:: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LA TOUR Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau départ ? [ Terminé ]

avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 12:15
Cela faisait presque deux semaines qu'il était arrivé à l'académie et deux de plus qu'il était à Targatt. Ses plaies avaient plutôt bien cicatrisées et il ne sentait plus que de légers picotements maintenant. Les deux dernières semaines avaient été les plus calmes de ses dernières années et il commençait à prendre goût au repos et à la protection que lui procuraient l'académie. Il avait brièvement rencontré la directrice, qui n'était autre que la Régente de Targatt entier si il avait bien compris. Elle lui avait posé quelques questions et avait testé certaines de ses aptitudes magiques pour finalement lui annoncer qu'il irait à Talmar.

Elle avait du percevoir sa question muette car elle lui avait dès lors expliqué le fonctionnement de l'établissement, le système de maisons et également le règlement intérieur de l'académie. Il avait un peu décrocher à cette partie de l'explication mais ne doutait pas de ne pas avoir de problèmes pour s'adapter si le reste de ses années d'études était semblables à ces premiers jours.

La régente lui avait par incroyablement... gentille et bizarrement il avait cru déceler chez elle de la compassion. De la compassion ?! Pourquoi pas de la pitié tant qu'on y était ?! Si il y avait bien des sentiments qu'il refusait de générer chez les autres c'était bien ceux-ci ! D'ailleurs il devait se tromper... Car la Régente ne connaissait rien de sa vie et ça n'était pas prêt de changer.

Toujours était-il qu'il lui était reconnaissant de l'avoir accepté plus tôt que prévu. Certes, c'était une période où la majorité des élèves étaient retournés dans leurs familles respectives pour se reposer. Mais Cain avait préféré resté. En même temps il aurait tout fait pour s'éloigner des Leckard, même pour une heure de plus.

Il avait profité que les cours n'aient pas repris pour visiter un peu mais ça ne faisait que depuis la veille qu'il avait découvert la tour. L'isolement qu'il y trouvait contribuait à son bien-être et à un calme auxquels il n'aspirait plus depuis longtemps. Il les redécouvraient pourtant avec bonheur en ces lieux et s'imaginait même ne plus jamais entendre parler des Leckard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 13:25
[PNJ - Tim et Ferrel ]


Ca faisait quelques jours déjà qu'ils observaient Cain en espérant avoir l'opportunité d'agir sans trop se faire remarquer mais, ne connaissant pas les lieux, il était toujours restés dans les parties communes. Même si elles étaient quasiment désertes en ce moment, ils ne savaient que trop bien que ces parties étaient protégées par des sortilèges d'alarme et de vision en cas de violence. En revanche, certaines parties n'en faisaient pas l'objet. C'était le cas des dortoirs. Ils auraient pu agir directement dans la chambre de Cain mais... sur les deux jeunes hommes, un seul pouvait aller dans la section Talmar -pour en être un ancien élève - du coup, ils avaient préféré attendre davantage.

Finalement, la veille, ils avaient perdu Cain de vue et n'avait pu repérer ce dernier qu'une bonne heure plus tard alors qu'il redescendant de la tour. C'était plutôt bien. Il s'éloignait de plus en plus des parties communes et comme les élèves n'étaient pas présents, du moins pour la plupart, ça leur laissant un bien plus large champ d'action. Quant à la tour, elle avait été rehaussée de deux étages quelques années plus tôt et il y avait peu de chances que les sortilèges d'alarme aient suivis.

Voyant donc Cain s'engouffrer dans le grand escalier qui menait au sommet, ils lui emboitèrent le pas une dizaine de minutes plus tard. En montant, ils se remémorèrent leur "mission". Elle était plutôt simple en fait. Faire des apparitions intempestives quand Cain ne s'y attendait pas afin de continuer à l'endurcir. Il fallait qu'il finisse par craquer. Et quand il serait brisé, il reviendrait de lui-même dans le giron de la famille comme un petit soldat bien obéissant.

Bien que la logique de ce plan échappe encore aux deux exécutants, ils s'en moquaient pas mal. tant qu'ils avaient quelque chose à y gagner. Et puis, quitte à agir dans l'illégalité, autant que ce soit sur une mission facile. Tabasser un gosse n'était certes pas reluisant, mais si ça suffisait à leur assurer un salaire sans les inconvénients d'un travail quotidien, aliénant et lassant... Et puis leur employeur avait bien précisé que ce ne serait qu'une fois ou deux... le temps pour lui de trouver quelqu'un directement sur place pour poursuivre le travail. Donc, ils avaient acceptés.

Franchissant les dernières marches, ils se révélèrent en même temps à Cain, toujours au sommet de la tour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sans crier gare, le premier dégaina son épée en continuant d’avancer tendis que le second tendait le bras vers le jeune homme, trois pics de glace filant droit sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 14:44
(T'abuses c'est mon premier topic XD Je voulais un truc soft !)


Cain sortit de sa contemplation du paysage en entendant un bruissement de vêtements suivit de quelques pas. Il était vrai qu'il n'avait pas croisé quand monde en plus d'une semaine mais il comprenait tout à fait que d'autres élèves aient envie de venir au sommet de la tour. Se tournant vers l'alcôve qui donnait sur le haut des marches, il vit deux personnes arriver côté à côté. Quelque chose clochait.

Il n'eut pas le temps de trouver quoi exactement, l'un avait déjà dégainé son épée longue tendit que l'autre avait fait apparaitre des cônes de glace qu'il envoya sur lui. Son sang ne fit qu'un tour en comprenant qu'ils l'attaquaient. Il fit un bond de côté pour essayer d'esquiver la glace mais une vive douleur à l'épaule l'informa qu'il n'avait pas complètement réussi.

Il jeta un bref coup d’œil à l'endroit de la douleur pour voir un pic de glace profondément enfoncé. Il n'avait pas le temps de le retirer, ni l'envie d'ailleurs... Cain tendit son bras valide vers le type à l'épée, faisant monter subitement la température du métal. Jetant un coup d’œil au deuxième assaillant, il dégaina son épée malgré la douleur mais dut sécuriser sa prise avec son autre main.


- Pourquoi m'attaquer..? Vous n'êtes visiblement pas des élèves...

Demanda-t-il finalement d'une voix crispée par la douleur en se rendant compte qu'ils étaient plus vieux que lui, un peu trop pour être encore élèves.

- Je ne vous connais pas et ne vous ai rien fait.

Alors qu'il prononçait ces derniers mots, le lien logique prit forme. Si ces deux là n'avaient rien contre lui, une des autres probabilités étaient tout simplement que quelqu'un les avait envoyé. Or, les seules personnes qui pouvaient lui en reprocher quoi que ce soit n'étaient autre que les Leckard. Pourtant... C'étaità leur demande qu'il était à l'académie... C'était donc tout autant peu probable... Il n'avait rien fait de spécial depuis son arrivée et n'avait pas parlé d'eux... Il n'avait commis aucune faute que les Leckard puissent lui reprocher... Il devait se tromper. Ca ne devait pas être eux. Mais qui alors ?


- Qui vous envoie ?

Sa voix était plus ferme cette fois-ci, plus froide aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 15:09
(J'ai trouvé que le "soft" t'allait plutôt mal Razz t puis je suis le MJ, j'ai les plein pouvoirs !  Rolling Eyes  )


Les deux n'avaient pas pris de pincettes avec lui. Ils avaient chercher à le prendre par surprise. Plus vite ils parviendraient à lui mettre la pression et plus tôt leur employeur serait satisfait. Ils ne comptaient pas s'attarder plus que nécessaire toutefois car aucun des deux n'avaient envie de devoir s'expliquer avec la Régente. Mais bon, puisqu'elle avait un repas officiel, il y avait peu de chance qu'elle intervienne dans leurs affaires, du moins pas assez rapidement pour aider le gamin. Et Ferrel et Tim veilleraient à être partis avant qu'elle ne voit ce qu'il se passait.

Le gamin avait plutôt de bons réflexes. Les attaques portées n'avaient pas causé autant de dégâts qu'escompté mais le pic qui s'était profondément enfoncé dans la chair l'empêcherait probablement de se défendre comme il fallait.
Le jeune sorcier tendit la main vers celui qui, des deux, tenait son épée, celle-ci se mit à rougeoyer sous la chaleur subite. L'homme qui la tenait finit par devoir la lâcher en grimaçant de douleur.
Le lanceur de pics gloussa.

- C'est qu'il se défendrait presque.

Cependant, il était évident pour toutes les personnes présentes que Cain était incapable de manier son épée convenablement. D'un geste, le mage redonna à l'épée de son compère son aspect d'origine, faisant taire le feu qui la consumait. Cain enchainait les questions. On était contraint d'admettre qu'il n'était pas le dernier des idiots. Toutefois, il se mettait le doigt dans l'oeil si il pensait qu'ils répondraient.


- Ca nous fait plaisir de tabasser un sale gosse dans ton genre.

Répliqua simplement le deuxième en ramassant son épée qu'il rangea cette fois-ci dans son fourreau.

Et tout s'enchaina. Le mage murmura un mot et des lianes sortirent littéralement de l'enchevêtrement des pierres de la tour, sous Cain s'enroulant lentement autour de lui tel un étaux fait de végétation. Au même moment, les yeux du type à l'épée se mirent à luire, puis l'ensemble de son corps. Gagnant en force et en vitesse, il assena plusieurs coups puissants au jeune homme, ne frappant cependant pas les points vitaux. Il se contentait de viser les muscles, les nerfs, les articulations. Ce qui pouvait céder rapidement et en occasionnant un maximum de douleur.

Finalement le mage, satisfait de sa prison, s'approcha de Cain et posa une main sur sa tête.


- Et si on voyait ce que renfermait ta jolie petite tête ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 17:42
Cain brandissait toujours son épée à deux mains, espérant pouvoir se défendre comme il le faudrait car il ne les voyait pas s'arrêter soudainement. Ils attaquaient sans raison à ses yeux, logiquement, qu'ils partent maintenant tiendrait plus du miracle qu'autre chose.

De toute évidence, ils ne lui répondraient pas non plus. A moins qu'ils fassent réellement ça par plaisir. Mais... Il avait du mal à le concevoir. Quoi que non. Il convenait sans problèmes le sadisme. C'était qu'il devienne une victime qu'il ne concevait pas. C'était même hors de question.

Le plus grand des deux types rangea son épée. Cainn ne bougea pas, restant aux aguets, conscient qu'une attaque pouvait fuser n'importe quand. Il lui fallait plus d'éléments pour répliquer, il ne pouvait pas non plus charger dans le tas, il se ferait mettre en pièce vu sa blessure et le manque d'expérience flagrant par rapport à eux. Il ne restait plus qu'à attendre leur prochaine mouvement... Aussi risqué soit-il.

Et il ne tarda pas. Des liens végétaux sortirent de nulle part et cherchèrent à l'enserrer. Des filaments s'enroulaient déjà le long de ses chevilles. Il donna quelques coups d'épée rapides, coupant ses liens en tentant de s'écarter. Il vit trop tard le plus grand des deux foncer sur lui, le corps entouré d'un halo étrange. Il tenta d'esquiver un coup mais les lianes l'en empêchèrent et il se le prit de plein fouet. Tombant à moitié, il n'était en fait retenu que par les végétaux. Deux autres coups plurent provoquant chez Cain un gros étourdissement suivi un gout métallique qui lui coulait dans la bouche.

Le jeune homme tenta de brandir son épée en guise de protection mais la douleur à l'épaule ne lui permit pas de parer le coup suivant qui le désarma. L’épée tomba par terre avec un bruit métallique. Les lianes avaient atteints son buste et montaient le long de ses bras. La seconde suivante, un craquement sonore suivit d'une violente douleur lui arracha un cri de douleur. L'information était bien passée : Au moins une de ses côtes venait de céder. Tête penchée vers l'avant, le souffle court et douloureux, une goutte de sang tomba sur les pierres sombres de la tour.

Malgré la douleur, Cain avait les idées plutôt claires. Ils étaient stupides. La force brute était une chose mais ce ne serait pas suffisant pour lui faire face. Quant à la qualité de la magie du second, c'était déplorable. Il exécutait des sorts vraiment rapidement c'était un fait mais il ne réfléchissait aucunement à ce qu'il sortait.

Le mage s'approcha de Cain et posa une main sur sa tête, toujours baissée, le menaçant de pénétrer son esprit. Ca par contre, c'était tout autant hors de question que de devenir une victime. Mais au moins étaient-ils assez proches tous les deux cette fois-ci.

- Vous êtes vraiment stupides.

Sans crier gare, Cain laissa exploser sa pyrokinésie. On lui avait toujours dit qu'il fallait la maîtriser mais aujourd'hui il n'en n'avait pas la moindre envie. Tous ces instants d'entrainement forcés, de souffrance, d'abandon lui revenaient soudain et alimentaient sa rage, sa haine. Ils voulaient "tabasser un gosse", ils ne s'en n'étaient pas pris au bon.

Les flammes jaillirent du jeune homme dont les yeux ocre se mirent à luire de milles feux. La chaleur dans la pièce s'éleva subitement alors que tout ce qui était à proximité et inflammable, s'embrasait avec une vitesse peu égalée dans la nature. Et ce qui était proche de Cain, c'était justement ses deux agresseurs.

Les flammes le libérèrent instantanément de ses liens dont les cendres furent balayées par le souffle brulant des flammes qui tournoyaient dans toute la pièce. Levant sa main valide, un fouet de feu y apparut. Il lança celui-ci vers les pieds du mage et le ramena à lui brutalement. D'un bond, il enfonça son talon dans la gorge de ce dernier avant de se tourner vers la brute, les yeux luisants de colère, se gorgeant de son propre pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 19:02
(Non mais quelle violence ?! Shocked eux qui ne faisaient que te taquiner... Rolling Eyes )

Les deux étaient plutôt satisfaits de leur attaque coordonnée. Le premier avait totalement immobilisé le jeune homme déjà blessé et diminué. Le second avait facilement désarmé le sorcier aux yeux ocres et ses coups puissants avaient fini par éradiquer ses possibilités de mouvements. Une épaule et quelques côtes en moins, c'était toujours rédhibitoire dans les combats. Et le but pour eux n'étaient pas de prendre des coups, juste d'en donner et pour le moment c'était parfait.

Il ne restait plus qu'à jouer un peu avec son esprit histoire de le briser plus rapidement et peut-être le laisseraient-ils tranquille quelques jours avant la prochaine piqure de rappel. Alors qu'il effleurait l'esprit de Cain du sien, Ferrel ressentit l'intention hostile. Il retira sa main mais n'eut pas le temps de reculer, ni même de faire quoi que ce soit pour se préparer. La seconde suivante c'est un feu brulant qui déferla sur toute la pièce, calcinant les lianes instantanément. Les vêtements du mage prirent feu immédiatement et si il n'avait pas protéger son visage de son bras, nul doute qu'il serait en train de brûler... Du moins plus qu'à cet instant. Avec un juron il recule et tenta d'éteindre les flammes qui atteignaient presque son visage.

Le guerrier-mage quant à lui avait été à peu près protégé par les boost qu'il s'était apposé. Mais la chaleur et la fumée le faisaient tousser. Les flammes prirent finalement les vêtements du plus grand qui se mit à se rouler par terre pour les éteindre.

Le mage quant à lui était en train d'utiliser sa maîtrise de l'air pour éteindre les flammes qui le rongeaient et léchaient son visage, lui infligeant d'horribles brûlures. En supprimant l'oxygène, les flammes s'éteignirent d'elles-mêmes. Il n eut cependant pas le temps de respirer puisqu'un lien de feu le fit tomber à la renverse. Il fut entrainé brusquement vers Cain qui sauta vers sa gorge.

Le mage se crispa de peur en fermant les yeux mais la douleur le vint pas. Les larmes de douleur lui embuaient les yeux. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il ne vit que des formes floues mais vu les carrures, compris ce qu'il s'était passé. Tim était au-dessus de lui, et Cain plus loin. Son compagnon venait de lui sauver la vie en fonçant sur le jeune sorcier. Et visiblement il l'occupait aussi le temps que Ferrel ne se relève. Les flammes l'atteignaient mais les dégâts qu'il subissait étaient vraiment amoindries par son sort d'armure.

Le mage toujours au sol lâcha un gémissement désespéré en tâtonnant son visage du bout des doigts, boursoufflés de cloques, la chair à vif. Une larme roula sur sa joue, de dépit sans doute.

Le plus sage pour le mage aurait été de partir. Mais il n'en n'avait pas la moindre envie. De rage, le mage fit face à Cain. Il avança d'un pas, se concentrant et tendis les bras vers lui. L'air tourbillonnait maintenant violemment autour du seul sorcier, expulsant l'oxygène de la zone. Cain était au centre du tourbillon, le mage resserra le tourbillon dont il mua une partie en lames de vent.
Si il ne mourrait pas d'asphyxie, au moins mourrait-il d'une grande grande perte de sang.
A ses côtés, le guerrier posa une main sur l'épaule de Ferrel en lui jetant un

- Ne le tues pas !

A la figure. Son sang battait les tempes de Ferrel avec force et il avait l'impression d'être encore en feu tant il souffrait. Sa vue se troublait encore et toujours par moment et il doutait de toute façon de pouvoir continuer comme ça longtemps. Il voulait juste le faire... encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 19:43
Cain, gorgé de son propre pouvoir, de sa colère et de sa haine de ces gens dont il ignorait tout avait bien l'intention de saisir sa chance d'en finir avec eux directement. De base il n'avait été du genre à laisser tomber un combat. Il avait visiblement été trop confiant en croyant que rien ne lui arriverait ici. Peut-être aurait-il du les remercier de lui avoir ouvert les yeux. Mais il n'était pas très doué pour les remerciements et pour faire preuve de gratitude, d'après son grand père du moins. Peut-être pour une fois allait-il lui donner raison en éradiquant ses insectes de la surface de la terre.

Tirant sur le fouet de flammes il fit revenir brutalement vers lui le mage et tenta de lui broyer la gorge de son talon. Il n'en eut pas l'opportunité malheureusement, un violent choc l'envoya sur le côté, lui coupant le souffle au passage. Il tenta de se redresser mais un coup de pied dans ses côtés déjà brisées le fit retomber plus loin. La vue brouillée autant par la douleur que les larmes, le choc ne lui avait pas permit de maintenir ses flammes autant qu'il l'aurait souhaité. Elles étaient maintenant vacillantes et n'atteignaient que peu le grand type protégé par un sort d'armure.

Finalement il vit le mage qu'il avait manqué de tuer se redresser. Cain tenta de faire de même mais ne put que se remettre en position semi assise, un genou encore au sol. Il avait trop mal pour bouger plus et sentait clairement que chaque mouvement accentuerait son état déjà pitoyable.

Le vent se mit à souffler, prenant rapidement la forme d'un tourbillon infranchissable pour lui. Il sentit progressivement l'air se raréfier. Tendant la main vers le tourbillon, il la retira vivement en sentant quelque chose la taillader. Et en effet, une large estafilade avait laissé sa marque. Et le tourbillon se resserrait vers lui de part et d'autre. Contraint de se lever, il recula instinctivement d'un pas mais se rendit compte trop tard que le tourbillon lui avait entailler le dos. Suffoquant maintenant, il tituba, portant son bras valide à sa gorge comme pour chercher à se défaire d'un étaux. Le simple mouvement qu'il fit contribua à lui entailler tout le bras. Il allait peut-être vraiment mourir là en fin de compte ?!

Une peur viscérale le saisit, l'adrénaline lui donnant un sursaut de puissance. Il se focalisa sur le mage en face. Se concentrant sur la violence de toutes les émotions qu'il ressentait en cet instant il puisa dans sa propre peur pour dévoiler son aura de terreur. Emplissant la petite pièce dans laquelle tous se trouvaient, Cain devint aux yeux de quiconque un monstre. Ce n'était ni une hallucination, Cain se tenait toujours là, suffoquant doucement. Mais sa présence était soudain renforcée et le message que son aura envoyait était clair : Je vais t'annihiler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie - Mage 1er ordre
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 20:20
(court mais comme on prend le relai c'est parfait ! Very Happy bon jeu vous deux)


Farrel jubilait de le voir en si mauvaise posture. Enfin. Dire qu'à la base ce n'était censé être qu'une expédition punitive rapide, voilà maintenant que ça s'éternisait et même qu'il leur en avait mis plein la tête il fallait être honnête. Ni Tim ni lui ne s'étaient attendus à une si forte résistance de la part d'un sorcier ramené à Targatt aussi peu de temps avant.

Peut-être auraient-ils du prendre en compte qu'il s'agissait d'un Leckard malgré tout... Mais bon, là, il comptait lui faire payer la souffrance qu'il venait de lui infliger. Il venait de lui cramer le visage quand même !

Il rétrécit son tourbillon de vent et vit avec une certaine satisfaction le jeune sorcier poser un genou à terre, visiblement à bout, ses vêtements en lambeaux par endroits et du sang les maculant aux endroits où les lames de vent l'avaient entamés.

Son compagnon lui intima de ne pas le tuer. Si il avait très envie de ne pas l'écouter, il savait aussi que si il le tuait il risquait d'avoir le reste des Leckard sur le dos. Alors qu'il pesait le pour et le contre, il ressentit soudain une énorme pression et son attention se reporta sur Cain. Le coeur du mage s'emballa en croisant ses yeux ocres, la peur s'insinuant dans ses veines.

Tremblant légèrement, son tourbillon perdit un peu de force, et se dissipa subitement quand Tim qui devait avoir ressenti la mêle chose l'interrompit, laissant Cain respirer de nouveau. Le guerrier était assez pâle soudain.
- Allez c'est suffisant, on se tire.... En plus j'ai cru entendre un bruit en bas.

Devant l'hésitation de Ferrel, Tim le secoua un peu.

- Allez. téléporte nous. Vite.

L'instant suivant, il ne resta plus que Cain qui avait perdu beaucoup de sang et assez gravement blessé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandra Asariel
Apprenti 4e sphère - Sélionn
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 21:19
Je n’étais à Targatt que depuis peu. Quelques jours plus tôt j’avais été accueillie par les membres de la maison Sélionn. Si aucun d’entre eux ne semblait méchant ou agressif envers moi, je me montrais froide et stérile a toute forme de conversation. Je ne leurs voulais aucun mal et je désirais pour eux tout le bonheur du monde, c’est pour ça que je leurs épargnais de faire ma connaissance. Je ne voulais gêner personne avec mes histoires de famille, avec ma vie ou tout simplement avec ma présence. Quelques membres ont quand même essayé de se montrer chaleureux envers moi. A ceux-là j’ai simplement répondu d’un signe de tête le plus doux que je puisse faire. Je ne savais trop comment leur exprimer ma gratitude. Je ne voulais pas me montrer méchante, ingrate ou trop froide mais je ne voulais pas non plus devenir leur amie…

Dès qu’ils m’ont laissé m’installer j’ai disparu pour me rendre à la bibliothèque. C’était probablement la salle dans laquelle je passerai le plus de temps durant mes années dans cette université. Je comptais bien poursuivre la réputation de ma famille et devenir une grande érudite ou alors une guérisseuse réputée. J’ai surtout repérer le terrain, j’ai commencé à explorer les rayons, découvrant ceux dans lesquels je n’aurai jamais aucune raison d’entrer, explorant rapidement ceux qui m’intéressaient peu pour le moment et contemplant ceux qui étaient plein de livre traitant de la guérison, des connaissances du monde et de tout ce qui touchait a la lumière. Je repérais certains livres et certaines personnes qui avaient de toutes évidences les mêmes idées que moi. Malgré mon caractère calme et effacée je ne pouvais pas attendre de travailler avec eux pour développer des techniques de soins ou pour rechercher de secrets de magies.

Mais pour le moment je devais me calmer et me mettre au niveau des autres étudiants si je voulais que maman soit contente de moi. Je passais ainsi le reste de l’heure à lire de nombreux ouvrages traitant de la guérison. Je reconnaissais dans nombres d’entre eux des techniques que j’avais apprises avec mon père ou des passages de livres écrits par d’anciens membres de ma famille. Je trouvais particulièrement passionnant l’étude de la guérison des os. Une guérisseuse débutante comme moi ne pouvait qu’espérer réparer les os en quelques claquements de doigts. Si je tentais de le faire avec mes connaissances actuelles je n’aurais surement comme résultat plus d’os briser voir mal réparer et plus fragile qu’avant. Si tant est que je ne les détruise pas tout simplement.

Au bout d’une heure je décidais d’explorer le reste de l’académie. Si je devais y vivre je devais y trouver des endroits dans lesquels je pourrais, par exemple, me cacher pour pleurer si j’en avais besoin. Au bout d’un certain temps je finis par arriver en bas d’un escalier. Il ne semblait pas mener a un endroit discret mais plutôt à une tour depuis laquelle j’aurais probablement une belle vue sur l’ensemble de l’académie et de Targatt sûrement. Je commençais doucement à monter les marches. La tour était haute et ma nature assez faible ne me permettait pas de la gravir en un instant. Je fis une pause au milieu de l’escalier, posant ma main sur ma poitrine pour essayer d’atténuer la douleur du point de coté qui venait d’y naitre. Au bout de quelques minutes je repris mon ascension et plus je montais plus j’entendais des bruits. Des bruits inquiétants qui ne m’indiquaient certainement pas la paix que je cherchais tant.

Quelque chose dans ma tête me hurlait de faire demi-tour et de me mettre à l’abri mais ma conscience me poussait à franchir les dernière marches. Si quelqu’un était blessé je devais l’aider et si deux personnes se battaient je devais essayer de les séparer. C’est haletante que j’atteins le haut de la tour, ne trouvant au sommet de celle-ci qu’un pauvre garçon ensanglanté et aux vêtements déchirer. J’accourais immédiatement vers lui, le prenant dans mes bras. Mon visage n’affichait aucune émotion mais j’étais paniquée. Je n’avais encore jamais soigné quiconque dans un état aussi grave mais je devais faire quelque chose au moins pour stabiliser son état. En passant ma main un peu partout au-dessus de son corps je remarquais de nombreuses blessures plus ou moins graves, plusieurs os réduits en bouillie et il avait perdu pas mal de sang.

J’illuminais doucement la paume de ma main au-dessus des blessures les plus visibles. Je ne devais pas cicatriser une blessure si en le faisant je cachais une hémorragie. Je refermais alors les plaies les plus faciles et sûre avant de m’attaquer au problème plus en profondeur. Après quelques minutes j’avais réussi à cicatriser une grande partie de ses blessures et les quelques-unes restantes n’étaient pas assez grave pour le tuer. Satisfaite de mon travail et épuisée par les efforts que j’avais dû déployer pour refermer autant de plaies je m’adossais à la pierre qui formait les créneaux de la tour. Je sentais que j’avais déployée trop de force et je sentais le monde autour de moi tourner légèrement comme si j’étais sur le point de m’évanouir. Est-ce que j’avais mis ma vie en danger pour stabiliser la sienne ? Je n’avais pas du tout été assez prudente mais je ne m’inquiétais pas pour ma vie, je continuais de surveiller son état en haletant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 22:12
Cain avait tenté le tout pour le tout en jouant ce bluff car malgré 'aura terrifiante qu'il avait montré à ses deux assaillants, il aurait été incapable de faire quoi que ce soit d'autre. Le pouvoir de la peur était vraiment... intéressant. Il faudrait qu'il le creuse davantage à l'occasion. Si il s'en sortait.

Avec soulagement il sentit le tourbillon de vent et de ses lames s'atténuer. Si le mage n'était pas encore pleinement convaincu de laisser le jeune sorcier en vie, son ami finit par le convaincre semblait-il puisque l'instant suivant, le tourbillon disparut complètement, laissant de nouveau l'air passer. Cain reprit une grande bouffée d'air avant de tousser quelques fois. Ses poumons étaient comme en feu mais c'était sans aucun doute à cause du manque d'air. Son cœur battait la chamade. Il se rendit compte qu'il avait cessé sans même s'en rendre compte son aura de peur et redressa la tête vers les deux autres.

Personne. Ils avaient disparus. Un infime sourire germa sur ses lèvres. Peu importe comment, au moins n'était-il pas mort comme un lâche. Sa tête tournait violemment, les sons lui paraissaient déformés. sa propre respiration lui paraissait lointaine... presque autant que les bruits de pas qu'il percevait finalement. Bruits de pas ?! Bon sang... Avec sa chance du jour, il y avait fort à parier qu'un autre arrivait pour l'achever. Et quand bien même ce n'était pas le cas, son égo refusait que quiconque le voit dans un tel état.

Le jeune homme tenta de se relever mais ses côtes brisées et la quantité de sang perdu lui interdirent tout mouvement et ce simple effort le fit tomber de tout son poids. La conscience vacillante, il aperçu plus qu'il ne vit quelqu'un arriver jusqu'à lui et le déplacer un peu. Aussi doux que fut le mouvement, il arracha à Cain un gémissement de douleur, de même lorsque la personne toucha les endroits où se trouvaient ses blessures.

Une mèche de cheveux châtain passa devant ses yeux à demi-clos. Redressant légèrement la tête, il finit par voir le visage d'une jeune femme se dessiner. Une douce chaleur l'enveloppa et la douleur diminua légèrement. Il n'en fallut pas plus pour qu'il ne perde finalement conscience.

Il ignorait combien de temps son inconscience avait duré mais il ne se réveilla pas avant de très longues minutes. Rouvrant ses yeux ocres, il découvrit la jeune femme. Il la fixa plusieurs secondes sans comprendre avant que tout ne lui revienne subitement en mémoire.

Se redressant subitement, non sans une grimace de douleur, il passa instinctivement sa main sur ses côtes et baissa la tête vers ses blessures pour constater que pour la plupart, elles avaient presque complètement disparues, ou étaient bien moins douloureuses. Il avait encore un gout métallique dans la bouche mais c'était sans doute normal. Comprenant que la fille inconnue était sans aucune doute à l'origine de sa subite guérison, il redressa la tête vers elle. Elle paraissait presque encore plus mal que lui à cet instant. Son visage était pâle, des cernes marquaient ses traits et elle paraissait à bout de forces.

Se relevant avec précaution il s'approcha d'elle d'un air indescriptible tant ses émotions étaient contradictoires en cet instant. Arrivé devant elle, Cain planta ses yeux dans les siens. Il voulait la remercier, lui dire de se reposer, mais les seuls mots qui franchirent ses lèvres ne furent pas ceux là.


- Pourquoi m'avoir soigné ? Qui es-tu ?

Sa posture bloquait toute possibilité de retraite à la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandra Asariel
Apprenti 4e sphère - Sélionn
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Jan - 19:24
Je restais adosser à la pierre. Il avait perdu connaissance. J’aurais pu partir… Mais je n’étais pas sûre de son état, il pouvait replonger et même, si quelqu’un aux mauvaises intentions passait par là, elle pourrait simplement se débarrasser de lui alors qu’il était faible et incapable de se défendre lui-même. De plus je ne me sentais pas la force de me lever, de redescendre les escaliers et de m’en aller. Je devais d’abord reprendre mes forces et mon souffle avant de partir. L’air était frais et le sentir s’infiltrer doucement dans mes vêtements et me caresser le visage.

Je tournais la tête et levais les yeux pour voir le ciel bleu. Même si je continuais de surveiller la santé de celui que je venais de sauver je profitais de ce petit instant pour me reposer. Je me sentais aussi fatiguée que si je n’avais pas dormi durant sept jours. Ma tête tournait toujours légèrement mais ça semblait se calmer. En moi j’étais heureuse. J’avais réussi à sauver la vie de quelqu’un et je semblais ne plus être en danger. Mon corps récupérais peu a peu des efforts que j’avais déployer plus tôt.

Après quelque minute, il bougea. Je le regardais alors que mon visage restait inexpressif. J’aurais pu être rassurante, essayer d’avoir un visage chaleureux et de lui montrer une forme d’appréciation mais non… je ne bougeais pas d’un pouce. Tout ce qu’il pouvait voir c’était une femme à la peau pâle, au corps fébrile et tremblant de fatigue et au visage neutre. Je le vis grimacer de douleur alors qu’il se forçait à se relever. Il se rapprocha jusqu’à ce que son visage soit assez proche pour que je sente son souffle.

Il planta son regard dans le miens, je savais que j’avais agis selon mes principes et ceux des Asariel. Cependant il ressemblait à un garçon agressif et probablement fier, être tombé aussi mal en point devait l’avoir déjà bien agacé alors s’évanouir pour se retrouver partiellement guéri par une parfaite inconnue. Peut-être sa fierté serait-elle touchée par l’acte de Sandra. Mon seul regret c’était de ne pas pouvoir le soigner mieux que ça et surtout de ne pas pouvoir réparer ses côtes qui avaient beaucoup soufferts durant, semblait-il, un combat qui venait juste de se dérouler. Je n’avais pas vu les adversaires du jeune homme d’ailleurs mais je ne m’en inquiétais pas. Ils n’étaient pas importants.

Je le regardais dans les yeux, mon visage et mon regard n’exprimaient toujours rien et la seule réponse que je pus lui donner à ces questions furent un haussement d’épaule comme pour dire « Parce que c’est comme ça ». J’aurais bien réessayé de me relever mais je ne me sentais toujours pas la force de le faire. Alors je tournais simplement à nouveau la tête vers le ciel et soupirait doucement. J’avais finalement repris une respiration normale et je me sentais moins faible bien qu’il m’effrayait légèrement je ne pensais même pas à lui échapper.

Sans quitter le ciel des yeux j’illuminais doucement ma paume droite et la posa contre son épaule, je sentais qu’il souffrait toujours notamment des quelques blessures que je ne pouvais refermer dans mon état actuel ou à cause des os brisé dans son corps. Mais son état était stable. Il ne perdait plus beaucoup de sang et rien ne mettait sa vie en danger actuellement. Je reposais alors la main sur le sol, heureuse d’avoir fait ce que j’avais pu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Jan - 21:08
Cain espérait vraiment pouvoir obtenir des réponses de cette fille. Ca l'aiderait peut-être à comprendre ce qu'il s'était passé avec les deux types juste avant. Il ignorait qui ils étaient et la vraie raison de leur venue ici... Et surtout pourquoi ils s'en étaient pris à lui. Déjà à la base il y avait une petite probabilité pour qu'ils réessaient de... le tuer ? Mais maintenant qu'il leur avait fait comprendre qu'il ne se laisserait pas faire et qu'il leur en avait fait un peu baver, les probabilités qu'ils reviennent s'étaient envolées. Avoir des réponses lui aurait au moins permis de prévoir une meilleure défense, plus adaptée... Là il restait dans le noir.


Reportant son attention sur la fille devant lui, il resta un instant bouche bée devant sa réponse. Aucune émotion n'avais transparu, c'était comme si elle se moquait royalement de ce qu'il pouvait lui faire. Sa seule réponse avait été que c'était..."comme ça"... Sérieusement ?! C'était tout ?! Il continua de la dévisager. Elle releva la tête pour regarder le ciel.


Une pointe d'agacement lui fit serrer le poing. Il hésitait entre la cramer vivante ou laisser tomber. Il n'avait pas vraiment la force pour un autre combat et concrètement, il ne savait pas quel autre pouvoir elle avait, ce serait vraiment imprudent, surtout dans son état.


Finalement, la main de la jeune fille s'illumina. Cain eut un léger mouvement de recul, comme si il s'attendait à une attaque mais la douleur s'apaisa. Il la dévisagea quelques secondes de plus, se demandant quelle était la conduite à tenir. Elle n’avait pas l’air en bon état elle non plus mine de rien.


Toujours en la fixant, il se rendit compte qu’elle ne dégageait pas du tout la même chose que les autres personnes auxquelles on l’avait habitué ces dernières années. Pas de satisfaction à le voir comme ça. Pas de malveillance. D’ailleurs qui soignerait quelqu’un par malveillance ? Par contre ça ne lui disait pas qui elle était. Dans tous les cas, il espérait que les deux types ne l’avaient pas vu elle. Sinon ils risquaient de lui faire subir la même chose… Enfin, il y avait peu de chance mais ça restait quelque chose de probable si on considérait la manière dont ils s’étaient acharnés sur lui. Il était possible qu’ils s’acharnent sur elle tout autant.


Mieux vaudrait pour elle qu’il s’en aille et que jamais plus il ne lui parle. Pour sa sécurité à elle comme à lui. D’un autre côté… Avoie une soigneuse avec lui pouvait lui être plus qu’utile puisque lui était incapable de se régénérer magiquement.


Il s’écarta d’elle doucement et avec une difficulté palpable, il reprit la parole.


- Je m’appelle Cain.


Il hésita une seconde de plus.


- Je te remercie pour tes soins.


Il soupira brièvement. Il ignorait vraiment laquelle des solutions à laquelle il avait pensé était la meilleure. Pour lui bien évidemment. Ce qu’elle pouvait vouloir, elle, à moins que ça soit nocif pour Cain, le reste n’entrait pas en ligne de compte. Il poursuivit, un peu plus assuré.


- Mais tu n’aurais pas dû m’aider.


Comprenant que ça pouvait faire très arrogant, il se remit à expliquer froidement.


- Ceux qui…m’ont fait ça vont revenir. Si ils savent que tu m’as aidé, ils te prendront pour cible.


Il était exténué et la douleur était encore bien présente, surtout au niveau des côtes. Plaçant instinctivement sa main à l’endroit de la douleur, il lui tendit la main.


- Viens, il vaut mieux que l’on change d’endroit. Au cas ils reviendraient.


Constatant son état de faiblesse, il reprit.


- Je vais te soutenir.


Il pensa après que ses propos passeraient très bien pour de la gentillesse. Enfin, une gentillesse pratique et un peu froide et distante certes, mais pour Cain c'était déjà bien plus qu'il ne l'aurait jamais fait. L'essentiel c'était qu'il en apprenne plus et si possible qu'il parvienne à la garder sous la main. Dans l'état actuel des choses, avoir un soigneur à ses côtés était primordial. Et puis si la gentillesse ne fonctionnait pas, il suffirait de ne plus lui laisser le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandra Asariel
Apprenti 4e sphère - Sélionn
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Jan - 21:35
Je continuais d’observer le ciel bleu, assise devant lui alors que je sentais mes forces me revenir peu à peu. Je ne serai probablement pas capable de reproduire une telle chose, si je le devais, avant quelques jours voire quelques semaines. De toute façon, les cours étaient surtout théorique ces temps-ci et j’avais rarement besoin de déployer autant d’énergie pour soigner quelqu’un. D’habitude il m’arrivait de soigner quelques petites bêtes que je trouvais. Un oiseau qui s’était écraser quelques part ou un animal qui avait dû se battre avec ses semblables. Parfois quelques brulure légère mais jamais de blessures aussi grave que ce garçon avait.

Il se présentait et me remerciait de l’avoir soignée, en précisant au passage que je n’aurais pas dû l’aider. Peut-être avait-il raison, avant de monter en haut de cette tour et de l’y voir j’avais moi-même hésitée à franchir les quelques marches me séparant de lui. Mais maintenant que c’était fait je n’avais aucun regret. Mais les Asariel sont comme ça, se mettre en danger pour écarter celui qui plane sur les autres, c’est dans le sang disait mon père. Et puis, ses agresseurs pouvaient bien venir, ils ne gagneraient rien à m’attaquer.

S’ils venaient ils ne trouveraient qu’une jeune guérisseuse docile qui n’a aucune importance et qui ne représente aucun danger. Sauf s’ils considèrent comme dangereux le fait que je puisse soigner leurs ennemis et qu’ils passent outre le fait que je puisse les soigner eux. Mais ce n’est pas important, de toute façon ils n’auront aucun plaisir à me faire du mal.

Il m’invita ensuite à changer d’endroit, craignant probablement que ses agresseurs reviennent. Ça ne me faisait pas vraiment peur à vrai dire. En fait j’aimerais les voir aussi, ils seraient sûrement blesser eux aussi, le garçon ne semblait pas être du genre à se laisser faire il devait sûrement leurs avoir rendu les coups. Mais il semblait insister et je n’avais pas vraiment envie de le laisser seul dans les couloirs. Il se proposait même pour me soutenir. Je fis un rapide geste de la main pour refuser son offre avant de soulever mon corps, non sans difficulté.

Je grimaçais doucement mais en prenant appui sur les pierres à mes côtés je réussie à me dresser sur mes jambes. Je le contournais et commençais doucement à descendre les escaliers, gardant une main fermement appuyée contre le mur. Je descendais les marches une à une et calmement, m’arrêtant a certains moment lorsque je sentais ma tête tourner. Je m’assurais cependant de ne pas aller trop lentement pour que le garçon n’ait pas besoin de me prendre par le bras ou de m’aider.

J’avais horreur du contact physique et pour tout dire j’en avais assez peur. Je me montre assez peu repoussante ou agressive mais lorsque quelqu’un m’attrape la main ou le bras j’ai tendance a l’arracher aussitôt. Ce n’est pas par fierté, absolument pas, c’est plus par un « besoin » de solitude qui me reste des années ou je me suis complétement renfermée sur moi-même. Mais malgré cette horreur ou cette peur je n’hésite jamais à prendre quelqu’un dans mes bras lorsqu’il a besoin de soins. Dépasser mes peurs et horreurs pour que les autres aillent bien, c’est comme ça que les Asariel ont toujours été élevé…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Jan - 23:53
Elle n'avait pas l'air de comprendre ou si elle comprenait il paraissait évident à Cain qu'elle se moquait d'être en danger. Et elle ne parlait pas... C'était vraiment agaçant à la fin. Mais bon, peut-être ne le pouvait-elle tout simplement pas. C'était bien sa chance de trouver un soigneur mais de ne pas pouvoir communiquer pleinement avec.


Enfin au moins avait-elle accepté de ne pas rester là. Cain n'avait pas envie ni que les deux autres reviennent, même si c'était peu probable, ni que quelqu'un le lie avec les traces de brûlures, de sang et autres impacts qui avaient ternis par endroits et brunis à d'autres les pierres de la tour.


Elle refusa son aide pour se lever. Cain n'en fut pas offusquer au contraire, il comprenait parfaitement le principe de ne pas montrer sa faiblesse même si il était clair qu'elle luttait pour bouger. D'un œil extérieur ils ressemblaient à deux vieillards complètement faibles vu leurs cernes, leurs visages pâles et la difficulté notable avec laquelle ils marchaient.


Alors qu'ils peinaient à redescendre, il se retournait de temps à autre pour voir où elle en était mais elle le suivait toujours d'assez prêt pour qu'il n'ait pas à l'aider. Tant mieux, c'était un soulagement de voir qu'elle n'était pas en papier.


Finalement, arrivé en bas, il fouilla dans un pan de son manteau, pour ce qu'il en restait et en sortit les vestiges d'un parchemin vierge en lambeaux. En déchirant une partie, il le tendit à la demoiselle.


- Écris moi au moins ton nom que je sache qui remercier.


Bien qu'il ait tenté de le dire avec gentillesse, ça sonnait plus sec et plus impératif que ce qu'il avait voulu.Tout le monde aurait compris qu'il s'agissait presque d'un ordre. Pour tenter de radoucir ses propos, il enchaina précipitamment.


- Pas besoin d'encre, tu poses ton doigt et tu traces ce que tu veux dessus. D'ailleurs, tu es dans quelle section ? Sélionn ou Méridius ?


Il n'y avait aucune chance qu'elle soit à Talmar, elle n'aurait sans doute pas survécu une journée dans sa "maison" vu l'ambiance quasi morbide qu'il y avait là-bas. Un petit air neutre n'aurait pas suffit à écarter les plus pressants. Et avec un visage aussi angélique que le sien, plus d'un aurait été tenté de se l'approprier d'une manière ou d'une autre. Un peu comme Cain désirait le faire d'ailleurs. Mais il était toujours trop partagé entre lui en être redevable et essayer de faire d'elle son pantin pour réussir à faire quelque chose de cohérent. Pour l'instant il mettait ça sur le compte du choc mais son égo lui hurlait déjà de prendre enfin une décision digne de ce nom. Peur de blesser une innocente ? Quelle idiotie. Il se sortit l'idée de la tête une fraction de seconde après qu'elle fut apparue.


Il faudrait vraiment qu'il se reprenne. D'abord, en apprendre plus sur elle. Ensuite.... Ensuite il déciderait quoi faire d'elle. Une douleur à ses côtes le rappela à la réalité et il dévisagea la jeune fille. quelques plans supplémentaires venaient de germer dans son esprit si toutefois elle venait à refuser de lui répondre, même par écrit. Il espérait ne pas en arriver là mais il tenait à avoir toutes les cartes en mains, quoi qu'il arrive et préférait avoir des informations en trop que se rendre compte trop tard qu'il avait commis une erreur de jugement. Donc, il parviendrait d'une manière ou d'une autre à en savoir plus sur elle. Avec ou sans son consentement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandra Asariel
Apprenti 4e sphère - Sélionn
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Jan - 14:35
Je continuais de suivre le jeune homme de très près. Ma tête tournait de moins en moins souvent et fort et je sentais mes jambes devenir moins engourdie. En descendant les marches je ne pouvais m’empêcher de penser aux agresseurs de ce jeune homme. S’il avait pu être attaqué en plein milieu de Targatt et être mis dans un si mauvais état personne n’était vraiment à l’ abri… Peut-être faudrait-il qu’il aille en parler à la régente ou aux protecteurs. Je ne craignais pas vraiment pour moi, si je devais mourir ou souffrir alors je mourrai ou souffrirai.

Je craignais pour les autres. Ceux qui ne sont pas prêt a penser comme moi, ceux qui sont capable de devenir des agresseurs à leurs tours et a ceux qui sont capable d’attaquer de vue ceux qu’ils pensent être des agresseurs. En y pensant bien j’avais l’impression de devenir parano. Mais je continuais de m’inquiéter. Je posais mon regard sur lui. Je ne voyais plus beaucoup de blessure sur son corps. Mais je repensais à celles qu’il avait lorsque je suis arrivée. Il était vraiment blesser de partout. Dans le dos autant que devant. Il avait vraiment subie quelque chose de très grave.

Arriver en bas des escaliers il me tirait de mes pensées en me tendant un morceau de parchemins. Me demandant mon nom et la maison dans laquelle j’avais été envoyée. Il m’indiqua aussi que ce parchemin ne nécessitait pas d’encre. Je n’avais jamais utilisée ce genre de parchemin. J’aimais trop le son de la plume contre le papier. Je commençais doucement à tracer un simple « Sandra » en haut dans un coin puis un peu plus loin j’écrivis « Selionn ». Je remarquais avec plaisir que ce que mes doigts avaient dessiné était apparu dans un tracé couleur noir sur le parchemin.

J’hésitais un moment entre lui rendre directement le parchemin ou lui suggérer de prévenir la régente ou les protecteurs pour ce qui lui était arrivé. Je savais qu’il refuserait surement. Par fierté ou bien parce qu’il considérait que c’était une affaire personnelle et que personne n’avait à être au courant de cela. Cependant je voulais prendre le risque. Et bien que ce ne soit pas nécessairement mon objectif principal, sa réaction pourrait m’en apprendre un peu plus sur lui, sur ses sentiments et sur ses buts finaux.

Je posais à nouveau mes doigts sur le parchemin et commençais doucement à tracer. « Parler régente ou protecteurs propos agresseurs ? ». Il ne me restait pas beaucoup de place alors j’avais abrégé ma question. Elle était encore assez compréhensible alors je ne m’inquiétais pas qu’il la comprenne mal. Je lui tendais à nouveau le parchemin pour lui laisser lire mes réponses et ma question. J’attendais ensuite qu’il décide d’une direction à prendre. Si j’avais voulu mettre tout de suite fin à la discussion je n’aurais pas posé la question. J’attendais alors sa réponse, prête à le suivre lorsqu’il décidera d’une direction a prendre.

D’un autre côté, quelque chose me disais que je devrais le laisser seul pour le moment et que je devrais retourner à un endroit plus "peupler" ou je serais un peu plus en sécurité…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Jan - 19:33
Pour son plus grand bonheur, elle avait accepté de prendre le parchemin et même d'y annoter quelque chose. Ce serait beaucoup plus facile pour eux de communiquer à partir de là du moins si elle acceptait la communication. Quoi qu'il en soit, elle traçait quelque chose sur le parchemin, ce qui restait donc une progression.


Elle avait tracé deux mots mais sembla hésiter à lui rendre et finalement continua de tracer des lignes sur le morceau de papier épais avant de le lui tendre.


Cain lu les premiers mots et constata avec satisfaction qu'elle répondait à ses questions. Elle se nommait Sandra et était de Sélionn. Oui, normal. Du point de vue de Cain, elle devait être vraiment gentille pour y avoir été envoyée. Trop gentille d'après le peu qu'il avait vu d'elle puisqu'elle prenait visiblement des risques pour un inconnu et s'épuisait à le soigner.


Il redressa la tête.


"Content de te connaître Sandra."


Lança-t-il avec un infime sourire, poli mais a priori sincère également.
Puis il continua la lecture et dut relire deux fois le reste pour être sur de ne pas avoir rêvé. Elle lui proposait de parler de l'agression à des adultes ?! Bon d'un autre côté il n'avait jamais ne serait-ce qu'imaginer en parler à qui que ce soit. Elle avait au moins le mérite d'apporter un autre point de vue. Soit. Si il agissait comme tout élève normal, il faudrait en effet qu'il aille en parler à quelqu'un. Le soucis étant que dans les deux cas ils seraient contraints "d'informer" son tuteur...


A la pensée de revoir son grand père sa gorge se serra d'appréhension. Qu'allait-il lui reprocher ? De s'être fait avoir ou d'en avoir parlé ? Les deux sans doute. peut-être même allait-il le retirer de l'école... C'était peu probable certes mais c'était un risque.


Et si... il parlait mais en demandant de ne pas en informer son tuteur il faudrait une bonne raison. Le sort que les Leckard lui avaient apposé l'empêchait de révéler les mauvais traitements dont il avait été victime. Il se retrouvait donc plus ou moins coincé.


Perdu dans ses pensées, il se rendit soudain compte du temps qui s'était écoulé. depuis qu'il avait lu la question de Sandra il était resté immobile, fixant intensément le morceau de parchemin comme si une réponse allait miraculeusement en sortir.
Avisant que la jeune fille attendait une réponse, valable si possible, il se força à reprendre la parole.

" Sans aller te raconter ma vie disons pour faire simple que même si je voulais prévenir l'un ou l'autre, la magie m'en rendrait instantanément incapable. Et ça me créerait sans doute bien plus d'ennuis par le simple fait d'avoir essayé..."


Peut-être avait-il tort d'en dévoiler autant mais c'était une Sélionn et qui lui avait sans doute sauver la vie en prime. Autrement dit c'était sans doute quelqu'un à qui on pouvait faire confiance. Et si tel n'était pas le cas, il la supprimerait. Ce n'est pas comme si il ignorait comment faire.


Se détournant légèrement, il lui tendit le reste du parchemin en lambeaux alors que son esprit lui hurlait qu'elle pouvait très bien aller prévenir la régence à sa place, ainsi la magie ne serait sans doute pas déclencher... Mais dans ce cas il perdrait tout contrôle de la situation qui reviendrait à la jeune fille et c'était une chose qu'il préférait éviter.


"Il te sera plus utile qu'à moi. Si tu veux effacer ce que tu as écrits il suffit de se concentrer sur la pensée."


Lui expliqua-t-il brièvement en attendant qu'elle prenne le parchemin. De son côté, il se demandait quel était le moyen le plus simple pour lui de... se prémunir contre ses assaillants. Il passerait sans aucun doute énormément de temps à la bibliothèque prochainement... et peut-être sortirait-il de Targatt pour pouvoir explorer un peu. Il avait entendu parler d'une chapelle isolée propice à la réflexion. A voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sandra Asariel
Apprenti 4e sphère - Sélionn
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan - 8:54
Le jeune homme semblait satisfait de voir que j’avais acceptée de communiquer avec lui. Il ne perdit pas une seconde avant de se mettre à lire le parchemin que je lui avais rendu sur lequel j’avais tracée mon prénom et la maison dans laquelle j’avais été reçue. Il répondit par son plaisir de me rencontrer avant de se mettre à lire la suite. Je sentais qu’il n’était pas vraiment ravi par mon idée. Je ne voyais pas vraiment pourquoi, après tout c’était la manière la plus intelligente d’agir actuellement, de mon point de vue évidemment.

Il finit enfin par m’expliquer qu’il ne pouvait pas même s’il l’avait voulu. Il disait avoir été victime d’un sort qui l’empêcherait de parler et que ça lui créerait davantage de problème. Qui l’avait ensorcelé ? Ses agresseurs ou bien d’autres personnes qui pourraient lui vouloir du mal ? Dans tous les cas c’était sans aucun doute de la magie noire. Aucune magie positive n’empêcherait quelqu’un de dire quoi que ce soit. Au fond de moi j’espérais être un jour capable de lever et de détecter ce genre de sortilège, bien que pour cela j’aurai besoin de plus de connaissances autant dans les arts de la lumières que dans ceux des ténèbres.

Il finit par me tendre le reste du parchemin. Je prenais doucement le papier, il disait m’en faire cadeau. Ce genre d’objet serait effectivement des plus utiles pour moi. Je traçais un simple « merci » sur le papier, lui montra avant de l’effacer par la pensée quelques secondes plus tard. C’était plus pour tester le parchemin que par réel politesse mais puisque ça avait fait les deux, pourquoi s’en plaindre ?

Je réfléchis quelques secondes avant de finalement tracer à nouveau sur le parchemin « Peut-être alors aller à l’infirmerie ? ». Je lui tendis alors le parchemin pour qu’il voie ma réponse. Il serait sûrement trop fier pour accepter mon conseil ou alors penserait-il que ses blessures éveilleraient les soupçons… Dans tous les cas je n’avais plus la force nécessaire à soigner ses blessures restantes et ses os brisés et lui-même était en trop mauvais état pour survivre si jamais ses agresseurs décidaient de revenir l’attaquer. Dans ce cas peut-être qu’il était temps de nous séparer.

« A moins que tu ne désires encore ma compagnie, je vais me retirer à la bibliothèque » Traçais-je sur le parchemin avant de lui montrer. Je n’allais pas partir en fourbe sans le prévenir ou sans demander s’il comptait encore sur ma compagnie pour faire quelque chose d’autre. Je n’avais pas peur de lui non plus, après tout même un serviteur du mal ne serait pas assez idiot pour faire du mal à une guérisseuse qui venait de le soigner de bonne foi. Quoi que justement, ce serais cette bonne foi qui pourrait motiver ce genre d’action…

S’il n’avait plus besoin de moi alors je pourrais me retirer pour me mettre enfin à travailler sérieusement ou alors peut-être que j’irais me reposer dans les jardins ou dans un endroit tranquille ou la nature a ses pleins droits…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan - 12:44
La jeune fille accepta le parchemin et le testa, profitant sans doute de l'opportunité pour le remercier. Il ne réagit pas, il n'y avait pas besoin. C'était assez égoïste que de lui donner le parchemin pour faciliter sa propre communication. Il aurait tout aussi bien pu essayer d'apprendre la télépathie mais le temps qu'il ne parvienne à vraiment lui parler par ce biais... Le parchemin aura été totalement consumé.

Sandra lui proposa de se rendre à l'infirmerie. Ce n'était pas une trop mauvaise idée. Il doutait qu'une vulgaire infirmière puisse lui nuire. Sa principale motivation devrait être de réparer ses os brisés... Et si elle posait des questions, il lui suffirait de mentir. Si il y avait bien une chose qu'il savait faire c'était mentir, du moins quand il n'était pas trop pris au dépourvu. Et puis il y avait du coup très peu de chances que ça puisse revenir aux oreilles de son tuteur, et c'était en fait tout ce qu'il voulait éviter.

Et puis, ne sachant quand ses assaillants allaient revenir, mieux valait qu'il puisse les accueillir en forme.

"Oui... J'irai." Finit-il par dire simplement.

Sandra cependant reprit le parchemin et griffonna quelques mots qu'elle lui montra. Cain acquiesça doucement. Il était tout à fait normal qu'elle veuille s'en aller, faire et penser à autre chose. Et on devait admettre qu'il n'était pas doué pour faire la conversation.

"Je repasserai te voir quand on sera guéri. Ce sera plus..."

Il manque de peu de dire "utile" mais s'était stoppé à temps pour rectifier sans que ça paraisse suspect.

" ...Intéressant de communiquer quand on n'aura plus à penser à notre santé respective."

Cain tourna les talons pour s'en aller quand il s'arrêta à peine deux pas plus tard. Se tournant à demi vers elle, il inclina légèrement la tête.

"Merci encore pour ton aide."
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TOUR DES ARCANES - ACADEMIE :: LA TOUR-
Sauter vers: