:: LE CERCLE :: Coin des Temples :: Temple de l'Ordalie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accumulation de pouvoirs [PV Lis']

avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Nov - 21:47
Caïn, le démon, avait fini par être libéré. En partie. Il lui manquait encore le dernier cristal. Si il le trouvait, il pourrait retrouver toute sa puissance et l’ensemble des pouvoirs qui lui avaient valu d'être si haït aux enfers. D'ici là, il ne pouvait rivaliser qu'avec les démons intermédiaires, ou peut-être avec les plus faibles des démons majeurs. Quoi qu'il en soit, il était loin de son rang de "Prince", bien qu'il se place malgré tout tellement au-dessus des mortels que le comparaison n'avait pas lieu d'être. Il se sentait faible et détestait cela. Ca le poussait à être encore plus paranoïaque quant aux précautions à prendre pour atteindre ses objectifs. Il avait donc échafaudé plusieurs plans.

Ses objectifs étaient simples : récupérer sa toute puissance, et libérer Drake Leckard, son descendant pour lui permettre de devenir son fair-valoir pour prendre le contrôle de la cité. Là aussi il y avait un but précis à cette domination et ce n'était pas pour le simple plaisir de dominer. Certes, c'était le côté amusant et plaisant de la situation mais bon, il y avait un but derrière tout ça.

Quoi qu'il en soit, une fois réveillé, il avait pris possession du corps du gamin et l'avait forcé à "grandir" afin que son corps résiste à sa puissance.C'était par ailleurs la seule enveloppe corporelle capable de ne pas céder sous la pression quand il aurait récupérer l'intégralité de ses pouvoirs. En attendant ce moment, il avait plus ou moins brisé son esprit qui gisait en miettes dans les méandres de sa tête, lui laissant libre accès à toutes ses facultés. Il avait même récupérer ses souvenirs. Très utile. Il avait ainsi appris pas mal de choses utiles. Tous les plans du gamin pour commencer, prometteur en un sens, et surtout avait appris qui étaient les "têtes" de la cité et l'endroit où était enfermé Drake et les protections qui le retenaient.

A peine sortit de son sommeil, il avait du combattre la régente et Alrost, un semi-démon qu'il avait connu des centaines d'années plus tôt. Il avait été amusé de le retrouver si tôt et encore en vie. D'ailleurs il avait tenté de la lui arracher. Caïn avait failli réussir... Alrost avait fui en se téléportant avec la Régente.

C'était dommage mais Caïn ne connaissait pas assez la cité, ni l'étendue de ses pouvoirs actuels pour se lancer dans une traque stupide qui l'aurait peut-être conduit à faire face à davantage de paladins. Il les avait laissé filer et avait tendu un piège à ceux qui avaient tenté de la repérer par la suite. C'était un vampire qui s'était laissé piéger. Un allié. Ils avaient tranquillement peaufiner le "plan" pour sortir Drake de sa cellule et s'étaient séparés. La libération de son descendant n'était pas vraiment sa priorité mais puisque tout était prêt du côté des mortels, et que la Régente était affaiblie, il ne comptait pas attendre trop longtemps. Juste assez pour qu'elle pense pouvoir faire quelque chose.

Le démon Caïn avait un peu de temps à tuer en attendant le jour J et se focalisait donc sur son autre objectif : Retrouver le cristal. Il ne pouvait pourtant pas approcher des hauts lieux pour le moment. Le palais et l'académie étaient trop bien gardés. Et il y avait peu de chance que son essence soit conservée ailleurs. Il devait donc passer par des intermédiaires. Pour cela, il n'y avait rien de mieux que des bigots. Des mortels sans pouvoirs tellement frustrés qu'ils priaient sans relâche et puisaient dans les pouvoirs divins pour se faire mousser. Le démon qu'il était détectait de l'envie, de la jalousie,  de la colère de plusieurs de ses gens à l'encontre des mages. C'était là forcément quelque chose qu'il allait pouvoir utiliser pour lui.

Et qui sait, peut-être qu'il parviendrait même à soutirer quelque pouvoirs ou puissance d'une de ces divinités de pacotilles en attendant de retrouver toute son essence. Il venait de passer les trois dernières heures à tourner autour des temples, à écouter avec attention les personnes qui entraient et sortaient des temples. Il en avait même abordé certaines sous prétexte de chercher la foi afin d'avoir l'avis d'un de ces allumés et finalement, il avait jeté son dévolu sur l'Ordalie. Ses dévots étaient tous plus... disons plus facilement enclins à s'accorder avec un démon.

Alors qu'il allait entrer dans leur temple, il sentit un regard plus insistant sur lui. Il marqua un temps d'arrêt et se retourna, cherchant des yeux la personne à l'origine de sa sensation.
Le démon Caïn n'avait pas vraiment fait attention au fait que le vampire que le gamin et son alliée comptaient piéger habitait dans le coin. Pourquoi d'ailleurs aurait-il relever ce fait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 29 Nov - 15:19
Invité


Lisana n'avait plus eu de nouvelles de la part de Cain depuis quelques temps, mais ça ne l’inquiétait guère. Elle-même n'avait pas cherché à donner des nouvelles. Leur plan était prêt, il était préférable qu'il ne soit pas en contact plus que nécessaire afin de ne pas éveiller des soupçons. Chacun effectuait sa part du plan comme il en avait convenu. Elle ne doutait pas de Cain qui devait à l'heure actuelle s’entraînait très dur pour réussir une métamorphose parfaite.

De son côté, Lisana était partie en mission de reconnaissance. Elle avait troqué sa robe violette, bien trop voyante par une simple robe de toile brune. Et pour cacher son crane chauve, caractéristique de la métamorphe, elle enroulait un foulard vert autour de sa tête. Ainsi habillée, elle pouvait passer inaperçu parmi les passants. Seuls ses yeux carmins tranchés avec sa tenue, en les voyant on pouvait facilement deviner qu'elle n'était pas comme le commun des mortels, qu'elle était une créature magique.

Vêtue de son costume, la jeune femme s'était rendue dans le quartier abritant l'antre du vampire Hedryan. Elle avait d'abord fait un premier repérage depuis le ciel sous la forme d'un simple moineau. Passant d'un opposé à l'autre, sous l'apparence d'un chat de gouttière elle avait exploré les moindres recoins des ruelles malfamées du quartier.  Ce n'est qu'après avoir fait les repérages les plus délicats qu'elle reprit forme humaine afin de se mêler à la foule et d'explorer les artères principales du quartier.

C'est ainsi qu’après quelques heures d'investigations, elle se retrouva devant le temple de l'Ordalie. C'était la première fois que la jeune femme se rendait dans ce lieu. De par son passé, elle ne croyait pas en l'aide que pouvait apporter les divinités. Où étaient-elles lorsque sa famille était en danger ? Où était-elles lorsque Lisana a dû survire seule dans les égouts de Targatt ?

Le temple se dressait droit et fière devant elle, la surplombant de toute sa hauteur. Le bâtiment en lui-même était magnifique, il dégageait une sorte d'aura. Était-ce dû à la présence d'une divinité dans cet édifice ?

Soudainement Lisana sentit une présence qui effaça presque compétemment l'aura tenue du temple. La métamorphe avait du mal à déterminer d'où elle provenait. Elle chercha dans la foule d'où pouvait provenir cette présence. C'est alors qu'elle aperçut une silhouette à la fois familière et étrangère. C'était celle de Cain, elle en était sûre. En quelques jours, il semblait avoir pris de la carrure. Sa silhouette n'était plus celle d'un adolescent, mais bien celle d'un adulte. Ce n'était qu'après avoir réalisé que la présence, qu'avait sentie la métamorphe, émanait de Cain, qu'elle commença à faire avec le lien avec les propos de la Régente et le plan de Drake. Mais ce n'était pas possible, Drake était toujours emprisonné et il était privé de sa magie. Le doute commença à envahir Lisana. Était-ce bien Cain qu'elle connaissait qu'elle voyait dans la foule ou était-ce l'ancestrale et démoniaque Cain ?
Ne souhaitant pas prendre de risque Lisana n'aborda pas Cain, du moins pas tout de suite. La métamorphe resta à bonne distance et observa son comportement dans l'objectif de déterminer s'il était amical ou hostile. Elle aurait aimé se métamorphoser pour être plus discrète. Mais si elle se métamorphosait au milieu de la foule elle allait attirer l'attention sur elle. Et si elle s'éloignait pour  se transformer, elle risquait de perdre Cain de vue. Elle resta donc sous forme humaine à observer le jeune homme.

Cependant, elle ne fut pas assez discrète. Cain se retourna et commença à regarder dans sa direction. En voyant son visage, Lisana eut sa réponse concernant l'identité du jeune homme. Il s'agissait de l'entité démoniaque dans le corps du jeune Cain. La métamorphe s'avança d'un pas sûr en direction de Cain, le défiant du regard. Il ne l’effrayait pas, ce n'était pas la première fois qu'elle était face à un démon.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Nov - 18:31
Caïn mit quelques secondes à repérer l'origine exacte de sa sensation parmi la foule et finalement, il tomba dessus. Son visage lui était familier, d'une certaine manière. C'est dans les souvenirs qu'il avait "prélevé" au gamin que la réponse lui vint : Lisana Scyphozoa, professeur émérite de l'académie dans les arts de la transformation. Elle avait accepté de former le jeune Cain et de lui prêter main forte dans son désir de tuer le vampire répondant au nom d'Hedryan. Le démon n'avait pas pensé qu'il tomberait sur elle, ou qu'elle tomberait sur lui plutôt mais à la réflexion ce n'était pas si improbable que ça. Elle l'aurait sans doute chercher tôt ou tard et puisqu'ils avaient à faire dans les parages, il était logique qu'elle y soit. Le démon songea à prévenir Hedryan du danger qui le menaçait afin de lui soutirer quelque faveur. Mais finalement il oublia cette idée. Ce serait nettement plus amusant de voir Lisana tenter quoi que ce soit contre le vampire, si tant est qu'elle poursuive seule dans cette voie, ce qui ne serait peut-être pas le cas.

Caïn n'avait pas bougé d'un pouce et s'était contenté de fixer la jeune femme tendit qu'elle s'approchait, a priori sans crainte. Pourtant, il était certain qu'elle avait connaissance de vraie nature. Outre sa nouvelle apparence, il ne dégageait pas du tout la même aura que le gamin même si on ne pouvait nier les nombreuses ressemblances entre les deux auras et pour les rares personnes encore en vie à avoir connu le démon du temps de sa "mortalité", on pourrait aussi témoigner que le petit Cain, en plus de porter le bon prénom, était le portrait craché de son aïeul.

Spoiler:


Loin de paraitre sur ses gardes, le démon se contenta d'adresser un demi-sourire à la demoiselle.

"A qui ai-je l'honneur ? Le professeur ou l'amie ?"

Il songea que dans tous les cas la réponse lui importait peu dans le fond. Son opinion sur la question était clairement perceptible pour Lisana puisqu'il venait de détourner les yeux comme pour chercher des yeux une activité plus intéressante à faire que de lui parler. Il aurait d'ailleurs tout à fait pu s'en aller mais quitte à ce qu'elle vienne jusqu'à lui, autant jauger dès à présent si elle serait une gène ou pas pour ses plans. Il n'était pas du genre à laisser passer sa chance quand elle arrivait.

Revenant à elle, il fit quelques pas de côté pour s'éloigner de l'entrée du temple devant laquelle il était et poursuivit un peu plus loin pour finir par arriver dans une ruelle quasiment déserte qui donnait sur le côté du temple. Il tendit la main vers deux passants qui venaient dans leur direction. Projetant son aura dans leur direction en y condensant une intention hostile envers eux. Les passants s'arrêtèrent net et firent demi tour en pressant le pas ce qui arraché un sourire amusé et entendu à Caïn. Ce tour de passepasse était toujours terriblement amusant à faire. Il avait conscience de s'amuser d'un rien mais en même temps il avait été enfermé pas mal de temps et la liberté avait un gout exquis il devait l'avouer.

Il s'y arrêta un peu plus loin, une fois sur que les allées et venues resteraient rares et que Lisana ne pourrait pas s'échapper trop facilement. Bien entendu, il y avait une chance qu'elle ne l'ait pas suivi mais il en doutait puisqu'elle avait pris la peine de venir elle-même jusqu'à lui. Elle ne partirait donc sans doute pas aussi... facilement.

S'adossant négligemment au mur derrière lui, il croisa les bras devant lui et détailla les traits de la métamorphe. Elle était jolie il fallait l'admettre mais le turban... ne mettait pas ses yeux en valeur. D'une pensée, il y mit le feu. Il savait que ça pourrait être interprété comme une attaque mais n'en avait cure.
Sans considérer plus que nécessaire une réaction de sa part, il reprit la parole, ses yeux ocres étincelant allant se camper dans ceux du professeur.

"Donc. Que puis-je pour vous ? Oh et... allez droit au but, je n'ai pas que ça à faire."

C'était déjà assez pénible qu'elle intervienne juste avant qu'il n'entre dans le temple, si en plus elle lui faisait perdre son temps... Bof, il lui ferait payer à sa manière. Le ton qu'il employait était à la fois rempli de menaces sous-jacentes, désinvolte et arrogant. Un ton qu'Alrost lui avait toujours reproché.

Que lui voulait-elle réellement ? Il n'en savait rien. Si c'était s'assurer que le gamin était encore en "vie" elle serait déçue. D'un autre côté, il n'était pas obligé de lui dire la vérité, même si c'était toujours très amusant devoir des protecteurs, des défenseurs échouer dans leurs missions. Le démon se demanda vaguement quelles seraient les prochaines personnes à venir l'importuner. Le premier visage qu'il imagina fut celui de Garreth. Comme il lui serait plaisant de lui annoncer la nouvelle. A moins qu'il ne se fasse passer pour une version plus virile de son ami. Il pourrait sans doute profiter de lui d'une manière ou d'une autre. S'en amuser au moins. Il n'était clairement pas une menace.

Bien sur, venaient aussi Alrost et Astoria. Ils ne tarderaient plus à agir contre lui. Ils chercheraient à le prendre de vitesse mais c'était prévu. Entre les deux, sa priorité serait Astoria. Caïn détestait les paladins. Et puisqu'Alrost semblait attaché à elle, il serait de bon ton de la faire disparaitre avant lui. Le mieux serait qu'il assiste à sa déchéance et à sa mort. Et pourquoi pas à son déshonneur aussi ?  

L'aura de Lisana le ramena à l'instant présent loin de ses rêves des souffrances et afflictions qu'il comptait faire pleuvoir sur ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 2 Déc - 17:36
Invité


Lorsque Lisana arriva au niveau de Cain, ce dernier s'adressa à elle avec une phrase faisant référence à ce qu'avait dit Lisana au jeune Cain lorsqu'il lui avait parlé de son plan pour attaquer le vampire. La métamorphe n'était pas dupe, elle savait pertinemment que ce n'était pas le Cain qu'elle connaissait qui parlait. Néanmoins, cette simple phrase avait révélé un élément important sur le démon. Il avait accès la mémoire de son hôte. Cette information pouvait changer beaucoup de choses, on ne pouvait donc pas essayer de le duper avec des fausses informations. Il allait falloir se montrer plus intelligent que ça, si Lisana voulait essayer de le piéger et l'expulser de son hôte.

"Ni l'une ni l'autre." répondit sèchement la métamorphe.

Elle n'avait pas l'attention de rentrer dans le jeu du démon.

Le démon poursuivit son chemin vers une ruelle moins bondée. Il se débrouilla pour que la foule ne s'aventure pas dans la rue. Visiblement, il ne voulait pas que l'on le dérange. Il s’adossa ensuite non nonchalamment contre un mur. Il s'attendait à ce que la métamorphe le suive et c'est ce qu'elle fit. Lisana ne pouvait pas laisser une créature si dangereuse se promenait librement en ville et encore moins dans le corps d'une de ces élèves.

Lorsque la métamorphe s'approcha du démon, ce dernier mit le feu au foulard qui recouvrait sa tête. Presque aussitôt, Lisana le retira et lança un petit sort aquatique pour l'éteindre. Cain prit ensuite la parole. Il ne semblait ne pas avoir apprécié l'intervention de la métamorphe.

"Vous n'avez pas le choix. Je ne vous laisserai pas simplement partir vous promener en ville. J'ai quelques questions. Comment avez-vous réussi à prendre le contrôle de Cain ? Et surtout quelles sont vos intentions ?"

Lisana était sur ses gardes prête à se métamorphoser ou à lancer un sort aquamantique. Étonnement, le démon semblait avoir beaucoup de points communs avec son hôte. Il semblait pratiquer les mêmes magies. La métamorphe s'attendait à devoir parer de la magie élémentaire du feu, de la magie noire et peut-être aussi un peu de métamorphose. Si le démon choisissait de se battre avec cette dernière magie, Lisana devrait pouvoir le gérer. Elle avait l'avantage d'être une métamorphe puissante. Contrairement au démon qui n'était même pas dans son propre corps. Il en était de même pour la magie élémentaire, elle maîtrisait l'eau avait l'avantage sur le feu. Néanmoins, il ne fallait pas oublier qu'elle avait affaire avec un démon des plus puissants. Il ne fallait pas prendre la victoire comme acquise bien au contraire. Sans ces avantages, Lisana n'aurait certainement eu aucune chance de faire égal avec le démon, ne serait-ce quelques minutes.

La métamorphe tenta ensuite de s'adresser directement au Cain qu'elle connaissait. Peut-être qu'une voix amicale le ferait réagir.

"Cain, je sais que tu peux m'entendre. Tu dois luter pour celui à qui tu tiens. Sans toi, il est sans protection. Tu dois le protéger ! Bats-toi pour lui !"

En faisant référence à Garreth, Lisana essayait d'activer des souvenirs et des émotions suffisamment fortes pour le faire réagir. Cain ne pourrait sans doute pas reprendre complément le dessus sur le démon, mais s'il pouvait seulement le déranger, le ralentir, ça pourrait changer la donne. Cain était peut-être qu'un jeune garçon, mais il avait un esprit puissant et borné. S'il décidait de se battre, il n'abandonnerait pas.

Le cerveau de la métamorphe fonctionnait à pleine vitesse. Elle essayait de savoir ce que Cain connaissait des pouvoirs de l'enseignante. Il savait qu'elle était une métamorphe et pratiquait l'aquamancie. Il restait quand même un atout à Lisana, son baiser foudroyant. Elle ne savait pas s'il serait efficace sur le démon, mais il y croyait. Elle avait réussi à paralyser une semi-démone, ça fonctionnerait peut-être avec un démon dans un corps d'emprunt. Mais pour cela, il fallait que Lisana réussisse à embrasser le démon. Rien que l'idée la dégouttait. Elle allait devoir embrasser son élève et un démon en même temps. De plus, ce dernier prendrait surement le baiser comme une victoire personnelle, s'il se laissait embrasser. Ce qui n'était pas gagné, Lisana avait beaucoup de mal à user de ses charmes. Et elle n'était pas sûre de réussir à entrer dans l'espace vital du démon sans se faire tuer avant d'atteindre son objectif.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Déc - 23:02
Caïn avait légèrement haussé les sourcils à la réponse de Lisana. Ni professeur, ni amie. Voilà qui éclaircissait la situation. Elle serait donc une ennemie à moins de n'être qu'un poids mort comme l'étaient la plupart des âmes qui peuplaient cette cité pourtant si puissante. Des êtres inutiles. Pourtant, d'après les informations qu'il avait extrait du gamin, elle ne semblait pas si insignifiante que cela. La balance basculerait donc peut-être du côté de l'ennemi d'ici peu.

C'était pour le déterminer qu'il s'était éloigné sans un mot de plus. Il avait fait quelques pas dans une ruelle et après s'être assuré qu'ils ne seraient pas dérangé, remarqua qu'elle lui avait emboité le pas. Elle n'était décidément pas plus effrayée que cela. Soit c'était du bluff et elle cachait très bien ses véritables sentiments, soit elle avait plus d'un tour dans son sac, ce qui la rendait nettement plus confiante. Bien. Il partait toujours du principe qu'un ennemie était intelligent et puissant pour éviter de mauvaises surprises, ça ne trancherait donc pas, ou peu, avec ses bonnes vieilles habitudes.

Le démon avait dévisagé la jeune femme et avait fini par mettre le feu au tissu dont elle avait paré sa tête. Elle l'éteignit immédiatement par un sort d'eau. Il avait donc sa première réponse quant à une autre de ses qualités. Bien que les souvenirs du petit Cain le lui avait révélé, il l'appréhendait mieux après l'avoir vu en action, même à une dose infime. En cas de combat ce serait feu contre eau, pas une super option, mais ça ne l'inquiétait que peu. Pour l'instant du moins.

Alors que le démon venait d'intimer le professeur à lui faire part de la raison de sa présence, et surtout du fait qu'elle soit venue le déranger, elle répliqua qu'il... quoi ? N'avait pas le choix ? Son regard s'assombrit. Elle ne le laisserai pas faire quoi ? A qui croyait-elle avoir affaire pour oser s'imposer ainsi..?!

Caïn se força à ne pas avoir la moindre réaction physique ou aurique. Il conserva un semblant de sang froid tendit qu'elle posait ses questions. Il considéra une seconde la chose. Et puisque tout le monde était au courant de son arrivée semblait-il, il ne voyait pas de raisons de se cacher davantage, ni lui, ni certains de ses objectifs.

"Cain est un réceptacle créé pour ma résurrection, un corps assez solide pour ne pas céder sous mon pouvoir et qui me permettra de les faire encore croitre. J'ai maudit ma lignée de sorte que ce type de... choses... arrive si j'étais un jour en difficultés aux Enfers."

Un infime sourire germa sur ses lèvres en se rappelant la raison de son emprisonnement. Il faut dire qu'il avait fait fort en énervant un Prince aussi puissant. Mais ça avait valu le coup, il restait plutôt fier de son coup en fin de compte. Surtout maintenant qu'il était sortit de sa prison. Revenant à Lisana, il poursuivit.

"Bien sur le corps était un peu trop jeune, j'ai du le faire grandir. Mais c'était un détail. Votre question est étrange.. Comment j'ai réussi à en prendre le contrôle ? Mais comment ne pas y parvenir ?"

Il lâcha un rire bref avant de conclure.

"Cain m'était destiné."

Le démon se redressa en songeant à la seconde partie de la question du professeur qui se dressait toujours devant lui, attendant fermement des réponses. Croyait-elle vraiment qu'il était assez impressionné ou assez bête pour lui dire ses objectifs préférés ?

"Quand à mon objectif c'est assez simple : Je suis venu réclamer et faire mienne la cité."

Oh bien entendu, il s'attendait à ce qu'elle monte sur ses grands chevaux et qu'elle lui fasse un beau discours pour l'en empêcher avant de l'attaquer ou de chercher à l'entraver d'une manière ou d'une autre. Il y avait peu de chances qu'elle vise ses points vitaux. Elle était bien trop attachée à son élève. Un point faible qu'elle pourrait payer cher.

Les mots qui s'échappèrent de la bouche de Lisana vinrent confirmer sa pensée. Que faisait-elle ? Elle s'adressait directement au gamin pour l'encourager à se battre... ? Sérieusement ? Pour qui le prenait-elle ? Il n'était pas du genre à laisser un travail inachevé.
Toutefois, la situation était trop amusante pour la laisser passer.

Le regard du démon se voila, il se fit vague une seconde, comme absent, choqué, les muscles tétanisés. Et finalement la seconde suivante, le haut du corps de Caïn s'affaissa, ses bras se décroisèrent alors qu'un mi-soupire mi-gémissement franchissait ses lèvres. Il porta une main à sa tête. Lorsqu'il la redressa, les prunelles ocres du garçon cherchèrent celles de leur professeur. Un regard hagard, affolé, effrayé, en souffrance. Des larmes embuèrent ses yeux alors que le corps était pris d'un petit soubresaut.

"Aidez-moi..." Murmura-t-il de la même voix brisée qu'aurait eu celle du garçon.

Il resta ainsi une seconde, observant la réaction du professeur avant que sa bouche ne se fende en un sourire malveillant et qu'il ne se redresse, laissant échapper un éclat de rire.

L'ocre de ses pupilles se mit à luire tendit qu'il se reprenait, dévoilant un peu plus de son aura. Malsaine, comme tout démon en tant que tel, ça n'avait rien à voir avec les hybrides coincés entre deux états. Le démon, malgré son corps quasi humain, avait une aura malsaine, corruptrice, destructrice. Ce n'était nullement du à un sentiment que l'entité aurait ressenti, c'était simplement sa nature profonde. Après tout, les paladins avaient du mal à lui faire face, même Astoria avait été affaiblie par sa simple présence, certes, il ne l'avait alors pas dissimulée.

Il n'y a pas à dire, Caïn s'était bien amusé sur le coup. Il ne jouait que rarement la comédie, la vérité était souvent bien trop amusante pour la taire. Mais l'occasion était trop parfaite pour la laisser passer. Lisana était soit très optimiste, soit très naïve pour aller croire que la gamin pouvait l'entendre.

"Je n'ai rien conservé du gamin si ce n'est cette enveloppe et ses souvenirs."

Prenant l'air d'une personne morale et concernée, il reprit sur un ton faussement ému.

"Si ça peut t'aider et te rassurer, sache que son essence vit en moi."

Evidemment ce n'était pas entièrement vrai. Il restait bien une infime partie de l'esprit du gamin quelque part en lui. Une chose si minuscule, ridicule. Un fragment. Le reste de son esprit avait été annihilé. Normalement, tout aurait du disparaitre mais il fallait croire que le petit avait plus de ressources que prévu. Toutefois, il ne l'admettrai jamais. Le démon comptait simplement attendre d'avoir rempli son premier véritable objectif pour ensuite forcer l'esprit du gamin, ou le peu qu'il en restait, à fusionner avec le sien. Une simple précaution et un honneur pour le petit mortel, d'après l'ancêtre du moins. Il aurait tout aussi bien pu finir ce qui restait de lui, mais il voyait en cette fusion une nouvelle opportunité... Mais il aurait bien le temps d'y réfléchir plus tard. Le gamin n'était plus vraiment. Le démon était seul aux commandes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 6 Déc - 11:49
Invité


Lorsque le démon se mit à parler du jeune Cain comme d’un simple réceptacle, d’une vie créée sur demande dans le seul but de disparaître pour laisser place à la créature démoniaque, Lisana eut une moue de dégout. La métamorphe était elle aussi une survivante tout comme le démon, c’était bien le seul point commun avec la créature démoniaque qu’elle voulait bien admettre. Et malgré cela, elle ne pouvait pas comprendre comment on pouvait être amené à utiliser ses propres descendants, sa chair de sa chair, son propre sang dans l’unique but de les détruire pour pouvoir revenir à la vie. Lisana comprenait parfaitement que l’on pouvait tuer, voler et trahir afin d’assurer sa survie. Mais la famille était quelque chose de sacrée, d’inattaquable. Etant enfant, si elle avait eu le pouvoir de se sacrifier à la place de sa famille, elle l’aurait fait sans hésiter.

Et là, le démon affirmait fièrement que Cain n’hésitait que pour lui permettre de revenir à la vie en cas de problème.  Et ça, sans aucun remord. Seul un esprit malade et dégénéré pouvait avoir mis au point un tel plan. Et malheureusement, cet esprit était en possession d’un puisant démon ayant réussi à pénétrer dans le monde des humains.

"Je suis bien consciente de votre côté démoniaque, mais ça n’excuse pas d’utiliser sa famille comme une ration de survie. Je ne contredis pas l’intelligence de votre plan, je m’étonne qu’un démon aussi puissant que vous semblez vouloir le faire paraître s’abaisse à avoir recours à un plan aussi lâche et complètement dénué de loyauté envers sa propre lignée."

Lisana était consciente que ses propos étaient violents, mais elle n’avait pas l’habitude de mâcher ses mots. Alors, pourquoi ferait-elle un effort pour un démon ? De plus, peut-être qu’en faisant sortir le démon de ses gongs, elle pourrait obtenir de précieuses informations.

Quant aux objectifs du démon, ce dernier énonça simplement qu’il voulait conquérir la ville. Du point de vue de Lisana, le démon n’était soit pas très ambitieux ou plus probablement il ne préférait pas énoncer ses plans. Il ne semblait pas avoir un égo surdimensionné ou en tout cas, il était assez intelligent pour ne pas être trop confiant.  Le profil du démon commençait à se dessiner, une créature prête à tout pour survivre, puissante et intelligente.  Il allait être un adversaire redoutable qu’il ne faudrait pas pousser dans ses retranchements sans être sûr de pouvoir le contenir.

Les tentatives de Lisana pour tenter de communiquer avec le jeune Cain semblèrent être une réussite, peut-être un peu trop, mais sur le moment la métamorphe n’y fit pas attention. Elle se laissa envahir par l’espoir lorsque le jeune Cain reprit le contrôle. Lisana tendit sa main en direction du visage de Cain. Le démon reprit alors le dessus sur le jeune Cain. Il fit alors comprendre avec un sourire et un rire malveillant qu’il avait toujours eu le contrôle. Il énonça ensuite qu’il persistait de Cain que son enveloppe et son essence fondue dans celle du démon.

L’espoir de Lisana ne disparut pas pour autant. Ce petit tour de la part du démon lui avait fait comprendre une chose fondamentale. L’être démoniaque n’avait aucune morale et honnêteté. Il ne semblait même pas avoir un brin d’honneur. Il était l’exact opposé de la régente.
Néanmoins, le jeu du démon avait commencé à sérieusement énervé la métamorphe.

L’aura du démon se mit à grandir et à se faire plus forte. Elle mettait de plus en plus mal à l’aise  Lisana. Elle sentait toute la puissance de l’être qu’elle avait devant elle. Une puissance bien plus conséquente que celle du démon au golem d’acier ou de l’hybride succube qu’elle avait pu affronter.  Si elle voulait avoir une chance de sortir vivante de la confrontation et de soustraire des informations au démon, elle allait devoir la jouer fine. Elle ne pouvait pas simplement se métamorphoser et lancer des sorts jusqu’à l’épuisement. Lisana sera à bout de force bien avant le démon. Le jeune Cain faisait déjà part d’une certaine endurance. Et maintenant que le démon l’habitait, il devait surement être capable de tenir des jours entiers à se battre. Malgré la tension ambiante, le démon ne semblait pas vouloir attaquer. Du moins, pour le moment.
La métamorphe décida d’essayer de continuer de récolter des informations sur le démon ainsi qu’à lui faire comprendre qu’il trouverait toujours des obstacles sur sa route.

"A ta place, je ne serai pas si sûr de moi. Les humains sont des êtres tenaces,  pire que des cafards. Et Cain est un beau représentant. A ta place, je me méfierai.  Ça ne sera peut-être pas grâce à moi, peut-être que personne ne sera capable de l’aider, mais de lui-même il pourrait venir tenter de reprendre le contrôle au moment où tu t’y attendras le moins.
Tu risques aussi de retrouver toute la ville contre toi. Les humains sont peut-être capable des pires horreurs, parfois peut-être pire que ce que peut faire un démon. Mais dans l’adversité, les humains sont imbattables. Pour le moment, tu viens tout juste d’arriver à Targatt. Les habitants ne sont pas pour la plupart pas encore conscient de la menace que tu représentes.  Mais lorsqu’ils en prendront conscience, tu risques de rapidement perdre du terrain. La magie ou la force d’un seul humain peut difficilement rivaliser avec celles d’un démon, mais combinées il sera surpassé."


Lisana se tût quelques instants, observant la réaction de la créature démoniaque. Elle cherchait à évaluer s’il prenait la menace au sérieux ou même s’il comptait faire appel à d’autres démons. Mais surtout, elle espérait réussir à le faire douter sur ses projets et sur son emprise sur le jeune Cain. Le doute était comme une liane. Elle commençait doucement à s’enrouler autour de l’arbre sans causer aucun dommage. Puis une fois bien installée, elle commençait à parasiter l’arbre en le vidant de son essence et en l’affaiblissant.
Si Lisana avait vu juste dans son analyse du Cain démoniaque, il était lâche. Et si le doute se faisait assez fort, peut-être qu’il repartirait comme il était venu pour préserver son essence.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Déc - 16:19
La métamorphe qu'il avait devant lui paraissait outrée et choquée de la manière dont il gérait ses affaires. Enfin, pour être exact, il s'agissait surtout de la manière dont il gérait sa... lignée. Elle considérait le plan intelligent mais lâche et déloyal. Allons, la loyauté ne servait à rien d'autre qu'à manipuler. Le plus fort, plus sage, ou le plus quelque chose, s'affirme comme leader et les autres le suivent aveuglément pour ces veines raisons, ces "qualités" qu'ils croient reconnaitre. Ces raisons font qu'ils donneraient leur vie pour la personne ou ces idéaux. Ce n'était rien d'autre que de la manipulation de la même manière que les religieux agissaient pour leur dieu ou les sectes leurs gourous. C'était... Pitoyable et commun. Toutefois, Caïn s'en accommodait très bien et utilisait tous les moyens à sa disposition pour parvenir à ses fins, y compris donc la loyauté que pouvaient lui vouer certaines personnes, démons compris bien que ce soit rare. Après tout, la loyauté, la discipline étaient davantage des qualités que l'on retrouvait chez les diables. Une différence que ne faisaient pas les mortels du plan matériel, confondant les deux types d'entité. Mais il s'éloignait du sujet et Lisana avait enfin terminé sa tirade grandiloquente sur la symbolique de la famille.

Le démon reporta son attention sur Lisana et la toisa d'un regard condescendant, sans plus aucun sourire. Elle non plus ne comprenait rien à la famille. ce n'était d'habitude pas son genre mais peut-être était-il temps qu'il fasse le don de sa sagesse aux mortels. Au moins sur ce sujet.

"Tout le monde fait des enfants pour des raisons égoïstes. Vous les mortels vous les faites pour que les enfants s'occupent des parents une fois vieux afin qu'ils ne dépérissent pas seuls et abandonnés de tous durant leurs vieux jours. D'autres les font pour faire perdurer un nom, donc pour valoriser leur égo et leur soif de pouvoir, d'affirmation, pour en faire des armes pour un futur incertain et qu'ils craignent. Les plus pitoyables les font parce qu'ils manquent d'amour et veulent être le centre de l'attention de quelqu'un d'autre. Et enfin il y a la dernière catégorie qui ne veulent pas d'enfants mais en ont malgré tout car la nature est ainsi faite."

Caïn retrouva en partie son sourire. Il continua.

"Cette dernière catégorie est la plus intéressante, mais hélas pour vous, ce n'est pas la plus répandue, contrairement aux autres."

Son regard s'attarda sur les courbes de la métamorphe une seconde avant de revenir à ses yeux rouges. Evidemment, il savait à peu près ce qu'elle avait vécu puisqu'elle en avait fait part au gamin.

"Pauvre Lisana qui n'a pas pu sauver sa famille. Pauvre Lisana qui vit sans amour. Tu t'es construit un doux rêve, l'illusion de ce que devrait être une famille parfaite d'après ta... douloureuse expérience."

Un rictus malsain déforma ses lèvres. Il prenait visiblement un minimum plaisir à l'idée de faire remonter à la surface de douloureux souvenirs.

"Ce que tu appelles famille n'est que la transmission d'une qualité à d'autres individus par le sang. Tu parles de... m'abaisser par un tel plan ? Seule une personne ayant des valeurs morales peut "s'abaisser" en agissant d'une manière ou d'une autre si cette action n'est pas en adéquation avec la valeur en question. Avoir de la puissance et de l'intelligence n'a rien à voir avec ça."

Il fit mine de réfléchir une seconde.

"Evidemment, ça peut aussi venir du fait que la personne a un égo puissant qui le détourne de ses buts, ou plutôt, l'oriente d'une manière précise et le pousse à la faute."

Il revint à elle, ses yeux étaient devenus glacés. Il la toisait comme un dieu toiserait un insecte, dans l'attitude au moins. Sa confiance en lui était spectaculairement grande, même pour un démon.

"Malheureusement pour toi, j'ai beau avoir un égo sur-développé, il y a bien longtemps qu'il ne me fait plus commettre d'erreurs."

Puis elle tenta de communiquer directement avec le gamin. Comme si il restait quoi que ce soit de conscient en lui. Comme si il était possible ou même imaginable qu'un élève soit capable de le leurrer assez sur son état pour se dissimuler quelque part ou l'empêcher de prendre complètement possession de lui. Elle n'avait pas eu l'air de comprendre, Caïn avait donc pris un malin plaisir à briser son pitoyable espoir en jouant la comédie que son "appel" désespéré avait fonctionné. Elle avait approché sa main de son visage et ne s'était interrompue qu'en constatant sa supercherie.

Malgré l'agacement de la métamorphe, elle s'évertuait à rester face à lui et continuait ses bavardages incessants. Voilà maintenant qu'elle ventait la force du nombre. Caïn lâcha un soupire agacé et d'un geste négligent, la projeta contre le mur derrière elle par une poussée télékinétique. Il maintint la pression sur l'ensemble de ses membres et accentua la pression comme si il se préparait à la broyer. Il commençait simplement à s'agacer. Il considérait qu'il avait déjà été des plus patients avec elle. Il lui avait répondu et ils avaient conversé plus que de raison. Peut-être était-il temps que la situation évolue. D'une manière ou d'une autre.

Se reprenant, il fit un effort pour résister à l'envie de la tuer, ou de le tenter en tout cas. Après tout, ces bavassages avaient au moins la vertu de faire passer le temps plus vite, même si certes ce n'était pas nécessaire puisqu'il avait ses propres objectifs à réaliser. Il avait en effet en tête des activités bien plus amusantes que de parler. Même si il n'avait pas eu de vraies conversations depuis plusieurs années. Et il devait admettre que c'était amusant d'une certaine manière d'enchainer les mots plutôt que les sorts. Bon, il ne le ferait pas indéfiniment. D'ailleurs, il commençait à atteindre sa limite.
Il la relâcha tout de même.

"Les mortels sont, comme l'indique leur dénomination, éradiquables." Il avait particulièrement insisté sur ce dernier mot. "Et..."

Il s'approcha d'elle, tendant la main vers sa joue dans le but évident de la lui caresser.

"La cité ne se soulèvera pas."

Ce n'était pas qu'une hypothèse vu la manière dont il avait énoncé cela, calmement, sereinement. Pour lui ça tenait davantage du fait que d'une hypothèse.
Il avait toute confiance en ce qu'il venait de dire. Pour lui, la cité était déjà tombée. Ce n'était qu'une question de temps pour sa vision ne se réalise, son dessein. Concrètement il y avait bien un peu de résistance mais c'était dérisoire et dans quelques heures, ils seraient inarrêtables, si ce n'était pas déjà le cas. Sa simple présence en était la preuve en quelques sortes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 13 Déc - 11:52
Invité


Le démoniaque Cain de partageait pas du tout la vision de Lisana sur la famille. Les deux points de vue étaient aux antipodes l’un de l’autre. Il trouvait que les humains faisaient des enfants pour des raisons égoïstes. La métamorphoe pouvait de moins en moins supporter le démon. Plus elle en apprenait sur lui, ses idées et ses valeurs plus il lui était antipathique. Il commençait de plus en plus à prendre l’ascendant sur Lisana, il faisait sentir à la femme qu’il était supérieur. Il donnait l’impression que son point de vue était une évidence et qu’en l’expliquant à Lisana, il lui faisait une faveur.

La métamorphe s’apprêta à répliquer pour contre garer le point de vue du démon sur les enfants. Mais Cain ne lui laissa pas le temps. Il avait visiblement fouillé dans la mémoire du jeune Cain pour récupérer des informations sur l’enseignante. Et il s’en servait pour la déstabiliser. Il commença à se moquer d’elle et de son passé. Il essayait de trouver les points sensibles de la métamorphe et il avait fait mouche. Le visage de la métamorphe se crispa, ses points se serrèrent. Elle dût faire un effort surhumain pour se retenir de gifler le démon. Elle qui d’habitude ne montrait que très peu d’émotions, avait cette fois-ci beaucoup de mal à les contrôler. La colère, la tristesse, le mépris ainsi que de la peur, bien qu’elle ne l’avouera jamais, la traverser de part en part. La dernière fois où elle avait ressenti toutes ces émotions en même temps, c’était le jour où elle avait perdu son père adoptif et que ses pouvoirs de métamorphose se sont activés pour la première fois. C’était le jour où elle avait tout perdu et où sa vie était devenue celle d’une mendiante. Jamais, elle ne laisserait une telle chose de nouveau arriver ! Contrairement à quand elle était une enfant, cette fois-ci elle était prête à se défendre et à défendre ce qui lui sont cher. Ce n’était pas un démon qui allait lui prendre tout ce qu’elle avait durement acquis. Il n’en était pas question !

"Peut-être que ma vision de la famille est faussée par ce qui m’est arrivée ! Mais tu es très loin d’être le mieux placé pour parler ! Tu n’as aucune véritable famille ! Tu n’as jamais eu aucun véritable soutien, aucun encouragement ! Tu es seulement un être avide de pouvoir ! Tu ne fais que servir le pouvoir dans une quête sans fin ! Je te plains, tu dois être bien malheureux !
Et ton absence de valeur morale comme tu sembles le dire, ne fait pas quelqu’un de plus fort que les autres. Bien au contraire, sans aucune valeur morale tu ne peux pas te faire respecter, même par les pires êtres au monde. Tu peux seulement être craint ! Et la peur ne permet pas de garder le pouvoir sur une personne ou une population. Ça ne fonctionne qu’un certain temps avant qu’une rébellion éclate et renverse le pouvoir en place. Pour comprendre cela, il suffit d’avoir ouvert un simple livre d’histoire.
A cause de ta personnalité, ton plan est voué à l’échec. L’élément problématique dans ton plan, c’est toi-même !"


Par la suite, lorsque Lisana tenta une nouvelle fois de communiquer avec le jeune Cain, le démon perdit patience et projeta violemment la métamorphe contre le mur voisin. Il exerçait une pression énorme sur tout son corps. Elle sentait clairement l’envie de tuer et si l’avait voulu le démon aurait pu l’occire en un instant. Pourtant, il ne le fit pas. Il finit même par relâcher Lisana.

Le démon prit de nouveau la parole énonçant un fait : les mortels peuvent être éradiqués. Puis, le démon s’approcha de la métamorphe tentant de lui caresser la joue et ajoutant convaincu que la cité ne se soulèverait pas. Lisana vit en l’occasion du rapprochement du démon, une chance de tenter de le paralyser. Mais non sans prendre de précaution. Tout en se rapprochant du démon, acceptant sa caresse, la métamorphe se concentra et d’un léger signe de main, elle commença à appeler la pluie. Le ciel commençait à se couvrir de nuages sombres. Il ne manquait plus qu’un signe de la part de Lisana pour que des torrents commencent à descendre du ciel et renforçant la puissance et la rapidité des sorts aquatiques et diminuant le pouvoir destructeur des sorts de feux.

D’un geste vif, la métamorphe embrassa le démon juste avant de bondir en arrière et déclenchant la pluie. Elle était parfaitement consciente que si sa tentative de paralysie avait échoué, elle allait devoir se battre pour sa vie et pour la cité. Préparant un sort aqueux prêt à être envoyé sur le démon, elle répondit à la dernière phrase de ce dernier.

"Targatt se soulèvera ! J’y veillerai personnellement !"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Déc - 12:28
Alors que le démon se gaussait ouvertement des faiblesses de son interlocutrice en partant des informations contenues dans la mémoire de son hôte, il remarqua qu'il avait plutôt bien atteint son but. Elle ne paraissait pas spécialement déstabilisée pour autant mais plutôt très en colère. C'était un bon point. Ils commettent tant d'erreurs sous le coup de vaines émotions. Non pas qu'il en soit dénué, loin de là, mais avec le temps elles s'étaient lissées, estompées et seuls les objectifs demeuraient vivaces. D'une certaine façon il déplorait cette perte, bien qu'il gagne en efficacité. Ca rendait les choses souvent plus amusante de les "vivre" pleinement. Et bien qu'il s'évertue à le faire à sa manière, ça n'avait tout de même rien à voir avec le flot d'émotions constant dont il avait été abreuvé durant sa première mortalité, avant de rejoindre son père.

Sur la défensive et visiblement outrée de la réponse que le démon avait formulée, elle défendit bec et ongles sa vision de la famille et tenta même de la détourner pour trouver une faille dans l'armure corruptrice du "nouveau" Caïn. Elle avait faux sur une bonne partie de la ligne et à  mesure que ses paroles fusaient, le sourire qu'il arborait s'élargissait davantage. Même ses yeux reflétaient un réel amusement quoi que toujours emprunt d'une arrogance à toute épreuve. Le manque d'informations qu'ils avaient sur lui leur faisait dire n'importe quoi. La métamorphe se fourvoyait mais Caïn n'était pas assez bête pour aller le lui dire. Du moins... pas tout. Il sa cantonnerait donc à quelques éléments sans conséquences. Pour lui. Et qui feraient peut-être réfléchir davantage la toute jeune métamorphe.

Il attendit le plus calmement du monde, ou presque, qu'elle ait fini sa tirade avant de répondre, le ton froid et serein dénotant encore davantage avec celui que Lisana avait employé.

"Voyons, même les démons doivent naître de quelque chose quand ils ne sont pas des démons originels bien sur. J'ai donc évidemment une "véritable" famille. Simplement pas ici. Tu parles je crois de ta nécessité à avoir du soutien et des encouragements...Une preuve de faiblesse de plus. Tu ne trouves ta force qu'au travers de ton devoir envers ces autres que tu défends. En te dressant contre moi tu permets à Hedryan de continuer à chasser."

Un rictus malveillant déforma ses lèvres qui revinrent à un sourire faussement aimable l'instant suivant. Il poursuivit sur le même ton que précédemment.

"Selon toi je rechercherai la puissance pour elle-même sans autre but ?"

Il haussa les sourcils d'un air théâtral en faisant un blanc d'une longue seconde.

"Si tu le dis."

Comment un mortel pourrait-il comprendre de toute façon. Sa longévité est telle qu'elle pense que la recherche de puissance est une condamnation si un être y passe plusieurs siècles ou davantage. Les mortels ont du mal à concevoir des idées sur un long terme, du moins, un terme qui excède de loin leur longévité et quelques générations après au plus. Pour le coup, elle se trompait au plus haut point. Sa présence avait un but clair et pas seulement celui de récupérer sa puissance et créer un peu de chaos. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle trouve c'était hautement improbable. Toutefois, il voulait la faire douter. De tout, y compris d'elle-même : de ses croyances, de ses déductions et ainsi de suite. Elle n'en serait ensuite que plus facile à briser.

La métamorphe avait ensuite remis en cause sa propre personnalité. Caïn n'était pas certain de comprendre où elle voulait en venir car il trouvait stupide de ne se baser que sur la morale pour déterminer une personne. Bien que dépourvu de morale, c'était son intelligence autant que sa puissance que l'on craignait. Pas seulement l'un ou l'autre. Et il cultivait autan les deux. Après tout ce n'était pas ses pouvoirs mais son intelligence qui l'avait maintenu en vie tous ces siècles et qui en faisait aujourd’hui un être craint de par les plans. Du moins en ce qui concernait les mortels, les démons et les diables. Il n'avait pas encore rencontré d'anges mais ça ne saurait tarder vu ce qui allait s'en suivre.

"Allons, je n'ai jamais dit que je gouvernerai moi-même. Je connais les mortels et leur nature versatile."

Il n'allait pas libérer Drake si ce dernier ne lui était pas d'une quelconque utilité. Et puisqu'il avait su s'attirer le respect de certains, la crainte de quelques autres et voir même la fanatisme des plus étranges, il y avait peu de chance que la cité se soulève contre lui. Pas durant les premières années en tout cas. Et ça tombait bien car c'était juste ce dont ils auraient besoin : quelques mois.

Toutefois elle avait tenté d'entrer en communication une nouvelle fois avec le gamin. Agacé et sentant sa patience jusque là olympienne lui échapper, il l'avait projeter contre le mur derrière elle. Après un instant de réflexion, Caïn l'avait relâchée et avait tenté de caresser sa joue. Il s'attendait à une dérobade de sa part peut-être même à une attaque mais elle s'était même légèrement rapprochée de lui. Peu crédible. Non adéquation avec l'attitude qu'elle avait eu précédemment. Conclusion simple, elle préparait quelque chose. Ce qui ne l'empêcha pas de poser la paume de sa main, bouillante, contre sa joue et de continuer de s'approcher d'elle, envahissant progressivement son espace vital alors que la chaleur qu'il émettait se renforçait.

Maître de magie élémentaire, il remarqua sans mal la manœuvre de Lisana. Le ciel venait de se couvrir. Elle semblait décidée à se battre visiblement. Et elle avait choisi le bon élément pour lui faire face. Toutefois, si il s'attendait à une tentative de sa part, il n'aurait jamais soupçonné que ça passerait par un baiser. Il aurait eu tout juste le temps de l'éviter, il ne le fit pas. La raison en était simple. Il voulait voir ce dont elle était capable et découvrir ses pouvoirs lui serait forcément profitable et il y avait peu de chances que ce pouvoir soit létal, sinon elle ne se serait pas ennuyée à appeler la pluie qui d'ailleurs s'était mise à tomber. Une légère vapeur d'eau sifflait alors que les gouttes touchaient la peau du démon ou ses vêtements.

Caïn de son côté se rendait compte qu'il était paralysé. Ce qui ne voulait pas dire qu'il était impuissant. Il n'était pas inconscient et sa volonté était intacte, de même que ses pouvoirs. Il ferma les yeux et un dôme de terre se forma autour de lui pour lui épargner l'eau mais aussi pour le dissimuler aux yeux de Lisana qui venait de s'éloigner rapidement de lui. Caïn profita de ce laps de temps pour changer son corps en terre. Ce n'était pas un zésig, loin de là, juste une métamorphose élémentaire classique mais qui lui permettait de se purger des certains effets, notamment la paralysie puisqu'elle ne devait plus fonctionner sur une matière censée être inerte.

Le démon n'entendit que vaguement ce qu'elle lui avait lancé en s'éloignant de lui. Ce n'était pas très important. Seul ce qu'il lui ferait en avait. Il parut émerger du sol en une seconde à quelques mètres devant Lisana pour lui bloquer le passage, reprenant son apparence en même temps. Elle avait été rapide et avait réussi à sortir de la ruelle. Ils étaient donc de retour sur la petite place où quelques passants les regardaient étrangement, bien que la plupart s'éloignent.
Ses yeux ocres luisaient puissamment mais son aura se renforça encore, du noir remplaçant progressivement le blanc habituel.

Spoiler:


Le sourire qu'il arborait n'avait rien à voir ceux qu'il avait pu contenir lors de leur conversation. Là en et instant, il avait l'air de s'amuser et d'être en quelque sorte, heureux. C'était visiblement à son tour de jouer et il ne s'en priverait pas.

Caïn tendit sa main gauche et une poupée de glaise à l'effigie de Lisana prit forme. Il avait touché la jeune femme peu auparavant, le sort fonctionnerait donc, même si pas aussi bien que si il avait pu avoir un objet à elle à intégrer à son jouet. Ce serait toutefois surement suffisant pour la mettre hors d'état de nuire rapidement.

Sans la quitter des yeux, il brisa une jambe de la poupée, blessure qui se répercuterait sur la métamorphe. Toutefois sans objet qui lui appartienne, au lieu de lui briser la jambe d'un coup net il lui faudrait s'y reprendre à deux fois. Ce qu'il fit de bonne grâce. Après tout, ça ne faisait que lui causer davantage de douleur et prolonger son jeu. Il aurait pu briser le bras, plus fragile, mais l'idée étant de l'empêcher de fuir et de réduire ses déplacements tout en la paralysant de douleur, la jambe lui avait parut une bonne idée pour entrer dans le vif du sujet.

Après la jambe, il matérialisa une aiguille d'un métal noir et l'enfonça dans le ventre de l'effigie de Lisana, toujours sans quitter la vraie des yeux. Après tout c'était elle qui était l'élément intéressant ici.

En regardant aux alentours il remarqua quelques personnes en partie dissimulées qui observaient. Certains avec appréhension, d'autres avec fascination. Son sourire s'élargit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 21 Déc - 21:05
Invité


Plus la métamorphe essayait de défendre son point de vue sur la famille, plus elle avait l’impression d’amuser le démon. Le visage de la créature démoniaque se fendait au fur et à mesure de la discussion d’un large sourire amusé. Et plus le sourire grandissait, plus l’énervement de Lisana prenait le dessus sur ses émotions. L’enseignante se sentait glisser de plus en plus vers la colère, mais elle ne faisait rien pour la contrer. Elle voulait déferler sa rage sur le démon, le noyer avec sa haine. Il ne méritait pas mieux. Le démon lui avait pris un ami et maintenant il s’en prenait à ses valeurs et à la ville qui lui avait offert l’asile depuis de nombreuses années. Lisana, d’habitude calme et reposée était en train de perdre son sang-froid. Et elle ne faisait rien pour l’en empêcher, bien au contraire. Cependant, il restait encore une part de lucidité dans son crâne. Cette part lui disait de se calmer, qu’elle ne faisait que tomber dans l’influence de la créature démoniaque, de jouer son jeu. Mais à cet instant, elle ignorait sciemment cette partie d’elle-même.

Le démon s’attaqua de nouveau aux valeurs de Lisana. Pour lui, vouloir ou avoir besoin de soutien était une faiblesse. Il rétorqua même que si la métamorphe avait besoin de soutien, de personnes à défendre pour avoir de la force, c’était une faiblesse. Cette phrase eut un léger effet apaisant sur Lisana, le démon était très loin du compte.


"Oh non, je ai besoin de personnes pour être forte et puissante. J’ai acquis mes pouvoirs et ma puissance complétement seule, pendant que le monde ne connaissait même pas mon existence. J’ai appris à vivre sans attache physique ou émotionnelle. C’est pour cette raison que je suis capable de juger le bienfait d’être entouré de personnes à qui l’on tient. Ces personnes ne nous permettent pas de devenir plus forts, elles nous permettent de revoir nos objectifs à la hausse, elles nous empêchent de laisser tomber. Elles peuvent aussi nous encourager, nous soutenir ce qui peut momentanément décupler nos forces. Mais ce n’est pas ça la force d’une famille. La véritable force est celle d’une fourmi, seul elle ne peut abattre des créatures plus puissantes qu’elle, mais en nombre suffisant, les fourmis peuvent venir à bout de n’importe quoi, démon compris."

La tirade que venait de dire Lisana avait permis à cette dernière de se calmer légèrement. Elle lui avait permis de reprendre un peu confiance. Mais ce fut de courte durée, le démoniaque Cain enchaîna en parlant d’Heydran. Selon lui, si Lisana s’attaquait au démon, cela voulait dire qu’elle laissait le vampire faire ce qu’il voulait. Le visage de Lisana s’assombrit légèrement.


"Je ne risque pas de l’oublier. Son tour viendra, ne t’inquiète pas. Mais tu devrais être flatté que je te considère comme une menace plus urgente que lui. Et puis, en ces temps troublés il serait facile de l’attaquer et de faire passer l’assaut pour une simple bagarre qui a mal fini."

Lisana lança un regard de défi au démon. Elle était parfaitement consciente, qu’elle ne pourrait certainement pas s’occuper elle-même du vampire avant l’anéantissement du démon. Mais elle ne voulait pas en dévoiler plus au démon que ce qu’il savait déjà.

Lorsque Lisana aborda le sujet de la recherche de puissance pour la puissance, le visage du démon devint pendant quelques instants clairement celui d’un être tourné vers les ténèbres. Malgré leur discussion mouvementée, le démon semblait toujours parfaitement à l’aise et mettre de lui-même. Preuve d’une certaine forme de sagesse et d’intelligence.
Le démon ne semblait pas décidé à révéler ses plans. Chacune de ses paroles semblaient réfléchies et servir un but. Il n’était clairement pas un démon de bas étage,  sa puissance, son intelligence ou le contrôle de lui-même étaient dignes des plus grands. Il avait la carrure d’un empereur et cela malgré son absence de morale. Lisana devait bien le reconnaître, si les valeurs du démon avaient été en adéquation avec celle de la métamorphe, cette dernière l’aurait suivi sans hésiter.

Lorsque le démon posa sa main sur la joue de la métamorphe, cette dernière grimaça de douleur. La peau de la créature démoniaque était brulante, mais ça n’empêcha pas Lisana d’embrasser le démon et de le paralyser. Malheureusement, le démon se rendit compte presque aussitôt que la paralyse n’affectait que son corps et non son esprit ou ses pouvoirs. Il fit apparaître en un instant un dôme de terre pour le protéger, le mettant hors de portée de Lisana. Presque aussitôt, la métamorphe s’éloigna, accéléra la pluie et commença à accumuler de l’eau dans une bulle flottante à ses côtés.

Mais à peine eut-elle commencée à faire des réserves de liquides que le démon sortit de son dôme protecteur, purgé de la paralysie. Bien qu’efficace sur le démon, le pouvoir de Lisana n’était visiblement pas assez puissant pour le contrer. Soudain, l’enseignante sentit une violente douleur à la jambe. Elle regarda le démon, ce dernier utilisait une poupée d’argile pour la blesser sans avoir à se salir les mains. Un son d’os brisé se fit entendre lorsque le démon tordit une nouvelle fois la jambe de la poupée. La douleur fut intense et Lisana ne put pas retenir un cri, mais elle s’efforça de rester debout. Avec le choc de la douleur, la métamorphe avait perdu une partie de l’eau qu’elle avait stocké, mais il en restait suffisamment pour créer une attelle de glace autour de sa jambe. Le froid engourdit légèrement la douleur permettant à Lisana de se concentrer sur le combat.

Le démon semblait s’amuser de ce combat, néanmoins il souhaitait visiblement en finir rapidement. Malgré le plaisir sadique qu’il semblait ressentir en blessant Lisana, il semblait ne pas vouloir perdre plus de temps que nécessaire.

Si la métamorphe voulait ressortir vivante de cette confrontation, elle allait devoir agir vite. La créature démoniaque était déjà en train d’approcher une fine aiguille de la poupée de glaise qui ensorcelait Lisana. A la vision de l’aiguille, la métamorphe lança presque immédiatement un sort afin de geler la poupée. Grâce à la pluie abondante et ceux malgré la chaleur dégagée par le corps du démon, la figure de glaise était suffisamment mouillée pour que l’effet soit immédiat. Ainsi gelé, le sort de lien devrait être brisé ou du moins momentanément stoppé.
A peine eut-elle finie de lancer le sort de glace, Lisana précipita toute l’eau s’étant déversé sur le sol depuis qu’il avait commencé à pleuvoir sur le démon. Elle espérait que le choc serait suffisant pour détruire la poupée, mais plus encore elle voulait profiter de la vapeur et dur bruit de l’évaporation générés par l’eau au contact avec la peau du démon.

Lorsque le nuage de vapeur commença à se former, Lisana se métamorphosa en un hybride de méduse et d’humain. Sa robe et ses jambes avaient laissé place à des tentacules. Le buste de Lisana était maintenant complètement nue, laissant apparaître une peau extrêmement pâle et translucide. On pouvait apercevoir le coeur de Lisana battre à travers sa peau. Cette métamorphose permettait à Lisana de ne pas être handicapé par sa jambe blessée, mais ça ne l'empêchait pas de ressentir la douleur. Mais plus importante, chacune de ses tentacules étaient recouvertes de minuscules aiguillons prêt à libérer le même poison qui avait paralysé le démon.

L’hybride flottait dans une bulle d’eau immense, prête à contre-attaquer à coup de venins ou de sorts aquatiques. Elle attendait maintenant que le nuage de vapeur se dissipe.

Lisana avait remarqué le groupe de passant observant le combat. C’était une des raisons qui l’avait poussé à effectuer cette métamorphose. Elle devait montrer que défendre la citée était bien plus attrayant que d’essayer de la faire sienne. Elle devait essayer si elle voulait tenir la promettre faite au démon sur la citée qui se soulèvera et s’opposera à lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Leckard
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Déc - 15:00
Le démon faisait peu de cas des propos de Lisana. Aussi amusante soit-elle, tout avait une fin. Et celle de la métamorphe était plus proche qu'elle voulait bien le croire. N'écoutant qu'à demi la tirade qu'elle lui servait sur la révision de ses objectifs à la hausse entre autre chose, il finit par abandonner. Non pas le "combat", ni les lieux, mais de lui faire entendre raison. Peut-être devrait-il tenter de la corrompre ? Si elle mettait tant d'ardeur dans la défense des autres, en faisant en sorte qu'elle lui prête allégeance elle deviendrait une alliée de choix et de poids. Et en tant que professeur peut-être pourrait-elle aussi lui donner un accès plus "libre" à l'établissement qui lui était pour le moment interdit. La dernière phrase sortit Caïn de ses pensées. Des fourmis venir à bout d'un démon. Il donnerait cher pour le voir car de son point de vue, ce n'était pas près d'arriver. Et il mettrait un point d'honneur à ce que ça demeure ainsi.

Finalement Caïn tenta d'attirer l'attention du professeur sur le sort de ce vampire qu'elle chassait lui laissant entendre qu'en prenant du temps contre lui, elle lui permettait de mordre davantage de gens. Elle lui rétorqué qu'elle le plaçait au-dessus en terme de menace. Effectivement c'était flatteur mais c'était aussi très vrai. Un léger sourire germa de nouveau sur les lèvres fines de l'homme alors qu'elle dénotait d'une certaine fourberie quant à la manière dont elle comptait se débarrasser des questions sur la mort d'Hedryan.

"Je constate avec plaisir que vous n'êtes rigoriste que lorsque ça vous arrange. Vous seriez très bien avec nous."

C'était plus ou moins une invitation à se soumettre, ou au moins en premier lieu à déposer les armes et à ne pas se mettre en travers de son chemin. Mais il doutait qu'elle le verrait de cet oeil. Et donc, il la supprimerait. Par ailleurs, agacé par l'attitude générale de la demoiselle au baiser paralysant, il avait fini par répliquer à l'attaque dont il avait fait l'objet et avait créé une poupée de glaise à l'effigie de la jeune femme dans le but évident de la briser peu à peu. Physiquement dans un premier temps puis il aurait ensuite tout le loisir de s'occuper de son esprit.

Après un second essai, la jambe de la poupée se tordit dans un angle peu naturel et c'est avec plaisir et ce malgré le bruit de l'eau qui battait les pavés, que Caïn entendit également un craquement sonore révéler que le sort fonctionnait bel et bien. Le cri que poussa la métamorphe le lui confirmait également. Il lâcha un soupire presque de plaisir. Même lorsque plusieurs siècles plus tôt il avait été à demi humain il avait toujours eu la fâcheuse manie de se repaitre de la douleur de ses victimes, ou même de ses "amis". Mais son côté sadique s'était effectivement bien renforcé lorsqu'il avait complètement embrassé sa vraie nature et rejoint son père biologique aux enfers.

En tout cas, une partie de l'eau que la jeune femme avait accumulée était retombée. Elle se servit du reste non pas pour l'attaquer comme escompter mais pour se créer une atèle de glace. Le sourire du démon s'élargit. Elle avait de bonnes idées c'était indéniable. Ainsi elle pourrait continuer à combattre dans des conditions pas trop mauvaises. En tout cas moins mauvaises qu'escomptées. Si d'un coté c'était dommage, d'un autre ça voulait aussi dire que le combat serait d'autant plus intéressant, ce qui était une bonne chose.

L'observant durant sa manœuvre, Caïn s'était contenté de matérialiser une aiguille d'un métal noir et brillant qu'il approchait dangereusement du ventre de la mini Lisana. Toutefois, alors que l'aiguille allait s'enfoncer dans la glaise, elle heurta une couche de glace. Caïn contempla une seconde la poupée. Le sort n'était pas brisé mais clairement interrompu et ça n'avait du coup plus le moindre intérêt. Toutefois, à peine songea-t-il à faire cramer la poupée, juste pour voir, que toute l'eau des alentours parut s'élever pour l'assaillir, lui et surtout la poupée. Caïn opposa à cet élément, le sien. Une colonne de feu puissante qui contra plutôt efficacement la déferlante. Toutefois ça n'empêcha pas de toucher la poupée qui fut brisée avant même de toucher le sol.

Du même coup, il se retrouva pris dans une sorte de bulle d'eau. Elle était décidément pleine de ressources. Elle voulait qu'il vienne à elle ? C'est donc exactement ce qu'il ferait. Du moins à sa manière.

La bulle d'eau céda sous la chaleur. La vapeur d'eau ne tarderait pas à se dissiper, c'était donc le meilleur moment pour agir, et agir vite. Le démon tira son épée d'anti-magie, bien que rien ne permette de savoir ce qu'elle était aux yeux d'une personne qui ne l'avait pas déjà vue à l’œuvre. Son métal était le même que celui de l'aiguille. Un métal noir.

Comme avec Alrost la veille, la présence de Caïn se divisa subitement en même temps que, dans une fumée noire, apparaissaient une dizaine d'autres assaillants, tous étant l'image et la présence de Caïn. Leurs présences à chacun demeurait en tout point similaire au vrai Caïn qui était peut-être l'un d'eux, ou peut-être pas. En tout cas, il n'y avait pas de différence capable de les dissocier les uns les autres.
Si la majorité des assaillants attaquaient de part et d'autres Lisana, formant un cercle parfait de lames prêtes à perforer sa chair de face de côté et de dos, trois d'entre eux étaient apparus en l'air et retombaient sur la méduse qui était apparue, pointes de leurs épées dirigées vers ses points vitaux.

Si toutes atteignaient leur cible, Lisana ressemblerait après coup à une véritable passoire mais Caïn n'escomptait pas l'avoir aussi facilement. Cette attaque n'était qu'une manœuvre pour la forcer à épuiser ses cartes, car il s'agissait bien d'un jeu après tout. Une fois que ce serait fait, il aurait le champ libre.

Dématérialisé en air au moment où il avait créé ses doubles, Caïn avait complètement effacé sa présence afin de laisser croire à Lisana qu'il était bel et bien parmi ses assaillants.Ca lui avait également permis de constater sa métamorphose. Il connaissait assez son histoire pour savoir qu'il ne fallait pas croiser le regard de ses créatures, ni se retrouver à portée de tentacules de peur d'y être broyé principalement. Il réapparut en l'air à l'instant où les lames de ses clones devaient atteindre leur but, sauf si Lisana réussissait à tous les repousser évidemment. Tendant sa main libre vers l'endroit où se tiennent la métamorphe et ses clones, il excita quelques molécules d'air précises et y ajouta sa pyrokinésie pour provoquer en un battement de cils une grosse explosion, qui réduirait tout être vivant présent dans le cœur de la déflagration en charpie. Ayant fait de la position de Lisana le cœur de son explosion, il regarda ses clones disparaitre, détruits par leur propre créateur et chercha la jeune femme du regard tout en flottant toujours dans les airs.

Même si elle avait pu atténuer les dégâts, il y avait fort à parier que le souffle et les gravas l'aurait blessée. Et en fait il y avait de grandes chances qu'elle ait tout simplement été soufflée.

Le pouvoir d'explosion de Caïn était un dérivé fort utile à sa pyrokinésie déjà puissante d'origine, et qui ajoutait encore à son fort potentiel de destruction. Nul besoin de dire que le démon avait largement accru et développé ce pouvoir tant il aimait l'utiliser. Mais en reprenant corps avec le plan terrestre, le démon Caïn avait également retrouvé un ancien pouvoir : la manipulation et le contrôle des âmes. Ce pouvoir inné chez lui avait été des plus inutiles aux Enfers puisque les démons n'en avaient pas ou si peu, ou si bien protégée qu'elles restaient inatteignables. Mais ce n'était pas le cas ici, dans le plan matériel où chaque créature avait une âme. Il ressentait d'ailleurs à cet instant clairement celles des êtres aux alentours mais c'était d'abord celle de Lisana qu'il recherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: LE CERCLE :: Coin des Temples :: Temple de l'Ordalie-
Sauter vers: