:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: SALLES DE COURS :: Contrôle des pouvoirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Confusion d'étudiants. Silence pendant la leçon! [pv Corvus]

avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 1:25
Avec tous ces évènements, je n'avais pas eu une seule seconde à moi. Entre le moment où j'étais arrivé à remplir les fiches d'informations me concernant pour éviter d'éventuels problèmes d'infiltration. Même si cette ville était devenue comme un fruit pourri par la présence de criminels et autres nuisibles en tout genre. Moi, un simple elfe sylvain ayant une lettre de recommandation d'Erion-sama, Grand représentant du petit peuple, devait quand même passer cette épreuve que sont les formalités administratives, en plus de la fouille corporelle. Heureusement pour eux que c'était leur travail. Je n'aime absolument pas beaucoup les contacts physiques avec les inconnus, sauf les dames cela va de soi.

Puis mon intronisation avec Erion-sama qui m'avait donné un coup de pouce pour entrer à l'académie afin d'enquêter et d'entraîner les élèves dans leur contrôle de leur pouvoir. Mon seigneur m'avait informé des évènements dont il était au courant, ainsi que de l'emprisonnement du bras droit de la Régente. Voulant plus d'informations, j'étais allé sans attendre à la prison pour interroger Drake Leckard.

Comment dire que cela ne s'était pas passé exactement comme prévu....

Ensuite mon temps de convalescence, qui avait duré assez longtemps par rapport à mon habitude. Ma rencontre avec Caelia qui avait la beauté des anges.

J'avais été bien occupé depuis mon arrivée. Et pour cause ! Je venais de recevoir une lettre d'Erion-sama. Peut-être me félicitait-il dans le rôle que j'avais joué lors de l'incident de la prison ?
Au lieu de cela, j'avais eu le droit à un sermon sur le fait que d'après des témoins, j'étais responsable de la destruction de la prison. Mince ! Je pensais pouvoir mettre cela sur la présence du démon qui je l'appris par la suite était un de mes élèves. Il faut croire que ma signature énergétique avait dévoilé le destructeur. Même si c'était dans un but noble... Fichue paperasse ! 4
De plus, il m'annonçait que depuis mon arrivée et la prise de mes fonctions, je n'avais pas fait un seul cours ! Misère ! C'était vrai ! Dans l'état actuel, si je ne faisais pas cours dans la semaine qui venait, Erion-sama ne pourrait plus compter si moi pour ce poste et en parlerait avec la nouvelle directrice. Non !! Pas ça ! Fichu politique ! Pardon Erion-sama....

C'est toujours bandé quasiment des pieds à la tête que j'arpentais les couloirs de l'académie pour rejoindre ma salle de cours. J'avais réussi tant bien que mal à programmer une séance avec un élève. Mes cours étant tournés sur les capacités individuelles, aussi appelées magie profane, je faisais des cours particuliers. Étant ma première fois, mon premier cours, je ne devais pas être en dessous des attentes qui pesaient sur moi.

J'étais en retard d'une ou deux minutes quand j'essayai d'ouvrir la porte de ma salle. C'est là que je la trouvai fermer. Ah !!!!! Où avais-je mis les clés ? Où était mon élève ? Je fouillais mes poches de ma blouse de professeur fraîchement tissée la veille. J'y avais passé toute ma nuit. Vous comprendrez que je puisse être légèrement sur les nerfs.

N'ayez pas pris connaissance du dossier scolaire de mon étudiant avant le cours, j'allais devoir lui poser directement la question. S'il se montrait trop timide, j'allais devoir être confiant et ne pas le brusquer. S'il se montrait intrépide, en essayant par exemple de m'attaquer, j'allais devoir le remettre à sa place. Si....
Alors que mon esprit fomentait de multiples possibilités sur la nature hypothétique du caractère de mon élève, quelqu'un rentra dans mon bureau.

Cette personne était un jeune homme. Je dirais qu'il devait avoir une vingtaine d'années humaines s'il était bien de cette race. Information que je ne connaissais pas non plus. Il semblait bien vu pour être un de mes élèves. Mais peut-être était-il un de ces élèves qui n'arrivait pas à contrôler ses pouvoirs seuls ? En ce cas, ma présence lui serait bénéfique.
Comme c'était mon premier cours et que je ne connaissais pas les aptitudes de cet élève, j'avais en entrant dans ma classe souhaitée une clairière au milieu de la forêt. À défaut qu'elle soit bénéfique pour mon élève, elle l'était pour moi afin de neutraliser toutes situations de crises.

Puisque mon élève était encore plus en retard que moi, j'étais dans l'obligation de le réprimander. Cela me ferait certainement passer pour un professeur intransigeant, mais néanmoins sérieux.


« Bonjour jeune homme, de dix minutes vous êtes en retard,
Continuez comme cela et vous devrez prendre gare !
Dépêchez-vous par la parole de dévoiler
Vos aptitudes et votre identité.
Pas de réclamation!
On doit faire silence pendant la leçon.»


Belle entrée en matière, n'est-ce pas ? Pour ceux qu'il aurait remarqués le fait que j'utilise jeune homme, cela est tout à fait normal... Pour moi. Même si d'apparence, je devais paraître que légèrement plus vieux que ledit élève, mon âge était infiniment plus avancé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Fév - 8:39
Ca faisait un certain temps que Corvus n'était pas revenu dans l'établissement. Il fallait dire que les "adultes" n'y avaient pas l'accès facile de base à moins d'y être professeur ou gardien. Les autres n'avaient le droit d'aller consulter les ouvrages de la gigantesque bibliothèque qu'après avoir reçu une dérogation particulière. C'était cela ou attendre chaque fin de semaine où des créneaux étaient aménagés pour les "externes". Corvus pour sa part n'avait pas éprouvé le besoin de revenir. Déjà il n'aimait pas faire de recherches et apprendre lui était des plus ennuyeux. Sauf quand ça lui était immédiatement profitable. Pour le reste malheureusement il manquait de patience. Aussi quand il avait eu des questions depuis sa sortie de l'établissement, il avait délégué son plus jeune frère à leur résolution de sorte qu'il n'eut jamais ni besoin de retourner à l'académie. Qu'il s'y trouve était donc des plus exceptionnels et ne relevait malheureusement pas de sa volonté mais de celle de son supérieur hiérarchique : Alrost Erkelion.

Arpentant les couloirs d'un air aussi blasé qu'on pouvait l'être, il ne prit pas la peine de chercher dans chaque couloir ou chaque salle de classe celui qu'il avait pour mission de rencontrer et préféra lancer demander directement au concierge. Il savait où se trouvait tout le monde à n'importe quelle heure ! Du moins tant que les personnes restaient dans l'académie.

Dans tous les cas, Corvus eut tôt fait de se retrouver devant une salle de classe dont la porte étai à demie ouverte. Sans prendre la peine de frapper -après tout l'humain n'avait entendu personne parler donc le cours ne devait pas avoir débuté, ou venait de se terminer, peu importait- il entra donc sans davantage de cérémonie.

Corvus ouvrit la bouche pour décliner la raison de sa "visite" mais n'en eut pas le temps, le professeur le somma de... révéler son identité et ses pouvoirs d'après ce qu'il avait compris. Pourquoi diable parlait-il ainsi ? Daignant enfin poser les yeux sur son interlocuteur, il découvrit un "jeune" elfe et lâcha un soupire condescendant. Corvus doutait qu'il soit aussi jeune qu'il y paraissait compte tenue de la puissance qu'il ressentait. En tout cas, les elfes avaient chez lui un écho de préciosité horripilante et presque égale à celle que lui inspirait les paladins. Alors imaginez si ça avait été un elfe paladin ! Mince ce que Corvus aimerait "taquiner" à sa manière une telle personne. Mais pour l'instant il était face à...

"Un elfe." Lâcha-t-il sur le même ton que son soupire.

Il le prenait pour ? Son élève ? C'est vrai qu'il ne portait pas son uniforme. Ca lui avait déjà valut plusieurs avertissements mais il n'y pouvait rien, ça l'agaçait toujours de le mettre. Et puis c'était plus simple de prendre des malfrats sur le fait lorsqu'on passe incognito. Ou de provoquer une bagarre quand les gens ignorent que vous faites parti du protectorat.
Un mince sourire un brin narquois fleurit sur ses lèvres. Ca pourrait être amusant après tout. De le faire tourner en bourrique et perdre son temps, au moins jusqu'à ce que son véritable élève n'arrive. Et ça éviterait à Corvus de devoir retourner voir son rabat-joie de chef tout de suite.

"Corvus Downclaw, Talmar."

Il avait toutefois pris la peine de donner son vrai nom, et la vraie maison où il était allé durant ses études.
Quant à ses aptitudes ? Ses pouvoirs. Il se demanda comment les présenter. C'était en fait une première pour lui d'en parler. D'habitude il se contentait de les utiliser.

"Je m'adapte à la personne que j'ai en face, au niveau physique et magique. C'est un effet automatique. Et je suis aussi capable de lancer des sorts et des rituels sans avoir besoin des composants habituels ou du temps requis."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Mar - 3:18
Mon élève était bien vieux. Je n'avais pas été beaucoup présent à l'école, mais j'étais persuadé que la moyenne d'âge des élèves était bien inférieur.
En outre, il semblait surpris par ma race. Je sais que nous, les elfes, ne sommes pas communs dans la cité, quoique nous avons un quartier nous étant réservés, mais de là à être aussi stupéfait par ce fait, c'était un tantinet choquant.

Il s'appelait Corvus Dawnclaw. Il semblait humain, vu que sa peau ne souffrait pas de la lumière de ma salle de classe au design naturel comme aurait pu m'être un vampire, que ces oreilles n'étaient pas pointus comme celles de mes compatriotes, il ne sentait pas l'animal comme les Lycans. Il pouvait être un demi-orc, ce qui expliquerait pourquoi il a l'air aussi âgé, mais quelque chose me disait qu'il n'était pas aussi stupide que les Orcs. Restait les hybrides ou les métamorphes. L'un comme l'autre faisait jouer leur hérédité sur les pouvoirs accordés. En exemple, on pouvait prendre les grands clans de Targatt. Leurs pouvoirs se transmettaient générations par générations. Erion m'avait raconté une vieille légende sur Targatt à propos des clans, que chacun étaient liés à un élément de la nature ou à une magie. Simplement une vieille légende...

Le jeune homme révéla alors ses pouvoirs. Aucun de ceux-là n'appartenait aux grands clans. Les capacités du jeune homme étaient intéressantes. Apparemment, il pouvait s'adapter au profil magique et physique de la personne qu'il avait en face de lui. Un duelliste en somme. Cependant, c'était un pouvoir actif en permanence. Ce genre de pouvoir était le plus rare et les plus dures à contrôler. Par comparaison, il était aussi difficile de les contrôler que de gérer une soif de sang pour un jeune vampire ou une agressité accrue lors des premières métamorphoses de loup-garous. L'élève continua dans sa lancée en disant que son deuxième pouvoir lui permettait d'échapper à tous le côté '' superficiel '' d'un sort ; se passer de rites, de cercles, d'incantations. La plupart des magiciens d'un certain niveau y arrivent sans difficulté pour les sorts mineurs, la catégorie moyenne pose plus de problème aux apprentis, le stade encore au-dessus nécessitait absolument une préparation, même infime pour invoquer la classe majeure. La plupart des Elfes ne voulaient pas s'y risquer avant de devenir Archimage.

Je restais un long moment en silence pour réfléchir comment aborder les lacunes et améliorer les spécificités de ces pouvoirs. Le plus dur, je pense serait l'adaptation automatique. Il me fallait pour cela interroger l'écolier sur les détails, car c'est dans les détails que se cache la vraie puissance.


« Voilà une étrange imbrication...
Veuillez pardonner mon impolitesse
Cernunnos Oneiros, je me nomme.
J'aimerais davantage d'explications
Sur le premier pouvoir et ses faiblesses.
Afin de les oublier et ton pouvoir mieux être contrôlé.
Un pouvoir sans contrôle ne peut que se déchaîner.
Certaines astuces marchent mieux selon l'espèce.
Hybrides, métamorphes ou hommes ?
Nous resterons sur l'adaptation jusqu'à ce que tu progresses.
Un cent pour-cent vaut plus que cent d'un
Le contrôle diffère de chacun. »


Pour preuve d'exemple, je tendais mes bras devant moi bien séparé. D'un côté une bulle d'eau, de l'autre une flamme. Il était facile de lancer des sorts même avec de l'aide ds rituels ou aides magiques, beaucoup moins d'en lancer plusieurs en même temps, qui plus est d'éléments antagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mar - 21:51
L'humain trouvait vraiment le type en face de lui étrange. Et d'autant plus depuis qu'il avait ouvert la bouche. Mais quelle idée de parler de cette manière c'était quoi son problème à la fin ? Encore un elfe qui avait eu le cerveau grillé à force de fumer leurs champignons sacrés à tous les coups. Bon si c'était ça au moins ça voulait dire qu'il était capable de s'amuser... Quoi que. Corvus le regardait de haut en bas sans vraiment s'en cacher tendit qu'il continuait ses élucubrations. Dans un cas comme celui-là, le protecteur qu'il était doutait fortement que quoi que ce soit puisse être amusant avec un être comme ça. Il avait l'air rasoir au possible... Comme tous les profs en fin de compte.

Il réalisa après quelques secondes que l'elfe s'était finalement arrêté de parler. Comment avait-il dit qu'il s'appelait déjà ? Cernos ? Nulos ? Onequoi ? Bah peu importait. Il avait dit qu'il voulait davantage d'informations sur le premier pouvoir de Corvus. A dire vrai c'était étrange même pour l'intéressé car jamais il n'avait cherché à rationaliser son pouvoir. Aussi devoir formuler concrètement les choses, rationnellement et de manière disons plus techniques... lui paraissait plus difficile que prévu et le décontenança un peu. Depuis toujours il avait juste vécu avec, s'était développé avec, avait testé des trucs mais il n'avait jamais pensé à prendre des... notes ou il ne savait quoi.

Avec un soupçon de gène, il passa la main derrière sa tête, se frottant distraitement ses cheveux blonds déjà bien assez ébouriffés.

"Beeennn..."

Non décidément, ça ne venait pas facilement.

"J'ai toujours ces impressions à mesure que je croise les gens. je crois que ça dépend de leur proximité géograhique par rapport à moi. Mais j'ai ces impressions comme si mon corps s'adaptait tout seul à la personne en face."

Ouaip, c'était incompréhensible sans l'avoir vécu. Corvus fit une moue boudeuse une seconde qui le fit pour le coup vraiment ressembler à un élève. L'espace d'une seconde en tout cas. Finalement, il reprit en mimant des gestes avec ses bras.

"Et bien par exemple avec vous, mon corps ne me donne pas vraiment l'impression que vous avez une résistance ou force physique particulière mais la magie qui coule en moi est nettement plus... intense que d'habitude, ce qui me pousse à croire que vous êtes plus puissant qu'il y parait de prime abord. Vous devez donc être soit très vieux, soit très fort. Ou les deux."

Il haussa les épaules, son air je-m'en-foutiste reprenant le dessus. Il poursuivit pourtant, comme si il réfléchissait à voix haute.

"Ca se complique quand il y a plusieurs personnes. Là... je ne sais pas trop comment réagit mon pouvoir. Il s'adapte aussi mais... je ne saurais pas dire comment exactement c'est... bizarre."

Il n'avait pas d'autres mots pour décrire l'adaptation qui s'opérait lorsqu'il faisait face à plusieurs personnes, ou même sans leur faire face juste quand il était avec plusieurs autres personnes. Il sentait bien une différence mais c'était souvent plus... diffus.

Quant au fait son pouvoir puisse se "déchainer" sans contrôle strict, il s'en foutait totalement. Il n'avait jamais trouvé comment le stopper, même momentanément. Il n'y avait que lorsqu'il était complètement seul qu'il paraissait inactif mais dès qu'une personne approchait, ça recommençait. Il s'y était fait. Après tout, ca le renseignait assez efficacement.

"Oh"

Il avait oublié de répondre à sa dernière question.

"Je suis humain."

Un sourire un brin condescendant vint ponctuer la fin de sa phrase. Il croisa les bras, dévoilant les bandages qu'il avait aux mains. C'était chose commune là aussi pour lui.

"Et vous quels sont vos pouvoirs ? où se cache votre puissance ?... sans mauvais jeux de mots évidemment."

Oui, il était taquin. Et puis il était rare qu'un elfe comprenne le 2e ou 3e degré et encore moins lorsque ça concernait le sexe. Ses yeux gris/bleu se posèrent sur l'elfe qu'il dévisagea sans ciller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Mar - 3:13
Je ne savais pas ce que j'avais fait pour que mon étudiant me regarde comme cela, mais je dois dire que ce n'était pas très gratifiant alors que je voulais l'aider à manier son pouvoir. Qu'est-ce que je pensais ? Un professeur ne demande pas de contribution, hormis son salaire, à transmettre son savoir à la future génération.

Quand j'avais demandé des explications sur son premier pouvoir, le garçon ne semblait pas comment s'exprimer. Il devait avoir quel âge ? Une vingtaine d'années à tout casser. Il ne s'était même pas intéresser sur le fonctionnement son pouvoir !
Insensé !
Ridicule !
Complètement inconscient !
Face à ma question. Il semblait gêné et ne savait pas comment l'exprimer. J'étais vraiment consterné par sa réaction. J'allais devoir avoir plus de travail que nécessaire. Pourrait-on appeler cela un cas de force majeure ? 


Bon d'après les sensations qu'il ressentait, c'était par rapport à la proximité géographique. Proximité géographique ? Qu'est-ce que c'était que ce charabia ? J'avais bien compris que son pouvoir était continu, aussi dit passif, mais même ces magies profanes pouvaient être contrôlées.

Plutôt que d'essayer d'exprimer le cas général de son pouvoir, il me donna un exemple avec ma personne. Je ne lui donnais pas l'impression d'avoir une résistance ou une force physique particulière ? Intéressant ! Je m'étais toujours orienté vers la magie et il pouvait le sentir. Son cas n'était finalement pas forcément perdu. Un léger sourire naquit sur mon visage à la mention de mon âge et de ma force.

L'élève m'expliqua également son incompréhension devant la réaction de son pouvoir face à plusieurs personnes. C'était très curieux et en même temps très intéressant. Mes yeux se plissèrent pour réfléchir à ce que cela pouvait impliquer.

Corvus finit par avouer sa race. Il était humain à cent pour-cent. Je n'avais pas de préjugés contre les humains, tout le contraire. Les humains avaient beaucoup de potentiel et comparé à d'autres espèces, n'étaient pas prédisposées à certaines magies.

Puis Corvus croisa les bras, puis dévoilant des bandages et un sourire condescendant, il me demanda quels étaient mes pouvoirs personnels et ma puissance. Quel irrespect ! Quel toupet ! Chez certaines tribus, on vous faisait fouetter pour moins que ça ! 

J'avais été silencieux tout le long de son explication.
Puisqu'il ne savait pas comment se servir de son don et qu'il était du genre intellectuel, il fallait tester plusieurs choses.


« Puisque tu ne sais pas son fonctionnement
Par des tests, nous allons commencer dès maintenant ! »


Je me déplaçais rapidement pour me retrouver derrière lui. Je pointais un index sur sa gorge pour remplacer le couteau que j'aurais dû avoir, si ce n'était pas un cours...


« Ma force est ma vitesse dans cet état.
Rappel toi de cette sensation.
Concentre-toi sur cela
Et agis en fonction. »


Je reculais puis je décidais de me transformer en Dryade. Je gardais mon apparence humaine tout en étant en écorce. À ce niveau, j'étais au stade des trente pour-cent.

« Maintenant quel avis peux-tu me dire ?
De cette sensation, il faut retenir ! »


Je voulais pousser les expérimentations plus loin. Je fis éclore un de mes fruits. Cela me fit utiliser plus d'énergie que si j'étais un arbre complet, mais nous allions voir ces sentiments par rapport à plusieurs ennemis. Mon fruit, cet enfant n'avait que deux tiers de ma puissance magique, ses capacités physiques étaient identiques aux miennes. 
Grâce à un sort, je créais une illusion de mon élève face au véritable être.


« Maintenant dîtes moi vos impressions,
Que ressentez-vous face à vous-même ?
Un de mes pouvoirs, je vous fais la démonstration,
De mon anniversaire, j'en suis au trente cent vingtièmes.
Retenez bien vos sensations,
Puisque vous êtes plus action que réflexion ! »


Un petit pic pour mon élève et une leçon pour lui. Les muscles ne faisaient pas tous. Il fallait qu'il comprenne qu'il fallait réfléchir dans la vie.
Plus important, il fallait qu'il sache comment se servir de son pouvoir. Dans un vrai combat, l'incompréhension ou la découverte de ce que l'on était capable de faire prenait généralement plusieurs secondes, voires des minutes. Laps de temps où l'on pourrait se couper la tête.

Allait-il saisir l'étendue de ces pouvoirs ? Où allait-il se faire couper la tête ?


« Dépêche toi de mettre de l'ordre dans tes pensées.
Mon clone ne fait pas de pitié. »


Puisqu'il était plus un homme action, j'allais devoir recourir à des méthodes plus radicales. Je me jetais un sort d'invisibilité pour qu'il ne s'occupe pas de moi pendant ce combat. Peut-être cela allait-il jouer aussi sur son pouvoir ?
Il m'avait dit que c'était par rapport à la proximité géographique. Mais peut-être se trompait-il et que c'était lié à sa vision ?


Mon enfant se rua sur Corvus pour essayer de lui donner un poing dans le ventre. Tout aussi rapide, il s'esquiva pour passer derrière afin de lui asséner un coup sur la nuque. Grâce à sa vitesse, il était difficile de le toucher. Mon clone bougeait, sautait et continuait de gesticuler autour de Corvus en lui assénant des coups-de-poing. 
Mon élève allait devoir saisir les subtilités de son pouvoir sous peine d'être couvert de bleus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Mar - 21:58
L'elfe voulait faire des tests.

"Des tests?"

Corvus voyait mal lesquels il pourrait faire qu'il n'avait pas déjà tenté lui-même. Mais sa réponse vint plus vite qu'il ne l'avait pensé.

Son interlocuteur s'était déplacé à une vitesse qu'il n'avait pas soupçonnée. Et à dire vrai il n'avait jamais pensé sérieusement qu'un prof' serait enclin à le prendre en traitre. Et surtout pas un elfe. Il fallait croire qu'il était peut-être moins chiant que prévu. Mais Corvus dégagea le doigt qu'il avait posé sur sa gorge à son insu.

Toujours dans son dos, l'elfe reprit la parole pour l'inciter à se concentrer sur ce qu'il ressentait. Corvus s'était à demi retourné vers lui mais s'était interrompu à ses propos. Il était vraiment décidé à le tester en fait. Ca pouvait être amusant. Peut-être. En tout cas le jeune humain adorait les défis.

Il se reconcentra sur ce que lui soufflait son pouvoir. Il n'était pas sur que quoi que ce soit ait changé mais depuis que Cernumarchin s'était rapproché de lui, ce n'était plus une vague sensation de pouvoir qu'il avait. L'elfe était clairement plus puissant que prévu. La sensation s'était maintenue tendit qu'il reprenait de la distance mais s'amoindrit légèrement. Toutefois, ça restait suffisant pour que l'humain ressente encore un surplus d'énergie parcourir tout son être. Un sourire fleurit sur ses lèvres. Il aimait tellement cette sensation. Trop sans doute. Chacun sa drague. Certains préféraient les champignons, lui se shootait à la puissance des... autres. Triste d'un côté. Mais d'un autre c'était du coup encore plus ironique quand il abattait ces personnes.

Mais bref, là il n'était pas question de le tuer. Seulement de ce tester.

Corvus n'eut pourtant pas l'occasion de parler car la sensation changea, se métamorphosa. C'était comme si une deuxième présence était là. Plus ou moins semblable à l'elfe mais plus faible, bien qu'ils soient tous deux baignés de la même magie... Ou d'une magie vraiment similaire. Était-ce seulement possible ? La montée de puissance qu'il avait eu avait légèrement diminuée, faisant la somme moyenne de la puissance cumulée des deux êtres qu'il ressentait. Corvus toutefois ne comprenait pas du tout la raison de cette baisse.

Et finalement, une image de lui-même apparue devant lui. Corvus plissa les yeux, considérant son propre reflet avec un mélange d'étonnement et de réserve. Finalement, le prof' lui réclama une réponse ce qui contraignit l'humaine à faire le point sur ce qu'il en pensait. Comment formuler à haute voix les sensations qui traversaient son être ?

Il avait déjà eu affaire à des illusions et était persuadé que l'image de lui-même qu'il contemplait en était une. Mais les illusions n'étaient pas pour autant complètement inoffensives. Certaines disait-on, pouvaient même tuer un être. Du moins si elles étaient le fruit des yamilos. Ce qui n'était pas le cas.

"Vous m'avez mal réussi. Certes je suis effectivement aussi beau que l'apparence donnée au reflet de moi que vous avez fait apparaitre mais je possède bien davantage de magie que lui."

Corvus marqua un temps de pause. Il n'avait toujours pas bougé malgré l'envie qu'il ressentait de faire face à ceux qu'ils ressentaient toujours derrière lui. Qu'avait-il fait apparaitre hormis l'illusion ? Car l'autre chose était baignée de magie.

Finalement l'elfe lui confia son âge. Le blondinet resta interdit quelques instants. Ca remettait en perspective ce qu'il avait ressenti de sa puissance. Mais pourquoi diable avait-elle baissée quand l'autre était apparu ? Il n'avait quand même partagé sa puissance ce serait stupide. Et puis ce n'était pas plausible car cette sensation, Corvus la ressentait à chaque fois qu'il faisait face à plusieurs personnes.

Quant au fait qu'il était davantage "action que réflexion". C'était faux. Il fonçait facilement mais jamais sans arrière pensées. Mais... ça l'arrangeait qu'on croit qu'il en fut ainsi. Aussi ne fit-il pas d'autres commentaires.

Puis l'elfe énonça que son clone ne lui ferait pas de cadeau. Son clone ? Corvus se retourna et contempla l'elfe. Du moins en avait-il l'apparence mais le regard de l'humain se posa instinctivement sur l'endroit où était dissimulé le vrai prof' qu'il ressentait toujours bien qu’il fut incapable de le voir.

Mais il devait admettre que son "clone" était convaincant. Il n'avait pourtant pas eu le temps de contempler la maitrise d'un tel sort car le faux Cernunnos l'attaqua aussi rapidement que l'aurait fait l'original. Corvus se prit le coup dans le ventre et se plia vers l'avant. L'instant suivant c'est sa nuque qui lui fit mal. Soudainement désorienté, il manqua de peu de tomber en avant.

Il se redressa pour lui faire face et tenta de l'attaquer. Visiblement sa vitesse était vraiment supérieure à la sienne et il se prit un nouveau coup. Corvus se concentra sur la sensation qu'il éprouvait. Après tout, il parvenait à repérer son pouvoir, donc sa position. Et c'était pour lui plus facile à appréhender que les défauts de son oeil qui ne suivait que partiellement ses mouvements, ou en tout cas pas suffisamment vite pour lui permettre d'avoir la réaction adéquate. En s'appuyant sur son pouvoir, il pouvait plus facilement appréhender les mouvements du clone sans avoir besoin de se concentrer sur sa vue.

L'humain tenta de prendre de vitesse le clone. Il le frôla mais se prit le coup. Malgré tout, c'est un sourire amusé et satisfait qui s'étalait sur ses lèvres fines. Corvus avança subitement d'un pas en levant le bras à la perpendiculaire. Le but était clairement de faire en sorte que le clone, déjà dans sa lancée, se prenne un coup qu'il n'avait pas vu venir. Le bras de Corvus allait droit vers la gorge du clone et ne manquerait pas de lui écraser la trachée en plus de lui couper le souffle, son élan et de le faire basculer en arrière. Au sol, l'humain serait alors à même de le rosser comme il le méritait. Le pas que Corvus avait fait en avant n'avait pour autre but que de pénétrer la garde du clone au moment où il ne s'y attendait pas afin de le priver d'option de recul.

Sans lâche le clone du regard, l'humain lança vers Cernunnos, l'original dont il sentait toujours la magie, une lame de vent dans le but évident de le couper en deux. Bon, dans les faits, il contrôlait trop mal les éléments pour parvenir à le faire mais il profitait de la puissance jumelée de ses deux assaillants pour produire des sorts bien plus... destructeurs.

[hrp : si il y a quelque chose que tu ne comprends pas n'hésite pas ^^ je suis sur d'avoir bien expliqué XD]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Mar - 0:32
Mon élève semblait surpris par ma rapidité et par mes actes. Même si j'étais un professeur, ne pouvais-je pas embêter un peu mes aspirants pendant leur leçon ?
De plus, je lui avais dit que j'allais effectuer des tests. On ne peut pas dire que je lui avais menti.

Je sentais comme une envie extatique venant de sa part, une sorte de folie. Son attitude fut encore plus difficile à saisir après que j'aie fait naître mon enfant.

Avec l'illusion de lui, je pensais avoir saisi la clé de son pouvoir, mais je me trompais. C'est sa réponse qui me mit sur un autre chemin sur la nature de son pouvoir.
Mon clone se mit à l'attaquer sans arrêt. Bien. Il n'y avait rien de telle qu'une situation de combat pour montrer sa véritable valeur.

Au vu de comment, il réagissait, mon hypothèse première sur la nature exacte de son pouvoir était erronée. Ce n'était pas sa vue qu'il utilisait.

Mon fruit était certes puissant, mais cet élève ne me semblait pas faible. Je voulais juste faire un test. Finalement, il fut bien plus révélateur sur le sens aigu du combat de mon aspirant. Il avait réussi à contrer la vitesse de mon enfant. Il passa à tabac ce pauvre clone.
Il m'envoya alors une lame de vent. Quoi ?! Il ose ! Il ose attaquer un professeur ! Il ose m'attaquer !

Puisqu'il en venait si loin aux mains, je devais lui donner une leçon similaire. Je fus cependant surpris par le fait qu'il est réussi à trouver ma localisation alors que je m'étais jeté un sort d'invisibilité. Je mettais maintenant forme sur la nature de son pouvoir. Une perception magique très accrue qui lui permettait de copier les capacités physiques des gens qu'il percevait aux alentours.

J'ordonnais à mon enfance de se transformer en dryade. Puisqu'il était ma réplique exacte sauf en puissance, il pouvait bien entendu se changer en arbre. L'arbre essaya de pousser en emprisonnant Corvus dans son tronc.

Je levais mon sort d'invisibilité inutile face à lui. Bien, voyons jusqu'où sa perception allait. Je créais deux golems de terre. L'un que je laissais tel quel. L'autre que je renforçais magiquement.


« En fermant les yeux,
Tu devras découvrir où sont tes ennemis.

Pour ne pas être battu par eux,
Comme tu l'as fait avec mon petit.
Je veux que tu contrôles TON pouvoir profane
Pas d'autres magies de toi en ce lieu ne sont permises
Uniquement le tien, celui que tu réclames
En venant dans ma classe en cette heure et ici.  »


Une autre idée me vint. S'il était capable de percevoir la magie des êtres humanoïdes, pouvait-il connaître celui d'un animal.

Pour valider mon hypothèse, j'exerçais un son avec ma voix. La voix d'un elfe sylvestre est comme un baume, une harmonie nous rappelant à la nature, à la forêt. À travers ce son, j'activais mon second pouvoir afin d'appeler les créatures les plus proches ainsi que mon familier.
Cinq invocations apparurent. Un était mon fidèle faucon, Horus. Les autres firent surgir un ours, une vipère, un bouc et un loup.

Pouvait-il percevoir ces animaux ? Les bêtes appelées entouraient Corvus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Mar - 21:07
Décidément le professeur n'était pas aussi lassant qu'il l'avait d'abord cru. En fait c'était même plutôt l'inverse, Corvus s'amusait beaucoup. Il avait d'abord cru que les tests auxquels il allait le soumettre seraient lents et ridicules mais en fin de compte ça allait. Et ça allait même très bien puisqu'il l'avait attaqué. Sans doute pas sérieusement. Mais assez pour contraindre "l'élève" improvisé à se prêter au jeu.

Il avait donc répliqué à l'attaque du clone. Il lui avait toutefois fallu un peu de temps pour ça le temps de se faire au rythme et de se concentrer que sur la sensation qui émanait de son pouvoir et pas sur sa vue, son ouïe etc. Un exercice en fait un peu difficile pour Corvus qui avait tendance à s'arrêter à sa vue pour prendre des décisions. Du moins jusque là.

Le jeune protecteur avait même réussi à trouver la position de l'elfe invisible. Une satisfaction de plus qui lui prouvait qu'il n'avait pas faux sur toute la ligne concernant son pouvoir. Il parvenait bel et bien à détecter les autres par ce biais, naturellement.

L'élève gratifia d'un sourire narquois dans la direction de son professeur après lui avoir envoyé la lame de vent. Pour autant, son attention fut de nouveau attirée par un changement mais un peu tard toutefois. Le clone de l'elfe s'était changé en arbre. Rien que ça !
Et malheureusement, la jambe droite de Corvus était prise dans l'écorce. Il tira dessus dans l'espoir que ce soit suffisant mais visiblement non, il était bel et bien coincé.

Corvus tira l'épée qui battait son flanc. Il la brandit comme pour tenter de couper l'écorce qui le retenait mais n'en eut pas le temps car l'elfe avait reprit la parole. Le protecteur laissa son bras retomber tendit qu'il observait avec une moue Longues-oreilles. Corvus lança un regard aux deux golems. Il les sentait tous les deux même si l'un semblait un peu plus.. présent sans qu'il ne puisse expliquer comment avec précision.

"Sérieusement ? Vous voulez je ferme les yeux ?! "

Il paraissait évident qu'il n'avait jamais tenté de faire ce genre d'exercice auparavant et que la perspective d'être attaqué en même temps ne lui plaisait pas. Il avait beau adorer se battre, surtout lorsqu'il en était la cause, il n'aimait pas le faire n'importe comment. Et ce qu'il lui demandait était presque suicidaire. En tout cas ça le serait en condition réelle... Mais son côté taciturne et son égo fort mal placé finit par reprendre le dessus sur la raison.

En soupirant ostensiblement, il ferma les yeux, abandonnant un de ses sens à la faveur d'un autre plus "magique". Il ressentait toujours les golems, l'arbre qui le retenait et son professeur. Bien qu'il ressente tout ce beau monde, il ne se rendit compte qu'à ce moment là que l'énergie et la puissance à laquelle il avait eu droit plus tôt s'était amoindrie.

La raison de ce changement ? Il n'en avait aucune idée. Il percevait toujours les présences de ces entités magiques. D'ailleurs... Il avait l'impression qu'une autre s'était jointe à la fête. Une ou plusieurs d'après les bruits...
Corvus se ressaisit pour ne compter que sur son pouvoir pour déterminer qui lui faisait face.

"Il y a toujours vous, vous deux golems et l'arbre. Et... un autre au moins."

Il pointa l'épée qu'il n'avait pas lâchée vers Horus qu'il percevait nettement contrairement aux autres bêtes. D'ailleurs, il lui était impossible de les détecter si elles n'étaient pas baignées de magie, soit parce qu'elles possédaient elles-mêmes des pouvoirs, soit parce que des sorts étaient actifs en elle.

Est ce qu'il pouvait faire appel à la magie des entités qu'il ressentait ? Il pensait l'avoir déjà fait par le passé mais n'en était pas sur.
Son énergie avait encore un peu baissée et il était sur maintenant que ce n'était pas de son fait mais que ça fluctuait selon les présences autour bien qu'il ignore le détail et les doses exactes de pouvoir qu'il recevait selon les cas. Une chose était sure, il se sentait mieux -presque euphorique- quand il n'y avait que l'elfe et son clone.

Se rappelant comment il s'était sentit lorsqu'il affrontait Alrost et l'énergie phénoménale qu'il avait pu déployer, il se demanda si il lui serait possible de le faire une fois de plus mais la réponse lui vint dès qu'il tenta d'évaluer ses "réserves" fluctuantes : non. Ce n'était pas possible, il en avait trop "peu". Il se sentait toujours plus fort que lorsqu'il était complètement seul mais ce n'était pas non plus le summum.

Il songea vaguement que longues-oreilles lui avait défendu d'utiliser autre chose que son propre pouvoir. Mais d'un certain point de vue.... C'est ce qu'il ferait. Après tout, peu importait les sorts qu'il ferait, Corvus utiliserait l'énergie qu'il avait, et qui elle-même dépendait visiblement des autres. Donc d'une manière un peu tirée par les cheveux, peu importait le type de magie qu'il déploierait, ce serait quand même une utilisation de ce pouvoir. Le sourire revint étirer ses lèvres, trop content de sa trouvaille pour pouvoir outrepasser ce qu'on lui avait demandé une fois de plus.

De sa main libre, il lui envoya une lame de vent de même puissance que pour l'elfe, c'est-à-dire plutôt faible qu'il envoya sur le truc qui lévitait, ou volait... Qu'en savait-il?! Et jugeant que dans un combat il ferait appel à tout ce qu'il avait à sa disposition, il généra un rayon affaiblissant qu'il envoya sur le clone-arbre pour tenter de se libérer sans avoir à le tailler en copeaux de bois qui serviraient à son feu de cheminée l'hiver prochain.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Avr - 18:47
Je pouvais voir mon élève avait été surpris par le changement de forme de mon clone. Corvus avait son pied ataché dans l'écorce de l'arbre de l'enfant-fruit. Il essaya en vain de retirer sa jambe, sans succès.

Alors que Corvus allait abattre son épée fraîchement sortie sur le nouvel arbre,il fut ébahi par ma demande ; celle de fermer les yeux.
Pour toute personne normalement constituée, se priver d'un sens relevait d'un défi, d'une folie. Surtout, si cela concerne les yeux. Les espèces supérieures étaient devenues dépendantes de leur sens de la vue. Enlever la vue pouvait être comparé à retirer tous les repères spatiaux à ces êtres. J'étais légèrement différent d'eux sachant que je pouvais utiliser mes racines pour sentir ce qu'il se passait.
À ma grande surprise, il obtempéra. Je pouvais sentir grâce à mon empathie sa fierté.
Mes golems n'attaquaient, il s'agissait juste d'une menace vide de sens pour que l'élève se sente en danger. C'est dans ce genre de condition que l'on obtient le meilleur des potentiels.

Je fus satisfait d'entendre que Corvus pouvait repérer mes créations, encore plus puisqu'il avait réussi à identifier le fait que ce soit des golems. Il avait aussi réussi à détecter un des animaux, mais n'avait pas pu détecter leur nombre exact. Ce qui supposait qu'il ne pouvait détecter que la magie et non les entités. Il devait percevoir Horus puisqu'il était mon familier et que quelques sceaux avaient été imposés sur lui pour qu'il ne soit pas sans défense.

D'ailleurs, l'un d'eux s'activa lorsque mon élève voulu jouer au tir de pigeon. Le faucon devint métallique. Il zigzagua autour de Corvus pour lui faire payer son action effrontée. Donnant une jolie coupure nette, là où il était passé. Je souriais visiblement amusé par la situation. Je décidais de renvoyer les animaux, sauf Horus.


« Je t'avais averti
De ne pas utiliser d'autres magies
Recommence sans mon accord
Je te mettrais dehors
De façon manu militari
Et pourrirai ta vie dans l'académie.
As-tu compris ?
Ou dois-je te sortir d'ici ? »


Corvus commençait à vouloir couper du bois. En voulant tailler mon enfant pour se libérer.

« Si tu voulais te libérer,
Il suffisait de demander,
Arrête ce bois de couper,
Une vie, un être peut être sauvé. »


J'ordonnais à mon enfant de se mouvoir afin qu'il échappe de finir en bois de cheminée, puis enleva la magie que je lui avais insufflée. L'énergie revint en moi. Un arbre trônait dans ma salle de classe.

« Nous allons essayer autre chose....
Une façon peut-être de prouver que tu es un virtuose ?
Tu m'as bien dit que tu pouvais générer n'importe quel sort
Sans sceaux, enchantements, liens ou accord ?
Je vais te tester sur ta faculté de perception
Afin que tu identifies le sort employé en fonction
Pour que tu puisses le reproduire à foison.
Garde les yeux fermés et voyons. »


Je me transformais à cinquante pour-cent. Je tirais parti de l'énergie de la terre pour alimenter les sceaux que j'étais en train de faire. S'il obtenait ma puissance, il pourrait avoir un meilleur aperçu, mais pour cela, il fallait de la concentration et non pas qu'il succombe à son addiction des puissances.

Je plaçais avec la magie élémentaire cinq rochers formant cinq point dont Corvus était le centre d'un pentagramme.
Le premier, devant l'apprenti, eut comme enchantement '' Changement taille '' de la magie de métamorphose. Le roc devint plus gros et aussi grand qu'un homme.
Le deuxième, à gauche de l'élève, reçut le sort '' Lumière '' de la magie élémentaire.
Le troisième, à droite de Corvus, eut le sort '' Lueur '' de la magie blanche.
Je créais exprès une similitude avec ces deux sorts afin de voir s'il pouvait voir une différence entre les deux types de magies.
Le quatrième, derrière à gauche de l'élève, avait '' Armure de mage '' de la magie d'invocation, mais comme il s'agissait d'un enchantement, il était plutôt comique de voir un rocher avec une armure.
Le dernier, derrière à droite de Corvus, fut enchanté par '' Image miroir '' qui faisait apparaître deux fausses répliques du rocher originel. Il serait intéressant si Corvus pouvait voir les répliques ou non.

La cloche de la fin de l'heure sonna, mais je n'allais pas lâcher mon élève comme ça.


« Fais-moi par de tes sensations,
Puis essaye de reproduire ces fonctions.
Au travail, on continue la leçon. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Avr - 11:46
L'humain était parvenu à déterminer en partie les nombre et la nature des créatures qui lui faisaient face tendis qu'il fermait les yeux. En tout cas pour celles baignées de magie. Pour les autres il n'avait perçu que les bruits qu'elles avaient fait en s'approchant. En plus des golems il y avait un truc qui volait.

Cernunnos n'avait pas voulu qu'il emploie autre chose que son pouvoir. Pensait-il qu'il était simplement "détection"? Oui à en juger par sa réaction lorsque le machin volant qui s'avéra être un oiseau, était venu entailler sa joue en réponse à l'attaque qu'il lui avait gentiment envoyé. Corvus porta la main à sa joue une seconde avant de hausser les sourcils à l'évocation de se faire sortir "manu militari" par le professeur, les yeux brillants de défi.

"Je n'ai fait qu'utiliser mon pouvoir. Vous produisez chez moi un surplus d’énergie. Ou de magie. En tout cas, c'est celle là que j'ai utilisé donc en fin de compte je n'ai fait que suivre vos instructions."

Le sourire narquois qu'il arborait par moment revint se figer sur ses lèvres alors que ses yeux gris-bleu dévisageaient Cernunnos. Le jeune homme était quand même rassuré bien qu'il tentait de n'en rien montrer, de voir tous les animaux s'en aller, sauf l'oiseau.

Il tenta de faire un pas mais le clone était toujours enroulé autour de sa jambe. En plus du rayon affaiblissant, le protecteur leva son épée pour le frapper et s'en libérer mais fut stoppé dans son geste par l'elfe. Décidément, il donnait bien d'importance à de simples clones. Du point de vue de Corvus, ce n'était pas vraiment des êtres vivants, du moins pas des entités individuelles et douées de libre arbitre donc pas des êtres vivants. Le clone n'était rien de moins qu'une coquille vide, un peu comme les incarnats d'ailleurs non ? En tout cas telle était la perception des choses pour Corvus.

L'enfant de longues-oreilles le libéra enfin et Corvus plia machinalement sa jambe engourdie tendit que le professeur lui proposait un nouveau jeu basé sur son autre particularité. Pourquoi pas. Tant qu'il était là, autant en profiter pour faire des tests.

"Je le peux en effet."

C'était plutôt cool de vouloir poursuivre le "cours" mais quel était l'intérêt pour lui de fermer encore les yeux ?! Tester en même temps sa perception... Ouais. Mais Corvus préférait vraiment se servir de sa vue que de se reposer entièrement sur son premier pouvoir. Non qu'il n'ait pas confiance en lui-même ou en son pouvoir mais il n'avait fait attention à savoir si il pouvait aussi détecter les sorts en plus des gens et aurait préféré faire une activité plus en adéquation avec son caractère.

Toutefois, un frisson le parcourut alors qu'il sentait sa propre puissance augmenter de la même manière que celle du professeur. Grisé, il songeait soudain que se prêter à l'expérience lui permettrait sans aucun doute de faire perdurer cette sensation.

Il se passa la main dans les cheveux et après un nouveau soupire, obtempéra de mauvaise grâce. Quelques instants plus tard une cloche retentit, signe de fin des cours. Bien ! Il rouvrit les yeux et fit un pas pour sortir du pentagramme et se fit interrompre par le professeur visiblement peu enclin à le laisser filer comme ça. Mais bon sang, il n'était même pas un élève ici !

Les pierres qui étaient apparues avaient au moins éveillé sa curiosité. Et si il ressentait bien qu'un sort au moins était actif sur chacune d'entre elle, il n'aurait pas su déterminer lequel au premier coup d’œil. Il se tourna instinctivement vers celle positionnée derrière lui et qui s'était dédoublée. Sans hésiter, Corvus vint tapoter le vrai roc de la pointe de son épée. Il connaissait ce sort et le reconnaissait donc. De la même manière, il percevait assez clairement la différence entre les deux pierres, presque comme il l'avait fait pour les différentes entités et animaux auparavant. Ca lui paraissait presque évident.

"Image miroir."

Il passa à la suivante et reconnut après un instant le sort de changement de taille qu'il avait déjà utilisé lui-même et vu utilisé par quelques uns de ses collègues. Avec un petit sourire, il annonça :

"Changement de taille."

La suivante par contre ne lui disait rien. Il resta devant et tenta bien de se concentrer mais il avait davantage envie d'exploser la pierre et de tester sa "nouvelle" puissance que de rester calme et concentré.
Il fronça les sourcils de dépit et de frustration. Il ne reconnaissait pas le sort. Ni de celle-ci ni des deux qui suivirent devant lesquelles il resta prostré plusieurs longues secondes sans succès. En général il fallait qu'il connaisse le sort pour le lancer, ou qu'il l'ait vu être lancé -ça ne suffisait pas toujours-. Or, il fermait les yeux quand Cernunnos les avait lancé donc il n'avait reconnu que ceux qu'il connaissait déjà.

D'agacement, il se lança les deux sorts repérés sans incanter et sans délais. Il grandit subitement, devenant plus grand que Cernnunos de trois têtes et se dédoubla dans la foulée, non pas une fois mais trois et modula son aura de telle sorte qu'on repère moins facilement lequel était le "vrai".

Il était loin d'être un maître dans la modulation de son aura mais face à un mage moyen ça aurait été suffisant.
Ses yeux devinrent verts durant une fraction de seconde, signe évident qu'il venait d'utiliser le sort de détection de la magie. Il comptait dessus pour l'aider à discerner quels étaient les sorts sur les dernières pierres.

"Ca a à voir avec la luminosité ?"

Il avait beau connaitre le sort de détection il n'avait rien à voir avec les réponses complètes que lui auraient fournies un grimoire ou un parchemin. Rien n'était aussi précis et maitrisé, spécialement dans le cas de Corvus qui ne l'utilisait jamais pour ainsi dire.

En revanche il ne percevait aucune différence particulière entre les deux pierres sous "lumière" et "lueur". Pour lui les deux rochers étaient soumis à un sort équivalent.

Quant à la dernière, avec l'armure, il ne percevait que impression de "dureté" mais sans davantage d'information Corvus ne comprenait pas et n parvenait pas à mettre un nom sur le sort actif.

Il finit par se tourner vers longues-oreilles.

"Mes sensations donc ? Les sorts que j'ai déjà utilisé... je perçois leur emprunte et je la reconnais. Dans une certaine mesure."

A contre coeur il demanda.

"C'était quoi les sorts placés sur les trois autres ?"

Il n'écoutait pourtant que d'une oreille. Corvus avait très envie de voir jusqu'où il pourrait aller. Lui-même en utilisant le surplus que fournissait l'elfe, mais il avait également très envie de savoir ce que longues-oreilles valait si il était à "pleine puissance".

"Vous me montriez ce que vous valez si vous vous y mettiez à fond ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cernunnos Oneiros
Directeur de la maison Méridius & Professeur de contrôle des pouvoirs - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 320
Race : elfe-dryade
Pouvoirs : Dryade, Ratatosk
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Avr - 12:40
Devant l'argumentation de l'élève, je ne fus pas enclin à lui pardonner gentiment.
《N'essaye de jouer au plus malin avec moi mon garçon
On n'apprend pas.a un singe à faire la grimace
J'espérais que tu sois plus perspicace.
Alors ne me prend pour un idiot ou un con.》


Je sais cetait.un peu cru. Mais un élève ne devait.pas repos dire à un professeur de cette manière.

Après cela le faucon fit un tour pour s'assurer que corvus restait bien dans l'enceinte de la salle.
Je pus regarder et oberserver attentivement les réactions de mon eleve.

Il avait pu identifier deux sur  cinq des enchantement que j'avais placé sur les rochers.
Dommage. Cela aurait été vraiment stupéfiant s'il avait.montré le potentiel que j'attendais de lui.
《Les trois sort sont respectivement
Lumière de la magie des éléments
Lueur de la blanche magie
Armure de mage d'un rocher serti.

Ce test avait pour but
De voir si tu pouvais copier  et reproduire de manière brute
Les sceaux les sorts et  enchantement
Que tu repères avec le.pouvoir t appartenant
De.la.meme.facon que les êtres magiques
Dont tu te.pares de.leur niveau et force physique.》


Corvus posa alors une question que beaucoup de personne avaient déjà demandé.
C'est avec un petit sourire qu'il répondit à son étudiant.
《 Si je devais utiliser ma.pleine puissance,
l.academie pourrait s'effondrer.
Cela ne rapporterait que nuisance
Le capitaine pourrait me coffrer
Cette fois de façon certaine
Après avoir absorbé la.magie de la terre même.》


Cela faisait plusieurs minutes que la cloche avait sonné. Ayant vu ces.capacites je lui procurait mss.derniers.conseils
《 Si je devais te conseiller
Sur une magie spécifique
Je pourrais te suggérer
L'invocation de bête d'autre.plan
Tu verras que cela.sera. benefique
Puissance et sans sceau faisant
Tu seras beaucoup plus fort
Rèflechis et si tu nas.pas.de.question. dehors 》
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corvus Downclaw
Lieutenant du protectorat - Mage 4e ordre
Age du personnage : 20
Race : Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Mai - 17:29
Hé bien il fallait croire que longues oreilles s'énervaient un peu. En temps normal ça aurait été amusant et Corvus en aurait profité pour l'ennuyer et enfoncer la porte ouverte jusqu'à le faire sortir de ses gonds. Toutefois, et aussi étrange que cela puisse paraitre, il préféra ne pas s'y risquer. Sans doute était-ce aussi du au fait qu'il ressentait plus ou moins clairement une bonne partie de la puissance de cet être et qu'il n'était pas fou au point de vouloir à tout prix s'attirer ses foudres. Bien qu'il souhaite vivement voir davantage de ses pouvoirs et canaliser plus de sa puissance, il n'avait pas envie de ce soit dirigé contre lui. Corvus n'avait donc pas fait le moindre commentaire à son "professeur du moment".

Finalement, Cernunnos se décida à lui donner les noms et fonctions des sortilèges qu'il n'avait pas su découvrir, faute de ne pas déjà les connaitre. L'elfe avait l'air déçu, et Corvus d'une certaine manière l'était tout autant. Découvrir une autre facette de son pouvoir aurait été des plus amusants mais surtout des plus instructifs...

Finalement, Corvus avait demandé à son interlocuteur si il pourrait voir davantage de son pouvoir ou du moins qu'il révèle sa vraie puissance, ce à quoi longues-oreilles répondit par la négative. Il ne la ressentirait donc pas aujourd’hui mais au moins en avait-il une idée vague et incomplète... Détruire l'académie rien que ça ? Ceci dit, ça expliquait les dommages de la prison. Enfin pour ce qu'il restait de la prison. Il n'allait pas apprécier le contenu de cette missive.

Avec un léger sourire malicieux et les yeux brillants, il se tut préférant réserver cette surprise pour le tout dernier moment et acquiesça simplement à la suggestion du professeur. En effet... L'invocation prenait normalement un peu de temps et avec ses facultés, il serait à même d'ouvrir des portails sans délai. Et avec un petit surplus de puissance, peut-être serait-il à même d'appeler des engeances plus puissantes que lui. Un peu comme il l'avait fait avec son irascible capitaine dans l'arène.

Le cours était visiblement terminé. Corvus estimait ne pas avoir d'autres questions. C'est donc avec un grand sourire qu'il sortit d'un pli de son veston un parchemin bardé du sceau du Capitaine du Protectorat.

"En tant que lieutenant du protectorat, je vous saurais gré de prendre connaissance de cette missive et d'y répondre dans les plus brefs délais."

Corvus lui tendit le parchemin roulé.

"Je suis censé vous énoncer mot pour mot ce dont il est question mais je n'ai visiblement pas appris ma leçon. Aussi je vais résumer simplement : Alrost Erkelion, capitaine du protectorat, vous somme de vous présenter à la caserne le plus tôt possible afin que vous répariez les dégâts que vous avez causés et participiez à la reconstruction des geôles."

Le 'jeune' humain était visiblement ravi de ce pied de nez et poursuivit même de la sorte.

"Il risque aussi de vous enjoindre à l'aider à rattraper les hors la loi qui s'en sont échappés grâce à vos bons soins."

Mimant une fausse révérence des plus ironiques, il ouvrit la porte et lança vivement

"Merci pour la leçon !"

Tout en faisant volte-face pour s'en aller en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: SALLES DE COURS :: Contrôle des pouvoirs-
Sauter vers: