:: EN DEHORS DE LA CITE :: LES RUINES DE KELSHA Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contre filature [Wilhelmine, Alrost, Drake, Caïn]

avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Mar - 22:56
HRP:
Ce post est commun à Drake et moi car il est assez pris et ne pourra pas poster lors de ce premier tour. Je vous laisse répondre et Drake répondra durant le 2e tour ^^

Le démon sous les traits du petit-fils -maintenant adulte- de Drake Leckard, accompagnait son grand père en dehors de leur manoir qu'ils avaient regagné la veille après avoir passé les trois derniers jours à dissimuler leur présence.

Le combat qui avait eu lieu trois jours plus tôt avait valu la destruction des geôles, la libération de Drake Leckard, une grave blessure à Cernnunos et malheureusement, la quasi-mort de Caïn qui ne devait son 'salut' qu'à la prompte réaction de Drake et à ses connaissances en magie noire. Il avait ainsi pu extraire la majorité du poison. Le côté démon avait fait le reste en régénérant les tissus endommagés et limitant les séquelles. Toutefois, encore aujourd'hui le démon était encore un peu affaibli. Il avait certes récupéré toute son énergie mais le poison l'avait profondément amoché et quelques répercutions étaient encore en train de finir de cicatriser. Quant aux blessures de Drake, il avait utilisé l'énergie vitale d'un enfant qui... avait eu la malchance de se trouver sur leur route pour régénérer ses blessures sans avoir à entamer sérieusement son énergie.

Drake les avait téléporté des geôles vers le cimetière. Plus précisément dans la crypte de la famille où ils avaient pris le temps de récupérer tout en évitant les possibles filatures. ce qu'il y avait de bien dans les cimetières des cités-mages comme Targatt c'était les magies résiduelles des morts, voir les morts eux-mêmes, qui perturbaient les émanations magiques et rendaient une filature très difficile. Ca leur donnait du temps, et c'était tout ce dont ils avaient besoin après tout.

Ils s'étaient mis d'accord sur un certain nombre d'étapes. Caïn était parti de la crypte une journée plus tard en laissant Drake avec Caelia. Il avait eu à faire avec Beleth et Jeliel dans un premier temps, puis avec Tali et Joshua. Tendit que Drake était censé avoir pris le temps de traiter avec les vampires. Ils s'étaient retrouvés au manoir des Leckard la veille pour mettre en place les derniers détails. Ce qui nécessitait une petite excursion dans les bois et pas pour aller rallier les lycans qu'ils préféraient laisser dans leur coin.

Si ils s'étaient toujours déplacés discrètement, ils n'avaient pas non plus fait des pieds et des mains pour dissimuler leurs présences. En tout cas, pas Caïn. Il avait beau être affaibli, il considérait que dissimuler complètement sa présence aurait une preuve flagrante de son manque de confiance actuel. Une faiblesse qu'il ne comptait pas laisser les autres exploiter. Toutefois, il avait été satisfait de pouvoir éviter -plus ou moins- les protecteurs et particulièrement Alrost qu'il n'était pas pressé de recroiser. Il avait malgré tout été contraint de tuer deux protecteurs qui l'avaient reconnu. Il ignorait si ils avaient eu l'opportunité de prévenir quelqu'un ou si ils avaient agi directement de manière inconsidérée. Il espérait secrètement que ça soit la première solution.

C'était pour une toute autre raison qu'ils étaient sortis du manoir puis de la cité grâce à un sort de passe muraille et qu'ils étaient en route pour les ruines de Kelsha. Si en sortant ils s'étaient fait discrets, les deux se dissimulant dans les ombres tendis qu'ils s'éloignaient, Caïn avait fini par ne plus prendre de précautions dès qu'ils avaient atteints les bois dans lesquels ils évoluaient encore à l'heure actuelle.

Si Caïn n'avait pas prêté attention au sentiment d'être suivi lorsqu'il était en ville, au vu du monde qui grouillait toujours même en des temps aussi troublés, c'était une autre affaire depuis qu'ils étaient sortis. L'impression avait persisté et s'était même accrue. Il avait ensuite mit un point d'honneur à ne pas modifier son comportement ni son aura mais avait prit soin d'envoyer une image télépathique à Drake qui évoquait sa pensée. S'ensuivit la mise en place d'un lien télépathique entre Drake et lui juste au cas où. Ils eurent une brève conversation au sujet de leur discret "ami".

Enfin, ils arrivèrent en vue des ruines de Kelsha. Caïn laissa apparaitre un léger sourire tendit qu'ils pénétraient le lieux. Si les contes de Targatt ignoraient ce qu'il était arrivé exactement à Kelsha, une cité plus ancienne que Targatt, Caïn lui le savait parfaitement pour avoir maintes fois entendu l'histoire aux Enfers. Ca avait été disait-on, une bataille magnifique, pour qui savait profiter du sang, des tripes et de la barbarie générale. Car les deux camps avaient fait preuve d'autant de cruauté l'un que l'autre, les humains vivant à Kelsha à cette époque en étant les premières victimes. Âmes oubliées de tous les vivants de ce plan. Pas de Caïn. Et Drake avait été incroyablement intéressé par cette histoire qui recelait en fin de compte de nombreux trésors insoupçonnés que les Leckard comptaient bien s'approprier.

Toutefois, avant cela il leur faudrait d'abord souhaiter la bienvenue à cet ami qui désirait tant les connaitre davantage.

Pour la ou les personnes qui pouvaient les observer lorsqu'ils s'introduisirent dans les ruines, les deux Leckard parurent disparaitre soudainement. Pas à la manière d'une téléportation. Plus dans le style d'une évaporation, d'une vaporisation. Leurs deux auras comme leurs êtres avaient semblé être comme soufflés subitement. Pourtant, nulle magie n'avait semblé être à l’œuvre. Aucune émanation n'avait été perceptible.

Les ruines étaient si vastes et si imprégnées de végétation qu'il était impossible de voir à plus d'une vingtaine de mètres devant soi. La vue étant bloquée soit par un roc sortant du sol comme le ferait un champignon, par une ancienne statue à demi détruite, un monument quelconque ou encore un arbre géant poussant là comme par magie. Pour autant, le décor semblait d'une manière étrange "irréel". Et d'autant plus pour ceux qui pénétreraient le lieu après les Leckard dont la présence avait totalement disparue.

Les intrus qui pénétraient dans les ruines auraient l'impression d'entrer dans une bulle, étrangement silencieuse et baignée d'une magie ancestrale et endormie, inaccessible et pourtant omniprésente. Mais inatteignable pour qui y pénétrerait après Caïn et Drake car une partie de cette impression était de leur fait, bien qu'aucune trace de magie ne soit perceptible.

Pourtant, en s'aventurant plus loin dans les ruines, on pourrait apercevoir Caïn et Drake discuter à voix devant une stèle qu'ils étaient en train de dépoussiérer, ou peut-être de déchiffrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mar - 2:45
S’il était notoire que je cherchais à cacher mes origines depuis que j’étais à Targatt, cela ne signifiait pas que j’en étais pas fière. Au contraire, les provinces germaniques avaient de nombreux avantages et de nombreux noms lui permettant d’apparaître comme des provinces parfois importantes. Toutefois, Targatt n’avait pas une relation aussi intime que certains pouvaient le croire avec les étrangers. Il valait mieux, quand on en était un, s’intégrer et assimiler les mœurs indigènes pour éviter les désagréments. Certains avaient cependant réussit leur intégration : des brasseurs, des ouvriers, des notables et une Capitaine de la Garde. Un groupe de germains occupant donc toutes les couches de la société et pouvant par conséquent entendre tout ce qui passait à tous les niveaux. Pour quelqu’un comme moi devant surveiller les Leckard et plus particulièrement Drake, c’était d’une très grande utilité. J’avais fait office jusqu’à ce que le principal intéressé finisse sous les barreaux. Ceci me permettait de mettre de côté mes habits civils pour le jour et ma tenue noire pour la nuit. Puisqu’il était sous les barreaux, aucune action contre le pouvoir ne serait normalement prise. Il faudrait pour cela qu’il y est une évasion et donc que les congénère de cette vermine viennent le libérer.

Son évasion haute en couleur ne se fit pas attendre et la nouvelle de celle-ci ne mit pas plus de quelques heures pour à parvenir à mon bureau. Je me retrouvais donc, de nouveau, à sillonner les rues de jour comme de nuits pour mettre la main sur ces agitateurs.

Ça ne me plaisait pas de faire le travail des protecteurs. Mais je le faisais à la demande de la Régente et vu leur incompétence pour d’abord trouver l’origine des disparitions puis pour garder sous les barreaux un ennemi majeur de Targatt, ma présence semblait de plus en plus nécessaire. Combien de temps avais-je avant que la Régente force la Garde Royale a elle aussi mettre les mains dans le bourbier ? A mon avis peu de temps et ne souhaitant pas disperser mes forces, il fallait que j’essaie de localiser le plus vite possible les principaux commandants des Leckard, Drake en priorité. Alrost n’était pas en reste non plus. Des protecteurs avaient perdu la vie dans les jours qui suivirent l’évasion de Drake et ses effectifs semblaient de moins en moins capable de faire face à la menace dans les rues de la cité. Cependant mes effectifs eux pouvait protéger le Palais et je ne pouvais permettre qu’ils ne le puissent plus.

Je cherchais donc, profitant de Leichtigkeit pour me déplacer rapidement sans trop susciter l’attention, avec acharnement un signe du passage de Drake ou bien de l’un de ses rejetons. Ce fut l’un d’eux, peu précautionneux à vrai dire, qui finit par me donner satisfaction : Caïn Leckard, ancien étudiant à l’Académie. Je ne connaissais pas grand-chose de lui et je faisais donc attention à paraître la moins visible possible. Dans la ville, c’était assez facile pour tout dire. La population, les mages, les magasins, tout ceci attisait les sens et perturbait.

Suivre Caïn à distance grâce à la foule fut chose aisée. D’autant qu’avec mes habits civils et mes rapières cachées dans un gros fagot de blé, je paraissais être une simple habitante. D’accord, d’origine germanique vu que je fus obligée d’emprunter ces vêtements à ma mère car je n’en avais pas à ma disposition au Palais. Comme si j’allais encombrer ma garde-robe avec ce genre de robe et de tablier. Ce fut une autre paire de manche quand il sortit de la ville à travers les murailles. Au moins, il ne cachait pas le fait qu’il était dangereux et impliqué dans les affaires de Drake Leckard. Mais en sortant de la ville, il rendait une filature bien plus difficile car une fois hors des murailles, il n’y avait ni foule, ni bâtiment pour me protéger de ses regards. Heureusement que je ressemblais à une fermière habillée comme je l’étais cela suffirait s’il restait dans une région plus agricole de la capitale.

Qu’allait-il cependant faire au milieu des champs ? Rien. Et il ne fallait pas être un géni pour se douter qu’il n’irait ou ne resterait pas dans un quelconque champ ce qui le rendait encore plus difficile à suivre sans qu’il ne remarque ma présence. Non, d’abord, il ne me fallut pas beaucoup de temps pour comprendre qu’il se déplaçait gentiment vers les ruines de Kelsha ensuite même si je prenais le plus de précautions possible, il devait déjà avoir pris acte de ma présence sans pour autant avoir compris qui j’étais. Ceci ne présageait rien de bon.

D’un côté cette filature pouvait mal tourner pour moi. De l’autre, leur présence dans les ruines pouvait s’avérer désastreuse. Y-avaient-ils un rendez-vous avec quelqu’un ? Comptaient-ils mettre la main sur un secret caché ? Devaient-ils y récupérer quelque chose ou quelqu’un ? Toutes ces questions s’accumulaient alors que je voyais cette vermine ambulante entrer dans les ruines.

Jouant de mon costume, je m’approchais de l’abondante végétation en mimant la jeune fermière prise de curiosité en voyant des personnes mystérieuses comme eux passer. Je n’y entrais cependant pas. Ô non je ne n’allais pas y entrer aussi vaillamment alors que de doute évidence, mes cibles n’étaient pas que les miennes. Depuis la sortie de la ville, tout comme Caïn avait dû sentir la présence de quelqu’un le suivant, je gardais une partie de mon attention sur une présence qui semblait poursuivre les mêmes cibles que moi. Un molosse des Leckard ? Un protecteur ? Pire encore et qui me mettrait en porte à faux : Alrost ? Je m’arrêtais, me mit à couvert derrière un arbre pour tenter d’identifier le dernier venu et ainsi m’adapter avant de tenter une approche de Leckard et compagnie.

« Allez, montre-toi la sangsue… j’ai autre chose à faire que t’attendre… » dis-je à moi-même en regardant avec attention autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Mar - 11:43
HRP:
Message commun à Drake et moi (vu avec lui). J'en profite pour rappeler que l'apparence de Cain a changé depuis sa possession : d'ado il est devenu un adulte grâce au démon en lui.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Caïn et Drake s'étaient aventurés dans les ruines et y attendaient tranquillement leurs poursuivants. Ceux-ci pourtant s'évertuaient à rester en dehors des ruines. Quel dommage. Drake avait mit en place des illusions vraiment superbes. Même Caïn avait du mal à s'y retrouver tant l'effet était bon. Après quelques minutes à attendre, le démon commençait déjà à s'impatienter. Il tournait en rond, son aura fluctuant au rythme de ses pensées, devenant violente par instant et se calmant l'instant suivant jusqu'à repartir de plus belle.

Le patriarche des Leckard demeurait toujours aussi calme et concentré qu'à l'accoutumée mais l'attitude de Caïn n'était pas faite pour l'aider à persévérer dans cette voie. Aussi après un moment, il prit la parole d'un ton de reproche et aussi autoritaire qu'il avait eu l'habitude de le faire quand c'était son petit-fils qu'il dirigeait, oubliant momentanément à qui il s'adressait.

"Calmes toi un peu tu m'agaces."

Le démon franchit les quelques mètres qui le séparaient de Drake en une fraction de seconde et saisit  Drake à la gorge. Sa poigne de fer témoignait à elle seule de sa possession démoniaque et la chaleur bouillonnante qui se dégageait de cette même main ne faisait que confirmer un fait simple : ce Caïn ne pourrait pas être contrôlé de la même manière que son petit-fils antérieurement.
Les yeux ocres du démon luisaient d'agacement. Il affermit sa poigne sur la gorge de son descendant.

"C'est la dernière fois que tu me donnes un tel ordre vieil homme."

Drake s'était fait surprendre par le tempérament enflammé du démon et pouvait sentir sa peau souffrir sous la chaleur cela malgré sa haute tolérance à cet élément. Mais ce n'était rien en comparaison de la poigne qui écrasait sa trachée et l'empêchait de respirer. Nul doute qu'il serait capable de lui briser le cou à mains nues si l'envie lui en prenait. Mais pour l'instant, Drake n'avait en tête que deux idées : la première le calmer, la second faire front commun contre leur suiveurs. Il lui était maintenant clair que le démon avait envie de se défouler. De combattre. Mais ce n'était pas une option... valable. Il était encore affaibli et Drake aurait préféré éviter un conflit avant le jour J où ils prendraient le pouvoir : Le lendemain si tout se déroulait comme il l'avait anticipé.

Pour autant, il comprenait à présent que le démon qui possédait son petit-fils ne l'entendait pas de cette oreille. Il n'hésiterait pas non plus à le tuer si l'envie lui en prenait. Non décidément, les êtres chaotiques ne faisaient pas de bons alliés. Mais à ce moment il n'avait que lui. Il fallait donc faire en sorte que le démon retourne son attention sur quelque chose d'autre, quelqu'un d'autre.
Mais encore fallait-il qu'il le lâche d'abord... Il était hors de question de lui laisser la main sur ce coup là sinon Caïn se croirait libre de prendre le dessus sur lui et pourquoi pas même le pouvoir. Hors de question. Malgré tous les efforts qu'il faisait pour le nier, un peu de peur avait de nouveau pointer le bout de son nez.

Drake assena un choc mental à Caïn en guise d'avertissement et fut étrangement satisfait de constater que le démon avait la même faiblesse inhérente à son petit-fils : son esprit était très mal protégé. Ca lui donnait une porte d'entrée béante. Certes ce ne serait pas aussi facile qu'avec le gamin mais Drake avait maintenant la certitude qu'il pourrait agir en cas de besoin. Reprenant son aplomb naturel, il se servit du lien télépathique créé plus tôt pour parler, l'étouffement dont il était victime l'en empêchant.

*Insiste et je te lobotomise, ce qui ferait sans aucun doute plaisir à notre intruse.*

Joignant la pensée à l'action, Drake envoya une image mentale de la "paysanne" qu'il avait aperçu à proximité de sa zone d'illusion.

Caïn le lâcha en le repoussant en arrière. Drake se massa la gorge en réprimant un sourire satisfait qui n'aurait fait qu'énerver davantage le démon. Le vieil humain conservait l'avantage? Pour le moment. Mais il lui faudrait faire attention à Caïn dorénavant.

Le démon s'éloigna de Drake à grands pas, son aura s'intensifiant. Drake lui envoya la question en pensée de son intention. Caïn, les yeux entièrement noirs se tourna un seconde vers Drake.

"Contente toi de commencer ce pourquoi on est venu jusque là."

Visiblement Caïn considérait qu'il n'avait rien à lui dire, lui demander et encore moins lui ordonner. Drake savait qu'il ne devait pas l'empêcher d'y aller bien que sa réaction soit stupide et typique des démons.

L'illusion protégeait Caïn et Drake des intrus éventuels et leur permettait d'avoir toujours une longueur d'avance. Le fait qu'il en sorte pour aller à la rencontre de l'intruse signifiait clairement qu'il abandonnait leur avantage. Du moins, cet avantage là. Certes, il faisait gagner du temps à Drake qui effectivement le mettrait à profit pour réaliser ce pourquoi ils étaient là. Mais l'humaine ne pouvait s'empêcher de réaliser à quel point l'extraplanaire était instable et à quel point il était dangereux de le garder près de lui et de se reposer presque entièrement sur ce dernier pour son plan. Il lui faudrait modifier cela. Hors de question que Drake se fasse coiffer au poteau par son propre ancêtre. Il trouverait un moyen de l'éloigner du palais le jour J.

En attendant, il laissa Caïn sortir de sa zone illusoire et se concentra sur la pierre d'âme qu'il tenait entre ses mains.
Traçant autours de lui un cercle protecteur, il ferma les yeux et se mit à incanter.

Pour toutes les personnes à l'extérieure de l'illusion, Caïn sembla réapparaitre subitement. Ce dernier étendit ses perceptions et son aura avec à la recherche de la personne qu'avait perçut Drake.

Il ressentait une présence très faible. Soit elle se cachait bien, soit elle était vraiment un insecte. Dans tous les cas, il ne comptait pas attendre qu'elle daigne sortir. La patience n'était pas son fort. Il tendit la main vers la zone où il l'avait sentit et y projeta une gigantesque boule de feu qui exploserait en s'écrasant, mettant le feu à une large zone. Si elle ne voulait pas mourir brûlée vive, peut-être valait-il mieux qu'elle se révèle. Dans tous les cas, par cette attaque, il ne lui laissait pas d'autres choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Mar - 1:31
Quel dommage. Moi qui m’attendais à ce que la personne qui me suivait me fasse l’honneur de se présenter, je devais me contenter de sa disparition. Si je savais assez bien anticiper les attaques, j’avais du mal avec la présence magique quand il s’agissait de prendre le relais de cette sensation de présence physique. Maintenant que cette dernière n’était plus de mise, je me retrouvais à la lisière d’une forêt étonnamment touffue sans autre objectif que de trouver Caïn avec une potentielle menace. Diable, j’aurai vraiment dû améliorer ma détection magique plutôt que ma mobilité. Actuellement, ça m’aurait été d’une très grande utilité.

Je pris donc après un cours soupir, serrant contre moi ma botte de blé et feignant un début d’inquiétude pour nourrir l’apparence de paysanne un peu trop curieuse que je me déplaçais dans la forêt. Elle était vraiment trop épaisse et même si je ne me rendais pas souvent dans ces ruines, je n’avais pas souvenir que la végétation y occupait une place aussi importante. Enfin, à défaut de pouvoir me laisser voir facilement les deux compères que j’avais besoin de surveiller, la masse d’arbres et de buissons me permettaient de facilement me cacher et rester à couvert. Je pouvais aussi supposer qu’eux aussi ne me voyaient pas. Le bon vieux jeu du chat et de la souris : tant que je ne les voyais pas, ils ne me voyaient pas. Nous étions donc dans la même barque. Enfin, c’est ce que je pensais.

C’est ce que je pensais car si en voyant apparaître Caïn de nulle part je dessinais un léger sourire de satisfaction, surement le fait de l’avoir de nouveau dans mon champs de vision, sa réponse fut enflammée. Au sens propre du terme malheureusement.

Une grosse boule incandescente quitta le bras de Caïn et fut projetée grossièrement en ma direction. Grosse n’était pas vraiment le mot car après l’impact, les dégâts étaient colossaux. C’était assez impressionnant même et révélait la puissance du démon. Toutefois, le manque de précision du tir m’avait permis de ne pas utiliser Leichtigkeit, ne révélant ainsi pas que j’étais une utilisatrice de magie. Il me permettait aussi de faire une première supposition en cas de combat ouvert : si je me maintenais à distance je pouvais espérer éviter de nombreuses attaques et le fatiguer plus vite que moi.

Je devais néanmoins faire avec un autre problème dans l’immédiat. La boule de feu m’avait fait courir subitement sans pour autant prendre le temps de trouver une nouvelle position à couvert ce qui me laissait debout en serrant mon fagot de blé, le souffle fort suite à cette course soudaine et à la chaleur devant l’origine de ma fuite en avant. Caïn se trouvait non loin devant moi, quelques buissons tout au plus nous séparant et en le regardant, il n’avait pas vraiment l’air commode. Pas du tout même. Si bien que s’il me reconnaissait malgré mon déguisement, je n’allais pas devoir tenter d’avoir une deuxième chance.

« M… Mein Herr… je suis désolée… je ne voulais pas… je vous ai vu quand j’étais aux champs… j’ai été trop c… curieuse… s’il vous plait ne me faîtes rien. Je n’ai rien vu ! S’il vous plaît… »

Par la barbe de Merlin, je me mordais les doigts intérieurement de ce que je venais de faire. Tant d’année à lutter contre cet accent pour au bout du compte tenter de s’en sortir en l’utilisant. Un bon accent germanique comme seuls les étrangers savent les faire car ils ne savent pas parler autrement. Peu de personne dans les grandes figures de Targatt m’avaient entendue parler de la sorte ce qui me donnait un avantage. Mais pour combien de temps… Je serais le blé prête à laisser tomber mes rapières et les empoigner au cas où la situation devienne dangereuse…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Mar - 20:45
Après sa dernière altercation avec le démon Cain, Al avait eu un peu de mal récupéré. L'apprenti guérisseuse avait eu des difficultés à guérir sa main perforé et il lui manquait de l'énergie pour rétablir ses réserves. Peu importait dans le fond. Alrost connaissait quelques méditations et exercices qui permettait ce prodige de manière satisfaisante en quelques heures. Toutefois, si l’apprenti avait pu arrêter le saignement et réparé les os, sa main portait toujours un trou béant en son milieu. Ces réparations aussi incomplètes soient-elle restaient majeure et permettait d'amoindrir la douleur. Notre hybride ne connaissant pas de sort de guérison assez puissant pour une telle blessure, il généra un renforcement élémentaire en recouvrant sa main d'un métal robuste sans en remplir l'espace afin que la cicatrisation s'opère. Après quoi, quelques heures de médiation lui permit de recouvrir une bonne partie de ses réserves magiques.

Quoi qu'il en soit, il ne tarda pas à se recentrer sur la traque des fuyards. Histoire que le subterfuge de sa main soit discret, il enfila une paire de gant en cuir. Malgré quelques essai infructueux de sorts mineur, il finit par les localisé alors qu'il survolait la cité sous forme d'aigle. Le choix n'avait bien sûr rien d'anodin. Les yeux de ces volatiles trouvait peu d'égal dans le monde animal et ils peuplaient la région raisonnablement de sorte que personne ne serait soupçonneux. Seul les spécialistes noteraient sans doute les incohérences comportementales avec un vrai.

C'es aux portes de la villes, alors qu'ils les franchissaient qu'il les repéra. Hors de question de les mettre à défault ici. D'abord à cause de la position politique de Drake mais aussi parce que le fait que Cain est maintenant un démon allié à ce traitre n'est pas révélé, ce qui pourrait amené à un soulèvement de ce peuple ignorant. Si seulement il avait des sort permettant de révéler la nature des gens...

Bref, le capitaine entama sa poursuite tranquille à partir des airs, notant qu'une fermière donnait l'impression de les suivre également. Ce n'était qu'une impression bien sûr. Après tout, les fermiers avaient leurs terres à l'extérieur de la ville et il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il y en ai qui en sortent. Toutefois, quelques chose avec celle ci l'intriguait. Son empreinte énergétique peut être? Il lui semblait l'avoir déjà vu quelques part. Qu'importe...il verrait bien en temps et en heure. Poursuivant encore les Leckard, il opta pour un écureuil aux doux pelage roux lorsqu'ils entrèrent dans la forêt. Au cours de cette filature, le semi-diable avait pris soin de contenir sa trace aurique au plus bas pour éviter qu'on le repère. Après quelques minutes dans les arbres, il lui sembla que la fermière était en fait Wihelmine. Plus de part son aura que par son physique qu'il avait peine à voir clairement à travers les branches.

Pas idiot pour un sou il lui était aussi apparu clairement et assez rapidement qu'ils se dirigeaient aux ruines de Kelsha. Un lieu mystique entouré de secrets tombés dans l'oubli avec leur peuple dont on en savait tout autant. Autrement dit...: rien ou presque. Arrivé sur place Drake et Cain disparurent promptement. Sans doute une illusion de Drake. Moment que choisit Alrost pour rejoindre la capitaine de la garde royale, répondant ainsi à son appel insultant. Il n'en eut pas le temps puisque le démon ressortit aussitôt en attaquant sans tarder Wihelmine.

Si l'insulte de celle ci lui passait bien au dessus de la tête, Al se demandait quand même ce qu'elle faisait là. Il n'ignorait pas que la régente lui avait demandé d'assister le protectorat dans une certaine mesure, mais de là à suivre le démon seule. Soit elle était folle et/ou présomptueuse soit elle était  idiote ou suicidaire. Enfin...De l'assistance n'était pas nécessairement une mauvaise chose. La situation actuelle lui offrait deux choix principaux. Assister la pseudo-fermière tentant d’échapper à Cain et donc affronter ce dernier. Ou en profiter pour se faufiler derrière Cain, espérant que l'illusion en cours en était une de zone et qu'il lui suffirait d'en traverser la frontière pour observer ce que Drake y préparait.

Tsss au diable les choix binaires, il ferait les deux en un. Toujours assez haut dans le ciel, il se positionna juste au dessus de là où avait disparu le doyen et repris sa forme initiale. Initiant un sort de haut vol alors que sa chute s’amorçait inévitablement. Par quelques gestes fulgurant il invoqua un élémentaire d'air le plus proche possible de wihelmine programmé pour étouffer la boule de feu dans son élan. La précision ne serait pas optimale, loin de là mais ça devrait suffir. La vitesse d'un élémentaire de cet attribut étant des plus conséquente pallierait sans doute à ce problème. A l'instant où l'élémentaire apparaissait, la capitaine esquiva l'attaque et se défendait de quelques mots habiles. Pas sûr que cela prenne avec Cain néanmoins, il précisa à son invocation de laisser courir la première boule de feu et d'assister Wihelmine en cas d'une autre attaque si cela dégénérait.

Suffisait encore d'amortir la chute de manière quelconque et de se faire discret. Se mêlant littéralement à l'air ambiant pour en devenir le maître incontesté aux alentours mais surtout pour disperser son empreinte si drastiquement qu'il serait difficile de l'identifier. Il dirigea son attention et son regard plus spécifiquement sur la zone d'illusion espérant y voir Drake s'afférer à sa tâche quelle qu'elle fut.


HRP:
Si ça vous semble décousu ou quoi que ce soit qui ne vous convienne pas ou difficulté à comprendre n'hésitez pas à me demander. Je serait plus prompt à répondre que je ne l'ai été posté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Mar - 18:33
Le vieil homme savourait sa liberté plus que jamais depuis qu'on l'avait gentiment extrait de sa cellule et que son rada'an avait été retiré. Sentir de nouveau la magie couler dans ses veines et l'utiliser à dessein était à elle seule une réelle satisfaction mais ce n'était rien en comparaison de ce qu'il éprouvait à chaque chainon de son plan qui se mettait en place comme il l'avait prévu.

Il avait soigné ses blessures et sauvé de l'extinction le démon si taciturne qu'il s'était fourré dans un piège sans même s'en rendre compte. Oui, ça avait quelque peu choqué le patriarche de la famille. De ce qu'il avait pu récupérer comme récits ou informations à propos du démon avant que celui-ci ne foule de nouveau ce monde, Caïn était perçu comme un démon majeur implacable, calculateur et sournois. Pourtant il n'avait montré pour l'instant aucune de ces qualités. Il s'était jeté droit dans le piège tendu par Cernunnos dans les geôles et s'était ensuite laissé surprendre par Alrost, deux fois de suite. Certes il n'avait pas récupéré toute sa force ni toute sa magie et il avait du faire face à deux combattants malheureusement plutôt doués et puissants. Mais se savoir diminué n'était-il pas une raison suffisante pour jauger les lieux avant d'entrer stupidement comme...

Drake avait un peu de mal à considérer le démon comme son ancêtre, ou du moins, à lui vouer le respect qu'il lui avait réservé toute sa vie. Il s'était évaporé presque à la seconde où il l'avait vu se faire avoir par un piège aussi grossier. Et pourtant, il était contraint pour le moment de faire avec et de "compter" sur lui en tant soit peu.

Or, Caïn venait une nouvelle fois de lui démontrer qu'il était bien trop instable. Bon, le vieil homme était forcé d'admettre que même diminué, ses compétences étaient de loin supérieures aux mages classiques et peut-être supérieures aux siennes dans certains domaines. Mais il était trop impétueux et trop... chaotique et donc individualiste pour que Drake ne puisse réellement se reposer sur lui. Pour le moment donc, le patriarche des Leckard mettait un point d'honneur à détourner l'entité qui possédait son petit-fils du but qu'elle recherchait : restaurer sa puissance. Ca avait fonctionné ces trois ou quatre derniers jours mais il doutait que ça continue encore longtemps.

Pour l'instant en tout cas, il était coincé avec lui dans les ruines pour appliquer la brillante idée de son complice. La première qu'il ait eu. Espérons que ce ne sera pas la dernière. Ou qu'il ne mettra pas ses éclairs de génie à œuvrer contre Drake... Mais le vieil homme s'était promis de ne garder un œil sur lui... aussi.

Quoi qu'il en soit, le démon tout agacé qu'il était et impatient d'en découdre avait décidé de son propre chef de s'en prendre à celui ou ceux qui les avaient suivis. Drake n'avait pas émit le moindre son. Déjà pour éviter d'envenimer les choses avec le démon, ensuite parce qu'il était ravi de savoir qu'il ferait tampon pour lui permettre d'avoir le temps de faire ce qu'il fallait ici.

A peine fut-il sortit de son illusion que Drake se concentra sur sa tâche. Il traça un cercle autour de lui et prononça quelques mots. Un dôme protecteur de forma autour de lui. En son centre, Drake se mit à léviter doucement tendit qu'il psalmodiait à voix basse une incantation en démonique que Caïn lui avait apprise.

Il venait de commencer quand il ressentit quelqu'un entrer dans son illusion. Cette dernière n'était pas seulement une image, loin de là, elle faisait office d'extension de volonté et de contrôle. Pour la zone qu'elle couvrait en tout cas de sorte que rien ne lui échappe. Ni l'oiseau qui s'était perdu et cherchait la sortie ni... Alrost.

Son sort d'illusion étant déjà lancé et fixé, Drake n'avait presque rien à faire, juste à penser à ce qu'il souhaitait faire apparaitre pour que l'objet de sa pensée prenne forme et n'agisse comme il l'avait désiré. Toutefois, il n'interviendrait pas en personne. Pas tout de suite. Il devait d'abord finir ce pourquoi il était venu jusqu'ici.

Alrost pouvait bel et bien voir Drake. Du moins croirait-il qu'il s'agissait de lui à ceci près que son emprunté aurique avait des échos de partout et n'émanait pas seulement du Drake qu'il avait devant lui. Ce qui ne serait pas complètement illogique compte tenu du sort majeur d’illusion lancé par ce dernier.  Le vrai Drake et son bouclier étaient évidemment invisible et leur magie dissimulée grâce au dôme qui ne servait pas qu'à stopper les attaquées physiques et amoindrir les magiques, il permettait également de dissimuler les présences auriques et émanations magiques pour ce qui était à l’intérieur en tout cas.

Le faux Drake avait les mains croisées devant lui, il attendait visiblement sagement le semi-démon.

"Que puis-je fais pour toi hybride ? J'ai entendu dire que ta maîtresse avait bien souffert de sa dernière rencontre avec mon adorable petit-fils." Il posa une main sur son coeur pour mimer un intérêt ostensiblement feint."J'ose espérer qu'elle se sera complètement remise."

Il marqua une pause et se déplaça de quelques pas sur le côté un peu à la manière d'un prédateur qui cherchait un angle d'attaque pour sa proie. Ses yeux se plissèrent alors qu'un fin sourire étirait ses lèvres.

"Après tout j’aurai besoin d'elle en vie. Au moins le temps de son abdication."

Les yeux ocres qui faisaient face à Alrost luisaient doucement, comme ceux de son petit-fils, lorsqu'il était encore humain en tout cas.

Sous son bouclier Drake poursuivait. A mesure que les paroles en démonique pleuvaient, des scintillements apparaissaient de-ci de-là. Des formes translucides finirent par se former. Des fantômes apparaissaient dans une sorte de brume. Visibles à tous ceux qui étaient dans l'illusion de Drake.
On les avait visiblement tiré d'un sommeil profond. Bientôt, la zone fut envahie d'esprits tous paraissant attentifs à... quelque chose. Ou peut-être attendaient-ils ? Mais les réveiller était le plus facile. Drake arrivait au plus difficile, les enjoindre à abandonner les limbes où ils étaient condamnés à errer pour toujours afin de devenir autre chose. Quelque chose qui assurément les servirait.

Lentement, leurs yeux vides s'emplirent de nouveau d'une vie qui leur avait été arrachée bien trop tôt. Et avec cette vie, les souvenirs, la douleur et la souffrance des pertes de leurs êtres chers, leurs propres plaintes tendis qu'on leur arrachait la vie. La brume jusque là immobile s'intensifia, la température ambiante chuta drastiquement. La présence des esprits se fit plus forte.

Caïn l'avait averti qu'ils n'aimeraient sans doute pas être tirés de leur sommeil et que même si Drake parvenait à finir le sort il n'était pas dit que tous accepteraient la transformation qu'il leur offrirait. Par ailleurs, dans tous les cas il faudrait que ce soit Caïn qui scelle le sortilège pour conserver leur contrôle ensuite. Un fait peu apprécié par le vieil homme mais il n'avait pas le choix pour le coup puisqu'il ne connaissait pas ce sortilège.

Les fantômes étaient pour la plupart chargés d'émotions négatives et ils devenaient de seconde en seconde plus agressifs. Au moins dans ce qu'ils dégageaient en tout cas. Mais il paraissait évident à tout le monde qu'ils ne resteraient pas inactifs plus longtemps.

Comme pour donner raison à Drake, deux âmes en reconnaissant l'emprunte d'un hybride apparurent devant Alrost et passèrent leurs bras au travers de sa poitrine jusqu'à "atteindre" son coeur. Pour l'instant ils n'avaient visiblement pas assez de consistance pour le tuer mais bien assez pour lui faire risquer la crise cardiaque, avec la douleur que ça suggérait.

Drake subit le même sort sous son bouclier. La douleur interrompit quelques secondes l'incantation. Il comprenait pourquoi Caïn avait insisté pour qu'il s'en charge. Ce sale démon profitait de lui. Peut-être même espérait-il qu'il échouerait ? Mais c'était sans compter sur le contrôle et la volonté qu'était capable de déployer le patriarche qui se reprit et poursuivit bien que sa voix se soit faite plus rocailleuse et lente.

Le faux Drake se permit un rire alors que le semi démon s'était fait attaquer par les esprits. Ou plutôt... leurs âmes.


hrp : Désolé du retard ! Pareil si vous avez des questions n'hésitez pas à MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Mar - 20:13
Caïn n'avait pas pris de gants. Que ce soit avec Drake ou avec la ou les choses qui les suivaient. On aurait pu dire "personnes" mais ce n'était pas vraiment ainsi que le démon percevait les mortels. Le démon n'avait pas envie de perdre du temps, ni de se retenir. Les enfers étaient durs mais au moins il y était entier, contrairement au plan matériel où on l'avait dépossédé d'une partie de lui qui lui manquait cruellement. A cause de ça il était obligé de se coltiner Drake. Pour le moment en tout cas. Et bien qu'il ait un intérêt certain à agir pour le but du vieux, il n'en demeurait pas moins que ça l'énervait de devoir le faire. bien entendu, il pouvait aussi le trahir mais ça le desservirait même si sur le coup ça lui ferait énormément de bien. Pour le moment il devait faire preuve de patience, chose dont il était plus ou moins dénué comme le prouvait la boule de feu qu'il avait balancé presque à l'aveugle juste pour le plaisir de faire cramer des trucs et pousser la chose cachée à se révéler.

Une fermière finit par sortir des arbres. Les yeux de Caïn n'avaient rien d'humains, ils étaient entièrement noirs. Pourtant, quiconque croisait son regard sentirait le brasier qui animait chacune de ses pensées et chacun de ses gestes.
Alors qu'il dévisageait l'espèce de paysanne mal dégarnie qui lui faisait face il crut discerner une autre présence. Il tourna la tête une seconde vers l'endroit d'où il venait, à savoir l'illusion mais l'impression fugitive avait disparue aussi vite qu'elle était apparue en premier lieu.

Finalement, son attention fut entièrement tournée vers Wilhelmine.

Son accent n'était rien pour lui. Elle aurait même pu parler une tout autre langue ça n'aurait rien changé, il se foutait royalement de ce qu'elle avait à dire. Une mortelle ne devrait même pas avoir la parole et encore moins la prétention de croire qu'un être tel que lui allait daigner l'écouter. Mais elle avait parlé et lui avait entendu.

Il n'y avait pas 36000 options. Soit elle les espionnait effectivement par pure curiosité et méritait donc un châtiment à la mesure de sa faute pour avoir tenté de se mêler des affaires d'autrui, qui plus est des leurs mais dans ce cas elle resterait peut-être en vie. Pas forcément entière mais en vie.
Soit elle mentait et était donc à la solde de quelqu'un, à moins qu'elle ne cherche des informations à marchander. dans ce cas Caïn aurait un peu de scrupules puisqu'il comprenait plutôt bien les personnes qui recherchaient leur propre intérêt avant tout. Mais dans l'idée qu'elle soit une espionne. Peu importait à la solde de qui d'ailleurs, Caïn chercherait à la tuer mais non sans d'abord lui faire cracher tout ce qu'elle savait de son "maître".

Au lieu d'attaquer de nouveau en force comme il venait de le faire, le démon se contenta de se téléporter dans une gerbe de flammes. Il était réapparut l'instant suivant juste derrière elle. Son regard se baladant sur ce qu'il pouvait discerner du corps de la paysanne, ou de l'espionne.

Il s'approcha d'elle jusqu'à arriver juste derrière elle et faire qu'elle puisse sentir son souffle -à moins qu'elle ait bougé entre temps évidemment-, un demi sourire germant sur les lèvres tendit que des silhouettes d'ombre émergeaient de l'obscurité du sous-bois pour venir entourer les deux. Ou trois si l'on considérait l'élémentaire, que Caïn n'avait pas encore sentit.

Son attention était focalisée sur l'étrangère. Il y avait un moyen très simple de savoir ce qu'il en était en réalité. Et sans avoir besoin de l'écorcher vive. Enfin, pas à la première tentative mais c'était souvent assez pour obtenir une réaction spontanée qui en disait long. Sauf pour les succubes bien entendu... Celles la avaient bien failli l'avoir plus d'une fois. Mais il n'était pas en enfer, et elle était loin d'être une de ces créatures de cauchemars. Ses yeux noirs étaient fixés sur l'inconnue.

"On va s'amuser tous les deux. Sois une une bonne fille, docile comme il faut et je consentirai peut-être à te laisser en vie."

D'une pensée, Caïn mit le feu à son foin. Ou blé. Peu lui importait ce qu'elle portait. C'était de l'ordre du détail. Le démon voulut écarter les cheveux la queue de cheval de la femme, et le col de son vêtement pour dévoiler un peu son cou. Ses lèvres s'en approchèrent. Ce n'était qu'un baiser qu'il comptait déposer. Enfin... Pas exactement. C'était l'impression que ça laisserait mais il comptait bien le mélanger à un de ses sorts fétiches : corruption du Bien. Bien que Caïn n'ait pas pris la peine d'aller très loin dans l'analyse de l'aura de son "invitée", il ne faisait pour lui pas l'ombre d'un doute qu'elle ne soit pas aussi malveillante que lui. Il reconnaissait les siens et elle n'en faisait pas parti. Du moins auriquement parlant. Pour le reste, il verrait bien.

La transformation aurait lieu progressivement. Pour les plus faibles ça durait quelques minutes. Pour les plus résistants ça pouvait prendre des moins voire des années. Inutile de dire que la dernière fois qu'un être bon avait tenu plusieurs années datait de la première guerre Céleste. Autant dire une petite éternité. Mais il y avait quand même des cas intéressant parfois.
Tali lui avait d'ailleurs montré son nouveau protégé, un protecteur qui avait subi un tel sortilège. Si elle tenait à lui c'est parce qu'il l'avait pleinement amusé de par sa grande résistance mentale et sa volonté. Il avait mit de semaines à tomber. Mais c'était fait. Il leur était acquis.

Avec un peu d'efforts et de chance, l'inconnue le lui serait bientôt. Quoi qu'il en serait, Caïn était attentif au moindre changement chez elle. Il avait grand hâte de savoir si elle était digne d'un intérêt ou pas. Il avait toujours autant envie d'en découdre et priait presque intérieurement pour qu'elle soit une farouche ennemie. Mais il en doutait sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Avr - 1:46
La situation avait pris une mauvaise tournure. Une très mauvaise tournure pour moi. En plus d’être complètement à découvert, Caïn était entièrement concentré sur moi et ce sans être accompagné de la personne qu’il suivait depuis la ville. Il fallait être stupide pour ne pas se douter qu’il jouait les chiens de garde pour le patriarche des Leckard dont il était un rejeton après tout. Cependant, en plus d’en être le rejeton, il était surtout une arme d’importance. Son regard et sa puissance trahissait une nature non-humaine bien plus dangereuse que le simple fait que je sois presque à sa merci ;

Toutefois, même le presque me paraissait trop. S’il était quelque chose comme un démon, il était presque sûr que ma vitesse et mes capacités de régénération ne me seraient pas à la hauteur très longtemps. Non, il préviendrait peut-être les premiers coups mais à n’en pas douter, ceux-ci serait un savant mélange entre une simple attaque physique et une attaque magique. Ainsi, user de mes pouvoirs ne ferait que ralentir les choses. Il valait mieux tenter de débloquer cette situation dans un moment à mon avantage. Dans un moment où il n’aurait plus les yeux posé sur moi et ainsi me permettre de me dérober à sa surveillance.

Cette chance, un mouvement dans le ciel et derrière Caïn me l’aurait offert. Il avait détourné le regard. Je tenais ma chance. Pourtant, alors que je m’apprêtai à donner une puissante impulsion pour me réfugier dans la végétation nullement touchée par les flammes, ses yeux étaient déjà sur moi. Comment ? Un instant plus tôt il regardait derrière lui et maintenant il me regardait. C’était presque impossible… A moins qu’il soit bel et bien quelque chose comme un démon. Mes muscles si prêt pour déclencher ma fuite durent se détendre en un instant pour ne pas trahir ma couverture. Car même s’il était rapide, il ne semblait pas être une flèche. Son aïeul aurait déjà sentit l’infime quantité de magie que j’avais mobilisé pour tenter de me repositionner. Lui, ce démon, ne bougeait pas.

Son regard était insoutenable dans ma position actuelle. Jouer à la paysanne perdue n’était plus du tout dans mes habitudes et face à un regard de feu, je me serai empressé de répondre par un regard glacial. Je devais me contenter d’un regard faussement apeuré pour essayer d’être convaincante. Ce faux regard devint pourtant un vrai regard de terreur à l’instant où il disparut. Il venait tout simplement de s’évaporer de devant moi. Ceci n’était pas le plus effrayant. Ce qui l’était, c’était qu’il était apparu derrière moi sans que je ne le sente et que par Dieu ne sait quelle magie, il mit le feu à la botte de foin qui camouflait mes rapières. Son apparition juste derrière moi suivit de la douleur en raison des brûlures sur mes avant-bras me prirent complétement par surprise.

En un instant, un infime instant, alors que je pouvais encore tenter de ne pas être une simple proie sans objectif, je me retrouvais à bel et bien être le gibier d’un monstre bien plus puissant que ce que j’avais pu imaginer. Presque tétanisée, je n’avais pas réagis la chute de mes deux lames qui se plantèrent dans la terre à mes pieds, entouré du foin finissant d’être consumé par les flammes. Je n’arrivais pas à réagir. Moi, la Capitaine de la Garde Royale de Targatt, je me retrouvais tétanisée par la situation. Moi qui n’avais eu de cesse de prévenir les soldats de la Garde que leur ennemi pouvait utiliser tous les stratagèmes possible pour les déstabiliser, je me retrouvais immobile avec un démon passant ses doigts dans mes cheveux et dénudant avec une délicatesse terrifiante mon cou.

Un vampire ? Ce pourrait-il qu’il soit un vampire ? L’idée ne me terrifia pas. Non, elle me fit l’effet inverse. Mon cerveau sortait de sa stupeur et se remit à cogiter pur trouver une solution. Son souffle ardent devenait de plus en plus pressant sur mon cou tandis que je cherchais un moyen de réagir. Mais si mon cerveau était en ébullition, mon corps lui était encore pétrifié par la peur. Ses lèvres n’étaient plus qu’à un infime distance de ma peau et mon corps ne bougeait toujours pas alors que mon cerveau lui ordonnait d’user de Leichtigkeit pour se dérober au ce baiser maudit. Car je savais déjà qu’au moment où il serait très proche de mon cou pour m’embrasser, ma tête et mes cheveux obstrueraient sa vue et comme il ne s’attendait pas à ce que je puisse réagir avec violence, je disposais d’une ouverture. Ce fut à l’instant où ses ignobles lèvres se déposèrent sur mon cou que mon corps finit par réagir.

En un seul instant, en concentrant une grande quantité de magie, je me défaisais des lèvres de Caïn en me baissant, ceci me permettant de ramasser les deux épées et concentrer ma puissance pour me dégager avec mon sort de mobilité. Alors, je me propulsais vers l’avant non sans avoir fait un demi-tour afin d’essayer de caller une entaille sur le visage de Caïn avec une de mes rapières et à la fin de ma propulsion, prendre appuis sur mes deux jambes tout en étant face à lui et assez loin pour anticiper.

Une fois en face, je soignais avec ma magie les brûlures sur mes avants bras en plus de me séparer du superflu du déguisement de paysanne.

« Désolé, mein Herr, j’ai beau être une gentille fille, je n’aime pas que l’on me touche sans que je sois consentante… »

Je me mettais en garde et prêt à bouger en réponse à n’importe quel de ses mouvements. S’il n’était pas aussi stupide que je le pensais, il se douterait maintenant de qui je suis, d’une part, et que je n’étais pas une simple paysanne sans magie, d’autre part.

« Commençons à jouer Mein Herr… je suis certaine que ça pourrait être intéressant ! »

Je fixais Caïn avec un regard noir et froid comme j’aurai aimé lui lancer dès le début. Oh ça faisait longtemps que je ne m’étais pas battue et maintenant que les mauvaises ondes de la surprise étaient passées, j’étais entièrement prête à lui ouvrir les entrailles. Toutefois, il y avait quelque chose de pas normal. Une gêne, une sorte de fausse douleur que même ma magie de soin n’arrivait pas à soigner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 0:32
Malgré la situation dans laquelle Wihelmine se trouvait, Al avait filé droit. Non pas que l'hybride n'ait cure de la capitaine de la garde royale, mais celle ci ne la portait guère dans son cœur. On ne peut pas dire que ce soit réciproque ou pas. Après tout bien que l'emportement facile de Wihelmine n'agace quelque peu Alrost, au fond, il n'avait cure des états d'âmes des gens tant que cela n'interférait pas avec ces convictions ou sa vie. Exemple parfaitement représenté ici.

Quoi qu'il en soit, son arrivée dans la zone d'illusion fut rapidement repérée et Drake réagit au quart de tour. Notre hybride n'était pas né de la dernière pluie et il décelait les sorts d'illusion. Malheureusement, il ne suffisait pas de le savoir pour déjouer une illusion d'une telle maîtrise. Il avait déjà combattu un bon illusionniste ou deux jadis à Targatt. Un dénommé Yaku pour sûr, l'autre il ne se souvenait plus.

Le patriarche, où était-ce son illusion? lui lança quelques pics comme il semblait être de coutume entre les deux. Quelques élan de colère traversèrent l'esprit d'Alrost, mais le semi-diable étant lui-même, ces émotions firent comme toutes celles que l'on met de coté sans les nourrir. Elles passèrent puis s'en allèrent aussi vite qu'elles furent venue.

Peu de temps après, des entités ectoplasmiques apparurent, d'abord hagard puis impatientes d'agir. Pleine de colère et de rancœur. Pendant ce laps de temps, Al était resté en l'état aérosol pour lequel il avait opté plus tôt, notant la situation de Wihelmine qui s'était envenimé.

L'élémentaire assistant Wihelmine>>

L'élémentaire d'Alrost n'en était pas un de pacotille et n'avait à vrai dire pas tout à fait la même nature. Il lui avait fallu de nombreuses années d'expérimentation pour parvenir à ce résultat. En effet, si les élémentaire invoqués sont généralement des habitants des plans correspondant à leur élément et par conséquent de réelles invocations. Celui de Al s'apparente plutôt à un espèce d'incarnat instantané et éphémère. En un instant, au travers de quelques symboles, il génère le corps, puis par l'addition de quelques autres, il fait entré la conscience de l'entité souhaitée dans le corps créé. L'avantage? La dépense d'énergie pour "l'invocation" mais aussi pour maintenir sa venue est jusqu'à trois fois inférieure. L'entité craint encore moins de recevoir des attaques quelconques puisqu'elles sont dans un corps d'emprunt voué à disparaître. Comme si cela ne suffisait pas, certains sort de révocation ne fonctionnent pas face à cette méthode. Tout dépends des mots choisis par l'incantateur. En l’occurrence, si ceux ci, ne parlent que du corps mais pas de l'âme de l'entité, le sort échoue. Logique puisque le corps physique est bel et bien créé sur ce plan. Aussi pour des raisons évidentes d'existence physique sur ce plan, le corps de l'entité a été nommé "Aero". Son âme varie de temps à autre mais les mêmes reviennes tout le temps. Et puis les consciences et mémoires collectives des plans élémentaire étant toutes parmi les plus élevés, cela importe donc peu

Comme toute entité asservie, Aero connait sa mission et n'y déroge pas à moins de dérogation de contrat imprévue et insatisfaisante de la part du maître. Sa mission étant de protéger Wihelmine, l’entité y fila dès lors que cela lui sembla nécessaire, hors, malgré sa proximité avec sa protégée il ne put retenir le baiser du démon. Aero tenta bien d'empêcher ses lèvres d'approcher, mais malgré qu'il se densifia, Cain passait au travers de manière inexpliquée. Soit, ce démon était bien plus fort que prévu. Malheureusement, le maître n'avait peut être pas donné suffisamment de puissance à sa création. Le maître n'avait donc pas pris le temps d'adapter sa puissance à celle de l'adversaire comme il en avait l'habitude.

L'entité qu'il était avait senti la fluctuation d'énergie négative à l'oeuvre dans le sort discret que venait de lui faire le démon et il en connaissait les conséquences. Le maître en serait donc informé. Toutefois, la cible à protéger n'était pas encore sortie d'affaire, aussi boosta t-il la vitesse d'action de la capitaine. Puis ni une, ni deux, il changea de forme, englobant Wihelmine qu'il enveloppa d'une couche d'air dense qui la suivrait dans tout mouvement. Cette couche d'air n’empêcherait la concernée ni de respirée ni de mettre des coups à l'adversaire. En revanche, parce que toute bonne protection à son sens d'entrée et son sens de "sortie", Cain ne pourrait pas attaqué sans en subir les charges électriques importantes.

Alrost >>

De son coté, Al se fit attaqué vainement par les créatures immondes qui commençaient à prendre consistance que l'on devait à Drake. Vainement, parce qu'il était aussi intangible que l'air. Après tout, ne l'était-il pas? Ne s'était-il pas rendu maître incontesté de ce noble élément? Si! Il l 'avait fait. Et en tant que tel, il étendit son aura de plus belle qui se trouva tout aussi dispersé que celle de Drake. Ainsi, il établirait sans doute plus efficacement où se trouvait celle de son ennemi proclamé et juré. Objectif qui ne tarda pas à s'accomplir. Le fourbe continuait de gagner du temps pour parvenir à ses fins et terminer un funeste rituel. Al n'en comprenait pas tous les mots mais il en reconnaissait la langue. Le démonique aussi connue sous le nom de langue infernale. Rien de bon ne pouvait se tramer quand cette langue était utilisée. Elle n'était certes pas aussi dangereuse que le "noir parler" mais son usage indiquait un systématiquement un rituel noir ou sort noir puissant qu'on ne préférait ni voir ni subir. Et si vous ne connaissez pas le noir parler, je peux vous en parler. Connaissez-vous la légende disant que les dragons préféraient la télépathie à leur langue parce que celle ci était mortelle pour qui ne pouvait s'en défendre? Et bien, si pour les dragons, j'ignore ce qu'il en est exactement, croyez-moi, ce noir parler, ancienne langue démon, est belle et bien mortelle à entendre pour le commun des mortels.

Soit, Alrost, supprima l'oxygène sur une zone à peu prêt équivalente à ce qui l'estimait être la zone d'illusion. Toutefois et bien qu'il l'ignore, la zone se trouva être un peu inférieure à cette dernière. Pendant ce temps, Drake sembla prendre son pied et rire à plein poumon. Selon toute vraisemblance, il n'avait pas encore remarqué la disparition d'oxygène. A moins que, une fois de plus, il s'agissait d'une illusion. Mais ça, le capitaine, le verrait bien en temps et en heure.

Bref, dans un but clair de mettre fin au succès du rituel en cours, Al ne s'arrêta pas à ce petit tour d'oxygène. Ajoutant une connexion à la terre, ce qui mis fin à son invisibilité, il fit trembler toutes les ruines de Kelsha. Aussi belles et sacrée qu'elles puissent être pour les gens d'ici, aussi loin que cela le concerne, elles pouvaient bien s'écrouler. Quoi qu'il fasse, Drake ne devait pas parvenir à finir son rituel.

Dans cette optique, après quelques violents tremblements, Al fit se lever toute la plateforme sur laquelle il se trouvait et à mesure qu'il augmentait l'intensité de sa connexion à la terre, lui-même perdait de son intangibilité alors qu'il se mêlait peu à peu à la terre. Ne pouvant pas le toucher, les créatures l'avait quelques peu laissé tomber plus tôt mais semblait revenir vers lui maintenant qu'elles pensaient à nouveau pouvoir le toucher. Après quelques dizaines de mètres de hauteur atteinte, la plateforme retomba sur elle même dans un vacarme audible à des dizaines de kilomètres à la ronde. Un souffle et un nuage de poussière, de caillasse, le suivirent de près alors que le restes des ruines s'écroulaient littéralement sous le choc ne laissant de trace que quelques pierres par ci par là. En d'autres termes, il ne restait de ces ruines plus aucun mur ou colonnes de jadis. Seulement des pierres étalées et brisées sur le sol.

HRP:
Plop dsl pour le délai, dites moi si tout convient ou s'il y a des doutes sur mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 23:03
Drake n'appréciait pas la présence d'Alrost. Cet empêcheur de tourner en rond devrait vraiment crever. Ca allait finir par devenir urgent si ça continuait. Il était toujours derrière lui ça devenait vraiment lassant. D'autant qu'il savait choisir ces moments : toujours quand Drake était occupé ailleurs ou indisponible pour une raison ou une autre. Pour autant, le vieil homme ne se laissa pas distraire et poursuivit son rituel tout en profitant du sort d'illusion lancé précédemment pour narguer et attirer l'attention de l'hybride en sursis.

Pendant une seconde Drake avait failli réussir à énerver Alrost, ce qu'il cherchait à faire depuis leur première rencontre. Mais il fallait croire qu'il avait plus de maîtrise qu'un simple démon. Les entités ectoplasmiques avaient aussi tenté d'attaquer l'intrus mais en vain puisqu'il n'avait pas sa forme physique. Quel dommage. Une tentative de plus qui finissait avortée. Mais au moins cet énergumène ne l'ennuyait pas pendant le rituel.

C'était en tout cas ce qu'il avait pensé jusqu'à ce que l'aura d'Alrost ne semble se... dissoudre. Pourtant, Drake percevait encore son emprunte psychique bien qu'en plus diffuse. Il était évidemment encore bel et bien là.

Drake avait beau être un maître élémentaire plutôt bon, concentré comme il l'était à la fois sur ses illusions et surtout sur la corruption des âmes et leur transformation il n'avait pas fait attention au manque d'oxygène. Le bouclier qui le protégeant lui épargnait ces effets, et l'illusion étant ce qu'elle est, le Drake illusoire ne souffrait pas non plus de cette manipulation.

L'illusion se contenta d'arrêter de rire et d'un geste fit apparaitre une illusion de la Régente. Ou plutôt de son corps brisé et en sang. Les yeux ouverts et vides, elle était morte en combattant, en vain. Il laissa l'image des plus réelles fait son chemin dans l'esprit de l'hybride avant de reprendre, d'un air qui se voulait faussement pensif mais clairement provocateur.

"J'hésite encore entre ce que tu vois et la jeter en pâture à quelques démons très portés sur la sexualité, si tu suis ma pensée. Une préférence peut-être ?"

Pour une fois ça avait le mérite d'être sincère. Après tout, Drake avait déjà vendu une étudiante à des esclavagistes spécialisés dans les "arts du lit" et les avait payé pour qu'ils quittent la cité avec elle simplement parce qu'elle avait eu l'audace d'adoucir Cain du temps où il n'était qu'un étudiant.
Il aurait du faire la même chose à Garreth immédiatement plutôt que de vouloir le tester. Ca lui aurait éviter de passer ce long séjour dans les geôles.
Toutefois, le dilemme qu'il éprouvait au sujet d'Astoria était réel. Il hésitait entre la tuer sur le champ, en tout cas juste après qu'elle ait abdiqué en sa faveur, ou simplement la garder près de lui pour assister à son supplice.

Toujours sous son bouclier, le vrai Leckard se préoccupait principalement de poursuivre son rituel en continuant de psalmodier les mots en infernal. Les traits crispés, il s'évertuait à continuer alors que des esprits l'attaquaient. Caïn l'avait vaguement prévenu mais le vieil homme avait sous-estimé la nature de ses esprits comme leur force. Il avait bientôt terminé et se concentrait sur son objectif. Encore un peu et ça serait terminé.

Une grosse fluctuation de magie secoua les ruines. Pas un petit tremblement, pas une petite secousse... Drake se contraignit à poursuivre tendit que quelques esprits avaient recommencé à vouloir s'en prendre à Alrost redevenu tangible. L'archimage aurait adoré les laisser continuer leur œuvre mais il n'avait pas ce luxe.
Signe qu'il arrivait dans la dernière phase, les esprits disparurent tous ou plutôt, semblèrent fusionner, en tout cas tous ceux qui étaient restés et qui avaient accepté le "changement".

Il n'eut malheureusement pas le luxe de finaliser le sortilège car son attention fut attirée par la plateforme gigantesque prête à l'écraser lui et tout ce qui était plus ou moins tangible et solide. Le sortilège étant dans une phase irrémédiable, il stagnait dans les airs, intangible mais visible comme une bulle géante d'ombres et de ténèbres.

La plaque tomba. N'importe quel mage aurait compris que le bouclier sous lequel il était ne suffirait pas pour résister à un tel poids. Drake eut à peine le temps de se rendre intangible à son tour. Malheureusement, ce petit tour avait affaibli l'illusion qui s'estompa d'elle-même.
Un optimiste aurait pu croire que l'illusion avait cessé car le lanceur de sorts était mort. Ce n'était pas le cas. Le vieil homme avait seulement du se concentrer entièrement à sa tâche prioritaire : éviter une mort stupide.

En temps normal, il aurait tout à fait pu maintenir son illusion mais la surprise l'avait emporté sur sa concentration. Pour une fois. L'étonnement ne venait pas directement de l'emploi du sol ou plutôt de l'élément terrestre mais davantage de la masse que le semi démon était parvenu à manipuler à sa guise. Peut-être l'avait-il légèrement sous-estimé en fin de compte. Mais ça ne se reproduirait plus.

Drake ou plutôt le forme fantomatique qu'il avait emprunté parut s'extirper des décombres et flotta quelques instants au-dessus du nuage de poussière qu'il dissipa sans soucis.

Il était temps qu'il agisse. Drake n'avait pas utilisé ses pouvoirs personnels depuis des mois et même avant cela, il était rare qu'il en fasse étalage, préférant utiliser les sorts "classiques" des différentes écoles de sorcellerie. La raison en était simple, ça lui permettait de garder deux atouts majeurs dans sa manche car jusqu'à présent une seule personne connaissait la puissance et l'utilisation réelle qu'il faisait en combat de ses pouvoirs. Or, cette dernière n'était plus de ce monde.

Peut-être était-il temps d'en faire "bénéficier" Alrost. Ce chien devait apprendre à reconnaitre son maître quand il le croisait. Mais... Loin d'être fou, il avait parfaitement compris la différence entre l'hybride et lui-même : la jauge de magie dont ils disposaient chacun n'était pas la même. Toutefois, il en fallait bien plus pour attendrir Drake ou pour le faire douter de lui. Après tout, même emprisonné son plan s'était réalisé. Il n'y avait pas de raison que ça change.

Drake reprit sa forme tangible et lança une série de sorts quasiment en simultané : vision lucide afin de lui permettre de tout voir, tout suivre. Il érigea une gigantesque toile invisible qu'il transposa à 180° autours de lui et à laquelle il apposa des chocs mentaux à répétition, de plus en plus puissants à mesure qu'il approchait de Drake. Evidemment, il lui préparait une petite surprise de plus à ce sujet. Et, en guise de provocation, il convoqua une réplique de Caïn. L'apparence était celle de son petit fils lorsqu'il était encore "adolescent" et aucune aura ne transparaissait.

Pour autant, de ce qu'ils pouvaient sentir tous les deux maintenant que l'illusion ne bloquait plus leurs sensations, le "vrai" Caïn adulte était toujours avec Wilhelmine plus loin en dehors des ruines. Une illusion ? Non. Un simple tour de magie, une de ses plus belles prouesses mais Alrost aurait l'occasion de s'en apercevoir. Après tout, Drake n'avait prit le gamin sous son aile par charité, ni infligé tous les châtiments corporels à l'enfant qu'il était sans arrière pensée.

L'activation des sorts n'avait pris pas plus de quelques secondes. Il ne restait plus qu'à... Attendre l'ennemi à abattre, ce qu'il faisait de manière calme et stoïque. Bras croisés, un demi sourire aux lèvres et ses yeux ocres luisant comme ceux du prédateur qu'il était en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 22:47
Le démon était parvenu à passer derrière la paysanne et par un baiser provocateur, à lui insuffler un sort de corruption. La donzelle avait l'air tétanisé, ce qui avait largement faciliter les choses il fallait l'admettre. Mais une force avait tenté de l'en empêcher sans qu'il puisse déterminer d'où il émanait. A priori pas d'elle...

Alors que ses lèvres touchaient encore la peau de la femme, il ressentit chez elle une vive montée d'énergie. En même temps, elle se baissa subitement pour lui échapper. Il la laissa faire, curieux. Il n'avait cependant pas vu les rapières et se laissa surprendre par la soudaine mobilité et rapidité de l'humaine, comme de son allonge via ses armes qu'il ne remarqua qu'une fois qu'elles filaient vers lui.

Caïn recula ce qui n'empêcha pas l'estafilade de se former tendit qu'une des rapières avait légèrement entaillé la joue du démon.

Ah... ça y est, il voyait enfin la chose bizarre qu'il avait cru percevoir si faiblement un eu plus tôt. C'était bizarre, ça ressemblait à un élémentaire et ça venait d'englober la fille comme pour la protéger. Avait-elle jeté le sort ? Il l'aurait forcément remarqué... Non ?
L'arrogance du démon répondit à sa place : peu importait cette chose, il avait sa réponse. Elle n'était pas si innocente que cela, comme le confirmèrent les propos qu'elle lui tint tout en soignant sa brûlure.

Elle n'aimait pas qu'on la touche ? Peut-être aurait-il fallut qu'elle réagisse plus vite dans ce cas non ? Pour autant, le démon conserva le silence, bien qu'un sourire narquois vint étirer ses lèvres alors que ses yeux ocres laissaient clairement apparaitre son amusement.
D'après la tenue réelle de l'inconnue, elle était au service d'Astoria, ou de la cité en tout cas. La fillette -à ses yeux- se mit en garde et lui proposa de jouer avec elle.

"Je compte bien m'amuser avec toi mais..."

La mini blessure cicatrisa d'elle-même.

"Je ne te tuerai pas. Les jours qui vont suivre seront trop intéressants pour me priver d'une actrice... principale."

Il faisait aussi bien référence au coup d'Etat en préparation qu'au sortilège qu'il lui avait apposé et qui se répandrait progressivement et dont évidemment, il observerait avec attention la montée en puissance tendit qu'elle s'affaiblirait, ou plutôt, lutterait contre pour fatalement finir par échouer. Oui, il ne raterait pour rien au monde ce spectacle.

Caïn n'avait pas d'arme visible et d'ailleurs n'en avait pas besoin. Bien qu'il ignore les effets de l'élémentaire bizarre comme la nature des pouvoirs de la femme, il avait eu le loisir de constater sa rapidité de réaction comme de mouvement. Aussi matérialisa-t-il une rapière qui apparut dans une flamme. Il acceptait le défis. Après tout, il avait été un bretteur hors pair, avant de se faire emprisonner cela allait de soi.

Sans se départir de son sourire, il s'élança vers eux. Toutefois, pour parer à toute éventualité, il fit des ombres de véritables clones de lui-même, toute aussi tangibles et donc potentiellement mortelles. Deux d'entre elles passèrent à l'attaque, de même que le 'vrai' Caïn. Une autre vint se superposer au vrai Caïn qui en profita pour disparaitre de nouveau, se changeant en air pour voleter au-dessus de Wilhelmine.
Les deux dernières ombres quand à elles s'étaient fondues au sol jusque dans l'ombre de Wilhelmine. Puis, s'extirpant de cette dernière, des mains d'ombres en sortirent et s'enroulèrent autour des cheville et jambes de la demoiselle pour la retenir sur place et la ralentir de sorte qu'elle se prendrait une des attaques si ça fonctionnait.

Les lames ne visaient aucun point vital, signe évident que le démon jouait réellement avec elle. Après tout, c'était nettement plus intéressant que d'aller réaliser un rituel chiant. Tout ce qui intéressait Caïn c'était le final du rituel grâce auquel il finirait par retrouver toute sa puissance.

Soudainement, une fracas phénoménal et une sorte de tremblement de terre secoua leur zone de jeu. L'illusion de Drake se dissipa. Caïn atterrit à distance de la sauvageonne en redevenant visible. Soudain sérieux, il avait perdu son sourire et se concentrait pleinement vers les ruines qui avaient semble-t-il été rasées en un coup. Le démon reconnaissait sans mal l'énergie qu'il ressentait mais n'y croyait pourtant pas. Un rictus à la fois de dégout et d'énervement déforma ses traits.

Il revint l'instant suivant à celle qui se trouvait finalement sur son chemin. Donc... si l'élémentaire ne venait effectivement pas d'elle, il venait de l'autre qui se trouvait dans les ruines. Caïn n'appréciait que peu la magie spirituelle, mais il devait admettre qu'elle était parfois efficace.

Les yeux luisants de colère, il tendit la main vers Wilhelmine et serra doucement le poing. A mesure qu'il le faisait, un étau télékinétique se resserra autour du muscle d'une de ses cuisses. Il le lui broyait en prenant soin de soumettre chacun des nerfs qui parcouraient cette portion de chair à vif afin de maximiser la douleur. Un petit tour qu'adoraient les infernaux. Il n'avait plus envie de jouer. Pas si le rituel était en péril.

"Qui es-tu exactement et qui t'accompagne ?"

Il serra davantage. Caïn espérait se tromper et ne comptait pas aller voir dans les ruines sans être certain de ce qu'il y trouverait.

En portant un peu d'attention, il put déterminer que Drake était vivant. C'était déjà ça sans doute. Et puis sinon Alrost, si c'était bien lui, serait déjà revenu ici avec Wilhelmine et lui pour tenter de lui régler son compte. Mais c'était le sort qui l'inquiétait. Caïn n'avait aucune envie de devoir le faire lui-même plus tard. Décidément, ces protecteurs et gardes en tout genre étaient de vraies plaies. Quelle idée pour des morts en sursis que de venir les ennuyer une fois de plus. Ne pouvaient-ils pas plutôt profiter de la vie de leur côté comme tous les autres clampins qui peuplaient Targatt ? Non il fallait qu'ils tentent de faire leur... travail. Quelle idée saugrenue. Qu'est ce qu'ils croyaient pouvoir sauver au juste ? C'était ridicule et pourtant tellement pénible. Caïn le prenait comme une insulte personnelle, quelle perte de temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 1:41
Nous y étions. L’affrontement entre deux genres : l’immonde démon contre l’humanité. Ô malheureusement, ce n’était pas la vraie bataille. La bataille finale entre deux mondes. Celle qui amènerait le monde à la limite de son existence. Non, ce n’était qu’une simple escarmouche. Un prélude à ce qui devait suivre.

A mon regard froid que lui envoyaient mes yeux vert, Caïn me répondit par un sourire et un regard pesant qu’il envoyait avec ses yeux maintenant ocre. Parfait, maintenant que nous étions tous les deux sur la même longueur d’onde, nous pouvions nous adonner à la parade. Je ne connaissais pas très bien le cas de Caïn et avec le peu que je venais d’expérimenter, je pouvais dire qu’il était assez polyvalent pour user d’une force immensément brute et d’une grande vitesse. Ceci ne pouvait que laisser présager d’un combat excitant.

« C’est trop d’honneur que vous me faîtes mein Herr. Mais j’espère sincérement que vous ne serez plus de ce monde à ce moment-là. »

Je me mis en garde, souple sur mes appuis et ferme dans ma garde. Quoi qu’il puisse envisager, à moins de me clouer au sol, par un seul de ses coups allaient passer ; Et même là, il lui faudrait des jours avant que je ne puisse plus soigner une petite estafilade. Car voilà bien ce qui semblait, en dehors des lèvres de Caïn, être la principale conséquence de ses attaques puisqu’il, à sa grande surprise, fit apparaître une rapière lui aussi. Il était donc lui aussi de ceux qui maniaient l’épée. Qu’est-ce que je dis. C’était plus qu’évident. Quel membre d’une grande famille ne savait pas manier l’épée ?

« Je vois que vous savez tenir une lame. Si vous êtes prêt, valsons ! »

A l’Académie, mon professeur aimait bien débuter ses cours comme cela. La formule me plaisait beaucoup et l’occasion faisant le larron, je n’allais passer à côté. Toutefois, les mots n’étaient pas des armes capables d’entailler la chaire et n’allaient pas arrêter cette vermine de Caïn. De fait, les pieds bien ancrés au sol, j’attendais le premier contact. Premier contact qui devait de toute évidence être multiple car le bougre voulu jouer d’illusion pour tenter de passer ma garde. Avait-il une si basse estime de mes qualités pour me prendre aussi peu au sérieux ? J’étais la Capitaine de la Garde Royale. Pas un des geôliers incompétents de son aïeul.

Les doubles passèrent à l’attaque en même temps que leur créateur et de façons brouillonnes chargèrent. C’était trop simple. Une attaque bien trop simple pour un membre de la famille Leckard. La disparition de l’un des doubles me mit la puce à l’oreille. Caïn ne menait pas l’attaque. Comme à l’instant où il m’avait pris de court pour apposer ses lèvres dans son cou, il avait dû se téléporter ou était en train de le faire pour mieux me prendre dans un angle mort. Alors que je voulu pivoter pour donner le flan aux deux copies, minimisant la surface touchable par leur lame, je sentis mes jambes se bloquer. Toujours plus. Voilà qu’il maîtrisait aussi les ombres, mais soit ! Il voulait ne me prenait à ce point pas au sérieux ? IL me fallait lui montrer que même les pieds figés je restais dangereuse.

Les deux ombres arrivèrent à peu près au même moment. Avec mes rapières je pus dévier la direction des leurs et même si la lame de l’une des deux copies déchira ma robe, mettant mon ventre à l’air et laissant en souvenir de son passage un fin trait rouge, la lame de l’autre se planta dans la première copie, lui portant un coup certainement fatal. Là, la première copie se trouvant dans une position déséquilibrée et n’ayant plus l’aisance qu’il lui faudrait avec sa rapière, je me permettais de lui planter l’une des miennes dans le dos alors que la blessure sur mon ventre cicatrisait. Moi qui m’attendait à danser, je me retrouvais à frapper des brutes comme si j’étais dans un bar avec des ivrognes. Des quelques coups aux ombres réduisant ma mobilité, je me dégageais et me tenais de nouveau prête à faire face à mon adversaire.

Celui-ci ne s’était toujours pas représenté. Peut-être étais-je allé trop vite pour me débarrasser de ces vulgaires marionnettes ? Sa réapparition juste à la suite une immense secousse n’allait pas en ce sens. Il réapparaissait comme intrigué, surpris par ce qu’il se passait. Je l’étais tout autant car en plus de ce fracas, c’était tout l’espace autour de moi qui changeait. La végétation désemplifiait, les ruines, du moins ce qu’il en restait, réapparaissaient et au milieu de tout cela, ce cher Drake Leckard. J’avais donc vu juste. Cette vermine de démon de Caïn l’accompagnait. Mais comble des sensations, ce fut celle de cette aura particulière. Je la connaissais mais je n’arrivais pas à mettre la main dessus car il y avait des ressemblances mais celle que je connaissais, je ne l’avais ressenti que très faiblement, jamais à tels niveaux. M’aventurer à faire des hypothèses serait trop dangereux d’autant que Caïn et moi avions finis de regarder le passé devenir poussière.

L’affrontement allait reprendre et alors que j’allais donner la charge, je ressentie une douleur atroce dans l’une de mes cuisses. C’était comme si ma cuisse était à la fois comprimé et chacun de mes nerfs brulés en même. C’était abominable et par réflexe, je concentrai ma magie de régénération dans me cuisse pour soulager la douleur. Cependant alors que je voyais Caïn serrer son poing et son regard furieux rivé sur moi, je comprenais que cela n’avait rien à voir avec une vraie douleur physique ce expliquait les effets minimes de ma magie.

« Qui je suis ? Mein Herr, je vous l’ai dit. Je suis une simple fermière venue seule et un peu trop curieuse. »

Contractant mes muscles et concentrant ma magie, je donnais pour de bon la charge. Oh il fallait fou pour croire que j’allais attaquer de face ou par derrière. Les deux solutions étaient les plus simples. Il fallait jouer de vitesse et de souplesse. Ce dernier point fut un peu compliqué à mettre en œuvre à cause de l’ignoble douleur dans ma jambe sans pour autant me ralentir. D’abord, je m’avançais vers lui puis me déporter sur sa gauche avant d’être dans le champ de ses coups. Ensuite, puisqu’à ce moment-là il pouvait se douter d’une attaque sur son flanc gauche, je me baissais pour me représenter en face de lui. Cependant, je me trouvais désormais sous sa garde rendant difficile il action à l’épée. Il ne lui restait donc que les attaques magiques et à main nue. Afin de le forcer à se défendre, je pointais le tranchant d’une de mes rapières vers son flanc gauche tout en pivotant pour longer son flanc droit. La lame ainsi positionnée devait trancher la chair du démon du flanc droit jusqu’à son abdomen. Toutefois, maintenant que la première lame était au niveau de l’abdomen, je me trouvais dans le dos de mon adversaire, me laissant une belle fenêtre pour qu’à la fin de l’envoi, je touche. Ma seconde rapière visant avec précision le dos de Caïn pour s’y planter s’il ne parvenait pas à m’arrêter auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mai - 2:38
Un instant, alors que la masse levée retombait lourdement à la surface, Al observait un changement de comportement des âmes réveillées et regroupées par Drake. Il ne savait pas trop ce qu'il faisait mais cela ne pouvait être rien de bénéfique. Si sa mémoire était bonne, et elle l'était, Cain avait un pouvoir de contrôle des âmes. Peut être que ce rituel avait un rapport avec ça. Après tout, même si ce n'est pas lui qui exerçait sa volonté, il pourrait simplement profiter de l'éveil de ces âmes une fois le rituel accompli. Enfin ce n'était là qu'une supposition.

Après quelques secondes à peine, Drake réapparaissait devant lui à une vingtaine de mètres. Ce dernier restait stoïque mais on devinait un énervement certain. Toutefois, puisqu'il ne semblait pas vouloir bouger, Al bougerait pour lui. Pour autant, sa priorité allait toujours au rituel. Indéniablement, ces âmes et leur comportement en était le fruit. Voletant toujours grâce à sa maîtrise de l'air, il s'approcha de quelques mètres de l'immondice d'âmes mais s'arrêta brusquement. Deux sensations désagréables venaient de se produire. Semblable à des chocs mentaux de faible intensité mais aux vu des deux premiers, il y avait eu une augmentation majeure ente les deux. Autant le premier n'avait été rien de plus qu'une douleur mineure, ponctuelle et anodine; une simple aiguille en somme. Autant le second avait eu un effet un peu plus..."coup de poing". Soit, le patriarche attendait patiemment mais avait tendu son piège. La situation était parfaite, du moins tant que l'espèce de Cain adolescent ne faisait rien de stupide.

Al n'avait pas besoin de faire un centimètre de plus pour agir sur l'objet majeur de son attention. Le troupeau d'âmes. Hors si Alrost n'avait pas en son pouvoir de bannir, détruire ou éveiller des âmes perdues afin de leur montrer la voie de la rédemption, il savait qui étaient les plus à même d'une telle besogne. Bien que ces derniers ne l'aiment pas beaucoup, celui qu'il avait invoqué une trentaine d'année plus tôt pour un cas plus ou moins similaire, n'avait pas refusé de remplir sa mission. En même temps...quand on savait exactement lequel d'entre eux appelés et dans quel cas, on évitait bien des refus. Enfin....on ne peut pas dire qu'ils les appelait souvent pour autant et vous pouvez sans doute le comprendre. Après tout, leur première réaction face à lui est souvent la haine et le dégoût puis l'attaque...Parfois, ils daignent quand même faire la raison pour laquelle Al les appela et si certains partent froidement l'air de dire "en guise de remerciement pour ces âmes, je te laisse la vie sauve".

Bref, une fois de plus, ses mains tracèrent de complexes symboles appuyés de quelques mots étranges qui concentraient l'énergie requises autour de l'hybride. Une idée ingénieuse lui vint à l'esprit et un sourire satisfait germa fugacement sur ses lèvres flegmes avant de disparaître tout aussi vivement. L'incantation serait un peu plus longue mais cela valait le coup. Rapidement, l'atmosphère se refroidit drastiquement de telle sorte que malgré la saison il se mit à neiger un peu sur la zone.

Les symboles finis, le regard toujours figé sur l'immondice, puis sur Drake et son pantin quoi que ce fut, il étira vivement les deux bras en direction de ses cibles. La vague de froid qui s'était concentrer autour du semi-diable répondit à ce mouvement en une fraction de seconde et fut à destination dans le même temps. Sur sa trajectoire, la vague se divisa en deux, chacune ayant sa cible.

Ce sort Drake en avait déjà été témoin. Mais il l'ignorait encore puisque la distance obligeait à changer quelques peu la posture et la forme de l'incantation. Ainsi, les proies se verraient enfermé dans un énorme cube de glace creux. La protection télékinétique des épais murs de glace préviendront toute forme intangible de se faire un chemin au travers de la masse froide. Estimant que la "prison" de l'immondice était à une distance raisonnable de Drake pour ne pas en subir les effets, Al se téléporta au sommet extérieur de celle ci pour tracer cercle et symboles. Le tout se fit rapidement grâce à sa maîtrise des éléments il n'avais pas besoin de bouger le petit doigt. En tant normal, il aurait fait le tracé à distance sans prendre le temps s'approcher, mais invoquer un archange n'avait rien de quotidien contrairement à d'autres entités ou créatures, aussi voulait-il être certain de son coup. Une seconde ou deux pour vérifier. Parfait!
"Haec enim animarum necessitatem habere,
Vocatis me ad vos Phanuel"



Un portail imposant s'ouvrit sur le toit de la prison de la glace. Ce portail n'offrirait aucune sortie. Le plan des anges étant invivable pour tout autre êtres qu'eux mêmes et autre de même intensité positive. L'archange arriverait en plein dans la boîte en compagnie de sa tâche. Néanmoins par respect, Al fit son entré également. On invoque pas une entité quelle qu'elle soit pour être présent à son arrivé. C'est très mal vue et peu coûté bien plus qu'un refus d'obtempérer. La vie par exemple...
Bien...Maintenant que l'invocation était faîte, un regard glacial échangé de part et d'autres attestaient de la tension. Toutefois, l'archange admit tacitement de la bonne intention de l'hybride qu'il répugnait pourtant. Ce n'était pas la première fois que cette moitié de diable l'invoquait. Il faisait parti des rares terriens à être bien renseigné sur les rôles des anges. En tout cas l'était-il du siens. Certains l'avaient déjà invoquer pour combattre des démons! Non mais sérieusement! Qu'ils appellent Mikaël ou ceux de son corps pour ce genre de chose. A t-on idée d'appelé le cuistot pour vous guérir votre jambe sectionner? Non! Et bien là c'est pareil! C'est une des raisons pour laquelle, Phanuel accepta pour la seconde fois la requête de cet être détestable qui tentait de l'être un peu moins.

Les âmes ne devrait plus poser problèmes à présent. L'archange avait commencé son travail et déjà quelques âmes avaient déjà trouvé le chemin de la rédemption, de la lumière. Al se téléporta une fois de plus au-dessus de la prison histoire d'observer la situation. A peine une minute ne s'étaient écoulée depuis les chocs mentaux. Maintenant que le rituel avait été mené en échec peut être était-il temps de déguerpir. Ils étaient seuls et il craignait quelques peu que Wilhelmine ne succombe à Cain et notamment au sort de corruption dont son invocation le mit en garde. Toutefois, avant de rejoindre le démon plus bas, il s'amusa de sa seconde prison de glace en modulant certaines façades intérieurs de sortes que des lames mortelles n'en sortent avant de disparaître pour réapparaître plus tard. Une sizaine de lames apparaissait en même temps ou alternativement de ce petit cube de pas 8m². Alrost étant directement au commandes, mais à l'aveuglette, il n'y avait pas de rythme. Les proies ne pourraient compté sur leur réflexes.

A tout cela, il va de soit que si Al perçoit une force télékinétique forçant la barrière interne, le capitaine cesserait afin de poser un maximum d'intention afin que cette protection interne ne brise pas.

>>>> Elémentaire

Quand les ombres avait tenté de la saisir, bien que sa protégée semble très bien se débrouillé en ce qui concerne l'agilité, Aero l'assista en repoussant certaines des mains voulant la saisir. Il dévia aussi une des lames même s'il s'avéra par la suite que Wil n'en aurait pas subit les dégâts.

Plus tard quand son maître fut à l'origine d'un grand rafus, l'ambiance changea du tout au tout et Cain passa à une autre forme d'attaque télékinétique du démon. Aero avait répondu à sa manière en chargeant l'intrus de traits électrique d'une certaine puissance. Pas folle mais suffisante pour infliger des dégâts à n'importe qui, même à un démon de son rang. Après tout, le combat commençait à peine et il devait se préserver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Mai - 16:24
Le patriarche des Leckard trouvait décidément bien pénible le sami-diable. Non qu'il soit particulièrement puissant. Certes il l'était mais il ne montrait pas grand chose sans doute. Quoi qu'il en soi Drake avait voulu attirer Alrost à lui. Dans sa précipitation il se serait pris des chocs mentaux jusqu'à en mourir, ou en devenir fou. Ca aurait été amusant. Malheureusement, celui-ci déclencha par inadvertance deux petits chocs et préféra s'immobiliser. Quel dommage. Toutefois il semblait s'intéresser un peu d'un peu près aux âmes plutôt que de tenter de lui régler son compte.

Non, décidément, il avait le don de l'agacer profondément. Ne pouvait-il pas simplement se jeter dans son piège et succomber comme toute personne normale le ferait ?! Drake n'était pas contre lui donner une leçon mais encore fallait-il qu'il soit coopératif si on pouvait dire. Là il ne faisait que se concentrer sur... En fait sur ce qu'il fallait pour damer le pion à Drake en l'empêchant de récolter ses âmes.

Alors que le vieil homme faisait un pas pour rejoindre Alrost et tenter de l'alpaguer plus sérieusement, le semi-diable souffla vers eux un sort de glace. Hum ok. Lequel ? La réponse vint très vite. Il s'agissait à peu de choses près de la même prison dans laquelle Caïn avait été enfermé lors de son combat dans les geôles.

Comme si une vulgaire prison allait le retenir. Posant une main ferma sur l'épaule de son "nouveau" petit-fils, il les téléporta tous deux en dehors de la cage alors que des pics apparaissaient et avaient bien failli les transpercer. Un coup classique mais qui avait fait ses preuves, aussi ce mouvement n'était-il guère étonnant.

Par contre, l'autre cage l'était. Drake approcha la main de l'autre cage. On ressentait clairement une présence assez phénoménale en plus du malström d'âmes. Et vu ce qu'il dégageait en énergie positive, ça n'était pas un ami de Drake. Quoi qu'il fasse avec ces âmes, elles étaient à lui. Hors de question qu'ils y touchent.

Jetant un coup d’œil à sa création, il lui commanda d'occuper Alrost. De son côté, Drake n'eut qu'à générer une zone d'anti-magie qui englobait la cage et les âmes pour que toute magie cesse. La glace en suspension se rompit et les murs de la cage s'écroulèrent, éclaboussant le vieil homme au passage. Quand à l'archange, prit dans cette zone, il ne lui était guère possible de poursuivre sa purification.

Seul bémol... Dans une zone d'anti magie il serait impossible de le renvoyer chez lui... Et si il restait. Bon Drake avait beau être arrogant il connaissait ses forces. Et il ne ferait pas le poids dans un combat physique contre un de ses êtres. Maintenant qu'il avait l'attention de l'archange, malheureusement, il devait faire quelque chose.

"Ca ne vous concerne nullement."

Il cessa d'utiliser sa zone d'anti magie et alors qu'il la sentait de nouveau couler à flot, se divisa en cinq lui-mêmes de sorte que son essence comme son énergie soit également répartis et qu'on ne puisse pas différencier le vrai du faux. Une précaution somme toute inutile mais on ne savait jamais comment réagirait un archange.
Ca n'avait duré qu'une fraction de secondes. La suivante, les Drake tracèrent dans les airs un cercle de révocation qu'ils activèrent immédiatement.

L'être fut comme aspiré par le portail qui le renvoya vers les Cieux, son plan d'origine. Drake n'avais jamais été féru de cette magie mais au moins avait-il retenu ce sort, et deux autres.

En attendant la représentation de Cain qu'il avait réalisée avait disparue dans une gerbe de flammes pour réapparaitre devant Alrost. Les yeux ocres de l'adolescent se posèrent sur le semi-diable. Loin d'être dénués de vie, ils trahissaient autant une profonde douleur qu'une colère que rien ne saurait apaiser.

"Tu m'as abandonné."

Le ton était froid et pourtant emprunt d'une haine tout à fait humaine. Même son aura ressemblait à s'y méprendre à celle de son "ex" petit-fils, un fait étrange pour une "création".

Il se laissa finalement tomber vers l'avant et plaqua ses mains, paumes ouvertes contre le sol. Une colonne de flammes naquit sous les pieds d'Alrost et l'emporta avec lui tendit qu'elle s'élevait dans les air, en consumant tout ce qu'elle touchait. La création, immunisée eu feu a priori, se laissa porter par les flammes en tirant l'épée qui lui barrait le flanc pour venir au contact et tenter de lui asséner plusieurs coups, tous mortels si il se les prenait. Quel que ce soit "ce" Cain, il profitait de la même expérience et de la même maitrise de que le "vrai" dont il était visiblement issu. Il attaquait donc avec force et une rapidité décuplée car boosté par sa propre maitrise de l'élément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mai - 14:35
Le démon qu'était Caïn avait voulu jouer avec la paysanne à la loyale si l'on pouvait dire, et pour cela il avait brandit son épée personnelle, vestige de son passé terrestre. Mais en contemplant les ruines totalement détruite, ce dernier avait quelque perdu son côté joueur. Aussi avait-il tenté de forcer l'étrangère à lui révéler son identité réelle. Si il avait été un maître en magie spirituelle il n'aurait pas eu besoin de lui broyer le muscle de la jambe pour le savoir. Malheureusement, ce type de magie lui était quasiment inconnu. Aussi était-il contraint de trouver d'autres moyens de faire parler les gens.

Alors qu'il enserrait la jambe de la demoiselle, Caïn se prit plusieurs vives décharges. Ca n'avait rien à voir avec la puissance des éclairs habituels qu'il avait du apprendre à encaisser, mais ça restait pénible à endurer. Déjà ça tétanisait tous ses muscles pour un certain temps, ensuite selon l'intensité, il pouvait y avoir des lésions. Bien que ça ne lui soit pas arrivé depuis un certain temps il détestait cela, ça avait le don de l'énerver. Décidément, l'électricité ce n'était pas son type. Bien qu'il soit capable de s'en protéger partiellement, s'il avait connaissance de ce fait du moins, ce n'était pas son élément favoris. Toutefois, ces répliques  et décharges avaient au moins eut le mérite d'éclaircir un point : l'entité faite d'air la protégeait donc. Tant pis. Venait-elle d'elle ? Aucune idée. Il ferait avec.

L'humaine avait également réussi à se soigner visiblement ou en tout cas à passer outre son emprise comme la douleur infligée pour se précipiter vers lui.

Il devait admettre que ce n'était pas la plus mauvaise des bretteuses. Elle avait déjoué son piège sans mal. Certes il était grossier mais bon nombre s'étaient malgré tout fait avoir par de tels procédés. Mais pas elle. Au contraire, elle avait eut l'air de s'en offusquer et lui avait fait face avec une agilité des plus remarquables. Partiellement admiratif, il avait pris note de son agilité comme de sa rapidité d'action. Nul doute qu'elle saurait être mortelle à n'importe qui si on lui en laissait l'opportunité.

Or pour l'instant, c'était lui sa cible. Quel dommage de devoir abimer une telle beauté sauvage. Mais bon, puisque c'était elle qui insistait pour se prendre des coups, il se ferait un plaisir et même un devoir de ne pas la décevoir... Enfin, si il parvenait à faire se mouvoir son corps, encore plus ou moins tétanisé par les éclairs. Cette pseudo fermière était des plus intéressantes bien qu'elle parle trop à son goût.

Forçant un peu les choses, Caïn se prépara à la recevoir comme il pouvait, partiellement ralenti. Elle se déporta plusieurs fois et habillement, pénétra son espace de confort, rendant nulle toute réplique à l'épée. Elle était vraiment douée, trop pour son propre bien. Mais à l'heure actuelle c'était le bien de Caïn qui occupait Caïn. Et celui-ci était mis en péril.

Alors qu'elle pointait le tranchant d’une de ses rapières vers son flanc gauche Caïn durcit sa peau afin de résister à l'entaille qui aurait facilement put le trancher du flanc droit jusqu’à son abdomen et qui ne fit que laisser une fine entaille dans ses vêtements. Toujours aussi souple et rapide, elle était toutefois déjà passée dans son dos. Trop ralenti, le démon métamorphosa son dos. Il avait vaguement eut l'idée d'en faire sortir de grands pics contre lesquels elle serait venue s'empaler mais puisqu'elle aimait les surprises, autant la satisfaire.

Caïn se baissa pour éviter le coup dans le dos et, ayant retrouver presque toutes ses sensations, profita de l'impulsion du mouvement pour prendre appui de ses mains et envoyer un de ses pieds vers l'arme tendue et pointée sur sa dernière position dans le but évident de la lui faire échapper des mains et qu'elle retombe plus loin. Ce n'était pas grand chose mais c'était le mouvement le plus simple possible dans sa position.

Poursuivant sur sa lancée, il retomba comme un charme un peu plus loin. Sans la lâcher des yeux, il plaqua la paume de sa main libre au sol tendit qu'une tempête de flammes naissant sous les pieds de la pseudo fermière. Un torrent de flammes mêlées à de la terre en fusion, vu la chaleur et sa maitrise de ces éléments, jaillit du sol dans l'instant. Tout être vivant pris dans ce déluge aurait été calciné vivant.

Loin de s'arrêter là, Caïn se redressa et de la pointe de son épée, fit un cercle dans les airs autour d'eux. Un dôme opaque et bardé de flammes prit forme, les emprisonnant tous les deux en son centre. Le bouclier de feu et la tempête de ce même élément, avaient fait drastiquement montés la température au sein de cette arène improvisée tant et si bien que les plantes les plus proches d'un de ses deux sorts prenaient feu d'elles-mêmes sans avoir besoin d'être touchées directement.

Le démon se redressa en souriant. Le feu avait une autre vertu, en plus d'émettre une chaleur épuisante, surtout pour des personnes qui n'y étaient pas habituées : il consumait l'oxygène très rapidement. Caïn était totalement immunisé à ces effets. Bien au contraire, il ne se sentait jamais aussi bien que lorsque la température était incandescente.

Le démon fixa l'étrangère.

"J'aurai préféré faire monter la température entre nous d'une manière plus sensuelle, mais puisque tu t'évertues à vouloir me combattre plutôt que de répondre à une simple question, alors poursuivons."

Il avait également choisi d'utiliser le feu pour une autre raison : L'entité d'air s'affaiblirait de la même manière. Qu'il s'agisse d'une bourrasque ou n'importe quel autre courant d'air, elle finirait par se faire incinérée. Ou bien, elle utiliserait son énergie pour permettre à la paysanne de continuer à respirer, et vu la vitesse à laquelle l'oxygène était consommé, elle ne pourrait pas être concentrée sur autre chose que la survie de l'humaine.

Caïn reprit son épée, se mit en garde et s'élança, profitant de son feu pour se propulser et gagner en vitesse. Il était toutefois nettement moins subtile qu'elle. Non qu'il ne maitrise pas cet art, mais ils ne le mettaient pas en œuvre de la même manière c'était une évidence pour qui pouvait observer les deux combattre.

Le démon ne faisait pas de feintes, mettant tout dans la vitesse d'exécution et dans la puissance de ses coups, dont chacun était renforcé par une attaque de feu. Il ne visait toutefois pas les organes vitaux, signe de sa trop grande confiance en lui mais tenta d'abord de lui mettre un coup d'estoc dans l'épaule de son bras armé pour la ralentir et l'obligée à utiliser ses pouvoirs de guérison, ce qui finirait bien par l'épuiser un jour, et enchaina ensuite des coups précis qui visaient les articulations, jointures et tendons qu'il tentait de sectionner. Le but était évident : la maintenir en vie mais la mettre rapidement hors d'état de nuire en maintenant un combat intensif, une pression constante qui serait renforcé par son élément fétiche.
Spoiler:
Vraiment désolé du temps T-T
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelmine Schlacht
Ex-capitaine de la Garde Royale - Mage 2e ordre
Age du personnage : 30 ans
Race : HUMAIN
Pouvoirs : Leichtigkeit (Aisance) - Régénération
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Mai - 4:09
Il y avait deux grandes constatations. La première, Caïn n’avait pas l’intention de faire dans la dentelle. La seconde, je n’étais pas vraiment de taille à l’affronter éternellement. Pourquoi ? Parce que malgré une opération réussit et bien que je me retrouver collé à lui à une vitesse assez élevée, cette malédiction ambulante avait réussi à renforcer sa peau et esquiver mon coup d’épée dans le dos. Pire il avait eu le temps et la force de tenter de me séparer d’une de mes rapières avec ses pieds ! Ses pieds ! Alors ce n’était pas un vulgaire coup de pieds et il en fallait plus pour me faire perdre me prise autour de mon arme. Mais son pied ! C’était une insulte même si c’était bien joué de sa part !

Quand il retomba sur ses pieds comme si de rien était, il plaqua une main sur le sol. Il fallait être stupide pour ne pas se douter que ce fourbe n’allait pas tenter quelque chose et il était stupide de croire que pour quelqu’un comme moi, la meilleur défense que j’avais été indéniablement ma vitesse et mon agilité. Ainsi, dès que sa main était au sol, je commençais déjà à bouger, à graviter autour de lui pour l’empêcher de m’avoir avec une attaque sur une zone. Et j’avais bien fais car à ma position initiale jailli un geyser de feu et de lave. Il était rapide. Toutefois, pas assez pour me prendre de vitesse et il en fallait beaucoup plus qu’un simple geyser.

Soit il le savait, soit il l’avait pensé. Mais dans les deux cas, la seule chose qui pouvait minimiser l’impact de mon pouvoir était une attaque de zone. Alors que je me déplaçais autour de lui sans suivre un pattern précis, allant ainsi de gauche à droite, me rapprochant et m’éloignant pour tenter de trouver ue ouverture et retenter une approche, je vis se dessiner le long de ma course un sillon de feu qui devint en un instant les fondations d’un dôme incandescent. Le paysage de l’espace finit par prendre feu et manquant par deux fois d’heurter la paroi enflammée, je dus m’arrêter de courir pour faire face à Caïn. Le fourbe. En plus de me confiner il allait finir par m’avoir à l’usure. La température importante et les volutes de feu léchant de temps à autre ma peau dénudée me forçaient à puiser dans ma magie pour me soigner. Même si ce n’était qu’une quantité minime, elle finirait par être importante et nuire à ma mobilité. En plus de cette désagréable constatation, avoir une mère alchimiste me laissait le loisir de savoir de quoi se nourrissait le feu : d’oxygène. Or vu les dimensions du dôme, celui-ci finirait par se raréfier très vite. Il fallait donc frapper vite pour tenter de rompre le dôme à la source, soit Caïn lui-même. Je le fixais avec le regard noir tandis que ma respiration luttait pour rester calme à cause de la chaleur.

« Mein Herr, je ne doute pas que vous auriez fait un excellent partenaire. Mais un nom ça se gagne avec de l’audace, pas des paroles. »

Je ne pus m’empêcher de le dire en me mettant également en garde afin d’accueillir Caïn. Non pas avec la chaleur de mes bras. Mais plutôt avec le froid de mes lames même si pour l’heure, elles devaient monter en température.

Caïn fut le premier à passer à la charge. De la force brute couplée à une extraordinaire vitesse. Le feu lui avait-il permis de maximiser ses mouvements ? Je devais le supposer car maintenant je devais rivaliser avec une telle cadence pour l’empêcher de m’empaler. Premier coup, parade de ma lame droite. Sa lame à lui était destinée pour mon épaule. Etrange, avec une telle vitesse il aurait pu viser le cœur et pour ma part je n’allais pas lui faire la gentillesse de m’en priver. Parade de la lame gauche alors qu’il voulait s’en prendre à un de mes coudes. Après plusieurs coups parés avec plus ou moins de succès, je me sentais l’envie de prendre l’initiative. D’une part parce qu’il commençait à prendre un net avantage sur la force et face à lui j’en manquais cruellement et d’autre part parce que je ne pourrais pas jouer éternellement à me faire piquer et légèrement brûler çà et là en l’empêchant de me toucher vraiment les points qu’il vise.

Alors qu’il se lançait dans un nouveau battement, je le laissais venir. Il allait vite, il n’aurait donc pas les moyens de changer de posture et de parer à sa propre vitesse pour éviter le coup. La lame de Caïn se planta dans mon épaule gauche et au lieu de reculer pour tenter de m’en séparer, je m’avançais vers lui, ma lame gauche déjà développée pour se planter dans son bras armé et l’autre prête à agir. En un instant je me retrouvais avec la garde de Caïn collée contre mon épaule, mon épée droite certainement bien enfoncée dans la longueur de son bras armée et l’épée gauche ne manquant pas de viser le cœur de mon assaillant et d’y tourner, de bouger et de s’y tortiller pour lui faire souffrir le martyr. Ce n’était certainement pas ma dernière attaque. J’avais encore d’autres possibilités. Mais celle-ci pourrait suffisamment le faire souffrir et le déstabiliser pour qu’il arrête d’alimenter son fichu dôme par crainte pour sa propre vie. Quant à la mienne, il valait mieux que je reste bien accrocher à l’épée de Caïn pour éviter d’être balancée dans le mur de flamme et finir carboniser à un stade où même ma magie ne pourrait plus rien pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Ex-capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mai - 17:07
Alrost n'avait pas pensé que Drake se sortirait en un clin d'oeil de sa cage. Bien sûr il savait que ça ne le retiendrait pas longtemps mais pas si peu. Ce qui le dérangea encore plus c'est la vitesse à laquelle celui ci révoqua l'archange. Bref, il devrait s'en charger lui-même!

Pourtant, on ne lui laissa pas le temps d'agir comme voulu. En effet, l'image de Cain vint le déranger. Il l'avait soit disant abandonner. Ou pas. Selon toute vraisemblance, cette image devait être une forme-pensée chargée des émotions de colère du Cain adolescent. Rien de dangereux en gros. A sa colonne de feu, il répondit par une esquive téléportée en dehors de la zone de feu émise par le gamin. Celui ci s'apercevant qu'il n'y avait plus rien au sein de sa colonne cessa de frapper dans le vide.

Quant au capitaine, il téléporta toutes ses étoiles dans le corps de la chose hostile face à lui. Chacune étant apparue sur un point vital et au nombre de huit, la forme-pensée rendue tangible et bien vivante cesserait en théorie d’exister sur ce plan. Laissant l'émotion vaqué dans les lymbes.

Portant à nouveau son attention sur l'amas d'âme, il fit quelques signes évocateurs en prononçant quelques mots étranges. Al ne pouvait pas, à travers son propre pouvoir, téléporter quoi que ce soit sur un autre plan. En revanche, un portail le pourrait. C'est donc ce qu'il fit. Le plan le plus apte à recevoir ces âmes et les amener à se purger d'elle même serait d'après lui le plan d'air. Ces élémentaires était assez bienveillant en général. Enfin qu'importe, il ne voyait pas d'autre choix!

Quand il eut finit ces symboles manuels, le portail s'ouvrit au-dessous de l'ignomine qui se fit littéralement aspirer. Si Drake en était assez proche, il courrait lui aussi ce danger. Mais Al ne prit pas le temps de vérifier. Il était impossible que la force d'aspiration de ce portail ne parvienne pas à emmener le tas d'âme même si lui même tentait de s'y opposer.

Aussi se téléporta t-il aussitôt aux cotés de Wilhelmine. Quoi qu'elle en pense elle était en danger. D'autant plus que si son élémentaire avait vu juste, un sort de corruption lui avait été lancé. En arrivant sur place, il constata l'absence d'air dans cette bulle de feu. Wil semblait respirer convenablement, signe que l'élémentaire avait fait le nécessaire pour l'en protéger. Al ne prit le temps d'une telle mesure. Pour lui, la sortie espionnage était un vrai succès malgré qu'ils se soient fait repéré. Après tout, ils venaient d'empêcher Drake d'accomplir un rituel dangereux qui aurait sans doute octroyer une puissance conséquente au démon.

Sans plus de cérémonie, mot ou même regard à son rival de toujours, il attrapa la capitaine de la garde et se téléporta avec elle sur un toit des quartiers pauvres de Targatt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Seigneur de Targatt, Chef des Leckard - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Mai - 17:53
Alrost avait invoqué un ange rien que ça. C'était flatteur qu'il se sente obligé pour réduire ses efforts à néant en invoquant un être tutélaire mais ça ne servirait à rien. Drake en étudiant l'invocation pour son propre compte, et principalement pour entrer en contact et invoquer ses ancêtres démoniaques, avait pris soin d'apprendre comment révoquer une créature. En particulier quand ces êtres pouvaient hypothétiquement se rebeller contre lui-même. Toujours est-il qu'il n'eut aucun mal ni à se sortir de la cage avec le Cain artificiel ni à révoquer l'ange. Bien.

De son côté, le gamin artificiel était chargé d'occuper le capitaine du protectorat et l'empêcher de trop se préoccuper de l'amas d'âmes. Ce en quoi il échoua lamentablement. Une faille vers un plan quelconque venait de s'ouvrir et elles y étaient progressivement aspirées.
Drake écarquilla les yeux. La colère y était clairement inscrite. Juste en dessous du seuil, le vieil homme se sentit soulevé à son tour. Il en faudrait bien plus pour qu'il se débarrasse de lui avec.

Drake densifia son propre corps pour retomber au sol. Se redressant, il tendit le bras vers le seuil et utilisa son pouvoir d'abjuration pour le forcer à se refermer de lui-même. Malheureusement, il ne reste presque aucune âmes. Autant dire que c'était un échec. Non pas que ça ait une quelconque importance mais ça leur aurait apporter une puissance considérable en plus. Ils devraient finalement se contenter de la leur. Et de celle des défenseurs qu'il comptait bien retourner contre eux et faire sienne dans une certaine mesure.

Mais pour l'heure c'était une froide colère qui l'animait. Alrost et son acolyte leur avait fait perdre un temps précieux. Il revint à Alrost juste pour le voir déguerpir. Sérieusement ? Il fuyait. Il n'était décidément pas assez stupide à son gout.

Drake hésita à le poursuivre mais sa présence dans les ruines n'avait plus lieu d'être et ça aurait été jouer son jeu et risquer de tomber dans une embuscade. Avant le jour J il était hors de question de déroger à leurs plans. Leur timing devait être parfait et pour cela, il était impensable de perdre leur énergie dans de veines escarmouches.
Soit, il le laisserait partir. Restait juste à savoir dans quel état se trouvait ce démon colérique qui lui faisait office de lieutenant.

Drake prit le temps de s'épousseter et rejoignit la position de celui qui occupait le corps de son petit fils. Vu ce qu'il sentait il était encore en vie et combattait quelqu'un d'intéressant. Restait à savoir qui. Nul doute qu'il lui en dirait plus le moment venu. Il aurait peut-être même réussi à capturer l'intrus. Ce serait intéressant de l'interroger.

Mains croisées dans le dos et sans se retourner vers les ruines entièrement détruites, le chef des Leckard rejoignit le démon Caïn, une lueur déterminée dans le regard. Il allait de soi qu'Alrost le paierait d'une manière ou d'une autre. Pas aujourd’hui, mais il ne s'en faisait pas, ce ne serait que partie remise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Mai - 20:30
Il était contraint d'admettre que la fausse paysanne savait se défendre et était bien plus habile qu'il ne l'avait d'abord cru. Ca avait piqué sa curiosité, assez pour tenter de la corrompre en tout cas. Mais elle s'évertuait à vouloir le tuer, ce à quoi il devait répondre par une forme d'équivalence.

Un sourire étira ses lèvres, dévoilant ses dents tendit qu'elle admettait qu'il aurait fait un bon partenaire. Elle était encore loin du compte mais c'était adorable. Quant au fait qu'un nom ça se gagnait, c'était vrai aussi. Lui avait gagné le sien depuis plusieurs siècles. Ce n'était pas encore assez long pour que ça dure, raison pour laquelle il se lançait un peu aujourd’hui dans une bataille qui à première vue ne le concernait pas. A première vue seulement.

Plissant les yeux, Cain commença sa danse et fondit sur Wilhelmine sans s'encombrer de feintes. Il préférait de loin frapper aussi vite que possible et réduire doucement mais surement sa mobilité. Et pour ça, le dôme de feu l'y aiderait surement, entre autre grâce au manque d'oxygène. Si les coups ne portaient pas, ils contribuaient à la fatiguer si bien qu'il se sentait prendre progressivement le dessus.

Parfait ! Elle tenterait forcément quelque chose pour reprendre l'avantage et si il déjouait son plan, elle serait ensuite toute à lui. Il aurait alors le temps de la questionner et de prendre du bon temps avec elle. Mais il n'en était pas encore là.

L'étrangère venait vraisemblablement de faire le même constat que lui car son attitude changea. Mais pas de la manière dont il l'avait pensé. Sa lame pénétra l'épaule de Wilhelmine jusqu'à la garde. Malgré l’évidence du piège, Caïn se prit à son tour la lame de la guerrière dans son bras armé et grimaça de douleur. C'est fou ce que ces enveloppes humaines étaient fragiles. Il préférait de loin le corps qu'il avait laissé en bas, aux enfers. Malheureusement, il devrait faire avec pour le moment.
Pas le temps de se lamenter sur son sort car l'autre lame de la femme pointait vers son cœur et s'y enfoncerait d'un instant à l'autre. Caïn se servit de sa main libre pour la mettre en opposition à la lame qui menaçait l'organe vital de son hôte de sorte à la dévier. Saignant abondamment, il émit une plainte de douleur alors qu'elle tournait le métal dans sa plaie. En réponse, il la força à reculer en lui assenant un coup de pied direct dans le buste.

Il regarda sa main avant d'adresser un regard mi-amusé mi-déçu à la manière d'un aîné vers un enfant.

"Allons, la Régente ne vous a pas appris à épargner les innocents ? Je vous rappelle que si vous tuez ce corps je ne partagerai pas forcément son destin, en revanche, vous aurez bel et bien tué un adolescent."

Cette perspective semblait beaucoup l'amuser. Non pas spécialement de perdre son hôte, surtout un corps exactement fait pour lui, mais plutôt que cette femme n'hésite pas dans la perspective de tuer les deux entités d'un coup. Il avait toujours apprécier les personnes qui ne s'encombraient pas de détails futiles, surtout lorsqu'il s'agissait d'éradiquer ses ennemis. Toutefois, chez lui c'était souvent l'envie de jouer qui prenait le dessus sur le pragmatisme il devait l'admettre.

Le dôme restait intacte. Il en fallait bien plus pour l'affecter. Il était quasiment né du feu après tout.

Alors que la régénération commençait à se faire, autant pour son épaule que pour sa main, il frappa le sol de son pied. Des lianes de feu s'en échappèrent et tentèrent de frapper la guerrière et de l'enserrer. Nul besoin de dire que si ça fonctionnait, elle allait avoir un peu plus chaud encore. Mais pour Caïn c'était nécessaire au moins le temps qu'il récupère la mobilité totale de ses bras. Toutefois, dans son esprit, il était temps de faire comprendre à cette femme quelle serait bientôt sa place à ses côtés. Enfin, quand la corruption aurait fini son œuvre.

Il n'en eut toutefois pas le temps car Alrost apparut devant elle et le téléporta avec lui juste au moment où un lien de feu la saisissait.
Caïn regarda une seconde le lieu où elle était devenu vide... Cet espèce de sale... Il serra les poings. Il avait le don de lui enlever ses jouets. De rage, il émit un cri de frustration auquel le feu fit écho dans toute sa puissance, créant sans le vouloir une colossale colonne de flammes digne des plus gros volcans. Sans les cendres et les gazs toxiques du moins.

Le visage déformé par la colère, il remarqua Drake venir à lui. Un bref coup d'oeil sur les ruines et son air agacé lui firent comprendre qu'ils avaient échoué. Non. Pas "ils". C'était Drake. Caïn s'était parfaitement acquitté de sa tâche en retenant la guerrière avec lui. De son côté il n'avait pas su faire la seule chose que Cain lui avait demandée.

Les flammes gravitant toujours autour de lui quoi qu'un tout petit peu plus calmement, il saisit Drake par le col, lui mettant à moitié le feu.

"Mais quel incapable ?! En plus de leur permettre de s'échapper à tous les deux tu n'as même pas été capable de réussir un pauvre rituel ?!"

Cain avait oublié les menaces que l'archimage avait faites plus tôt, seule la colère et la frustration l'habitaient. Il le repoussa avec force et se téléporta dans les flammes jusqu'à Jeliel et Beleth.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: EN DEHORS DE LA CITE :: LES RUINES DE KELSHA-
Sauter vers: