:: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: "La déroute du Rhum" - Taverne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Taverne est réouverte ?!?

avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 19:01
« LA TAVERNE EST REOUVERTE ?!? »

Une voix tremblante – 25 ans de ravages par la bibine sur un cerveau d’humain plus très frais  - m’interpelle du dehors. Je lève la tête et j’aperçois « Gultrud » :

« J’m’appelle Gultrud - si j’ai bien compris son nom, bredouillé plus que parlé – et vous, qui vous-z-êtes, hein ? Le nouveau tôlier ? »

A son allure et sa trogne écarlate, j’en déduis que Gultrud fut l’un des meilleurs clients de mon prédécesseur, à condition qu’il ait eu les moyens de sa passion pour le pinard. Dans le cas contraire, Gultrud était l’un de ces piliers de bars qui vous offrent à la fois une pub terrible dans les ruelles de la ville (quand ils ne sont pas trop bourrés), et en même temps l’ardoise du siècle… Faut juste trouver le bon dosage  Mr. Green

Gultrud me regardait avec ce regard humide du clébard qui ne sait pas trop s’il doit franchir le seuil de la porte, et vous lècher les pognes tant il est content de retrouver son foyer préféré, ou bien fuir devant un inconnu à la mine sombre, peut-être synonyme de coups et de souffrances…
Je lui fais signe d’approcher.


« Entre, mon brave ! Je réouvre aujourd’hui « la Déroute du Rhum ! Tu veux un petit verre pour te remettre de tes émotions ? C’est offert par le patron.

Le patron ? Mais il est pas là ! T’es qui d’abord ?

Le patron. Le NOUVEAU patron. L’autre s’est volatilisé. Comme le commerce ne tournait plus, et qu’une taverne fermée est à la longue une source de risques de troubles à l’ordre public – après tout c’est le meilleur endroit pour canaliser et regrouper en un seul lieu les débordements des assoiffés comme les énervements des excités -, la municipalité m’a proposé de reprendre la gérance.

En plus, coup de bol : je m’y connais en Picrates, Rhums, et autres Liqueurs elfiques interdites… 25 ans sur toutes les mers du globe m’ont permis de goûter – et vomir - tout ce que notre Monde a pu produire titrant au moins 12% d’alcool… Bref comme tu me vois là, j’étais l’homme de la situation !

Et toi, à part picoler, tu fais quoi dans la vie ?


Bin, j’ai travaillé pas mal d’années à l’Académie…

L’Académie ?

Ouais : l’Académie de Magie. Une chouette place. J’avais du boulot, je gagnais bien ma vie. Entretenir les portes et fenêtres. Petites réparations par-ci par-là. Le ménage aussi un peu, mais ça c’était pas mon fort. Ca se passait bien, jusqu’à ce que j’ai des problèmes…

Des problèmes ? Quel genre ?

Bin… J’ai piqué quelques trucs, dents de licornes, oeils de serpentaires, etc… Des bricoles, mais ça se revend bien en ville. Et ça paye le picrate. Et je me suis fais choper aussi à renter à l’improviste dans le vestiaire des jeunes filles elfes  Shocked Celles qui font les danses avec les pompons de toutes les couleurs… Elles sont jamais très habillées, mais là forcément, c’était mieux. Bref je me suis fais choper, cassé la gueule par Aldaril Eressar – un Elfe important -… et finalement ils m’ont viré comme un p…n de gobelin ! J’ai vraiment la haine contre tous ces fumiers de l’Académie. Toutes ces années de bons et loyaux services, et crac, pas un pour lever le petit doigt à la première petite incartade…

Ouais enfin, si je t’écoute, c’était pas la première.

Mouais. Mais c’est pas une raison ! Je les HAIS !!!! Allez, verse moi un aut’verre, st’teu plait ! »

Hum. Super. Premier client, et il faut que je ramasse le pervers de l’école. Un pochetron de surcroît. Bon ça, vu mon commerce, c’est pas forcément une mauvaise chose. Sauf s’il a pas un rond devant lui, le pochetron. Faudrait que je me renseigne……  What the fuck ?!?

Au pire, je pourrai toujours l’envoyer fureter pour moi, contre un verre ou deux, voire mieux : me servir de modèle de métamorphose pour me balader en ville, car qui fait attention aux clodos ? Oui, bonne idée ça : je le défonce à l’alcool de frelons, et « devient » lui le temps d’une balade incognito…

L’idée est séduisante… pendant 2 secondes. Puis j’ai la nausée rien qu’à la perspective de puer le vomi comme ce pervers… Pourvu que j’ai rapidement d’autres clients moins dégueu que cette crevure !


à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 20:14
Une taverne rouvrait et les gens y affluaient, ce qui était plutôt normal pour une ville comme Targatt. Les petits curieux restaient une heure et s'en allaient, les autres se pochtronaient et les derniers buvaient en... observant. Est ce que ça ferait un bon endroit pour une autre forme de négoce ? Ce serait à déterminer mais d'après certains échanges de regard entre les tables, même éloignées, les informations de l'économie souterraines circuleraient forcément ici aussi. Sans doute même mieux ici que dans les rues. Le couvre-feu n'aidait pas les affaires il fallait dire, sans parler des patrouilles qui étaient malheureusement à esquiver plus souvent qu'avant. Le nombre de protecteurs avaient triplé. A croire qu'ils se reproduisaient entre eux.

Il ne restait plus qu'à savoir si le patron serait un chieur ou si il se plierait de bonne grâce aux dessous de table qu'on lui filerait pour qu'il ferme les yeux. Si personne n'avait encore commencé à lui faire des avances de ce genre ça ne tarderait pas.

Quant à Hedryan, il faisait parti des observateurs les plus assidus et aussi les plus patients. Assis à une table du fond, il avait une vue parfaite sur tout le reste de la taverne, des entrées, sorties mais aussi des gens intéressants. C'est-à-dire ceux qui étaient là pour des raisons similaires à lui. Le business. Le sien sortait peut-être un peu du lot. Il y a deux gangs de voleurs qui étaient prêts à se rentrer dedans et quelques types qui souriaient à la simple évocation du sang qui coulerait sans doute bientôt. Il y avait un moyen très simple pour savoir qui était quoi. Foutre la merde et voir comment chacun réagissait, y comprit le patron évidemment.

Profitant qu'un type de la table la plus proche de lui tombe à moitié devant lui sous l'effet de la boisson, Hedryan l'aida de bonne grâce à se relever, profitant de la manœuvre pour l'hypnotiser discrètement et lui murmurer quelques mots ce à quoi l'homme ri un peu avant de repartir en titubant. L'alcoolo traversa la salle pour aller se planter devant les 3 voleurs à l'autre bout. Avec un grand sourire, il chopa une chope (oui oui ça se dit) de l'un d'entre eux qu'il descendit d'un trait avant d'exploser le machin vide sur le crâne du plus proche qui rebondit sur la table avant de tomber de sa chaise.Il avait été étalé net. Pitoyable. Personne ne leur avait dit de faire attention aux pochtrons ? L'un d'entre eux au moins aura sans doute retenu la leçon. Quand il se réveillerait. Sauf si le coup avait été trop fort...

Le pote de la loque qui gisait au sol saisit le "client" par le col lui gueulant un truc incohérent. Allé, encore un qui savait à peine parler le basique. Quelle plaie. Bref, il avait beuglé un truc mais l'alcoolo devait avoir comprit puisqu'il pointa du doigt la table de l'autre groupe de voleurs qui depuis le début avaient été des plus amusés par la scène. Ils l'étaient bien moins maintenant qu'un inconnu les désignait comme étant ses propres potes.

Hedryan sourit à demi en avalant un longue goulée. Voilà, ça commençait.

Ni une ni deux, le type étala l'alcoolo d'un coup de poing plutôt bien placé compte tenu des grammes de biture ingérée au préalable et se jeta sur les autres, suivi par son seul autre pote. La baston commença et dégénéra rapidement comme il fallait s'y attendre en bagarre générale. Ou presque, Hedryan restait sagement dans son coin. Les vainqueurs parmi les voleurs feraient de bons informateurs. Son attention se reporta sur le tavernier, impatient de voir comment il allait gérer le bordel.

Pour autant, une baston dans une taverne le premier soir, c'était sur que la majorité de ceux qui y prenaient part reviendraient ici tous les soirs. Ca créait des liens avec le lieu c'était certain. Une dent tombée par là, une giclée de sang par là. Ouais, c'était festif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisana Scyphozoa
Professeur de métamorphose - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 28
Race : Métamorphe
Pouvoirs : Métamorphose, Baiser foudroyant
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 20:38



Après la bataille qui avait fait rage Lisana avait besoin de se faire le point sur ce qui s'était passé. La jeune femme avait décidé de partir se promener en ville, rien ne valait la marche pour réfléchir. Elle a parcouru les ruelles de la citée pendant quelques minutes quand son regard fut attiré par l'enseigne d'une taverne. Ce n'était pas la première fois que Lisana voyait ce commerce, mais c'était la première fois qu'il était ouvert. Piquée par la curiosité, la métamorphe se dirigea d'un pas sur vers la taverne. Elle poussa les battants de la porte et rentra. Elle resta quelques instants sur place, observant de ses yeux carmins, son nouvel environnement. Le lieu semblait plutôt accueillant. Malgré l'ouverture récente de l'endroit, il commençait déjà à y avoir du monde. La jeune femme chercha le patron du bar et déduit que celui qui servait des chopes devait être cette personne. Il avait le corps marqué par les éléments. La métamorphe reconnue entre mille l'élément qui avait marqué cet homme. C'était celui dont elle tire ses origines et une partie de son pouvoir, l'eau. C'est ce qui intéressa Lisana pour beaucoup, ça n'aurait rien signifié. Mais pour elle qui avait vu le jour dans un village de pêcheur, ça signifiait beaucoup. Qui sait peut-être que cet homme a pu entendre des rumeurs sur un vampire utilisant la métamorphose sur les créatures aquatiques pour se venger des mortels qui l'ont déçu.

D'un pas gracieux faisant flotter sa robe violette, Lisana s'avança vers le patron. Elle s’assit sur un tabouret attenant au bar, observant encore quelques instants le patron essayant de déterminer son caractère et s'il pouvait être digne de confiance. Avisant qu'il était malpoli de rester là sans rien commander, la métamorphe s'adressa au tenancier :

"Un verre de vin rouge, s'il vous plait."

Mais à peine eut-elle le temps de finir sa phrase qu'une bagarre éclata entre deux groupes de personnes un peu trop alcoolisées. Lisana ne souhaitait pas se mêler de cet affrontement qui n'avait surement aucun lieu d'être. De plus, elle était professeure à l'académie, elle ne pouvait pas se permettre de se battre sans raison et encore moins dans une taverne. De ses yeux rouges, elle regarda les autres clients de la taverne, certains semblaient amusés voir impatients de voir une bagarre. Parmi eux se trouvait un être qui dénotait presque tout autant que Lisana au milieu de cette foule d'alcoolique, surement un curieux venu pour voir à quoi ressembler l'endroit. Il était plutôt grand et ses cheveux étaient de jais. On aurait pu le prendre pour un vampire, mais malgré sa haine pour ses créatures Lisana ne jugeait pas la nature de chaque être sur son apparence. Elle savait très bien qu'elle même pouvait être prise pour une vampire à cause de ses yeux carmins.

La métamorphe retourna à la contemplation de la taverne et du bar, espérant pouvoir quand même boire son verre et obtenir quelques informations auprès du parton.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 21:29
Et merde ! Même pas le temps de servir cette intriguante femme qu'il rencontrait pour la première fois, et qui pourtant lui semblait familière. Etrange. Mais voilà que la pendaison de crémaillère risquait de se transformer en pendaison tout court... Certes une bonne bagarre ça créait de l'animation, une bonne rigolade qui se finirait en tournée générale. Ou pas. Suffit qu'un type sorte une lame. Qu'un autre reste sur le carreau, et l'endroit "sympa, un peu animé mais sympa" devient carrément infréquentable : un coup à vous attirer tous les gardes du Protectorat du coin, et de fait à vous ruiner une réputation de troquet où l'on peut faire toutes les affaires en parfaite "tranquillité pénale"...
Les malfaisants ont de ces timidités parfois !


Bref, je me dois d'agir -vite - avant qu'ils me fichent le mobilier en morceaux, et ne rameutent la garde, ces crétins.

Je n'avais rien vu venir, mais c'était bizarre. Bien senti un truc dans l'air à un moment donné. Mais fugace. Et puis les clodos se sont foutus sur la gueule. Je réfléchirai à tout cela plus tard, pour le moment, c'est l'instant "bourre-pifs" !!!
J'attrape le premier qui passe à portée, dans le tas, et lui balance mon poing sur le nez. Ça croustille, puis ça gicle. Un bel éclatement de groin ! Le gars qui le tenait par le col en reste pantois. Un bon coup de tête l'envoie s'écraser sur une chaise, sonné mais pas encore calmé.

D'un coup d'oeil j'en compte 3 autres déjà au sol, le nez dans leur morve ensanglantée, mais ça en laisse 7 encore opérationnels.
Je saisis alors les 2 débiles qui avaient lancé les hostilités  (c'est jamais ceux là qui s'assoment en premier), en invoquant un petit sort de renforcement qui me permet de les "fracasser" l'un contre l'autre. Aussitôt leurs copains se figent, se demandant comment réagir. Je lance en éclatant de rire (pourvu qu'ils soient trop bourrés pour ne pas détecter le rire le plus forcé de ce côté du Monde)


bon les gars, assez rigolé ! Vous allez finir par péter toutes mes chaises, et alors où c'est que vous poserez vot'cul demain, hein ?
Bon ramassez vos camarades de jeu, et buvons un coup pour fêter cette réouverture animée !


Les 3 plus amochés allaient avoir du mal à venir jusqu'au bar mais peu importait : ils n'existaient plus vraiment aux yeux de mes soiffards. Au fond de la salle, immobile depuis le début de la scène, ce grand type bizarre me fixe de son regard... tiens, je ne parviens pas à le distinguer son regard... hostile ou amical ?....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 22:04
Hé bien, on pouvait dire qu'il cognait dur le tavernier. Au moins avait-il assez de "poigne" pour réduire au silence le tas de voleurs et de clodos qui ferait sa clientèle. C'était déjà ça. Ils étaient finalement tous plus ou moins calmés. Ca s'était fini plus vite que prévu mais c'était suffisant. Pour Hedryan il n'y en avait pas un qui valait le coup. A part peut-être la femme qui était entrée peu avant et le proprio. D'ailleurs, elle n'avait pas bougé d'un pouce durant tout l'évènement. Tsss. Ca n'allait pas du tout. Au moins le patron avait donné le change.

D'un trait, Hedryan finit sa chope et se redressa. Un être tout ce qu'il y avait de plus normal en apparence. En taille et carrure comme pour le reste. Cheveux noirs, yeux marrons. Rien de bien intéressant. Quant à ses vêtements...banals, classiques au premier abord mais un connaisseur aurait remarqué sans trop de mal que l'étoffe était de trop bonne qualité pour un simple pochtron. Un léger sourire aux lèvres, il traversa la salle, sortant de son coin d'ombre pour rejoindre la seule à peu près digne d'intérêt, le chef étant occupé à essayer de jeter les ordures.

"Ce n'est pas bien de ne pas participer quand on lance un jeu collectif vous savez."

Lui lança-t-il à la volée en se demandant à quelle espèce appartenait la jeune femme. Les yex rouges lui rappelait sans mal ceux de son espèce mais elle n'appartenait pas au clan. Or, les vampires des autres lignées, d'autres nids étaient assez mal tolérés par les frères d'Ainval qui s'arrangeaient toujours pour les faire crâmer. Littéralement. Au soleil. Dans une zone d'anti magie. Ca faisait un bon rôti et ça rappelait à tous pourquoi le clan était un des plus puissants existants. Toutefois, ça aurait été dommage de se séparer d'une aussi charmante créature. A moins d'en faire une docile petite esclave. Son apparence était un peu étrange mais il était sur de trouver un acquéreur assez rapidement. Enfin, tout dépendait de son espèce. Laissant là ses idées en attendant d'avoir plus d'informations sur elle, Hedryan jeta un coup d’œil au tenancier.

"Au moins certains savent s'amuser. Et je ne parle pas des cloches qui ont été sonnées."

Sortant sa bourse, il la délesta de quelques pièces d'or. Bien assez pour réparer les dégâts et un peu plus histoire de piquer son intérêt au vif.

"Pour les dégâts. Je suis l'instigateur du jeu." Finit-il par avouer d'un air plutôt fier.

Il risquait de s'énerver. Mais ce serait stupide de sa part si, en bon commerçant, ce qui l’intéressait était ce qui brillait et valait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 22:55
Bien joué, le combat de clodos... Si j'avais su j'aurais pris des paris, on aurait pu se faire un peu d'argent, en plus de ce bon moment de fraternité virile...

Merci pour ton or, en tout cas : y a bien trop pour les chaises brisées, mais j'imagine que c'est un cadeau pour la crémaillère, et aussi peut-être un gage de volonté d'instaurer un climat plus propice aux affaires qu'à la castagne ? Je vous offre une pinte, et peut-être me raconterez-vous ce que signifiait ce petit "jeu" de bienvenue... Apparemment vous n'êtes pas en charge de l'office du tourisme. Plutôt dans le commerce ? Du genre interlope peut-être ?
(ses yeux se plissèrent, tentant de lire dans les pensées de son interlocuteur... Mais face à un vampire, c'est compliqué...)

Mais pardon, je vous oubliais belle demoiselle : toujours envie d'un verre de vin ? Je vous l'offre, si vous me dites ce qu'une jeune femme qui n'a ni l'allure d'une catin ni l'haleine d'une alcoolo fait dans un endroit tel que mon établissement. Mon charme sans doute ? Ou alors vous êtes collectionneuse de dents fraîchement pétées et vous vous êtes dit en passant devant : c'est là qu'il faut être ce soir ? (Il éclata d'un grand rire)

Comment vous appelez vous ? Moi, c'est Ker Sauzon. L'amiral pour mes amis ; l'animal pour mes ennemis ! (Mouhahahaha)

Et d'un geste il tendit sa grosse paluche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisana Scyphozoa
Professeur de métamorphose - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 28
Race : Métamorphe
Pouvoirs : Métamorphose, Baiser foudroyant
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 20:19



La bagarre s'était terminé plutôt rapidement. Le tavernier avait juste eu à intervenir. Il avait réussi à s'imposer ainsi que le calme. Néanmoins, ses manières étaient plutôt rustres. Elles collaient plutôt bien au physique du personnage.

Le jeune homme qu'avait remarqué Lisana se rapprocha d'elle et tenta d'engager la conversation avec elle en lui lançant une pique. S'il espérait se faire apprécier s'était raté, sa remarque faisait clairement comprendre qu'il aimait une sorte de pervers aimant regarder les autres souffrir ou du moins se battre. Elle le dévisagea quelques minutes, mais elle neprit pas la peine de lui répondre. Elle ne préférait pas perdre son temps avec ce genre d'être.

Le tavernier discuta quelques temps avec lui avant de s'adresser à Lisana. Ce dernier lui proposa de lui offrir son verre en échange de quelques explications sur sa présence en ces lieux. La vie difficile durant l'enfance avait appris à la métamorphe à ne pas refuser un présent. Néanmoins, elle était consciente que l'homme était un inconnu. Il ne fallait donc pas trop en dire, mais suffisamment pour qu'il soit satisfait. De plus, le jeune homme qui l'avait abordé était encore là et laissait surement traîner une ou deux oreilles.

"La curiosité. Cette taverne était fermée depuis quelques temps déjà, je fus donc surprise la voir ré-ouverte."

Répondit simplement Lisana avant d'ajouter :

"Et disons seulement que vous m'intriguez."

Le tavernier se présenta, il se nommait Ker Sauzon. Il avait eu la politesse de se présenter avant que la métamorphe ne réponde. Ce n'était pas le cas de tout le monde, elle apprécia.

"Lisana Scyphozoa, professeur à l’Académie".

Ker avait tendu sa main à Lisana, cette dernière hésita à lui donner la sienne. N'étant pas très sociable, elle n'avait pas l'habitude que les gens la salue. Finalement, elle lui tendit sa main.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hedryan Septuern
Rabatteur d'esclaves - Mage 3e ordre
Age du personnage : 600 et quelques
Race : Vampire
Pouvoirs : Pouvoirs de race + métamorphose
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 20:50
Le tavernier le félicita de sa performance, il fallait dire que tout s'était déroulé à la perfection. Comme souvent quand il était aux commandes de toutes façons. Si le nouveau boss de ce havre d'ivresse avait daigné répondre, tel ne fut pas le cas de la demoiselle. Allons bon, encore une qui s'offusquait d'un rien. Hedryan garda le silence le temps que le gérant offre un verre à la donzelle. Une prof de l'académie. Voilà qui expliquait tout. Son balai dans le cul notamment. Bon, au moins elle ne finirait pas esclave. Hedryan détestait fournir à ses ouailles de la viande avariée. Et la disparition d'un professeur ne passerait pas inaperçue... Reportant son attention sur cogne-dur qui venait d'essayer de pénétrer son esprit, Hedryan acquiesça en souriant. Son esprit était protégé contre les scrutations, lecture des pensées. La base pour qui veut se dissimuler réellement. Il n'était pas parmi les meilleurs utilisateurs, mais vraiment pas parmi les bouses non plus. Aussi repousser la tentative lui demandant un effort conscient. Jugeant toutefois que c'était tout à fait normal de vouloir se renseigner, il reprit la parole.

"Vos yeux et vos oreilles seront bien rémunérées. Je puis vous l'assurer. Je prends toutes les informations bien évidemment."

La suite de sa phrase se fit par télépathie, pour qu'il comprenne que sa tentative échouerait encore souventpuisqu'il savait utiliser ce type de magie lui aussi. Un dur à cuire comme ce Ker avait l'air d'être devait déjà avoir eu affaire à ce pouvoir -télépathie- fort utile pour communiquer sans ouvrir la bouche. On communiquait d'esprit à esprit et c'était un acte conscient, donc pas une pénétration d'esprit bien qu'en poussant à fond le pouvoir ça s'y apparente. Ce n'était toutefois pas le cas ici.

* Toutefois je suis surtout friand de tout ce qui touche les besoins ô combien naturels liés à la chair et à sa possession.*

En guise d'illustration, et pour être certain que le tenancier ait compris, il lui envoya l'image fugace mais évidence d'esclaves, suivi de son prénom "Hedryan" C'était en fait tout ce qu'il avait besoin de savoir. Le reste resterait à sa discrétion. Pour l'instant, jusqu'à ce qu'il soit sur de pouvoir faire confiance à l’appât du gain de "l'homme".
Bien entendu il aurait tout aussi bien pu dire tout cela à voix haute mais il avait appris à rester prudent, surtout quand un professeur était dans les parages et encore plus si c'était possible quand il ignorait son espèce et donc comment s'en prémunir.

Finalement il regarda alternativement le nouveau boss et la demoiselle.

"Bien. Je vais vous laisser roucouler."

Moins il restait en présence d'un prof et mieux il se porterait. Il cherchait plus tard quelle matière elle enseignait. Ce ne serait pas très difficile à savoir et ça lui éviterait de devoir supporter plus longtemps les niaiseries à venir.

"A bientôt patron."

Et sans plus de cérémonie, il passa les portes et s'éclipsa. Il était temps de se mettre en quête de son repas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 14:11
Le grand type au regard étrange me dit alors :

"Vos yeux et vos oreilles seront bien rémunérées. Je puis vous l'assurer. Je prends toutes les informations bien évidemment."

Toutes les informations : ça je m’en doutais, la suite en revanche me surpris au plus haut point : le type fini sa phrase directement dans mon esprit, en y imprimant pour que le message soit on ne peut plus clair une image d’esclaves, et son nom, histoire de bien me faire comprendre qu’il saurait pourvoir à tout besoin en la matière…

Cet Hedryan me fixait intensément. Il savait que j’avais pigé son message, et se doutait qu’il pourrait trouver en moi un partenaire en affaires, sinon un client, encore que ? Une esclave mignonne, pas farouche, mais sachant rester à sa place pourrait m’être d’une grande utilité en salle, avec les clients, voire même après le service… Le « patron » a parfois de ces responsabilités que seul un moment dans la cambuse avec une coquine sait faire s’envoler… On verra bien, pour le moment j’ai pas les fonds devant moi pour un tel « extra », et je pense – sombre pressentiment - qu’il ne vaut mieux pas se retrouver avec une dette d’argent entre les griffes de ce télépathe au regard étrange.

Sur ce, il nous salua et quitta la grande salle d’un pas rapide. Je restai seul avec la dame, et les quelques poivrots qui se grouillaient de finir leurs chopes avant que la nuit n’envahisse les ruelles de Targatt…  Twisted Evil

L’instant s’était déroulé en une fraction de temps ; mais Ker Sauzon avait l’impression d’être planté là, sa main tendue vers la jeune femme, depuis de longues minutes… Elle ne parut pas le voir – c’était dans sa tête alors, sans doute le choc télépathique à l’instant – et après une seconde d’hésitation elle pris sa main en se présentant à son tour :

« Lisana Scyphozoa, professeur à l’Académie »

Une professeure de magie ?! Pas mal ! D’un coup, mon établissement passe de la catégorie « rade à clodos » à « charmant estaminet de centre ville »  cheers

Le contact est franc, et quelque chose de fugace se passe : sa capacité à détecter les pensées, bien que légère, m’alerte : Elle est sur le qui-vive ; elle vient de subir un choc énorme. Cela ne peut pas être le seul fait d’avoir croisé « mon » télépathe à l’instant, ni d’avoir vu ces deux bandes de gorets se mettre sur la gueule l’instant d’avant. Au contraire, en principe, ça détend  Mr. Green  Non, il s’agit forcément d’autre chose.

« Enchanté de faire ta connaissance, professeure ! C’est la première fois que je rencontre un prof de magie, et je découvre à regret – sinon j’aurais tenté de suivre la voie des études – que la légende qui voudrait que les professeurs de magie soient tous des mages à longue barbe, des géants éleveurs d’araignées ou encore de vieilles chouettes anglaises est parfaitement infondée !!!

Elle sourit.

« Content de constater que je puis vous arracher un petit sourire, alors que je sens une tension, voire une colère, immense en vous. L’impression bizarre que vous rentrez de la guerre… Je me mêle certainement de ce qui ne me concerne pas, mais n’est-ce pas ce qu’on attend du patron d’un bar lorsqu’on en franchi le seuil sans immédiatement lancer : « comme d’habitude, patron ! » ?

Elle sourit encore. Un sourire las cependant. Et me raconte un combat dans les souterrains de la ville, quelques instants plus tôt  Shocked  Shocked  Shocked
Difficile de croire cette histoire de portail démonique ; de combats acharnés contre une enfant cornue et ses sbires ; ou d'un choc électrique formidable qui failli lui être fatal… Et pourtant. Son regard, ses pensées. Elle disait vrai. Forcément.

Je pensais avoir vu les pires choses sur les Océans du monde. Sans doute étais-je loin du compte…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisana Scyphozoa
Professeur de métamorphose - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 28
Race : Métamorphe
Pouvoirs : Métamorphose, Baiser foudroyant
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 20:33



L'étrange jeune homme discuta quelques instants avec Ker avant de le saluer ainsi que Lisana est de quitter la taverne. Lisana n'avait écouté qu'une partie de la conversation entre les deux hommes. Il s'agissait à première vue d'un simple accord d'échange d'informations, chose courante dans ce genre de lieu où les gens ont tendance à parler plus qu'ils ne le devraient.
Quand l'étranger fut sorti, Ker s'adressa de nouveau à Lisana et engagea la conversation en lui parlant de l'académie et en la flattant par la même occasion. Sa façon de parler était un peu rustre et il tutoyait Lisana comme s'ils se connaissaient depuis toujours. Et malgré ça, la métamorphe se surprit à sourire suite au compliment du tavernier. Ce n'était pourtant pas dans son habitude, mais elle se sentait proche de lui sans savoir pourquoi. Ce n'était pas seulement sa proximité avec l'élément marin, il y avait quelque chose de plus.

Ker continua de discuter pour tenter de la mettre à l'aise, mais rapidement il se rendit compte que Lisana portait encore le poids de la récente bataille sur ses épaules. Il la questionna sur le sujet, Lisana hésita avant de répondre. Elle n'aimait pas trop parler d'elle, mais elle avait besoin de soulager son âme. Et puis, à ce qu'elle savait, les informations sur le combat n'étaient pas classées confidentielle. Comment auraient pu elles l'être ? Les affrontements avaient été publics et les dégâts causés, notamment dans la vallée étaient trop importants pour être dissimulés.

Lisana lui raconta donc l'intégralité des combats, mais même si elle éprouvait le besoin de se confier, elle ne livra pas ses sentiments et son ressenti sur ce qui s'était passé. Elle préférait le garder pour elle.

Lorsqu'elle eut fini son histoire, Ker paru très surpris. Il ne devait pas s'attendre à que l'une des plus grandes villes magiques ait eu affaire à des ennemis aussi redoutables si dur à abattre.

Lisana attendit quelques instants que Ker digère les informations, avant de le rassurer :

"N'ayez crainte, c'est une autre attaque devait se produire, nous serons prêt. Nous avons retenu les leçons de notre dernier affrontement."

Il commençait à se faire tard et la nuit allait bientôt tomber. La taverne était donc quasiment déserte. Ce n'était pas pour déplaire à Lisana, elle pourrait donc questionner Ker s'en craindre les oreilles indiscrètes. Et pour ce qui est du couvre-feu, une simple métamorphose et elle passerait sans problème la patrouille de nuit. La jeune femme commença doucement par essayer de flatter légèrement le tavernier :

"Vous êtes marin, vous avez donc beaucoup voyagé et vu de multitudes de choses."

Entrant dans le vif du sujet, le ton se durcit :

"Avez-vous entendu des rumeurs, des bruits à propos d'un vampire utilisant la magie de métamorphose pour nuire aux humains ? Je suis à sa recherche depuis des années. Si vous avez la moindre information, je vous serai redevable."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Avr - 17:17

Lisana reste silencieuse quelques secondes, attendant que j’encaisse ces informations quelque peu surprenantes. Puis elle change de sujet, restant cependant dans un registre sombre en me questionnant à propos de rumeurs sur un vampire qu’elle recherchait depuis des années…

« Oui, en effet, à plusieurs reprises à l’occasion d’escales dans les ports francs qui parsèment la Mer du Ponant, j’ai entendu cette histoire : un vampire qui écumerait la côte, séduisant les jeunes filles ou – lorsqu’elles le repoussaient – les forçaient à s’accoupler afin d’engendrer une descendance… Un monstre qui a brisé bien des vies en usant effectivement de la métamorphose, d’après ce que les gens disaient. Je ne sais pas si cette histoire est vraie, en tout cas pour ce qui concerne le coupable et ses pouvoirs magiques, mais les victimes étaient bien réelles. »

Il frissonna.

« La dernière fois que j’en ai entendu parler, il se disait qu’il avait quitté la côte, peut-être ses ruses y étaient-elles par trop connues ?, pour sévir plus loin, dans les Terres.

« Si le sujet vous intéresse vraiment, et je lis dans votre regard que c’est le cas, je questionnerai discrètement les clients, à l’occasion.

« Croyez-moi – bien que je n’ai pas toujours un comportement exemplaire avec les dames - ce genre de monstre me répugne et je serai le premier à vouloir vous aider à l’effacer de ce Monde, si j’en ai l’opportunité. Malheureusement, un vampire, cela ne se liquide pas aisément… »


Il se rapprocha, baissant la voix :

« Vous vous y connaissez dans ce domaine ? J’imagine qu’une femme comme vous, qui se mesure dans les souterrains de la ville à des créatures autrement plus malfaisantes, doit être au fait de la manière dont on se débarrasse d’un vampire ?... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisana Scyphozoa
Professeur de métamorphose - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 28
Race : Métamorphe
Pouvoirs : Métamorphose, Baiser foudroyant
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 19:41



Lisana avait eu raison de questionner Ker. Le tavernier avait eu vent de diverses rumeurs. Parmi ces derniers, il y avait une information importante, le vampire n'était plus au niveau des côtes. Il était désormais dans les terres. Il sera donc plus facile à retrouver qu'en pleine mer. Peut-être était-il à Targatt ?

C'était peu, mais c'était suffisant pour raviver le désir de vengeance de la métamorphe. Un mélange de tristesse et de rage monta en elle, Lisana avait envie de se métamorphoser et de tout dévaster. Mais elle devait se contrôler, ça ne servirait à rien. De plus, Ker avait bien voulu la renseigner. Cela aurait été un bien piètre remerciement de démolir sa taverne fraîchement ouverte. La métamorphe se contenta de serrer les points.

Ker lui demanda alors si elle connaissait un moyen de tuer un vampire. La question tombait à point nommé. Lisana commença à lui répondre tout en imaginant l'objet de sa vengeance en train de mourir sous ses mots.

"Tuer un vampire n'est pas en effet une chose facile. Mais son immortalité n'est pas seulement un don, pour lui elle peut aussi devenir une malédiction sans même qu'il en ait conscience. Il finit par oublier que seul le temps n'a pas de prise sur lui, il commence à se surestimer, à se croire surpuissant. Il faut donc profiter de son égaux pour le duper.
Il existe bien des manières de tuer un vampire. La première est la plus évidente, mais aussi la plus dure. Il faut l'assoiffer jusqu'à qu'il meurt ou qu'il soit assez affaiblie pour que tu puisses l'achever.
Tu peux aussi tenter de l'obliger à la lumière du soleil. Pour cela, je te conseille de le priver de sa vue et de lui faire perdre toute notion du temps. De lui-même, il finira par sortir au grand jour et sera réduit en cendre. Il existe des méthodes plus rapides, mais plus risquées. Elles demandent d'être capable d'affronter un vampire au corps à corps.
Pour le tuer, on peut, aux choix, le décapiter, lui arracher le cœur ou lui transpercer le cœur d'un pied en bois. Tu peux aussi essayer de l'empoissonner en lui faisant boire du sang imprégner d'ail. Mais sache que plus un vampire est puissant moins l'ail a d'effet sur lui."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 16:35
" - De l'ail ?! Il fallait y penser !
J'ai bien connu un nain qui avait une haleine tellement chargée à l'ail qu'il aurait, à mon avis, tué tout vampire dans un rayon de 50 pas autour de lui ! (Ahahaha !)

Le coup de la lumière, en revanche, j'en avais entendu parler. Mais ça marche aussi sur les marins après une nuit de beuverie : tu les fous dehors en plein soleil, et je te jure qu'il sont hors d'état de nuire pendant un moment. Une gueule de bois de vampire, en somme ! Laughing

Mais trêve de plaisanterie, si cette maudite créature réapparait dans les parages, je te ferai signe : je sens que ton intérêt n'est pas vraiment amical, et que tu dois être du genre à vouloir tester sur le même vampire toutes ces techniques dont tu viens de parler... Histoire d'être sûre de sa mort, et de la rendre bien douloureuse...

Je t'avoue que je n'en ai jamais croisé, du moins en le sachant (il frissonna). Mais je pense que je préférerais en affronter un plutôt qu'un de ces démons dont les gars parlent parfois, au comptoir. J'ai dézingué pas mal de créatures au cours de mes voyages, mais c'était du tangible. Du sanguinolent. Normal quoi : on dégaine, on embroche, on découpe, et ça fout du boyau partout en chouinant. Tandis qu'un démon ? On sait pas trop comment le prendre.


Il s'interrompit. Un bruit à l'extérieur. Un grognement plutôt. Il saisit dans un réflexe la main de Lisana.

Qu'est-ce que c'était encore que ce truc ?? La nuit s'annonçait... terrifiante Shocked
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 19:52


DETOURNEMENT



Un cri retentit non loin. Celui-ci devint un long hurlement qui s'interrompt subitement dans d'horribles gargouillis et des bruits de mâchoires, entrecoupés de grognements. Finalement, les grognements cessent et ce sont des yeux rouges qui se découpent dans l'obscurité de la rue. Ils s'approchent jusqu'à franchir le seuil de la porte ouverte, dévoilant quatre gigantesques chiens aux poils noirs courts et crocs acérés. Ceux-ci s'écartèrent légèrement pour laisser entrer un de leur congénère, quoi que celui-ci avait deux têtes au lieu d'une et était encore plus grand, faisant facilement la taille d'un gros poney.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après un instant de latence, les chiens de l'enfer paraissent se séparer ou plutôt, alors que leur chef de meute reste figé devant les portes, les autres se répartissent de part et d'autre comme pour une manœuvre d'encerclement. Doucement mais surement, ils s'approchent de Lisana et Ker.

Les grognements reprennent puis viennent les aboiements, ressemblant presque plus à des rugissements qu'autres choses, leur haleine empestant un mélange de chaux et de sang. Les deux chiens de l'enfer aux extrémités paraissent s’aplatir au sol, prêts à bondir sur eux. Et ils bondirent, griffes et crocs prêts à déchiqueter.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisana Scyphozoa
Professeur de métamorphose - Mage 2nd ordre
Age du personnage : 28
Race : Métamorphe
Pouvoirs : Métamorphose, Baiser foudroyant
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 19:40



Ker était en train de faire un rapide résumé des conseils de Lisana en ajoutant quelques blagues quand un grognement ce fit entendre. Le tavernier saisit alors la main de la jeune femme. Plus surprise par le geste de Ker que par les grognements, Lisana retira sa main presque immédiatement. Elle n'était pas habituée au contact tactile avec autrui.

Des démons firent immédiatement irruption dans la taverne. Ils avaient une allure plutôt canine malgré leur grande taille, surement des chiens des enfers. L'un des trois démons se démarquait des autres. De ses deux têtes, il semblait diriger les deux autres chiens.

Obéissant aux ordres du chien siamois, la meute commença à encercler Ker et Lisana. Ils commencèrent à grogner et à aboyer, surement pour tenter d’intimider les deux mages. En réponse, Lisana se laissa tomber au sol et prit l'apparence d'une magnifique panthère noire aux yeux carmins et au pelage noir, légèrement violet. A son tour, elle grogna puis rugit avant de se mettre en position défensive.

Lorsque les deux chiens bondirent, la panthère en fit de même, seulement l'objectif était différent. Les démons avaient bondi pour attaquer tandis que Lisana avait sauté pour prendre de la hauteur en se plaçant sur le comptoir.
De son perchoir, Lisana dominait les canidés et une nouvelle fois, elle rugit avant de bondir griffes dehors sur le chien le plus proche.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ker Sauzon
Tenancier de la "Déroute du Rhum" - Mage 4e ordre
Age du personnage : 40
Race : Métamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 14:16
Misère et putréfaction ! Des chiens de l’enfer ! Ces démons immondes !!!

Ker se rappela instantanément ce jour douloureux où, sur l’île de Kah-Nigouh, il avait du combattre l’un de ces monstrueux canidés… Un combat sanglant, à mort, où heureusement le métamorphe avait eu le dessus après avoir failli y laisser la meilleure part de lui-même (un coup de mâchoires passé très très près de son entre-jambes : un peu plus à gauche et il y aurait eu quelques malheureuses dans les ports où il faisait habituellement relâche, à l’époque).

Cette fois là, c’est grâce à une lame elfique qu’il avait pu avoir le dessus sur ce monstre. Grâce aussi à un soupçon de ruse : il avait semé la confusion dans l’esprit démoniaque du fauve en attrapant à la volée un petit sac de toile sur lequel dormait une portée de jeunes chatons, qu’il avait projetés de toutes ses forces afin que le démon se détourne dans un réflexe sordide afin de les croquer. Les chatons avalés prestement, le chien de l’enfer n’avait pas vu arriver Ker et sa lame elfique qui lui ouvrait déjà le flanc… Heureusement que les guildes de défense des animaux étaient interdites sur Kah-Nigouh…

Mais c’était de l’histoire ancienne : et ce qu’il avait devant lui, à cet instant, était 3 monstres à forme canine et… une panthère ?!? Bon sang, cette Lisana était décidément bien surprenante ! Elle s’était instantanément changée en un superbe et puissant félin, à la vue des 3 chiens de l’enfer qui les menaçaient désormais !

Que faire ?

Lisana avait vu juste : la métamorphose serait leur salut, d’autant plus que Ker n’avait aucune lame elfique sous la main. Sa silhouette, déjà massive, prit soudain du volume, et ses yeux se mirent à briller d’un feu rageur. Le plus impressionnant, pourtant, était l’épaisse fourrure qui à présent couvrait son corps d’ours des montagnes. 450 kilos de muscles, de griffes, et de haine envers les chiens, en particulier ceux du genre… démoniaque ! Twisted Evil

Il se rua sur celui que Lisana lui avait laissé, elle-même venant de planter ses griffes félines dans le poitrail du chien de gauche, qui poussa un hurlement atroce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Personnages non joueurs récurrents
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 9:50


DETOURNEMENT



Leurs gueules ensanglantées, deux des chiens de l'enfer avaient bondi sur leurs proies. Si Lisana avait pris sa la hauteur en bondissant sur le comptoir, cette action lui permit d'esquiver le premier assaut et son assaillant retomba prestement devant elle, grognant d'insatisfaction. Sa métamorphose en panthère lui permettait une agilité supérieure à celle des chiens même si elle manquait probablement de force physique.

Lisana rugit avant de bondir sur le canidé le plus proche, plantant profondément ses griffes dans sa chair. Celui-ci se tordit en tout sens en glapissant pour tenter de la faire lâcher prise et en s'appuyant contre le sol, à demi-allongé, tenta de l'agripper avec ses crocs. n'y parvenant pas, il inspira profondément et finit par lâcher vers elle un flot d'un liquide brûlant ressemblant à s'y méprendre à de la lave en fusion.

Quand à Ker, sa transformation lui avait permit de se prémunir contre le chien qui, en plein bond, ne put rectifier la hauteur qu'il visait à atteindre : une taille d'homme et pas d'ours. Le chien s'écrasa contre la masse mais retomba comme un charme, sautant de nouveau vers Ker, cette fois-ci en visant son bras et ses flancs. Malgré sa taille conséquente, pour un chien, l'animal démoniaque était vif et tentait de mordre rapidement un endroit, essayant d'en arracher la chair, avant de passer à un autre. Le but était évidemment de l'affaiblit en infligeant de nombreuses blessures et qu'il perde assez de sang pour l'achever ensuite.

Le chef de meute quand à lui s'était approché de Ker. Il n'attendait qu'un instant d'inattention, une faille qui lui permettrait de mettre à bas leur proie d'un puissant coup de ses deux mâchoires.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT - Ville Quartier Vodrel :: "La déroute du Rhum" - Taverne-
Sauter vers: