.

-...Notre "ami commun" sait mon rôle dans son plan, et vu la façon avec laquelle les vampires se sacrifient joyeusement, je pense qu'il me pardonnera de m'être défendant pour survivre contre trois d'entre eux.

Je poussais un râle clairement agacé. La jeune femme devait certainement en avoir rien à faire d'explications comme celles là. Il fallait que je sois clair et direct. Je respirais profondément, me sentant un peu énervé sur les bords. Inspirer...expirer...voilà, plus calme! Je reprenais.

-écoute...Je veux pas causer plus d'ennui d'accord? Je vais rejoindre les elfes dés que je peux, me faire passer pour une victime qui a été pris au milieu de la bataille (ce qui est par ailleurs le cas), mais j'éliminerais toute personne qui voudra me faire mal sur le chemin. D'accord? Tu me suis, où tu me laisses.

Sur ces mots, je regardais à travers une fenêtre, d'un mur qui n'avait étonnamment pas été encore oblitéré. C'était toujours bel et bien le chaos. Les vampires avaient grandement avancé, et on dirait que les combats commençaient à se faire en intérieur. j'étais bel et bien à l'arrière des forces vampires. En levant les yeux, je constatais que Alrost et Caïn continuaient leur joute, autour d'une sphère bien étrange. Tout semblait beaucoup plus lent à l'intérieur. Je prenais note qu'il fallait éviter de rentrer dedans.

Que faire...Risquer de passer vers les vampires pour rejoindre le milieu de la bataille et espérer ne pas me faire tuer le temps de rejoindre les elfes? Ou alors tenter de passer de l'autre côté, en risquant de me prendre un quelconque sort ou cataclysme sortant de la bataille aérienne de Alrost et Caïn?

Je me tournais à nouveau vers Jeliel. Elle ne semblait pas être de bon conseil mais...tentons, on verra bien.

-Une suggestion? Si Caïn t'as demandé de veiller sur moi, mieux vaut faire ce job jusqu'au bout, plutôt que le décevoir.

L'avoir à mes côtés pourrait être utile. Au mieux, elle aurait des sorts pouvant m'aider. Au pire, elle servira de diversion supplémentaire. Je tentais de toucher sa loyauté envers Caïn. J'avais remarqué que lorsqu'elle parlait de lui, elle semblait rêveuse, ou alors admirative. Lui mentionner la possibilité que celui-ci soit déçu d'elle pourrait peut-être la pousser à m'aider plus. Je me demandais d'ailleurs quelle relation elle entretenait avec mon ancien camarade de classe...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mai - 21:43
Le démon avait songé qu'il lui fallait se protéger et retourner la situation à son avantage et c'était pour cette raison qu'il avait fait appel à sa barrière et du même coup également aux rayons désintégrant. Ceux-ci justement avaient fait leur office comme prévu. cependant, Alrost avait trouvé un moyen de conserver leur énergie et de la transmettre aux mini vortex dont ceux qui n'avaient pas été détruits, avaient fini par se rassembler pour former des entités plus grandes.

Caïn se moquait pas mal que les suceurs de sang y passent en même temps qu'il tentait de buter son meilleur ennemi. Il n'avait aucune considération pour ses pseudos alliés et peu importe ce qui pouvait leur arriver. Après tout, seul son amusement et son but à lui étaient précieux et c'était donc les seules choses auxquelles il s'accrochait un peu. Toutefois, dans l'état actuel des choses, il devrait d'abord se débarrasser de ce gêneur avant de pouvoir passer à la suite.

Alors que plusieurs autres idées germaient les unes après les autres jusqu'à former un plan imparable, au moins dans son esprit, Alrost tenta de téléporter quelque chose directement dans son organisme. Caïn ploya légèrement vers l'avant en se tenant la poitrine. La barrière qu'il avait faite laissait passer la téléportation car le démon avait cru pouvoir attirer près de lui. Il avait visiblement sous-estimer son rival. Au prix d'un gros effort Caïn parvint à rediriger la téléportation ailleurs. Loin d'être un maitre en la matière, il constata non sans un sourire incrédule qu'il avait tenté de le désintégrer avec un de ces vortex chargé d'énergie destructive.

Les rayons libérés détruisirent quelques vampires en réapparaissant. Il était bel et bien sérieux. Peut-être devrait-il l'être davantage lui aussi ? Non pas qu'il ne soit pas sérieux mais il avait toujours la fâcheuse tendance à être trop sur de lui. Visiblement il valait mieux qu'il ne le soit pas trop. Pas tout de suite en tout cas.

Toujours protégé par sa barrière, sa main se referma sur ce qui semblait être le vide. Pourtant la seconde suivante c'est une épée finement forgée qui apparut. Visiblement, la même que celle utilisée le jour de sa renaissance et encore dans les prisons quelques jours plus tôt.

Il était temps de se lâcher. Il s'élança vers Alrost, sa protection l'accompagnant dans son élan et le protégeant toujours de la plupart des attaques. Caïn rétrécit la taille de sa bulle protectrice pour qu'elle épouse ses formes et ses mouvements.Il avait beau ne pas être un téléporteur, il était presque aussi rapide sous sa forme.

En un instant, il fut sur lui et entama une danse mortelle en enchainant les coups d'une maîtrise experte. Il ne s'encombrait pas de faire de feintes, en revanche il utilisait ses pouvoirs d'illusion pour induire légèrement en erreur de temps en temps le semi-diable. Ce n'était pas grand chose, quelques degrés d'écarts dans l'inclinaison qu'il voyait de l'arme de Caïn. Une technique que les Princes adorait car quasiment impossible à détecter tant elle était millimétrée. Dans le pire des cas il pourrait croire à une illusion d'optique mais ça ne lui permettrait pas non plus d'éviter que les coups portés n'atteignent leur cible.

Caïn ne visait pas que les points vitaux mais également les muscles les plus saillants, les plus extrémités, moins faciles à protéger et quelques zones sensibles comme les articulations, les jointures etc. Bref, tout ce qu'il était pertinent d'endommager, de trancher ou de perforer. Les coups pleuvaient à des rythmes différents sans qu'aucun schéma ne ressorte et permette de passer outre. De même, la vitesse d'attaquer ne lui laissait pas le temps de canaliser assez d'énergie pour jeter un sort aussi facilement. Et Caïn le collait, suivant chacun de ses déplacements avec une vitesse déconcertante.

Et finalement, sans s'occuper de savoir si Alrost était touché ni à quel point, Caïn tendit la pointe de sa lame vers Alrost. Le but premier était de l'empaler totalement. Le second non avoué étant d'ouvrir un seuil sur un cercle particulier qu'il connaissait bien. L'ouverture se fit aussi rapidement que son lanceur, et juste derrière le semi-diable qui put éventuellement sentir, ou voir, des mains crochues, griffues, ensanglantées s'accrocher aux parois et si possible à Alrost lui-même pour l'emporter avec elles dans le cercle.

Chaque toucher d'une des ces créatures prélevaient un peu de l'énergie vitale de la personne ou plutôt de la victime. Si les contacts multiples duraient plus de quelques secondes, la cible se retrouvaient dépouillée de toute magie et énergie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Mai - 16:12
Blessé, le vampire qu'était Hedryan rageait intérieurement. Non pas à cause de la blessure elle-même mais plutôt parce qu'il se sentait stupide de s'être fait avoir de la sorte. Il aurait facilement pu y rester si il n'avait pas eu la présence d'esprit de finir de détruire une partie du sol pour se réfugier un peu plus bas. Malgré son apparence de serpentaire et ses attributs, l'attaque de "lumière" mettrait du temps à régénérer, de par sa nature première, quoi que bien atténuée, qui le rendait par trop sensible à ce type d'attaque.

D'un autre côté, il ne fallait pas s'attendre à moins que cela de la part d'un être tel que Cernunnos. Pour Hedryan, le monstre c'était l'elfe, le déchu et certainement pas lui. De même, se savoir traquer par lui n'était pas non plus de très bon augure compte tenu de la quantité de sang assez incroyable qu'il devait avoir sur les mains. Peut-être même en avait-il davantage qu'Hedryan lui-même. Quoi que... Ce serait serré.

Dans tous les cas, il se retrouvait dans une posture déplaisante. Toutefois avait-il pensé que l'elfe le suivrait par monts et par vaux pour tenter de lui faire sa fête. Hedryan avait présumé que sa haine des vampires était telle qu'il ne se retiendrait pas davantage. Pourtant, il ne le suivit pas. C'était mauvais. Il ne pouvait pas repasser aussi facilement dans le trou pour remonter, et si il ouvrait les portes pour se barrer ainsi, ce sale elfe le verrait immédiatement et agirait en conséquence. Or, il était absolument hors de question de lui laisser une attaque d'opportunité. Pas une seconde fois.

Un trait lumineux traversa le nuage et apporta avec lui un froid glacial. Ce n'est qu'en voyant une partie de la salle commencer à geler, et plutôt rapidement, qu'il comprit le piège. Aussitôt le fils de Raphaël généra un bouclier bien que ce dernier ressemble davantage à un cocon solide qu'à un bouclier magique classique. Il s'y abrita. Si ça le protégeait de la pluie et en partie d'une glaciation, voilà maintenant qu'il tremblait presque de froid. Avec regret, il abandonna sa forme et brisa la glace formée sur son cocon pour s'en libérer et constater que des traits lumineux filaient vers lui comme un peu partout dans la pièce en une sorte de ballet complètement désordonné.

Instinctivement, il se rendit intangible.
Ok, il fallait vraiment qu'il sorte de là.

Une partie du mur s'écroula et Hedryan put apercevoir des racines intangibles. Inutile de se demander de qui ça pouvait provenir. Hedryan sortit de la salle partiellement écroulée et s'approcha des morceaux de bois qu'il se trouvait incapable de toucher. Lui-même toujours dans un état similaire, il se permit un rictus malveillant en pensant qu'il n'avait pas besoin de toucher l'elfe pour ce qu'il lui réservait.

Le sol sur lequel se tenait le vampire se mit à s'obscurcir. Même le sol semblait se mettre à pourrir alors qu'il s'agissait pourtant de manière minérale, donc plus résistante que les chairs de n'importe quelle plante ou créature. Le but était évident : affaiblir Cernunnos de sorte à le purger de ses forces et tombe en décrépitude. Et chose amusante : en continuant à prélever l'énergie des sols, il ne ferait que nourrir davantage Hedryan qui parasitait en fait le flux d'énergie et le convertissait grâce au sortilège de flétrissure, lui permet de retrouver des forces et plus encore, de soigner ses blessures.

Il fallait croire qu'il n'y avait pas le sang qu'il drainait aussi bien. Tout en continuant son office, intangible qu'il était également, il se permit de créer une zone d'emprisonnement du Bien. Il n'était pas expert dans ce sort mais il l'avait déjà lancé une fois ou deux. Rien à voir avec la puissance déployée par les archimages ou par les démons qui se battaient dehors, mais vu le peu de distance qui séparait l'arbre de lui ce serait amplement suffisant. D'ailleurs, des tentacules noirs, chargés d’énergie négative semblèrent sortir du sol et se mirent à enserrer l'arbre, l'empêchant de faire le moindre mouvement. On disait que la douleur ressentie par la victime dépendait de sa bonté d'âme. Hedryan avait hâte de savoir si il aurait mal ou pas car de son point de vue, l'elfe était aussi néfaste que lui. Ce qu'il y avait de bien avec ces tentacules c'était qu'il suffisait qu'un être soit présent dans la zone. Tangible ou non, peu leur importait. Elles conservaient toutes leur efficacité et le plus souvent, les êtres étaient contraints dans la douleur, de reprendre leur forme physique de base. Hedryan observait donc les réactions avec la même curiosité qu'un alchimiste découvrant un nouveau phénomène.

Durant ce laps de temps, le sort de flétrissure était toujours actif. Il aurait volontiers pris des paris pour savoir lequel de ces sorts allait le faire lâcher en premier ? Dans tous les cas, il était prêt à le cueillir comme il se le devait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeliel
Apprenti 3e sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Hybride
Pouvoirs : Magie divine + transformation angélique
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Mai - 11:55
Sans vraiment se préoccuper de ce qu'il se passait à l’extérieur, Jeliel avait focalisé son attention sur deux choses : la première se sécher et se réchauffer. La seconde sur l'animal de compagnie de Caïn qui s'évertuait à ne pas comprendre ou du moins à poser des questions. Questions auxquelles elle avait répondu de bonne grâce. Pour autant, elle le trouvait très bizarre. Tellement d'ailleurs qu'elle écouta le semi canidé répondre à sa propre demande. En effet, Jeliel venait de lui demander, voire de lui ordonner, d'arrêter de mettre de compliquer les choses pour son bien aimé Caïn. Après tout, un animal pouvait être mignon en faisant n'importe quoi mais si ça se produisait trop souvent on risquait simplement de l'abattre. Et que d'une certaine manière Jeliel n'en aurait pas été perturbée, elle trouvait cela dommage de devoir se séparer ainsi et aussi tôt du meilleur ami de l'homme. Ou plutôt d'un démon mais ce n'était qu'un détail.

Ses grands yeux verts toujours rivés sur Garreth, elle l'avait donc écouté. Il avait eut l'air agacé bien qu'elle ne comprenne pas pourquoi. C'était un espion ? Bien sur elle savait ce qu'était un espion mais ne leur faisait pas confiance. Si on était assez mauvais pour tromper les autres, rien ne disait qu'il ne serait pas aussi capable de se retourner contre son propre maître à un moment ou à un autre.

Elle croisa les bras dans sa couverture improvisée, son regard se faisant sévère.

"Ta loyauté sera toujours remise en question en tant qu'espion."

C'était naturel et normal, même logique. Dans son esprit, un espion n'était loyal à personne en particulier. Du moins ça dépendait du type d'espion. Si il ne s'agissait que d'observer une autre personne à son insu, ça allait encore. La loyauté n'avait pas lieu d'être remise en question. mais puisqu'il s'agissait là d'aller jusqu'à attaquer les alliés pour faire croire que... Ah non, c'était trop difficile pour elle à concevoir. Là c'était différent car on ne pouvait pas être sur qu'il ne soit pas heureux de se retourner contre ceux censés être dans son camp. Et puis peut-être avait-il pris gout au sang de ses alliés? Du point de vue de Jeliel, il n'y avait qu'un pas entre ce genre d'espion et un traitre. D'ailleurs, un espion de ce type n'était-il pas un traitre pour un des camps quoi qu'il arrive ?

Ca lui donnait mal à la tête tout ça. Mais une chose était sure, elle n'aimait pas du tout ce plan, même si elle était forcée de reconnaitre que si c'était un ordre de Caïn, alors mieux valait sans doute qu'il obtempère.
Le lycan avait l'air encore plus agacé qu'avant d'avoir du lui expliquer ça. Ou peut-être était ce de constater qu'elle ne comprenait pas complètement sa position ? Uu qu'elle n'en avait rien à faire...

Garreth reprit la parole en clarifiant. Il allait se faire passer pour une victime et aller avec les elfes. Cela voulait-il dire qu'il présumait que les vampires allaient perdre ? Ou qu'il l'espérait ? Jeliel plissa le nez en fronçant les sourcils tendit qu'il lui proposait de l'accompagner. Elle répugnait à abandonner Caïn.

Tendit qu'elle réfléchissait à sa réponse, le lycan lui demanda si elle avait une suggestion puisqu'elle était censée veiller sur lui. Décevrait-elle Caïn si elle ne l'aidait pas ? Mais d'un autre coté il lui avait juste demandé de le faire redevenir humain, et pas de jouer les chaperons.

La demie ange leva les yeux vers la bataille qui se jouait à vitesse réduite dans les cieux. Son regard se mit à briller d'amour, ou d'un sentiment beaucoup plus tordu et qu'elle prenait pour de l'amour. Quoi qu'il en soit, elle finit par revenir à Garreth, sa décision était prise.

"Je t'accompagne."

Elle lui sourit.

"Je t'aiderai. Pour Caïn. Et si tu le trahis, je te tuerai. Pour la même raison."

Jeliel avait toujours un air ravi sur la figure.
Elle avait juste omis de lui dire qu'elle n'avait jamais menti de toute sa vie et qu'a priori elle en était incapable. Mais ce n'était pas si grave pas vrai ? Après tout elle ne devait pas être la seule à ne pas y parvenir même quand elle essayait, ce qui en fait n'était arrivé qu'une seule fois. En général les mots franchissaient sa bouche avant qu'elle ait pensé à ce qu'elle devait dire, ou ne pas dire.
Elle observa les alentours. Si ils devaient rejoindre les elfes, mieux valait passer par les cieux.

Elle se concentra plusieurs secondes et au prix d'un effort de volonté, parvint à faire apparaitre deux ailes d'un blanc terne dans son dos.

"Le plus sur c'est encore le ciel. Mais je ne sais pas si je pourrai maintenir mes ailes tout en te tenant, très longtemps."

En d'autres termes, elle proposait qu'il s'agrippe à elle et qu'ils volent tous les deux vers les elfes. En espérant que leurs archers ne les abattraient pas. Utilisant la seule magie qu'elle maîtrisait un peu, à savoir l'élément air, elle tentait de s'aider à maintenir une prise éventuelle sur le lycan et ainsi les soulever tous les deux pour les porter le plus loin possible.
Spoiler:
Mes ailes ne tiendront qu'une vingtaine de secondes/30 max vu le poids et elle ne maitrise pas encore correctement son pouvoir. Je te laisse décrire le trajet et où on atterrit Razz A moins que tu refuses laproposition bien évidemment ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Mai - 19:09


 

L'attaque surprise avait balayé en un clin d’œil bon nombre des De Rayem. Qu'ils soient liés par le sang ou qu'ils défendent les mêmes valeurs. Ils gisaient ça et là, éparpillés sur les pavés. Du moins pour ce qu'il restait d'eux. Les nouveaux nés vampires n'étant pas réputés pour leur tendresse, la plupart de leurs victimes étaient démembrées et il n'était pas rare que certaines parties restent introuvables.

Malgré le massacre et le coup porté à la famille, il restait encore les têtes majeures de la famille. Le doyen, réveillé à temps par de fidèles paladins, défendait sa femme et les plus jeunes des enfants au sein de la demeure principale. Il pressentait que la bataille faisait rage à l'extérieur comme dans d'autres ailes de la demeure. Il remerciait intérieurement les âmes qui leur prêtaient main forte alors qu'il s'efforçait tant bien que mal à défaire les ennemis qui menaçaient d'exterminer les membres les plus proches de sa famille.

En cela, Dieu lui en soit témoin, il ne laisserait pas une seule de ces immondices brutales toucher aux cheveux des siens. L'ennemi venait par dizaine et semblait n'en plus finir. De fait, si Cernunos et Alrost se battaient contre les plus puissants, ce petit groupe faisait face au plus grand nombre. Aussi bataillait t-il depuis plus d'une demi heure maintenant avec ceux d'entre eux en âge de se défendre. Ils étaient peu, compte tenu du nombre d'enfants et de femmes non initiées à l'art du combat.

Il joindrait bien ses forces aux autres, mais lui aussi avait sa bataille ici même. Et il avait entre les mains les vies de ceux qui lui étaient le plus chers en ce qu'ils représentaient : Le futur et l'espoir.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Mai - 14:52
Alrost avait espéré que la barrière de Cain n'empêche pas la téléportation comme certaines des plus élaborées en sont capable parait-il. Le fait que la redirection du dangereux vortex ne soit pas de son fait indiqua clairement qu'il avait vu juste. Le démon avait juste été capable de résister à une téléportation interne. Juste...peut être avait-il été prétentieux d'entrer directement au coeur de son ennemi. En tout cas, Al n'avait pas attendu que le démon se la ramène et profita de la fraction de la seconde laissé pour son prochain mouvement. Il commença par regrouper les vortex restant en arc de cercle entre nos deux protagoniste. La suite? Il s'agissait ni plus ni moins de finir la fameuse transmutation engrangée plus tôt sur les vortex. Un simple jeux de doigt sur la garde de son épée encore couverte de glace suffit pour déverrouillée la dite transmutation. Alors seulement la lame se dégela.

Et donc, tandis que les rayons de désintégration commençaient leur besogne à la surface, les vortex devinrent autant de bloc en suspension dans les airs avant de littéralement exploser. L'explosion eut deux effet. Le premier étant de libérer le gaz restant dans les vortex. Il n'en restait pas des masses mais c'était suffisant pour au moins gêner, dans le meilleur des cas, faire des dégâts. Deuxièmement, la zone se gorgeait d'un froid sans nom suite à l'expansion de chacun des débris de glace ce qui de plus, engendra la solidification des gouttes de pluies devenant ainsi une grêle épaisse. Contrairement au gaz lâches plus tôt, aucune restriction n'était donné à cette expansion. Le capitaine ne pouvait pas inlassablement protéger les environs et les imprudents. Ou était-ce son état de diable actuel qui obscurcissait cet état de pensée? Les espèces de géantes lianes de glace se disperseraient donc de partout et sortirait indéniablement de la zone d'anomalie à un moment ou à un autre. Là leur expansion aurait une toute autre vitesse.

A cette étape, Cain était déjà sur lui, lame de dissipation en main. Sa vitesse comblait la téléportation de l'hybride et l'empêchait de prendre l'avantage par ce biais, Alrost était également un excellent bretteur, mais sans user de sa magie, il n'atteindrait pas le niveau de Cain. Bien qu'il avait l'impression d'user d'une ruse troublant sa vue. Que ce soit de l'illusion ou autre du genre importait peu, Al n'avait que peu de temps à allouer à la réflexion.

Bref, compte tenu du subterfuge, compris mais pas réellement parable, Al s'efforçait de laisser le moins d'ouverture possible. Encore moins que d'habitude. Lorsqu'il n'était pas sûr que son mouvement bloque l'arme il envoyait même une de ses étoiles pour dévié l'objet de mort. De toute évidence, l'objet cessait d'être animé à l'instant même où il touchait sa cible, mais l'avait touché avec tant de violence qu'elle déviait suffisamment pour ne pas le toucher. Enfin...disons plutôt avec un bon taux succès. Mais ce n'était pas suffisant. Aussi s'en tira t-il avec plusieurs blessures mineures, et quand même...une plus inquiétante dans le creux du genou. Toutefois ces techniques n'avait pas été seules à obtenir ce résultat. Aussi ironique que ce soit, Al se maintient dans les airs, grâce à sa télékinésie. L'arme ennemie dissipant la magie de ce qu'elle touche, annulait systématiquement cet effet et faisait donc chuter le capitaine. Ô il se rattrapait bien assez rapidement pour pouvoir continuer de se défendre mais cette conséquence lui permit sans nul doute d'éviter des blessures graves. Et accessoirement, peut être bien la mort.

Cette situation ne pouvait durer. Il était à peu de chose prêt aussi rapide que Cain. D’où venait la différence importait peu. Que ce soit le taux d'acceptation de sa nature, le fait qu'il était juste pas assez rapide. Qu'importe! D'habitude , il comblait cela autrement mais son épée de dissipation lui ôtait nombre d'option Qu'IMPORTE!!! Il était plus que temps, bien que cela n'ait durer quelques seconde, de faire cesser cela. Et par cela, il entendait terrasser l'adversaire. La glace plus tôt répandue emplissait le ciel de nombreuses formes de glace exploitable et continuait de s'étendre au delà. Telle un amas de spaghettis géantes déployés jusqu'au sol dans un enchevêtrement complexe qui s'étendaient encore à la surface, tantôt détruisant, tantôt congelant littéralement certaines ailes des bâtiments. Aussi quand Cain parvint finalement à lui pointer l'arme sur le torse, Al avait les pieds à quelques centimètres seulement de son oeuvre. Tout de même parvenu in extremis à arrêter l'épée qui l'avait attrapé avec une poigne de fer, elle ne faisait perler qu'une légère goutte de sang du point de contact. La télékinésie cessant de faire effet aussitôt, il retombait sur la glace du dessous pour constater une manœuvre de Cain simultanée à ce coup. Al n'y connaissait rien, ou presque, sur les strates démoniaques pour connaître le tenant et les aboutissants de l'ouverture de ce seuil ni comment le fermer. Mais encore une fois, il savait qui le saurait. Il avait appelé plus que de coutume ces créatures ces temps ci et celui là lui en voudrait sans doute à mort pour ça, mais une fois de plus, l'invocation était justifié et de plus, il constaterait qu'il aurait mieux à faire que de faire la guerre à son invocateur.

Malheureusement plusieurs de ces damnés se réclamait de sa chair et il ne pourrait pas faire son invocation de but en blanc comme ça. Surtout pas avec un Cain dans les parages. En même temps que de nombreuse réplique de son corps prenaient forme sur les structures de glaces, Le Al de chair et d'os se recouvrait aussi de glace. Et lorsque les premiers damnés refermèrent sur lui leur dangereuse pattes griffues, ce fut comme s'ils les refermait sur une statue de glace. A l'intérieur de la glace, il s'était téléporter au sein d'une autre statue. Plusieurs? Peut être... Ce qui était sûr c'est que la petite lueur qui apparaît à sa destination une courte fraction de seconde était apparut à plusieurs endroits en même temps. Ou était-ce des déplacements les uns à la suites de l'autre? A l'intérieur de l'anomalie, difficile à dire. D'un point de vue extérieur, il était évident qu'elles avait toutes été synchrones. Un petit tour que Al avait appris quelques années auparavant. Peut être un de ces derniers. Quoi qu'il en soit, ceci n'était qu'un tour pour questionner l'ennemi et gagner le temps nécessaire à son prochain mouvement. Sa présence aurique était partout sur les pans de glace et chacune de ses blanches effigies semblait recelé de la même puissance, de la même présence de sorte qu'il était impossible de discerner ou était le vrai.

Une pensée à Corvus traversa l'esprit du Capitaine du protectorat. Le pouvoir du gamin lui serait des plus utiles ici. Si pouvait exercé des rituels rapidement grâce à sa maîtrise des quatre éléments, il lui fallait quand même du temps. Son lieutenant quant à lui n'avait qu'à poser son intention et le sort était lancé. Mais passons à l'action! Le jeune homme n'était pas là et il n'y avait pas le temps de tergiverser.

Maintenant du coté opposé à l'ouverture du seuil plaçant Cain entre eux et le seuil, les Alrost potentiels toisaient toutes Cain avec semblait-il un regard différent. Comme si elles étaient toutes empreintes de différentes émotions du demi-diable. Certaines émotions qu'il n'avait peut être même jamais exprimés. Comme ces deux qui riaient à plein poumons.

Dans le même temps l'hybride avait tracés deux cercles. L'un était un cercle d'invocation connu de Cain. Il ne l'aimerait pas du tout. Le second quasiment identique ne s'activa pas lorsque le premier le fit. Son utilité viendrait plus tard, quand un individu quelconque tentera de renvoyer la créature sur son plan. Là et seulement à ce moment là, ce cercle s'activera et superposera comme une barrière au portail de retour jusqu'à ce que celui ci se referme. L'inconvénient? Il ne fonctionnera qu'une fois et à l'image de certains sorts, on ne peut pas le faire plusieurs fois d'affilé.

Aussitôt apparu, Mickael  toisa son invocateur avec une haine effroyable. Les rares fois que cet horrible hybride l'invoquait, il se tramait des choses que l'archange révulsait au plus haut point. Encore une fois, il ne dérogeait pas à la réputation qu'il s'était faite dans les cieux. Plusieurs fois, Mickaël et Alrost avait combattu après que la tache fut accomplie, malheureusement, chaque fois, une affaire importante le rappelait, ou bien l'ingrat me révoquait. Malgré ses origines, ses actions font de lui un être dont on peu discuté le droit de vivre mais pour Mickaël, il était impossible de se retenir. Toutefois...cette fois ci semblait dépassés tous ses autres exploits. Il toisa durement le démon, puis les Alrost, incapable de savoir s'il était vraiment là tant son aura était dispersé dans la glace. Soit...il était occupé et ne pouvait se présenter devant son invocation et bien puisqu'il en était ainsi, ce sera la dernière fois qu'il répondra. Il fera en sorte que les autres fasse de même. En attendant, il ne pouvait effectivement pas laisser cette brèche ouverte. Levant le bras vers le ciel, faisant apparaître sa fameuse épée divine, il entama la procédure. Somme toute, plutôt expéditive. Puisqu'il lui suffit de quelques mots en langue sacrée et d'un coup d'épée tandis que quelques misérables damnés tentait de lui faire du tord.

De son coté Al (ou était-ce une réplique?) s'était téléporté collés à Cain, une main sur le cou, l'autre sur le poignet armés. Là, il tenta de dissiper le bouclier ennemi et d'apposer sur ses deux prises une pression télékinétique assez puissante pour briser des os. Ce qui devrait lui faire lâché sa foutue épée.

Notes ::
Considérez que la glace part tout azimuts, elle ne cible personne mais n'évite personne non plus. Pour ceux en surface, je vous laisse décider de ce qui meurt, se gèle et se détruit dans son sillage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Mai - 18:19
Le semi-diable était visiblement déchainé. D'abord il essayait de le tuer d'une manière si fourbe qu'il était probable qu'une telle ruse ait vu le jour en premier aux enfers, quoi qu'on devait admettre que c'était une belle prouesse et une très bonne idée que de téléporter quoi que ce soit directement dans l'organisme adverse. Fort heureusement, Caïn avait pu résister juste ce qu'il fallait pour rediriger la téléportation. Il s'en était fallut de peu qu'il ne disparaisse purement et simplement, totalement désintégré. De toute évidence, Alrost avait oublié qu'il y avait un gamin peut-être encore à l'intérieur. A moins qu'il ne s'en moque sincèrement, ce qui était... plausible. Pour cela il avait tout le respect de Caïn. Enfin, pour le peu dont il était capable. Et bien évidemment, il ne l'admettrait jamais. D'autant plus que d'un autre côté, il avait réellement failli mourir pour le coup et c'était une sensation des plus désagréables.

Les vortex se placèrent entre Alrost et lui-même. Qu'est ce qu'il préparait encore ? Le démon n'était pourtant pas des plus inquiets. Il faisait pleinement confiance à sa barrière. Son ennemi en avait trouvé la faille mais puisque sa tentative avait échouée il ne devrait pas retenter tout de suite une telle... mesure.

Finalement les vortex firent pleuvoir sur le champ de bataille un flot de désintégration. Pas de chance pour ceux qui se trouvaient dessous. Sans doute un bon général aurait-il eut à cœur de protéger ses sbires mais en fin de compte il s'en moquait profondément. Il leur appartenait de faire attention à ce qui se passait autour d'eux et à réagir en conséquence. De son côté il considérait qu'il leur faisait une assez belle fleur en s'occupant d'Alrost et en évitant qu'il ne pollue trop le reste du champ de bataille. Malgré cela, entre la glace qui se formait et la désintégration, ça pourrait devenir un problème même pour lui. Fort bien, il avait la solution toute trouvée.

Il appela mentalement son familier. Le gigantesque corbeau infernal avait en sa possession un atout qu'il comptait bien utiliser ici. Ou qu'il n'aurait pas d'autre choix d'utiliser plutôt.

L'explosion qui suivit ne fut pas pour le surprendre et le reste du gaz se déversa. Caïn, toujours bel et bien protégé venait de sortir son arme. Quand aux débris de glace, ce n'était pas pour lui plaire mais il compensait sans mal ce froid glacial en faisant monter la température de son corps selon son bon vouloir, ainsi il ne souffrait d'aucun effet. Quand à la grêle qui s'étaient mise à tomber, Caïn n'en avait cure au sens où ça ne lui infligeait nul dégâts. Toutefois,
il était pleinement conscient que ça pouvait être utilisé contre lui, à un moment où à un autre. Il était donc bel et bien temps qu'il prenne l'avantage et passe à l'offensive. Ce qu'il fit avec une vitesse et précision hors du commun.

Avec verve, Caïn attaqua l'hybride avec pour objectif de maximiser les dégâts et leurs effets. La petite ruse employée  paya quelques fois, faisant chuter de quelques mètres Alrost le temps pour lui de renouer avec sa magie dissipée. Quand à sa blessure au genou, le jeune démon avait déjà une suite toute trouvée pour reprendre l'ascendant en attendant l'arrivée de Jezabel, son familier.

C'était davantage la glace qui l'inquiétait. Elle s'intensifiait de part et d'autre tendit qu'il continuait d'attaquer et se répandait plutôt... vite. Caïn souhaitait en finir et avait donc tenté de l'empaler tout en lançant juste derrière lui l'ouverture d'un seuil. Si la tentative pour le tuer sur le coup fut un échec, le seuil s'ouvrit bel et bien et les damnés se mirent à enserrer l'hybride dans le but évident de l'entrainer avec eux jusque dans le cercle infernal qu'ils occupaient. Alrost avait fini par tomber sur une de ses créations de glace. Bon... C'était là qu'il fallait se méfier. D'ailleurs, le corps d'Alrost se recouvraient de glace. Ah non non. Hors de question qu'il le laisse filer ! Caïn l'attaqua mais c'était visiblement trop tard. Son épée transperça la glace et les damnés qui se refermèrent dessus confirmèrent qu'il n'y avait plus personne à l'intérieur. Par contre, il pouvait être partout ailleurs. C'était d'ailleurs ce que percevait le démon. Peu importait où il était et dans laquelle de ces statues. Caïn ne comptait pas partir à la chasse en aveugle. Pourquoi s'ennuyer de la sorte quand on pouvait tous les toucher ?

Les yeux ocres du démon se mirent à luire plus intensément, signe évident qu'il s'était mit à canaliser un énorme flux d'énergie. Si Alrost ne sortait pas de sa cachette, Caïn lancerait un sort dévastateur. Il n'avait jamais vraiment prêter attention aux sentiments des autres, ne les repérant qu'en cas de besoin pour mieux manipuler, faire douter, corrompre. Autrement dit, rien qu'il ne veuille faire ici. Il passa outre les expressions aussi diverses que bizarres des différentes statues pour se concentrer sur sa prochaine attaque.

Malheureusement, Alrost ne comptait pas l'attaquer avec sa glace. Ou pas tout de suite car deux cercles apparurent, donc un d'invocation. Pas n'importe quelle invocation mais celui d'une créature qu'il aurait préféré ne jamais croiser. Un ange était déjà chiant mais un archange, c'était juste la chose la plus létale pour lui dans le multivers. Et puis... il lisait assez bien l'énochien pour comprendre de qui il s'agissait. Le bras armé de Dieu allait arriver.
Alrost était suicidaire sans doute. Jamais un archange n'accepterait de... travailler pour un diable, même si il ne l'était qu'à moitié. C'était prendre le risque qu'il les détruise tous les deux. Caïn avait beau être un Prince, ce qui lui conférait une puissance théorique non négligeable, il y avait quelques petits soucis relatifs à cette puissance justement. Déjà, il occupait un corps et pas le sien, toujours coincé aux Enfers. Ensuite, il n'avait pas récupéré l'intégralité de son essence. Certes il avait trouvé différents moyens de palier ce problème mais c'était pour ce genre de moment qu'on pouvait voir la différence...

Le premier cercle était actif, l'invocation ne tarderait pas à apparaitre, ça ne servait plus à rien de tenter d'agir, c'était trop tard. Par contre pas pour le second. Caïn ne comptait pas attendre de voir qu'il s'active pour comprendre de quoi il en retournait. C'était d'ailleurs sans doute une protection quelconque pour Alrost ou pour l'archange. Caïn se dématérialisa dans une gerbe de flammes et réapparut l'instant suivant au-dessus du second cercle dont il frappa le pourtours de son épée ce qui eut pour effet immédiat de dissiper le cercle comme si il n'avait jamais existé.

Dans ce laps de temps une aura terrifiante de Bien venait d'apparaitre. Caïn eut un frisson à la fois de dégout que d'appréhension. Pour lui la sensation était immonde. Purement et simplement dégoutante mais ça avait au moins le don de réveiller ses instincts les plus bas et les plus malveillants. L'archange toisa Caïn une seconde. Ce dernier soutint son regard. Il était impensable qu'il cède devant quelque emplumé que ce soit !

Le céleste semblait vouloir s'occuper de refermer le seuil. A cette attention d'ailleurs, il avait matérialisé sa propre épée angélique. Cette lame était célèbre même aux enfers. Aussi Caïn n'avait pas l'intention de tomber sous ses coups. Les damnés quant à eux furent frappés et le seuil commença à se refermer. Caïn tendit la main vers le portail et appela Uphir, un des surveillants de ce cercle. Une énorme patte griffue d'une couleur terre apparut, s'agrippa aux pourtours du seuil et tenta de le passer. Mais c'était trop tard. Le seuil se referma.

Caïn se prépara à attaquer Michael mais n'en eut pourtant pas le loisir car Alrost venait de réapparaitre. Une main sur sa gorge et l'autre sur son bras armé, il dissipa sa barrière et serra. Le démon réprima une plainte de douleur alors qu'il sentait ses os sur le point d'être brisés. Son arme lui échappa et tomba mais elle disparut avant d'atteindre le sol. Si il avait été humain il serait déjà mort et il le deviendrait vite si il ne trouvait pas une idée brillante. Ou désespérée. Voire les deux. Malheureusement, il n'était pas des plus doués en ce qui concernait la magie spirituelle, sous toutes ses formes. Bien qu'il soit capable d'utiliser quelques sorts et pouvoirs, les effets provoqués demeuraient modérés. Ce n'était pas le cas d'Alrost, ou du moins, pas en ce qui concernait sa télékinésie qu'il ne briserait pas aussi facilement.

Dans sa situation, la ruse ferait une bien piètre option aussi décida-t-il d'affirmer son essence comme son identité et devint-il un avatar du Mal. Il posa sa main libre sur celle du diable qui le tenait à la gorge. Davantage pour l'empêcher de la retirer qu’autre chose. En une fraction de secondes, les cornes qu'il arborait déjà poussèrent davantage et son teint vira au gris foncé et une queue pointue et renforcée lui poussa. C'est tout son être qui était soudainement renforcé, physiquement comme magiquement. Si il n'y avait eut qu'Alrost, sans doute aurait-il préféré passer par autre chose qu'une telle transformation, surtout temporaire. Mais il y avait aussi l'archange et puisque sa simple présence semblait l'agacer, il n'avait de raisons de se contraindre, surtout pas vu les possibilités que ça lui libéraient. Et puis après tout, en tant que "Prince", il était un des mieux placés pour utiliser un tel sortilège, et un des rares à pouvoir le tester pleinement ou presque.

Mais les transformations n'étaient pas simplement d'apparence. La température de son corps déjà très haute était maintenant telle que le simple contact avec l'air ambiant provoquait de la vapeur d'eau. Oui, car les petits grêlons fondaient avant même de l'atteindre. Son aura naturellement mauvaise fut décuplée pour devenir une aura de flétrissure et de corruption. Quiconque l'approcherait verrait sa nature être corrompue un peu plus à chaque seconde passée en sa si charmante compagnie quant à son corps, il leur donnerait l'impression de pourrir et de vieillir rien qu'en étant à proximité.

Le pseudo diable voulait le tenir ? Qu'il le tienne. Caïn comptait bien utiliser son élément favori pour pulvériser ses ennemis. Il commença par calciner l'image d'Alrost, ou Alrost lui-même, tout dépendait de si il avait pris le risque ou pas de l'approcher. A peine venait-il se transformer qu'il tenta donc de générer une explosion qui lui arracherait le bras, voire la tête avec si il n'avait pas pris de précautions.

Il ne chercha pas spécialement à savoir si il l'avait eut ou pas, vu l'intensité de l'explosion, le simple souffle de celle-ci aurait suffit à tenir éloigner n'importe qui, voire même de le repousser si il avait tenté quoi que ce soit à ce moment. Mais Caïn il avait une autre priorité : Michel. Le démon tendit la main vers lui, faisant apparaitre des tentacules noirs d'Evard qui rivèrent au sol l'archange, l'empêchant de bouger et le broyant lentement, sans parler de la douleur considérable qu'il devrait endurer par un simple contact. Ancré dans le Mal tel qu'il l'était maintenant, ses tentacules infligeraient d'importants dégâts à l'archange tout en l'empêchant de bouger et feraient de même pour toute personne potentiellement positive, voire même neutre.

Caïn tendit la main, paume ouverte et une épée faite d'un métal noir et nimbée de flammes y apparut dans le creux. Refermant le poing dessus, il chargea en un éclair l'archange dans le but évident de le tuer, préférant cette option à une simple révocation, pas assez définitive à ses yeux. Et puis bon, à quoi bon sortir les armes secrètes si ce n'était pas pour les tester en conditions réelles ? Et si il terrassait l'archange, son nom deviendrait encore plus craint aux Enfers. Ca ferait enrager de nombreux démons et emmerderait profondément les anges. Quand bien même il ne parviendrait pas à l'abattre, il lui suffisait de survivre pour que son nom soit chanté dans les strates les plus éloignées. Donc dans tous les cas ce serait payant. Et quitte à utiliser un sort temporaire, autant ne pas gâcher de son temps d'action.

Les vortex de désintégration continuaient leur office mais le familier de Caïn serait bientôt là pour régler ce petit soucis.

Spoiler:
Dites moi si c'est pas ultra clair ou quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mai - 4:12
Bon, la bonne chose c'était que j'avais réussi à piéger et/ou blesser le maudit nosferatu. La ma mauvaise s'était que je sentais prêt de certaines racines , une magie malsaine. Une magie qui venant d'un clan détesté par ma personne et qui me fait éprouver pour eux que haine.

De la magie noire.

D'ordinaire, elle est très efficace contre moi puisque je suis un elfe. Seulement, je ne suis pas un elfe quelconque. Je suis un hybride. Un hybride hérétique qui plus est. La magie noire n'agissait pas sur moi si j'étais confronter à un vampire.
L'énergie que je cumulais de base est positive, ce qui me permet d'utiliser la magie blanche. Si je devais croiser un vampire influent, comme un chef de clan, représentant, professeur de l'académie de cette race, je faisais mon possible pour ne pas être discourtois en leur faisant sentir une mauvaise influence, alors j'avais appris à tempérer mes ardeurs uniquement dans ces cas-là.

Pour de perfides crocs perceurs tels que des serpents comme lui, je ne captais qu'une seule énergie, l'énergie négative. Les adeptes de l'énergie négative ont comme faiblesse la magie blanche et une plus grande résistance à la magie noire. Quand je devais combattre des vampires. La magie noire m'affectait beaucoup moins, mais en contre partie, j'étais dans l'incapacité d'utiliser la magie blanche.

La flétrissure m'atteignit et me prélevait la magie que j'essayais de gagner. En plus cela me faisait atrocement souffrir. Cette souffrance, cette douleur, je l'avais déjà ressenti dans la prison. C'était le sort "Flétrissiure". Sort qui par ma nature était terriblement efficace. Il m'arracha même un cri d'agonie.

Un autre sortilège fut jeter sur moi sans que je puisse savoir lequel s'était puisque j'étais à l'étage d'au-dessus. C'est lâche d'attaquer les racines d'un arbre !
Les tentacules noires de l'emprisonnement du bien n'agirent pas sur moi pour la raison précédemment cité qui faisait que mon énergie devenait négative quand je combattais un vampire.

Je ne pouvais pas rester dans les parages. Une retraite tactique s'imposait. Heureusement pour moi que l'emprisonnement du mal n'avait pas fonctionné, sinon j'aurais été une catastrophe.
Je devais abandonner ce combat pour le moment. J'enlevais mon mode Dryade pour pour m'enfuir.
Avec la « Grâce féline » ma vitesse augmenta et je sortis de la demeure de De Rayem presque aussi vite que j'y étais rentré.
Cette fois j'en étais certaines, ce type était fou à lié!

Les elfes étaient arrivés, ça je pouvais le sentir.
Mais je pouvais sentir les fluctuations importantes du combat à l'extérieur entre les deux forces gargantuesques des semi extra planaires.

Je réfléchissais un instant. Si le démon était là. Où était Drake ?D'après ce que je savais les deux étaient complices. Alors pourquoi Cain était ici en train d'essayer d'exterminer tout un clan ? Ce qu'il voulait n'était l'anéantissement de De Rayem... Enfin pas que. Ce qu'il voulait s'était... le trône de la cité.

Merde !!!! Le démon n'était ici que pour faire distraction ! Pourquoi Alrost était-il ici si le palais était attaqué ? Peut-être que Drake avec ses liens démoniaques avec réussi à l'extirper du palais ?

Je ne pouvais m'occuper de ce vampire de bas étage si le Palais était attaqué, mais je ne pouvais plus m'y rendre, pas avec cette sangsue dans les parages. Mes compatriotes allaient devoir s'occuper de ce '' lieutenant ''. Moi j'avais plus urgent et plus à faire.

Horus revint vers moi en faisant gaffe à ne pas être pris par les feux alliés comme ennemis. Il m apprit grave à notre lien le pourquoi de la présence du capitaine en dehors du Palais. Celui-ci était bien attaqué. Sans le capitaine, les protecteurs allaient être moins organisé et surtout il leur manquerait la puissance non dérisoire d Alrost. Je pus voir un oiseau volé vers le démon. Un corbeau. Avec mes yeux d elfe je pus voir la même gemme que celle que portait cet oiseau de malheur qui était à la prison e compagnie de Cain. Super ! Horus ! Occupe t'en !

Dans le ciel, Alrost et Cain bataillait comme deux démons, pardon, diable et démon, ma langue a fourché.
Je pense que j'avais un plan pour sauver ou apporter des renfort au Palais.
Mais il fallait que je gagne en hauteur et pas qu'un peu. Il fallait que je sois très haut. Plus haut je pourrais être mieux cela serait.
J'allais devoir utiliser mes pouvoirs profanes au maximum si je voulais effectuer mon plan.
À l'extérieur, les combats faisaient rage. Mais je réussis à trouver un endroit tranquille pour effectuer mon plan. À supposer que la sangsue ne m'est pas collé après.

Dans le secteur, je me transformais en arbre. Jusqu'à tout le monde m'avait vu effectuer cette transformation. Tout en développant mes racines sous les demeures et dans la terre profondément, je fis poussé d'autres plantes que je fis connecté  à mon écorce. Elle me fournirait stabilité, pouvoir et quelques menus détails. L'un de ses détails allaient être très important. Effectivement, les êtres vivants ne pouvaient recevoir qu'un nombre limité de sceaux magiques sur eux. Sous peine de subir une affliction ou d'exploser... D'où le fait que les plantes viennent sur moi, elles pourront en se fondant en moi, être empreinte de magie sans que je puisse subir de conséquence. Avec l'énergie que j'extrayais de la terre, nul doute qu'un bloc de demeures s'était effondré. Désolé. Le salut de la cité avant les biens matériels.
J'appliquais ainsi le changement de taille sur ces plantes connectés à moi. Elles allaient me transmettre la magie que je leur appliquais. Un seul sort fut jeté sur toutes ses plantes « changement de taille ». Il y avait tellement de plantes que ma taille ne fut pas décuplé, mais augmenté de façon exponentielle.

A tel point que j’atteignais la même hauteur que l'académie. Je pourrais recevoir un rayon de la mort à tout moment ou me faire brûler vif par Cain. Comme cela changeait…

Certaines de mes racines avaient atteint le parc du quartier Vodrel. Je pus y déposer mon cœur en le faisant voyager à travers les racines. Si l’on attaquait l’arbre et qu’il m abattait je pourrais toujours vivre.

Bien j’allais pouvoir exercer toute la puissance que j’avais accumulé.

Un cri. Une onde sonore. Un ordre.
« Protéger le palais contre les personnes malfaisantes. Surtout contre Drake Leckard.»

Les personnes malfaisantes étant celles qui ont de l'énergie négative.

Ratatosk put être capté bien au-delà des murs de Targatt. Le pouvoir profane alla jusqu'aux Bois de Hellmancourt où je faisais appel à un allié des plus puissant.
Le petit peuple avait été entraîné dans cette bataille
Le clan Helmael ou en tout cas des vampires avaient engagé la bataille.
Le clan  Leckard avait prémédité cette attaque. Ça c'était plus qu’une certitude.
Le clan De Rayem était en train de se faire écrabouiller en ce moment même.
D’après ce que je pouvais savoir le troisième clan humain, les Bonnes, n’allait pas bouger un pouce tant que leur affaire n’aurait pas de préjudices. Pardon. Non le mot correct est déficit.
Il ne restait donc qu’un seul clan important qui n’avait pas pris part à cette « guerre ».

Mon pouvoir allait un peu aider ce clan à être inclus dans la bataille. Vu la puissance des membres je n’allais  pas en avoir beaucoup vu la distance , seulement les plus faibles. Les plus près cependant n’allait pas avoir cette même chance.
Cependant ce que j'espérais c'était que les plus forts voyant les plus faible partir et agir étrangement allaient secrètement les suivre et engagé le combat avec Drake
Cet appel était uniquement adressé au clan Vinrod et aux loups dans les parages.
Les loups annonçaient déjà leurs venues.


Quant à Horus…il allait s’occuper de ce piaf.
J’avais apposé sur mon familier plusieurs sceaux d enchantement.
Le premier lui permettait de devenir aussi dur que la métal.
Le deuxième lui permettait d’aller à une célérité incroyable.
Le troisième lui permettait de manipuler l’air en faible mesure

Le corbeau allait recevoir une foule d’attaque grâce à la célérité, la densité du métal et la pression engendré par le vent grâce aux rotations accélérées . Même si la gemme annulait la magie qui approchait l'oiseau ou la dissipait  d’une quelconque façons, la vitesse gagnée ne pourra pas être annulé face à un phénomène physique et non magique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garreth Doreagan
Apprenti 2e sphère Méridius
Age du personnage : 20 ans
Race : Lycan
Pouvoirs : détection de la magie
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Mai - 12:51
-Ta loyauté sera toujours remise en question en tant qu'espion.

Merci sherlock. Je ne m'attendais pas à ce ce Caïn ai une confiance aveugle envers moi. Mais si je commençais à tuer ses propres troupes devant ses yeux car "il faut que ça ai l'air crédible un maximum", ça risquerais d'aggraver notre relation actuelle. Et mon objectif n'était de tuer personne, d'ailleurs. Ni les vampires, ni les elfes. Simplement de quitter cet endroit le plus tôt possible. Si j'étais un soldat, ou un guerrier, on pourrait me traiter pour l'un de déserteur, pour l'autre d'un lâche dont on ne pouvait faire confiance. Mais j'étais un étudiant en magie, un jeune homme. Personne parmi les deux camps ne pourrait me reprocher de ne pas avoir faire front...Sauf peut-être le camp de Caïn, mais je les fréquentais bien moins, donc les risques étaient bas.

Pendant un moment, Jeliel regarda le combat Aérien qui se déroulait à proximité. Elle semblait presque admirative, ou alors un sentiment dans ce genre. Brrrr, vivement que je la quitte et que je ne la revoie plus, elle me faisait des frissons par moment.

-Je t'accompagne.

Bonne nouvelle!

-Je t'aiderai. Pour Caïn. Et si tu le trahis, je te tuerai. Pour la même raison.

Mauvaise nouvelle!

Après tout, je pouvais pas lui en vouloir. Et ce n'était pas si surprenant. Après tout, son alignement était clair et net, contrairement au miens. Je me tournais vers elle, restant silencieux un moment.

-...marché conclu. Permet moi de faire la même chose si tu lèves la main sur Cain.

C'était à moitié un mensonge et quelque chose que je pensais vraiment. Si Caïn mourrait, ce serait une bonne chose, le monde se porterait mieux sans lui. Mais ma phrase était plus dédié à Cain, l'élève, qui restait coincé dans l'esprit du démon. Si il disparaissais...en fait, je n'arrivais même pas à imaginer qu'est-ce qui arriverait. Tous les futurs auxquels je pensait était avec lui, à côté de moi. Et je trouverais le moyen de le faire sortir de là.

Jeliel ferma les yeux, se concentrant un moment. Rapidement, des ailes sortirent de son dos. Woah, je...je n'avais jamais vu ça avant. Soit c'était un sort dont je n'avais jamais entendu parler, soit elle n'était pas humaine, et c'était une capacité raciale. L'espace d'un instant, l'envie de partir le plus loin possible d'elle était remplacée par une curiosité presque scientifique pour ses aptitudes. Mais l'heure n'était pas à la recherche.

-Le plus sur c'est encore le ciel. Mais je ne sais pas si je pourrai maintenir mes ailes tout en te tenant, très longtemps.


Je vois. On pourrait ainsi éviter toute agression vampirique, voir elfique, depuis le sol. Je regardais l'espace étrange qui s'était formé entre Alrost et Caïn. Il était vaste, mais on avait largement l'espace pour voler entre ça et les maisons. C'était une idée qui pouvait marcher, en espérant bien sûr qu'elle ai le temps de rejoindre les elfes.

-Bonne idée. Je te laisse faire.

J'écartais un peu les bras, lui laissant l'occasion de me tenir de là où elle voulait. Elle semblait bien plus légère que moi, et j’espérais qu’elle allait pouvoir me soulever sans trop de problème. Heureusement, je n'étais pas très lourd moi-même.

Après un moment, mes pieds ne sentirent plus le sol. Je commençais à m'élever, Jeliel me tenant fermement. C'était...houlà, ça commençait à devenir haut. J'essayais de ne pas y faire attention. Ne pas regarder en bas, ne pas regarder en bas...

Mais alors que je regardais devant moi, j'apercevais quelque petits éléments du coin de l’œil. ce n'est que trop tard que je compris qu'il s'agissait de débris de glace. Un d'entre eux érafla mon visage, laissant un filet de sang sur ma joue. C'était pas passé loin, ça aurait pu se planter sur ma tête! J'éspérais que Jeliel, beaucoup plus exposée que moi, n'allait pas en recevoir directement, ou alors sur ses ailes. Malgré celà, on continuait à avancer. Je voyais les rangs des elfes, en train de combattre les vampires. Je sentais mon alliée temporaire faiblir, le vol étant de moins en moins haut, de moins en moins rapide.

Soudainement, un arbre apparut. Ce devait être le même qu'avant. Cependant, il devint plus grand, bien plus grand! Mes yeux se levèrent, et je ne pouvais voir le bout, la tête de Jeliel me barrant la vue. La dernière fois que l'arbre avait agit, ça c'était retourné contre moi. éspérons que...

Protéger le palais contre les personnes malfaisantes. Surtout contre Drake Leckard.

Le cri atteignit ma tête avec force. De tous les lycans, je devais être celui le plus près. Je me le recevais telle une grande claque, une injonction presque impossible à esquiver. Rien que maintenant, je ressentais déjà le besoin de courir.

Je poussais un grand cri. pas cette fois! J'essayais d'utiliser toute ma force mentale pour résister. Mon esprit n'était pas le plus fort, mais au moins pouvais-je tenter de lutter un maximum. Contrôler mon propre mental était l'un de mes meilleurs atouts. Cependant, on pouvait croire que j'avais une énorme migraine. Mes gigotement finirent par déstabiliser Jeliel, et nous tombâmes tous deux sur le sol.

Nous étions au beau milieu des vampires. à une dizaine de mètres, les elfes continuaient à se battre contre eux. Sur le moment, les suceurs de sangs n'avaient pas fait attention à nous. Quelque débris de plus ou de moins qui tombaient du ciel après tout. Mais certains commençaient à se tourner vers nous, curieux de voir si nous étions des alliés ou des ennemis. Et vu l'instabilité des jeunes vampires, et leur pulsions sanguinaires, ils risquaient de nous voir comme un bon repas.

Malgré cela, je n'étais pas du tout concentré dessus. Je continuais de hurler, mes mains contre mon crâne, tentant de lutter un maximum contre l'arbre.

-Foutu arbre de mes deux!


Je n'allais pas tarder à céder et reprendre ma forme animale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Mai - 0:00
Archange Mickaël >>>>

De son coté, la créature céleste avait refermé sans peine le seuil ouvert sur les immondices infernales. Puis avait hésiter sur l'action prochaine. Sa mission était accomplie, il pouvait donc repartir. Ou laisser ces deux êtres impurs s'entre-tuer. Ils en étaient capable après tout. Quelque chose cependant attira son attention. Le démon ici présent ne semblait pas être maître de son corps. Autrement dit, bien qu'il en avait pris le contrôle total, il n'en était pas le propriétaire d'origine. Mais il n'eut pas le temps de pousser cette observation puisque le demi-diable fut incapable de l'occuper à lui seul. Ce qui causa à l'archange une effroyable douleur. Alors ceci était donc son châtiment pour avoir répondu à l'appel de cet impur d'Alrost. Soit, il en sera ainsi! Toisant avec une ardeur et ne haine sans nom l'avatar du mal qui se dirigeait vers lui, la douleur bien que présente ne lui coûterait pas la vie. Mieux, il ridiculiserait l'ignoble insecte qui se pavanait devant lui. Ô oui il le ridiculiserait et le ferait rager avant d'exterminer son âme sans cérémonie.

Son arme toujours à la main et avec grande difficulté ponctué de gémissement, il planta l'épée sacrée dans le cercle noir qui l'affligeait. Après quelques résistance et opposition de volontés, il disparu, laissant libre l'archange. Juste à temps pour que celui ci bloque l'attaque de Cain. Les deux armes l'une contre l'autres flamboyait chacune de leur énergie propre et semblait s’affronter à l'image du regard que se lançaient les deux protagonistes.

Redoublant de force alors qu'il détachait une main de sa garde, il la tendit et enferma à son tour dans un cercle d’emprisonnement du mal qui causera sans doute tout autant de douleur au démon qu'il en reçut lui même l'instant précédent. La zone était assez grande pour que la moitié de diable soit éventuellement prise dedans. L'archange n'en avait cure.  
S'écartant du débris qui lui servait d'ennemi, il leva une fois de plus son épée chargée d'une énergie positive colossale et lança un mouvement d'estoc sur sa proie. L'épée devait pénétrer la poitrine de Cain qui, entraver à plus forte mesure de part son état d'avatar du mal réagirait sans doute trop tard. Cependant, elle ne blesserait pas le corps physique. Seule l'âme intruse serait chassée. Le propriétaire de celui ci prendrait sans doute de longues heures pour reprendre pleinement ses esprits, peut être plus. Une fois l'âme échappée du corps, Mickaël l'attrapa de sa main droite qui s'illumina d'une lumière si vive que seul l'archange était capable de garder les yeux ouverts aux alentours. Une lumière qui l'espace d'un instant apporta le jour au cours de la nuit.

Si tout se passait sans entourloupe, le démon Cain ne serait plus. Le regard du bras armé de Dieu se tourna alors vers son invocateur qui n'avait pas chômé non plus de son coté. Sur ce coup, il avait accompli bien plus que la raison de son invocation. Pour autant, il n'avait pas s'agit uniquement de rendre service à ce dernier. Après tout, malgré l'ignominie de sa nature, il n'avait jamais appelé les siens pour des stupidités. Enfin....si...Une fois il y a un peu plus de six siècle en arrière. Qu'importe, il avait compris la leçon depuis. Une chose était certaine, malgré l'étrange bienveillance de cet être envers ce monde qui n'est qu'à moitié le sien, ce demi diable semblait avoir le chic pour se trouver dans les pires embrouilles mêlant les différents plans de ce monde. Soit il les attirait, soit il était doté d'un bien sombre destin. Itheraël seul connait le destin des vies.

Quoi qu'il en soit, l'archange qu'il en était préssentait un danger venant d'Alrost et d'autant plus en ce jour où il avait décider d'arborer sa forme diabolique. Aussi était-il temps de prendre des précautions. Il se rendit donc aussi tôt vers le concerné en un instant.
Son épée divine avait disparut mais ses paumes étaient jointes d'une étrange manière, ses doigt liés tout aussi étrangement.

"Je scelle maintenant la puissance que tu tire de tes origines infâmes. Accepte ce sceaux comme les cieux accepte ton existence."

Sans attendre de réponse, il plia certains doigts, en déplia d'autres, bref...un rayon d'énergie positive vint du ciel jusque dans ses mains qu'il dirigeait maintenant sur la marque diabolique sur le tibia d'Alrost. Un autre cercle apparaissait tandis qu'il reprenait forme humaine.

Alrost >>>

L'hybride avait mis fin à la chasse armée que lui donnait Cain. Pour autant, le combat n'était pas terminé. La grêle battait son plein et si l'ennemi n'en semblait pas affecté, il savait qu'entre les mains d'Alrost elle serait une arme redoutable. Accessoirement, les lianes de glaces qui se répandaient n'inventait pas de la glace de nulle part. Les chutes de glaçons notamment venaient les nourrirent un peu plus à chaque contact. Et comme prévu, elle lui furent d'un grand secours lorsque Cain tenta une fois de plus de le planter.

L'invocation fut un succès et même si le cercle anti-révocation fut dissiper, le seuil lui fut fermer. L'autre succès avait été d'annuler le bouclier de Cain sans subir les dommages d'une parade quelconques puisque c'est son image qui avait effectivement été au contact. Celle ci avait commencé à fondre dès que le gamin possédé avait lancé son sort d'avatar du mal. En gros, un sort épouvantable qui enorgueillissait tout être mauvais et les paraît d'une puissance toute nouvelle et corruptrice. Étrangement, Al était moins affecté par ce type d'aura que par celle de l'archange. D'ailleurs, il n'avait pas souvenir de s'être sentit aussi mal en présence de l'un d'entre eux. Était-ce du à la puissance de celui-ci? Ou son propre cheminement d'acceptation qui l'amenait à ce constat. Peut être. Peu importait dans le fond.

Quoi qu'il en soit, son image offensive disparu dans la gerbe de flamme déployée. Si les surfaces de glaces en pâtirent quelques peu, leur dégât furent limités. Al protégeait les zones voisines pour s'assurer des zones d'action.

Quand Mickael fut pris par le sort, le semi-diable envoya autant de pics de glace tranchants que possible. Utilisant ses capacités en la matière, il lança sur ses armes improvisées un sort de quatuor qui donnait à ces formes de glaces les caractéristiques de la foudre. De cette manière ils ne fondraient pas et pourrait surprendre l'adversaire.

Puis, constatant, que son invocation s'en sortait très bien sans lui, il remarquait l'arbre que devenait à nouveau Cernunnos. Pourtant, l'aura du vampire qu'il était parti combattre paraissait encore présente et relativement forte. Aussi décida t-il de laisser l'archange à ses occupations puisqu'il semblait vouloir rester plus que réclamer, autant en profiter. C'était bien assez rare comme ça et  la situation était bien assez critique comme ça!

C'est ainsi qu'il arriva au travers d'une ces "lianes" de glaces à proximité d'un nouvel ennemi et de sa zone de flétrissement. Al ne souffrait pas autant d'autre à l'intérieur de ses zones là. En effet, immortel, il subissait pas l'effet de vieillesse comme les autres races. Son énergie vital et magique n'en restait pas moins absorber au profit de l'auteur du sort. Mieux valait donc ne pas rentrer dedans. L'emprisonnement du bien ne lui faisait plus d'effet sous cette nouvelle forme qui imbibait d'autant plus ses veines d'énergies noires. Sa position n'avait pour autant pas changer, il ne souhaitait pas mettre la ville à sac ou faire souffrir le moindre maraud ou humain misérable qui le piquerait de trop. Non, il restait Alrost, venu aidé à Targatt à sortir d'une impasse. Malgré l'échec à priori cuisant, il  y avait mis du sien!

Aussi ne laissa t-il pas de délai au suceur de sang pour réagir. Il fut aussitôt recouvert d'une glace qui parcouru d'électricité infligerais constamment de vives décharges électriques à la victime. Cet effet ne cesserait pas même lorsque la glace recouvrirait complètement le vampire. S'il pouvait sortir de là, une solution serait appliqué, mais Al n'eut pas le loisir d'aller plus loin ou de faire quoi que ce soit, une puissante âme venait à l'instant de disparaître. Celle de Caîn. Mickaël avait donc finit par l'exorciser. Parfait. Ce qui le fut moins fut sa venue à l'instant suivant. Il ne lui laissa pas pas le temps de comprendre ou de réaliser l'intention qu'il sentit une vive douleur dans tout le corps puis se concentrant peu à peu au lieu la marque de ses origines. Dans un même temps, il sentait une bonne partie de sa magie le quitter. A mesure de cela certains des sorts qu'il avait lancés plus tôt se dissipèrent d'eux même. Seul la glace emprisonnant le vampire resta active quelques instants. Al s’efforçait encore de la maintenir complète mais en fut incapable. La douleur vive ne l'aidait en rien, il posa un genoux à terre quand la prison cessa d'être électrique et se mit à fondre.  Sa forme démoniaque l'avait aussi quitté. Ce fut d'ailleurs un des premiers effets du sort divin. Relevant un  pan de son pantalon, il constata une nouvelle marque autour de sa marque de naissance, symbole de ses origines. Le nouveau symbole quant à lui, ponctuer d'énochien encerclait la première.

On venait de lui sceller la source même de sa puissance! Serait-il seulement encore capable d'user de magie? Il prit un instant pour rassembler ses sensations. Il ressentait quelques flux dont celui de l'ange qui le mettait toujours mal à l'aise. Peut être un peu moins? Il ne savait que dire. En tout cas, il ne s'agissait pas d'une interdiction pure et simple à la magie. Faute de quoi , il aurait été incapable de sentir quoi que ce soit et puis, ça n'aurait pas collé avec le discours de l'archange. Il verrait bien avec le temps. Al ne se sentait pas de demander des détails à l'être divin qui lui faisait face. Surtout pas sans savoir où se trouverait sa nouvelle limite. Et puis il le toisait toujours avec une certaine haine, tout aussi injuste fut-elle à son goût...

Archange Michaël >>>

Avant de quitter les lieux, Mickaël tint à annoncer une dernière chose à l'hybride à qui, pour la première fois, il venait d'affirmer son acceptation et ses faveurs. Car pour lui, il en était bien ainsi. Lui laisser la vie sauve était ni plus ni moins qu'une faveur. Un remerciement pour les actions qu'il accomplissait. Bon...il accompagnait cette faveur d'un avertissement en limitant le danger qu'il pourrait devenir un jour, mais cela était un détail. Les créatures du plan physique ne devrait de toute façon jamais être aussi puissante. Il s'agissait d'un risque pour l'équilibre naturel.

"Je t'avertis Alrost. Puisque tu tiens tant à prouver que tu es du bon coté, soit le messager auprès des tiens et fais leur savoir ceci : La prochaine fois qu'un mortel joue a ouvrir un des plans infernaux, votre monde sera juger impur et nous passerons à l'action afin de le purger. "

Alors que ses mots arrivaient aux oreilles de l'hybride, un portail apparaissait au-dessus de l'archange. Quand il finit, il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Mai - 12:29
Hedryan avait compté sur ses sorts de magie noire afin de pouvoir se régénérer en utilisant l'énergie quasi infinie de ce sale arbre et si possible en le blessant au passage. Bien que sa blessure se soigne plus ou moins, la douleur restait vive. Mais sans doute pas autant ce que subissait le déchu.
Un sourire un brin sadique germa sur ses lèvres alors que Cernnunos émettait un cri de douleur.

Les racines semblèrent soudain rétrécir. Est ce qu'il se retransformait ? De là où il était, soit un bon étage plus bas, Hedryan ne pouvait ni tout voir ni tout comprendre mais c'était l'explication la plus logique. Lui avait-il fait assez mal pour le pousser à reprendre sa forme initiale ? Ça aurait été une très bonne nouvelle mais il en doutait sincèrement.

Le vampire remonta avec précaution à l'étage précédent mais pas assez rapidement pour stopper ce sale elfe. Si il avait bien repris sa forme, il ne semblait ni à cours de forces ni de magie et encore moins de motivation car il venait de s'éclipser à une vitesse assez incroyable et largement supérieure à la sienne.

Où est ce qu'il allait ? Hors de question de le laisser s'échapper. Il n'aurait sans doute pas le dessus, ou pas longtemps mais il fallait qu'il demeure ici. C'était disons, primordial.
Hedryan ressortit de la demeure principale des De Rayem à demi écroulée pour voir de nouveau le grand arbre se former. Grand ? Non. Gigantesque et qui continuait de croitre encore et encore.

Sous cette forme il pouvait anéantir une bonne partie de la cité, sans parler de son clan. Mais pourquoi être sortit dans ce cas ? A l'extérieur, les elfes avaient rejoins les vampires et les deux combattaient avec une énergie renouvelée. Malheureusement, les siens se faisaient progressivement décimer, pour ceux qui restaient. Qui aurait cru que les elfes puissent être sans pitié.

Hedryan eut une seconde d’hésitation. Aider les siens ou comprendre ce que l'arbre faisait et tenter d'en finir avec lui une bonne fois pour toutes ?
Non, le déchu avait déjà fait trop de dégâts. Il devait payer et être stoppé, ses congénères étaient déjà plus ou moins condamnés. Non pas qu'il s'en moque mais il y avait la seconde fille d'Antoine qui était là pour gérer. Elle s'en débrouillerait bien.

Le vampire ne se rendit compte qu'à ce moment là que des morceaux de glace piquants tombaient du ciel, le blessant légèrement au passage. Il n'y prêta pas spécialement attention mais remarqua une sorte de... d'ange ?! Portant Garreth. Car il ne se trompait pas, c'était bien lui. Et il reconnaissait la fille ailée. C'était la gamine un peu plus tôt avec le lycan. Qui devait être Garreth du coup. Une partie du puzzle se remit en place.

Qu'est ce qu'un putain d'ange, même hybride, faisait avec Caïn ? Et pourquoi le démon gardait Garreth avec lui ? Peu importait, et il n'avait pas le temps de s'en préoccuper. Il les lâcha des yeux tendis qu'ils tombaient au milieu des siens.
Hedryan sous sa forme normale utilisa le sort de vision lucide. Il put ainsi comprendre que l'arbre déplaçait une partie de son essence vers... le palais. Oh non. Il ne fallait pas qu'il y parvienne. Mais le sort lui permit aussi de voiri clairement les sortilèges actifs au niveau des infernaux... et de l'archange. Archange ?
C'était de pire en pire. Et cette aura lui faisait froid dans le dos, même davantage que celles d'Alrost et Caïn. Mais c'était peut-être sa chance de passer et rejoindre Cernnunos. Il comptait passer pendant que tous se combattaient. Hedryan s'élança à son tour.

Il lui fallait l'empêcher d'atteindre le palais. Monopoliser son attention en tout cas. Quoi qu'il arrive il ne devrait pas gêner les évènements en cours là bas.

Pourtant, c'est une poigne de fer, ou plutôt de glace qui le stoppa en plein élan. Il tenta d'y opposer sa force pour s'en défaire mais l'électricité tétanisa ses muscles et la glace le submergea sans trop de mal. Hedryan, de rage, se rabattit sur la métamorphose pour essayer de se changer en un animal plus gros pour éclater la glace. L'oppression était telle qu'il n'y parvint pas. Alors que la douleur s'accroissait, du à la fois à la glace mais aussi à l’électricité, le vampire sentit enfin la prise se desserrer et contre attente il constata que la glace fondait d'elle-même.

Il mit quelques instants à retrouver tous ses esprits pour voir un Alrost qui ne dégageait plus du tout la même chose et qui avait reprit forme humaine.
L'archange était encore là. C'était de son fait ? Où était Cain ?
Il le chercha du regard et le trouva, gisant plus loin à terre. Etait-il mort ? Il ne sentait plus rien du tout émaner de lui.

Il avait visiblement raté des épisodes. Sans trop oser bouger à cause de la présence écrasante de l'archange, il entendit cependant clairement l'avertissement que ce dernier formula avant de disparaitre enfin.

Caïn avait été vaincu, il ignorait si le démon avait survécu, et Alrost semblait faible. Hedryan avait perdu la trace de Cernnunos pendant qu'il était dans sa prison de glace. De l'autre côté les elfes avaient semblent-il commencé à rassembler les vampires désarmés et blessés restant, et finissaient leur sécurisation des lieux. Si ca continuait ils allaient arriver jusqu'à lui. Hors de question qu'il soit prisonnier.

Hedryan se redressa en grimaçant. Tous ses muscles étaient douloureux et il venait de se rendre compte que la glace n'avait pas fait que l'enserrer si il en jugeait par ses nouvelles blessures. Il métamorphosa son bras en arme métallique. Si il voulait fuir c'était en passant sur le corps d'Alrost, ou par les elfes. Il préféra Alrost, affaibli et tant bien que mal, avança vers lui, lame levée et prête à le découper.

Mais une voix retentit dans sa tête. Son cher créateur se manifestait encore et l'empêchait de bouger. Il allait se faire capturer ?!
Hedryan en aurait hurler de colère. Cette traitrise ! Il obéissait au clan, leur fournissait divertissements et nourriture et c'était ainsi qu'on le remerciait ?! En le livrant à leurs ennemis ?!

Plus loin, il entrevit les silhouettes volantes de leurs pères à tous, ou du moins à ceux du clan : Antoine et Raphaël.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Mai - 21:15
Caïn avait fini par se préoccuper de l'archange en priorité. Il comptait le prendre par surprise et avec de la chance même de vitesse pour l'emprisonner et en finir. C'était risqué, très, mais si il était assez rapide, il pourrait peut-être réussir à lui porter un coup fatal avant qu'il ait eut le temps de le pulvériser. Pour un démon, Caïn demeurait un jeune démon. Trop jeune sans doute, et de toute évidence bien trop ardent à passer à l'assaut. Mais ça avait toujours été le cas. Pour autant il n'en n'avait pas tiré assez de leçons.

Il était donc passé à l'attaque. Alrost de son côté lui avait lancé des pics de glace bardés d'électricité, entre ça et la grêle, Caïn avait trouvé très prévisible son plus vieil ennemi. Il se contenta de créer un mur de de Force afin de stopper les projectiles et pouvoir se concentrer sur l'attaque du plus gros morceau. Il avait à peine fait attention à Cernnunos qui redevenait un arbre à grandissait tant qu'il pourrait bientôt surplomber même l'académie et son observatoire.

Techniquement, sa tactique n'était pas trop mal pensé. Pour preuve, l'archange se retrouvait prisonnier de sa zone d'emprisonnement du Bien et visiblement, ça faisait mal. Terriblement mal. Malheureusement, Caïn avait sous-estimé la volonté d'un tel être, et en particulier celui-ci. Il sentit son sort faiblir et l'archange se remit à bouger. Avec lenteur mais il bougeait et ce n'était pas de bon augure. Le jeune Prince tenta de le maintenir en vain. Michael planta son épée sur un des symboles du cercle qui l'oppressait, brisant instantanément le sceau. Malheureusement, un poil trop vite pour que l'attaque qu'il portait en simultanée ne puisse porter ses fruits : à savoir abattre de sale ailé. Ce dernier stoppa net son attaque en opposant sa propre lame. Les deux s'entrechoquèrent avec force.

Là où toute créature normalement constituée sera partie en courant, en volant ou en se téléportant, le plus vite possible et pour mettre le plus de distance possible avec cet engeance céleste. Caïn n'en fit rien. Peut-être aimait-il trop les combats ? A moins que ça soit davantage parce que son égo sur développé l'empêchait de battre en retraite.

Caïn tenta toutefois de se téléporter par les flammes lorsqu'il comprit le sort que l'archange lui lançait. Les chaines d'or l'enserrèrent avec force et le ramenèrent violemment au sol tout en le faisait reprendre sa forme qu'il avait commencé à perdre en tentant un retrait par trop tardif. Il avait déjà été enfermé dans de tels cercles mais puisque leur force dépendant du lanceur de sort, il était contraint d'admettre qu'il n'en avait jamais connu d'aussi puissant et douloureux. Il lui suffisait de toucher un symbole avec son épée d'abjuration pour dissiper le sort... Mais pour bouger encore fallait-il réussir à passer outre la volonté et la force du céleste.

Le démon ivre de douleur et de colère ne put que contempler l'arme bénie lui passer au travers du corps tout en sachant pertinemment ce que ça produirait : un exorcisme forcé. Cain se sentit éjecté hors du corps qu'il avait fait sien. Sous la forme de particules vaporeuses il était vulnérable puisque son vrai corps, originel, était aux enfers. Il était condamné à trouver refuge dans le monde matériel en prenant des hôtes ou en demeurant prisonnier plus ou moins partiellement d'objets tels que des pierres d'âmes. Une partie de son essence était toujours dans une pierre quelque part. tant qu'une partie demeurait, le tout ne pourrait mourir. Mais c'était le reste, qui avait reprit vie, qui risquait de s'éteindre et s'y refusait.

Le corps qui avait été occupé par le démon retomba lourdement au sol, inerte. Les yeux à demis ouverts et vides, on l'aurait facilement confondu avec un cadavre si seulement sa cage thoracique ne se soulevait pas légèrement par moment, indiquant qu'il respirait encore, quoi que faiblement. Les signes de prédominances démoniaques avaient presque tous disparu : la peau étrange, les ailes, les cornes. Mais pour le moment du moins, le corps conservait la forme adulte que lui avait imposée le démon à son "arrivée".
Quant à la conscience du gamin à l'intérieur, elle était quasiment inexistante et s'était réfugiée au plus profond de ce qui fut jadis son esprit aujourd'hui totalement brisé.

Le démon de son côté et sous sa forme gazeuse si l'on pouvait dire, tenta de se disperser le plus possible afin d'empêcher l'archange de le cibler mais la majeure partie de l'essence qui le composait à ce moment là fut capturée et... purifié. Le céleste venait de d'éradiquer un démon. Quelques particules retombèrent sous la forme de billes d'énergie négative quasiment pures de part et d'autres. Le reste n'était plus. Nul doute que si il avait eu connaissance de l'existence de la pierre d'âme contenait le reste de son essence il se serait fait un devoir de finir le travail. mais fort heureusement ce ne fut pas le cas. De même, les billes d'essence démoniaque au sol finiraient par disparaitre d'elles-mêmes d'ici quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeliel
Apprenti 3e sphère - Talmar
Age du personnage : 20
Race : Hybride
Pouvoirs : Magie divine + transformation angélique
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Mai - 21:40
La demie ange qu'elle était avait finalement accepté d'accompagner Garreth et lui avait gentiment annoncé qu'elle le tuerait si il faisait quoi que ce soit contre Caïn. Ce à quoi il répondit qu'il ferait de même. Jeliel lui sourit de toutes ses dents, visiblement ravie de sa réponse qu'elle trouvait tout à fait normal.

"C'est normal, fais le si je lui nuis."

La question qui suivit fut de savoir comment ils allaient passer de l'autre côté et rejoindre les elfes. Jeliel avait logiquement penser aux cieux et après quelques instants et l'accord de l'animal de compagnie-espion de Caïn, l'avait prise avec elle, le soulevant dans les airs. Si elle n'avait pas des masses de force, fort heureusement ses ailes lui en fournissaient davantage et lui permirent de s'élever assez.

Malgré cela, elle n'avait pas l'habitude ni de voler avec ni avec un poids en plus et elle commençait déjà à sentir ses forces faiblir. Sourcils froncés, elle se concentrait pour tenter d'aller le plus loin possible lorsqu'elle ressentit des pics de douleur en plusieurs endroits sur ses ailes. De petits pics de glace s'y étaient plantés, rougissant les quelques plumes touchées.
Elle tenta de ne pas se laisser déconcentrer et poursuivit tant bien que mal bien que sa trajectoire soit moins linéaire. Finalement un arbre surgit devant eux, gigantesque.

Tout aussi subitement, Garreth se mit à gesticuler en tout sens en criant. Qu'est ce qui lui arrivait ? Est ce que quelqu'un du sol lui avait tiré dessus ? Il était blessé ? Jeliel avait beau le retenir de toutes ses forces, elle le sentait glisser et sa concentration en prenait également un coup. Elle perdait de l'altitude à vue d'oeil et ne pourrait pas le maintenir comme ça plus de quelques secondes et encore.

"Arrêtes de bouger !"

Malgré son ordre, il continua tant et si bien que sa concentration déjà moyenne en temps normal s'évanouit subitement. Ses ailes disparurent. Ils tombèrent de deux bons mètres et ça aurait été bien pire si elle n'avait pas déjà perdu de la hauteur plus tôt.
Jeliel resta au sol étourdie quelques longues secondes avant de se rendre compte qu'elle était entourée de vampires, pour la plupart du moins. Pourquoi les regardaient-ils comme ça ? Ah parce qu'il continuait à hurler.

Elle se redressa et s'approcha de Garreth. Délicatement, elle posa une main sur sa tête sans comprendre ce qui lui arrivait. Jusqu'à ce qu'il hurle contre l'arbre... Et là c'était devenu encore plus incompréhensible. Qu'est ce qu'un arbre magique avait à voir là dedans ? Il était le seul que ça affectait ? Les chiens aimaient bien les troncs normalement. Où était le problème au juste ?

Alors qu'elle regardait dans la direction de l'arbre, elle vit Caïn attaquer l'archange. Le cœur de Jeliel fit un bond dans sa poitrine. L'attaque échoua. Caïn était prisonnier d'une zone contre le Mal. Les yeux émeraude de l'hybride s'agrandirent de terreur alors que Michael plantait son épée au travers du corps de celui qui était tout pour elle, ou presque.

"Nooooonnnnnnnnn !"

Son cri déchira la zone où elle se trouvait et se mêla pendant le temps qu'il dura, aux hurlements de Garreth qu'elle abandonna. Ses ailes réapparurent et elle fila vers Caïn et l'archange sans se rendre compte, renversant au passage deux vampires dans son vol incontrôlé. Le corps de Caïn tomba et Jeliel vit l'essence du démon s'élever dans les airs. Elle devait le sauver !

Elle n'arriva toutefois pas à temps et s'arrêta net à quelques pas d'eux alors que la lumière sacrée purifiait l'essence de son Caïn, le supprimant. Elle tomba à genoux, des larmes embuant ses yeux et roulant sur ses joues avant de toucher le sol. Elles lui voilaient presque complètement la vue.

Elle ne fit pas clairement attention à ce qu'il se passait, complètement focalisée sur le corps quasiment sans vie de son camarade de classe. Elle ne remarqua les billes d'essence que lorsque la première s'évanouit sous ses yeux. Comprenant que c'était tout ce qu'il restait de Lui -puisqu'elle ne savait pas pour la pierre d'âme- la demie ange s'empressa d'en recueillir le plus possible et de les mettre dans quelques unes des fioles qu'elle transportait avec elle sans arrêt. Elle en vida le contenu sur le sol et y plaça les billes. Ainsi protégées, elles ne disparaitraient pas. Ou pas tout de suite. Ça laisserait peut-être le temps à l'hybride de trouver un moyen pour le ramener ? En tout cas, elle s'en donna la mission, tout comme la préservation de son corps, en vue de son retour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Mai - 11:23


Aldaril Eressar et Erion Tumindil



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les elfes menés par Erion Tumindil avaient pris à revers les vampires. Si quelques uns de ces derniers n'avaient pas été en reste et leur avait tendu une embuscade sur le trajet pourtant cours menant de leurs maisonnées à celles de De Rayem, ils s'en étaient tout de même sortis vainqueurs et avaient commencé une opération de sauvetage méthodique. Le but était à la fois de réduire à un silence définitif les vampires hors de contrôle et de sauver le plus de De Rayem possible.
Bien que le nombre des vampires présents ait considérablement réduit, ceux qui demeuraient en combat n'étaient pas les moins agressifs et les elfes peinèrent à avancer. Ce ralentissement ne fut pourtant que de courte durée car les elfes d'Erion furent rejoins par ceux d'Aldaril qui, vindicatif, se joignit à la troupe pour la renforcer.

Dès lors l'opération de sauvetage devint une véritable épuration et les vampires épargnés ne furent que ceux qui eurent assez de recul pour comprendre que leur attaque était terminée et qui se rendaient directement aux elfes. Les elfes s'étaient engouffrés dans les demeures et mirent en fuite quelques vampires parmi lesquels la seconde et fille d'Antoine, peu connue comme tel hormis parmi les siens.

Finalement, ils trouvèrent le noyau dur de la lignée des De Rayem. Mal en point pour certains mais vivants. Les paladins remercièrent avec chaleur leurs alliés et sauveurs et certains s'écroulèrent, à bout de force. Les soigneurs s'affairaient déjà autour d'eux et ceux qui étaient inoccupés partirent en quête de blessés à soigner, ou à tenter de maintenir en vie.

Nimwe qui accompagnait Aldaril, avait eut du mal mais avait fini par reconnaitre Garreth à l'extérieur. Que faisait-il là ? Certains combats faisaient encore rage et de temps à autre un sortilège fusait. mais globalement, le calme revenait. Nimwe posa une main sur l'épaule de Garreth. Il tenta de le calmer afin d'empêcher la transformation forcée mais sans doute son intervention s'était-elle faite trop tardivement...

Le bilan était lourd. Très lourd. A priori d'abord pour les De Rayem mais sans nul doute aussi pour le clan Helmael. Et malheureusement, les elfes avaient perdus quelques frères et sœurs.
Erion était resté auprès d doyen de la famille De Rayem. Malgré les évènements, il voulait réagir rapidement et s'organiser. Quelles étaient les nouvelles ailleurs ? Erion secoua la tête, ils étaient dans l'expectative.

Dehors, quelque part, Nimwë, toujours en armure légère et épée à la main, trouva le corps de Cain et, près de lui Jeliel. Il approcha la main du garçon mais cette dernière la lui repoussa avec violence et les yeux toujours embués de larmes. Sans vraiment comprendre sa réaction, il s'en détourna. Alrost avait l'air d'aller...Bien. Nimwe alla porter les informations recueillies à Aldaril qui acquiesça. Un démon en moins c'était un danger de moins et il se moquait pas mal de ce qu'ils feraient du corps du gamin. De son point de vue il vaudrait mieux abréger ses souffrances et l'achever. Son esprit, même si il avait survécu, ce qui n'était pas certain, aurait été tourmenté et brisé comme jamais par démon. Il y avait peu de chances qu'il s'en sorte indemne et encore moins sain d'esprit. De plus, les corps choisi de la sorte par les démons possesseurs pour s'y établir de manière durable étaient souvent le signe flagrant de la capacité de son détenteur alors mortel à rejoindre le Mal. Il renvoya Nimwe demander à Alrost d'achever le garçon. Hors de question qu'un elfe se salisse les mains.

Toutefois, Erion fut appelé par Aldaril à l'extérieur, et le rejoignit donc rapidement après avoir pris congé poliment.
Dehors, Aldaril faisait face à Antoine et Raphaël d'Ainval.




Antoine et Raphaël D'Ainval



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Antoine et Raphaël suivaient les évènements de loin, refusant d'impliquer totalement le clan en envoyant leurs guerriers et sorciers les plus émérites ce qui serait revenu à une véritable déclaration de guerre. Or, Drake n'ayant pas encore gagné le trône, il était impensable de ruiner ainsi une position si chèrement acquise et consolidée au fils des siècles.

Ils avaient donc pris le parti d'envoyer le bas de l'échelle, les enfants, les jeunes, ceux qui étaient aisément manipulables et très vite incontrôlables. Bien entendu, il leur faudrait un leader pour cette mission. Déjà pour qu'elle réussisse, et ensuite pour qu'en cas d'échec, le bouc émissaire soit tout trouvé.
Et Raphaël avait la personne idéale en tête. Il était déjà connu pour n'en faire qu'à sa tête, avoir eu des comportements agressifs auprès d'autres citoyens et avoir déjà tenté plusieurs fois de refuser les ordres de son créateur. Sans parler du fait qu'il haïssait les elfes presque autant que les lycans et ne désiraient les avoir qu'en repas ou en esclavage. Autrement dit la personne parfaite pour ramasser les pots cassés : Hedryan.

Ce dernier n'avait pas été mit au courant, pas jusqu'à l'intervention directe de Raphaël du moins. Alors qu'Hedryan venait de faire stopper par Alrost et qu'il ne renonçait pas à l'idée de rattraper et rejoindre Cernunnos, Raphaël avait du intervenir pour le bloquer, reprenant le contrôle de son enfant et l'empêchant ainsi de bouger.

Quelques mots lancés par télépathie lui annonçait la nouvelle réjouissante : il deviendrait un martyr pour le clan. *Sois brave mon enfant, tu sauves notre clan en endossant toute la responsabilité.* Furent ceux qu'Hedryan entendit résonner dans son esprit.

Par un sort d'entraves, Raphaël immobilisa Hedryan et le tira jusqu'à lui sans ménagement, quitte même à ce qu'il tombe au sol. Une fois à son niveau, le plus jeune tenta de s'en prendre à son "père" qui se mit à le rouer de coups sous le regard de tous. Raphaël était d'une nature violente et dans l'état actuel des choses, il se devait d'être convainquant. Aussi ne retenait-il pas sa force, quitte à briser des os et risquer de le tuer. Après tout, mieux valait qu'Hedryan comprenne le plus rapidement possible où était son intérêt : devenir docile.

Tout à fait digne et noble autant dans sa posture que dans ses atours, Antoine d'Ainval venait de s'incliner respectueusement devant Aldaril et Erion en prenant un air contrit parfaitement feint. Le spectacle qui se déroulait à côté ne semblait pas l’incommoder le moins du monde, comme si c'était tout à fait naturel. Les elfes étaient quant à eux partagés. Aldaril demeurait clairement méfiant et Erion quant à lui détourna les yeux d'Hedryan et Raphaël pour revenir à Antoine.

"Je vous prie de croire que le clan en lui-même n'y est pour rien. Nous sommes toutefois coupable d'avoir laissé nettement trop de liberté à celui qui fut le responsable de ce malheur."

Le patriarche des De Rayem sortit à ce moment là de sa demeure en grande partie détruite, et tenta de forcer le passage jusqu'à eux, mais blessé, fut stoppé avant. Il maugréait à propos d'une zone de vérité. Véritablement hors de lui, son regard à lui seul disait à ce quel point il aurait aimer les trucider sur le champ.
Antoine l'ignora royalement et poursuivit, à la seule intention des elfes.

"Il est parvenu à enrôler dans sa folie tous les plus jeunes et nous venons de perdre ce soir un tiers de notre clan. J'ai conscience que ça ne rachète nullement les fautes et les nombreuses pertes que nous avons tous subies ce soir; les cœurs et les familles brisées."

Il afficha une mine attristée.

"Mais je vous conjure de ne pas vous jeter à corps perdu dans un autre bain de sang. La vengeance bien qu'elle soit naturelle, ne nous mènerait à rien."

Il marqua une courte pause, les deux elfes demeuraient sur le qui vive et surtout silencieux mais c'était peut-être du à l'état d'Hedryan que Raphaël venait de jeter aux pieds des représentants du Petit-Peuple comme on l'aurait fait d'un ennemi public numéro 1, ou d'un lige sale dont on est pressé de se débarrasser.

"Comme preuve de notre bonne foi, nous vous laissons juger et châtier les captifs selon votre gout. Hedryan y compris, aux seules conditions que sa captivité auprès de vous ne dure pas plus de trois siècles et qu'il ne meurt pas car à son retour nous souhaitons également lui donner notre punition pour ne pas avoir respecter les règles de son propre clan."

Raphaël lui indiqua par télépathie qu'au terme de cette captivité, si il en sortait vivant, ils négocieraient peut-être son émancipation. Hedryan lui adressa un regard mauvais. Comme si il allait le croire alors que son propre créateur venait de le livrer à leurs ennemis pour préserver une politique vacillante et qui peut-être, si Drake l'emportait, n'aurait même plus lieu d'être ! C'était ridicule !

Les elfes, peut-être par compassion, ou par dépit, acceptèrent de garder les prisonniers mais précisèrent toutefois que si la moindre preuve tangible était apportée quand à la duplicité des chefs du clan Helmael, ils feraient le nécessaire pour les faire bannir.

En se présentant directement, Antoine et Raphaël avaient accaparé l'attention des elfes. Et pendant ce temps là, seul Cernnunos et sa horde de lycan, incluant peut-être Garreth avec, entraient dans le palais.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk, Yin-Yang
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mai - 8:20
Suite au spectacle immanquable et incroyable que j'avais donné, j'étais devenu si énorme que dire que j'étais une cible était très loin de la vérité. Il suffisait à quelqu'un d'utiliser n'importe quel sort pour me toucher. Aussi, j'avais transféré mon essence, mon cœur, la source de mon pouvoir dans un endroit sûr. Le parc de Vodrel. N'ayant plus de cœur, je ne pouvais plus utiliser la magie, quel soit profane ou non, il me restait bien de brides de forces dans Yggdrasil, mais pas des tonnes. L'arbre géant resterait donc ainsi, trônant fièrement, tel un colosse inébranlable dans le quartier de De Rayem. D'ailleurs, cela me faisait penser à quelque chose. Mon utilisation de Dryade ayant été trop puissant, on pouvait dire que c'était moi qui étais responsable de la destruction des bâtiments. J'espérais que ce fait soit amputé aux vampires...

En utilisant les dernières ressources d'énergies de cette enveloppe Yggdrasil, je creusais l'arbre géant pour former des habitations.
Mesdames, messieurs, je vous présente le plus grand établissement de la cité, dépassant même l'académie, l'Hôtel Yggdrasil !
De quoi fournir un logis aux De Rayem ainsi qu'à ceux qui avaient vu leur maison détruite, par ma faute.

J'avais envoyé le clan Vinrod au Palais. J'avais presque utilisé tout mon potentiel magique pour envoyer un SOS. Mais je ne recevais plus rien. Comme si mon pouvoir avait été bloqué par un être supérieur à moi dans la magie. Je ne comprenais pas.

Qu'importe !

Quoiqu'il se passe au Palais, je suis sûr que Drake se faisait arracher bras et jambes...et tête.
Moi, il fallait que je revienne pour donner un rapport complet à Erion-sama.
Mais pour revenir, je devais repousser.
Encore une fois.

En quelques jours déjà, j'avais pratiqué ma technique « Résurrection » non pas une, mais DEUX fois. Ce qui était énorme. La troisième sera peut-être fatale, qui sait ?

Du côté de Horus, il avait mis en charpie son adversaire. La magir étant de soutien elle n'arrêtait qu'une fois à proximité.
Horus comme tous les oiseaux aimaient bien recueillir les objets brillants. Avec son bec il sait la gemme rouge.
Le faucon alla vers le parc puisqu'il avait senti ma présence.

La nuit tomba.
La journée passa.
Le clair de lune illuminait le parc.
Elle me baigna de sa clarté.
La petite pousse de mon cœur avait poussé, fleurie même.
Alors que ma main sortait de terre, je pouvais sentir que ma puissance s'était accrue.
Je pouvais sentir que j'avais acquis un nouveau pouvoir
Et je devais davoircun moyen de combattre avec cette gemme..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 22:19
Alrost se voyait maintenant pourvu d'un second sceau, blanc celui ci, englobant le premier sur son tibia. La première idée qui lui vint quand il avait senti la manœuvre de l'archange fut de répliquer physiquement, ou verbalement qu'importe. Problème étant, il n'avait ni l'énergie pour combattre un archange actuellement ni la puissance en temps normal. Surtout pas face à celui ci. De plus il s'était efforcé de ne pas ouvrir de conflit avec eux pendant si longtemps que ce serait un véritable gachis que de le faire maintenant. Pour la joute verbale, elle était futile. Quand un ange disait faire quelques choses, il n'y avait rien qui le faisait revenir en arrière. 

De toute façon, le temps qu'il réalise que l'action était en cours, il était trop tard. Alors que son énergie se faisait comprimer de force et qu'il tentait d'y résister autant qu'il le pouvait, Mickael durcit son regard envers lui. Il pouvait résister tant qu'il le voulait, cela ne le mènerait à rien d'autre qu'à perdre du temps et épuiser son énergie. Aucun n'autre choix que l'acceptation ne lui était offert. 

La douleur fut si intense qu'il en posant un genoux à terre, une main posé machinalement sur sa marque où tout son surplus d'énergie se concentrait. S'il n'avait pas été sous sa forme de diable et en plein usage de magie, la douleur aurait sans doute été moindre. Mais là c'était simplement intenable. Il ignorait comment ce second sceau fonctionnait mais ça lui prendrait de toute évidence un bon moment avant de s'habituer à sa nouvelle...puissance. 

Pourtant, il prenait conscience que venant de Mickael, il s'agissait d'un cadeau et non pas d'une sanction. Il aurait tout aussi bien pu mettre fin à ses jours sur le champ comme il avait tenté de le faire à plusieurs reprise. Jamais eu le temps de finir. Enfin n'exagérons non plus...Al avait du appeler deux ou trois grand maximum cet archange. Il n'avait jamais appelé d'anges ou presque simplement parce qu'il ignorait les spécialités des et des autres.  l’exception des archanges. 

Quant à Hedryan, Al n'eut pas le temps de saisir ses intention hostiles après sa libération. Et lors Mickael fut partit, il lui avait fallu un moment pour que son esprit reprenne sa souveraineté. Dommage pour le suceur, ses ordres venait de lui faire manquer sa plus grande opportunité de tuer Alrost qui aurait sans doute réagit trop tard ou pas efficacement. Al resta ainsi quelques instant, interdit. Nimwe ne l'approcha d'ailleurs pas à ce moment là. 

Le capitaine entendit la panique d'une demi ange qu'il observa depuis son état second. Garrett vint à sa suite, grognant à quiconque s'approchait de trop près de Cain. Cette bataille était à son sens au victoire. Pourtant, il avait le sentiment d'avoir perdu plus que ce que cette victoire venait de lui apporter. En dehors des pertes humaines dont, actuellement il se foutait royalement, on venait de lui apposer un sceaux d'une incroyable puissance qui scellait son outil de travail. Certes, il restait capable de magie. Mais il n'était pas idiot ni insensible! Il sentait la magie qui s'écoulait en lui en cet instant! C'était minable. Il avait envie de pleurer! Pleurer? Comment ça pleurer pleurer? Pourquoi nourrir cette émotion futile? Il n'avait pas envie de nourrir cette tristesse! Non! Pas non plus la rage qui y était mêlées pourtant! Pourtant, il la sentait cette rage et cette tristesse. Tellement fortement qu'il ne parvenait pas à les laisser de coté comme il le faisait pourtant quotidiennement. C'est pourquoi dans cet abcès de colère il se prit à hurler d'une voix grave: 

"NNNNOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNN !!! MICKAEEEEELLLLL? POURQUOI?????"

Ses yeux s'humectait légèrement même s'il n'en était pas à pleurer physiquement. 
C'est là que Ninwe revint et lui annonçat qu'il lui revenait de tuer Cain. Et puis quoi encore! Depuis quand décidait-il de ce genre de chose. Et pis qui étaient-ils pour lui dire ce qu'il devait faire!? Une part de lui le raisonnait. Il serait sans doute plus sûr de le terrasser maintenant. Après tout, même s'il revenait, il y aurait des séquelles et de fortes chances qu'il tourne vers le mal. Il en était parfaitement conscient. Mais la part de lui qui avait souhaité aidé l'adolescent à ne pas être l'esclave de son ancêtre et ne pas reproduire les mêmes erreurs, cette partie là se refusait purement et simplement à lâché le gamin de la sorte. 

Le capitaine dont la tenue était couverte d'entaille se releva avec quelques difficultés. L'adrénaline qui parcourait son corps ayant grandement décrue, ne coupant plus le signal nerveux de la douleur, il ne pouvait que payer le prix de l'intensité du combat passé. Il se lança un sort mineur de soin sur la blessure la plus grave et se dirigea vers le corps de Cain; quasi inerte. Dans le vide, son regard n'était ni froid ni bienveillant, mais intense empreint d'autant de colère que de dégoût de ce qu'il venait de subir. Il tint ce regard jusqu'à arrivé à deux pas de la plus grande victime du démon. Le lycan pourrait bien le mordre. Présentement, Alrost n'était pas vraiment là. Il n'avait jamais vécu une telle perte. Sa puissance bien sûr. Encore une fois peut importait le reste. Peut être cela venait-il de l'usage qu'il avait fait usage de magie négative ou/et de sa forme démoniaque longtemps maintenue. Qu'importe. Qu'importe...

Quand ses yeux vinrent se poser  sur Cain, il reprirent un semblant de présence tout en perdant légèrement leur intensité. Bien qu'il comprenait ce que faisait Jeliel, son présence seulement partielle ne lui permettait pas de réagir aux mouvements autour. Pareil pour les elfes et les vampires. Il avait vu et entendu et Hedryan se faire battre et l'espèce de marché proposé aux elfes en réparations des dégâts. Il n’était juste pas apte à prendre conscience. A laisser ces choses annexes prendre consistance dans son esprit. Il se baissa en regardant Garreth, ses yeux exprimant un semblant d'excuses maintenant qu'un maigre sentiment de culpabilité le traversa. 

"Les elfes veulent sa mort. Mais fais moi confiance, je le garderais en sécurité. Je te ferait parvenir un message dès que je sais ou je le cache." 

Sous le coup d'émotions fortes, ces mots n'avaient pas eu leur froideur habituelle mais avaient été empreint d'une certaine culpabilité doublé d'une bienveillance. ça restait assez relativement discret, mais c'était déjà beaucoup d'autant plus que pour une fois, son visage accompagnait ces subtilités dans son intonation. Il n'avait pas parlé fort et Garrett avait normalement été le seul à entendre. En tout cas, il serait le seul qu'il préviendrait. 

Après tout, si Al ne connaissait pas Jeliel, elle ne lui inspirait pas confiance. Le fait qu'elle se soit jeté avec cette espèce d'euphorie du désespoir sur les dernières étincelles de vie de l'âme du démon n'allait pas pour la défendre.

Qu'importe...A peine avait-il eu dit ces mots que sans lâcher Garett du regard, Al se téléporta avec le corps de Cain entre la vie et la mort. La fraction de seconde plus tard, Garett disparu de la même manière après qu'une espèce d'ombre mal formée fit comme un flash. En fait il s'agissait ni plus moins d'Alrost mais réapparu un trop court instant pour que l’œil humain puisse réellement discerné quoi que ce soit de clair.

Pourquoi Garett? Pourquoi le prendre avec lui? Pour s'occuper du gamin inconscient? Peut être était-ce pour avoir une certaine présence dans cet instant d'une détresse pour lui inconnue et invivable. Pour preuve, il irradiait toujours de lui une certaine absence. Et qu'était-il advenu d'Astoria et du reste du palais? S'il avait été interdit du palais, ce n'était pas sans raison, Drake avait attaqué, cela ne faisait aucun doute depuis le départ Avait-il peur de lui? Non Al ne craignait pas Drake...Enfin...Il ne l'avait pas craint, maintenant...Il n'en savait rien. Il ignorait l'étendue de sa puissance sans les réserves inouïes auxquelles la marques du diable lui donnait accès.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: Résidences-
Sauter vers: