:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LOCAUX DES MEMBRES DU PERSONNEL Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien avec un vampire [PV Diane]

avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 12:20
Ca faisait depuis près de deux semaines que Drake Leckard avait été arrêté. Il avait d'abord cru que son procès serait organisé rapidement de la part de la Régence qui ne faisait pas un secret de son envie, voire de son besoin, de se débarrasser de lui. Ce qui se comprenait tout à fait vu les bâtons qu'il leur mettait dans les roues en vu de s'accaparer le pouvoir. Pour autant, son procès tardait et en attendant le chef de la noble lignée des Leckard était contraint de partager son temps libre entre les geôles et les cours qu'on le contraignait à poursuivre en attendant un quelconque jugement. C'était plutôt bon signe. Plus ils tardaient, et plus la défense de Drake serait solide.

Quoi qu'il en soit, ce n'était nullement pour évoquer sa situation qu'il se rendait actuellement aux appartements de Dame Diane Biela mais davantage pour aborder celle de son petit-fils. Il avait dans l'idée qu'il ne s'était encore jamais présenté au cours auquel il était pourtant inscrit : la magie élémentaire. C'était une faute que Drake considérait comme grave. Selon le vieil homme, quand on avait des prédispositions aussi fortes dans un type de magie il convenait d'en apprendre tous les secrets rapidement. Et puis, la magie de Cain devrait être solide le jour où il vendrait son corps à un démon particulièrement attendu. Plus Cain serait ouvert à la magie lorsque ce jour arriverait et plus il prendrait facilement le contrôle.

C'est donc encadré de quatre gardes munis à la fois de lances que Drake se rendait aux appartements de sa collègue. Des menottes entravaient ses mains et il portait un Rada'An, un collier magique qui l'empêchait de faire appel à la moindre once de magie. Ce n'était qu'à ces conditions qu'on l'avait laissé reprendre, ou plutôt garder, son professorat. C'était assez... Pénible. Surtout pour lui qui avait l'habitude de percevoir les pensées de tous ou presque, que de se voir subitement redevenir un simple humain. Toutefois, il s'en contentait, conscient que chaque heure passée à l'extérieur des geôles lui donnait davantage d'idées et donc de chances de finir par s'échapper.
Malgré tout cet attirail, rien d'autre ne montrait qu'il était prisonnier. Au contraire, tout dans son attitude laissait transparaitre sa confiance et même son arrogance. Quand à ses vêtements, ils étaient composés de riches étoffes aux couleurs sobres principalement dans les tons gris et noirs ce qui ne faisait que marquer davantage ses cheveux blancs et ses yeux ocres.

Arrivé devant la porte des appartements de Diane, l'homme s'immobilisa alors qu'un garde y frappait. Les paladins et leurs précautions, quelle plaie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 20:57



• Entretien avec un captif •



Elle avait pris l'habitude d'être à l'aise dans son bureau. Personne ne venait jamais la voir de toute façon, donc peu lui importait. Non pas que sa matière était négligée ou peu importe... mais elle n'avait jamais vraiment eu la fibre de l'enseignante modèle. Elle aimait initier des "enfants" à son art, la magie élémentaire, bien évidemment, mais ceux qui ne comprenaient pas l'exaspérer. Aussi, elle n'avait jamais vraiment chercher à convaincre les responsables légaux des élèves d'encourager leurs enfants...

C'était donc pour cette raison qu'elle était allongée dans son fauteuil, ses vêtements éparpillés un peu partout dans la pièce. Elle jouait avec une boule de papier qu'elle lançait en direction d'une corbeille. Jetant un coup d’œil régulièrement à l'horloge, elle soupirait : son prochain cours ne commençait que dans plus d'une heure et jusque là... elle n'avait rien à faire.

Elle hésitait. Chasser ou rester ici ? Peut être allait-elle même se promener dans l'école, histoire de faire un peu d'exercice, non pas que ce soit nécessaire, évidemment.

Elle jouait avec une mèche de cheveux et s'arrêta sur sa décision : elle allait se promener. Plaçant une mèche qui s'échappait de son chignon derrière son oreille, elle commença à enfiler sa jupe.

C'est à ce moment qu'un bruit sourd retentit. Quelqu'un venait de frapper à la porte. Curieuse, trépignant presque d'impatience, elle essayait de deviner qui était derrière. Un élève ? Ennuyeux, mais probable... un autre enseignant ? Tout aussi ennuyeux mais moins probable. N'ayant toujours pas remis son haut, elle se précipita vers la porte pour l'ouvrir. Non, Diane n'est pas pudique pour deux sous.

Elle s'attendait à bien des choses, mais certainement pas à voir le fameux Drake Leckard accompagné de quatre gardes. Les yeux pétillants de curiosité, que pouvait-il bien lui vouloir ?, elle s'écarta de l'ouverture de la porte, laissant un passage. Un sourire aux lèvres, la jeune vampire les invita à rentrer.

" - Ça pour une surprise ! Leckard, je m'attendais pas à vous recevoir ! "

Après les avoir laissé rentrer, elle se pencha vers son haut avant de l'enfiler. Elle se doutait bien que ce n'était pas le chef de famille que la vue dérangerait, mais les paladins et leurs principes strict... elle avait peur qu'ils meurent d'un arrêt cardiaque.

Elle se retourna et appuya légèrement ses fesses contre son bureau, les bras croisés sous sa poitrine. Au fond, elle avait toujours admiré la prestance de Drake. Même en ce moment, privé de ses pouvoirs et étroitement surveillé par plusieurs gardes qui attendait le moindre faux pas pour l'exécuter sur place, il avait l'air si... fier. Une fierté qui force obligatoirement le respect. Drake donnait l'impression que, s'il l'avait voulu, il aurait pu les achever à l'instant.

" - De quoi voulez-vous me parler ? De votre procès ? Ou alors de cet élève là... J'ai oublié son nom... Peu importe, je vous écoute ! "

Les yeux brillants de curiosité, elle ignorait totalement la présence des paladins qui n'éveillaient que très peu son intérêt. Concentrant son regard sur son collègue, elle posa un doigt sur ses lèvres, attendant que Drake la surprenne.


© RenA






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 11:22
La porte s'ouvrit rapidement pour dévoiler une superbe créature à demie nue. Les paladins parurent soudain plus tendus ce qui était en soit des plus amusants. Comme ça l'était d'ailleurs toujours quand une chose ennuyait profondément un groupe de personnes. Le vieil homme appréciait d'autant plus Diane qui avait été l'instrument de la gène généralisée des gardes. D'ailleurs si Drake avait su qu'il avait droit à un tel accueil peut-être serait-il venu plus tôt. Et plus souvent. C'est donc avec un léger sourire qu'il passa la porte en adressant un salut respectueux.

"Dame Biela."

Les paladins passèrent également la porte et après que deux d'entre eux aient fait le tour de la pièce comme de celles adjacentes pour vérifier qu'il n'y ait pas de danger imminent, ou un allié désigné qui voudrait faire évader Drake, ils consentirent enfin à retirer ses fers au professeur de magie spirituelle qu'il était.
En se massant les poignets, l'homme reprit la parole.

"Je crains que les sujets qui m'amènent ne soient pas des plus palpitants. Même si l'un d'entre eux pourrait éventuellement le devenir, avec votre consentement."

Son regard caressait les courbes de la "jeune femme" sans chercher à s'en cacher. Après un instant toutefois, il reprit un peu plus son sérieux.

"Le premier sujet concerne mon petit-fils Cain qui étudie ici. Ses aptitudes en magie élémentaire sont des plus importantes, toutefois il se cantonne à sa maitrise brute du feu et à celle de l'air. Je souhaite que vous lui enseigniez une maîtrise plus fine de ces éléments, et surtout qu'il apprenne à se défendre contre les deux autres."

Drake avait parlé d'une traite. Il n'était pas homme à faire des détours quand il désirait quelque chose. D'abord car il détestait perdre son temps et comprenait très bien qu'une consœur ait elle aussi d'autres choses à faire que d'écouter de vaines politesses pendant des heures. Songeant à Cain, Drake reprit.

"Malheureusement, je dois vous confier qu'il n'est pas des plus simples à gérer. Ce n'est donc pas un cadeau que je vous fais si vous acceptez."

Il était possible qu'elle refuse. Cain avait une assez mauvaise réputation et ça n'avait rien à voir avec son appartenance aux Leckard, bien qu'on reconnaisse en lui le caractère inné de la lignée. En plus d'avoir tué un protecteur par accident, il avait causé de graves blessures à deux élèves dont un avait même décidé de quitter l'établissement.

"Quand au second sujet, j'ai ouïe dire que vous n'aviez pas eu l'occasion de rencontrer le clan Helmael. C'est toujours dommage de se trouver séparer des siens. Aussi je me proposais de vous introduire auprès d'un de mes contacts, si vous le souhaitez bien évidemment."

Un des paladins avait franchis en un instant les quelques mètres qui le séparaient de Drake pour menacer de la pointe de sa lance le cou du vieux mage. Encore une fois, Drake déplorait qu'on lui ait attribué de tels fanatiques dénués de bon sens. Toisant d'un regard dédaigneux et hautain le paladin, il reprit à son intention.

"Si j'avais voulu échafauder un plan pour fuir, j'aurai fait plus simple que de demander à un contact que je connais aussi peu de rencontrer Dame Biela que je connais encore moins."

Après un instant pourtant, le garde baissa son arme non sans un regard noir. Visiblement, il avait sincèrement hésité à le tuer immédiatement et peut-être aurait-il du acr en fin de compte c'était exactement ce qu'il comptait faire. Fort heureusement, les paladins n'iraient jamais contre un ordre direct de leur porte parole : Astoria, pas sans preuves. Reportant son attention sur Diane, bien plus attractive que ces moutons, il s'excusa du comportement des gardes d'un signe de tête entendu avant de reprendre la parole.

"Le clan Helmael est notre voisin, aussi ma famille a eu occasionnellement contact avec eux."

Expliqua-t-il d'un ton neutre et qui pourtant laissait entrevoir de nombreux sous-entendus sur la nature réelle des liens entre Leckard et Helmael. Drake était dans l'incapacité de contacter sa famille, ou les Helmael. Or, il était important que sa fuite soit rapidement orchestrée et mise en œuvre et pour cela, les Helmael seraient réceptifs et préviendraient les siens de manière plus discrète que Cain qui lui rendait visite dans les geôles. Il suffisait donc que Diane trouve le contact et stipule simplement que c'était Drake qui l'avait envoyée. Rien de moins rien de plus, ce serait suffisant que pour que le message soit clair.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 18:11



• Entretien avec un captif •



Elle observait la danse étrange qu'ils exécutaient devant elle. Leckard qui se masse les poignets, peut-être essayait-il de faire croire à ses gardes qu'ils étaient en position de force ? Les gardes gênés au début par la tenue de Diane, rassérénés une fois qu'elle avait enfilé son haut, alors que Drake ne se gênait pas pour la reluquer ouvertement. Elle lui offrit un sourire, à la limite de la complicité. Évidemment qu'elle trouvait ça flatteur.

Toujours assise contre son bureau, elle évaluait tranquillement la situation. Les gardes avaient l'air nerveux. Ils avaient probablement reçu l'ordre de ne pas tuer Drake, mais de le maîtriser, ce qui l'amena à penser que ce dernier avait certainement nombre de partisans desquels il ne fallait pas s'attirer les foudres. Plissant légèrement les yeux, elle se demanda si ce n'était pas la raison pour laquelle Dame Lane avait souhaité un procès à la vue de tous.

Elle retint un léger rire. La situation l'intéressait, elle aimait les intrigues politiques. C'était manger ou être manger. Le moindre faux pas et c'était la défaite. Dans le pire des cas, c'est la mort et dans le meilleur... il lui suffisait de regarder Leckard pour imaginer le sort réservé aux criminels.

Elle se concentra de nouveau sur les paroles de son collègue. C'était donc d'un élève qu'il voulait parler, en particulier de son petit-fils. Elle soupira longuement, ne cachant ni son ennuie, ni sa déception. Venant de lui, elle avait espéré plus captivant. La lueur de curiosité dans ses yeux s'éteignit aussi rapidement qu'elle s'était allumée. Elle avait le regard semblable à un poisson mort.

" - Et bien, oui je me souviens bien de Caïn... Effectivement ses aptitudes dans la maîtrise de l'air et du feu sont impressionnante, mais je pense que je ne vous apprends rien en vous disant que les élèves doués dans ces deux maîtrises ne se révèlent pas nécessairement être au même niveau dans les autres... "

Elle prit une petite pose, jouant avec une mèche de ses cheveux entre ses doigts. Caïn avait la réputation d'être irrespectueux et ce n'était pas le genre d'élève que Diane affectionnait particulièrement. La plupart du temps, ils étaient arrogants pour pas grand chose, se croyant être les chefs de leur petit monde. Ils ne connaissaient pas grand chose du "monde des grandes personnes".

" - Étant donné que c'est un collègue qui me demande cette faveur, j'accepte bien entendu. Mais il est clair que Caïn n'est, pour tout enseignant, ni un cadeau ni une bénédiction... N'attendez pas moi que je le traite spécialement et il se peut qu'il revienne avec des blessures... Je ne pourrais pas lui apprendre comment se défendre contre la terre et l'eau si je n'en fais pas usage sur lui... Vous comprenez ? "

Elle savait qu'il ne refuserait pas. Quelque chose lui disait, dans le comportement de Drake, qu'il ne voyait pas en Caïn que son petit fils. Il voulait quelque chose d'autres... ce qu'on attendrait d'une arme. Elle plissait une fois de plus les yeux en examinant l'enseignant. Il valait mieux qu'elle soit du côté des gagnants. Elle ignorait ce qu'il pouvait bien se passer mais... il fallait qu'elle mise sur le bon cheval.

Alors qu'elle fronçait les sourcils, montrant son profil à ses visiteurs, le menton entre son index et son pouce et plongée dans ses réflexions, Drake réussit enfin à la surprendre. Un nom retint son attention. "Helmael", bien sûr que ça avait tinté dans son esprit, mais cela l'aurait fait pour tout le monde. Ce clan de vampire était réputé pour être le plus puissant de la région. Elle n'avait jamais eu l'occasion de s'y présenté, ni même de les rencontrer. Diane aurait probablement pu, en une centaine d'année, trouver un moyen de faire leur connaissance, mais elle n'y avait jamais trouvé un intérêt concret.

La véritable question était "pourquoi mentionnait-il ce nom maintenant ?" Il avait prit des risques. Risque qu'il ne tarda pas à manquer de payer. Alors qu'un garde se précipita sur lui, elle réagit au quart de tour : la violence n'était pas autorisée dans son bureau, sauf si c'était elle qui l'exerçait. Elle fit apparaître une sphère de foudre dans sa main qu'elle fit passer entre ses doigts, jouant avec à la vue des gardes. Un sourire menaçant sur les lèvres, elle s'exprima d'une voix blanche.

" - Je vous prierai, messieurs, de ne pas oublier que vous êtes en présence d'une Dame. Je ne vous ai pas forcé à déposer vos armes à l'entrée car j'ai conscience de la situation de mon collègue, mais cela ne vous autorise pas à en faire usage dans mon bureau. Je vous invite donc à patienter jusqu'à la fin de l'entretien et son retour en cellule, ou peu importe vous le stockez, pour décider s'il mérite d'une punition ou non. "

Elle soupira et fit disparaître la boule de foudre aussi vite qu'elle avait apparut. Elle savait pertinemment que Drake n'avait pas besoin de son intervention pour se défendre, mais elle tenait à conserver son autorité dans son bureau.

" - Nous disions donc ? La famille Helmael, c'est exact je n'ai jamais eu de contact avec eux. Nous nous contentions de nous ignorer jusqu'à présent, mais il est vrai que tout le monde n'est pas... vraiment favorable aux vampires dans l'enceinte de l'académie. " Elle soupira. " C'est bien triste, ils devraient savoir qu'il y a des gentils vampires et des méchants... comme pour tout le monde. "

Elle rigola doucement. Elle n'avait jamais dit qu'elle faisait partie des gentilles. Ni des méchants d'ailleurs, mais ça personne ne le savait. Elle se rapprocha doucement de Drake, ne le lâchant pas du regard.

" - Un contact, mh ? Je le rencontrerai avec plaisir, si vous pensez que cela peut m'être plus profitable que ma solitude actuelle. "

Son visage n'était qu'à quelques centimètres de celui du captif. Elle avait les bras croisés dans son dos, bien en évidence des gardes. Elle n'allait certainement pas lui venir en l'aide... dans l'immédiat.


© RenA





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 17:47
Drake ne put s'empêcher d'esquisser un sourire amusé et compréhensif en voyant l'ennui et le désintérêt le plus complet envahir le regard émeraude de la plantureuse jeune femme. C'était un sentiment qu'il partageait quand à nombre de ses étudiants, et plus encore avec nombre de ses éminents collègues, ce qui comprenait autant le professeurs que les conseillers de la Régente puisqu'il l'était encore il y a peu de temps. Il n'était pas mécontent de ne plus avoir à participer à ces entrevues protocolaires où la compétition se centrait sur celui ou celle qui auraient les plus beaux atours et qui arracherait un sourire ou un rire à Astoria. Il n'aurait plus non plus, à essayer d'ouvrir les yeux à cette gamine futile. C'était quasiment des vacances en fait. Mais il devait admettre qu'il aurait préféré les passer autrement qu'attaché. En revanche, il aurait volontiers attacher d'une autre manière la charmante créature sous ses yeux. La manière dont elle jouait avec ses cheveux témoignait à elle seule de l'ennui que lui causait cette conversation.

Toutefois, il avait bien fallut trouver une excuse pour venir et engager les... négociations. Du moins faire comprendre qu'il en avait à la clé. Et il avait pas mal à offrir et de plusieurs manières. Après tout il avait des ressources conséquentes et pas uniquement en terme d'argent, aussi en objets magiques et surtout en contacts. Certes, peu recommandables mais des plus utiles.

Lorsqu'elle le prévint qu'elle ne le traiterait avec aucun égard, Drake ne put réprimer l'étincelle d'intérêt et une pointe de sadisme sans doute qu'il réprima rapidement. Il inclina la tête en digne de déférence.

"Je m'en remets à votre seul jugement. J'admets avoir adopté des méthodes assez semblables aux vôtres, toutefois, Cain vous trouvera sans doute plus douce que moi."

Et finalement, il évoqua le clan Helmael, les paladins réagirent assez vivement et furent rappeler à l'ordre par leur hôtesse. Ce qui suffit à leur faire passer l'envie de jouer avec Drake. Très bien. Et en plus elle avait du caractère et une autorité naturelle... Décidément... Elle avait tout pour lui plaire.
Sans parler du choix de l'élément qui en disait long.

Dame Biela reprit la parole. Il avait visiblement piqué sa curiosité. Un risque énorme mais calculé quoi qu'on en dise. La bouche de Drake se fendit en un sourire contenu.

"Effectivement, vous pourriez trouver en eux l'acceptation totale de votre nature qui pouvait vous manquer en ces lieux."

Elle s'approcha encore de lui. Il pouvait sentir son parfum. Ca avait quelque chose d’enivrant.

"Je suis certain qu'il vous amusera follement, ou à défaut, vous fera voir notre cité et vos options sous un nouveau... jour."

Alors qu'il parlait, il s'était légèrement approché lui aussi jusqu'à presque effleurer ses lèvres ses siennes. En tout cas, il avait rivé ses yeux ocres dans le regard de son homologue dont il ne cherchait même pas à se défaire. Il aurait pu bien sur, mais quel intérêt ? Il s'amusait bien soudainement.

"Vous le trouverez à l'angle qui joint notre manoir et le palais Helmael. A l'heure où la chasse est la plus enivrante."

Si il avait commencé sa phrase en parlant, il terminait en un murmure audible que par elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 9:49



• Entretien avec un captif •



Une petite flamme dans sa vision périphérique attira son attention. C'était celle dans les yeux de Leckard. Elle savait bien qu'il adoptait, comme elle, les méthodes un peu extrêmes d'enseignement. Là où l'éducation douce perdait les plus indisciplinés et faisait perdre plus de temps qu'autre chose, l'éducation strict et un peu... violente, permettait de redresser les plus retors et rendait plus humble. Pas de place pour l'orgueil dans les leçons de Diane.

Il pencha légèrement la tête, réprimant la flamme qui brûlait dans ses yeux et elle ne put se retenir de penser qu'il était bien dommage qu'il était accompagné de garde, ou du moins qu'ils ne se connaissaient pas avant cette situation. Elle sourit aimablement.

" Il va sans dire que je dois être plus douce qu'un prisonnier, sinon je serai probablement à votre place. " Elle désigna les menottes du doigt avec un sourire légèrement moqueur. " Mais j'apprécie votre confiance et j'espère que Cain sera... satisfait de nos séances. "

Sa réaction vis à vis des gardes le contenta. Oui, elle avait fait le bon choix en démontrant son autorité. Il va sans dire que sa condition de vampire ne l'handicapait pas dans sa tâche. Tout les humains étaient... toujours un peu effrayés par eux. Comme une biche aurait peur d'un lion. Un rictus s'étendit sur ses lèvres, dévoilant une rangée de dents blanches.

Alors qu'elle s'approcha, il n'esquissait même pas un geste de recul que ce soit lié à la surprise ou au dégoût. Dans ses yeux, une flamme d'intérêt mêlée à un petit quelque chose se ralluma. Oui, c'était réellement dommage qu'ils soient en compagnie de quatre gardes.

Il s'approcha d'elle quelque peu si bien que leurs lèvres se frôlaient presque. Elle plissa légèrement les yeux, toujours plongés dans son regard à lui. Dans l'arrière champ, elle aperçut les gardes s'agiter un peu. Ils ne savaient pas comment réagir, était-ce interdit ? Quelle était la procédure ? Des bons chienchiens qui attendaient l'ordre de leur maître. Elle se retint de pouffer de rire. Un vampire n'aurait pas pu créer de meilleurs esclaves.

Suite à la phrase chuchoté de Leckard, elle baissa légèrement la tête et se recula légèrement, soit dit-en passant, les gardes se sont immédiatement détendu à ce moment là. Peut être avaient-ils peur qu'elle dévore leur prisonnier sur place.

Drake Leckard n'avait pas réellement blessé son amour propre, mais elle aurait aimé tester ses charmes dans des circonstances qui aurait permis au captif d'y répondre pleinement. Ce qui n'était évidement pas le cas en ce moment même.

" C'est noté. Je verrai à ce moment là. "

Elle s'assit de nouveau sur son bureau. Croisant les jambes, elle admira la scène. Leckard avait l'air un peu ennuyé, ses gardes étaient à la limite de la crise cardiaque. L'un d'eux avait même une veine qui avait commencé à apparaître sur son front. Elle se retint d'exploser de rire tant la situation était ridicule.

" Alors ? Comment se déroule vos cours sans pouvoir utiliser votre magie ? Ce doit être difficile, non ? Je ne m'imagine pas en être privé, ce doit être horrible ! "

Elle souriait à présent, tentant de revenir à un sujet banale pour éviter d'attirer l'attention sur le discussion qui devait être un secret, à en juger par les réactions de son compère.


© RenA






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 16:31
(Milles pardon ma chère pour cette attente.)


En d'autres temps, Drake aurait certainement fort mal pris l'humour de la sulfureuse jeune femme. Toutefois, les années écoulées comme la situation actuelle avait, non pas adoucit son caractère, mais l'avait transformé de sorte qu'aujourd'hui il savait apprécier les traits d'esprit quels qu'ils soient, même ceux qui auraient pu froisser son égo. Après tout, il était vrai qu'il était menotté et elle non. Toutefois elle se méprenait sur une chose ou deux.

"Je crains qu'il ne vous faille fournir bien plus d'efforts que de simples cours, aussi durs soient-ils, pour vous retrouver à ma place."

Il se permit une attitude faussement lasse. Elle ne serait pas dupe, c'était pour la forme, pour le jeu.

"Il vous faudrait au moins fomenter quelques coups d'Etat."

Drake se redressa, un sourire à la fois amusé et énigmatique germant sur ses lèvres.

"Mais vous avez encore de belles années devant vous, donc tout n'est pas perdu."

Drake se souciait peu de savoir si son "protégé" allait apprécier ou pas leurs séances. Tant qu'il parvenait à l'occuper utilement, que ce temps lui profite pour faire croitre ses pouvoirs, ce serait très bien. Quand aux blessures qu'elle pourrait infliger à l'étudiant, disons que tant qu'il restait en vie, elle pouvait ben se servir de lui comme bon lui semblant. Peut-être la limite était-elle l'esclavage. Drake ne pourrait se résoudre à laisser un membre de sa famille, même Cain, devenir rien de moins qu'un animal de compagnie ou un meuble. Pour le reste par contre... Grand bien lui fasse.

L'épisode des gardes étant passé, et les pauvres ne sachant plus où se mettre, Drake et Diane (2D) semblaient deux deux plus ou moins frustrés de ne pas pouvoir jouer davantage avec l'autre. Les circonstances n'étaient pas des plus simples pour ce faire, ce que le chef des Leckard déplorait.

Finalement la demoiselle s'installa de nouveau sur son bureau, croisant les jambes et l'interrogea sur sa manière actuelle de donner ses cours. Quel dommage. Le sujet précédent était des plus attrayants. Drake ne chercha pas à contenir le long soupire qui franchit ses lèvres. Ni à attendrir son regard qui s'était fait las.

"C'est... Compliqué. La simple théorie ne suffit pas à comprendre l'essence d'un art magique quel qu'il soit. Il faut l'appréhender, le ressentir, l'utiliser. Sentir la spécification de la magie parcourir chaque parcelle de son être et voir son pouvoir croitre. Sans tout cela, mes mots sont vides. D'après moi."

Un brin de malice éclaira son regard.

"Fort heureusement, il y a toujours moyen d'utiliser la magie de manière détournée."

Les gardes se tendirent à nouveau mais n'intervinrent pas. Il faut dire qu'ils savaient exactement de quoi Drake parlait puisqu'ils étaient aussi présents pendant ses cours, pour le plus grand malheur de Drake.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 22:16



• Entretien avec un captif •



Elle rigola doucement, se couvrant légèrement la bouche avec le bout de ses doigts. Drake avait un humour fort agréable. Faisant peu de cas des gardes, il n'hésitait pas à blaguer sur ses coups d'états. Elle dévisagea tranquillement les soldats qui ne savaient pas trop comment réagir. "Ce n'était que des paroles" penseront-ils surement, après tout que pouvait-il faire, ses pouvoirs réprimés ?

" Un coup d'état, mh ? Je ne pense pas tenter ma chance c'est beaucoup trop... risqué ? Je n'aime pas parié sur le mauvais cheval, vous voyez."

Elle le regarda d'un air entendu. Elle savait très bien, ou du moins, commençait à comprendre ce qu'il attendait de sa personne. Faire le lien avec sa cellule "rebelle", organiser sa libération... quelque chose dans le genre en tout cas.

Des mots vident de sens... Elle comprenait ce qu'il voulait dire. Comment apprendre à quelqu'un l'art aussi abstrait qu'était la magie sans faire de démonstration ? C'était impossible. De plus, chacun utilisait la magie comme une seconde nature, sans refaire les gestes, les incantations etc, c'était compliqué de réussir à décortiquer pour des élèves. Il devait probablement travailler à la mémoire.

" Je n'ai pas envie de vous retenir plus que cela, mais je vous avoue que vous avez attiré mon attention. Qu'entendez-vous par des moyens détournés ? "

Elle se pencha légèrement sur son bureau, entièrement captivé par l'enseignant. Elle fixait ses lèvres, guettant la prochaine parole qu'il prononcerait.


© RenA






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 17:28
Décidément la demoiselle était des plus enjôleuse, ce que Drake appréciait tout particulièrement. Après tout derrière ses airs austères c'était une personne d'un humour certain. Un peu cynique sans doute, un humour un peu noir mais qu'à cela ne tienne, il savait s'amuser. Aux dépends des autres. Et la douce vampire qu'il avait devant lui avait le don de lui rappeler sa propre personne, quoi qu'en bien plus prudente. Mais tout venait à point à qui sait attendre, ou à qui sait provoquer. Et le vieil homme savait provoquer c'était indéniable.

A la réplique du professeur de magie élémentaire, l'homme sourit malicieusement. Il comprenait tout à fait, mais à jouer petit sans arrêt on ne gagnait jamais gros.

"Ce n'est pas seulement sur l'étalon que l'on mise mais aussi sur l'écurie et son cavalier."

En d'autres termes, sur la lignée des Leckard qui avait certes mauvais caractère mais qui était riche, puissante et pas uniquement magiquement parlant puisqu'elle avait tout de même un clan avec lesquels ils étaient alliés. Quand au cavalier, elle comprendrait bien ce qu'elle voudrait. Il ne doutait pas qu'elle aurait saisie l'idée générale. Elle n'avait pas à choisir entre l'actuelle régente et son prétendant mais entre une représentante des De Rayem et le chef des Leckard.

Il franchit les quelques pas qui les séparaient l'un de l'autre et leva doucement la main pour venir frôler la joue de la splendide créature devant lui. Les gardes bien que stressés et visiblement à cran ne bougèrent pas d'un pouce bien qu'une certaine tension soit palpable, ce qui ajoutait encore davantage à l'amusement de Drake. Tout en campant son regard doré dans celui de Diane il reprit avec une sorte de tendresse.

"Vous devriez savoir que nul ne doit juger d'après les apparences. Et encore moins dans une situation aussi complexe."

Finalement, il se détourna, traversa la salle tendit qu'elle parlait de son "protégé" pour se rendre à une fenêtre par laquelle il scruta l'extérieur qu'il voyait nettement moins ces temps-ci. A sa question, le maître de magie spirituelle délaissa la vue qu'il avait sur le parc pour contempler le prédateur assis sur le bureau.

"Loin de moi l'idée de vous couper l'herbe sous le pied mais je garderai certains de mes secrets. Pour le reste, ça se résume en quelques mots : objets magiques pré-chargés. Ils m'aident pour mes cours."

Son ton laissait pourtant vaguement imaginer qu'ils ne lui servaient pas qu'à ça. Il s'agissait d'objets magiques en général de faible puissance mais ce n'était pas vrai pour tous, déjà chargés en magie et que toute personne lambda pouvait donc utiliser à sa guise jusqu'à décharge complète de l'objet. Drake en possédaient plusieurs, en avaient créé et personnellement chargés certains. Il en avait mit dans pas mal d'endroits qu'il fréquentaient. Ils étaient dissimulés à la vue mais accessibles pour qui connaitrait leur existence et leur position. C'était une assurance de pouvoir se défendre un minimum si il venait à être privé de magie. Vu ses agissements et ses prétentions sur les trône, il paraissait invraisemblable que nul n'entame pas de procédure contre lui un jour ou l'autre. Et dans ce cas, soit l'un des protagonistes mourrait, peut-être même lui même si c'était peu probable. Soit il serait enfermé un temps au moins et évidemment privé de ses pouvoirs comme c'était la coutume pour tout opposant trop véhément ou tout archimage trop dangereux. Il cumulait un peu les deux.

Considérant depuis longtemps ses options, il avait pris les devants de bien des manières : en créant des alliances avec des individuels ou avec leurs familles, ou leurs clans. En créant, achetant, ou volant, des artéfacts et objets magiques en tout genre. En créant lui-même quelques échappatoires ou moyens de parvenir à ses fins au moment où il était censé être vulnérable. Drake en bon Leckard qu'il était avait passé une partie de sa vie à se préparer pour le jour où le plan pour qu'il accède au pouvoir se mettrait en branle. Et c'était arrivé.

Entre les disparitions, les morts et l'invasion plus ou moins ratée des démons, tout cela avait fini par révéler au grand jour que le pouvoir était faible et que c'était le moment d'en changer. Il avait donc commencer à agir bien plus ouvertement. Quand à son emprisonnement, c'était calculé. Il n'avait pas pensé que ça arriverait aussi tôt. Mais ça avait eu l'effet qu'une partie de la populace se joigne à sa cause. C'était amusant de constater qu'une partie du peuple lui-même lui servait en fait de bouclier. Astoria par peur d'une guerre civile avait certes privé Drake de ses pouvoirs, mais ne pouvait le mettre à mort. Et plus elle tardait, moins elle serait crédible. Qu'il s'échappe ou soit libéré, Drake n'aurait ensuite aucun mal à agir. C'était donc maintenant à Diane d'évaluer la situation et de prendre sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 11:40



• Entretien avec un captif •



Intérieurement elle pesta contre les gardes. Les voir s'agiter au moindre mot la rendait plus nerveuse que d'habitude. Elle poussa un long soupir, montra délibérément son agacement. Son regard passait des gardes à leur prisonnier alors qu'elle se retenait de les chasser d'un revers de main. Elle réprima un sourire quand la "jeune" vampire se demanda si Leckard avait le droit à une visite conjugale par mois. Diane se rappellerait plus tard s'être demandé s'il existait au moins une Dame Leckard qui pleurait l'emprisonnement et la mise à mort prochaine de son époux... si Diane refusait de l'aider.

Elle sentait qu'elle serait forcé à choisir rapidement un camp. Était-ce donc impossible de rester assise derrière son bureau en attendant que la guerre se fasse d'elle-même ? D'un côté, la famille des De Rayem qui soutenait Astoria et la maintenait au pouvoir... de l'autre la famille des Leckard dont le chef se battait pour renverser la régente actuelle. Diane n'était pas plus que ça prédisposée à la politique et elle n'était pas du tout envieuse des dirigeants et de la vie bien loin d'être tranquille qu'ils menaient. Peut être était-ce pour ça qu'ils cherchaient à s'en faire une alliée bien qu'elle n'ait aucune richesse particulière ni aucune famille dont ils chercheraient le soutient : parce qu'elle représentait un pion facile à disposer et qu'elle ne chercherait pas à prendre leur place. Elle ne savait pas encore si elle devait se sentir vexée ou flattée. Ceci dit, Astoria n'était pas encore venu lui demander de l'aide.

Elle fut tiré de ses pensées quand Leckard posa doucement la main sur sa joue. Si elle n'avait pas autant le contrôle de soi, elle aurait probablement sursauté. A la place, elle haussa légèrement un sourcil en souriant. Elle posa délicatement sa main sur son bras, légèrement frustrée que les contacts ne pouvaient guère aller plus loin. Elle se passa lentement la langue sur la lèvre supérieur, vain mouvement pour contrôler ses pulsions. Elle s'éclaircit la gorge et papillonna légèrement des yeux, cherchant à retrouver son sang froid habituel.

" Je ne juge jamais personne sur leurs apparences... je les juge sur leur capacité à m'attirer ou non des problèmes. Sans vouloir vous vexer, vous me semblez être un sacré nid à problème Sir Leckard. "

Quand il se détourna d'elle, Diane en profita pour relâcher ses muscles. Elle ne se rendit compte qu'à ce moment là à quel point elle était tendue. Elle posa la main sur sa poitrine et calma doucement sa respiration. Fermant les yeux, elle prit quelques secondes supplémentaires pour se calmer. En les rouvrant, elle en profita pour fusiller les gardes du regard. Ils n'avaient pas intérêt à ouvrir la bouche sur ce qu'ils venaient de voir.

Puis un éclair lui traversa l'esprit. Si les gardes devaient garder un oeil en permanence Leckard, est-ce que ça vaut aussi pendant les visites conjugales ? Cela ne la gênait pas d'avoir un publique mais... elle secoua la tête et frissonna légèrement. Ce n'était pas le moment d'avoir des pensées dignes d'une adolescente de quinze ans.

" Je comprends, tout les enseignants ont leur petit... secret quant à leur méthode de travail. C'est pour cette raison que tout le monde n'est pas professeur d'ailleurs. Peut-être aussi parce qu'ils manquent à certain le don de la magie, mais c'est une autre histoire, n'est-ce pas ? "

Elle croisa les bras et continua de faire face aux gardes, tournant donc le dos à Leckard. Elle ne pouvait pas évaluer son expression, ce qui la dérangeait plus ou moins. Diane savait que si elle refusait de se joindre à eux et qu'ils gagnaient, elle serait probablement du côté des futurs condamnées à mort. Peut être ? L'intrigue politique était beaucoup trop compliquée pour son cerveau totalement désintéressé des magouilles de ce milieu. De plus, elle avait consacrée toutes ces années à essayer de découvrir son "créateur", celui qui lui avait donné son nom. Elle n'avait donc eu que peu de temps pour s'intéresser au subtilité du monde de Leckard.

" Ne vous y trompez pas Drake, je vais parier un jour ou l'autre.
J'ai juste besoin d'y réfléchir, les deux chevaux en question ont leurs avantages... et leurs inconvénients.
"

Elle avait parlé ouvertement devant les gardes. Ils pourraient rapporter ça à qui ils voudraient, elle ne pouvait pas se faire emprisonner pour des suspicions. Son rôle d'enseignante lui donner plus de protection qu'elle n'avait pu en espérer. Il y avait plus de chance qu'Astoria vienne tenter de la rallié à sa cause. Elle doutait que la conversation fusse plus intéressante que celle qu'elle avait avec le chef des Leckard.


© RenA






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 0:09
Si Drake ne connaissait pas autant les vampires il aurait pu croire qu'il avait réussi à la surprendre. Ce qui aurait été une bonne chose. C'était toujours agréable pour un homme de voir une demoiselle perdre ses moyens. Et encore plus pendant une négociation comme c'était ici le cas. Mais pas seulement, il aurait volontiers inviter la Dame à savourer d'autres plaisir que celui de la conversation. Le délicat contact de sa main sur son bras était des plus plaisants et il ne le rompit qu'à contre cœur. Après tout, en négociation comme en séduction il fallait savoir doser.

L'érudite n'avait pas tort quand à la propension qu'il avait à attirer des problèmes à ses proches. Mais il ne le percevait pas de cette manière. Cain attirait des ennuis à ses contacts, mais pas Drake. Lui nouait des alliances qui fonctionnaient bien et dans les deux sens. Tout était mesuré, planifié, calculé. Y compris en ce qui concernait les risques que ses alliés prenaient. Si certains ne vivaient que pour le goût du risque et n’hésitaient donc pas à mettre leur vie en jeu pour honorer ou préserver une alliance, ce n'était pas tout le monde. Hélas c'était même rare. Mais il avait confiance en sa capacité à trouver un compromis acceptable pour eux deux. Il ne demandait pas grand chose après tout. Juste qu'on prévienne le clan Helmael.

Le patriarche de la famille Leckard laissa son regard retomber sur Diane, vers laquelle il était naturellement incliné. Avec un demi-sourire et le regard pétillant, il reprit de son ton calme habituel quoi que plus doux qu'à l'accoutumée.

"J'admets que mes critiques du trône n'ont pas été des mieux perçues par celui-ci. Toutefois, un perdant aurait déjà eu la corde au cou ou la gorge tranchée. Je vous laisse en déduire ce qu'il faut."

Elle était bien assez intelligente pour voir et comprendre d'elle-même qu'Astoria avait laissé passer sa chance en ne l'exécutant pas dès arrestation. Alrost l'aurait sans doute fait mais pas devant le regard par trop naïf de cette sainte-nitouche. Quoi qu'il en soit, il remercierait Cain comme il le devrait à sa sortie puisque c'était plus ou moins à cause de son irascible petit-fils qu'il se retrouvait là. Mais il sortirait, c'était pour lui une évidence.

Le vieil homme lui laissa le monopole de la parole un petit temps, se contentant d'acquiescer à sa première assertion. Évidemment, peu de personnes pouvaient prétendre au rang de professeurs et c'était très bien ainsi.

Finalement, elle lui tourna le dos quelques secondes. Drake se permit de détailler ses courbes jusqu'à ce qu'elle reprenne la parole. Le professeur de magie spirituelle n'était pas dupe. Elle restait ouverte à toute proposition, qu'elle vienne de lui comme de la blanche Régente. Les gardes avaient finalement joué leur rôle à la perfection en dissuadant l'être de la nuit de prendre parti. Déplorable mais prévisible, dans une certaine mesure. Toutefois, il pensait avoir assez piquer sa curiosité pour, non pas qu'elle combatte pour lui, mais qu'au moins elle aille rencontrer le vampire Hedryan, du clan Helmael. Ce serait pour lui le coup de pouce suffisant.

"La neutralité vous sied à merveilles selon moi." Lâcha-t-il d'un ton qui laissait penser qu'il préférait de loin qu'elle reste neutre plutôt qu'elle prenne la mauvaise décision.

Et si elle décidait de se rallier à Astoria malgré tout ? Il aviserait alors.
Décidant qu'il était plus que temps de retourner à ses cours, ou à sa cellule, vu que ce n'était pas lui qui gérait son emploi du temps, il finit par s'approche de nouveau de Diane, la contournant pour l'avoir face à lui.

"Je n'ai que trop abusé de votre temps et ne saurai assez vous remercier de m'avoir reçu."

Il lui adressa un signe de tête courtois suivi d'un délicat baise main. En se redressant, il campa une seconde son regard doré dans celui de la Dame.

"J'aurai plaisir à vous revoir dans de meilleures circonstances."

Oui, il sortirait vite. Il avait beau être dépourvu de magie, il avait assez d'instinct et était assez intelligent pour savoir quand le vent s’apprêtait à changer.

Un des gardes avait déjà ouvert la porte pour vérifier que personne ne les attendait à la sortie alors que les autres s'étaient de nouveau placés autours de l'ancien conseiller de la régente, l'encadrant parfaitement. Dignement et sans se départir de son air satisfait, il consentit à les suivre et sortit de l'antre du vampire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diane Biela
Directrice de Méridius et professeur de magie élémentaire - Mage 2nd ordre
Age du personnage : Plusieurs centaines d'années
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoir raciaux
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Aoû - 11:20



• Entretien avec un captif •



Diane avait toujours ce sourire poli et légèrement mystérieux fixer sur son visage. Cela lui permettait en premier lieu de cacher ses intentions et en second... de ne pas exploser de rire. Le trône avait mal pris ses critiques ? C'était peu dire. Elle posa un doigt sur sa lèvre, réflechissant à la suite de la déclaration de Leckard. Elle n'avait pas pensé à ça avant. Les mutins, généralement, étaient pendu ou décapité haut et court après un court laps de temps pour éviter de fomenter une nouvelle rébellion. Pourquoi Leckard était encore en vie dans ce cas. Elle plissa légèrement les yeux avant de les écarquiller. Un éclair de lucidité traversa son regard et elle adressa un sourire entendu à son collègue.


" Je suis pressée de voir... l'aboutissement de votre projet. Vous m'avez rendu curieuse, reste à voir si cette... "mission" suivra le fil de votre imagination, ou si un grain de sable se coincera dans le rouage. "

Quand il se pencha vers elle pour lui offrir le baisement, elle sentit un léger frisson lui remonter le long du bras pour venir lui parcourir le dos. Son sourire se crispa un peu, frustrée de devoir s'arrêter là une fois de plus. Elle lui adressa un vague hochement de tête en guise de salutation et regarda le dos du "patriarche" des Leckard s'éloigner.

Une fois la porte refermer, elle soupira. En regardant l'heure, elle se rendit compte qu'elle venait de rater un cours qu'elle devait donner. Elle s'immobilisa quelques secondes avant de hausser les épaules. Entre recevoir un confrère et donner un cours, la priorité était clair. Elle retira à nouveau tout ses vêtements et s'étira en lâchant un long gémissement. Voilà une journée qui avait été remplies de surprise.



© RenA






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Far from perfect, she's just a wretch
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LOCAUX DES MEMBRES DU PERSONNEL-
Sauter vers: