:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: Bureau de la directrice Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un peu d'aide [Pv Alrost] [ Terminé ]

avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Jan 2017 - 13:29
Astoria avait été soulagée - bien qu'elle n'en montre rien - de constater que l'hybride comprenait tout à fait ses pensées et plus encore, ses préoccupations du moment. De plus la Régente devait admettre n'avoir jamais parler à cœur ouvert de la  situation et encore moins de "sa" situation. Bien entendu, elle aurait pu en faire part à sa famille mais c'était plutôt inconvenant de son propre point de vue puisque selon sa vision des choses, en devenant Régente, elle avait abandonné un parti pour tous les gagner. Elle ne devait pas être la Régente que d'une partie de Targatt mais de tous, et c'était là le plus difficile. Surtout si on désirait - comme elle - faire les choses avec justesse et justice.

Alrost avait quant à lui un avis assez similaire au sien sur la question des familles les plus... aisées et influentes. Effectivement, ils ne pouvaient s'empêcher de générer des conflits, parfois avec des complots, parfois sans. Ils débordaient d'imagination quant il s'agissait de tromper la vigilance des protecteurs pour parvenir à leurs fins, quelles qu'elles soient.

Après avoir passé les portes de l'académie, Astoria se mit à gravir l'escalier qui menait à ses appartements privés, et son bureau, relevant les pans de sa robe dans l'ascension. Quelques marches plus tard, ils arrivaient devant le bureau dont les portes s'ouvrirent d'elles-mêmes à son approche. Elle invita Alrost à y entrer et à prendre place dans le siège placé devant le lourd bureau. A peine l'hybride fut-il passé que les portes se refermèrent sans un bruit.

- Si cela peut vous assurer je partage votre avis concernant les lignées présentes... Il s'en faudrait d'un rien pour que la situation bascule complètement. Et c'est justement ce que je cherche à éviter.

Elle prit elle-même place de l'autre côté du bureau et prit le temps de repenser aux doléances du "jeune homme". Elle n'avais pas compté lui proposer un porte de bureaucrate, quoi qu'un directeur entièrement dédié à l'académie l'aurait soulagée.
Avec un sourire amusé, elle entreprit d'expliquer ce qui lui était passé par la tête.

- Concernant votre poste, je comptais vous proposer celui de Capitaine du Protectorat. Il vous incombera d'encadrer les protecteurs, d'enquêter, de défendre et de rassurer, par des patrouilles et par des résultats que j'avoue moi-même ne pas avoir pleinement réussi à obtenir, du moins pas depuis le début des disparitions.

Sa mine se renfrogna à l'idée mais elle poursuivit tout de même, soucieuse d'avoir répondu à toutes ses interrogations mais également de penser à autre chose de peut-être plus réjouissant.

- Vous aviez d'autres questions à me poser ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Jan 2017 - 22:45
Au fil de la marche vers le bureau de la régente, Alrost ne porta vraiment attention à Astoria et constata avec plaisir et nostalgie que l’académie n'avait pas vraiment changée. Des murs restaurés certes! La décoration refaite? Evidemment! Cinq cents ans se sont écoulés, les décorations des couloirs, comme à l'origine peu présente, s'adaptent à leurs temps. On y trouve cependant des similitudes indéniable avec les anciennes. Les lustres de bronze présent à l'époque ont céder leur place à d'autres mêlés d'argent et de bronze adoptant chacun les trois symboles respectifs des maisons traditionnelles de Talmar, Selion et Meridius abandonnant ainsi les dragons de jadis...Il sembla aussi à Alrost que les lustres avait un temps arborer des anges, mais il ne pouvait saisir si cela était avant ou après les reptiles ailés. Les portes aussi avait changées ou retravaillées, quelques unes tout du moins puisqu'il reconnut tout de suite celle du bureau réservé au directeur de l'académie, aujourd'hui une régente. Qui accessoirement cherchait sûrement quelqu'un pour ce poste. Régente de la cité et directrice de l'académie étant chacun un poste à temps plein il était peu envisageable que quiconque souhaite jongler de ces rôles aux grandes responsabilité indéfiniment.

Son attitude prit un air entendu aux premiers mots qu'elles lui dit dans l'enceinte de son bureau où les portes se refermait à l'instant. Cela aussi n'avait pas changé. En même temps, dans une cité de mage, les portes qui ne se ferme pas toute seule ne se trouve que chez quelques individus étant donné la simplicité de cet enchantement. Après s'être assit en face de la régente, il continua d'écouter avec une attention forte mais partiellement dissimuler sous une certaine flegme. Pour faire simple, à moins d'être doué d'empathie ou de capacité de déductions comportementale importante, seul son visage inexpressif serait visible. Cependant, un léger sourire marqua son visage quelques fractions de secondes lorsqu'elle finit de lister les tâches qui incomberait pour le rôle qu'elle avait en tête pour lui. Capitaine du Protectorat. Un rôle qui lui seyait parfaitement d'après lui. Ses compétences de métamorphose serait un atout certain pour des missions de filatures ou autres besoin liés à l'enquête.

Il n'aurait rien à ajouter à ce propos, mais lui avait des questions autres, ce qu'elle offrait d'exprimer à l'instant même.
*C'est le moins qu'on puisse dire...*
- Je me retrouve parfaitement dans ce poste. C'est un honneur de l'accepter et de servir Targatt une fois de plus. Pour ce qui des questions... Et bien oui. Voyez-vous...Cela fait environ cinq cents ans que j'ai quitté Targatt. Marquant un temps d'arrêt pour décider de comment formuler la suite, il reprit assez promptement en se penchant légèrement en avant pour fixer d'un peu plus près les belles prunelles bleues de la régente.
Je suis curieux de connaître les informations que vous avez pu avoir sur moi. Comprenez bien que, je sais couvrir mes traces assez bien pour savoir que vous n'auriez pas pu me retrouver en claquant des doigts alors même que vous ignoriez à peu près tout de moi en dehors des archives de l'académie. Sachant que je sais les miennes fortement incomplète ayant brûlées avec nombre d'autre lors d'un incendie accidentel.

Il avait au fond de lui envie de lui faire confiance, du moins avait-il l'intuition que Astoria était digne de sa confiance. Aller droit au but pourrait en outre d'accélérer la conversation, choisir la pleine confiance est parfois un choix intelligent. Un choix un peu trop semblable à un pari kit ou double! *Idée dangereuse...Trop dangereuse...*Tenter le diable avec une parfaite inconnue semblait inconvenu au regard du secret qu'il souhaitait gardé. Aussi le semi-démon prenait-il ses gardes le plus discrètement du monde. Imperceptible semblait-il . Après tout, après cinq cents ans à s'efforcer de garder le secret, l'expérience se déploie inévitablement. Il jaugerait de la suite en fonction des réactions de la femme qui se trouvait devant lui. Quoi que la femme semblait tout de même bien cachés ses émotions propres, il devrait possible de discerner de ce qu'il pourrait évéler ou pas. Au pire, s'il ne le fait pas maintenant, il aurait toujours l'occasion de le faire plus tard si cela s'avérait nécessaire. Seulement voilà, il désirait connaître au plus vite l'étendue de ses informations à son sujets. Elle avait plus tôt que celles ci étaient...contradictoire. Si elle pensait uniquement à sa longévité, cela impliquerait éventuellement qu'elle ignorait son origine pas nécessairement. Bien que la plupart des hybrides humains/démons héritent de l'immortalité, Alrost ne savait que trop bien que ce n'était pas toujours le cas, il avait apprit à la mort d'un ancien élève de Targatt et cette vérité s'eut vue confirmé au prix d'une grande douleur quand il perdit quelques uns de ses enfants...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Jan 2017 - 8:02
La régente d'un signe désinvolte de la main fit venir à elle une sorte de théière dont le contenu fumait déjà. Deux tasses apparurent devant son invité et elle-même avant qu'un contenu un peu épais ne soit versé dans leurs verres respectifs. C'était une invention plutôt récente mais qui avait eu un succès fou auprès de tous les pratiquants de la magie divine comme profane puisque la personne qui trempait ses lèvres dans le liquide faisant qu'il se transforme en la boisson qu'il préférait. Le liquide en prenant immédiatement l'odeur, l'aspect et le gout.

Pour Astoria, c'est un odeur de chocolat chaud qui envahit la pièce alors qu'elle prenait une gorgée avec délice tout en écoutant Alrost accepter son offre, donc le poste de capitaine du protectorat. C'était parfait. Elle pourrait ainsi soulager les protecteurs... Qui certes ne cerraient pas forcément l'intervention extérieure d'un bon œil mais qui finiraient par s'y habituer et qui se conformeraient de toute façon aux ordres de la Régente, et donc à ceux du semi-démon.

En reposant sa tasse, elle fixa intensément Alrost. Evidemment, c'était tout à fait compréhensible qu'il veuille comprendre et savoir quels éléments Astoria avait pu rassembler à son sujet. Après tout, ils ne se connaissaient pas et la Régente avait du coup un net avantage sur l'homme face à elle puisqu'elle était la seule des deux à avoir eu le luxe de se préparer à une éventuelle confrontation, du moins pour le pire scénario possible.

En guise de réponse, elle ferma les yeux et tendit les mains devant elle, paumes vers le plafond. Mentalement, elle récita la formule, connue des seuls directrices et directeurs de l'académie puis murmura le nom "Alrost". Quelques secondes plus tard, un manuscrit apparaissait, prenant place au creux de ses mains.

Astoria le tendit à son invité. Malgré l'âge avancé du parchemin composant le manuscrit, authentique c'était visible, les inscriptions étaient encore assez facilement lisible.

"C'est en quelque sorte votre dossier personnel. Chaque personne pénétrant à l'acédémie en a un. Tout y est inscrit : Naissance, quand on la connait, mort si tel est le cas, pouvoirs connus, espèce d'origine, parents, magie apprise ou enseignée, poste occupé si tel devait être le cas, et ainsi de suite."

Elle marqua un temps d'arrêt pour prendre une nouvelle gorgée du liquide sucré avant de reprendre de sa voix douce.

"Nos archives sont... inaccessibles à qui n'est pas directeur de l'académie et ont été très bien conservées comme vous pouvez le constater, puisqu'elles sont stockées dans un demi-plan... particulier dirons-nous."


Si elle le dévoilait c'était pour la simple et bonne raison qu'elle avait conscience de devoir gagner sa confiance et également car elle savait que nul autre qu'elle ne pouvait avoir accès au demi-plan en question, d'aucune manière que ce soit car au fil des âges, chaque directeur ayant ajouté ses propres sécurités, le dispositif actuel était infranchissable pour ainsi dire, même pour le meilleur des manipulateurs ou le plus puissant des sorciers.

Reportant son attention sur Alrost après lui avait laissé quelques instants pour feuilleter l'épais carnet, elle reprit.

"Je me suis servie des notes pour vous retrouver. Ces dernières étant assez... complètes et précises, le sort de localisation appliqué à mon courrier a fait qu'il a filé droit vers vous. Votre métissage vous a octroyé une très belle longévité. Malheureusement ce n'est pas le cas de tous ceux que j'ai tenté de contacter. Y compris ceux que l'on disait immortels, ont semblent-ils finis par succomber à quelque mal."

Elle pensait notamment à une haute elfe nommée Fayes Ann-Ell et quelques autres qui avaient, en leur temps, marquer l'académie par leur pureté, ou par leur puissance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Jan 2017 - 18:50
Tendant sa main gauche, la plus marquée par les combats, vers la tasse servie il trempa ses lèvres dans son contenu qu'il pensa reconnaître pour l'avoir essayé peu de temps auparavant. Une boisson surprenante s'il en est. La boisson prit aussi la teinte d'une boisson chocolatée mais l'odeur était quelques peu différentes puisqu'on y sentait en plus du cacao quelques touches d'épices tel que du poivre et du curcuma. On sentait aussi le goût du miel dans ce chocolat chaud, mais l'odeur ne parvenait pas aux narines, du moins pas aux siennes. Un vrai délice pour les papilles du semi-démon qui eut du mal à ne pas enchaîner les gorgées. Pas question cependant de le boire d'une traite, il ne profiterait nullement du goût.

Après un court instant, cette belle femme aux grandes responsabilités le fixa à nouveau avant de lancer une petite incantation qui lui était parfaitement inconnu. Tout devint très clair à l'instant où il vit son nom sur l'ouvrage.
* Les archives ne devaient être qu'une pâle copie. Je comprends mieux à présent pourquoi il n'y eut aucun effort des restauration des documents. Je n'y avait jamais réfléchit à l'époque.*

Il était logique que les directeurs aient des données protégées des élèves après tout. Après tout, l'académie a toujours été un refuge pour les pratiquants de magie et ce bien avant que les humains se mettent doucement à accepter les mages et autres individus aux dons magiques. Il fallait donc des dispositifs pour masquer tout ça. A la naissance de Alrost, ils avaient déjà abandonner le déni de son existence et cesser de vouloir éradiquer le moindre de ses représentant : Mages et leurs étudiants comme les créatures magiques. Raison de leur quasi disparitions. Bref...rien d'étonnant à cette mesure de sécurité.
*Tout...tout doit être là dedans...*

Dans un même temps, il commença à feuilleter le registre et confirma ses pensées. Ses origines, pouvoirs, et postes occupés. Le premier étant évidement la seule préoccupation....ça et légèrement son don de téléportation.  Ce livre restait connecté à l'élève toute vie, continuant ainsi à enregistrer les éléments important de  sa vie? Ou s'arrêtait-il lorsqu'on quittait officiellement l'académie?

Il fit une pause et mis ses bleu dans ceux l'océan de ceux d'en face. Un brin solennel, il lança :

-C'est certainement évident mais je souhaite que tout ceci reste entre nous...Tout particulièrement concernant mes origines. Vous n'ignorez sans doute pas la haine que nous adresse les individus, capacités magiques ou pas.

Changeant légèrement sa posture sur la chaise et portant à nouveau la tasse à ses lèvres, il apprécia la douce chaleur de la boisson sur ses lèvres, la brassa contre son palais pour diffuser ce délicieux parfum dans sa bouche et en profiter avant de l'avaler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Jan 2017 - 19:40
Lorsqu'il tendit la main pour récupérer la tasse, Astoria ne put s'empêcher de remarquer à quel point elle pouvait être marquée et éprouva une bouffée de compassion. Elle n'avait jamais compris les personnes qui cherchaient à devenir immortelles, ça ne devait être qu'une longue succession de souffrances. Du moins d'après son avis. Puis une odeur un peu plus épicée lui taquina les narines. Il semblait qu'ils avaient des gouts assez similaires pour le coup. Un léger sourire amusé étira ses lèvres.

Elle lui avait tendu les notes dont il s'était saisi sans vraiment se faire prier, ce qui était tout à fait normal quand on songeait aux questions qu'il avait posé. Astoria avait toujours pensé que les mensonges et cachoteries ne faisaient que vous rendre plus fragiles et nuisaient, sur le long terme, à toute relation. Aussi essayait-elle de mettre un point d'honneur de ne point en faire. Surtout quand la personne était potentiellement plus puissante qu'elle, et utile à la cité entière.

Astoria le laissa feuilleter quelques minutes le document sans l'interrompre. Elle savait pour avoir fait la même chose quelques années plus tôt, que ça pouvait être une sensation déplaisante que de constater que quelqu'un pouvait presque aussi bien vous connaître que vous ne vous connaissiez vous-même. Finalement, il fit une pause à la lecture et planta son regard dans le sien, sérieux... Voire même préoccupé.

Il voulait que ça reste entre eux ? Quoi donc ? Oh... sa nature. Elle détourna les yeux un instant avant de soutenir de nouveau son regard.

"Je ne pense pas que les cachoteries et les mensonges vous aideront. Moi-même ait eu beaucoup d'hésitations avant de faire appel à vous. Pourtant il est clair que votre nature ne domine pas vos actes. Les autres l'accepteront tout autant que je l'ai fait."

Elle en était persuadée. Mais elle comprenait ses craintes malgré et après un instant un peu gênée, elle reprit avec un soupire.

"Même si on cachait votre nature au reste de la Cité nous avons quelques personnes qui seront capables de la mettre à jour sans se forcer... d'une manière ou d'une autre."

Si certains pourraient le découvrir grâce à leurs pouvoirs, d'autres le repèreraient simplement parce qu'ils étaient sensibles à tout ce qui touchaient de près ou de loin les démons, diables et autres créatures infernales.

Elle prit une longue gorgée de son chocolat chaud avant de reporter son attention sur Alrost.

"Si c'est une condition à l'aide que vous apporterez, je m'y plierai. Mais ce sera à vous de gérer le "scandale" quand ça se saura."

Son regard s'était fait plus autoritaire bien que le reste de son visage ne trahisse aucune animosité ni aucun sentiment néfaste à l'égard de l'hybride.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan 2017 - 14:17
Elle avait raison...Cela le contrariait mais elle avait parfaitement raison.  Enraciné dans des milieux pauvres en magies bien loin des cités mages existante, mentir sur ce point avait du sens, les chances qu'il soit découvert était infime. Mais ce n'était plus le cas aujourd'hui , il était de retour dans une cité mage et devait s'adapter. D'autant que Targatt était parmi les plus florissante pour ne pas dire "la plus".  

Au fond, que la régente ait raison est une chose que le semi-démon soit près à révéler sa nature en est une autre. Il allait de soit cependant que mentir par falsification de la vérité ne lui servirait pas, non. Mentir par omissions conviendrait mieux à son cas. Et si quelqu'un posait ouvertement la question, il aurait la vérité. Le sixcentenaire devra cependant contacter sa famille les informer de la posture dans laquelle il se mettait et que éventuellement ils en subiraient les conséquences. Bien que celles-ci prendraient du temps à les atteindre.  

Cette réflexion se fit tout au long du discours de cette femme qui se trouvait devant lui et bien que lui trouvant un charme certain, il était bien trop consacrer à peser le pour et le contre sans pour autant que ses yeux ne se détournèrent de ceux d'Astoria.  Lorsqu’elle eut finit et après un court instant de réflexion supplémentaire, il tendit son bras pour prendre la tasse de chocolat chaud épicé.  

Finalement, la contrariété disparut de son visage pour devenir à nouveau inexpressif.  
- Vous avez raison, je ne vis plus parmi les mages depuis trop longtemps et si ce risque était alors infime, il ne l'est plus ici.  Je suis venu ici sans prendre le temps de vraiment me préparer à ceci.

C'était vrai, évidemment il ne dit pas que trente min à peine après la lettre, il se téléportait déjà . Il est clair que trente minutes sont trop courtes pour se préparer mentalement à de tel changements. Essayer de vivre dans un environnement pendant quelques deux cents ou trois cents ans puis changez en soudainement!  
Il se détendit quelque peu - intérieurement seulement car hormis ses intonations par moments rien ne laissait entrevoir une quelconque tension. -  et conclu que finalement, l'omission n'était pas une meilleure solution que le mensonge pur et simple :
- Très bien...Tant que ce n'est pas crier sur les toits, je vous fait confiance.  A présent, pourriez vous m'indiquer mes quartiers , au moins temporairement, le temps que je trouve quelques chose. Je souhaiterais également faire le tour de la ville dans la soirée, auriez-vous une carte de la cité à me prêter je vous prie?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan 2017 - 14:46
Astoria avait vu le semi-démon se crisper légèrement sous la contrariété. Elle savait que c'était difficile pour certaines personnes d'admettre voire d'avouer leur différence, ou plutôt de l’assumer ouvertement envers et contre tout. Mais elle avait la chance d'être à la tête d'une Cité florissante où se côtoyaient de nombreuses espèces, mêmes si certaines étaient en sous-nombre, c'était le cas des elfes, autre autre et évidemment le cas des hybrides. Toutefois, ils existaient, tous en avaient conscience, ou presque.

Elle ne doutait pas qu'une personne telle qu'Alrost l'était, saurait s'adapter à n'importe quelles situations, ou presque. Malgré cela il continuait de fixer la jeune femme qui ne laissa rien paraitre de son trouble.

Astoria lui adressa cependant un sourire mi-satisfaite mi-amusée lorsqu'elle entendit sa réponse. Elle était rassurée qu'il se soit rangé du côté de la raison. C'était mieux pour tout le monde que ça se passe ainsi. Les secrets avaient la fâcheuse tendance à ressortir au moment le moins propice et à aggraver les situations, quelles qu'elles soient.

Il lui faisait confiance ? Bien, c'était gagné dans ce cas. Car la Régente détestait commencer une relation autrement. C'était une fâcheuse habitude mais qui avait malgré tout fait les preuves de son efficacité.

"Je ne compte pas le mentionner à moins que ça soit d'une quelconque nécessité."

Finalement Alrost reprit la parole pour lui demander une carte de la Cité et l'endroit où il était censé dormir.
Astoria tourna sa tasse entre ses mains d'un air un peu gêné.

"Concernant vos quartiers... Je suis au regret de vous informer que vous serez contraint de dormir durant quelques dans les quartiers du personnel de l'académie de magie. Les quartiers du Protectorat sont en cours de rénovation. Ils devraient être prêts d'ici quelques semaines."

Avec un sourire désolé elle se leva tout de même et farfouilla quelques secondes dans ses placards et étagères avant de laisser échapper un petit "ah te voilà". Se retournant, elle tendit le morceau de parchemin à Alrost.

"Les autres cartes que j'avais ont été données aux protecteurs pour aider leurs recherches. Il ne me reste que celle-ci. Pas la plus récente mais vous aurez la majorité des informations."

La carte aurait pu être évolutive, comme les autres l'avaient été mais elle était étrangement hermétique à tout sortilège que l'on essayait de lui appliquer, aussi les lignées restaient-elles gravées telles qu'elles avaient été inscrites au premier abord.

Toujours debout Astoria en profita pour observer de plus près le semi-démon de ses yeux bleu océan. Elle se retint de lui proposer de l'accompagner jusqu'à ses quartiers. D'une c'était assez cavalier. De deux il devait déjà connaitre les lieux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alrost
Capitaine du Protectorat - Archimage
Age du personnage : 636
Race : Hybride
Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, feu noir et forme démon
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Jan 2017 - 20:16
[ désolé pour l'inspi :/ ]

Le semi démon resta impassible un moment puis émis un vague sourire lorsque Astoria lui indiqua qu'il devrait dormir à l'académie. A vrai dire, ce n'était pas pour lui déplaire. Reprenant sa tasse, il sirota le fond restant avant de se lever.

- ça ne me gêne pas le moins du monde , ne vous en faîtes pas. lâcha t-il avec un soupçon de nostalgie.

Observant distraitement la régente tandis qu'elle fouillait dans une armoire, surement pour une carte, il se remémorait l'époque où plus jeune, il avait avait été gardien de l’académie. Il y avait eu des disparitions également, mais elle n'avaient pas durée. Le coupable, un mage des plus malveillant, capturait des vivants desquels il sectionnait des parties précises: membres ou organes. On n'a pas pu savoir avec certitude quel rituel démoniaque il avait en tête d'accomplir, le mage noir a péri durant un combat déclaré alors qu'on le démasquait.

Elle lui tendit un rouleau de parchemin le sortant soudainement de ses mémoires. Il tendit le bras pour le saisir, croisant le regard d'Astoria une fois de plus. Il était rare de voir des yeux d'un tel bleu.

Tournant les talons, il se dirigea vers la porte après avoir repris son baluchon. Pour lui, ils s'étaient tout dit. L'histoire des disparitions de jadis serait pour une autre fois. Après tout il ne s'agit là que des souvenirs d'un vieux, d'un passé lointain. Même si l'histoire pouvait se répéter, les années lui ont appris à ne jamais dire ce que l'on sait trop vite. Même dans des situations "urgente". Divulguer trop vite une information peut nous rendre perdant. Il la remercia pour la carte et passa la porte, songeur...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: Bureau de la directrice-
Sauter vers: