:: EN DEHORS DE LA CITE :: LE LAC Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourparlers au clair de lune [Terminé]

avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Fév - 12:04
Drake avait été nommé professeur de magie spirituelle l'avant veille et on ne pouvait pas dire qu'il avait chaumé depuis. Il avait donné son premier cours à Cain et, suite à ce qu'il avait vu dans son esprit, avait depuis envoyé une missive à Dame Altius qui se chargerait de son apprentissage en magie noire.

Non pas que la matière déplaise à Drake, il en était lui-même un fervent pratiquant mais il devait s'assurer, pour que ses dernières avancées avec Cain ne soient pas vaines, que Contessina ne le pousse pas sur la mauvaise pente. Il aurait été fort déplaisant que son petit-fils, enfin résigné à lui être loyal, ne se rebelle à nouveau.

Drake savait quels espoirs Cain nourrissaient avec la magie noire et au travers de son professeur. Il était impensable de lui enlever cet art. Il était primordial pour ce que lui réservait Drake pour la suite. Cependant, il était inconcevable que Contessina ne se serve de la colère de son petit-fils pour renforcer son esprit de vengeance envers sa propre famille.

C'était notamment pour discuter de cela qu'il avait demandé à Contessina de le rejoindre près du lac, en dehors des oreilles indiscrètes de l'académie et loin des yeux de Targatt, et donc loin des yeux de la Régente.

Si habituellement Drake n'était pas homme à perdre son temps et à se déplacer lui-même, il savait cependant que l'on n'était jamais mieux servi que par soi-même. Et c'était d'autant plus véridique que ça concernait sa famille et donc ses aspirations et plans à venir.

Le chef de la famille Leckard était plutôt connu dans la cité mais nul hormis l'enfant qui servait de régente (et une ou deux autres personnes) n'avaient connaissance du lien qui unissait Cain et lui-même. Il aurait continué à tenir sa langue mais avait conscience qu'il devrait sans doute partager ce fait avec Contessina qui ne manquerait pas de se demander la raison réelle de son intérêt pour le jeune homme.

Profitant de la brise nocturne et de l'adoucissement des températures après le froid mordant que la région avait connu cet hiver, le chef de la famille Leckard se plaça face au lac, yeux fermés, mains jointes dans le dos. Ses perceptions tout comme son aura étaient étendues à une large zone, satisfait de pouvoir se laisser aller un peu plus qu'au sein de la cité. Et cette détection lui permettrait également de savoir si quiconque pénétrait son périmètres, ce qui était fort utile quand on attendait un maître des arts obscurs comme c'était le cas ce soir.

Le maître des Leckard ignorait si cette jeune Dame se donnerait la peine de venir, de sortir de la cité. Il la faisait venir relativement loin il fallait l'admettre mais c'était préférable, selon les suites que pouvaient donner Contessina. En se basant simplement sur ce qu'il avait vu dans l'esprit de son petit-fils, Drake pensait bien qu'elle viendrait, du moins si elle avait honnête avec Cain le jour de leur entrevue. Sinon... Drake aviserait de manière plus sournoise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contessina Altius
Professeur de magie noire - Mage 2nd ordre
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Fév - 18:10

Pourparlers au clair de Lune

Contessina Altius & Drake Leckard

Le pas lent d’un équidé marquait la nuit exempt d’autres bruits. Voilà quelques jours que le couvre-feu avait été proclamé et les rues de la cité avaient commencé à se déserter dès la chute de l’astre solaire au delà de l’horizon. Chevauchant en cavalières, les cuisses sur le même flanc de l’animal puissant et sombre, une longue robe battant les côtés du cheval et une capuche rabbatu sur la tête allait Contessina Altius, professeur de magie noire à l’académie et visiblement future intriguante. La courte note découverte à la porte de ses appartements ne semblait pas laisser vouloir supposer une autre possibilité. Un rendez-vous nocturne, en dehors de la ville et ce alors même que celle-ci se trouvait sous le coup d’un couvre-feu…

D’aucun aurait pu imaginer un rendez-vous galant, la demoiselle n’ayant pas manqué d’attirer les regards des mâles de l’académie, mais l’expéditeur et le lieu ne semblaient pas concorder avec cette hypothèse. Un courtisan ne se serait pas ennuyé à proposer un lieu de rencontre aussi loin, aussi romantique que puisse être le cadre et le sieur Leckard semblait un homme, ne se donnant pas la peine de ces petits jeux subtils et obtenait bien plus facilement du beau sexe ce qu’il souhaitait obtenir.

Plongée dans ses pensées, elle remarqua avec un temps de retard la torche qui éclairait la route un peu plus loin, bloquant l’accès à la poterne de son halo lumineux.

Halte ! Qui va là ? Par ordre de la régente toutes les portes de la cité sont fermées au crépuscule ! Vous ne devriez même pas être dehors…



La jeune sentinelle s’approchait tout en parlant. Contessina arrêta sa monture à son niveau avant de relever doucement sa capuche, dévoilant une mine contrise soigneusement étudiée. Ayant pris la peine de s’entourer longuement de sortilèges cosmétiques avant son départ, son teint bien que pâle donnait à penser une humaine ne voyant que peu la lumière du soleil plutôt que le teint livide d’une créature nocturne, tandis que les lèvres empourprée évoquaient une vision qui ne manqua d’intéresser le soldat.

Pardonnez-moi… Il me faudrait avoir accès à la poterne..



Plongeant son regard dans celui de son interlocuteur, elle laissa se vivifier le sang de son clan dans ses veines, captivant son attention dans l’instant. Tout en se penchant légèrement, elle approcha le jeune homme d’elle, caressant doucement sa joue glabre d’un doigt replié.

Vous ne rapporterez aucun passage ce soir et vous tiendrez prêt à ouvrir de nouveau lors de mon retour. Si vous faîtes cela… Il se pourrait que vous ne soyiez pas sans récompense.



Il n’en fallut pas beaucoup à l’homme pour céder à son influence. Le sang d’Antoine battant dans ses veines depuis plusieurs siècles maintenant ne faisait que se renforcer avec le temps et se montrait bien trop pour un jeune homme que la vue de Contessina avait déjà exalté.

Elle ne le remercia pas en passant la poterne ni ne jetant un regard par dessus son épaule en l’entendant se refermer derrière elle. Inspirant longuement en appréciant un instant les rayons dardés par la lune sur sa peau, elle se couvrit de nouveau la tête de sa capuche avant de battre le flanc de sa monture, exaltant cette soudaine liberté retrouvée après ces longues journées de soleil et ces nuits enfermées à ne pouvoir quitter le château pour assouvir son besoin de chasse.

Il lui fallut plusieurs dizaine de minutes pour quitter les faubourgs de la ville et arriver en vue du lac qui devait être leur point de réunion, mais une fois là-bas, la désertion des lieux par toute la racaille au sang chaud lui permit de repérer son hôte à l’odorat. Faisant de nouveau adopter le pas à sa monture, elle la guida vers la zone où il semblait gîre, sans défense.

S’abstenant de toute manifestation hostile ou ésotérique, Contessina mit pieds à terre dans un frémissement d’étoffes dévoilant un bref instant les longues cuissardes noires gainant ses jambes jusqu’aux genoux avant de s’approcher de l’homme.

Messire Leckard je présume ?



Demanda t-elle avant de se fendre d’une révérence grâcieuse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drake Leckard
Chef des Leckard, Maître de magie spirituelle - Archimage
Age du personnage : 56
Race : Humain
Pouvoirs : Abjuration et absoption
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Fév - 16:17
Le vieil homme rouvrit doucement les yeux, les laissant dériver sur le lac devant lui alors qu'un vague bruit de sabot attirait son ouïe et qu'une sombre présence pénétrait sa zone de perceptions. Elle était finalement venue. Voilà qui était une bonne nouvelle. Se tournant finalement vers la jeune femme, il alla jusqu'à sa monture dont il saisit doucement la bride afin de permettre à sa cavalière d'en descendre habilement, dévoilant dans l'opération juste assez pour émoustiller les sens les plus fougueux. Drake devait admettre que les souvenirs de Cain étaient fades en comparaison de ce qu'il voyait à cet instant.

Il savait d'expérience que les dons dont étaient dotés naturellement les êtres dépendaient en parti de leur tempérament à la base. Or, cette Dame lui rappelait sa première femme. D'aucun diraient qu'elle était de ces femmes, splendide et qui savaient en user. Drake aurait été contraint de leur donner raison puisque c'était notamment grâce à elle qu'il avait autant développer sa magie spirituelle et en particulier la protection de son propre esprit. Par nécessité cela allait de soi. Depuis, il avait tendance à associer les dames à la beauté si exquise à de sombres manipulatrices. Et c'était d'autant plus simple à s’imaginer lorsqu'elles étaient doublée d'une maîtrise des arts noirs.

Aussi, lorsqu'il protégea son esprit, la lady qui était en pleine révérence aurait très bien pu penser qu'il avait découvert sa vraie. Il n'en était pourtant rien. Mais c'était sa nature méticuleuse voire paranoïaque qui l'avait maintenu en vie si longtemps et permis d'éviter des complots même au sein de sa propre famille et il avait fait de ses traits de caractère, des atouts dans toutes négociations. Or, c'était exactement la raison de leur présence, à tous les deux, en cette douce nuit.

Sans la lâcher des yeux, il lui adressa un signe de tête élégant et courtois, répondant à sa révérence.

" Dame Altius. Je me réjouis que vous daignez m'accorder de votre temps cette heure tardive, et dans un lieu si éloigné qui plus est."

Sa simple présence laissait penser que la si lisse Dame Altius ne l'était pas autant que les écrits à son sujet le laissaient penser. D'un geste, il tendit sa main à la demoiselle, lui proposant silencieusement de marcher à ses côtés. Ce simple geste témoignait à lui seul de la confiance qu'il avait en ses capacités, ou de sa grande arrogance. Pour quiconque les observerait, c'est-à-dire personne à l'heure actuelle mais Drake n'aimait pas être surpris, ils auraient l'air de vieux amis voire d'un couple déambulant dans un coin réputé romantique. C'était pour cet alibi tout trouvé que Drake avait notamment choisi l'endroit, du moins parmi ceux assez éloignés de l'académie à son gout.

Drake s'était demandé comment aborder le sujet mais il n'y avait pas de bonnes méthodes selon lui puisque tout dépendrait de la manière dont la demoiselle prendrait sa... demande. Et son temps était également trop précieux pour qu'il se permette de tourner autour du pot indéfiniment. L'homme d'âge mûr avait également songé à ce qu'il pourrait lui offrir en retour et plusieurs options s'étaient révélées d'elles-mêmes.

" Comme vous le savez sans doute, je suis le patriarche de la famille Leckard. Ce qui fait aussi de moi le tuteur d'un de vos élèves : Cain Hexes."

Tout en marchant doucement, Drake avisa qu'il y avait peu de manières de présenter le sujet en question. La voie directe étant sa préférée, il reprit.

" Je souhaite votre collaboration dans son éducation."

Il avait vu Cain la veille. Pour la première fois en plus de huit ans, le jeune homme avait enfin compris les possibilités que Drake possédaient pour le faire plier. Et il avait enfin courber l'échine devant lui. Malgré cela, l'homme était plus que conscient que ce ne serait qu'une demie victoire si d'autres personnes contribuaient à attiser les velléités qu'il nourrissait à son égard, comme à celui de tout leur lignage.

" Vous n'êtes pas sans savoir qu'il nourrit un profond désir de vengeance. Et je crains fort que ce ne soit dirigé contre moi je l'admets."

Il en avait divulgué assez pour l'heure et il avait hâte de voir quelle serait la réaction de cette jeune Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: EN DEHORS DE LA CITE :: LE LAC-
Sauter vers: