:: PALAIS D'OPALE :: Trône d'Opale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coup d'Etat [Event trame]

avatar
Oracle
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Mar - 19:57


Le début de la fin


Moins d'une semaine s'était écoulée depuis l'évasion particulièrement périlleuse de Drake Leckard. Tous savaient qu'un démon l'y avait aidé et les rumeurs étaient allées bon train. Les vampires avaient été plutôt présents depuis, contrairement aux lycans qui s'étaient quant à eux totalement effacés et presque tous retranchés derrière les palissades de leur village en dehors de l'enceinte de Targatt.

Mais cette journée pluvieuse avait été différente de celles qui l'avaient précédées. Ce jour terne avait été particulièrement calme. Les passants évitaient de se déplacer ou se déplaçaient comme à pas feutrés et les conversations s'étaient mués en murmures soufflés à la va-vite dans l'embrasure d'une porte entrebâillée et qui se refermait aussitôt après.

Même les protecteurs qui jusque là patrouillaient ostensiblement semblaient pressés de finir leur garde et de laisser la suite à n'importe qui d'autre. L’œil suspicieux et la mine basse, ils se terraient pour la plupart dans la caserne en redoutant qu'on les appelle.

La cité était comme à l'arrêt. Elle retenait son souffle, et tous ses habitants faisaient de même. Le palais dans ces conditions ne faisait pas exception. Les serviteurs et domestiques s'étaient depuis longtemps éclipsés et il ne restait en ces lieux que la garde royale, la Régente et un jeune protecteur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La nuit était bien avancée et des plus sombres lorsque la brume tomba sur la cité, lui donnant un aspect des plus fantomatiques. Elle étouffait en parti le son des pas des personnes qui avaient commencé à gravir les marches menant aux portes du palais. Deux gardes s'interposèrent. Ils n'eurent que le temps de brandir leurs armes dans la direction des intrus et retombèrent en silence sur le sol trempé et froid. Pour qui savait observer, leurs yeux écarquillés devenus vides et l'absence de pouls parleraient d'eux-mêmes de leur toute nouvelle condition de cadavres.

Les silhouettes silencieuses les passèrent, l'un d'eux enjambant même un des morts. Aucun d'entre eux ne parlaient et leur cadence avait à peine été ralentie par l'ébauche d'altercation qui avait eu lieue. Elles s'immobilisèrent enfin une fois parvenus devant les portes du palais. L'un d'eux retira le capuchon qui dissimulait en partie son visage. L'obscurité latente était telle que seuls ses yeux ocres luisant de magie étaient visibles.

Spoiler:
Afin de conserver le rythme et permettre à tout le monde de répondre dans des délais convenables (3j max), nous invitons les joueurs à ne pas hésiter à raccourcir un peu leurs RP en cas de besoin.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Mar - 19:41
Le vieil homme n'avait pas perdu de temps depuis son évasion. Il avait renégocié certaines alliances et soigné un de ses alliés principaux, à savoir Caïn qui était sorti mourant des geôles après l'en avoir secouru. Grâce à ce dernier il avait aussi pu rencontrer Beleth et Tali, deux autres démons. Si Beleth s'était d'office désintéressé de ses manigances, Tali quant à elle avait trouvé ce jeu pour le pouvoir au sein de la cité des plus distrayants. Tellement d'ailleurs qu'elle avait même consenti à céder à Drake son jouet favoris, à savoir Joshua. Ancien protecteur de sa condition, Tali l'avait corrompu de sorte qu'il lui obéissait aujourd’hui comme l'aurait fait le plus loyal des limiers. Elle avait d'ailleurs commandé à Joshua d'obéir à Drake comme si il s'agissait d'elle. Le jeune protecteur avait acquiescé, le regard voilé par la corruption qui continuait à ronger son esprit. Le patriarche des Leckard connaissait bien ce sortilège et il trouvait étonnant qu'il soit encore actif. En général il se désactivait de lui-même une fois qu'il n'y avait plus rien à corrompre mais il fallait croire que ce jeune homme avait une volonté digne des plus grands paladins pour trouver encore un peu de force quelque part en lui pour lutter, même inconsciemment. Toutefois, Drake n'éprouvait aucune inquiétude. Si Joshua avait montré des signes de non-corruption ça se serait soldé par des moments de latence et de désobéissance. Ce qui n'avait pas été le cas à entendre Tali. Drake l'avait donc emmené avec lui en s'étant d'abord renseigné sur ses capacités. Ainsi, il pourrait prendre le contrôle du garçon en cas de besoin et utiliser selon ses préférences les aptitudes de ce dernier.

Mais pour l'instant, il devait se concentrer sur la tâche à venir et se faire confiance. Ses préparatifs étaient quasiment parfaits. Les vampires agissaient de leur côté et il avait même prévu un renfort ici en cas de besoin. Mais pour que le coup d'Etat prenne forme et suive le plan qu'il avait concocté depuis tant de temps, encore lui fallait-il achever les préparatifs, ce qui ne serait effectif que lorsqu'ils arriveraient au palais. Devant ce dernier serait suffisant.

Drake et Joshua s'étaient finalement mis en route. Tendit qu'ils avançaient vers le palais en se fondant parmi les ténèbres de la nuit, le clan Helmael faisait de même dans un autre quartier. Leur assaut monopoliserait les protecteurs. Ainsi il ne resterait à Drake à gérer que quelques gardes royaux. Autrement dit, une majorité de paladins.

En arrivant en vue du palais d'Opale, Drake posa la paume de sa main sur son torse. Une lueur violacée en émana alors. Il s'agissait d'un sort qui empêchait que l'on détermine son alignement. Qu'il s'agisse d'un sortilège ou d'une entité, aucun des deux ne parviendraient ainsi à déterminer si ils étaient "naturellement" opposés ou pas. Seuls les actes pourraient le lui dire. Le vieil homme toucha l'épaule de Joshua et lui apposa le même sortilège. Ce n'était pas grand chose mais il était connu pour être un homme précautionneux voir paranoïaque. Il était donc normal qu'il se prémunisse contre les sorts dont le type était justement celui qui lui avait valu son séjour en prison.

Et en faisant en sorte que Joshua y soit imperméable aussi, il aurait ainsi le loisir de ne pas se préoccuper de ce genre de détails et de pouvoir focaliser son attention ailleurs. Une dépense très faible en énergie mais pour un gain qu'il considérait comme primordial. Et puis, ils auraient l'avantage de l'initiative, autant donc ne pas se priver d'atouts complémentaires.

En arrivant au palais ils furent confrontés à une faible résistance. Deux gardes. seulement ? Ils devaient garder leurs forces en attendant leur offensive. Ils étaient donc moins stupides qu'ils y paraissaient. Toutefois, ils n'avaient presque aucune protection. Drake n'eut qu'à dévier un vaisseau sanguin au niveau de leurs cerveaux. Les deux s'écroulèrent sans que Joshua ou lui-même aient eu besoin de faire quoi que ce soit.

Drake enleva son capuchon, révélant ses yeux ocres. Il désigna les gigantesques portes devant eux à Joshua. Il savait quoi faire : les bloquer pour empêcher qu'on ne vienne les ennuyer trop "tôt", même si il y avait peu de chances que quiconque ait compris qu'ils étaient déjà là, il préférait encore une fois prendre plus de précautions que pas assez.

De son côté, le patriarche des Leckard, le regard fixe, mains jointes, s'était mis à incanter. Progressivement, une sorte d'anneau lumineux vert prit forme. L'incantation se poursuivit encore plusieurs longues secondes. A mesure que la magie s'accumulait, un anneau de même couleur était apparu au sol autour de Drake. Plusieurs autres avaient finalement pris forme tout autour, certains paraissant presque s'enchevêtrer les uns les autres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les cercles formaient un verrou magique qu'il étendit progressivement à l'ensemble du palais. Il s'agissait juste d'empêcher que des explanaires ou des hybrides d'extraplanaires tels que les semi-anges ou demi-démons par exemple, ne puissent venir l'ennuyer. Ils ne pourraient pas franchir la zone et le sort les expulserait du palais si ils s'y trouvaient à ce moment là. Ça éviterait qu'Alrost ne traine dans ses pattes... mais également Caïn en qui il n'avait pas la moindre confiance malgré le fait qu'il s'agisse d'un de ses alliés le plus puissant.

Drake pour ce sortilège par contre avait consommé pas mal d'énergie. Fort heureusement, Joshua et en particulier sa corruption encore active -donc qui générait de l'énergie- était une réserve parfaite dont il se servirait sans se faire prier. Le patriarche se redressa, ses yeux ocres vérifiant d'un coup d’œil que le sortilège tenait bien. Lorsqu'il s'en fut assuré, il remonta un pan de sa manche. Une rune était profondément inscrite dans son avant-bras.
Bien, donc tous les préparatifs étaient finalement effectués de leurs côtés.

Un nouveau signe de tête pour Joshua et un bref regard vers les ombres derrière lui. Un infime sourire germa sur ses lèvres. Drake tendit les mains vers les lourdes portes et d'un étaux télékinétique, en brisa les gonds. Après un grincement assourdissant, les portes tombèrent. Drake dut faire un saut sur le côté pour les éviter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joshua Weller
Protecteur - Mage 4e ordre
Race : Humain
Pouvoirs : Volonté et Bouclier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Mar - 22:50
Spoiler:
Désolé, je risque de suivre le conseil et de faire des messages plus courts que ceux de Drake x)

Cela faisait quelques mois que le bal d'Halloween s'était terminé et donc que la corruption qui le consumait avait pris un ascendant quasi complet sur lui. Certes quelques semaines plus tôt déjà il n'avait plus vraiment été lui-même et agissait de manière étrange pour qui le connaissait : agressive notamment. Mais ce n'était rien alors. depuis le bal, le peu qui lui restait de conscience avait sombré dans une dangereuse torpeur qui se solderait par la destruction de la personne qu'il avait été jusqu'alors si il ne faisait rien, ou qu'on ne le libérait pas. Ce qui n'était pas au programme compte tenu des derniers évènements.

Tali s'était amusée avec lui, notamment avec sa conscience qui s'était enfoncée dans un sommeil et seul l'inconscient de Joshua continuait de lutter un tant soit peu.

En attendant, le jeune protecteur agissait comme une toute autre personne et obéissait aveuglément à sa "maitresse", et par là même à Drake par extension puisque c'était là le souhait de la démone et que sa parole était d'or.

Joshua avait accompagné Drake jusqu'au palais d'Opale. Sur le chemin, le Leckard lui avait apposé un sort dont il ignorait tout mais puisqu'il ressemblait à s'y méprendre à celui qu'il s'était lui-même mit, il ne fit aucun commentaire, ne jugeant pas ça utile.

Il n'avait pas eu à bouger le petit doigt lorsque les deux gardes s'étaient interposés. Drake les avaient tués. Si Joshua avait encore eu une conscience active, outre que celle un brin sadique qui s'activait parfois depuis le bal, il aurait sans aucun doute été effrayé par la personnalité du vieil homme comme par ses capacités. Mais au lieu de cela il continua simplement son chemin et enjamba un cadavre pour approcher davantage des portes.

Finalement, Drake lui indiqua d'un signe de tête qu'il pouvait agir. Conformément à ce qu'ils avaient mis au point, ou plutôt à ce que Drake avait prévu pour lui, Joshua s'approcha des portes et tendit les mains vers elles, manifestant son pouvoir de création de champs de force pour faire en sorte d'empêcher les portes de s'ouvrir ou que quelqu'un les franchissent par magie.

Bras levés, le jeune protecteur se concentrait sur sa tâche tendit que Drake avait commencé à incanter. Progressivement, des lueurs vertes attirèrent l'attention de Joshua qui finit par tourner la tête vers le vieil homme. Plusieurs cercles verts tournaient autour de lui et s'agrandirent, s'étendirent pour encercler le palais. C'était... impressionnant, même pour lui qui n'était pas complètement "là".

Enfin, le Leckard lui fit signe d'arrêter, ce qu'il fit. Le champ de force se dissipa doucement, s'effritant. Le vieil homme aux yeux de démon -d'après l'expérience de Joshua en tout cas- tendit une main vers les portes et les gonds se disloquèrent complètement mais avec une facilité déconcertante. Ils tombèrent au sol dans un fracas métallique alors que les portes quant à elles basculaient doucement vers eux, tombant et libérant ainsi l'accès au palais. Dans un bruit assourdissant, les portes s'écrasèrent au sol.

Joshua monta sur le bois massif de la plus proche et tendit la main vers Drake, l'entourant d'un bouclier dont il se para également lui-même. Ils allaient pouvoir commencer. Joshua fit quelques pas pour pénétrer dans le palais mais s'arrêta en voyant des silhouettes venir dans leur direction. Malgré lui, un léger sourire fleurit sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Capitaine de la Garde Royale
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 0:41
L’heure était proche. Très proche et je le sentais bien. Depuis plusieurs jours je ne cessais de faire des allers-retours entre mon bureau, les appartements de la Régente et tous les points de défense du Palais. Les rumeurs, les dires et les murmures étaient bien trop nombreux pour que ce qui n’était il y a quelques temps qu’un mirage ne soit pas vrai aujourd’hui. Cependant, mes hommes comme moi nous commencions à souffrir du temps que cette « attaque » mettait à se mettre en œuvre. La fatigue, l’inquiétude, le stress rongeaient nos nerfs. La perspective d’une bataille au sein du Palais d’Opale combinée  à l’incapacité chronique de la Régente à trouver une solution, même s’il fallait que celle-ci soit musclée, à cette situation avait mis le moral de mes hommes en berne.

Le miens n’était pas dans une meilleure posture. D’autant que depuis l’affrontement avec Caïn et son doyen, je ne me sentais particulièrement pas bien. Une gêne, une insupportable infection qui, même si elle ne progressait presque pas, occupait une part importante de mon esprit. Quelque chose n’allait pas depuis cet instant où il avait posé ses lèvres dans mon cou. Une véritable peste qui restait là et progressait extrêmement lentement. Cette gêne érodait quelque chose avec une lenteur outrancière mais je savais que cette lenteur n’était pas un hasard : quelque chose chez moi ou dans mon comportement ralentissait la progression de cette infection. Cependant, je n’avais pas eu le loisir depuis l’affrontement de m’intéresser vraiment à cela. L’éventualité d’une guerre ouverte me prenait bien plus de temps que la possibilité que j’eusse contracté quoi que ce soit.

Je multipliais donc les allers-retours dans le trône d’Opale ce soir-là. La nuit était bien installée et la tension dans la ville était à son comble. Dans le Palais, le plus de mesure de sécurité avait été prises. Tout le personnel inutile, comme tous les soirs depuis plusieurs jours, avait quitté le Palais peu avant la tombée de la nuit. La Garde Royale patrouillait dans tout le cercle intérieur et seuls quelques éléments avaient été laissés aux entrées principales afin de donner l’impression d’une défense des murs extérieurs. Il fallait être fou pour le faire. L’effectif de la Garde Royale n’était pas en mesure de faire cela. Il fallait donc forcer les assaillants à pénétrer dans le Palais, à suivre les couloirs. Alors, leur nombre n’aurait plus aucune utilité car jugulé par les murs. Ainsi les points clefs à l’intérieur du Palais d’Opale étaient déjà sous bonne garde quand dans le fracas de l’ouverture de la grande porte du trône, mon second m’avertit de la destruction de la porte principale du Palais.

Le jour du jugement dernier était donc aujourd’hui. Soit, l’heure n’était plus au questionnement, mais à l’espoir que des jours de préparation allaient parvenir à maintenir en place la Régente et son administration.

J’ajustais la ceinture tenant mes rapières avant de m’avancer dans les couloirs avec mon second lui ordonnant de mettre la Régente sous bonne surveillance et de ne laisser personne l’approcher sans que je sois au courant. Pour ma part, j’allais tenir la première ligne. Du moins, c’est ce que j’aurai aimé penser car lorsque j’arrivais à la position où elle devait se trouver, je me rendis compte qu’en plus de ne plus être là, la première ligne de défense s’était jetée sur les débris de la porte et les deux individus s’y tenant. En un instant, la discipline sur laquelle je me reposais avait volé en éclat au profit de la rage du désespoir. Mais maintenant, ils étaient perdus. Il n’y avait aucun intérêt de les retenir car même s’ils revenaient, la position était déjà affaiblie.

Je jetais un regard froid à ceux qui s’étaient introduit par la grande porte, les deux mains sur mes rapières pour voir le déroulé de la situation et ainsi, adapter mes efforts défensifs. A cette distance, je pouvais facilement anticiper leur mouvement et me prévenir d’une attaque, même dérobée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Avr - 13:39
Le tout nouveau lieutenant du protectorat était de patrouille en cette soirée pluvieuse. Il prenait ça comme une punition. Pourquoi diable devait-il se farcir les trucs chiants ?! Il était passé lieutenant pour s'éviter ces corvées justement en les refilant aux autres. Mais en l'absence d'Alrost qui s'occupait de ratisser la cité depuis l'évasion de Drake dans l'espoir de le retrouver, c'était à lui qu'on avait tout refilé. Il ne s'était jusqu'alors pas douter à quel point ça pouvait être chiant de commander. Il en regrettait presque d'avoir été accepté. Si il avait su peut-être aurai-il du laisser cette place à la petite fille de Drake justement. Après tout elle l'avait laissée l'emporter sciemment.

D'ailleurs, il avait toujours trouvé ça bizarre mais n'y avait jamais réfléchi. Il se moquait des raisons de telles ou telles personnes. Il ne jugeait que les actes. Et encore... Sans doute moins sévèrement que le commun des gens ici puisqu'il avait la fâcheuse tendance à ne pas forcément suivre ce qu'ils jugeaient comme étant le "bon chemin". Mais trêve de tergiversations, revenons au présent : il pleuvait tellement que pour parler aux trois protecteurs qui l'accompagnaient ils devaient presque crier. Autant dire que ça coupait court aux conversations et qu'ils y avaient renoncé. En d'autres termes, il pleuvait, il avait froid et il se faisait chier à un point rarement atteint. Il aurait pu rester à la caserne mais la tension était telle qu'il avait encore préféré être dehors à faire quelque chose, même d'inintéressant que de rester là bas.

Ils auraient du être sur le qui-vive compte tenu de la pression mais Corvus était plutôt amorphe. Du moins jusqu'à ce qu'une lueur verdâtre illumine en partie les cieux. De là où ils étaient, ils ne pouvaient percevoir que faiblement la lueur mais de toute évidence, elle émanait d'un ou deux pâtés de maisons plus loin. Donc du centre de la cité... Il réalisa après quelque secondes qu'il s'agissait plus ou moins de la position du palais.

Corvus se tourna vers un de ses hommes. Un dénommé Ethan. Il n'était pas une flèche mais avait des pouvoirs des plus utiles et aimait rire aux dépends des autres presque autant que lui.

"On va au palais ! " Lança-t-il assez fort pur être entendu par ses trois autres compères.

Ethan acquiesça et traça une rune dans les airs. Un sort de mobilité et de vitesse. Il était le seul à pouvoir les combiner aussi vite dans la petit groupe et les runes l'y aidaient fortement. Les quatre protecteurs virent leur vitesse de course décuplée et parvinrent au palais en une petite minute pour un trajet qui aurait du leur prendre en général au moins quatre. Un gain de temps relatif mais Corvus ne pouvait décemment pas se laisser reprocher après qu'il n'avait pas fait tout ce qu'il fallait pour arriver vite. On ne savait jamais ce qu'ils allaient trouvé. La pensée qu'il était déjà trop tard lui traversa l'esprit.

Au bas des marches les protecteurs étaient abasourdis par la puissance du sort qui entourait le palais. Ils en ignoraient l'effet mais pour lancer un sort sur une telle zone il fallait que la puissance du jeteur de sort soit conséquente. Et les rares personnes qui en avaient la capacité étaient aussi rares que connues de toute la cité. Mais pour ce qui était des personnes de ce groupe qui auraient voulu s'en prendre à la Régence il n'y en avait que trois connues et tous faisaient parti des Leckard.

Les protecteurs dégainèrent leurs armes. Pour Corvus il s'agissait d'une rapière épaisse et d'un poignard. D'un signe de tête, il leur fit signe et tous se mirent à gravir les marches rapidement. Ils finirent par discerner plusieurs silhouettes. Les plus proches étaient celles de deux hommes. Corvus plissa les yeux comme pour les identifier. Il écarquilla les yeux en comprenant qu'il s'agissait de Drake mais son étonnement était allé encore plus loin lorsqu'il avait reconnu son ancien compagnon d'arme : Joshua. Il avait disparut depuis des mois. Que faisait-il là ? Etait-il ensorcelé ? Il venait d'une cité qui avait été prise par les démons. Pourquoi les aider maintenant ? Certes Drake était humain à ce qu'il paraissait, mais compte tenu de ses compétences comme de ses choix, Corvus doutait qu'on puisse encore le considérer comme un vulgaire humain. Les pouvoirs de Joshua semblaient avoir grandit aussi... Corvus aurait reconnu ses boucliers et champs de force entre mille et là, ceux-ci protégeaient Joshua et Drake.

Les protecteurs qui accompagnaient avaient visiblement tilté également et compris de qui il s'agissait. Les portes du palais avaient été littéralement arrachées de leurs gonds. Mais l'entrée était gardée par la garde royale. Avec de la chance ils n'auraient pas trop à intervenir. Toutefois, tant qu'ils n'étaient pas dans le palais, Corvus considérait que c'était de son ressort.

Corvus fit signe à Ethan de rester en retrait. Il savait ce qu'il avait à faire. Les autres aussi. Ils se mirent en position. Corvus devant, les deux autres de chaque côté, un peu en retrait, comme une pointe de flèche. Le sort de vitesse toujours actif, Corvus voulait tenter de prendre par surprise Drake et Joshua. Après tout, la pluie couvrait pas mal de bruits et leur attention devait être fixée sur la garde royale et plus particulièrement son capitaine.

Tendit qu'ils filaient rapidement vers les "ennemis de la cité", Corvus se prit à penser qu'il pouvait peut-être faire quelque chose pour celui qui était son ami. Peut-être y avait-il moyen de parler à Joshua ? De le faire changer d'avis ? Mais si il était sous le coup d'un sortilège ce ne serait qu'une perte de temps. Finalement Corvus jugea qu'il était préférable de ne pas laisser d'opportunité à Drake de retourner la situation à son avantage et de les attaquer donc tous ensemble.

En approchant, le pouvoir de Corvus mit à jour son échelle de puissance selon les personnes qui l'entouraient. Drake devait être réellement puissant pour qu'un tel pic d'énergie le saisisse de la sorte.  Ca lui en avait presque donné le tournis. Toutefois, il gravit les dernières marches et se rua sur Joshua. Le calcul était simple. Il le mettrait hors d'état de nuire et Drake perdrait ainsi une partie de sa protection. Ce serait un début. Les deux autres protecteurs prêtèrent main fortes aux membres de la garde royale déjà à l'assaut et s'attaquèrent à Drake directement, le premier tenta de lui porter un coup d'estoc direct vers l'emplacement du cœur alors que le deuxième profita de la pluie et de maitrise relative de l'eau pour faire converger vers lui des pics de glace créés par les flaques d'eau au sol.

Corvus se contenta d'appliquer un sort sur sa rapière censé renforcer l'effet perçant afin d'essayer d'atteindre Joshua au travers de son bouclier. Il ne visait pas un point vital mais une artère. Si il parvenait à l'atteindre, le saignement le mettrait hors d'état de nuire en quelques secondes.

En attendant Ethan en retrait boostait les capacités physiques des protecteurs présents. Il ne pourrait pas le faire indéfiniment mais il tiendrait bien quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Avr - 22:52
La Régente avait été horrifiée d'apprendre l'évasion réussie de Drake Leckard. Elle avait évidemment tout fait pour n'en rien montrer mais au fond elle avait peur. Pas vraiment pour elle. D'une certaine manière elle s'était attendue depuis le début à devoir l'affronter. Mais jamais elle n'avait cru pouvoir perdre certaines des grandes familles et assez du peuple pour craindre une guerre civile. Elle s'attendait presque à voir le peuple qu'elle avait si ardemment défendu prendre le palais d'assaut pour la forcer à abdiquer.

Quelques jours s'étaient passés depuis et Alrost était finalement revenu vers elle. Les nouvelles qu'il apportait n'étaient pas des plus utiles. Du moins rien qu'elle ne sache pas déjà et rien de très reluisant. Il avait échoué à stopper Drake ou Caïn et ceux-ci étaient introuvables.

Elle n'avait pas eu le temps de lui donner ses nouvelles directives qu'une décharge de magie avait éjecté Alrost du palais. Une magie d'une puissance considérable et dont Astoria connaissait l'émanation. Drake. Il arrivait. C'était donc le moment. Pourtant il était quasiment seul. Nulle foule avec lui, nulle plèbe qui serait venu l'assister dans sa tâche. Et étrangement, elle présageait qu'il avait choisi ce moment -en pleine nuit- pour une raison bien qu'elle ne la connaisse pas.

Un bruit assourdissant fit trembler quelques murs comme si des choses très lourdes étaient soudainement tombées. Il fallait qu'elle se dépêche.

Résolue, elle laissa tomber sa chemise de nuit, s'attacha les longs cheveux blonds en une queue de cheval et revêtit son armure. De même si elle avait coutume de mettre son armure sur une sorte de longue jupe, cette fois-ci elle ne s'en était pas encombrée lui préférant un pantalon de cuir sur lequel de lourdes jambières y étaient venues se lacer.

La femme troqua son épée pour une masse d'arme lourde bénie et dont des runes étaient gravées dessus, un travail unique réalisé par le plus fameux des armuriers nains, et accessoirement, paladin lui-même.

Il était plus que temps qu'elle ne règle le problème qu'était devenu Drake et la plupart des membres de sa famille.

Sortant de ses quartiers, elle tomba sur le seconde de Wilhelmine qui l'enjoignit à ne pas se mettre en danger, à rester à l'arrière. Ce à quoi elle répondit froidement qu'il en était hors de question et qu'elle était dans ces lieux la paladine la plus puissante. Une force que seuls les fous voudraient laisser en retrait face à un archimage de la sorte de Drake Leckard.

Elle parvint dans le hall une minute plus tard. Wilhelmine était déjà là, bloquant l'accès au palais, de même que le reste de sa garde personnelle.

Plus loin, dehors, derrière la ligne de gardiens elle discernait au travers de la pluie Drake Leckard, ses yeux jaunes luisant dans le noir comme ceux d'un prédateur. Il était accompagné d'un protecteur à en juger par son uniforme, qu'elle n'avait jamais rencontré.
Un protecteur ? Ils avaient donc trahis le pouvoir en place ?

Elle eut la réponse la seconde suivante en voyant quatre protecteurs s'attaquer au duo que formaient Drake et Joshua. Ils étaient complètement fous de s'attaquer ainsi à eux. Le vieil homme ne se ferait pas avoir par une attaque aussi simpliste. Ils allaient se faire tuer. Elle remarqua également quelques soldats de la garde royale en train d'attaquer. Malgré leur grande compétence, Astoria doutait qu'ils réussissent à l'abattre aussi simplement et espérait pourtant à la fois que ça se produise.

Mais peu encline à laisser des innocents se faire tuer pour rien, elle fendit les rangs de sa garde personnelle pour que Drake puisse constater son arrivée et libéra son aura à son tour, signe de sa détermination et de son aptitude au combat. Ca ne ferait pas plaisir à Wilhelmine mais ensemble elles avaient davantage de chances de le faire tomber.

Contrairement à la plupart des protecteurs et même de la majorité des guerriers en général qui privilégiaient leur mobilité, Astoria était en armure lourde à la manière des maîtres paladins. Toutefois, croire qu'elle serait plus lente à se déplacer était une erreur.

Elle prit une inspiration et se mit à parler fort et audible pour que Drake l'écoute. Peut-être qu'il se ferait avoir par un des protecteurs ou membres de la garde royale alors que son attention serait tourné vers elle ?

"Drake Leckard, vous avez été déclaré ennemis de la cité vous et la majeure partie de votre famille. Vous avez jusqu'à l'aube pour quitter Targatt et ne jamais y revenir sous peine de mort."

Elle marqua un temps de pause pour le laisser assimiler la chose avant de reprendre.

"Si vous causez le moindre tort à un habitant durant ce laps de temps vous serez arrêté et exécuté sur le champ."

Astoria lui laissait une dernière chance. Bien entendu, il y avait peu de chances qu'il obtempère mais il était seul, pour ainsi dire et cette petite démarche lui laissait le luxe de donner ses ordres à ses troupes tout en légitimant officiellement toute action contre lui. Bien qu'il y ait déjà des milliers de raisons pour agir immédiatement, elle ne pouvait s'empêcher de faire cette dernière tentative pour le ramener à la raison et lui faire réaliser que si il échouait, ce n'était pas que lui qui trinquerait mais également toute sa famille.
Spoiler:
Désolée j'avais mal lu un passage j'ai rectifié mon message.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Avr - 11:09
Le vieil homme était plutôt confiant sur la suite des évènements même si il se doutait qu'ils s'étaient peut-être préparés à sa visite qui n'avait rien de courtoise. Il espérait même que ce serait le cas. Ca faisait tellement longtemps qu'il ne s'était pas lâché qu'il avait d'une certaine manière assez hâte de pouvoir se lâcher un peu. Après tout, sa lignée était issue d'un démon à la base, il supposait qu'en fin de compte ça avait du altérer leur sens de la "justice" et tout un tas de petites choses comme le fait que presque tous ceux de sa lignée adorait combattre. Malheureusement, ils ne pouvaient rarement le faire autant qu'ils l'auraient souhaité. un conflit était donc la meilleure chose qu'il pouvait leur arriver. Et c'était d'autant plus vrai que c'était eux qui l'avaient provoqué et que l'enjeu était tout simplement leur succès ou leur mort. Une motivation supplémentaire en quelques sortes.

Drake, bien qu'il soit sans aucun doute le moins sanguin de sa famille, restait ravi de la tournure des évènements. Son sortilège avait parfaitement fonctionné ainsi ni Alrost ni Caïn ne viendraient se mettre sur son chemin, car oui, bien qu'ils soient alliés avec le démon, il ne lui faisait aucunement confiance. Bien au contraire.

Étrangement il faisait davantage confiance à Joshua bien que son état le rende un peu instable. Mais jusque là il avait su se rendre utile et comprendre ce qu'il lui fallait faire. D'ailleurs, au moment où Drake avait arraché les lourdes portes de leurs gonds et les avait faites tomber, l'humaine corrompu lui avait apposé un bouclier.

Derrière les portes, des silhouettes à l'intérieur du palais se mouvèrent et certaines quittèrent leur rang pour fondre sur lui. Un léger sourire prit forme jusqu'à ce qu'il sente également la présence de protecteurs derrière eux. Une attaque coordonnée ? Ca aurait été un comble mais pourquoi pas.

Il avait plusieurs options pour se débarrasser de toute la clique de bien-pensants. Drake ne bougea pas, il n'en avait pas besoin. L'épée du premier protecteur rebondit sur le bouclier que Joshua lui avait apposé. Les pics de glace s'y brisèrent, comme la plupart des attaques des membres de la garde royale à ceci près que l'un d'eux avait tenté de lui assener un choc mental. belle tentative. C'était effectivement une des seules magies qu'un tel champ de force ne pouvait pas bloquer mais c'était aussi la magie préférée de Drake qui renvoya le choc à l'envoyeur mais en appliquant une pression bien plus grande juste histoire de lui montrer ce qu'était censé faire une véritable attaque mentale.

Le soldat porta une main à sa tête et s'écroula. Le vieil homme était forcé d'admettre que les boucliers de Joshua étaient vraiment parfaits. Toutefois il se faisait attaquer aussi ce qui était hors de question.

Le patriarche tendit la main vers Corvus et l'emprisonna dans un étau télékinétique qui l'empêchait de faire tout mouvement. Il avait compter le broyer entièrement et le tuer sur le coup, d'ailleurs il avait commencé à lui comprimer la cage thoracique au point qu'un craquement audible survienne, mais Drake fut interrompu par l'insistance des gardes royaux restant comme celle des deux protecteurs les plus proches.

Et puis Astoria venait d'arriver comme le lui signala son aura et sa voix qui retentissait difficilement compte tenu du bruit presque assourdissant de la pluie qui continuait à tomber. Il lui répondrait dans une seconde.

D'un geste négligent, il rejeta Corvus au bas des marches pour se concentrer sur le reste de ses assaillants. Il frappa du pied le sol mouillé qui se changea en glace. Une glace rampante qui emprisonna en quelques instants les jambes de ses agresseurs. Il aurait tout aussi bien pu tous les tuer par des chocs mentaux mais ça enverrait le mauvais message à la population. Ceci dit, il le ferait sans scrupules si ils s'évertuaient à continuer à se mettre en travers de son chemin.

En utilisant un mélange de télékinésie et de lames de vent, il profita du manque de mobilité des gardes et protecteurs pour graver profondément dans leur chair une marque qui ressemblait fort à l'emblème des Leckard. Évidemment, armés jusqu'aux dents et protégés par leurs armures tels qu'ils l'étaient, Drake fit les marques aux endroits les plus faciles d'accès ou dénudés : cou, jambe non recouverte d'armure, avant-bras non protégé etc.
Il était temps qu'il se lâche un peu et montre de quoi il était capable à tous ces idiots. Après tout, il était un bien meilleur choix que la régente dans la gestion de la cité.

Les marques se mirent à luire doucement, un halo bleuté émanant d'elles. Le sort de domination de masse était actif. Les trois gardes royaux et les deux protecteurs cessèrent immédiatement leur attaque. Drake les libéra de la glace et ils vinrent se placer aux côtés de Drake qui, toujours au centre de son bouclier, s'était même permis de croiser les bras un instant, en signe ostensible d'ennui.

En réalité, pour contrôler à peine 5 personnes il aurait tout aussi bien pu le faire normalement, en prenant le contrôle de ces derniers un par un. Mais la marque lui permettait de pouvoir se concentrer ailleurs en même temps et de ne pas risquer qu'ils ne résistent. Et puis le sort étant actif. Si il apposait de nouvelles marques, les nouveaux marqués tomberaient immédiatement sous son emprise, ce qui serait un gain crucial.

Drake fit quelques pas vers le hall, son regard rivé sur la Régente et la capitaine de sa garde personnelle.

"Donc j'ai jusqu'à l'aube pour parvenir à mes fins."

Un sourire malveillant découvrit ses dents.

"C'est plus que suffisant." Conclut-il.

Les soldats sous le contrôle de Drake s'élancèrent pour attaquer les gardes royaux. Il s'occuperait personnellement de la capitaine, de son second et de la paladine.

"Joshua, finis le dernier protecteur et rejoins moi."

Drake dissipa le bouclier de Joshua et écarta les bras de chaque côté de lui en guise d'ultime provocation. Sans le savoir il imitait à la perfection le démon Caïn.
Le patriarche venait de franchir les portes. A peine arrivé au sec, un cercle de feu se matérialisa autour de lui.

"Ne soyez pas timide."

Un appel au combat, à régler cette situation dans le sang, comme il aimait le faire. Jugeant que ça tardait un peu trop à son gout, le cercle de feu se mit à pulser comme l'aurait fait un véritable coeur, quelque chose de vivant, qui respirait. Le cercle semblait s'étendre et se contracter autour du vieil archimage selon un rythme bien défini.
Finalement après quelques "battements", le cercle de feu se déploya et envoya une réplique brûler tout ce qui se trouverait sur son chemin, calcinant sans mal la chair qui entrerait à son contact ou trop à proximité et embrasant les tentures et quelques parties en bois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joshua Weller
Protecteur - Mage 4e ordre
Race : Humain
Pouvoirs : Volonté et Bouclier
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Avr - 19:16
Alors que Drake et lui avaient commencé à avancer vers l'intérieur du palais, ils avaient d'u s'interrompre à cause de quelques soldats de la garde royale de la Régente.D'abord en ligne, ils avaient fini par foncer vers eux. De même que des protecteurs.

Tous s'en prenaient à Drake. Presque tous. Corvus Downclaw avait décidé de le prendre à parti. Joshua sans qu'aucun sentiment ne traverse ses yeux avait regardé son bouclier commencé à être percé par le protecteur qu'il avait jadis connu. Le jeune humain inclina la tête sur le côté, dévoilant les restes de sa corruption, des nervures noires qui s'étalaient sur tout son cou et en fait sur l'ensemble de son corps.

"Corvus..."

C'était davantage une constatation qu'une véritable invitation à parler. Mais son bouclier avait bel et bien été percé. Il avait été un peu négligent en ne renforçant que celui de Drake et s'en mettant un mineur en étant persuadé qu'il ne serait pas pris pour cible. Il fallait croire qu'il était un ennemi au même titre que Drake finalement. Ca ne lui faisait ni chaud ni froid.

Mais quelque chose en lui commençait à s'amuser, doucement mais surement. Ce sentiment bataillerait pour remonter à la surface comme la finalité de la corruption que le rongeait depuis des mois. Quand ce serait le cas, c'était un tout autre "Joshua" qui se donnerait en spectacle.

D'un geste, l'ancien protecteur emprisonna l'épée de Corvus dans un de ses champs de force. l'idée de base était de priver son ancien compère d'une de ses armes et de l'empêcher de retirer son bras. Toutefois Drake en décida autrement et s'était mit à compresser Corvus pris dans on étaux télékinétique. En entendant le craquement des os du lieutenant du protectorat, Joshua ne put s'empêcher de sourire d'un air cruel. Si autrefois il avait détesté plus que tout de voir la souffrance des autres, c'était du passé aujourd'hui. La bonté qui l'avait composé n'était plus.

Finalement, Corvus fut arraché à son bouclier et fut projeté dans les airs jusqu'à retomber vers le bas des marches du palais. C'était un beau vol. L'atterrissage lui ferait sans doute bien mal. Bien qu'il meure d'envie d'aller voir ça, il se contenta de reporter son attention sur Drake, se désintéressant des deux derniers protecteurs, Ethan resté en retrait pour boosté ses camarades, et Corvus.

Le chef des Leckard venait d'emprisonner les soldats dans la glace et de leur graver à même la peau des marques étranges. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, ces marques semblaient leur avoir fait gagné la cause de Drake car ils se rangèrent à leurs côtés.

La régente était arrivée entre temps, de même que toute une clique de gardes royaux. Ca n'avait pas eu l'air d'effrayer le vieil homme qui s'était même avancé sans protection. Joshua détestait que l'on dissipe ses boucliers. Mais Tali lui avait dit d'obéir donc il le ferait.

Joshua avait fait un pas pour lui emboiter le pas mais Drake lui intima d'aller s'occuper de Corvus. Soit, mais il s'occuperait aussi d'Ethan avec dans ce cas.

Il se détourna de Drake qui marchait dans le palais et des soldats sous son contrôle qui avaient commencé à attaquer les soldats royaux qui restaient sains d'esprit, ou plutôt "libres" d'esprit pour se concentrer vers ses cibles.

L'humain tendit la main vers Ethan tout en s'approchant des marches à l'autre bout de la petite esplanade. Un champ de force apparut autour de lui. Joshua fit en sorte de vider tout l'oxygène de l'intérieur du bouclier. Le protecteur finirait par étouffer et mourir. Une fin digne d'un protecteur.
En arrivant au pieds des marches, il regarda Corvus en contrebas. Oh oui, ça devait lui avoir fait mal.

Le sourire dont il ne s'était jamais complètement départi s'élargit davantage. Savoir qu'il souffrait le mettait en joie. Il le tuerait lui aussi mais blessé comme il l'était il ne pourrait sans doute pas faire grand chose contre lui. Ainsi peut-être pouvait-il se permettre de jouer un peu plus avec lui avant de l'achever ? oh oui. Il en avait trop envie pour se retenir maintenant qu'on lui laissait un peu de liberté.

Il enserra ses mains et ses pieds dans de petits champs de force pour l'empêcher de bouger et le forcer à lui faire face si ce n'était pas déjà le cas. Il le souleva d'une trentaine de centimètres dans les airs. Juste pour faire en sorte qu'il ne touche plus le sol et commença à descendre les marches pour le rejoindre. Au passage, il sortit sa propre dague.

"Une préférence sur l'organe que je vais t'arracher en premier ?"

Oh bien sur, il ne s'attendait pas à une réponse et d'ailleurs il n'en avais pas vraiment besoin. C'était davantage une question rhétorique qu'autre chose. Pour le lui faire comprendre, il lui planta profondément le couteau dans la cuisse.
Ensuite, peut-être qu'il lui ouvrirait la cage thoracique lui-même pour vérifier si ses côtes étaient bel et bien cassées. Ah moins qu'il ne finisse de les fracturer une à une ? Oui... ca pourrait être amusant tout cela...

Le Joshua qu'il avait connu n'était plus là. Absent. Corrompu. Il avait été remplacé par un fou sadique mais toutefois obéissant, signe évident de la manipulation dont il était victime et que même sa "volonté à toute épreuve", n'avait pu qu'endiguer 7 mois durant. Il avait toutefois finit par y succomber presque totalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Capitaine de la Garde Royale
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 19:03
La situation n’était pas le moins du monde à l’avantage de mon corps. Il fallait être fou pour sous-estimer la puissance de Drake Leckard et par conséquent aller à sa rencontre avec l’ambition de pouvoir le blesser ou le vaincre. Il valait mieux, du moins cela était mon opinion, former une bonne défense, commencer une guerre d’usure face à l’ennemi qui, malgré sa puissance démesurée, ne saurait tenir éternellement contre un mur de garde constammnt alimenté via les troupes restées en réserve dans le palais.

Il était malheureusement loin le temps où il était possible de constituer une réserve digne de ce nom. Aujourd’hui la garde n’était de 300 à 350 soldats, pas plus. Et la multitude des points d’entrée, même si la muraille extérieure du palais était abandonnée, laissait au mieux 70 hommes pouvant venir colmater une brèche dans les défenses avant de contre attaquer. Fort heureusement, la ligne secondaire faisant face à la porte d’entrée fracassée par les soins de Drake et un de ses sbires n’avait pas encore était atteinte et des renforts paraissaient inopportuns.

« GARDES ! Serrez les rangs, formez la phalange ! Que tous le monde se mette en position ! »


Les lourds boucliers de la deuxième ligne percutèrent le sol avant de se coller l’un contre l’autre, lances pointées vers l’extérieure tandis que je me tenais entre les Gardes Royaux pouvant user de magie à distance et protéger leurs camarades au bouclier. La formation était parfaite, d’une discipline impeccable et au vu de la durée potentielle du combat, les Gardes Royaux en auraient besoin. D’autant que les plus indisciplinés du corps leur donné un bon exemple des conséquences du fait de s’aventurer hors des rangs.

Sans aucune difficulté Drake manipulait ces soldats un peu trop impétueux et les Protecteurs qui s’étaient mêlés à cette affaire à ma plus grande surprise. La chance avait fait que leur attaque fut simultanée. Mais la chance n’avait pas sa place dans une bataille et un soldat en dehors du rang était un soldat mort. Ainsi je ne donnais aucun ordre pour aller soutenir ces soldats. Il fallait bloquer l’entrée et garder la Régente en sécurité.

Je faisais suffisamment à ma seconde pour que ce soit le cas. Dans un premier temps, je crus que c’était bien le cas, malgré le bruit de la pluie entrant dans le hall, il était difficile de ne pas entendre le son d’une armure lourde en mouvement. Sans aucun doute ma seconde. Les mains dans le dos, attendant patiemment que Drake daigne tester les défenses du palais, je tournais la tête pour constater avec stupéfaction que ce n’était pas elle, mais bel et bien la personne qui n’aurait JAMAIS dû être là, en première ligne. La Régente en personne sur le front donc. Avait-elle perdue l’esprit ? N’avait-elle pas conscience du fait que mettre sa vie en danger ne pouvait rien apporter ?

Je restais silencieuse en la voyant. Si elle était là, elle serait impossible à raisonner et il me fallait donc rester prêt d’elle et alors qu’elle observait Drake et son sbire malmener les protecteurs et les gardes royaux, je pris mes dispositions pour que ma seconde assume le commandement dans le cas où je devais monter au front pour défendre la Régente.

Le déferlement de l’aura de la Régente suivit de son mouvement en avant me montrait bien qu’elle n’avait pas l’intention de rester en arrière. Dès son premier pas en avant, les Gardes Royaux s’écartèrent pour laisser l’espace d’un homme entre eux. Les boucliers crissèrent sur le sol pour ouvrir la muraille humaine à la Régente avant de se refermer avec le même son derrière moi. Je le suivais comme son ombre et quand elle s’arrêta, je tirai mes rapières hors de leur fourreau, sans pour autant laisser émaner outre mesure mon aura. L’habitude certainement.

Ce qui me surprit, c’est l’ultime alerte faite par la Régente à Drake. Même si cela pouvait être compréhensible, là, il venait de briser la porte d’entrer en plus d’avoir pris le contrôle de cinq soldats d’élite. Ce n’était certainement pas maintenant que ce putschiste allait s’arrêter.

« Vôtre Majesté, ces hommes sont perdus et ici vous prenez trop de risque, je vous demande de revenir derrière la phalange de la Garde Royale… maintenant ! »

Le maintenant se fit précipité car après avoir matérialisé un cercle de feu au sol, Drake laissa une onde de choc mettre le feu à la moindre matière inflammable dans le grand hall. Les Gardes Royaux ne risquaient pas grand-chose face à une telle attaque mais la Régente et moi-même qui étions face à Drake, nous risquions gros. Toutefois, j’espérais que la Régente sache bouger assez vite pour tenter d’échapper à l’onde. Pour ma part, je reculais grâce à Leichtigkeit pour profiter de la protection de mes hommes et ainsi m’éviter de mauvaises brûlures en m’appuyant sur l’un des boucliers.

« Votre Majesté c’est un ordre ! Revenez ici ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 22:16
Pendant une seconde, un très court instant, Corvus avait cru qu'ils y parviendraient. Les attaques étaient plutôt bonnes quand on y pensait. Et il était tout aussi rare qu'un bouclier tienne en subissant autant de dégâts. Non ce n'était pas vrai. Simplement, il y a quelques mois, Joshua produisait effectivement de très bons boucliers mais pas aussi... balèzes. Corvus avait cru qu'ils pourraient passer outre en quelques attaques bien ciblées mais c'était une erreur. Il avait déjà de la chance que sa lame renforcée ait pu commencer à passer au travers. Mais Joshua l'avait stoppé. Le lieutenant du protectorat se demandait comment le briser pour pouvoir atteindre celui qui se cachait dedans. Mais sa réflexion fut vite interrompue.

Pendant une seconde, Corvus avait espéré que Joshua redeviendrait lui-même. Qu'il se joindrait à eux. Qu'il se rebellerait contre le vieil homme. Mais en fait il n'avait fait que jouer avec lui, l'induire en erreur avant de bloquer sa lame.
Le lieutenant du protectorat n'avait pas eu non plus le temps de forcer pour la retirer qu'il s'était senti totalement oppressé et incapable de bouger.

Un étau télékinétique. Il paraissait évident qu'il devrait remercier Drake pour ça... Si il survivait en tout cas car la pression s'était accrue presque immédiatement après. Une once de peur pointa dans son regard. Dans son esprit, il n'était plus soudainement qu'un mort en sursit. Et autant il adorait se battre, autant il détestait risquer la mort pour autant. Du moins il détestait se rendre compte que sa mort arrivait. Le visage crispé par la douleur, Corvus tenta de briser l'étau mais de toute évidence, il restait nettement moins puissant que le vieux Leckard dans ce domaine et n'y parvint pas. Finalement, l'instant suivant c'est un bruit d'os cassé suivi de sa douleur cuisante et caractéristique qui lui arracha un cri. Toujours incapable de faire le moindre geste, il se sentit projeté dans les airs comme on l'aurait fait d'une poupée de chiffon.

Il retomba bien plus loin et très lourdement contre les marches, sa tête heurtant le sol, et finit sa course en roulant au bas des dernières marches en lâchant une plainte de douleur à son terme. Le souffle court autant à cause de l'écrasement dont il avait été victime qu'à cause de l'émotion -il avait plus ou moins eut la peur de sa vie-, le choc et la douleur le taraudaient tellement que sa vue se troublait par instant et que son équilibre semblait vraiment perturbé. Quoi qu'il en soit il était vraiment sonné. Et puis après tout, il n'avait encore jamais eu d'os brisés. On lui avait bien dit que ça faisait mal mais c'était la première fois qu'il l'expérimentait. Il tenta de se relever avec une infinie précaution et mit quelques instants de plus à comprendre ce qu'était le liquide carmin qui coulait sur un de ses yeux. Il essuya le sang d'un revers de manche en lâchant un juron et en chancelant. Sa main droite vint se placer sur l'endroit le plus douloureux, comme pour tenter de l'apaiser.

Corvus redressa la tête vers le sommet des marches pour voir Ethan venir vers lui. Et s'arrêter soudainement. Ce n'était pas bon signe ça... Mauvais pressentiment qui se confirma lorsque le reflet d'un champ de force lui confirma que son compagnon était emprisonné. Bon, si ce n'était que ça... ça irait sans doute. La silhouette de Joshua se détacha. Il souriait. Corvus fronça les sourcils. Ce n'était plus Joshua. Juste un ennemi qu'il devrait détruire. Un mouvement dans la bulle d'Ethan attira son regard. Le protecteur gesticulait et venait de tomber à genoux en se tenant la gorge. D'après l'air hagard et sa bouche grande ouverte, il avait l'air d'être en train de chercher de l'air. Il étouffait. Le jeune homme fit un pas et gravit la première marche, la douleur déforma ses traits et il abandonna l'idée d'en monter davantage.  

Il devait faire quelque chose. Corvus tendit la main vers la silhouette de Joshua et en appela à la foudre. L'idée c'était de le griller sur place. Mais sa vue se troublant par moment, tout comme son équilibre, il rata son coup. Il avait raté cette opportunité comme le lui confirmèrent les champs de force qui apparurent au niveau de ses pieds et poings. Encore une fois il s'éleva un peu dans les airs et encore une fois ce n'était pas de son fait. Positionné de force en croix, bras écartés, Corvus reporta son regard grisâtre sur Joshua qui venait de sortir une dague. Bon, pas besoin d'être un génie pour comprendre ce qu'il allait se passer...

Malgré la peur qui lui nouait les entrailles, Corvus se força à sourire à la réplique de son ancien camarade et même de lâcher un ricanement bref. Pour qui ne le connaissait pas ou trop peu, il affichait une mine narquoise et presque confiante. Ce qui n'avait pas eut l'air de plaire au corrompu car il lui enfonça profondément la lame dans la cuisse. Le lieutenant lâcha un cri de douleur qui accentua encore davantage celle déjà cuisante, de ses cotes cassées, comme si il y avait besoin d'accentuer les choses... Ses yeux s'embuèrent de larmes. Un symptôme malheureusement physiologique classique quand on éprouvait une certaine souffrance, ce qui était son cas.

Hors de question de se laisser faire comme un vulgaire bout de viande par un boucher. Inadmissible, il valait mieux que ça. Corvus avait des difficultés à réfléchir posément. La seule option qu'il lui semblait avoir sur le coup c'était de piéger Joshua. Pas lui directement car il le remarquerait surement.

Corvus tenta une nouvelle fois de faire tomber la foudre en même temps dans l'espoir qu'il ne remarque pas la manœuvre. La charge serait moins forte que précédemment mais après tout quelle importance, ce n'était qu'un leurre et puis il n'avait pas pu se concentrer autant que pour l'essai précédent vu sa... condition. Corvus plongea son regard bleu gris dans celui étrangement terne de son ami alors qu'il les liait tous les deux grâce à un sort de transfert majeur. Avec de la chance, l'éclair aurait fait son office en empêchant Joshua de tilter et de remarquer ce qu'il était en train de faire.

Loin de trouver cette manœuvre suffisante, il convoqua un tigre sanguinaire dans l'espoir que ce dernier se repaisse de Joshua ou en tout cas qu'il l'éloigne assez. Corvus de son côté utilisa presque toute son énergie restante pour une seul et unique sort : zone d'anti magie. Compte tenu de son faible taux de puissance (puisqu'il ne bénéficie à cette distance que de celles de Joshua et d'Ethan), il espérait à la fois se libérer des entraves magiques et perturber assez Joshua pour qu'il se fasse avoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 14:39
La Régente n'avait jamais totalement accepté son rôle. Guider, aider, protéger était effectivement son crédo depuis bien avant son intronisation. Mais elle avait toujours refusé le "devoir" qu'elle aurait du avoir à se préserver. Elle comprenait qu'il s'agissait par là surtout de préserver la stabilité de la cité en l'empêchant de tomber. Mais elle avait toujours refusé la perspective de laisser les autres combattre sans agir elle-même. Elle refusait de demander à ses hommes loyaux de mourir pour elle comme à quiconque d'ailleurs. En atnt que Régente, elle avait l'impression parfois de trahir sons serment de paladine, une chose qu'elle jugeant comme abominable et acceptait mal, voire pas du tout.

De plus, elle était persuadée que l'infâme traitre qu'était Drake Leckard ne se lancerait pas non plus dans un bain de sang si on ne lui en donnait pas l'occasion. Après tout, sa cible principale c'était Astoria, et pas la garde royale qui la défendait. Du moins, elle l'espérait fortement. Elle songeait qu'en se présentant à lui, il laisserait ses soldats en paix. Ainsi, la Régente s'était armée et était descendue rejoindre les premières lignes qui, en soldats disciplinés, la laissèrent agir en s'écartant pour la laisser passer.

Elle n'avait donc guère écouté la seconde de Wilhelmine et ne comptait pas particulièrement écouter non plus la capitaine elle-même. Une dernière fois, elle mis en garde Drake, ce à quoi il répondit en éjectant plus loin le protecteur qu'il avait commencé à broyer et en prenant le contrôle des quelques gardes royaux qui avaient rompu les rangs pour s'avancer. Ceux-là retournèrent à l'assaut, non pas de Drake, mais tentèrent de percer les boucliers de leurs anciens camarades.

L'archimage commanda à son acolyte d'achever les protecteurs restant. Astoria fronça les sourcils. Elle ne pourrait pas les aider. Ils étaient trop loin et plus problématique, Drake leur barrait le passage. Le patriarche répliqua finalement que le temps qu'elle lui laissait était amplement suffisant. Soit. Astoria n'avait donc plus raison ni de se retenir ni de retenir ses troupes, du moins celles de sa capitaine. Visiblement il se désintéressait totalement de l'avenir de sa lignée en cas d'échec. Comme d'habitude il était d'une arrogance à toute épreuve. Pourtant, elle l'avait déjà capturé une fois, elle recommencerait. Et si possible sans mettre qui que ce soit en danger.

Drake, plus impatient que d'habitude, avança vers eux. Astoria jeta un furtif coup d’œil à Wilhelmine, sur ses talons et visiblement prête à en découdre. En guise d'ultime provocation, il lança un puissant sort de feu. Il ne ferait toutefois pas grand chose aux gardes royaux sous leurs boucliers et donc parfaitement protégés. Mais ça ne ferait pas non plus grand chose à Astoria qui se contenta de tendre la main devant elle, séparant les flammes en deux de sorte qu'elles évitent de les toucher toutes les deux.

Sous l'insistance de Wilhelmine, la Régente accepta de retourner à l'arrière. Elle était venue aussi pour tenter de raisonner Drake une dernière fois. Ca n'avait rien donné. Et sa capitaine semblait la savoir à l’abri. Elle fendit les rangs et repassa derrière eux. Hors de question toutefois pour elle de rester inactive. L'humaine avait ses sortilèges et les utiliserait à bon escient pour favoriser leurs alliés et gêner Drake, ou lui occasionner davantage de dégâts. Elle aurait préférer combattre avec eux, mais pour simplifier le travail de Wilhelmine, elle accepta de rester sur la touche, temporairement. Il était évident qu'elle ne quitterait pas la zone pour autant et qu'elle interviendrait en cas de besoin.

Astoria jeta toutefois un regard courroucé à sa capitaine en passant. Elle détestait cela.

Une fois à l'arrière, elle remit sa masse d'arme lourde à sa ceinture et se mit à léviter doucement à un mètre du sol. Ca lui permettait d'avoir une bien meilleure vue et de pouvoir anticiper plus facilement, et lancer ses sorts évidemment. Elle joignit les mains. Une seconde après, un halo divin l'entoura, son aura permettrait ainsi de booster la volonté, la vitesse et la constitution de tous ses alliés proches.
La régente tendit finalement la main vers l'endroit où Drake se trouvait et tenta de jeter un sort d'emprisonnement du Mal. C'était par celui-là qu'elle l'avait eu la dernière fois et qu'il avait atterri dans les geôles. Elle avait compté dessus pour le sceller mais n'y parvint pas.

Se concentrant, elle ferma les yeux quelques secondes en murmurant les formules. Elle lançait le sortilège de scellement du mal. Un sort supérieur de magie blanche lié au domaine du Bien et qui ciblait les personnes telles que Drake : les mauvaises. Les liens d'énergie positive apparurent sur toute la zone et certains touchèrent même l'archimage, toutefois sans lui occasionner le moindre dégât. Elle espéra tout de même que ça l'empêcherait de se mouvoir. Que se passait-il ? La dernière fois même un sort inférieur avait parfaitement fonctionné et Drake n'était aucunement devenu "bon". Quant aux sortilèges qui camouflaient les auras, ils étaient difficiles à utiliser... Difficile mais pas impossible. C'était sans doute ainsi qu'il s'était immunisé à ses sorts.

Les sorts du Bien, donc la grande majorité des sorts de magie blanche et la plupart des sorts des paladins ne fonctionneraient donc pas. Sourcils froncés, Astoria reprit la parole d'une voix forte.

"Les sorts offensifs du Paladinat sont inefficaces."

Une simple information mais qui éviterait qu'ils perdent bêtement de l'énergie avec des sorts qui n'auraient pas l'impact prévu, voire même qui resteraient sans effet.

Astoria songeait que si une partie de sa magie offensive était neutralisée, peut-être fallait-il alors se concentrer sur une offensive physique maintenant que Drake n'avait plus le bouclier de Joshua.
Créant un lien télépathique avec Wilhelmine, le plus discret possible pour éviter que l'archimage ne le détecte, la Régente n'adressa toutefois pas un message mental à sa capitaine et amie. Pas tout de suite ce serait risquer qu'il découvre leur facilité de communication pour rien et même qu'il s'en serve contre elles. Toutefois, Wilhelmine pourrait sentir comme un nouvel esprit toucher le sien. Avec douceur et l'identifierait sans trop de mal comme étant Astoria.

Ainsi, la Régente se tiendrait prête et coordonnerait ses efforts avec ceux de ses troupes. Ils devraient faire un pour espérer le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Avr - 16:00
La garde personnelle de la Régente était connue pour être bien entrainée, très disciplinée, hormis quelques éléments de toute évidence mais surtout très bien commandée. Et à en juger par les quelques mots qui avaient franchis les lèvres de leur capitaine, c'était bel et bien le cas. La promptitude avec laquelle la troupe avait exécuté son ordre de mise en formation valait bien de nombreux spectacles nettement moins attrayants.

Toutefois, ça ne faisait que retarder le patriarche des Leckard. Ce dernier connaissait la réputation des paladins qui la composaient tout comme certaines de leurs manœuvres les plus disons, communes ou spectaculaires pour la simple raison qu'il avait de nombreuses années été un des conseillers de la Régente. Bien que joliment accomplie, la manœuvre aux boucliers ne le chamboula donc pas le moins du monde.

Ce qui l'avait partiellement surpris ce fut l'arrivée très remarquée de la Régente. Cette gamine décidément n'entendait rien à l'art subtil de la politique ni de son rôle ou de son rang. Avec de la chance, pensa Drake, elle resterait combattre en première ligne. Une décision peu judicieuse qui aurait permis au vieil archimage de prendre l'avantage sans avoir à trop fouler car il lui aurait suffit d'attenter à la vie de la gamine pour précipiter la chute de toute sa garde.

Malheureusement, elle finit par retraverser les rangs en sens inverse pour se mettre à l’abri derrière eux. Même le cercle de feu qu'il avait lancé sur eux en guise de provocation ne l'avait pas convaincue. Dommage. Elle était un peu moins écervelée qu'espéré mais ça n'était que partie remise.

Ses yeux ocres luisant toujours, il jeta un bref coup d'oeil vers le côté d'où il venait. Joshua semblait s'occuper bel et bien d'achever les deux protecteurs. Une chose de moins à penser. Drake pouvait pleinement se concentrer sur le combat à venir qui l'opposerait à la plupart des forces du palais, régente et capitaine incluses, et c'était bien là les deux seuls problèmes potentiels à l'horizon.

La Capitaine de la garde justement avait montrer une agilité des plus inhabituelles pour esquiver ses flammes. Quand à la Régente, en bonne paladine, c'était une armure lourde qu'elle arborait fièrement. Drake réprima un sourire à la pensée de lui arracher et de briser un à un chaque morceau de métal qui la composait.

Au lieu de cela, il demeura concentré tendit qu'Astoria jouait avec ses sorts de paladins. Un rictus malveillant fleurit sur ses lèvres alors que des liens dorés apparaissaient tout autour de lui et tentaient de l'emprisonner. Certains commencèrent à l’enserrer mais sans que ça n'affecte sa magie ni que cela provoque la douleur commune aux personnes de sa sorte. Habituellement, il fallait admettre que les sorts du "Bien", ou plutôt des bien-pensants, lui causaient de nombreux et profonds dégâts. Après tout, c'était à cause de l'un d'eux qu'il avait été emprisonné. Aussi paraissait-il logique qu'il s'y soit immunisé avant toute chose.

Drake n'eut qu'à laisser échapper une petite poussée d'énergie pour se libérer des liens. Astoria devait avoir compris maintenant que ça ne servait à rien. Aussi le regard perçant du vieil homme se posa sur Wilhelmine.

"Dame Schlacht, je vous enjoins à retrouver la raison. Sauvez vos hommes et rejoignez moi. Ainsi nous nous épargnerons un bain de sang et une cruelle perte de temps et d'énergie."

Il était évident que certains citoyens scrutaient la scènes, magiquement, aussi était-il important qu'il soigne son image. Au moins le temps qu'il ne monte sur le trône. Toutefois, il ne comptait pas non plus laisser toute la nuit à la Demoiselle pour lui répondre et en guise d'avertissement, la terre se mit à trembler, quelques secousses plus fortes que d'autres donnèrent naissance à des crevasses juste sous les pieds de ses précieux soldats.

Oh oui, les boucliers étaient efficaces face à de nombreuses armes, magiques comme conventionnelles mais Drake n'était pas n'importe quel utilisateur et loin d'être le moins intelligent. Ils croyaient que leurs boucliers étaient la meilleures des défenses, pour Drake ils ne faisaient que pointer du doigt les autres failles. Ils pensaient que leur force venait de leur nombre, Drake voyait au contraire un moyen d'en faire succomber davantage en une fois.

"Votre réponse ma Dame ?"

Lança-t-il alors que la pluie redoublait à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joshua Weller
Protecteur - Mage 4e ordre
Race : Humain
Pouvoirs : Volonté et Bouclier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 13:30
La foudre était tombée vraiment proche de lui et avec une force qui en disait long sur la détermination qu'avait Corvus à l'abattre. Si il avait réussi, Joshua serait sans aucun doute plus ou moins hors jeu et Ethan aurait été libre. Ca avait donc été un beau coup à jouer mais malheureusement pour Corvus, il avait échoué. Vu comme il titubait, il ne devait pas avoir pu viser précisément sa position, c'était une bonne chose pour lui. Et puis, le lieutenant du protectorat se trompait. Il ne parviendrait ni à le tuer, ni à se sauver et encore moins à sauver à temps son soutien. L'inverse en revanche serait vrai. Joshua comptait bien le tuer et il était dorénavant à sa merci, ainsi dans les airs en lévitation forcée.

L'ancien protecteur qu'était Joshua n'avait que peu apprécié la mine satisfaite et narquoise de son ancien camarade d'arme alors qu'il venait de l'emprisonner dans ses petits champs de force. Corvus se gaussait de lui sans s'en cacher. D'agacement, Joshua lui enfonça le couteau dans la cuisse et une fois profondément plantée dans sa chair, en tourna la lame pour accroitre la douleur. Un rictus à la fois satisfait et un peu sadique déforma ses traits tendit que luisait dans ses yeux marrons une lueur folle. Les cris de Corvus déchirèrent l'obscurité et provoquèrent l'éclat de rire de Joshua.

Corvus par contre, n'avait pas de quoi rire, Joshua allait le torturer à mort. A moins qu'il ne s'ennuie, et dans ce cas il l'achèverait promptement.

Joshua retira la lame sans précaution. Et la foudre tomba de nouveau. Cette fois-ci, il se la prit de plein fouet. Tous ses muscles se bandèrent, tétanisés. L'ensemble de ses nerfs semblaient avoir été mis à vif et avec la pluie qui tombait encore, même si moins forte, Joshua fumait légèrement. Il tituba finalement et tomba à la renverse, le souffle fort, une main plaquée sur l'endroit où se trouvait son cœur. l'organe vital ne semblait pas avoir vraiment apprécié la décharge et c'était même un miracle qu'il soit encore en vie.

Donc... Corvus pouvait lancer des sorts en étant totalement entravé ? Impossible... Il aurait fallut qu'il soit un mage du 1er ordre ou un archimage pour y parvenir et ce n'était pas le cas. Joshua retrouvait progressivement se sensations et finit par se relever à temps pour voir un tigre sanguinaire bondir sur lui. Joshua n'avait pas perdu de temps et avait convoqué le monstre pendant son moment de faiblesse. Ca lui confirmait son intuition, il n'avait ni besoin de parler ni d'incanter un temps donné pour utiliser la magie. Il faudrait donc qu'il en finisse avec lui plus vite que prévu. mais d'abord fallait-il encore se débarrasser du tigre qui venait de le plaquer au sol. Joshua perdit son couteau en tentant de maintenir la gueule de l'animal le plus loin possible de lui.

La lutte était féroce et la bête finit par enfoncer une de ses pattes griffues dans l'épaule de Joshua qui n'y fit pas plus attention que ça. Il n'était pas insensible à la douleur, mais il préférait garder ses forces pour résister que pour crier. Il fallait juste qu'il parvienne à se concentrer un peu plus. Profitant du poids de l'animal et de son impulsion, il parvint à se dégager momentanément et profita de ce petit répit pour emprisonner le gigantesque tigre dans un de ses boucliers alors qu'elle venait de bondir de nouveau vers lui. Le bouclier l'arrêta net.

Joshua rétrécit son bouclier jusqu'à broyer totalement l'animal à l'intérieur qui s'en débattit en rugissant frénétiquement. Une fois le silence revenu, le corrompu finit par laisser tomber le monstre sur le sol pluvieux, mort.

Il ramassa la dague et se tourna vers Corvus. Les yeux de Joshua s'écarquillèrent en voyant le protecteur libre de ses mouvements. C'était donc ça qu'il préparait en fin de compte. Il avait envoyé la bête pour le tuer et en avait profité pour se libérer. Belle tentative mais ça ne le sauverait pas.

Joshua était à peine blessé contrairement à Corvus.

Il tenta de l'emprisonner de nouveau mais n'y parvint pas. Sa magie était inutilisable. Une zone d'anti magie ? Ca expliquait comment il s'était libéré de ses champs de force. Ils n'étaient pas si fragiles que ça après tout... Bon tant pis, il le ferait à l'ancienne. Il se rua finalement sur lui et tenta de lui asséner des coups non pas pour le tuer tout de suite mais pour l'empêcher de fuir. Il cherchait à l'handicaper davantage, à provoquer une plus grande douleur et visait donc les zones les plus nerveuses, les tendons et les muscles.

Quelques coups parvinrent à atteindre leur but et Joshua s'interrompit, étonné dès le 2e ou troisième. Il baissa le syeux vers lui pour constater qu'il portait les mêmes blessures qu'il avait tenté d'infliger. Il prit une seconde pour comparer. Les blessures de Corvus, en tout cas celles faites par Joshua ces dernières secondes semblaient disparaitre à vue d'oeil alors qu'elles apparaissaient sur lui.

Le corrompu tenta de faire basculer Corvus en arrière et dans un cri de rage autant que de déception, il plaqua la lame du couteau sur la gorge de l'humain avec un regard emplit de folie.

"Si je te tranche la gorge et que tu succombes plus vite que le sort agit, je devrais m'en sortir."

C'était davantage une pensée qu'une véritable parole adressée au lieutenant. Mais n'importe qui aurait senti qu'il était perturbé de la tournure des évènements. C'était un coup vraiment fourbe de la part de son ennemi. Toutefois, la corruption dont il était victime lui intima une autre idée et contre laquelle il ne serait pas protégé.
La corruption après tout agissait un peu comme un parasite intelligent. Si l'hôte devait mourir, il chercherait à corrompre un nouveau corps. En l’occurrence, Corvus, à moins qu'il ne trouve un moyen de le tuer sans y passer également.

Contrairement aux vrais démons, un simple contact, un simple toucher ne suffisait pas pour qu'il puisse transmettre cette corruption. Il devait atteindre le sang et le souiller. Ce qui ne serait pas trop difficile compte tenu des nombreuses blessures ouvertes que le lieutenant avait.

L'intérieur de la paume de la main de Joshua se mit à suinter d'un liquide noirâtre à l'aspect gluant. Il plaqua cette main sur la blessure profonde de la cuisse de Corvus et appuya le plus fort possible. Ce qu'il y avait de bien c'est que si le lieutenant était moins résistant que Joshua l'avait été mentalement, il se pouvait qu'il soit corrompu en quelques minutes et ne finisse par les rejoindre. Et là encore, les mœurs et la pureté du cœur y faisaient beaucoup pour empêcher le mal de progresser trop vite. De ce qu'il se souvenait, Corvus n'avait rien d'angélique, bien au contraire. Il venait d'utiliser contre lui un sort de magie noire après tout, chose que beaucoup évitent.

Ce sort aurait au moins le mérite, si il agissait vite, d'éviter que Corvus ne finisse par le tuer.

Spoiler:
désolé du temps je manquais d'éléments sur le sort/mode de transmission etc ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: PALAIS D'OPALE :: Trône d'Opale-
Sauter vers: