:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LOCAUX DES MEMBRES DU PERSONNEL Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enquête [Terminé]

avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Fév - 11:46
Si on avait dit quelques mois plus tôt à Astoria qu'elle se retrouverait dans les appartements privés de Drake Leckard jamais elle n'y aurait cru. Il fallait dire que sa famille n'était ni la plus aimable, ni la plus simple à gérer. Bien qu'elle s'administre parfaitement seule, ils jouaient constamment sur le fil de la légalité pour obtenir plus de... tout. C'était épuisant. Sans parler de leur méthode quand on voulait leur confier une tâche spécifique... Pourtant, vu le peu de résultats actuellement et les disparitions qui continuaient à survenir au même rythme, elle se sentait acculée.

Elle avait longuement hésité, en avait notamment parler avec d'autres conseillers, en aparté. Les Bones auraient acceptés de l'aider mais ses finances auraient été trop entamées et comme elle ignorait où se situait le problème elle ne pouvait engager l'Etat dans un cycle de dépenses supplémentaires. Elle avait pensé leur laisser certains artéfacts en sa possession particulière mais ils semblaient avoir des répliques potables de tout et s'en satisfaire totalement. Elle ne comprenait pas totalement les lois économiques auxquelles les Bones pensaient répondre mais Astoria avait compris qu'elle ne pourrait pas compter sur eux pour ce coup là. En tout cas pas dans l'immédiat. Et puis si un Bones venait à disparaitre ce serait dommage, plus que la disparition d'un Leckard en tout cas.

La Régente avait demanda l'avis des De Rayem mais tous étaient déjà très impliqués à faire cesser ces... Soucis. Elle ne pouvait décemment en demander davantage. Quand elle avait demandé à parler avec Drake, officiellement, il n'avait pas manqué de lui proposer de venir dans la demeure familiale, en ville. C'était hors de question. Que la Régente se déplace personnellement dans un lieu non neutre serait vraiment mal perçu et elle ne voulait pas donner l'apparence de favoriser leur famille. Or c'est ce que pensaient les badauds. Elle avait finalement obtenu qu'ils se rencontrent dans les appartements mis à la disposition de Drake par la régente suite à ses nouvelles fonctions de professeur de magie élémentaire.

Et la voilà finalement qui frappait doucement, et à regrets, à la porte de ce conseiller et professeur en espérant qu'il accéderait à sa requête. Car ce n'était pas dit qu'il accepte de mettre en danger sa famille pour... D'ailleurs elle ignorait quoi offrir en échange de ses services, elle s'imaginait même devoir recadrer l'homme d'une manière ou d'une autre pour qu'il se rappelle que c'était elle qui dirigeait et pas son horrible lignée.
Malgré ses réserves, elle demeurait curieuse de savoir ce qu'il demanderait et comment il accueillerait la demande. Ca lui permettrait peut-être enfin de cerner où se trouvaient les intérêts réels de la famille Leckard et qui sait, si il refusait peut-être pourrait-elle enfin monter un dossier convaincant pour l'exiler, lui et sa famille. Enfin, ça c'était dans ses rêves les plus fous. Les Leckard étaient malheureusement trop importants pour qu'elle puisse les soumettre ou les exiler sur le simple prétexte qu'ils devaient obéissance. Le soucis venait du fait qu'ils en avaient justement conscience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 16:36
(Merci, je n'arrivais pas à le voir XD)

Drake avait été à la fois surpris et intéressé par la requête d'Astoria. La régente n'était pas une fan des Leckard et moins elle faisait appel à eux, mieux elle se portait. Il fallait dire que Drake n'avait jamais été tendre avec elle. Il la trouvait trop jeune, trop inexpérimentée, trop douce. Trop... Bref, elle lui déplaisait sur de nombreux, à l'exception de son joli minois à la rigueur. Toutefois, malgré sa désapprobation, il n'avait jamais été assez bête pour se la mettre à dos pour autant, sachant pertinemment que le sortilège qui l'avait choisi devait malgré tout l'avoir fait pour une bonne raison. Ses pouvoirs, peut-être, étaient plus développés que ce qu'il pensait, et sans certitude, il préférait ne pas la prendre à la légère. Pour l'instant. Il savait qu'il viendrait bientôt un temps où sa famille serait à la tête de la Cité. Il n'avait qu'à être patient, et poursuivre son œuvre dans l'ombre.

Finalement, quelques coups brefs furent frappés à la porte. Après un instant, Drake ouvrit la porte, découvrant comme prévu la Régente à sa porte. Il l'invita à entrer dans le vestibule d'un large mouvement de bras se décalant pour la laisser passer. La pièce sur laquelle donnait l'entrée était assez vaste et dénudée, signe qu'on ne se servait pas ou peu de la salle. Quelques parchemins trainaient, et quelques ouvrages, rien de plus. Aucune décoration. La sobriété même.

Dans un coin de la pièce trônait un divan et deux fauteuils. Il invita Astoria à prendre place où elle le souhaitait. Pour sa part il avait toujours préféré les fauteuils aux divans dans lesquels on avait tendance à s'affaler négligemment.

" Ma Dame." Fit-il poliment quoi que de manière aussi abrupte que d'habitude.

"J'admets avoir été surpris à votre requête."

Le ton aimable ne laissait cependant aucun doute quant à la dureté avec laquelle il pèserait et jugerait chacun des mots qu'elle prononcerait, ou chacune des attitudes qu'elle prendrait.
Drake frappa dans ses mains en un coup bref et sec, à son image en somme. L'instant d'après, un des serviteurs de l'académie leur apportait un assortiment de biscuits et différentes boissons, comme le veut l'usage en tant qu'hôte de marque.

Masquant sans peine son impatience, après tout il était un menteur et dissimulateur hors pair, l'imposant conseiller se redressa légèrement sur son siège, signe qu'il était à l'écoute. Après qu'elle eut choisi, eut été servie et le serviteur reparti, le chef de la famille Leckard reprit la parole.

" En quoi un vieillard peut-il vous être utile ?"

Lança-t-il finalement, dévisageant Astoria de ses yeux ocre pénétrant, comme si il l'étudiait pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Mar - 20:34
(Oui, j'avais oublié de régler comme il fallait les autorisations d'écriture XD désolée)

Comme elle l'avait pensé, il n'avait pas tenu bien longtemps avant de lui faire une remarque avec son cynisme habituel. Toutefois, elle devait lui reconnaître un semblant d'efforts. Ai lieu de l'attaquer d'entrée de jeu, il avait au moins daigné attendre qu'elle se soit installée et de lui avoir servi les banalités habituelles, du moins en ce qui concernait les biscuits et les boissons. Choisissant un thé pour éviter de "briser" les lois prétendument sacrés de la civilité, elle ne put réprime un froncement léger de sourcils, réprobateur, à la remarque. Vieux ? En se dévalorisant de la sorte, elle était presque contrainte de le complimenter d'une manière ou d'une autre. Mais Astoria n'était pas d'humeur. Quelques jours plus tôt ils avaient retrouvés les corps décharnés et en état de composition avancé. Tous les disparus y étaient. Morts. Et de manière plutôt étrange bien qu'elle ne sache quoi en déduire.
Astoria reposa sa tasse qui teinta contre la coupelle avant de planter ses yeux bleu intenses dans ceux du "vieil homme".

" Allons. Nous savons tous les deux que je n'entrerai pas dans votre petit jeu."

Les choses étant dites, et puisqu'elle n'avait guère envie de s'attarder ici avec lui, peut-être était-il temps d'entrer dans le vif du sujet. Repoussant la tasse sur la table basse devant eux, elle reprit la parole d'un calme et sérieux, en tentant d'oublier la présence imposante du chef des Leckard, ou la dureté de son regard.

" Comme vous le savez, nous avons retrouvés les corps. Cependant il y a plusieurs faits étranges avec eux. Et nous ne savons pas quoi en déduire. Malgré le recrutement intensif de protecteurs, le danger reste certain. Les disparitions ont cessé depuis notre... découverte. Pensez-vous que ça puisse être le signe que le meurtrier ait eu peur et puisse stopper sa série meurtrière ?"

Elle avait parlé d'une traite sans guère lui laisser le temps de placer le moindre mot. Cependant, ne rendant compte qu'il aurait besoin de davantage de détails sur les aspects "étranges" des cadavres, elle ferma les yeux une seconde, se concentrant sur le souvenir le plus précis possible de ce qu'elle avait vu, et lui transmis les images par voie télépathique mineure. Ce n'était en rien une intrusion, davantage un effleurement de son esprit. Astoria n'avait aucune envie d'essayer de voir ce que pouvait bien dissimuler son crâne. Et d'ailleurs elle ignorait si elle en était capable... Peu importait.

Elle lui avait transmis l'image des corps dont une majorité avaient été mangés par les rats. Ceux qui étaient mieux conservés avaient tous quelques similitudes étranges. D'abord tous avaient les yeux ouverts comme si ils étaient morts subitement, sans même s'en rendre compte, en une seconde. L'autre fait bizarre était une sorte de marque incrustée dans le front de chacune des victimes.

Pour finir, elle lui avait envoyé les traces dans la poussière ds souterrains. Les corps avaient visiblement été déplacés. Peut-être même plusieurs fois. Elle espérait qu'il pourrait lui apprendre quelque chose. De ses réponses dépendraient sans doute la nature de sa demande réelle. En tant que Régente, il était de son devoir de faire appel à toutes les volontés, même les mauvaises. Mais quelque chose au fond d'elle continuait de lui hurler de ne rien lui dire, d'écarter les Leckard de toute cette histoire. Mais à l'heure actuelle elle ne voyait aucune raison valable de ne pas les inclure à l'enquête et de ne pas leur faire prendre autant de risque qu'aux De Rayem et aux Protecteurs.

" Vous comprenez mieux notre trouble. Vos... compétences dans les arts sombres ne sont pas inconnues de ma régence. C'est peut-être le bon moment pour les mettre au service du bien commun."

Astoria s'était promis d'être diplomate mais elle n'avait pas pu retenir le pique. Il devait comprendre qu'elle avait toujours un œil sur lui et sa famille et qu'elle n'était pas la naïve et stupide enfant qu'il voulait bien croire. Ses joues prirent toutefois une teinte rosée à l'idée qu'elle se soit laissée allée au point de faire presque une crise d'autorité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Mar - 16:41
Drake devait admettre, quoi qu'avec réticence, que la jeune Régente avait pris un peu d'envergure et d'expérience depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Bien qu'elle demeure trop jeune au goût de Drake, elle paraissait sans doute un peu moins impressionnable. Ou en tout cas, moins encline à se faire marcher dessus. Ni à entrer dans son jeu comme elle venait de le clamer. Qu'à cela ne tienne, il verrait bien au cours de leur... entretien si ces changements étaient réels ou non.

Le chef des Leckard n'avait pas prit la peine de faire le moindre commentaire et attendait qu'elle daigne entrer dans le vif du sujet. Ce qu'elle fit enfin quelques instants plus tard, en déposant sa tasse sur ses genoux, puis devant elle.

Elle lui détailla la raison de sa visite et lui montra avec une certaine douceur, dans l'application et l'usage qu'elle en faisait, les images par télépathie ce qui permit au "vieil homme" de comprendre exactement où elle voulait en venir. Effectivement, plusieurs points étaient troublants et il n'était en fait guère étonnant qu'une personne aussi... pure qu'elle ne l'était n'ait pu déduire ce qu'il fallait de telles scènes. Toutefois, même si Drake était persuadé d'avoir comprit une partie du puzzle, il n'avait pas encore choisi si il allait aider, ni à quel point il s'engagerait si l'envie lui prenait de le faire.

Faisant mine d'étudier les images, il pesa longuement le pour et le contre, se moquant pertinemment de la faire attendre. Quelques instants plus tard cependant, Astoria reprit la parole, attaquant une nouvelle fois. C'était à croire qu'elle pouvait mordre en fin de compte. Il avait toutefois comprit le message et comptait bien faire en sorte qu'elle continue à ne rien trouve de plus qu'une vague suspicion. Après tout, si elle avait découvert certains de ses agissements elle lui aurait envoyer l'ensemble du protectorat et ne serait pas venu réclamer son aide. Il était donc inutile de s'en faire.

Sa bouche se fendit en un sourire faussement entendu bien que son regard n'ait pas changé d'un pouce, conservant sa froide neutralité comme de coutume. Enfin, il reprit la parole.

" Je comprends la raison de votre visite et j'ai par ailleurs une théorie après les souvenirs que vous m'avez transmis. Vous demanderez à l'un de vos archimages de vérifier que leur âme ne leur ait pas été arrachée."

Dévisageant l'enfant tendit qu'il lui annonçait que les corps avaient sans doute été vidés de toute essence, il s'attendait à voir de la colère, du dégout également dans les yeux de la Régente. Tous savaient que c'était sans doute l'un des actes magiques les plus infâmes qui soit. En supprimant l'âme, le corps n'en n'avait de toute façon plus pour le longtemps et souvent, le simple fait de la retirer entrainait la mort du sujet. Du moins cela dépendant de la méthode de prélèvement. Et Drake pensait reconnaître celui-là.

" La marque sur le front semble appartenir à un objet dur qui leur aurait été apposé de force. Il n'y a pas mille objets du genre qui peuvent tuer d'un simple contact, et encore moins quand celui-ci doit, semble-t-il, être en contact avec la tête en particulier. De plus, leurs yeux ouverts est également un des... symptômes, de la technique employée pour réaliser cet acte : Une pierre d'âme. "

C'était simple et brillant. Ce type de pierre était très rare pour ne pas dire quasiment mythique. A une époque reculée il y en avait eu pas mal en circulation mais les purges humaines à l'encontre des sorciers les en avait privées, de très nombreuses avaient été brisées de sorte qu'il n'en reste quasiment plus aucune sur le plan matériel à l'heure actuelle.

Drake avait la chance d'en avoir vu une étant jeune, et même d'avoir pu assister à une capture d'âme. La victime tombait simplement par terre, molle et dépourvue de la moindre volonté. Elle restait quelques minutes ou quelques jours dans un état catatonique avant que l'organisme ne cède et ne finisse par mourir. La pierre quant à elle pouvait recueillir plusieurs dizaines d'âmes. Pour les plus petites d'entre elles.

Les âmes étaient une ressource quasiment inconnue sur le plan terrestre, mais une très bonne monnaie d'échange pour le reste du multivers. Les démons tout particulièrement se les arrachaient. Pour les dévorer ou pour les détruire, se servant ainsi de l'énergie libérée pour alimenter quelque sort.

Que quelqu'un puisse utiliser une pierre de cette sorte sur le plan matériel et qui ait potentiellement capturée une trentaine d'âmes, pour celles qui provenaient du Targatt du moins, ne laissait rien présager de bon. Pour la Cité. D'autant que l'on ignorait si la pierre n'avait pas auparavant accumulée d'autres âmes avant son arrivée ici. Quoi qu'il en soit, quelque soit le sortilège qu'elle alimenterait, ça n'aurait rien de "bénéfique".

" L'énergie des âmes peut être utilisée pour certains sorts comme vous le savez sûrement. Et je crains qu'il soit trop tard pour le découvrir. Car il est évident que l'instigateur de tout cela vous a laissé sciemment découvrir le tas de cadavres. Il ne l'aurait pas fait avant d'être prêt."

Voilà qui confirmait certains des heurts survenus dans la cité. Il était temps que Drake entre en contact avec eux, qui soient-ils. C'était une trop belle opportunité d'y gagner au détriment de la Régence pour ne pas essayer de s'en saisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mar - 13:09
A chaque mot Astoria devait faire un effort de plus pour ne pas se décomposer davantage. Si il devait s'avérer que la théorie du Leckard soit vraie, cela dépassait de très loin l'atrocité à laquelle Astoria s'était attendue et préparée. Toucher à une âme était un crime puni de mort et elle imaginait mal quel type de monstre pouvait en récolter plusieurs dizaines, voire davantage. C'était une perspective abominable.

Malgré la contenance qu'elle tentait de se donner, elle palissait à vue d'oeil et son regard trahissait sans peine le flot d'émotions contradictoires qui traversaient son esprit : La colère envers le ou les monstres responsables, la peine et la compassion envers ceux qui étais partis dans d'aussi horribles circonstances. Et surtout une grande culpabilité à l'idée de n'avoir pu les sauver. Devrait-elle dire à leurs proches que leurs âmes étaient... perdues voire pire, détruites, consumées ou même consommées...?

De plus si réellement comme l'affirmait Drake, ceux qui avaient causés tout cela les avaient laissé découvrir les corps à dessein, il fallait donc s'attendre à une recrudescence d'attaques. Peut-être d'un type différent. Il y avait décidément trop d'inconnues. En tout cas, une seule chose était sûre : Les souterrains les couvraient trop bien.

Astoria demeura pensive, interdite pendant de longues secondes, la gorge nouée après toutes les conclusions auxquelles il était parvenu. Ca la gênait au plus haut point de constater qu'il avait un tel degré de connaissance dans les arts si longtemps interdits. Ca n'en disait que trop sur ses activités réelles, et peut-être même sur celles de sa famille entière. Elle espérait qu'il ait tort mais tous les éléments de sa théorie se tenaient trop bien et étaient bien trop crédibles, voire logiques en fin de compte pour pouvoir croire qu'il se soit fourvoyé. D'un autre côté, pourquoi lui en dévoiler autant si il œuvrait contre elle et contre la Cité ? Astoria ne savait plus que penser, si ce n'était la conviction que les méthodes classiques n'arriveraient à rien.

Après une grande inspiration, elle reprit enfin la parole.

" Si ce que vous dites est vrai... Tout ce que vous dites. Il nous faut agir sans perdre de temps, sur plusieurs fronts. "

C'était davantage destiné à ses propres oreilles qu'à celles de Drake. Finalement, elle planta ses yeux bleu océan dans les siens, étrangement déterminée.

" Vous et ceux des vôtres à qui vous faites confiance œuvrerez dans l'ombre. Vous devez trouver qui est derrière tout ça et les raisons de sa ou de leur présence, de leurs agissements. Je veux tout savoir. Vous ne parlerez de ceci à personne. Je serai la seule à qui vous ferez vos rapports."

Ses pensées tourbillonnaient dans son esprit. Les Protecteurs échouaient. Mais elle ne devait pas faillir. Elle maintiendrait l'apparente sécurité et ferait en sorte de faire croire aux ennemis de Targatt qu'elle ne savait faire rien d'autre que déployer des moyens classiques pour les arrêter. Ils ne devraient pas se rendre compte qu'autre chose était en marche. Toutefois, elle ne faisait pas confiance à Drake pour autant et avait conscience qu'il pourrait très bien se retourner contre elle si les autres, quels qu'ils soient, lui proposaient... Elle ne savait pas trop quoi. Astoria nota mentalement de prévenir Alrost, en secret de la mission de Drake. Ainsi, en cas de... débordement, il aurait les cartes en mains pour pouvoir intervenir. Mais en attendant, l'heure n'était malheureusement pas aux bons sentiments. Et si elle honnissait au plus haut point les méthodes des Leckard, elle devait leur reconnaitre une efficacité dont elle ne pouvait pas se passer à l'heure actuelle.

" Veillez à ne pas effrayer les citoyens."

Sous-entendu, le reste vous appartient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Mar - 9:18
Drake laissa la jeune femme intégrer tout ce qu'il venait de dire. C'était toujours assez amusant de la voir s'émerveiller pour un rien ou au contraire dépérir à l'idée stupide qu'elle n'avait pas été capable de protéger sa Cité. Drake depuis longtemps compris comment en jouer et encore une fois, son tempérament naturel assez faible, d'après lui du moins, tendait à prouver une fois de plus qu'elle culpabilisait tant qu'elle avait enfin fini par admettre son utilité et même à concéder que ses méthodes n'étaient pas les plus inadéquates en ces temps étranges.

Malgré sa satisfaction, Drake était assez malin pour n'en rien laisser paraitre. Ca aurait été tellement dommage de tout gâcher alors que la Régente venait juste de lui accorder carte blanche. Et il saurait s'en servir à ses fins, cela allait de soi. Quant à savoir à qui il faisait assez confiance au sein de sa famille, c'était simple, il y avait ses 3 autres enfants, Tryana et... Peut-être que ce serait un autre bon test pour Cain que de le mettre dessus. Ca aiderait à faire comme si Les Leckard étaient actifs dans la défense de Targatt.

Au moins n'était-elle pas stupide au point de ne compter que sur eux. Elle continuerai à jouer le jeu de la "sécurité" dans les rues de la cité avec les Protecteurs. Drake se permit de sourire légèrement lorsqu'elle lui intima de ne pas effrayer les citoyens. Non décidément c'était une occasion trop belle pour qu'il se retienne cette fois-ci.

" Je crains qu'ils ne le soient déjà depuis longtemps sans que ça soit du fait de ma famille."

Il reprit après une seconde. Intérieurement, il riait presque tant les évènements jouaient tous en sa faveur. Tout s'imbriquait tellement bien qu'il aurait pu croire qu'un avatar du destin l'avait pris sous son aile.

" Rassurez-vous, les "citoyens" lambadas 'nont rien à craindre de nous tant qu'ils ne nous cachent rien."

Sans plus se perdre dans des débats inutiles, il se releva, signifiant que pour lui, l'entretien touchait à sa fin. Il congédiait la Régente ? Oui. Le protocole n'avait été son fort et il avait déà accepta sa "mission", il ne fallait pas trop en demander non plus.

Adressant un signe de tête entendu à la jeune femme, il reprit tout en se dirigeant vers la porte.

"Si vous n'y voyez pas d'inconvénients, je dois rassembler les miens."

Et sans attendre de réponse, il franchit la porte et partit. Un domestique, gêné, le remplaça auprès de la Régente, rougissant et n'osant pas croiser son regard, se demandant ce qu'il avait bien faire de mal pour être puni en devant servir un Leckard au sein de l'académie. Surtout quant il se permettait de prendre congé de la Régente sans attendre la moindre autorisation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LOCAUX DES MEMBRES DU PERSONNEL-
Sauter vers: