:: PALAIS D'OPALE :: Trône d'Opale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opale masquée (ohé ohé) [PV : Astoria Lane]

avatar
Loth Drachen
Mercenaire - Mage 4e ordre
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 1:08
Ca faisait quelques semaines que j'étais désormais bien installé à Targatt et que je levais le pied sur les contrats de mercenariat, que j'en faisais plus pour me faire de la publicité que pour l'argent, même si j'en avais grandement besoin.

Et puis un messager était venu me voir, devant ma maisonnée, me remettant une lettre de la part du château d'Opale.

Ma première réaction fut un sifflement d'étonnement.

"Purée, j'suis remonté si haut dans le bouche à oreille ? C'est efficace !"

Donnant une pièce au coursier, je rentrais chez moi pour lire la fameuse lettre, ouvrant délicatement le sceau. Effectivement il s'agissait d'une missive lui demandant d'être à la salle du trône d'Opale demain matin.

Je supposais dans l'immédiat qu'il s'agissait plus d'une menue magouille à faire pour quelqu'un qui n'aurait pas peur de se salir les mains que d'une sérieuse offre de rejoindre la garde d'Opale ou un truc du genre. Et même si c'était le cas, il fallait bien étudier l'offre pour ne pas passer à côté d'une autre, meilleure.

Je m'étais donc rendu le lendemain matin, avec tout mon attirail, à savoir un arc, mon carquois rempli, et ma claymore dans le dos, le tout bien maintenu par des harnais, comme si je partais pour une journée de voyage, et me voila parti pour aller au château d'Opale.

Bon, évidemment on n'entre pas comme ça dans le trône, armé visiblement jusqu'aux dents -et c'est pas peu de le dire si seulement je me transformais-, sans au moins être escorté jusqu'au château d'Opale, lettre de marque ou non.

Ce fut donc en compagnie de deux gardes, gardant les mains jointes devant moi par pure bonne foi que j'avançais jusqu'à la salle du trône. Une fois sur place, je m'inclinais rapidement devant la protectrice qui était régente pour la saluer.

"Bonjour, j'ai reçu la missive que vous m'avez envoyé, me demandant d'être ici ce matin, je suis Loth Drachen, actuellement mercenaire."

Ne sachant pas pour quelle raison on m'avait demandé, je rappelais que j'étais mercenaire, au cas où ce soit pour un contrat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 16:03
La jeune Régente avait, la veille réunit une partie du conseil restreint. Les nouveaux éléments apportés autant par Alors que Drake Leckard avaient mis en lumière l'imminence d'une attaque si ce n'était pas carrément d'une invasion. Et l'état de leurs moyens de défenses faisait peur à voir. Les protecteurs étaient bien là mais une majorité d'entre eux n'étaient pas complètement formés. Le lieutenant du Protectorat était grièvement blessé et malgré sa bonne volonté il ne serait sans doute pas état de faire quoi que ce soit avant un certain temps. Les professeurs de l’académie combattaient sans doute en cas de besoin mais leur priorité resterait d'abord de préserver la sécurité des élèves, mieux valait donc ne pas trop compter sur eux. Et enfin, Astoria ne faisait pas confiance à certains membres du conseil. Elle avait même émis l'hypothèse que l'un d'eux la trahisse. Ainsi, elle avait donc décidé de se tourner vers les mercenaires les plus prometteurs. Ce matin, c'était un certain Loth Drachen qu'elle avait convoqué.

Il arriva en temps et en heure, encadré par deux gardes. Astoria répondit à son inclination par un mouvement de tête. Elle avait toujours eu du mal avec le protocole. Toutefois aujourd'hui elle avait troqué son armure pour une robe longue de satin dont les pans bleutés retombaient de part et d'autres du trône. Leur couleur ne faisait que rehausser les yeux d'un bleu profond de la jeune femme et mettre en avant ses cheveux blonds relativement longs.

C'est le mercenaire qui prit la parole en premier rappelant à Astoria qui il était et la raison de sa présence. Sans doute avait-il été étonné de recevoir la missive. Ca aurait été tout à fait normal. La Régente se redressa et descendit les quelques marches qui la séparaient de l'inconnu, sous le regard réprobateur de ses protecteurs.

" Je vous remercie d'être venu."


Elle se demanda comment entrer dans le vif du sujet sans paraître trop impatiente mais ne trouvant pas de juste milieu, elle reprit la parole de son habituel ton serein, sa voix résonnant dans la vaste salle.

" Vous n'êtes pas sans avoir connaissance des différents évènements qui bouleversent notre Cité à l'heure actuelle. Je souhaite m'allouer vos services, officiellement cela va de soi."

Elle écarta le bras, lui faisant signe de l'accompagner et se mit à longer les murs extérieurs de la gigantesque salle.

" Vos tâches seraient diverses : De la filature au combat côte à côté avec nos valeureux protecteurs, qui ont eux aussi subi des pertes ces derniers jours."

Elle reporta son regard sur l'homme, ignorant alors qu'il s'agissait d'un lycan.

" Avant que vous donniez votre réponse, vous devez savoir que nous pensons combattre des démons, ou des hybrides du moins. Je ne paierai pas pour votre désertion. Un tel acte signerait d'ailleurs votre arrêt de mort."

Elle passait rarement des accords mais le peu qu'elle faisait, Astoria s'assurait toujours qu'ils soient honorés par les deux parties. C'était un des points sur lesquels elle était, et resterait, intransigeante.
La Régente le laissa à sa réflexion. Ils n'évoqueraient pas le paiement tant que Loth n'aurait pas formellement accepté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loth Drachen
Mercenaire - Mage 4e ordre
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar - 0:44
La régente se levait, afin de le saluer et de prendre la parole. C'est à ce moment que je me rendis compte que la couleur bleue prédominait dans cette salle : L'air lui-même semblait teinté de bleu, et les murs qui d'ordinaire ont tendance à refléter les couleurs froides était parfaitement en accord pour accueillir et remplir l'air d'une atmosphère bleutée, un brin étouffante. Si on peignait l'instant, on aurait l'impression de se retrouver dans quelque contrée nordique, à une époque glaciale.

Fort heureusement, cette impression n'était que liée à la couleur et non à la régente, bien que les conseillers ont l'air....de conseillers pour moi : barbants, comploteurs et jugeurs de toute circonstance.

Bien, je suivais donc la régente en silence, juste avec un léger sourire pour imprimer une sorte d'assurance, qui se confirmait plus ou moins avec les quelques mots de la mission qui m'était "présentée" succinctement.

Je ne m'attardais en aucun cas sur les récents évènements, principalement politiques, et qui amenaient cette prochaine attaque. Le précédent régent est mort dans des conditions plutôt troublantes, et elle lui avait succédé. C'était ainsi, et je n'avais pour l'instant pas l'intention d'aller plus loin.

l'éventail de missions était à mon avis pratiquement la même que celle des protecteurs, le but final était identique à cet ordre. Je n'étais pas spécialement inquiet pour cela, même si la filature n'était pas quelque chose de très commun pour moi..mh..à voir.

Pour ce qui est des démons, demi-démons, ou pangolins qu'on "pensait combattre", cela relevait du détail, mais la Régente mit le point en avant. N'était-elle pas au courant de tout ?

J'introduisais ma réponse par un petit acquiescement, relevant le manque de surprise sur ce qui m'était proposé.

"Jusque là, je ne vois absolument rien qui me pose un problème, du moins dans ce que vous me demandez..."

Du moins en surface. Dans ma tête je dressais déjà la liste des choses qui étaient bonnes ou mauvaises autour de ce contrat, avec le peu que j'avais.

Qui me proposait le contrat ? Ni plus ni moins que le pouvoir en place à Targatt, difficile de faire plus haut. L'honnêteté était -pour le moment- bien respecté malgré le caractère politique, et bien évidemment les débouchés n'étaient même pas à citer tant ils étaient nombreux et gratifiants.

Quelle est la mission ? On commence à nuancer le propos vu qu'il n'y a pas un contrat avec un cadre bien précis mais une suite de missions, ou est-ce que je commence et ou est-ce que je m'arrête ?

Quel était le potentiel de danger ? Maximum. Autant pour une filature c'est tendu, mais relativement tranquille, autant le combat...et bien c'est le combat, avec tout ce que ça inclut en terme de risque et de récompense.

Quelle était la récompense ? Inconnue. Ce point ne m'était pas vraiment important actuellement puisque je ne souhaite pas finir mercenaire, et qu'il arrivait qu'on ne donne pas la récompense de prime abord.

Le choix était donc moins simple qu'il n'y paraissait. Il se révélait même être très difficile. Je pouvais très bien m'en sortir et finir avec une gloire inestimable, ou mourir dans une semaine en étant complètement oublié la semaine suivante.

Pourquoi ne pas gratter un peu plus ?

"Au-delà de prévoir quels seront nos ennemis, avons-nous une idée de quel côté viendra l'attaque en question ? Des mages ou des protecteurs familiers avec la magie ?"

Je savais ma guérison d'origine magique, mais c'était quelque chose de passif, je n'ai pas besoin de faire une incantation ou de me concentrer pour que le sort fonctionne. Du reste, la magie et moi n'avons pas été de franches amies dans l'histoire...

"Peut-être un nombre estimé, d'ailleurs, de nos ennemis ? Je suis prêt à écouter tous les détails pour savoir plus précisément possible ce qui m'attend en cas d'accord, et en cas de refus, de passer sous silence ces informations."

Sur le papier, je n'étais pas tellement certain d'accepter, en particulier si ma crainte se révèle vraie : Que la récompense ne soit que financière, ce qui me déciderait à ne pas accepter.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar - 9:27
La jeune régente fut plutôt satisfaite de la réaction du mercenaire. Non qu'elle ne les apprécie pas mais l’appât du gain pouvait se révéler plus néfaste qu'autre chose et il était rare qu'ils suffisent à s'assurer du respect des contrats. Il y avait aussi son éducation qui pesait assez lourd dans la balance et dans les a priori qu'elle avait à leur sujet. Selon les De Rayem, un homme dont la loyauté peut être achetée n'est ni digne de confiance ni à même de s'acquitter de missions importantes et encore moins lorsque celles-ci contiennent des éléments potentiellement politiques.

Écoutant toutes les questions et doléances de l'homme à ses côtés, elle croisa succinctement le regard d'un de ses conseiller qui secoua la tête en faisant signe qu'elle s'éloigne. Il avait vraiment un soucis avec toute forme de proximité celui-là. Pour toute forme de réponse envers celui-là, Astoria prit le bras du mercenaire et baissa la voix pour lui répondre, de sorte que seuls Loth, leurs deux gardes et elle-même puissent entendre.

Elle faisait davantage confiance aux Protecteurs qu'à ses conseillers. Mais c'était naturel si l'on considérait qu'une grande partie des Protecteurs étaient eux-mêmes issus de sa famille, plus ou moins éloignée.

" L'attaque devrait être lancée d'un ou plusieurs portails. Quant à leur position exacte... Nous savons seulement qu'ils sont dans la Cité. L'un d'entre eux sera sans aucun doute ouvert depuis les souterrains."

Ce qui n'aidait pas du tout. Les souterrains formaient un véritable dédale que même les voleurs évitaient et leur cartographie actuelle et connue ne représentait qu'un dixième de leur étendue. Ils couraient sous toute la cité et même en dehors d'après de vieux récits.
Quant au fait de savoir qui seraient les instigateurs de l'attaque...

" Les protecteurs auront pour tâche principale de secourir les civils et de les mettre à l'abri tout en temporisant, si c'est possible. Contenir l'attaque sera primordial. Des mages et certains conseillers aideront. Cependant..."

Elle hésita une seconde avant de poursuivre.

" Il y a de forte chances que le clan Leckard œuvre contre la Cité et nous trahisse. La partie 'surveillance' de votre mission les concernera particulièrement."

Astoria s'arrêta de marcher pour faire face à Loth qu'elle considéra une seconde.

" J'ai conscience que cette mission est périlleuse. Aussi, il est évident, si vous acceptez de m'aider, que je veillerai à parfaire votre équipement avant toute chose. Je ne souhaite aucunement vous voir échouer après tout. Il est donc naturel que je tente de vous garder en vie."

Elle fit un geste vers un des deux soldats qui les accompagnaient. Ce dernier s'approcha et écarta un pan de sa cape pour découvrir un pendentif jusque là dissimulé. Vraisemblablement magique à en juger par les runes qui luisaient discrètement.

" Ce type de pendentif permet une acuité parfaite en toute circonstance et créé une zone de détection dans un périmètre de 10 mètres à peu près, vous alertant automatiquement de chaque entrée et sortie, de chaque parcelle magique détectée, chaque objet actif."

Astoria le remercia d'un sourire et d'un signe de tête. Le Protecteur rangea le pendentif et fit quelques pas en arrière, reprenant sa posture d'attente habituelle. La jeune femme se tourna vers le mercenaire.

" Nous pouvons vous fournir un bien meilleur équipement que vous avez actuellement je n'en doute pas. Qu'il s'agisse de renforcer vos points forts, ou de combler partiellement vos faiblesses. Ce ne sera pas un soucis. Quant au paiement, je suis ouverte aux négociations."

Son Conseil avait déjà arrêté la somme qu'elle était supposée lui proposer mais avoir l’opportunité de traiter elle-même la lui avait fait oublier. Et puis les négociations éventuelles lui permettraient sans de poursuivre cette conversation, et retarderait d'autant plus son prochain rendez-vous, qu'elle préférerait annuler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loth Drachen
Mercenaire - Mage 4e ordre
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 23:18
J'écoutais donc très calmement ce qu'elle avait à me dire... Et que de choses, vraiment ! Je connaissais pas autant la ville que pouvait le connaître un Protecteur ou même quelqu'un qui a vécu ici depuis longtemps.

Je connaissais vaguement le clan Leckard pour être dans un courant de pensée assez extrémiste, et donc naturellement je n'étais pas trop en clin à suivre ce mouvement.

La Régente me proposait de "parfaire mon équipement" avant de m'offrir une sorte de rune qui permettait de détecter les objets magiques, ce dont je n'avais que faire, étant donné que si quelqu'un me jetait un sort, je pouvais pas mieux le bloquer ou l'esquiver, et si un objet magique s'active, ma seule vraie solution pour le désactiver serait de le détruire. Non pas que ça m'intéresse pas, mais je n'aurai pas le temps d'étudier un artefact si ce dernier fait pleuvoir des comètes sur la ville tant qu'il reste actif.

Je reposai donc la rune sur la table, juste à côté d'elle, doucement.

"Cette rune vous sera plus utile qu'elle ne le sera pour moi, j'en ai bien peur. En ce qui concerne mon équipement, je n'ai pas la sensation de devoir le changer pour quelque chose de meilleur."

J'étais un peu plus ouvert quand le mot "négociations" était posé.

"Oh, j'imagine que comme je suis ici en "qualité" de mercenaire, une certaine somme est donnée en récompense. Je vais vous rassurer tout de suite, je ne souhaite pas la connaître ni en demander plus ou être payé en avance. C'est plutôt une reconversion qui m'intéresse, à la place de la fortune, à vrai dire."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Mar - 21:27
Astoria avait parlé. Énormément parlé en fait. Sans doute trop d'après elle mais elle avait tenu à expliquer le plus clairement possible dans quoi il mettrait les pieds si il acceptait. Concernant l'équipement, elle avait des objets plus puissants mais... ils n'étaient pas à vendre, encore moins à donner à un mercenaire aussi doué soit-il. Les artéfacts étaient trop précieux.

Finalement, il reposa sur la table l'objet et déclina l'offre concernant le matériel, l'équipement du moins. Si son équipement lui convenait c'était une bonne chose, toutefois elle espérait que ce n'était pas une phrase introductive pour amener gentiment son refus total.

Elle acquiesça lorsqu'il mentionna la somme. Évidemment, le paiement existait, elle ne se serait pas permise de convoquer qui que ce soit en leur demandant de travailler pour elle sans compensations ou récompenses. La rassurer ? Ca dépendrait de ce qui suivrait. Mais étrangement, ça l'intrigua bien plus que ça ne la rassura. Il voulait de reconvertir. Ce n'aurait pas été le premier à le vouloir, il pourrait très bien y parvenir sans elle.

"Là vous m'intriguez plus qu'autre chose. En quoi la Régence vous serait utile dans cette tâche ?"

A part si il s'agissait de le faire entrer d'office dans le corps des Protecteurs ou elle ne savait trop quoi. Là effectivement, son intervention pourrait sans doute l'aider, surtout connaissance l'amabilité naturelle d'Alrost. Mais peut-être s'avançait-elle trop. Elle ne savait pas du tout en fait ce qu'une personne comme lui pourrait vouloir. Peut-être voulait il juste être boulanger.

Un léger sourire germa sur ses lèvres, ce serait assez amusant en fait, mais là encore à part pour obtenir éventuellement un emplacement, il n'aurait pas eu besoin d'elle. Bref, le mystère restait entier. Elle redressa la tête, crisant son regard pour le jauger en attendant sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: PALAIS D'OPALE :: Trône d'Opale-
Sauter vers: