La Cité profane

Le Mal couve dans le Cité millénaire. Entre les familles régnantes, la tension monte. Aiderez-vous à maintenir l'ordre ou profiterez-vous du conflit pour acquérir plus de puissance ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sandra Asariel, douce créature inoffensive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra Asariel
Apprenti 4e sphère - Sélionn
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 08/01/2017

Caractéristiques personnage
Puissance moyenne:
40/300  (40/300)
Réputation: Aucune idée

MessageSujet: Sandra Asariel, douce créature inoffensive    Dim 8 Jan - 23:14



Sandra ASARIEL


IDENTITE DU PERSONNAGE

- Espèce : Humaine

- Age : 19 ans

- Orientation sexuelle : ?

- Originaire de Targatt ? Oui - Non
# Si oui, êtes-vous affilié à une des familles régnantes ? Laquelle ? La Famille Rayem
# Si non, quand y êtes-vous arrivé ? ---

- Voulez-vous un rôle important dans la trame en cours ? Si oui, côté défenseurs ou "méchants" ? Oui si possible, chez les gentils ♥

POUVOIRS

- Pouvoir personnel 1 : La Guérison, cette magie permet a Sandra de guérir de nombreuses blessures, physiques et magiques. Lorsqu'elle atteindra un stade avancée de guérison elle pourra soigner de nombreux types de maladies et de blessures mais sera incapable de faire quoi que ce soit face aux malédictions ou a certains types de poisons.

- Pouvoir personnel 2 : La Lumination, cette magie permettra a Sandra, dans un premier temps, d'illuminer a l'aide d'une sphère de lumière n'importe quel endroit dans son champ de vision ou de tracer des signes ou des lettres de lumières dans l'air qui disparaitront sans laisser de trace au bout de quelques minutes si Sandra ne met pas fin au sortilège. Lorsqu'elle atteindra un stade de magie avancée sa magie sera aussi capable de générer une faible chaleur capable de réchauffer. Lorsqu'elle atteindra la maîtrise parfaite de sa magie elle sera capable de lever certaines malédictions et de repousser certains sortilèges de magies noires. Cette magie ne peut cependant causer aucune douleur ou blessure hormis lorsqu'elle est utilisée pour soigner d'une malédiction.

- Type de magie préférée : Globalement les gentilles magies mais s'il n'en faut que deux : La magie blanche et les illusions.

- Type de magie que vous ne connaissez pas du tout : La magie noire et celles qui font mal.

CARACTÉRISTIQUES
Vous disposez de 30 points à répartir comme vous le souhaitez (si on vous accorde le droit d'être un élève ayant déjà quelques années d'études, vous aurez 40 points à répartir). Les caractéristiques ne sont là que pour aider au jeu à voir quelles sont vos points forts et faibles.

- Force : 2

- Constitution : 3

- Dextérité : 3

- Intelligence : 10

- Sagesse : 10

- Charisme : 2

VOTRE PERSONNAGE

Biographie : Les Asariel ont toujours été des gens très gentils. Ils ont toujours été très proche des Reyam mais ce n’est que depuis peu que leurs sangs s’est mélanger. La grand-mère de Sandra est née Reyam. Mais ses grands-parents ne nous intéressent pas. Seuls elle et ses parents nous intéressent. La mère de Sandra est née d’une famille proche elle aussi des Reyam et des Asariel. Le père lui est le fils d’un membre de ces deux familles. Depuis que les Asariel sont a Targatt ils ont toujours suivie la voix de la lumière. Aucun membre de cette famille n’est connu pour ses exploits guerriers, ça c’est sûre. Ils ont toujours été connus pour les érudits et les grands guérisseurs qui ont vécu et qui ont sauvé de nombreuse vie. Certains racontent que s’ils l’avaient voulu, ils auraient pu atteindre la vie éternelle. Evidemment, il n’est pas dur de comprendre pourquoi ils ne l’ont pas fait.

Mais revenons sur Sandra. Elle est née de Cirius et de Marie Asariel. Le père était un grand magicien de lumière, on raconte que sa magie était assez puissante pour lever n’importe quel maléfice. La mère elle est un peu plus humble. C’est une guérisseuse assez classique capable de soigner de nombreuse blessure et maladie. Enfin, ce que toute bonne guérisseuse peut faire, elle sait le faire. Sandra est née de leur amour fou. Un amour sincère et fidèle entre un homme de principe et une femme studieuse. La gamine a eu le temps de vivre durant quelques années avec son père. Il lui a tout appris et elle semblait si heureuse avec lui. A cette époque elle souriait naturellement, elle parlait a tout le monde et elle était aussi gentille qu’on pouvait l’attendre d’une Asariel.

Mais un soir, le père fut lâchement assassiner. Alors qu’il s’occupait de sa fille et qu’il rentrait chez lui, un homme, rongé par la magie noir et désireux de vouloir prouver sa puissance, tua lâchement l’un des plus grands magiciens de lumière que le monde n’ait jamais porter. Il l’a fait sous les yeux de la petite et le monstre n’eut même pas la décence ou le courage de tuer la jeune fille. Il la laissa sur le cadavre de son père et l’abandonna. Depuis ce jour, Sandra n’est plus ce qu’elle était. Dès le lendemain elle a perdu son sourire et à commencer à se renfermer sur elle-même. Son père était celui avec qui elle partageait ses sentiments, ses peines, ses joie. Lorsqu’il est partie elle ne savait pas avec qui elle devait être heureuse, avec qui elle devait être triste. Alors elle l’a été seule.

Elle a étudiée seule, elle a appris seule. Depuis ce jour elle est seule partout, tout le temps, peu importe ce qu’elle fait, elle est seule. La plus grande difficulté fut pour sa mère. Du jour au lendemain à devoir s’occuper d’une petite fille qui avait vu son père mourir et qui refusait de parler à qui que ce soit. Aucun enfant ne devrait avoir à enterrer ses parents. Sandra pourtant a dû le faire. Et seule, elle a continuée d’avancer. Elle vivait toujours chez sa mère, mangeait toujours en sa présence et dormait toujours sous son toit. Mais elle refusait de partager la moindre émotion avec elle. Avec la mort de Cirius, Marie songeait souvent au suicide et sa fille ne faisait rien qui puisse l’encourager a avancer au lieu de se donner la mort. Mais ce n’est pas ce que Cirius aurait fait ou aurait voulu, alors elle continua sa route. Triste.

Plus la vie avançait et plus les temps devenaient durs pour les Asariel. Sandra grandissait et les enfants autour d’elle développait une créativité malsaine. Il m’arrivait souvent, lorsque je rendais visite a Marie, de voir Sandra rentrer, couverte de bleu, les vêtements déchirée et le visage ensanglanté. Malgré notre insistance, elle refusait toujours de nous dire ce qu’il se passait, pourquoi elle était dans cet état-là et qui lui avait fait ça. En fait, elle refusait de nous parler et dès qu’elle le pouvait elle retournait dans sa chambre. Lorsque je revenais la voir je l’entendais souvent pleurer. Marie m’expliquait que sa fille ne voulait pas être vue triste ou faible devant les autres et qu’elle ne voulait surtout pas partager sa peine. Préférant garder cela pour elle.

C’était triste pour Sandra mais je ne pouvais rien faire. Et le temps avançait et je voyais cette charmante fleure éclore. Si elle avait été comme toutes les autres, elle aurait pu trouver un bon garçon proche de sa famille avec lequel elle aurait pu être heureuse. Mais elle était toujours aussi désespérément seule. Aucun garçon ne réussissait à l’approcher et pourtant beaucoup tentèrent. Elle s’enfermait toujours dans sa solitude, dans ses livres et dans ses études. Le temps passait et peu à peu elle semblait s’ouvrir à Marie, elle lui témoignait quelques marques d’affection. Quelques mots doux, quelques caresses sur l’épaule. Voir même quelques sourires.

Ces derniers temps, Sandra commence à s’ouvrir à la famille. Elle commence à prendre connaissance des gens qui y sont, qui y est important. Tout ce qu’elle a loupée aussi longtemps elle a réussi à le rattraper en très peu. Mais elle va bientôt rentrer à Targatt et j’ai peur de ce que les autres élèves vont lui faire. Mais j’ai confiance en elle, une Asariel ne saurait faire du mal à qui que ce soit, même a des gens qu’elle ne connait pas ou qu’elle n’a jamais vu.


Description physique : Il m’a été donné de parler brièvement a Mademoiselle Sandra Asariel. Cette jeune fille, bien qu’extraordinairement intelligente et sage pour son âge, semble risquer de s’envoler au moindre coup de vent. Assez petite et fine, si je devais la bousculer en courant elle finirait surement dos le premier sur le sol. Alors à l’entrée de la petite pièce qu’était mon bureau je la voyais approcher de son pas léger et peu assurée qu’ont les enfants lorsqu’ils sont présentés à des personnes plus imposantes. Ce n’est pourtant que cela qu’elle a d’un enfant, je l’ai rapidement compris.

Elle est arrivée dans mon bureau vêtue d’une robe rouge assez ouverte pour que sa charmante poitrine attire le regard. J’ai vite compris pourquoi essayer d’attirer autant l’attention a cet endroit. Sa jambe gauche aussi semble sortir de sa robe pour attirer l’attention. Sa tenue bien qu’affriolante n’a rien de vulgaire. Richement décorée et aux couleurs se mariant chacune très bien entre elle, cette jeune fille sait, à défaut ouvrir la discussion, attirer l’attention. Je doute cependant que ce soir pour le mieux.

Dans ses cheveux couleur noisette il y avait une sorte de couronne, des ailes d’anges en une matière qui semble être de l’argent et à laquelle elle aurait accroché un lambeau de fourrure blanche. De l’hermine je dirais. Elle avait aussi aux bras deux bracelets, celui de gauche était en bronze et allait de sa main jusque son coude. A son bras droit cependant un y avait un bracelet d’or beaucoup plus fin et libre que l’autre. Je m’attardais alors quelques instants a ses bijoux. Si elle en possédait beaucoup elle ne semblait pas les montrer à la face du monde. Sûrement les garde-t-elle sur elle pour autre chose que pour l’esthétique.

Mais bref, je relevais les yeux vers son charmant visage d’ange. Elle a ce visage qui ferait passer le plus atroce des secrets pour un mignon petit mensonge. Je n’eus la chance de la voir sourire hélas mais son visage restera graver un certain temps dans ma mémoire. En la voyant partir j’eus l’impression de voir un ange s’envoler et s’éloigner de moi.


Description mentale : Ma fille… N’a jamais été très loquace… Elle parle très rarement. En vérité elle ne parle qu’à moi et avant elle parlait aussi à son père. Même lorsqu’elle était plus jeune, livrée à elle-même au milieu de la cruauté des enfants de son âge elle ne parlait pas même lorsque les autre la menaçait ou bien lorsqu’elle était en cours. Même lorsque je savais qu’elle n’allait pas bien je ne pouvais pas savoir comment. C’est dans les pires moments qu’elle se renfermait le plus et qu’elle refusait de parler. Même à moi, sa propre mère.

Malgré tout, Sandra est une fille brillante. Elle a toujours privilégier l’apprentissage et la pratique de ses leçons aux amusements des autres enfants. C’est sûrement pour ça qu’elle n’a jamais eu beaucoup d’amis. Et même en ayant toujours été largement supérieur aux autres en matière intellectuelle, personne ne l’a jamais perçue comme elle était vraiment. Ma fille ne laisse jamais percevoir ses émotions. Si visage est souvent dirigé vers le sol ou coller a un livre. Lorsque quelqu’un lui parle elle regarde brièvement ses yeux pour savoir qui avant de s’enfermer à nouveau dans son silence et sa docilité.

Oui docile. Les enfants avaient un jeu malsain qui s’appelait « Sandra fait… ». Le principe c’était que les enfants donnaient un défi à ma fille, généralement c’était quelque chose d’humiliant ou de douloureux. Si elle ne le faisait pas elle-même soit les enfants la forçait soit il la frappait. Généralement elle le faisait sans opposer de résistance, ce qui encourageait les enfants a aller plus loin dans leurs défis. Je n’ose même pas imaginer ce jeu s’ils y jouaient aujourd’hui. Malgré ce jeu elle ne rentrait jamais en pleur. Elle pouvait rentrer légèrement blesser ou avec les vêtements sales mais jamais en pleur.

Car ma fille n’a jamais été tactile. Elle a toujours été froide et distante avec les autres membres de la famille. Parfois, lorsque tout allait bien, elle venait me faire un câlin ou un bisou sur la joue. Je n’ai aucune idée de pourquoi elle attendait autant de temps. Probablement parce qu’elle ne veut ennuyer personne avec ses problèmes et donc elle attend d’aller bien pour transmettre son amour aux autres… Je ne sais pas, même pour moi ma fille reste une énigme.

Elle est rapidement gênée lorsque quelqu’un la touche. Donc elle évite de se trouver trop proche de qui que ce soit. De la même manière, elle évite de devenir amie avec quelqu’un, plus par choix que par incapacité. Elle a peur, sûrement, de perdre ceux avec qui elle se rapproche. Et pourtant le monde aurait tant a y gagner.

C’est une fille adorable, qui fait tout ce qu’elle peut pour aider ceux autour d’elle. Elle réussit avec une simplicité déconcertante a expliquer quelque chose par de simples gestes ou mots écrits. Elle se sert de ses quelques talents magiques pour soigner les autres lorsque ceux-ci en expriment le besoin et lorsqu’elle sait quelque chose d’utile par rapport à un sujet de conversation ou une recherche elle n’hésite pas a en faire partager son entourage.

Ma fille est aussi d’une douceur et d’une délicatesse incroyable. Elle touche rarement les gens autour d’elle alors ce n’est pas facile a sentir mais tout ce qu’elle fait, elle le fait avec la plus grande douceur et la plus grande délicatesse. Elle ne voudrait surtout pas que quelque chose tourne mal a cause d’elle et que ça blesse quelqu’un. De la même manière elle est très prudente. Avant de faire quoi que ce soit elle s’assure que le risque qu’elle ou que quelqu’un d’autre soit blesser est le plus bas possible, lorsqu’elle ne peut pas simplement supprimer le risque.

De la même manière ma fille ne ferait pas de mal à une mouche. Elle est incroyablement pacifique. Si elle fait quelque chose de mal elle cherchera à tout prix à se faire pardonner, si quelqu’un fait quelque chose de mal, elle fera tout ce qu’elle pourra pour que la situation ne dégénère pas. De même elle n’en veut à personne, même pour ce qui est arrivé à son père et qui la conduit à ce qu’elle est aujourd’hui. Elle ne lèvera jamais la main sur quoi que ce soit.



-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-


LE JOUEUR

Votre prénom : Melissa

Votre âge : 22 ans

Quelle est votre expérience des jeux de rôles ? Pas mal de fofo, quelques jeux et un peu de papier

Quelle sera votre fréquence de connexion ? Au moins le WE
[/justify]




http://www.never-utopia.com FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Sandra Asariel le Lun 9 Jan - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astoria Lane
Régente de Targatt et directrice de l'académie
avatar

Nombre de messages : 1471
Age du personnage : 34
Race : Humaine
Date d'inscription : 21/08/2005

Caractéristiques personnage
Puissance moyenne:
150/300  (150/300)
Réputation: Très bonne

MessageSujet: Re: Sandra Asariel, douce créature inoffensive    Lun 9 Jan - 10:42

Bonjour Smile

A part quelques petites fautes d'orthographe sans importances rien à redire, ta fiche est vraiment sympa ! ^^

Trêves de bavardages :



La maison qui t'accueillera est :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cain Hexes
Apprenti de 2nde Sphère - Talmar
avatar

Nombre de messages : 2118
Age du personnage : 19
Race : Humain
Pouvoirs : Pyrokinésie et aura de terreur
Date d'inscription : 26/12/2005

Caractéristiques personnage
Puissance moyenne:
97/300  (97/300)
Réputation: Médiocre

MessageSujet: Re: Sandra Asariel, douce créature inoffensive    Lun 9 Jan - 11:13

Cool de la viande fraiche ! Razz Bienvenue ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerreetguerre.forumsactifs.net
 
Sandra Asariel, douce créature inoffensive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité profane :: TARGATT :: IDENTITE :: Inscriptions élèves :: Fiches Validées-
Sauter vers: