:: TARGATT - Ville Quartier Tamarang :: Habitations :: Palais pourpre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre au frais ou presque (suite)

avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 14:46
[spoiler][Suite du topic commencé à la Halle Bones.:write ]|/spoiler]

La jolie et puissante Dame avait finalement accepté de se saisir de la poudre et comme ultime provocation, si l'on pouvait dire, Hedryan en fit l'usage en premier. Il espérait toutefois qu'elle était assez curieuse pour le suivre et ne pas partir avec ce bien fort utile et plutôt précieux.
Il vit sans surprise le hall du palais pourpre se former autour de lui à mesure qu'il reprenait corps à la réalité et que son organisme se recomposait. Il s'étira doucement et attendit.

Quelques instants plus tard, dans un petit nuage de fumée c'est la directrice de Méridius qui apparut. Un fin sourire naquit sur les lèvres du mâle. Elle avait donc une sacrée curiosité, ou envie de sauver Drake. Ou les deux ? A la remarque de la femme, Hedryan haussa un sourcil en reportant son attention alentours. Oui sans doute l'était-ce. Il avait trop l'habitude des lieux pour remarquer leur grandeur.

Alors qu'il ouvrait la bouche pour le proposer de passer dans un des nombreux salons dont disposait ce petit château, elle le prit de vitesse et entra dans le vif du sujet. Pourquoi diable était-elle pressée à ce point ? Enfin, au moins ça ne leur ferait pas perdre trop de temps ni à l'un ni à l'autre.
Effleurant le bracelet qu'il portait au poignet droit, il reprit sa véritable apparence. Un homme fort mieux bâti que le frêle et chétif humain dont il avait prit les traits un peu plus tôt. Sa peau était plus foncée et dénotait ses origines d'un pays lointain. Il était plutôt grand et ses cheveux noirs qui retombaient en bataille sur son front contribuaient à lui donner une apparence plutôt négligée dont il se moquait éperdument et au contraire, qui lui servait à passer plus inaperçu dans les foules, pour les rares fois où il s'y baladaient sous sa vraie apparence.

Ses yeux marrons retombèrent sur Diane alors qu'elle finissait sa tirade.

"Permettez moi d'abord de rectifier.... Le clan Helmael n'est pas du 'côté' de Drake Leckard. Nous ne sommes que de notre côté. Toutefois, il est vrai que nous avions conclus une alliance. Nous ne l'aurions d'ailleurs pas honorer sans votre intervention."

Le clan avait compter jouer sur l'ignorance du besoin d'aide de Drake Leckard puisqu'il n'aurait pas pu leur demander de l'aide. Toutefois, il le faisait visiblement par l'intermédiaire de son ignorante émissaire. C'était amusant de voir la manière qu'il avait de toujours trouver un moyen... En tout cas Hedryan pouvait au moins lui expliquer la situation actuelle.

"Drake Leckard va s'approprier le pouvoir. Pour cela il suffit que quelqu'un le sorte de prison. Légalement ou non. Nous avions espérer que quelqu'un d'autre pourrait tenir ce rôle mais je constate que non."

Il était effectivement décevant que le patriarche se tourne vers eux. Rester parfaitement neutres leur aurait assurer une survie assurée. Cependant, ne pas aider Drake semblait suicidaire maintenant qu'il venait de faire appel à eux. Car dans l'optique où le clan refuserait et qu'il s'en sortait quand même, ils en paieraient un prix bien plus élevés que si Astoria s'en mêlait. Après tout, il y avait toujours moyen de discuter avec elle et de la raisonner. Contrairement aux Leckard. Hedryan reprit avec un sourire amusé.

"Contrairement aux apparences il semble qu'il ait parfaitement piégé la Régente. Il a simplement retourner ses propres règles contre elle et elle se retrouve dans une impasse. Impossibilité de le mettre à mort à cause du soulèvement civil que ça provoquerait, tout en se refusant à le libérer au vu de la gravité de ses crimes. Et elle n'est pas assez bête pour croire qu'elle pourra le retenir éternellement."

Bon, tout cela Dame Biela devait l'avoir déduit ou découvert par elle-même, Hedryan se permit une petite pause et claqua des doigts. Quelques instants plus tard, un humain apparut et vint à eux. Malgré son apparente contrition, il semblait être tout ce qu'il y avait de plus "normal". Un servant comme un autre si ce n'était qu'il était plutôt beau... pour un humain. Après s'être profondément incliné, il ouvrit les mains d'où s'échappèrent quatre petites bulles dans lesquelles on pouvait apercevoir 3 autres humains et un elfe, en tout point différents les uns des autres.

"Qu'aimeriez-vous boire ?" Demanda le jeune homme à Hedryan et son invitée.
Le vampire désigna une humaine aux traits fins et délicats avant de reprendre la parole à l'intention de Diane, non sans d'abord avoir attendu une réponse de sa part.

"Pour vous convaincre, je ne vous donnerai que 3 éléments : le premier c'est que Drake Leckard n'a jamais perdu un seul conflit dans lequel il s'est engagé en presque 60 ans d'existence. Le second, c'est qu'il a de puissants alliés et je ne parle pas seulement de notre clan ou d'autres... personnalités mais de certains démons. Quand à ce qui pousserait des démons à s'allier avec eux... Hé bien à cela je répondrai simplement que vous devriez sincèrement gouter le sang d'un Leckard pour comprendre."

Un sourire un brin malsain agrandit ses lèvres. Cain Hexes avait un gout des plus étranges, à la fois plus enivrant et plus puissant que les autres et même si l'on retrouvait une trace d'humanité -après tout son sang était aussi rouge que celui de n'importe quel humain- ce n'était qu'une trace. Hedryan n'avait su qu'après à qui ce sang appartenait et il avait secrètement espéré que le clan n'aurait plus rien à faire avec Drake afin d'éviter qu'il découvre la bévue qu'il avait commise en attaquant son petit-fils. Après ce qu'il avait vu dans l'esprit du garçon, il avait encore moins envie de se retrouver face à un Drake en colère.
Hydryan s'adossa à un mur un peu plus loin et reprit.

"Si ça peut vous rassurer, nous pouvons nous débrouiller seuls pour le faire évader. Après tout vous vous trouvez dans une position délicate et il va de soi que nous ne saurions vous forcer la main. Mais vous comprendrez que je ne puis révéler davantage de nos plans."

Il inclina légèrement la tête vers l'avant en un signe poli. Il avait appris à ne pas trop froisser les puissants quand ils parlaient avec eux, et surtout à ne pas les presser. Ca pouvait déclencher des réactions non désirées et parfois violentes.

"Toutefois nous comptons sur vous pour que vous gardiez le silence à défaut de vous précipiter à son secours."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 22:31


Ft. Hedryan
Rencontre au frais


En un geste, le jeune homme chétif se transforma en une créature tout à fait charmante. Diane sourit, mais elle n'en fut pas plus surprise que ça. Dans un monde régit par la magie, rare étaient ceux qui ne modifiaient pas leurs apparences et la vampire faisait partie de ce petit groupe de personne. Elle pencha légèrement la tête sur le côté avec un sourire flatteur.

« - Je comprends que vous ne souhaitez pas être reconnu, mais sachez que c'est un véritable gâchis de dissimuler votre véritable apparence. Elle est beaucoup plus agréable à regarder que celle avec laquelle vous vous êtes présenté à moi. »

Bien que Diane soit une personne puissante, elle avait souvent tendance à se perdre dans le fil de ses pensées. Peut être était-ce pour cela qu'on l'avait affilié à Méridius ? Elle pensait beaucoup trop et à trop de choses différentes à la fois. Elle poussa un soupire et tenta de se concentrer de nouveau sur le sujet qui semblait être plus important... de quoi s'agissait-il déhà ? Ah oui, la conquête du monde par Drake Leckard. La seule partie qui l'intéressait dans l'histoire, c'était l'Archimage.

Elle acquiesçait doucement à l'affirmation d'Hedryan qui confirmait ses doutes. Bien que le clan ne souhaite pas le dire à voix haute, ils s'étaient bel et bien rangé du côté de Drake. Probablement avaient-ils tous trop de fierté pour assumer le fait qu'un humain était capable de faire ce qu'ils souhaitaient probablement depuis le début, à savoir prendre le pouvoir. Peut-être pensaient-ils le récupérer sans s'être sali les mains à la mort de Drake ? Après tout la longévité des humains était tellement insignifiante comparé à celle des vampires... ou de tout autre race d'ailleurs.

« - J'imagine qu'Astoria doit se sentir piégée... Existerait-il une possibilité qu'elle gagne ? Après tout, j'ai encore la possibilité de rester neutre. Leckard m'a juste demandé de vous prévenir, pas de prendre partie. Il a confirmé qu'il n'attendait rien de moi, si ce n'est vous prévenir. »

Diane voulait s'assurer que si elle prenait partie, Astoria serait réduite à néant, avec aucune chance de lui nuire, à elle ou à sa quête de souvenirs. Elle plissait les yeux, légèrement suspicieuse. Que ce soit Drake ou Hedryan, tout deux avaient assurés la même chose : la victoire était facile, ce serait un jeu d'enfant. Mais dans ce cas, pourquoi Drake était-il en prison ? Pourquoi lui avait-il demandé de l'aide pour contacter des alliés ? Elle voulait recueillir le plus d'information avant de faire un choix fondamental : rébellion ou loyauté ? Bien ou mal ?

Elle regarda les trois petites bulles dans les mains de l'esclave. Elle n'avait pas prêté d'attention à son visage, pour elle, la seule beauté venait surtout de l'aura et de la puissance de la personne. Un esclave n'avait donc aucune chance d'intéressé la "jeune" vampire. Elle plissa les yeux et pointa le menton en direction de l'elfe. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas bu.

Néanmoins, Diane l'imperturbable fut surprise en écoutant Hedryan. Elle ne s'attendait pas à ce qu'un clan de démon apporte son soutient à l'Archimage. Elle pencha légèrement la tête sur le côté, les sourcils froncés. Décidemment, Astoria s'était mise quelqu'un plein de ressource à dos. Quelqu'un qui allait très probablement la détrôner sous peu. Elle sourit légèrement, il ne cessait de la surprendre.

Il était évident qu'Hedryan tentait de la prendre avec des gants. Elle pinça les lèvres et tenta de ne pas s'énerver. Toute cette niaiserie mondaine n'était pas faite pour elle. Diane aimait les gens francs et direct, annonçant clairement ce qu'ils attendent de vous. Il était clair que son interlocuteur n'était pas de ceux là. Elle crispa légèrement le poing et s'exhorta au calme. Il devait faire cela uniquement pour montrer son "respect". Elle sourit poliment, mais froidement et hocha légèrement la tête.

« - Il va de soit que je prendrais en compte tout vos arguments pour choisir mon camp. Soyez rassuré, je n'irai raconté à personne vos petites magouilles. Il est évident également,
que je n’attendrais pas que la bataille soit terminé pour rejoindre le combat, quelque soit le partie que j'aurais voulu prendre.
»

Ce n'était qu'à moitié une menace. Elle était consciente que personne ne voulait être son ennemi, mais peu de gens avait autant suscité son intérêt que les personnalités impliqués dans ce complot. Elle sourit aimablement, les yeux légèrement plissés la rendant presque inquiétante.


© Diane





Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Sep - 12:21
Alors qu'il dévoilait sa véritable apparence, l'érudite lui fit savoir qu'elle préférait son aspect actuel que celui avec lequel il avait pris contact avec elle. Un sourire obligé et assez fier il fallait l'admettre, fleurit sur ses traits, faisant briller ses yeux d'un éclat mélangeant lubricité et amusement. Maintenant qu'il y pensait, ça pensait un certain temps qu'il ne s'était pas lié, charnellement parlant, à une créature de la nuit. Il les trouvait ennuyeuses une fois passé un certain âge. Mais Diane était toute différente. eut-être était-ce parce qu'elle ne semblait pas venir du même nid. Ou si c'était le cas Hedryan l'ignorait. Mais il questionnerait sans doute Antoine à leur prochaine entrevue.

"Je serai ravi de vous en montrer davantage à l'occasion."

Le vampire revint à leur sujet du moment, bien trop sérieux à son gout. Il se serait volontiers passé de cette conversation pour se jeter à corps perdu dans le stupre et la luxure aux côtés de sa somptueuse sœur.

Il s'employait à lui expliquer la situation en restant le plus neutre possible, ou du moins le plus réaliste et factuel. Après tout, Diane n'avait aucunement le profil d'une potentielle fanatique. Que ce soit pour un camp ou pour un autre Hedryan la voyait mal partir en croisade sans  avoir eu auparavant tous les éléments. Elle était d'ailleurs plutôt claire sur le sujet. Le professeur de l'académie l'avait écouté avec ce qui semblait être une grande attention et avait finalement demandé si Astoria pouvait gagner. Elle mit un point d'honneur à confirmer qu'elle pourrait tout à fait rester neutre.

Hedryan garda le silence une seconde le temps de réfléchir. Il allait de soi que la Régente devait avoir une ou deux cartes supplémentaires dans sa manche. Toutefois, il suffisait de ne pas lui laisser le temps de les jouer et la partie serait gagner. En fait il fallait absolument qu'elle meurt. Ou la garder prisonnière sous Rada'an peut-être... Mais c'était le minimum. Du point de vue d'Hedryan, mieux valait l'éradiquer. Ainsi ses partisans, c'est à dire une partie de la population et tous les paladins perdraient espoir. Les paladins se battraient sûrement mais ils seraient isolés et finiraient par perdre.

Le gros sujet était le capitaine du protectorat qui prêterait mains fortes aux paladins. Son hybridation le rendait vraiment puissant. Il faudrait l'éliminer en même temps que la Régente.

"Si nous avons l'initiative nous l'emporterons."

Il avait du mal à cacher son impatience à combattre. Ou non, ce n'était un combat qu'il attendait mais de voir l'aigle blanc défenseur de la cité être mit à bas et achever comme un animal sans lui laisser la moindre chance. C'était ça qui l'excitait.

"Nous n'agirons pas sans avoir la certitude de pouvoir l'éliminer de l'équation. Et il va de soi qu'il faudra faire de même avec certaines autres personnalités."

Il faisait référence à Alrost mais aussi à un ou deux des conseillers actuels de la Régente. Aussi rigoristes étaient-ils, certains croyaient réellement en ce qu'elle faisait.
Diane finit par choisir l'elfe pour se repaitre. Bien. Au moins n'était-elle pas ces bien-pensants qui évitaient de repaître d'esclaves. Hedryan commençait à douter qu'elle soit vraiment neutre. En tout cas, elle paraissait être vraiment des leurs, c'était un premier pas. Peut-être devrait-il lui faire cadeau d'un esclave "tout neuf"  à l'occasion ? L'idée était amusante. Elle s'en offusquerait surement mais ça ne l’effrayait pas. Ou pas encore.
L'esclave qui leur avait proposé les différents "mets" fit disparaitre les sphères translucides et repartit comme il était venu, discrètement.

Et finalement Diane se dévoila davantage. Si une pointe d'agacement était perceptible, Hedryan se moqua d'en comprendre la cause, à savoir lui. Il avait tellement l'habitude d'énerver les gens qu'il n'y faisait plus vraiment attention. Il nota toutefois sa froideur tout comme sa réponse, bien plus forte qu'il ne s'y était attendu. D'un côté elle précisait qu'elle ne dirait rien mais d'un autre qu'elle comptait prendre part aux batailles à venir. Il allait de soi qu'elle parlerait si elle choisissait l'autre bord. Sinon son engagement ne servirait à rien et son impact serait limité par les informations cruciales qu'elle dissimulait. A moins qu'elle ne songe à les rejoindre, ce qui était le choix le plus logique en fin de compte. Du moins était-ce ainsi qu'il le déduisait.

Le sourire qu'elle adressa à Hedryan ne fit que confirmer le fait qu'il préférait l'avoir dans son camp que dans celui d'en face. Et puis, ce serait un réel gâchis de se priver d'une telle beauté, et puissance.
Le vampire lui rendit son sourire alors qu'une elfe et une humaine leur était apportées. L'elfe jeta un coup d’œil un peu craintif à la Dame à laquelle on la destinait.
Hedryan renvoya l'esclave qui servait visiblement de majordome. Agrippant sans ménagement la jeune femme qu'il avait choisi, il repoussa une des bretelles de sa robe qui dévoila son épaule nue. Il défit le nœud de sa chemise pour avoir un accès plus large et fit descendre le tissu pour dévoiler davantage le haut du corps de la demoiselle. Il l'enserra finalement. L'esclave se raidit alors que ses crocs pénétraient sa chair à la naissance de sa poitrine.
Hedryan prit une longue gorgée avant de se redresser, ses yeux marrons avaient viré au rouge et il mirent quelques secondes avant de reprendre leur couleur normale.

Si elle avait un joli minois, son sang en revanche n'avait rien d'exceptionnel. Désaltérant mais guère plus. Il la repoussa et lui fit signe de repartir d'où elle venait. Restait à savoir si Diane avait pu apprécier la jeune elfe, si elle avait daigné la prendre.

Hedryan était curieux de la moindre de ses réactions, ce qui était normal puisqu'il devrait les décrire avec le plus de détails à Antoine quand il le verrait.

"Plus légèrement, nous organisons un bal costumé le mois prochain. Considérez que vous y êtes invitée. Et avec de la chance, Drake Leckard sera à nos côtés."

Les bals se finissaient le plus souvent en orgies mais elle le verrait bien par elle-même. Le sang coulait à flot à ces occasions et pour une fois personne ne s'en offusquait. C'était souvent l'effet que faisaient les masques. Les gens n'avaient plus peur de se montrer sous leur vrai jour car pensaient que leur identité était préservée. Le clan adorait ces évènements qui leur permettait de laisser libre court à leur nature sans conséquences, tant que ça se passait au sien du palais pourpre, et les bals réservaient toujours leur lot de surprises. La dernière fois, ils avaient ainsi pu faire habilement chanter un lieutenant du protectorat. Celui-ci pourrait se révéler encore une fois des plus utiles pour libérer Drake.

C'était en vue de ce bal qu'il voulait pouvoir présenter quelques jolies pièces. De nouveaux esclaves que les invités pourraient utiliser comme il leur semblait. Inutile de dire qu'Hedryan avait pas mal de travail sur la planche mais ça avançait. Et il tenait peut-être un moyen d'obtenir un lycan. Si tel était le cas il serait le clou du spectacle. Il y avait de fortes chances qu'il ne passe pas la nuit mais peu importait.
Reportant son attention sur son invitée, il reprit aimablement.

"Quand vous aurez pris votre décision, si vous souhaitez nous la faire connaitre du moins, ou si avez besoin de prendre contact, vous pouvez utiliser le reste de l'Adeona. Est ce que vous avez d'autres questions ?"

Il se devait de dissiper tous ses doutes avant de la laisser partir. Ou du moins d'en dissiper le plus possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Sep - 12:01


Ft. Hedryan
Rencontre au frais


Plus la conversation continuait, plus elle avait du mal à se concentrer sur celle ci. Probablement un signe que au fond, Hedryan comme Diane n'en avait pas grand chose à faire de l'issue des échanges politiques de deux hyper puissance. Du moins, elle espérait ne pas être la seule à s'ennuyer royalement quand quelqu'un lui en parlait. Elle se sentait tellement... détachée de ce monde. Comme si elle ne lui appartenait pas, comme si quelque chose la retenait ailleurs.

Pour le reste de la conversation, elle se contenta de hocher distraitement la tête. Ses yeux se baladèrent dans le hall et l'espace d'un instant, elle se sentit minuscule dans l'immense palais qui l'entourait. Un frisson lui parcourut l'échine...

« - Maintenant que le sujet important a été évoqué et que les choses sont plus ou moins réglées. Pouvons-nous passer à un sujet de conversation plus plaisant ? À quoi occupez-vous vos journées ? »

Elle ne prêta pas attention à l'esclave qui faisait l'allée retour, ramenant le dîner du jour. Elle regarda distraitement Hedryan faire. Diane fronça les sourcils, elle trouva ses méthodes brusques et peu raffinée. De son côté elle saisit doucement le poignet de la jeune elfe qui lui était offerte et la guida à elle paisiblement, sans lâcher son regard. L'elfe avança d'elle même, comme charmée. Diane sourit et pencha légèrement la tête en signe de gratitude, en remerciement de lui offrir son sang.

Peut être était-ce choquant pour les autres vampires, mais même si la professeure avait conscience de sa puissance et savait s'en servir, elle n'avait pas moins de respect envers les plus faible. Honnêtement... existait-il quelque chose de plus faible qu'une efle ou une humaine en territoire vampire ? Un esclave qui plus est. Elle caressa tendrement la joue de l'elfe avant de lui faire pencher la tête sur le côté et de planter ses crocs dans son cou. Elle n'alla pas jusqu'à la dénudé car après tout, elle n'était pas attirée par les femmes. Peut être aurait-elle agit différemment si c'était un homme ?

Quand elle eut finit, Diane sortit un mouchoir de sa manche et se tamponna délicatement la commissure de des lèvres avec un sourire satisfait. Elle n'était pas comme les vampires fin gourmet qui cherchait absolument à trouver le meilleur sang possible. Pour elle c'était de la nourriture, ni plus ni moins. Elle en avait besoin pour survivre, l'histoire s'arrêtait là.

Le bal était une affaire qui faisait beaucoup de bruit au sein de la ville. Des bruits de couloir sur une soirée pour les monstres de son espèce. Elle n'avait jamais reçu d'invitation, ce qui ne l'avait pas offusquée car elle ne désirait pas y aller. Cependant, cette année serait différente... et s'il y'avait des chances que Drake Leckard y soit...

« - Ce serait un réel plaisir d'y assister. J'espère toutefois que vous réussirez à me reconnaître sous mon déguisement. »

Elle sourit légèrement et parla sur un ton badin. C'était dans la nature de Diane de flirter avec le sexe opposé. Elle voyait ça plus comme un jeu qu'un réel engagement. De plus, elle espérait le détourner de la conversation politique ennuyeuse qu'ils avaient eu juste avant. Elle hocha la tête et reprit sur un ton légèrement plus sérieux.

« - Je comprend que la situation puisse rendre votre clan nerveux. Mais ne vous inquiétez pas. Il y a une chose que je désire plus que tout et Astoria Lane n'est pas en capacité de me l'offrir... du moins je le pense. Si je dois choisir un camp, je me rangerai du côté de celui qui sera le plus susceptible de m'apporter des réponses. »

Un sourire mystérieux se dessina sur son visage. Elle se doutait bien qu'Hedryan finirait par enquêter sur elle. C'était justement ce qu'elle voulait : des réponses sur ses origines. Qui elle était avant d'être maudite et réduite à vivre dans l'ignorance la plus totale.

© Diane





Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 21:31
Diane qui avait l'air eu l'air de s'ennuyer jusque là continua sur sa lancée. L'essentiel avait été abordé dans le détail. Hedryan n'avait pas vraiment d'autres choses à présenter ou à dire et il n'était pas des plus doués à faire la conversation. Ou du moins pas une Dame aussi difficile. Il sentait sa patience fondre comme neige au soleil. Combien de temps devrait-il tenter de divertir cette pimbêche aux grands airs ? Elle avait beau être somptueuse, ça allait sans dire, et probablement des plus puissantes, Hedryan commençait à sérieusement avoir envie de la remettre à sa place. Elle était libre de partir après tout si la conversation était aussi atroce pour elle qu'elle l'était pour lui. Il ne la retiendrait pas.
Se retenant à grand peine pour ne pas soupirer ostensiblement, il ravala une fois de plus son agacement pour contenter la demoiselle.

Elle voulait savoir à quoi il occupait ses journées ? Il esquissa un sourire amusé. Davantage pour lui-même que pour elle. Il allait encore avoir droit à un air hautain et un regard réprobateur sans aucun doute. De toute façon il n'était censé dévoiler sa véritable profession... A moins qu'il le fasse pour le plaisir de l'agacer davantage ? Pourquoi pas. Hedryan se restaura d'abord et congédia l'esclave.
Enfin, il consentit à répondre.

"Pour ce qui est de mes activités principales, disons que je nourris le clan. Une profession à laquelle j'accorde toute mon attention. Après tout, il est hors de question que nous sortions chasser en dehors des murs pour nous nourrir de vulgaires animaux."

Il plissa légèrement les yeux, son sourire s'étendant encore davantage au souvenir du dernier tour qu'il avait joué en quelques sortes à une étudiante de l'académie justement. Peut-être même à une de ses élèves allez savoir. C'était ironiquement plaisant. Quoi qu'il en soit, il laissa la délicate haute Dame assouvir sa soif avant de continuer.

Concernant le bal, elle répondit par la positive. Parfait, ainsi elle aurait l'embarras du choix pour se choisir un interlocuteur. Hedryan lâcha un rire bref à l'évocation de la reconnaitre.

"Voyons, ce serait gâcher l'effet du bal masqué que de reconnaitre qui que ce soit. Après tout, l'anonymat est le gage de tant de merveilles..."

Il avait toujours été étonné de ce que se permettaient les "bonnes gens" une fois qu'ils pensaient avoir l'assurance de ne pas être pris, de ne pas être reconnus. Des bêtes sauvages et insatiables. Et cela dans de nombreux domaines. Les vampires avaient l'art de savoir comment désinhiber tout ça et en profiter, d'une manière ou d'une autre. Comme un bon archétype, Hedryan adorait ces jeux et au palais pourpre énormément de choses étaient autorisées lors de ces fêtes, tant que ça ne sortait pas de la bâtisse en tout cas.

Finalement, elle évoqua enfin un point intéressant. Une chose qu'elle souhaitait obtenir et elle pensait que le "camp" pour lequel le clan œuvrait pourrait le lui offrir ? Du moins si il comprenait bien.

"Nous ne pourrons nous prononcer là-dessus que lorsque nous saurons de quoi il s'agit."

Le clan pouvait effectivement obtenir de nombreuses choses pour ses plus proches amis. Toutefois, mieux valait d'abord s'assurer de ce que la Dame souhaitait obtenir. On ne savait jamais.

Puisque la conversation menaçait de se poursuivre, il l'invita à lui emboiter le pas et traversa le large vestibule pour se retrouver dans un salon richement décoré et aux couleurs plus vives, rappelant la noblesse de lointaines contrées. Élégant et agréable, il plongeait les invités le plus souvent du moins, dans les meilleures dispositions. Et en comparaison du hall, terne et plutôt sombre, on se croirait soudain arrivé dans un palais à part entière. Les vampires soignaient les effets et c'était pour provoquer un décalage avec le reste des pièces que le hall était en fait si pauvre. Un choix comme un autre que l'on devait encore et toujours à Antoine.

Prenant place dans un large fauteuil, il s'y affala presque, tel un chat trop heureux de retrouver le confort auquel il était habitué. Il fallait dire que l'appartement qu'il louait pour les besoins de sa... profession, n'était pas du tout dans les mêmes tons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Oct - 14:02


Ft. Hedryan
Rencontre au frais


Alors qu'il évoquait la "nourriture" et la chasse qu'il impliquait, elle fronça légèrement les sourcils. Elle n'était pas surprise qu'un clan de vampire refuse de se nourrir d'animaux, il n'empêchait qu'elle trouvait cela surprenant qu'Hedryan l'avoue de cette façon. Le moment de surprise passé, elle sourit légèrement.

« - C'est tout à votre honneur. Ce doit être une tâche ardue, et ma foi épuisante. Il y a t-il un moment où les vampires n'ont plus faim ? »

Elle rigola doucement. Diane avait l'habitude de prendre les choses avec toujours un peu de légèreté et, il fallait l'avouer, un poil d'insouciance. Toujours poussé par son instinct, elle planifiait rarement sur le long terme...

« - J'imagine qu'avec vos pouvoirs de... transformation, vous n'avez pas grand chose à craindre sur le fait de vous faire attraper par le Protectorat. »

Un léger rictus étira ses lèvres quand il évoqua les "merveilles" du bal masqué. Elle ne doutait pas qu'une fois dissimulé derrière un masque, n'importe qui serait capable des pires horreurs. Malgré tout, il fallait qu'elle rencontre un maximum de vampire pour pouvoir naître un jour l'espoir de trouver le bon.

Ainsi, elle reprit un peu de sérieux et abandonna le ton du badinage. Alors qu'elle le suivit dans une autre pièce, plus adéquat à la conversation probablement, elle chercha comment présenter la chose sans paraître... folle. Après tout, y avait-il beaucoup de vampire amnésique ? Elle se mordilla légèrement la lèvre avant de soupirer. Elle devait prendre son courage à deux mains et s'il refusait de l'aider, au moins elle aura essayer.

Le décor du petit salon où ils étaient contrastaient vivement avec le hall. Tout était haut en couleur, confortable et, il fallait l'avouer, plutôt beau. La personne qui avait décoré cette pièce avait beaucoup de goût. Elle l'imita en s'asseyant dans le fauteuil d'en face.
Elle inspira un grand coup avant de continuer. Ses mains tremblaient légèrement et pour la première fois, elle abandonna sa facade confiante pour laisser apparaître ce qu'elle était vraiment : une femme complètement perdue qui n'avait pas toujours la moindre idée de ce qu'elle devait faire, ni de ce qu'on attendait d'elle.


« - Je suppose que commencer par le début serait plus simple... Je n'ai aucune idée de qui je suis. Enfin... je connais mon prénom et mon nom, mais même ça je n'en suis pas sûre. Je n'ai aucune idée de qui j'étais avant ma transformation et encore moins de qui m'a transformé. Je ne peux pas vivre paisiblement sans savoir ce qui peut me tomber sur le coin de la figure. vous êtes un clan de vampire, vous devez avoir des contacts ou des indices peut être ?
Du moins plus qu'Astoria.
»

Elle avait conscience qu'elle se confiait à un inconnu et très probablement qu'il s'en fichait de son histoire, comme si quelqu'un venait se confier à elle. Elle aurait probablement fait sembler de l'écouter en hochant doucement la tête. Elle eut un léger rire gêné avant de passer une de ses mèches de cheveux derrière l'oreille. Elle n'attendait pas d'Hedryan qu'il s'intéresse à elle, Diane voulait juste des réponses.

© Diane





Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Tamarang :: Habitations :: Palais pourpre-
Sauter vers: