:: PALAIS D'OPALE :: Cachots Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite Visite...provocation ou mise à mort?[PV Alrost+Drake]

avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 16:21
Quelques heures seulement s'était écoulées depuis la fin du combat avec les Cain. Et Alrost n'avait plus aucune envie de laisser passer la moindre chance à Drake de parvenir à ses fins. Ce dernier ne savait pas encore où se trouvait l'autre cristal qui permettrait de finaliser la fusion entre l'ancêtre et le Cain actuel, mais une chose était certaine :  cet événement ne devait pas se produire. Luxiférier était puissant dans ses souvenirs et avait choisit d'embrasser son coté démoniaque pleinement, oubliant par la même son humanité. Il faut dire qu'elle était déjà bien corrompu à la base. Al ignorait tout de son enfance mais elle n'avait pas du être des plus "rose". D'après ce qu'il avait entendu dire, un hybride issu de démon majeurs pouvait devenir un démon à part entière pour peu qu'il embrasse pleinement la nature démoniaque de son âme oubliant la part humaine. Et il n'y avait que peu de doute que Cain ait effectivement suivit cette route.

Quoi qu'il en soit, il fallait freiner ce retour au plus vite et en finir Drake semblait un parti à prendre. Tant pis pour la régente qui voulait le juger avant tout. Il n'y avait ni le temps ni l'envie de le faire. On récolte ce que l'on sème et si Dieu s'occupe de la loi du triple retour ce sont bien souvent les êtres vivants qui en sont les messagers vengeurs. Les paladins n'adhérent que peu à ce concept et font leur maximum pour que la justice divine se face lors d'un tribunal mais qu'importe. Al avait toujours pris le parti d'être le poing vengeur du Karma quit à alourdir le sien!

Aussi la porte des cachots résonna dans toute la structure. Drake et son voisin de cellule ne purent l'ignorer. Elle faisait toujours un barouf monstre et c'était volontaire. Les murs enchantés des cachots ne lassait aucune magie passé au travers et le bruit que faisait la porte empêchait quiconque de la passer discrètement sans en alerter les gardes présent à l'entrée.

D'un pas ferme mais pas précipité, le capitaine parvint enfin devant la cellule de Drake. Non sans adressé un regard à l'autre détenu dont il avait finalement lu la fiche avant de quitter son bureau. S'il l'avait lu plus tôt, les choses serait différentes, mais qu'importe, il n'était pas trop tard pour utiliser les compétences du pauvre homme. Des compétences on ne peut plus particulières. A ces pensées, Al ne put retenir un infime sourire avant de détourné son attention sur le détenu le plus important de sa cellule actuellement. Quoi que....Cet Edouard pourrait sans doute se montrer d'un intérêt tout aussi grand d'une certaine manière.

Mais trêve d'errances mentale! Il était tant de dire saluer l'invité d'honneur. Al avait bien l'intention de terrasser l'individu mais une infime sensation lui disait de ne pas le faire. Peut être n'était-ce pas son heure? Peut être n'était-ce pas à lui de le faire? Ou bien simplement que c'était une voix stupide qui l'appelait à être meilleur qu'il ne l'était déjà. Si c'était le cas, il n'y avait aucune raison de l'écouter. Mais s'il s'agissait d'une volonté plus haute que lui même qui l'incitait à ne pas le faire parce que ce n'était pas le moment ou pas son rôle? Bah....Il verrait bien sur le moment. De toute façon, son opinion sur l'homme ne changeait pas et les projets qu'il convoitait ne plaidait pas sa cause. Bien au contraire...

"Bonsoir Drake. J'ai longuement hésité avant de venir te voir" lâcha t-il d'une flegme remarquable.

Un trousseau de grosses clés dans les mains. De toute évidence il s'agissait des clés de la cage. Al les lançait machinalement en l'air avant de les rattrapés de la même manière comme un automate programmés pour répété toujours le même mouvement à la même force, à la même vitesse, toujours,...toujours...et encore.

"Vois-tu...j'ai grandement envie de mettre fin à tes jours ici et maintenant...Mais j'ai cette voix dans la tête qui m'incite à ne pas le faire. C'est incroyable tu ne trouves pas? Qu'en dit tu? Est-ce mon rôle de te tuer? Ou bien est-ce celui d'un autre? "

Sa flegme naturelle le quittant légèrement, quelques intonations parurent subtilement au fil de ses mots. Il était assez facile de comprendre qu'une forme de jeu se mettait en place. Al était actuellement parfaitement honnête avec son interlocuteur, malgré le jeu qu'il entamait. Savoir s'il disait vrai ou non n'était pas nécessairement sondable pour autant. Surtout face à quelqu'un qui le connaissait si peu. Mais qui sait...Après tout, Drake est particulièrement pour ce genre de choses. De toute façon peut importait ce qu'il pensait. Al suivrait son instinct. Il était juste curieux de voir si elle changerait de discours ou pas au cours de la conversation ou lorsqu'il passerait à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 12:56
En entendant la lourde porte, Drake s'était bien imaginé que l'on venait pour lui. Il y avait très peu de prisonniers dans cette section sécurisée et son co-détenu n'avait jamais reçu la moindre visite attestant qu'il ait une famille ou un intérêt quel qu'il soit. Par ailleurs, il n'avait jamais pu lui arracher plus de quelques mots, ce qui ne l'ennuyait pas le moins du monde. Il avait toujours apprécié le calme.

En revanche, le patriarche des Leckard avait imaginé voir apparaitre sa charmante intendante, ou son petit-fils, le cerise sur le gâteau aurait pu être un membre du clan Helmael car ça aurait voulu dire que sa libération forcée était proche. Jamais il n'avait imaginé voir le capitaine du protectorat déambuler dans ce couloir et venir jusqu'à lui. Ou quand il l'avait fait il s'était imaginé qu'il serait accompagné d'Astoria et qu'une floppée de gardes car ce serait l'heure de son procès. L'était-ce ? Ca n'en avait pas l'air.

Drake jusque là allongé sur sa couchette se redressa en position assise sans qu'aucun signe ne trahisse le fond de sa pensée tendit qu'Alrost adressait un signe de tête appuyé à son compagnon de cellule. Avait-il un intérêt particulier ? Peu importait.

Les clés étaient parfaitement mises en valeur par le jeu d'adresse auquel se livrait le semi-démon, ce dernier prit la parole et énonça ce qui était pour lui une évidence. Ca faisait des semaines, voire mois, qu'il état là. Et puisqu'il s'agissait de la 1e visite d'Alrost, oui on pouvait bel et bien dire qu'il avait été hésitant.

"Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas connu pour votre rapidité d'esprit."

Répondit-t-il avec une infinie douceur où se mêlaient habilement courtoisie et ironie. Il ne se rappelait plus si ils s'étaient tutoyés ou vouvoyés la dernière fois. Peu importait dans le fond, aussi Drake s'abstint de lui faire la remarque pour son impolitesse, attendant patiemment de connaitre la raison de sa venue, ce qui ne tarda pas.

Visiblement, Alrost s'était enfin décidé à montrer un peu plus de sa vraie nature. C'était une bonne chose. Sauf si ça le faisait tuer. Toutefois, un infime sourire naquit sur les lèvres du vieil homme qui croisa les mains devant lui.

"Même dans notre monde entendre des voix n'est pas bon signe. Je ne saurai que trop vous conseiller d'aller vous faire soigner auprès d'un érudit qui saura interpréter le message de votre cerveau malade."

Drake fit mine de faire l'effort de réfléchir à ce que son geôlier venait de dire avant de soupirer. Il n'avait que peu envie d'entrer dans son jeu mais avait-il vraiment le choix ?

"Concernant mon meurtre -même si mourir ne m'arrangerait pas je vous l'accorde-, vous devriez vous laisser aller. Tuez moi si vous le souhaitez. En plus de vous attirer les foudres de votre maîtresse qui serait incapable de vous faire de nouveau confiance, vous finirez de provoquer une guerre civile. Inutile de dire qu'elle sera une aubaine pour les démons encore à Targatt, ou ceux à venir."

Il haussa les épaules, visiblement peu atteint par l'idée de sa propre mort. Évidemment, il préférait vivre. Non, il voulait vivre. Il avait pas mal de choses à faire, autant concernant son propre pouvoir que concernant la libération de Cain. Mais si il devait mourir, au moins aurait-il la satisfaction de savoir que d'autres termineraient de libérer Cain, que ce soit dans les prochaines semaines ou prochaines années. Et le trouble que sa mort aurait laissée était à elle seule un tel embarras pour la Régence qu'elle ne le dérangeait finalement pas plus que ça.

Se levant complètement, Drake fit les quelques pas qui le séparait de la grille pour venir se planter devant Alrost, campant son regard ôcre dans les siens.

"Maintenant que tu as ta réponse, explique moi ce qui t'a décidé à descendre me voir après tant de temps ? Astoria t'aurait-elle rejetée de ses draps pour un autre minois ? Ou est-ce simplement le poids de ta double nature qui te pèse ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 21:00
Alrost ne fit pas vraiment attention aux pics de Drake. D'une certaine manière il les avait cherchés. Et puis si Drake aimait aboyer, tant mieux pour lui. Les aboiement n'importunait pas le capitaine, mais la manière dont le chien jappait méritait qu'on ne relâche pas complètement son attention pour autant. Hors...aussi arrogant soit-il , il devrait avoir l'air au moins un peu inquiet  de sa situation. Et ce n'était pas le cas. Était-il donc sûr à ce point que ses partisans le sortirait de là? Pour autant qu'il sache, seul Cain était venu le voir ici et Al avait choisit avec soins les soldat qui l'avait accompagnés ce jours là. Des gardes de confiance à qui, en plus des précautions et prérogatives habituelles, le capitaine avait ordonné que les mots échangés lui soit rapportés . Le rapport lui avait été rendu le soir même. Il n'avait pas pu venir puisqu'il avait une urgence ailleurs et qui plus est, Cain aurait semble t-il demandé son absence. Ce qui, en soit...ne l’aurait pas empêcher de venir si il l'avait souhaité.

D'autre part, Al n'était pas en accord avec la liberté qu'on donnait à ce chef de famille condamné, il avait donc pris pour lui la charge de surveiller ses sorties autant que possible. Les cours n'était pas intéressant à surveiller, en revanche les sorties annexes était plus prometteuse. heureusement, il ne fut autoriser qu'à une seule pour l'instant. Prétextant sans doute qu'il était normal de rencontrer une nouvelle collègue pour lui adresser la bienvenue. Al ne comprenait pas pourquoi Astoria le lui avait autoriser. Une âme corrompue est une âme corrompue et celle ci ne l'étant pas qu'à moitié, la sentence était bien trop douce et lui laissait même des opportunités d'étayer son jeu de trône auquel il tenait tant.

Une fois que Drake eut finit d'aboyer sans que Al n'y réponde d'aucune manière, pas même par une expression quelconque du visage, si ce n'est qu'un semblant de sourire à peine perceptible tant il quitta rapidement ses lèvres. Celui-ci fit prompte apparition quand Drake émis sa vulgaire hypothèse quant à l'idée que la régente l'ait rejeté de ses draps. Quoi qu'en pense le chef des Leckard, Astoria et Alrost n'ont jamais eu de rapport de ce genre. Il fallait admettre cependant que Al ne rejetait pas l'idée de partager les plaisirs de la chair avec cette femme dont il était relativement sensible aux charmes.

Il était assez incroyable qu'il puisse penser ça à bien y penser. Les deux individus en question ne se rencontrait que rarement, leurs fonctions respectives, surtout celle de la régente qui les cumulaient, ne leurs laissaient pas vraiment le temps de forniquer. Mais revenons à notre prisonnier.

Ce n'était pas tellement à lui de poser des question. Al nota également le vouvoiement. ça ne le dérangeait pas mais ne l'inciterait pas pour autant à faire de même. S'il avait appris le faire comme tout le monde, c'est quelques choses qu'il réservait aux personnes avec lesquelles il avait intérêt à nourrir de bons rapport, ou bien à ceux de qui il avait envie de respecter les meurs. Et ce cher monsieur n'était malheureusement dans aucun de ces cas. Aussi ne laissa t-il pas durer le suspens quant à sa réponse. Le capitaine s'approcha un peu plus des barreaux plongeant ses yeux bleus, inexpressif mais profond, dans ceux vert du vieil homme.

" Ne t'en fait pas...J'ai eu tout loisir de t'observer à diverses reprises. Certaines de tes rencontres furent...intéressantes  " accompagnant sa flegme d'un clin d’œil inquisiteur.  Il pensait évidement à sa rencontre avec Diane. Il avait hésiter entre prendre la place d'un soldat ou d'insecte. Mais la proximité avec Diane comportait de risque vu qu'il ne connaissait pas sa position sur le sujet, il préférait ne pas risquer qu'elle le détecte de manière trop évidentes. Dans ce but, son énergie était concentré au maximum possible dans sa marque.

La savoir " neutre" , d'après ses termes n'était pas pour le plus prometteur. Peut être devrait-il la suivre de temps à autre également. La forme de mouche lui permit donc de rentrer en même temps que les protecteurs. Al resta néanmoins à la porte afin de garder ses distances tout en étant assez proche pour entendre le moindre mot. La mouche a des oreille a l'état naturelle, du moins, l'espèce qu'Al choisi a un organe lui permettant d'entendre des sons. Il avait aussi lancé  au préalable un petit sort de compréhension des langages, nécessaire, puisque cet organe ne permet pas d'entendre comme un humain l'entendrait.

Intensifiant son regard, non par volonté d'intimider mais plutôt comme signe d'une réflexion appliquée, il se demanda à quelle époque remontait leur lignée. L'intonation, elle, ne varia pas , restant toujours aussi vide d'expressions.

" Dis-moi plutôt...Je sais ne pas me tromper en disant que votre famille d'hybrides remonte au moins à plusieurs siècles. Sais-tu quel démon en est à l'origine?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 10:24
Le capitaine du protectorat n'avait pas cillé ni contesté ses dires pourtant très provocateurs. Soit il s'en moquait, et pour certains c'était sans doute bel et bien le cas, soit il ne souhaitait pas admettre que Drake avait raison. Ce qui était fort plausible également. Toutefois, pour quelqu'un qui se disait prêt à le tuer, le semi-démon était des plus stoïque, voire même apathique. C'en était presque pitoyable en fait. Ne savait-il pas que toute menace doit être suivie d'une action cohérente sinon on perdait toute crédibilité ? Non que la patriarche soit pressé de mourir, loin de là. Mais il était dans sa nature de souligner les erreurs commises par ses pairs.

A moins qu'Alrost n'attende autre chose. Cette hypothèse ne tarda pas à se voit confirmer par les propos dérangeants du semi-démon. Il le surveillait ? Olala quelle surprise. Jamais Drake n'aurait pu croire qu'il était possible qu'on l'espionne. Ironie ironie quand tu nous tiens. Toujours était-il que ça aidait le vieil homme à comprendre pourquoi Caelia n'était pas encore venue, ou Hedryan. Il y avait de fortes chances qu'ils aient compris son manège et n'aient pas souhaité gâcher leurs chances de le faire évader en le prévenant. C'était ça ou bien ils n'avaient tout simplement pas en tête de l'aider. Ce qui était tout autant compréhensible même si très décevant. D'un côté, Cain pouvait tout aussi bien avoir persuadé son intendante de ne pas intervenir. De l'autre le clan Helmael pouvait avoir envie de tester Drake et par là même vérifier si leur alliance était bel et bien à leur avantage. Si Drake, isolé parvenait à s'en sortir, il mériterait l'alliance et que le clan de vampires se mouille pour lui.

Évidemment ce n'était que des hypothèses auxquelles Drake avait pensé et pour lesquelles il ne pouvait pas prouver la véracité puisqu'il n'avait pas d'élément extérieur autre que ceux qu'on voulait bien lui laisser filtrer pour juger. Toutefois il ne négligeait aucune hypothèse et c'était la raison pour laquelle il s'était aussi tourné vers Diane. Il y avait peu de chances qu'elle intercède en sa faveur mais ça avait au moins eu le mérite de le distraire, de les distraire, puisque comme prévu Alrost au moins avait noté cette entrevue et lui accordait bien plus d'importance qu'il n'aurait du. Ce qui était tout à son avantage.  

Drake esquissa un léger sourire.

"Diane est vraiment une femme remarquable. Et somptueuse qui plus est, mais d'un autre genre qu'Astoria."

Il n'était pas sur mais avait cru déceler une fraction de seconde un élan alors que Drake avait émit l'hypothèse que la Régente et le Capitaine entretienne une relation. Il faut dire que c'était une des choses que le vieil homme avait réussi à percevoir lorsqu'il avait momentanément utilisé la zone de vérité contre Astoria : son attirance pour le semi-démon. Une paladine et un démon. Ca ferait une jolie chanson.
Reprenant son sérieux, Drake poursuivit sur le même ton.

"Dire que vous pourriez l'avoir quand tu le veux si seulement tu tendais la main pour prendre ce que tu convoites."

Malgré ce qu'il pensait d'Alrost, il continuait de croire que la manière dont il utilisait ses pouvoirs était un véritable gâchis. Il pourrait dominer en partie la cité et asseoir son pouvoir presque comme il l'entendait si il faisait ce qu'il fallait et cessait de se contenir sans arrêt. Il pourrait de plus aisément se servir d'Astoria pour ce faire.

Finalement Alrost avait enfin posé une question digne d'intérêt. Et le patriarche se rendit compte que le semi-démon ignorait la nature réelle de leur pouvoir. Ce n'était pas plus mal qu'il les prenne pour ses semblables. Pourtant ce n'était pas vraiment le cas. La marque était d'abord et surtout une bénédiction -ou malédiction, tout dépendait du point de vue- qui apparaissait sur certains membres et servait d'assurance au Cain originel. Un gage de réincarnation possible, de résurrection. Drake par exemple en était dépourvue. Ce qui ne l'empêchait pas de pouvoir déployer une puissance ahurissante pour un humain, mais il ne bénéficiait pas du surplus comme Alrost ou le petit Cain. Ce qu'il perdait en puissance il le gagnait en intelligence et en connaissance.

Mais effectivement, le Cain originel avait eu pour père un démon, certains même parlent même d'un Prince. Mais rien n'était avéré et au fils des générations, leur sang s'était perdu, étant un peu plus dilué à chaque génération. Il ne restait maintenant que les "marques" qui apparaissaient pour quelques élus. Mais il était hors de question de lui confier qu'ils étaient plus faibles qu'il le croyait, et surtout, il se refusait d'expliquer à quiconque que la marque en tant qu'elle était une bénédiction, avait un aspect artificiel sur lequel on pouvait tout à fait jouer pour aider ou nuire à l'ancêtre comme à son corps d'emprunt, le petit fils de Drake.

Dans tous les cas, le vieil homme soutint le regard d'Alrost une seconde avant de répondre à sa question.

"Je n'en sais rien. Mais quand bien même, tu dois bien t'imaginer que je ne dirai rien."

Il marqua une pause avant de reprendre.

"Tu n'es descendu que pour ça ? Amusant..." Les yeux de Drake se mirent à briller d'amusement. "Que s'est-il donc passé ?"

Il y avait peu de chances qu'Alrost réponde mais dans tous les cas, c'était assez important pour qu'il s'intéresse à leur généalogie. Donc c'était Cain qui avait des siennes. Mais lequel des deux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Aoû - 12:36
Un sourire fugace émergea avant de disparaître aussi vite qu'il était venu quand Drake vanta les charmes de la directrice de Meridius. La dame était des plus ravissante et se plaisait à y jouer allègrement. Ce qui dénotait une personnalité bien différente de la régente comme l'avait noter le vieil homme. Ce dernier ajouta que Astoria était déjà sienne -d'une certaine manière- pour peu qu'il tende la main pour l'obtenir. Sauf qu'il connaissait trop bien les meurs de la politique. Si elle cédait à cette attirance, ses détracteurs aurait vite fait de tirer des ficelles pour la renverser de son poste. Un homme de bonne famille n'aurait pas posé de problème, ou moins. Mais un étranger aux origines démoniaques n'aurait que guère l'approbation. Son simple poste de capitaine du protectorat nourrissait déjà quelques langues de vipères dont faisait sans doute parti l'interlocuteur actuel.

Drake ne daignait pas répondre à sa demande. A vrai dire, Al ne s'attendait pas vraiment à une réponse claire mais pas non plus à de l'ignorance. Il était peu probable qu'il l'ignore et à la fois probable. Après tout, il était perceptible que Drake n'avait pas le même potentiel de puissance que Cain ...même si à l'expérience permettait un déploiement bien plus important de celle ci. Cela témoignait que leurs origines s'était effectivement bien dilués avec le temps.

Puis vint la moquerie. Drake s'amusait donc à penser que Al n'était descendu que pour ça? Ou le provoquait-il afin qu'il en vienne au fait plus rapidement? Soit, venons-en fait! Drake n'est aux yeux de Al qu'un vil démon ! Qu'importe qu'il ne soit qu'un tiers ou quart de démon! Il ne semblait projeter que des plans menant aux chaos n'ayant que faire du devenir d'autrui. A quel point se croit-il supérieur ?

Le capitaine se dirigea vers la porte et l'ouvrit. Si son pas était ferme, son visage resta vide. Tendant le bras vers le cou de Drake qu'il plaqua violemment contre le mur, ses yeux étincelèrent un instant. Non pas le signe expression émotionnelle quelconque -quoique l’excitation se faisait peut être sentir- mais surtout celui d'une vague d'énergie. Alrost fixa plus intensément les yeux du doyen.

"J'ignore à qui tu penses avoir à faire, les insignifiants mortels abusant de ma patience ne font pas long feu. "

Al était pourtant inexpressif durant sa tirade. Il espérait encore tirer quelques vers du nez de sa proie. Resserrant un peu plus sa prise qui ne touchait plus sol, l'hybride repris la parole alors son regard devenait plus dur, menaçant.

"Dis moi quel démon est le parent de Cain Luxiférier?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Aoû - 19:04
Le patriarche des Leckard était persuadé que quelque chose avait du se produire pour que le capitaine des protecteurs daigne lui faire soudain l'honneur de sa présence alors qu'il l'avait simplement ignoré ces dernières semaines. Du moins feignait-il l’ignorance puisqu'à l'en croire il avait continué à le surveiller de près. Qu'est ce qui lui avait fait franchir le cap et venir lui parler directement, surtout avec des questions aussi précises ? Il n'y avait pas besoin de télépathie ou de lecture des pensées pour voir un changement de comportement chez le semi-démon. Ou, c'était sa nature de démon qui lui faisait perdre patience. C'était tout aussi probable à la réflexion. Il lui faudrait creuser un peu plus ça, si il en avait l'occasion.

A ses pics concernant Astoria, Drake ne tira d'Alrost qu'un bref sourire. Peut-être aurait-il du simplement organiser une réception et faire boire une potion de charme à la Régente et à Alrost. Les deux se seraient alors fourvoyer ensemble devant les yeux de tous et se seraient tant discrédités que, peut-être, Drake ne serait pas en cage en ce moment mais à la place d'Astoria. Mais... Il avait préféré la manière forte et voilà où il en était. Même si c'était plus ou moins calculé, il devait admettre que sa captivité commençait à être longue. Pour autant il avait depuis longtemps appris à ne rien laisser paraitre qui pourrait lui causer du tort ou montrer une quelconque faiblesse. Il continuait donc à jouer son rôle.

Et Alrost commençait à devenir parfait dans le sien... Les yeux de Drake se mirent à briller de malice en voyant le capitaine ouvrir la porte. Mais ce fut de courte durée puisqu'il l'empoigna par le cou pour le faire reculer avec violence jusqu'au mur derrière lui, les yeux luisants d'énergie magique contenue, pour le momenr. Bon. Ca ne serait visiblement pas qu'une visite de courtoisie. Pourtant la phrase l'avait interpellé. Ou le vocabulaire plutôt... "Mortels" ? Depuis quand se dissociait-il des humains, lui qui mettait un point d'honneur à agir comme eux ou en tout cas à ne pas agir comme un démon. Et il y avait de manière sous-jacente un léger jugement de valeur. "Insignifiants"? Peut-être qu'à l'heure actuelle Drake l'était bel et bien. Privé de ses pouvoirs après tout il n'était qu'un vieil homme. Certes à la carrure imposante et très bien conservé, mais un humain. Si on l'étranglait, il mourrait. Mais la prise le laissait parler, pour l'instant.

"Ô je devrais faire attention, voilà que c'est un démon qui parle." Lança-t-il avec sarcasme.

Drake savait qu'il aurait du avoir peur et sans doute était-ce un peu le cas, tout au fond, mais il avait appris à ne pas la laisser transparaitre les très rares fois où ce sentiment intervenait. Et puis quitte à avoir peur de quelqu'un, c'était davantage Cain Luxiferier que d'un hybride qui ne s'assumait pas. Le regard du protecteur se fit bien plus dur, menaçant. En d'autres circonstances, Drake se serait amusé de la situation. Mais il commençait à prendre conscience qu'Alrost n'avait visiblement pas envie de jouer aujourd'hui. Ou du moins, si il voulait jouer, c'était à un jeu à sens unique et dont l'issue serait forcément en la faveur du capitaine. Drake sentit son corps être soulevé, la prise sur son cou s'accentuant alors qu'il répétait sa question.

Drake avait vécu sa vie entière tourné vers sa lignée et l'accumulation de puissance, de reliques et artéfacts comme de pouvoir politique. Leur lignée tenait davantage de l'institution que d'une famille tel qu'on l'entendait. Mais si c'était le prix à payer pour tout avoir de son vivant comme après sa mort, il le payait avec plaisir. Ce n'était pas maintenant qu'il trahirait les siens ou même l’œuvre de toute une vie.

Cependant Drake ignorait jusque là qu'Alrost connaissait l'existence et le nom de leur ancêtre. C'était un fait dérangeant pour la suite. La seule pensée positive c'est que si il avait eu connaissance de son existence parce que Luciferier s'était montré, ce qui restait hautement improbable, alors il ne restait que peu de temps avant que le jeune Cain ne cède sa place de gré ou de force. Ne sachant pas de quoi il retournait, Drake laissa là ses pensées pour les tourner vers celui qui tenait sa vie entre ses mains. Il voulait savoir quel était le démon qui avait engendré Luxiferier ? Il ne l'aiderait pas. A moins d'un marché plus équitable et des garanties.

Malgré un semblant de douleur et le manque d'air qui commençait sincèrement à se faire sentir, Drake émit un rire bref qui ressemblait davantage à un râle qu’autre chose. Seul le sourire tendu par la douleur qu'il arborait faisait comprendre que la curiosité du capitaine ne serait pas satisfaite.

Drake plaqua ses mains sur le poignet d'Alrost pour accaparer son attention et tenta de lui décocher un coup de genou dans le menton pour le forcer à lâcher prise. Ce n'était pas parce qu'il était dépourvu de magie qu'il n'avait pas un minimum de moyens de se défendre et il n'avait pas cette carrure massive sans un entrainement physique rigoureux.. Qu'il faisait subir à tous les membres de la lignée.
Il ponctua son coup d'une parole des plus simpliste :

"Non."

Il refusait de répondre. Ou il faudrait qu'Alrost se montre bien plus persuasif. Il était sans doute sur la bonne voie au sens où son comportement soudainement violent continuait de surprendre le vieil homme qui avait mit Alrost dans la case "à ne pas sous-estimer mais inoffensif à cause de sa morale". Il fallait croire qu'il s'était peut-être trompé à son sujet. Enfin, ça dépendrait de la suite. Il y avait aussi de fortes probabilités que ça ne soit que du bluff pour l'amener à parler. En refusant de répondre, Drake comptait aussi vérifier si l'attitude du semi-démon était feinte, ou pas. Si elle l'était, il s'arrêterait là et repartirait dans un long monologue pour tenter de le convaincre, de négocier, voire abandonnerait tout simplement. Si non... Il verrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Aoû - 20:45
Décidément, en termes de contrôle de soi cet homme dépassait de loin toutes les précédentes expériences d'Alrost. Il était privé de ses pouvoirs et était face un hybride qu'il savait puissant et il n'aurait pas peur? Même pas un peu? En apparence cela semblait être le cas et si ça l'était il n'en montrait rien. Al avait vu de nombreuses fois des individus capables de masquer leurs émotions. Lui même le faisait et n'avait d'ailleurs pas réagit aux sarcasmes. Mais Drake semblait atteindre un niveau qu'Al n'avait jamais eu en face de lui. Et c'était tout à son honneur pour son âge. Bon..., il n'avait encore rien fait de vraiment terrifiant mais habituellement, un petit signe de peur même subtil ou présent qu'une fraction de seconde faisait son apparition dans un contexte similaire. Mais là rien. Rien qui ne puisse être assimilé à de la peur. Même sa réplique sarcastique ne pouvait y être assimilée puisque jusqu'à maintenant Al avait toujours entendu Drake lancé ce genre de pics.

Et il n'était pas parti pour répondre. Sans doute ne le ferait-il pas sans avoir une contre-partie. A priori, ça ne collait pas avec le personnage de donner autrement. Toutefois si la menace physique ne l'amenait pas à céder, peut être l'informer qu'une partie de ses pions tomberait à l'eau dans quelques heures sans qu'il ne puisse l'en empêcher le ferait ciller suffisamment. Ce ne serait pas du bluff. Si tout se passait comme prévu un peu plus tôt avec Cain. Alors ramener son ancêtre, dont la puissance serait amoindrie, deviendrait plus difficile et Cain libéré du sceau ne serait plus à la botte de son grand père. Du moins aurait-il le choix.

Mais Al n'eut pas le temps de répliquer. Fixant son interlocuteur alors que celui ci apposait ses mains sur son poignet, il donna un violent coup de genou que le capitaine ne put que légèrement absorber grâce à sa main libre qu'il pu mettre à profit en la posant sur le genou en mouvement. Néanmoins, le coup et la surprise lui firent lacher prise, laissant retomber Drake sur le sol. La porte était encore ouverte, il ne pouvait pas la fermer magiquement. Les murs comme les barreaux, sol et plafonds de ces cachots ci étaient protégé contre la magie. A l'exception sans doute de celle du voisin. Peu importait, Drake ne pourrait pas s'enfuir en sa présence.

Son regard n'avait pas quitter son prisonnier. Volontairement, il laissa s'échapper un sourire en pensant aux jeux intellectuels qui ferait bouillir les neurones de ce grand manipulateur après qu'il l'ait narguer un peu. Et pour ce faire pourquoi ne pas jouer à son tour avec ses origines...

" Oui...Et c'est ce même démon qui a côtoyé ton ancêtre et qui s’apprête aujourd'hui à ôter la marque qui l'enferme sur ton petit-fils. Je n'aurait alors plus qu'à détruire le cristal solari en ma possession et trouver le dernier. La seule chose qui pourrait me retenir de passer à l'action concerne l'identité de ce démon."

Cela amènerait Drake à prendre conscience que Alrost connait plus de chose qu'il n'y paraissait sur la marque infernale comme sur Luxiférier. S'il voulait à ce point connaître le démon à l'origine de leur ancêtre, c'est parce qu'il pensait, espérait pouvoir trouver une faille avec cette connaissance.

En vérité, le cristal n'était pas en sa possession et Drake en avait connaissance. Al tablait ici que si Leckard s'en sortait ça l'induirait en erreur. En soit, il n'y avait pas grand chose d'autre d'intéressant que Drake pourrait lui révéler sur cette affaire. Il ne révélerait jamais comment détruire les cristaux solari. ça n'aurait strictement aucun sens qu'il le fasse et mieux valait qu'il ignore que le capitaine n'était pas en possession de cette information. La dernière partie de la tirade du protecteur était bien sûr du bluff. Mais Drake n'avait rien de palpable pour alimenter cette hypothèse puisqu'au final il ne savait rien sur le capitaine. En tout cas, c'est ce qu'Alrost pensait.

Mais pour se rendre d'autant plus crédible alors qu'il reprenait la parole il intensifia drastiquement son aura au point que le bleu de ses yeux disparut complètement sous une leur violette sombre et luisante. Si la tension palpable entre les deux rendait déjà l'atmosphère tendue, ce n'était rien en comparaison de la pression actuelle. Drake ressentait naturellement les origines du capitaine, mais n'importe qui en cet instant aurait pu les affirmer. Evidemment face à son adversaire, il doutait qu'une simple amplification aurique, aussi puissante soit-elle- aurait seule quelques effets, c'est pourquoi au cours de sa tirade et sans un geste il éjecta avec une violence inouïe le doyen contre le mur opposé. Histoire que l'élan profite à la douleur.

Souhaitant amené Drake à dégagé l'image inoffensive du toutou docile qu'il semblait s'être faite, il ajouta une fois l'homme au mur, à peine capable de toucher le sol du bout de ses pieds, une pression télékinétique sur l'ensemble du cerveau. Fragile, la pression était douce pour ne pas le blesser, mais si elle augmentait ne serait qu'un peu , il y aurait des dégâts...et des séquelles à vie.

" A toi de voir l'ancien..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Aoû - 13:45
Drake avait eu la satisfaction de voir que le coup de genou avait eu l'effet escompté. Ca n'avait toutefois pas été suffisant pour le mettre hors d'état de nuire, il était trop préparé et trop aguerris pour cela, et ça n'avait pas non plus suffit à lui ouvrir une brèche suffisante pour qu'il ne puisse fuir. Avec ses pouvoirs ça aurait été une toute autre histoire mais dans l'état actuel des choses, il ne pourrait pas, et fit donc pas de mouvement vers la grille encore ouverte. L'essentiel était qu'Alrost l'avait lâché et Drake pouvait donc respirer normalement. Il passa une main sur sa gorge pour la masser avant en se redressant.

Un frisson le saisit alors que la présence aurique d'Alrost s'était soudain nettement accrue. Si ses origines lui étaient connues elles étaient aujourd’hui indéniables tant on les ressentait. Une appréhension monta finalement à mesure que le semi-démon en disant davantage. Le capitaine avait l'air assez sérieux. Ou il bluffait bien en tout cas.

Une chose était certaine, il en savait trop, sur la marque comme sur les cristaux. De plus Drake ignorait qu'Alrost avait un des cristaux en sa possession. Il n'aurait pu dire si c'était vrai ou pas mais il était possible qu'il dise la vérité à ce sujet, comme au sujet de retirer la marque de Cain... Si il parvenait à ses fins et détruisait bel et bien les trois cristaux, ça mettrait fin aux jours de Luciferier, définitivement, pour le grand bien des rivaux de son père. Leur chance venait du fait qu'il avouait lui-même ignorer où se trouvait le dernier. Ce que Drake, lui, savait. Sans connaitre l'endroit exact, au moins savait-il qui l'avait en sa possession. Il n'en laissa évidemment rien paraitre et remercia mentalement le destin qui faisait qu'Alrost ne lisait pas dans les pensées. Sinon tout serait déjà terminé.

Avant d'avoir pu dire un mot, il se retrouva violemment projeté contre le mur de l'autre côté de la pièce. Il serait retomber contre le sol si Alrost ne l'avait pas maintenu contre la paroie avec sa télékinésie. Le vieil homme tenta un mouvement qui lui arracha un râle de douleur. Il avait beau être solide, il restait un humain. Une majeure partie du moins. Le choc avait été si violent que son équilibre était quelque peu perturbé, sans parlé des dommages internes à en juger par la douleur comme par le sang dont le gout ferreux venait d'envahir sa bouche. Rien de trop grave toutefois, heureusement.

Alors que Drake ouvrait la bouche pour faire un nouveau refus sous une forme toute aussi sarcastique que précédemment, il sentit un nouvel étaux télékinétique au niveau de sa tête, et plus spécialement de son cerveau. Un éclat de peur traversa son regard ocre. Il comprenait aisément ce qu'Alrost se proposait de faire. Outre de pouvoir le tuer facilement, il pouvait aussi tout simplement en faire un légume. Une lobotomie télékinétique.

Drake s'était construit autour de son intelligence et de sa grande capacité d'analyse notamment. Alrost si il mettait sa menace à exécution, prendrait bien à Drake tout ce qui lui est de plus cher : son intellect et ses grands plans. Il réduirait tout à néant.

Son choix était assez simple en fait. En restant en vie et en pleine possession de ses moyens, il aurait toujours une chance de rattraper les choses et de parvenir à ses fins d'une manière ou d'une autre. Si il demeurait aussi buté, en plus d'être sur de ne pas s'en sortir, il avait la quasi certitude que la famille mourrait avec lui, la meilleure partie en tout cas. Ca devait être l'idée que le capitaine se faisait d'un marché. Drake aurait préféré pouvoir en tirer quelque chose mais ce n'était pas pour tout de suite...

Le patriarche des Leckard pesta mentalement. Mieux valait encore dire le nom du démon qui les avait engendré et couper court à cette séance que de devenir stupide... A moins qu'Alrost n'aient d'autres questions. Auquel cas ça deviendrait vite problématique. Après tout, qui cède une fois le peut encore non ? C'était à tout prix ce qu'il fallait éviter qu'Alrost croit. Mais à l'heure actuellement il ne pouvait faire autre chose qu'espérer que sa coopération feinte l'aiderait, un temps au moins.

"D'accord..." Ce n'était qu'un murmure mais il fut pourtant audible par les deux parties.

Drake pouvait aussi mentir sur le nom. Mais est-ce qu'Alrost en tirerait alors les conclusions qui le feraient renoncer à son projet d'anéantir Cain Luciferier, c'était peu probable. Et puis ça mettrait encore en danger son cerveau de ne jouer avec le feu... Dans le doute, et pour cette fois, mieux valait "coopérer". La simple pensée suffisait à lui retourner l'estomac sans parler de la jubilation que devait ressentir Alrost mais puisqu'il serait encore entier, ou presque, il prendrait se revanche une autre fois. Il fallait juste qu'il reste patient et qu'il fasse confiance à ses alliés. Encore un peu du moins.
Campant ses yeux ocres dans ceux violacés du capitaine, il reprit, plus sévèrement.

"Libères moi des geôles et je te dévoilerai le nom."

Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait eu en tête en s'imaginant coopérer mais les mauvaises habitudes ont la vie dures, et ça risquait fort de finir d'énerver Alrost. Si il n'avait pas eu son rada'an tout aurait été différent. Et il enrageait pour ça. Il enrageait de s'être fait avoir et de devoir divulguer quoi que ce soit à quelqu'un, et c'était encore pire que c'était lui dévoiler à lui. Il oscillait entre colère et peur, autant dire entre deux éléments qui faisaient faire des stupidités. Drake tenta de retrouver son calme, bien que d'apparence il ne devait pas avoir laisser transparaitre grand chose.

"Tu peux commencer par retirer mon Rada'an si tu veux." Lança-t-il comme par nécessité de faire durer le moment. A croire qu'il tentait de gagner du temps, de retarder celui où il devrait bel et bien coopérer ou... Il coopérerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 1:36
Alrost avait décidé de frapper fort. D'intimider son adversaire, de le briser, il lui était bien sûr venu à l'esprit de le tuer. Plus que ça, c'était l'intention dominante à son arrivée dans les geôles. Mais il lui était venu à l'esprit que connaître le nom d'un parent peut servir à affaiblir leur engeance. Du moins avait-il parler de ce genre de rituel. Sans compter qu'une telle information peut en amener d'autre. Bref, il avait bien fait de ne pas le terrasser puisque la menace fit paraître la peur un instant dans le regard de Drake. Ce fut bref, mais pas moins prometteur. Il fallait donc continuer sur cette voix. Néanmoins, le temps pressait, Cain ne lui avait pas donné d'ordre exact mais l'hybride désirait que tout soit près à l'arrivée de l'élève. Plus tôt on éliminait un part de son ancêtre, mieux ça vaudrait.

Drake commença à montrer un peu plus de sérieux. Après un murmure bref du prisonnier annonçant qu'il acceptait, Al relâcha l'étau télékinétique. Mais le chef de famille n'avait pas céder. Il n'y avait pas de quoi être surpris, peu cèdent aux premières peurs apparentes. La demande du vieil homme montrait à quel point son arrogance avait atteint des sommets. N'avait-elle pas de limite? Cet homme serait-il incapable de savoir où est sa place?

Aussi ne daigna t-il pas répondre. Du moins pas de la manière attendue.

L'étau se fit sentir de nouveau et l'intensité aurique du capitaine grandit légèrement. Alrost avait plusieurs fois eu l'occasion d'interroger des gens récalcitrants. Et souvent il utilisait cette menace de lobotomie télékinétique pour faire parler les plus résistants. Cela dit, par curiosité, il pratiquait rarement une lobotomie générale....

"Je pourrais briser...cette partie là." lâcha t-il froidement alors que l'étau pressait contre l'hyppocampe. "Tu perdrais entre autre ta faculté à acquérir de nouvelles connaissance."

"Ou ici" ajoutat-il alors que la pression se déplaçait sur le coté droit. " Je crois que c'est là réside toutes les connaissances liées aux langages. Pas optimale comme sanction dans ton cas..." Intérieurement, Alrost s'excitait d'une certaine manière. Il n'avait pourtant rien de sadique. Mais punir un être foncièrement mauvais ne le laissait pas indifférent il fallait l'admettre. D'ailleurs, sa flegme laissait s'échappé de temps à autres et quelques fractions de secondes un sourire malsain.

"Ah j'allais oublié celui ci." dit-il en déplaçant à nouveau la pression de l'étau au niveau du bulbe rachidien. "Je n'ai pas encore de certitude sur celui ci. Une fois, l'atrophie télékinétique de cette partie empêcha le prisonnier de digérer. Une autre de respirer ou d'arrêter le coeur...Toute des actions que nous faisons sans même y penser. "

Al réfléchit un instant...Il n'avait pas la connaissance nécessaire et ne maîtrisait avec autant de finesse à son avis pour être à même d'aller dans les détails cérébraux. Donc s'il optait pour des séquelles mémorielle, Drake pourrait ne plus se souvenir de ses plans ou de facteurs primordiaux de ceux ci, ce qui était à la fois bénéfique et à la fois pas. Connaître le démon possédant le second cristal serait d'une grande aide par exemple mais il ne s'en rappellerait peut être plus. Lui ôter ses capacités de langages n'était pas une punition sérieuse pour un sorcier maîtrisant la télépathie. De simples images était suffisantes pour remplacer des mots. Casse pieds et fatiguant sans doute mais pas plus.  La troisième solution quant à elle se trouvait peut être à l'inverse un peu trop sévère. S'il ne parvenait pas à maîtriser consciemment ses fonctions automatiques assez rapidement, il mourrait bêtement dans sa cellule et ne pourrait rien lui apprendre.

Bon...s'il pouvait freiner voir annuler ses plans ce serait quand même l'idéal. Tanpis pour le cristal manquant, il enverra des équipes supplémentaires pour accélérer les recherches.

Soudainement l'étau laissa sa place à espèce de disque sur une zone précise. Al ne briserait pas une section entière, mais briserait des souvenirs stockés dans le cortex. Et peut être quelques truc en plus...Après tout, si le capitaine était curieux et aimait expérimenter il n'était pas non plus un expert en matière grise ou sadique aguerris en torture expérimentale. Ces derniers en savent sans doute plus sur la question d'ailleurs.

Le disque se concentra avant de se séparer en trois petites "billes"alors que les yeux du protecteur devenaient plus durs, il laissa un instant s'échapper un vil sourire. L'une des trois fila endommager la section souvenir de Drake, occasionnant sans doute une douleur peu rassurante.

"A chaque refus....J'endommagerais un peu plus ton bien le plus précieux. Maintenant, réponds moi." Sur ces mots, sa flegme avait complètement repris le dessus. Avec ça, Drake devrait comprendre définitivement qu'il n'est aucunement en position de parler, ou en tout cas que le capitaine n'est pas assez désespéré au point de céder à de telles réclamations.

[ J'espère que ça te conviendra  Mr.Red
Je te laisse décider du souvenir perdu. Important ou anodin. Ou faire qu'Al ait raté la zone mémoire ( il connait ou se trouve cette zone par expérimentation mais on approche du microcosme et Al n'a pas une précision ni une connaissance parfaite à ce niveau) et s'il la rate, ben...vois ce qu'il touche lol .]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 12:22
[Je ne peux pas dire que ça me convienne, ça reviendrait à dire que j'apprécie tes tortures XD Mais... ça me convient >.> ]

Si le vieil homme avait été soulagé durant le peu de temps où l’étau télékinétique avait été retiré, son arrogance naturelle avait, comme prévu, continué d'agacer davantage son geôlier. Il ne perdait pas encore patience mais il paraissait évident qu'il n'appréciait pas le comportement de son adversaire. D'un autre côté pourtant, Drake était intimement persuadé que ça faisait plaisir à Alrost. D'une certaine manière, le tempérament de Drake permettait au protecteur de se lâcher davantage sur lui.
Ce qui, à la réflexion, n'était pas une si bonne idée compte tenu qu'il n'avait aucun moyen de se défendre.

L'étau se fit de nouveau sentir alors que la présence d'Alrost s'accentuait encore un peu. C'était un peu tard pour tenter de l'intimider davantage. L'effet de surprise était passé et maintenant il savait à peu près à quoi s'en tenir. Ou plutôt, il pensait savoir à quoi s'en tenir car la pression jusque là globale sur son cerveau, devint plus précise et plus incisive du même coup. Drake ayant lui-même pratiqué plusieurs expériences de ce type pendant ses jeunes années, comprenait tout à fait ce qu'il se passait. Malheureusement. A chaque déplacement de l'étau, Drake redoutait de sentir une partie de lui s'envoler, irrémédiablement détruite. Alrost semblait se délecter de son impuissance, de son angoisse ou du mal qu'il pouvait infliger en tout cas.

Les menaces continuaient et à chaque déplacement de l'étau, à chaque description c'était un peu de la volonté de Drake qui vacillait et cédait le pas face à la crainte de perdre le peu de moyens qui restaient actuellement à sa disposition. Seule la colère et une haine naissante l'empêchaient de tout divulguer dès à présent. Et finalement, ne tenant plus, le patriarche reprit la parole après que le capitaine l'ait menacé de supprimer la capacité de son cerveau à faire des actions automatiques comme respirer, ou faire battre son coeur... Une menace de mort en somme.

"C'est la perspective de t'en prendre à une personne sans défense qui te fait un tel effet ou c'est la joie de pouvoir faire enfin du mal à quelqu'un ?"

Mi-provocation mi-vérité, Drake cherchait un moyen comme un autre de le détourner de sa tentative pour le torturer. Il espérait pouvoir en appeler à sa raison pour éviter de subir davantage. Après tout, la torture était interdite sous le règne de la douce Astoria. Et que son plus loyal servant agisse à l'encontre de ses lois serait peut-être un rappel à Alrost que les personnes véritablement tournées vers le Bien n'agissaient pas ainsi. Toutefois, il doutait sincèrement de réussir à provoquer chez lui une prise de conscience. Quel poids pouvait avoir un argument comme ça sur un hybride ? Sa nature même était étrange alors les valeurs qu'il défendait... c'était encore pire. Du point de vue de Drake en tout cas.

Il ne savait pas si c'était l'effet de sa phrase ou pas mais les yeux du protecteurs se firent plus durs. Peut-être qu'il avait commis une erreur se laissant emprisonner sous sa garde à lui. De toute évidence c'en était une vu l'état actuel de la situation et qui ne présageait pas de s'améliorer.

Comme pour confirmer ses craintes, un sourire malveillant fleurit sur les lèvres du semi-démon. C'est un frisson qui secoua le patriarche en réponse, une goutte de sueur perlant même sur son front. Il connaissait trop bien ce type de réaction, pour avoir souvent eu les mêmes, pour comprendre et même savoir que sa situation allait empirer d'une seconde à l'autre.

Une vive douleur le saisit dans la zone qui contrôlait les souvenirs. Lâchant une plainte de douleur comme de dépit, il laissa sa tête s'affaisser quelques secondes vers l'avant. Soucieux de pouvoir évaluer l'étendue des dégâts, il récita machinalement les socles de l'identité. Ce n'était pas grand chose, une sorte de poème qui permettait à la personne, à force de le répéter, de l'intégrer et de se rappeler de qui il était, ce qu'il était, ce qu'il avait fait et de toutes les informations primordiales. Le poème évidemment se complétait au fur et à mesure de la vie de la personne. C'était un vieux truc pour éviter les contrôles mentaux comme pour contrôler et jauger que l'on était toujours bien soi-même.

En le récitant mentalement, Drake constata qu'il se rappelait de tout... Ou presque. Il butait sur une phase. L'avant dernière. C'était donc un évènement majeur mais relativement récent qu'il avait oublié et avec lui, la phrase code qu'il lui avait attribuée. Impossible de savoir ce dont il s'agissait puisqu'il avait visiblement été détruit. Alrost avait reprit la parole, le sommant de répondre à sa question.

Pendant une seconde, Drake eut l'idée saugrenue de feindre ne pas se souvenir de sa question. Ca aurait été d'une ironie rafraichissante. Mais... C'était hors de question. Pas tant qu'il avait sa tête comme terrain de jeu. Et pas tant qu'il utilisait bel et bien ce terrain de jeu. Si ça n'avait été que des menaces en l'air à la rigueur mais puisque ça n'était pas le cas il ne devait pas prendre davantage de risques.

Redressant enfin la tête, il ancra son regard dans celui du capitaine du protectorat. Si toute trace de peur n'avait pas disparue, elle était soudain amoindrie par une haine sans failles à l'encontre du capitaine et étrangement, et voilée par un semblant de fierté et d'orgueil. Même dans une telle situation, Drake restait fidèle à lui-même et était fier des origines de sa lignée. Il avait toujours souhaité le hurler au monde entier. Il apprécierait alors de voir les plus faibles ramper à ses pieds dans l'espoir d'être épargnés et les autres fuir, ou mourir sous les coups de sa lignée. Il était intimement persuadé que tôt ou tard, ils contrôleraient la cité, et que ce ne serait qu'un début.

"Bélial est son Père."

Un sourire venimeux étira ses lèvres fines.

"Même si tu parvenais à détruire les cristaux, ce dont je doute, il lui suffira de faire en sorte que ton petit protégé suive les traces de son prédécesseur. Tu peux bien déployer autant de temps et de force que tu veux, c'est un cycle que tu ne saurais stopper."

Peut-être était-ce du à l'énervement ou à la frustration d'être enfermé ou juste de l'arrogance. Mais tout était sortit subitement. Il était sur de lui et de ce qu'il venait de dire. D'une manière ou d'une autre Bélial voulait un fils sur le plan matériel et aurait un fils. Il avait réussi une fois, c'était suffisant pour prouver qu'il pourrait reproduire l'expérience autant de fois qu'il le souhaitait et toujours avec succès. Son petit Cain n'avait pas la moindre chance et Drake aurait donné cher pour voir le moment où Alrost comprendrait son erreur et à quel point il était trop tard.

Drake ne s'était pas rendu compte sur le coup qu'il avait donné un indice supplémentaire qu'il aurait mieux fait de taire. Lors que ce fut le cas, il reprit la parole, pour essayer de noyer le poisson.

"Tu peux encore abandonner et te prosterner. Tu aurais la vie sauve. Et maintenant libères moi."

Le ton était des plus autoritaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 19:04
Dieu qu'il est plaisant de voir la peur dans les yeux de son ennemi... Al prenait en effet grand plaisir à cette lueur apeurée sur ses iris sombres qui lui faisaient face. Pour autant, il n'en montrait pas grand chose. Il laissait par moment échapper l'expression de cette joie mais c'était un acte conscient qu'il aurait tout aussi bien pu résorber pour ne rien laisser apparaître.

L'hybride ne fut pas surpris que Drake aboie encore. Après tout, un chien sauvage et enragé comme lui ne perdait pas sa niaque aussi facilement. Pourtant, il était certain qu'il ne lui manquait pas grand chose pour le brisé. Il devait bouillir de rage à son encontre. Ironiquement , c'est peut être même cette rage qui faisait qu'il résistait encore. Mais en mettant sa menace tacite à éxécution, Al passait un message clair. Sa menace n'est pas dans le vent et Alrost ne craignait pas de l'abîmer pour parvenir à ses fins.

Une fois la mémoire détruite, il attendit un instant que Drake fasse une mise au point. Il était normal qu'il le fasse après tout. Puis finalement il daigna répondre en le fixant avec un doux mélange de rage et de fierté. La peur néanmoins se faisait plus subtile et ne paraissait plus tellement dans ses yeux. S'ensuivit une tirage annonciatrice de malheur et de cycle sans fin. Peut être avait-il , qu'importe au fond.

Bélial...il serait difficile de trouver quelques choses. Il s'agit d'un des princes les plus puissant du plan infernal.

"Dommage pour tes plan...ce n'est pas celui que j'attendais" lacha t-il froidement.

Abandonner et se prosterner? Non...il y avait mieux à faire. Maintenant qu'il avait craqué pour une question subsidiaire, autant en profiter pour quérir autre chose.

"Quel démon doit te remettre le dernier cristal et comment le détruire? " ajouta le capitaine sur le même ton alors que la menace télékinétique restait présente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 20:32
Alrost n'avait pas daigner répondre à sa question. Il n'en avait pas besoin, il aurait été évident pour tout le monde qu'il s'amusait follement. Drake était sur que son aura le reflétait parfaitement d'ailleurs si quelqu'un observait le semi-démon en cet instant, il aurait clairement perçu ses intentions mais surtout le sadisme qui se dégageait de lui. Ou bien Drake le percevait-il car c'était directement dirigé contre lui ? Quoi qu'il en soit, il avait mit sa menace à exécution et il avait fallu au patriarche une bonne minute pour vérifier quelles étaient les lésions. Un élément importait avait été effacé sans qu'il ne puisse dire lequel... Puisque justement il n'était plus. C'était dérangeant mais pas autant que de savoir qu'Alrost allait sans doute le refaire.

Finalement Drake avait cédé. Sans plus se retenir il avait dévoilé l'origine supposée de leur lignée et même un des éléments de la stratégie ds infernaux. Ou du moins d'un des infernaux. Le semi-démon n'avait pas eu l'air d'apprécier plus que ça la réponse mais Drake était persuadé que sa réponse aurait été la même quelle que soit celle qu'il aurait proféré. A la réplique d'Alrost, Drake esquissa un sourire suffisant qu'il perdit en entendant la question qui suivit. Comme il l'avait supposé, la capitaine comptait continuer à en apprendre le plus possible. Mais il était sans doute possible de faire en sorte que ça joue en leur faveur.

Il suffirait qu'il soit assez subtile. Son plan comportait une double étape et quelle que ce soit celle qui fonctionnerait, ce serait une aide. Soit directement pour Drake, soit pour ses alliés. Avec de la chance, dans tous les cas il gagnerait cette manche. Toutefois si il restait lui-même assez longtemps.

Drake sentait clairement les deux "billes" restantes encore présentes quelque part en lui mais il était nettement plus détendu qu'avant. Il s'était fait à l'idée, plus ou moins fait à la douleur et avait un plan. Donc autant dire qu'il était redevenu lui-même.
La question était claire, précise et... Il en connaissait les réponses bien qu'il n'en montre rien.

Malgré l'étau télékinétique, Drake défia du regard son bourreau. Il n'avait pas envie de répondre, et n'avait visiblement pas perdu grand chose de son agressivité, de sa combativité, même si elle était considérablement amoindrie sans ses pouvoirs.

Finalement, il haussa les sourcils, prenant un faux air désolé qui tenait davantage de l'ironie de vraies excuses.

"Je n'ai aucun souvenir de tout ça. Se pourrait-il que tu aies endommagé la mauvaise partie et que tu sabotes ton propre travail ?"

De nouveau, le sourire mauvais revint, moqueur.

"Je crains que tu sois forcé de te renouveler car je préfère perdre quelques souvenirs ou l'intégralité plutôt que la vie. Au contraire. Rends moi ce service et efface ce que tu veux. Ainsi la sale gamine que tu protèges me libèrera et me déclarera 'innocent' par le simple fait que j'aurai perdu tout ce qui faisait de moi quelqu'un de coupable. Chaque altération, chaque sévisse est un maillon de mes chaines que tu fais sauter."

Il émit un rire bref alors qu'une lueur un peu folle passait dans son regard, reflétant celle qu'arborait parfois l'ancêtre Luxiferier à sa belle époque, un trait de famille sans doute. Il fallait croire que pour un paranoïaque aussi intelligent, le simple fait d'avoir un plan avait ôté la peur qu'il ressentait jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 22:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il y a plusieurs mois que je n'avais pas vu le capitaine du protectorat. Non pas qu'il venait me voir tous les jours, mais au moins une fois par semaine. Soit il y avait une énorme surcharge de travail, soit il lui est arrivé un truc grave. Mais enfermé là pour ne plus avoir à faire face au monde cruel qui s'éend dehors comme une spirale infernale de rage et pouvoir, je n'avais aucun moyen de savoir ce qu'il se passait. Les soldat qui venait me donner la collation ne prenait pas le temps de discuter avec moi. Ils ignoraient d'ailleurs qui j'étais. Mon identité leur était caché sous ordre du capitaine et je comprenais ses raisons.

Toujours est-il que le temps s'écoule et si l'homme de la cellule d'en face a tenté de me faire la conversation, je n'ai pas daigné lui répondre. C'était un Leckard après tout. Il a des accords avec ma famille, mais j'en ai rien à faire. Ces gens ne m'ont jamais inspirés confiance, quant aux miens qu'ils pourrissent tous en enfer. Ils sont la cause de ma misère intérieure. Je les déteste autant qu'ils m'ont appris à me haïr. Vous n'imaginez pas à quel point je les hais.

Depuis combien de temps je me trouvais là? Je n'en savait rien mais ils en étaient responsable. Je n'ai jamais vraiment compté le temps. Avec les activité à ma portée le temps devrait passé à une lenteur extrême et pourtant, j'ai l'impression qu'il passe à une vitesse folle. C'est sans doute depuis l'arrivée de mon compagnon de cellule. Je ne lui adresse pas un mot pourtant. Mais de ma cellule l'air de rien, je l'observe parfois. Il n'a eu que peu de visiteurs mais c'était naturel. Cette section des cachots en est une secrètes et hautement sécurisée par rapport à l'autre section. De fait, ce prisonnier était exceptionnel puisqu'il n' y aucune visite autorisée dans cette partie.  

J'ignorais de qui il s'agissait mais lorsque j'entendit lors de sa première visite le nom de Leckard, je levai un sourcil. Les Leckard...Je ne les connaissait que de noms... après tout, on m'avait exclu dès mon plus jeune age . C'était donc normal. Ce que j'entendais sur eux ne m'enchantais que rarement et cela a toujours été ainsi. Non pas qu'il me fasse du mal. Ils ignorent sans aucun doute mon existence tant mes pères ont fait d'efforts pour me cacher.

N'empêche que ma curiosité m'invite à observer cet homme. Peut être le doyen de sa famille. Affublé d'un radda'an pour qu'il ne soit plus une menace et enfermé dans une prison enchanté. S'il en était équipé, soit les protecteurs avaient peur qu'ils passent outre les protections, ce qui était sans doute particulièrement difficile et requérant une puissance considérable, rendant la tache pratiquement impossible. Soit il avait des autorisations de sorties ce qui me semble ridicule.

Hier seulement, j'apprenais la mort du capitaine qui venait si souvent me voir puis aujourd'hui je rencontre le nouveau. Après un échange de regard, il se détourna vers l'autre...Drake d'après ce que j'entends. La visite de ce nouveau responsable du protectorat n'a rien de courtoie et la convasation tourna vite au conflit. Bien que parmi les deux un seul est présentement dangereux, l'autre étant privé de tout pouvoir. L'homme que je suis ne put retenir des frissons de terreur lorsque que Alrost densifia ostensiblement son aura. Je reculait à l'autre bout de ma cellule et eut même un instant d'hésitation. Devait-je continuer d'observer ou bien devrait-je m'arrêter là? Au diable, la curiosité l'emporta.

D'après Drake, le nouveau capitaine était un démon. Difficile à croire et pourtant, la lourdeur de son aura ne laissait que peu de doute sur de telle origine. Le doyen Leckard...Enfant, j'avais entendu des rumeurs sur eux... Personne ne savait vraiment mais les gens raconte tout et n'importe quoi tant que le mystère plane. Quoi que ça ne les arrêtent pas vraiment. Quoi qu'il en soit parmi les rumeurs l'une arguait qu'un démon avait été à l'origine de leur famille. Quand on pense au fait qu'ils ont tous mauvaise réputation, ça n'en devient que plus envisageable. Enfin...ce n'était qu'une rumeur parmi tant d'autre. Mais quand cette idée me traversa l'esprit alors que Drake se faisait maltraité par le démon aux cheveux blanc, je ne put retenir de pouffé de rire. Imaginé prétendu descendant de démon orgueilleux à souhaits d'après les dires, se prenant une rouste pour un démon capitaine du protectorat. Je m'employais à rire de plus belle, gorge déployé dans un fou rire incontrôlable. L'image était belle et bien ridicule. Mais quelque chose ne tournait pas rond. Pourquoi un démon serait-il nommé capitaine du protectorat? Aussi, mon rire cessa soudainement en reportant mon attention sur ma paire de chaussures usées et décousues.

Pour autant, je laisse traînée mes oreilles encore un peu et entends à nouveau les réponses de Drake. Tsss...N'importe quoi . L'idée n'est pas mauvaise en soit. Mais sur la quantité de souvenir possédés, il fallait vraiment ne pas avoir de chance pour que l'information demandé se trouve dans la partie abîmée. Je ne comprenais grand chose à tout ça mais ça me semblait un peu gros tout de même. Intérieurement je prenais le pari qu'il bluffait et doutait que le capitaine marche avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 23:03
Durant les derniers minutes, Al avait noté le comportement d'Edouard Bones. Mais ignorait la raison de son fou rire. Il lui était difficile d'imaginer u'on puisse rire aux larmes sur la scène qui s'offrait au prisonnier. De toute manière, il n'y avait pas lieu de prêter attention à cet homme pour l'heure, ce qu'Al ne fit pas d'ailleurs.

Le doyen reprit la parole, allait-il être docile une fois de plus? Non...Dommage mais il n'avait pas tord. Il est vrai qu'Alrost sciait la branche sur laquelle il s'était assis en jouant ainsi avec les souvenirs de Drake. Il cherchait des informations et menaçait d'en détruire...aléatoirement puisqu'il ne pouvait savoir ce qu'il détruisait. Pourtant, bien que ce soit possible, il y avait vraiment peu de chance pour que cette information précise soit détruite. Après tout il s'agissait de deux informations aux milieu de quelques milliers, milliard de souvenirs? Et ce dès la première incision télékinétiques? Non...vraiment ça ne lui semblait pas tenir debout. Et puis pour étayer le tout, l'expression du vieil homme avait complètement changé.

Soit, il l'avait menacé de détruire son bien le plus précieux. Celui ci étant sans doute le cerveau en général, Al ne manquerait donc pas à sa parole si il envoyait la prochaine incision ailleurs que dans la zone mémoire. L'hippocampe semblait être une bonne alternative. Il handicapait l'acquisition de nouvelles mémoire à long terme et chose qu'il ignorait encore, rendait difficile les associations d'idées. Endommager les fonctions automatiques du corps était dangereux. Un peu plus tôt, Drake avait marqué un point, s'il le tuait maintenant, la situation tendrait à s'empirer au lieu de s'améliorer.

"Je ne te crois pas une seule seconde, néanmoins...tu as raison sur ce point. " lacha t-il inexpressif après avoir vaguement sourit du jeu auquel semblait se prêter son prisonnier.
Une des billes télékinétiques disparut pour se blottir contre l’hippocampe. S'étirant pour former un anneau autour de cette zone, il commença à la serrer légèrement. Y aurait il des séquelles? Bien sûr qu'il y aurait des séquelles. Le capitaine avait été clair. A chaque refus de répondre il endommagerait une partie du cerveau. En mentant, du moins Al le croyait, Drake refusait de répondre et en payait donc le prix.

[ Ben j'ai dit en gros ce que ça faisait si je l'incapacitait télékinétiquement l'hippocampe. ( tu peux pousser les recherche si tu veux et me surprendre :p ) En l’occurrence je ne l’incapacite pas pleinement, juste quelques dommages mineur sur l'organe. tu en choisis l'ampleur. Et si je vais trop loin tu me le dis surtout. Promis je m'arrête avant d'en faire un légumes  Razz  ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 8:40
Drake avait, comme tout le monde dans les cellules alentours, clairement entendu le rire de l'idiot enfermé dans la cellule d'à côté. Drake ne lui avait jamais parlé. Il l'avait observé et en avait déduit qu'il devait être soit pas assez intelligent pour être considéré comme une menacé, soit pas assez puissant pour avoir droit à un Rada'an. Autant dire que toute forme d'intérêt pour cette personne était rapidement morte. Il devait toutefois convenir qu'il n'avait pas été mis dans une cellule sur protégée pour rien. Mais la raison probable lui échappait. Quoi qu'il en soit, le rire qu'il émit agaça encore davantage le chef des Leckard. Toutefois le fou de l'autre côté se calma de lui-même et finit par se taire.

Quant à Drake hé bien il était malheureusement toujours aux prises d'Alrost qui décidément refusait de le lâcher. Et ce dernier n'avait de toute évidence pas vraiment crut à son mensonge. Il commençait à bien le connaitre. Trop bien. De nouveau, le capitaine fit usage de sa télékinésie et déplaça le lieu de son "intervention". Le doyen des Leckard avait visiblement fait mouche en lui expliquant ce qu'il risquait à trop endommager ses souvenirs. Bon... C'était déjà ça. L'emprise télépathique se fit sentir au niveau de l'hippocampe. Il y avait pire, même si ça pouvait vite devenir handicapant... Cette zone entrait surtout en jeu dans le comportement notamment de l'attention et en particulier dans diverses émotions comme l'agressivité, la peur, le plaisir ainsi que la formation de la mémoire à long terme ou la navigation spatiale. C'était en fait un peu la base de la base. Si on y touchait, tout le reste serait de fait également déréglé quoi que dans une mesure qu'il ne parvenait pas à appréhender. Tout dépendrait des séquelles. Ca pourrait avoir du positif si ça l'empêchait par exemple de ressentir la douleur. Si c'était l'opposé qui se produisait par contre, ce serait déplorable... Pour le reste des options et séquelles futures, tout ce qu'il envisageait n'était pas de bon augure pour sa personne.

Une nouvelle vague de douleur le saisit alors qu'Alrost commença à serrer. Le souffle rapide, Drake força son esprit à se focaliser sur autre chose mais la peur de perdre ses facultés mentales et une partie de sa raison le rattrapa rapidement. Il reprit la parole d'un ton qui se voulait neutre mais derrière lequel on sentait clairement la peur qui le terrassait doucement mais surement.

"Beleth. Le démon s'appelle Beleth."

Si un démon avait bel et bien passer le portail sous ce nom, ce n'était pas celui qui portait le cristal mais un de ceux qui poursuivait celui qui avait le cristal justement. Drake remerciait intérieurement Dagon de lui avoir révéler son nom et sa mission, ça permettrait au moins de faire perdre un temps précieux à Alrost en ne le lançant pas sur la piste du bon démon. De plus, de ce qu'il avait alors compris, ce Beleth était un traqueur de renom. Il ne serait pas facile à localiser, même pour un hybride... Surtout pour un hybride qui étaient les proies favorites de celui-là. Comme tout ce qui possédait une double nature d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, même si il parvenait à attraper celui-là, il y avait de fortes chances que Beleth ne tue Alrost. Ou qu'ils s'allient momentanément pour chasser ensemble le cristal. Même si c'était déplorable, c'était une probabilité. Toutefois, même comme ça, Drake serait au moins parvenu à donner plus de temps à Dagon qui avait du se mettre en chasse depuis longtemps pour identifier et trouver Cain.

Il espérait toutefois qu'elle l'avait retrouvé avant que le semi-démon n'éradique la marque de Luxiferier et la partie de son essence qui se trouvait déjà dans l'organisme de son petit fils. Tout ce qu'il pouvait faire c'était leur donner un peu plus de temps mais il doutait de celui que lui-même avait. Si il n'avait pas renoncé et ne cédait qu'en apparence, il doutait de ne pas céder vraiment au bout d'un moment et quand bien même il cesserait de jouer avec son cerveau, la peur était trop présente maintenant pour qu'il parvienne à la refouler de nouveau.

Drake se demanda vaguement si il lui faisait payer tous les sévisses faits à Cain et ce qui était pire. Après une seconde, il se remémora qu'il avait autant joué à conditionner le jeune homme qu'à le détruire psychologiquement et physiquement. Le patriarche espéra vaguement que le capitaine n'avait pas dans l'idée de lui faire payer ses années de mauvais traitement et de tortures sinon il n'était pas sorti de l'auberge comme on disait.

Tête baissée, Drake reprit dans un souffle.

"Je ne te supplierai pas."

Une simple information mais qui en disait long sur l'état d'esprit du vieil homme. Évidemment qu'il souhaitait que ça s'arrête, mais visiblement pas au point de supplier Alrost ni de stopper, ni de le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Sep - 0:01
Le geôlier ne craignait pas d'employer des méthodes discutables pour obtenir des résultats. Il préférait simplement l'éviter. Al sait pertinemment que certains ne parlent que sous la menace et la force surtout face à des âmes corrompues jusqu'à la moelle. Et il n'était pas difficile de comprendre que Drake était de ceux là. Le prisonnier résistait néanmoins mieux que la plupart des individus ayant subit les interrogatoires d'Alrost.

La peur ne quittait plus vraiment sa victime même si elle n'était pas l'expression dominante et qu'elle vacillait parfois pour disparaître engloutie par une rage profonde, persistante. Malgré ses efforts il fini enfin par donner une réponse probable; qui occasionna instantanément la dissipation de la désagréable activité magique dans le cerveau du doyen. Malgré les apparences, on ne bernait que rarement le capitaine. Non pas parce qu'il détecte les mensonges mais parce qu'il ne croient jamais quiconque sur parole. Si son intellect ou son intuition lui indique un mensonge il insistera. Quand ce n'est pas le cas, il considère l'information comme une possibilité, une piste plutôt qu'une vérité. Appelé ça candeur si cela vous chante. Pour autant, cette attitude le prémunis souvent de surprise gênantes. Drake lâcha le nom de Beleth. Peut être était-ce lui. Son incroyable résistance ajoutait également à la nécessité de ne pas prendre l'information pour un fait avéré. Mais soit...Al l'avait déjà assez malmené pour ce soir et mieux valait que personne ne sache ce qui venait de se passer.

Sans un mot et sans retenue il relâcha son...hôte quelques instants après que ce dernier l'ait informé qu'il ne supplierait pas. Sans le lâcher du regard, le capitaine quitta finalement la cellule qu'il ferma derrière lui.
"Si tu m'a menti, et je le saurais...Tu paieras chère ton arrogance" répondit Al sans ménageant alors qu'il ne regardait même plus son interlocuteur. Dans le même temps, la densité aurique du semi-démon n'était plus. Éteinte. Comme à son habitude, contenu dans la marque qui marquait son origine.

"Tu voudrait faire un tour Edouard? Nous devons avoir une conversation en privé si tu le veux bien. " lâcha t-il de sa flegme naturelle en fixant le second prisonnier.

Le capitaine ne prêtait plus attention à son autre prisionnier, du moins en apparence. Il n'était pas dangereux actuellement, mais son comportement pourrait indiqué s'il a menti ou non au sujet de Beleth. Ce démon...n'était pas de bonne augure. Bien au contraire...Quoi qu'il en soit, Al se préparerait à l'éventualité d'un mensonge. Malheureusement, l'ouverture du portail n'a pas profité qu'à quelques sbires ou démons de bas étages. Il est admis dans les hautes instances que certains démons de haut rangs, peut être des princes, ont bel et bien passé le portail même si on ne connait pas encore leur identité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 11:19
Dès que Drake eut lâché le nom la pression télékinétique qui se concentrait sur son cerveau s'estompa au grand soulagement de la victime "innocente" qui en faisait les frais. Le doyen des Leckard ne se détendit pas pour autant. Après tout il était toujours maintenu collé au mur par les pouvoirs du capitaine du protectorat, toujours emprisonné et dénué de pouvoirs. Quand bien même la torture s'arrête, il n'était pas sorti d'affaire. Loin de là en fait. Et jusque là il avait compter sur le fait que le capitaine ne désobéirait pas à Astoria. Une erreur de jugement qu'il aurait pu éviter. Il y avait eu des signes avant coureurs. Quand la régente et son semi démon l'avaient arrêtés, c'était bien Alrost qui avait fait chauffer à blanc les chaines qui l'entravaient alors. La Régente avait même du le rappeler à l'ordre. Peut-être y avait-il moyen de les monter l'un contre l'autre en fin de compte. Si il sortait de là. Ou si la Régente venait lui faire une visite, ce dont il doutait.

Bref, pour le moment la situation n'était pas vraiment en sa faveur et il avait tout de même été forcé de divulguer des informations jusque là connues de lui seul. Le nom de celui qui était à l'origine de leur lignée et le nom d'un démon qui avait récemment passé le portail. Il espérait sincèrement qu'Alrost le croirait mais il n'avait pas vraiment le choix en fait. Davantage de dommages risqueraient d'effacer les informations que souhaitaient obtenir le capitaine, ce qui serait idiot. Il y avait donc de fortes chances que le capitaine se mette momentanément en chasse de ce Beleth. Avec de la chance l'un des deux mourrait assez vite et sans avoir révélé la vérité à l'autre. Dans le pire des cas, ils s'allieraient peut-être pour trouver Dagon. Drake espérait donc que le temps qu'il lui octroyait en plus serait utilisé utilement, ce dont il ne doutait pas vu l'énergie que la démone mettait dans l'exécution de leur plan. Après tout seule son Prince pourrait lui assurer une vraie sécurité face à Beleth. Il y avait donc peu de chances qu'elle trahisse ou n'abandonne. A moins que Beleth ne l'ait retrouvée et tuée.

Ce n'était pas le moment de penser à ça. Et de toute façon le vieil homme emprisonné n'avait pas la moindre chance de savoir ce qui se passait réellement au-delà de sa prison. Pas tant qu'il y serait en tout cas.

Luttant contre la peur qui persistait, Drake avait informé Alrost qu'il ne le supplierait pas. Peu importait ce qu'il avait prévu de lui faire, ou pas, le vieil homme avait encore assez d'égo et de volonté, mais surtout d'égo, pour ne pas donner une victoire trop facile au semi-démon.

Contre toute attente, Alrost le libéra de son emprise télékinétique, lui permettant enfin de toucher le sol et de bouger. Sans prononcer un mot il quitta la cellule de Drake qui se redressa. Maintenant qu'il en avait le loisir, il sentait clairement que ses muscles avaient été mis à rude épreuve. Non pas à cause du pouvoir d'Alrost mais davantage parce que la colère comme la peur avaient tendu à l'extrême les muscles de son corps. Maintenant qu'il les relâchait, il se rendait compte , encore davantage, de la tension qui l'avait habité.

Son geôlier lui adressa une dernière tirade avant de s'occuper d'"Edouard", le type de la cellule d'à côté. Peu lui importait le destin de cet homme mais il ne pouvait s'empêcher d'être intrigué par l'intérêt que lui portait le capitaine du protectorat. Il s'en désintéressa toutefois. Il ne pourrait rien faire de cette information pour le moment donc peu importait. Drake sans un mot les regarda quelques instants avant de se permettre de se rasseoir sur sa couchette. Se prenant la tête dans les mains une seconde, Drake se moquait que le capitaine puisse l'observer. pour toute personne normale il avait l'attitude corporelle d'une personne vaincue. La patriarche prit le temps de respirer profondément et de réanalyser la situation à la lumière des nouveaux éléments. Alors comme ça Alrost souhaiterait lui faire payer son arrogance ? Il ferma les yeux et tenta de se concentrer pour éviter qu'un sourire malveillant et amusé ne fleurisse sur ses lèvres e qui le trahirait assurément. Il préférait laisser croire au capitaine qu'il avait gagné cette manche, ce qui n'était de toute façon et malheureusement pas entièrement faux.

Ca allait. Il avait minimisé les dégâts de cette petite séance, tendu un piège, qui certes ne dépendait pas de lui, à Alrost en l'envoyant sur une fausse piste. C'était dommage qu'il ait perdu quelques souvenirs dans le lot mais puisqu'il ne s'en rappelait plus, la perte ne lui faisait ni chaud ni froid. Ca allait.

Drake avait hâte de connaître la suite mais comme pour le reste il n'en laissa rien paraitre. Une seule chose était certaine. Si c'était Alrost qui repassait ses portes plus tard, Drake mourrait sans doute. Mais avec un soupçon de chance, et les Leckard en avait toujours eu énormément, le patriarche de la lignée ne serait plus présent à ce moment là, et peut-être même qu'Alrost non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Sep - 12:35
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le regard flanqué sur le sol pavé de ma cellule, mon attention restait figé sur la torture infligé à mon seul compagnon de cellule. Il subissait un interrogatoire bien douloureux comme il en avait peut être fait subir à d'autre. On ne se retrouve pas dans ces cellules sans être capable de crimes immondes. Et puis honnêtement, je ne ressens aucune pitié pour cet homme. Qu'il crève! Pour ce que j'ai appris des Leckard ils n'ont pas l'air de mérité d'être traiter avec compassion. Ils commandaient à diverses reprises des objets induit de magie noires. Dont certains furent rendu inefficaces par mes soins avant qu'on ne m'enferme réellement dans la cave familiale. Je ne cache pas en avoir tiré un certains plaisir... même si mes pères me le firent payer aussitôt qu'ils s'en soit aperçu.  Qui sait ce qu'ils auraient fait avec?! Nul doute qu'ils ont trouvé des moyens détournés ou d'autres objets similaires pour parvenir à leur fin. Au moins aurais-je rendu leurs objectifs un peu plus lent qu'ils l'auraient espérés.

Quoi qu'il en soit, je ne me retenais pas de sourire à la souffrance de Drake. Perdre des capacités cérébrales ou des mémoires était une chose horrible et si le nouveau capitaine en était vraiment capable, quelque soit les plans du prisonnier il risquait d'oublier la teneur même de ses objectifs. Quelle ironie...

Soudain, le bruit sourd de pieds retombant sur le sol me fit relevé la tête. L'homme qu'on m'avait dit être le nouveau capitaine m'adressa la parole et m'indiquait vouloir faire un tour avec moi. Me dégourdir les jambes ne me ferait pas de mal et l'individu semblait à nouveau calme. Son aura du moins puisque la plupart de ses frasques étaient assez vide émotionnellement.

Pourtant, je craignais cet homme. Ce dont il me rendit témoin et le fait que lui même était un démon ou un hybride peut être, n'arrangeait rien à mon inquiétude et je ne le masquait pas. Je n'ai jamais cherché à masquer mes émotions. J'ai trop souvent vu enfant les ravages de l'hypocrisie.

Finalement, je m'approchait craintif comme jamais. Que me voulait-il? Il ne s'était même jamais présenté à moi. Était-il vraiment un démon? Je n'en jamais vu ou même entendu parler de leur existence. Le monde est certes peuplé de puissante créatures magique mais les anges et les démons n'avait en principe pas leur place sur ce plan d’existence. Avait-il s'agit d'une métaphore plus tôt dans la conversation avec Drake? Non.... cela n'aurait pas de sens, le capitaine avait demandé à Drake quel était le démon à l'origine de leur famille. Et ce nom Beleth...N'était-ce pas le nom d'un démon dans un de ces mythes? Au fond je n'en savais rien. Ce que je sais en revanche, c'est que ce récent capitaine m'effraie.

"Je vous suis capitaine"répondis-je finalement en atteignant les barreaux les yeux baissés tout du long.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: PALAIS D'OPALE :: Cachots-
Sauter vers: